Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Après l'effort, le réconfort ! [Mélyne M. Hesediel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Izaya Kanzoku

Masculin
Messages : 23
Kamas : 4265
Date d'inscription : 08/04/2015
Humeur : Toujours là pour un RP o/
Izaya Kanzoku



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Après l'effort, le réconfort ! [Mélyne M. Hesediel] Mar 16 Juin - 2:00



Head
Après l'effort, le réconfort !



Quelle journée ! Des cartons, des meubles, de la poussière. Mais surtout, des blagues, des rires et de la bonne humeur. Izaya avait passé sa journée à aider sa chère Sayuri pour son déménagement. Son déménagement qui d’ailleurs, était aussi le sien. En effet, la joie de se retrouver était telle qu’il lui avait proposé une chose complètement folle : habiter ensemble immédiatement. Et la jeune femme avait accepté. Le blond savait que ce n’était pas très correct envers le mari de son amie, mais sur ce coup, il se la jouait complètement égoïste. Il avait enfin l’occasion de la garder rien que pour lui, et il ne comptait pas la laisser passer.

Voulant éviter le plus de travail possible à Sayuri, il courait partout et portait souvent trop de choses à la fois. Il failli tomber à maintes reprises, ce qui lui avait valu quelques remontrances de la part de sa nouvelle colocataire. Mais il ne pouvait s’empêcher de sourire, le bonheur de l’avoir à nouveau prêt de lui étant trop grand. En milieu d’après-midi, une jeune fille du nom de Mélyne était venue leur donner un coup de main. Il fit sa connaissance grâce à la belle brune et apprit qu’il s’agissait ni plus ni moins de la sœur de Tsukasa, le fameux mari. Il fut donc content de savoir que malgré les disputes, elle gardait toujours contact avec sa belle famille.

Qui plus est, cette jeune femme était ravissante. Il se souvint en la voyant de l’avoir déjà aperçue au mariage des Hesediel. Mais, si sa mémoire était bonne, il n’était pas aller faire connaissance, se contentant des politesses que la situation imposait, trop occupé à admirer la robe de sa Sayuri. Le déménagement se fit assez rapidement et sans encombre. Quelques difficultés apparurent tout de même lors du montage des meubles, où Izaya devait s’avouer vaincu et demander l’aide précieuse des deux jeunes femmes. Il ne manquait pas de volonté mais de patience et d’organisation. Il perdait les vis, montait certaines planches à l’envers, et cela l’énervait assez vite.

Il se contenta donc de porter les choses plutôt lourdes et d’aider autrement et du mieux qu’il pouvait. Le soleil se couchait lorsque les trois déménageurs improvisés eurent terminés. Ils se mirent sur le canapé, devant la télévision, et profitèrent de ce repos bien mérité. Le jeune homme sentit alors une tête se poser contre son épaule. Sayuri s’était endormie, épuisée. Il fallait dire qu’elle avait bien aidé et activement participé, au même titre que Mélyne. Voulant laisser son amie se reposer, et n’ayant pas encore mangé, il eut une idée. Il chuchota en s’adressant à la jeune femme encore éveillée.

Dis, tu as faim ? Sayuri s’est endormie et si on mange ici, on risque de la déranger. Tu veux manger dehors ? On va au restaurant du coin si tu veux, ça nous fera une petite sortie bien méritée après tout ce travail.

Il trouvait cette idée très bonne. En plus de bien manger, il pourrait faire plus ample connaissance avec Mélyne, qui est une personne très importante dans l’entourage de la brune. Il ferait d’une pierre deux coups. Et c’était aussi une façon de la remercier pour le travail qu’elle avait fourni tout au long de la journée, alors que ce n’était même pas sa maison. Cette dernière ayant gentiment accepté l’invitation, c’est comme cela qu’ils se retrouvaient ici tous les deux, sans avoir oublier de déposer une couverture sur le dos de Sayuri avant de partir. Ils attendaient patiemment les plats qu’ils avaient commandé, tout en discutant de tout et de rien.

Encore merci pour aujourd’hui, tu as été d’une grande aide ! Tu vas voir, ici, c’est super bon ! Et bien…

Izaya ne savait pas trop comment commencer le sujet. Quelle question poser en première ? Il y en avait tellement de possible ! Il décida d’en poser une au hasard, et de voir où la conversation pourrait les mener. De toute façon, il était déjà tard, et le blond ne voulait pas retenir la jolie demoiselle trop longtemps, ayant déjà occupé son après-midi.

Que fais-tu à Tadakai ?

Un sourire se fit sur le visage du professeur. Il aurait aussi voulu savoir si elle aimait les animaux, quel âge elle avait, si elle pratiquait un sport, enfin, toutes les petites choses que l’on demande à quelqu’un que l’on voit pour la première fois. Mais il se dit que le temps que les plats arrivent et qu'ils mangent, il pourrait bien lui demander tout ça.


Amétrine sur Epicode

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mélyne M. Hesediel
Messages : 16
Kamas : 4272
Date d'inscription : 09/04/2015
Mélyne M. Hesediel



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) :
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [Mélyne M. Hesediel] Mar 23 Juin - 16:51

Après l'effort, le réconfort !
Feat Izaya Kanzoku


- Sourit Mélyne tu ne vas pas à un enterrement. Murmura Gaara à mon attention  pendant que je posais un genoux a terre pour remettre le ruban bleu a son emplacement. L'attachant avec habilité, je finis par me redresser dans un long soupire.

- Je sais. Mais voir Sayuri n'est pas franchement un cadeau pour moi, encore plus lorsqu'elle emménage avec un autre homme que mon frère.  Que veux-tu ? Ne pouvant m'en empêcher je lâchais a nouveau un petit soupire de désespoir. Malgré les apparences je ne haïssait pas Sayuri, je lui en voulais juste des souffrances qu'elle faisait ressentir a mon frère -Bien qu'il ne soit pas beaucoup plus conciliant. Mais la brune faisait maintenant partie de ma famille je me devais donc de la traiter comme tel.

Quelques minutes plus tard, je me rendis sur les lieux du déménagement. Pour une rare fois j'avais acceptée de ne pas porter l'une de mes grandes robes, beaucoup trop encombrantes pour l'occasion. J'avais donc tout simplement opté pour un corsé dans des tons noirs et gris un si qu'un pantalon proche du corps noir et une simple paire de botte, gardant tout de même de côté l'une des mes robes pour me changer en cas de besoin. Lorsque enfin j'arrivais a leur nouvelle demeure, je pu faire la connaissance du fameux colocataire de ma belle-soeur. Bien rapidement je compris pourquoi Tsukasa avait tendance a être jaloux, respirant la joie de vivre le jeune homme avait une vivacité et une énergie peu commune se démenant pour travailler le plus possible, ce qui, quand on le regardait n'était pas forcément une bonne chose. « Un enfant... » Pensais-je en le voyant faire. Oui c'était la seule chose qu'il m'inspirait à courir partout et dans tout les sens, manquant parfois de casser quelques choses.

D'après les vagues explication que me donna la brune, Izaya avait été présent lors de leur mariage. Malheureusement son visage ne me revenais pas vraiment en mémoire, je me contentais donc de lui offrir un sourire chaleur. Tentant tant bien que mal de passer au dessus des appropries de mon frère et de me faire ma propre image du jeune homme. Contre toute attentes l'après midi se passa dans une bonne humeur déconcertante, certes nous étions au milieu de carton et de poussière mais mon cadet avait un grand sens de l'humour ce qui permis de détacher un peu atmosphère

j' avais passée beaucoup de temps a rire du blond. Le voyant s'énerver sans cesse après des meubles qu'il était incapable de monter faute de patience. Même Gaara riait  discrètement assit sur l'un des meubles les plus haut perchés. Ayant un peu de peine et n'étant pas non plus la dernière des pestes, je pris quelques minutes pour l'aider dans son travail. Une fois que le reste des meubles furent montés nous nous rendîmes compte que la jeune femme s'était tout bonnement endormit sur le canapé a peine nous étions nous installé.

Le jeune homme se pencha alors vers moi contre toute attente, me proposant une sortie. Je ne pu m'empêcher de hausser un sourcil surprise par sa demande. Pour le coup je n'avais pas vraiment prévu que l'on m'invite mais malgré cela ce fut tout de même une agréable surprise. M'étant rapidement faite a sa présence ce fut avec plaisir que j'acceptais sa compagnie le temps d'une soirée.

- Bien sur. Laisse moi juste me changer.

Sans attendre sa réponse je quittais la pièce pour enfiler rapidement ma longue robe dans ce qui allait futurement devenir une salle de bain. Laissant les morceaux de tissus retomber sur le sol je le rejoins rapidement ne voulant pas exagérer et le faire attendre trop longtemps.

Nous étions maintenant dans le restaurant, installé l'un en face de l'autre. Ceci me permis de détailler discrètement son visage, c'était une chose indéniable le jeune Izaya était un homme plus que désirable, un sourire charmeur, des cheveux blond comme les blés et ce petit air supérieur. Tout ce que j'appréciais et a la fois haïssais chez un homme.


- De rien. C'est normal, Sayuri fait tout de même partie de la famille. Dis-je sans plus de cérémonie. J'étais loin d'être une personne bavarde, c'était un défaut pour être sincère mais, chassez le naturel il revient au galop. Je pouvais tenter tout les efforts possible tout cela finissait par en revenir au même point. « Ce n'est pas pour rien que tu travailles avant tout avec les familiers » pensais-je alors avec un demi sourire. Izaya m'interpella alors de nouveau me faisant doucement sortir de mes songes, posant mes iris violettes sur son visage de sourit légèrement.

- Je suis la professeure qui s'occupe des relation des familier et mages. Et toi ? Il me semble que tu es le nouveau professeur d'Anglais si mes sources sont bonnes.

A vrai dire les sources étaient avant tout mon frère, mais aussi les petites midinettes de l'école qui ne cessait de parler du magnifique professeur d'Anglais. Je croisais alors les jambes sous la table, redressant le dos par la même occasion.

- C'est ma belle-soeur qui ta fait revenir a Tadakai pour se poste, ou une autre raison ? Me risquais-je tout de même a demander sans pourtant perdre mon sourire et mon calme évident.

Spoiler:
 

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Izaya Kanzoku

Masculin
Messages : 23
Kamas : 4265
Date d'inscription : 08/04/2015
Humeur : Toujours là pour un RP o/
Izaya Kanzoku



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [Mélyne M. Hesediel] Jeu 2 Juil - 15:15

Après l'effort, le réconfort !

Izaya Kanzoku & Mélyne M. Hesediel

Izaya était heureux de constater que la demoiselle avait fait fi de la dispute entre les deux époux. Elle aurait pu se retourner contre Sayuri, mais au lieu de cela, elle était venue l’aider à emménager, avec un inconnu qui plus est. Cette jeune femme avait vraiment un bon fond.

- Je suis la professeure qui s'occupe des relation des familier et mages. Et toi ? Il me semble que tu es le nouveau professeur d'Anglais si mes sources sont bonnes.

- Oui, c’est exactement ça, tes sources sont fiables !

C’était sur un ton amusé que le blond lui avait répondu. Alors comme ça, elle aussi était professeure.

- Travailler avec les familiers doit être super agréable !

Le serveur les interrompit à ce moment là, apportant les plats qu’ils avaient demandés. Le tout sentait particulièrement bon et ils étaient présentés de façon à donner envie à quelqu’un qui aurait déjà commandé et mangé tout ce qu’il y avait sur la carte. Un peu plus et les yeux du professeur auraient pu briller.

- C'est ma belle-soeur qui ta fait revenir a Tadakai pour se poste, ou une autre raison ?

Aïe, aïe, aïe. Question piège. Avec l’emménagement et tout le travail, il avait été assez occupé pour ne plus penser à sa relation conflictuelle, voire désastreuse, avec la raison de sa venue à Tadakai : son ex petite amie, Noriiko. Il n’arrivait toujours pas, après tant de temps, à accepter de la laisser. Mais les deux adultes ne pouvaient plus s’adresser la parole sans commencer une dispute.

Il ne savait pas vraiment quoi répondre, gêné de devoir abordé le sujet d’une autre femme, qui n’avait rien à voir avec Sayuri. Mais mentir était une chose impensable pour Izaya. Il préféra répondre honnêtement, malgré le fait qu’il ne savait pas trop où se mettre en avouant la vérité.

- Non, en fait, je ne savais même pas que Sayuri était ici… Le hasard fait bien les choses n’est-ce pas ?

Comme pour se convaincre lui-même, il sourit. Il ne voyait pas l’intérêt d’évoquer Noriiko, sauf si Mélyne lui demandait d’elle-même. L’homme préféra changer de sujet.

Il commença son plat. Faire quelque chose l’aiderait certainement à effacer ces mauvaises pensées, qui avaient le don de le rendre triste dès qu’il y repensait. Il ne comprenait toujours pas ce qui avait mal tourné dans sa relation pour qu’ils en arrivent là.

Mais Izaya devait penser au moment présent. Il avait en face de lui Mélyne, qu’il avait invité pour passer une bonne fin de soirée, par pour se perdre dans le passé. Le problème était qu’il ne savait plus quoi lui demander. Il avait l’impression que tout ce qu’il allait dire allait paraître complètement inutile et inintéressant. Il décida alors de réutiliser les paroles de la jeune femme.

- Et toi, tu as suivi ton frère ici, c’est bien ça ?

Après coup, il s’était giflé mentalement pour avoir dit ça. Évoquer Tsukasa n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle. Non, définitivement pas. Il ne lui restait plus qu’à espérer que la demoiselle n’en tienne pas compte.

DEV NERD GIRL


════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! [Mélyne M. Hesediel]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Après l'effort, le réconfort ! [Mélyne M. Hesediel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort ?
» [Terminé] Après l'effort, le réconfort
» Maddy&Mae •• Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort le réconfort [pv Chris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • Le restaurant-