Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Grim Ghaldabrand
Masculin
Messages : 70
Kamas : 3840
Date d'inscription : 23/11/2014
Humeur : Joviale ! =D
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby] Lun 1 Déc - 19:39

"-Signez-ici, m'sieur... Merci..."
"- De rien, bonne journée à vous ! "

Alors que les livreurs remontaient dans leur camion pour s'éloigner, Grim regardait la pile de cartons. Comment allait-il réussir à tout les emmener sans se ruiner la santé ?... Il se voyait déjà avec un lumbago du tonnerre de dieu, après avoir porté toutes ces caisses. Il se gratte la tête en réfléchissant, les yeux rivés sur le bon de livraison. Tout ça pour l'infirmerie ? Ah non, une partie des cartons était pour d'autres endroits de l'école. Donc autant commencer par trier tout ça...

Un moment plus tard, après avoir classé tout les cartons, il avait posé ceux à destinations de l'infirmerie sur un chariot, qu'il tirait à présent dans les couloirs du pensionnat. Un sourire sur les lèvres, il saluait toutes les personnes qu'il croisait sur sa route. L'infirmière était arrivée un moment avant lui. Là depuis une semaine ou deux, Grim et elle s'était à peine croisée. Dommage, c'était plutôt un joli brin de fille, la petite infirmière rousse... Bon, moins mignonne que sa jolie petite blondinette d'Ilyna, c'était sûr, mais... Il aurait pu demander à quelqu'un de livrer les colis, mais il préférait s'en charger lui même, si ça pouvait lui permettre de croiser la petite rousse !

Arrivé devant la porte de l’infirmerie avec son chariot, Grim pris un bref instant pour s'essuyer les mains sur son pantalon, avant de frapper à la porte :

"- Bonjour mademoiselle l'infirmière ! Votre commande vient d'arriver ! "

════════════════════
Jukebox ♫:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby] Lun 1 Déc - 20:51



De la métaphysique du sursaut


Abbigaël MacLocklain reposa doucement l’eppendorf qu’elle venait d’étiqueter. Le tube contenait un échantillon de sang d’un élève hybride passé en tout début de matinée. Le jeune garçon aux oreilles de félin s’était plaint de maux de gorge et de sensation de fièvre, alors la jeune femme l’avait tout naturellement assis sur l’un des nombreux lits de l’infirmerie avant d’analyser l’origine de son mal. Elle n’avait trouvé là qu’un début d’angine, rien de bien excitant si vous vouliez son avis.

Machinalement, elle lui avait demandé l’autorisation de lui faire une prise de sang, agrémentant sa demande de tout un bullshit médical fort impressionnant sur la nécessité d’un tel acte. Après la guérison, le bullshit c’était en quelque sorte une autre spécialité d’Abby.
L’élève s’était laissé faire sans trop protester, et l’infirmière – après avoir glissé l’échantillon en sécurité dans sa poche – s’était reconcentrée sur sa tâche officielle et principale : soigner.
Cela faisait maintenant dix minutes qu’elle avait laissé le jeune hybride repartir et elle s’était installée à son bureau, coupé du reste de l’infirmerie par une fine cloison qui la cachait, elle et ses activités, des regards curieux.

Elle fixa l’eppendorf fraîchement étiqueté et songea qu’à l’avenir, il allait falloir qu’elle exécute aussi des prises de sang sur les élèves mages. Si ça revenait aux mauvaises oreilles qu’elle n’effectuait des prises de sang – déjà un peu douteuses ! – que sur les hybrides, les oreilles en question n’allaient pas tarder à faire des additions éloquentes. Et fortes en maths ou non, des oreilles suspicieuses, ça n’était jamais bon…

Elle allait soupirer quand un fracas contre la porte de l’infirmerie l’arracha très désagréablement de ses pensées. Elle sursauta et faillit envoyer valser l’échantillon de sang – qui n’avait rien demandé à personne - à l’autre bout du bureau (si on pouvait vraiment appeler ça un bureau, étant donné qu’il n’y avait pas de porte). Elle se mordit la lèvre pour ne pas jurer à voix haute et réussit à attraper en cours de route les quelques mots qui semblaient lui être adressés : « … demoiselle l’infirmière ! Votre commande est bien allumée ! ».
Abbigaël fronça les sourcils et rouspéta intérieurement : on n’avait pas idée de parler aux gens de l’autre côté d’une porte quand on était bien élevé ! En fait, elle était surtout agacée de ne pas avoir distinctement compris les derniers mots. Ca devait plus se rapprocher de quelque chose comme « vient d’arriver ! » parce que « bien allumée », franchement, ça ne voulait rien dire. Oh et puis zut.
Elle se leva d’un bond léger et lâcha d’un ton qu’elle voulut jovial, bien qu’un peu entaché par sa soudaine saute d’humeur (Abby, qu’on la fasse sursauter, ça la mettait hors d’elle) :

« Entrez, entrez ! »

Le temps d’avoir proféré ces deux mots, elle avait déjà parcouru la moitié de l’infirmerie et se dirigeait d’un pas assuré vers la porte. Cette dernière s’ouvrit sur un jeune homme, mais les yeux d’Abbigaël se focalisèrent en l’espace d’une demi-seconde sur l’autre occupant de l’embrasure de la porte : un chariot. Un chariot avec de jolis cartons. SES cartons. Ravie, elle se laissa aller jusqu’à faire un petit bond sur place, étant donné qu’une telle attitude ne ferait pas de mal au personnage qu’elle s’était inventé (loin d’elle l’idée d’avouer que c’était plus un geste spontané que calculé). Se rappelant que les gens bien élevés – justement, puisqu’on en parlait ! – n’ignoraient pas leurs semblables au profit d’objets, elle pivota d’un centimètre sur la droite et fit l’un de ses plus beaux sourires à l’adresse de ce qui semblait être l’homme à tout faire. Tandis qu’elle rétractait ses lèvres sur ses jolies rangées de dents, ses neurones se mirent à se connecter à toute allure pour dénicher dans de possibles souvenirs le nom de son interlocuteur (et livreur).

« Monsieur Ghaldabrand, c’est bien ça ? Question rhétorique ; elle n’attendit pas sa réponse et poursuivit : Je vous remercie. »
Puis elle attendit, polie. Bon, il allait les lui donner, ses cartons ? Elle n’allait tout de même pas les porter elle-même ? Pas qu’elle était faible, mais puisqu’on avait un homme à tout faire, autant s’en servir, hein… Ses yeux, dont elle cacha l’éclat de curiosité sous un voile de bonne humeur, se posèrent sur la silhouette du gardien, scrutateurs. Hm, pas désagréable, au moins…





Dernière édition par Abbigaël MacLocklain le Mar 2 Déc - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Grim Ghaldabrand
Masculin
Messages : 70
Kamas : 3840
Date d'inscription : 23/11/2014
Humeur : Joviale ! =D
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby] Mar 2 Déc - 11:01

Grim attendait derrière la porte, appuyé au montant. Par moment, il se serait bien cherché un moyen de s'intervertir avec Alnar. Passer son temps à ronfler au chaud, se faire apporter sa nourriture, et en plus se faire chouchouter par tout un tas de jolies filles... Le familier avait un certain confort, un train de vie des plus agréable... A bien y réfléchir, on pouvait finir par se demander qui était le maître, en fait...

** J'aurais dû être plus ferme avec lui dés le début, peut-être... Ou pas... Ca a toujours été un genre de chien-lion-marmotte, je crois pas que ça aurait changé grand chose... Ha ! **

Une voix à l'intérieur de la pièce lui avait dit d'entrer. Si cela avait été un bureau des plus communs, il l'aurait fait sans problème. Mais là, c'était l’infirmerie. Si la doc' était en train d'ausculter un élève -ou cent fois mieux, UNE élève-, il allait avoir des problèmes. Probablement pas avec l'infirmière : pour l'avoir croisé une fois ou deux, elle semblait être le genre de personne qui ne pouvait pas faire de mal à une mouche ! Quoi que, si un importun débarquait dans son infirmerie au milieu d'une consultation, peut-être qu'elle serait capable de le bombarder de seringues et de scalpels! Allez comprendre les femmes, parfois... Non, il avait bien plus peur d'Amy Tadakai. Oui, la personne qui signait son chèque à la fin du mois. Non pas qu'il était particulièrement attaché à l'argent, mais il fallait bien qu'il achète de quoi manger... Alors qu'il tendait la main pour la poser sur la poignée, la bougresse disparut ! En fait, on venait de l'aider à se faire la malle : une jolie rousse se tenait face à lui. C'était elle qui venait d'ouvrir la porte. Les lèvres de Grim s’étirèrent en un sourire amical et chaleureux ; par la barbe de son grand-père, elle était encore plus jolie vu de près ! La première chose qui lui vint à l'esprit fut de savoir si la couleur de ses cheveux était naturelle. Non, il n'allait pas le lui demande, il n'était pas idiot !... Quoi que...

A voir la réaction de la jeune femme, elle devait attendre sa commande depuis un moment ! La voir sauter sur place ainsi, dans une pulsion complètement enfantine et spontanée lui donna l'impression d'avoir rencontré une personne comme lui ; une personne dynamique et énergique. Se pourrait-il que la jolie infirmière soit comme lui une espèce d'hyperactive toujours sur la brèche ? Ce serait marrant ! Elle lui fit un sourire des plus désarmants, ce qui eut pour résultat instantané d'étirer le sourire de Grim. Comment résister lorsqu'une jolie fille vous souriait ainsi de ses dents aussi blanches que la neige ? On ne pouvait tout simplement pas ! C'était inconcevable !


"- Lui même, mademoiselle Mac Locklain ! Enchanté de faire votre connaissance ! "

Il accompagna sa phrase d'une salutation en s'inclinant, comme il en avait l'habitude devant de jolies femmes. Il se redressa pour pousser le chariot avec les cartons dans l'infirmerie, sans lâcher la demoiselle du regard.

"- Je vous en prie,  cela fait parti de mon travail !"

Tirant son cutter de sa poche, il trancha les bandes de scotch d'expédition qui empêchaient les cartons de tomber pendant le transport. Il se releva en se tournant vers elle avec un grand sourire avenant :

" - Il vous faut un peu d'aide pour décharger tout ça ? C'est avec plaisir que je vous offrirais mon aide ! "

Les mal-pensants et les mauvaises langues auraient tôt fait de dire que Grim se cherchait une excuse pour côtoyer encore un moment la jolie petite rouquine. Non, il était d'un naturel avenant, aimant se rendre serviable... Bon, particulièrement auprès de la gente féminine, certes, mais pas que ! Et puis, si la galanterie devait mourir en ce bas monde, il serait le dernier à l'abandonner ! Ou à mourir pour elle ! Nan mais oh !

════════════════════
Jukebox ♫:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby] Mar 2 Déc - 16:46


Abbigaël laissa échapper un grognement de contentement intérieur ; son interlocuteur n’était finalement pas totalement dénué de bonnes manières. De mauvaise foi, elle ? Impossible. La jeune femme apprécia vivement le timbre de Ghaldabrand, qu’elle trouva en accord avec l’apparence de ce dernier : charmeur, grave, au léger accent de bonne humeur. Bien. Une personne de plus au sein du pensionnat qui ne risquait pas d’être un problème. Elle devait avouer qu’elle craignait toute nouvelle arrivée au sein du corps enseignant et du personnel. Cela lui demandait à chaque fois du travail, et une nouvelle personnalité risquait souvent d’être associée à des ennuis. Elle appréhendait de loin les caractères difficiles à se mettre dans la poche… Le nouveau gardien, en revanche, semblait être quelqu’un de facile, bref ; ajoutez à ça un physique plutôt badass, et vous obteniez une rousse de franche bonne humeur. Envolée la mauvaise humeur par le précédent sursaut, lui-même engendré par les coups contre la porte. En y réfléchissant (ou du moins en écartant la mauvaise foi caractéristique des MacLocklain), le jeune homme avait finalement agi en toute politesse. Tout en son honneur, Abby devait bien le reconnaître. Et en plus, il connaissait son nom. Brave bête.

Abbigaël le regarda exécuter une salutation des plus charmantes, et finit par conclure qu’elle pourrait peut-être l’apprécier. Peut-être. Fallait pas déconner, quand même. Elle se mit en marche tandis que Ghaldabrand faisait rouler le chariot au sein de l’infirmerie. Le jeune homme se mit à trancher les bandes au-dessus des cartons, et Abby ne put s’empêcher d’admirer les muscles à l’œuvre sous le gros gilet que portait le gardien. Elle fit une moue, déçue d’être déjà en hiver – vivement l’été et d’autres livraisons !

Un froissement d’ailes suivit d’un tintement cristallin sortit la jeune femme de ses pensées (semi) érotiques. Méabh venait de se poser peu discrètement sur la rambarde d’un des lits derrière eux. Le regard de l’oiseau se fixa sur Abbigaël qui se mit à arborer sans le vouloir une moue boudeuse : un piaf qui la rappelait à l’ordre, c’était le pompon ! Comme ayant entendu cette attaque verbale, Méabh battit des ailes pour manifester son mécontentement.

Tu devrais me remercier, plutôt. C’était ridicule. Et arrête ça tout de suite, on dirait une gamine de 5 ans à qui on vient de confisquer une sucette.

Abbigaël fronça les sourcils. Ca ? … Elle se rendit compte du manque de convenance dont elle faisait preuve et se retint de hausser les épaules. A la place, elle répliqua silencieusement au pheonix que tout était inclus dans sa stratégie, et que c’était ainsi que les humains normaux réagissaient. D’abord !
La mauvaise foi, le retour, IIème volet !

Cet échange n’ayant duré que l’espace de quelques secondes, Abbigaël ne prit pas le temps de vérifier si Ghaldabrand avait suivi la rapide altercation entre les deux demoiselles – de toute façon, même si cela avait été le cas, il n’aurait vu qu’un piaf (Abby sentit Méabh s’ébrouer à l’appellation) en manque visible d’attention (deuxième tressaillement du côté du phoenix). Passant machinalement une main dans ses cheveux – signe qu’elle passait à autre chose – la jeune femme répondit sur un ton jovial qu’elle n’eut plus besoin de forcer :

« Sans refus ! Si vous pouvez les déposer dans mon bureau, derrière la cloison, au fond. »

Elle indiqua la fameuse cloison qui faisait office de bureau, et que se partageaient les deux infirmières au fil de leur garde. Puis elle emboîta le pas au jeune gardien. Lorsqu’ils contournèrent la cloison, Abbigaël faillit s’électrifier sur place : elle avait complètement oublié de ranger l’eppendorf ! Fuck. Fuck. Fuck.

Elle tenta de cacher sa soudaine raideur en se rassurant sur le fait que Ghaldabrand ne risquait pas de trouver louche la présence d’un échantillon de sang. Voyons. Partant du principe que vouloir absolument cacher quelque chose rendait la chose d’autant plus douteuse, Abby fit comme si de rien n’était et attira l’attention du jeune homme vers le coin opposé à la table où reposait l’eppendorf.
« Voilà, vous pouvez les empiler dans le coin, ce sera parfait. »
Elle lui toucha doucement l’avant-bras pour ponctuer sa phrase et le remercier silencieusement, le sourire colgate n’ayant pas quitté ses lèvres.

Voilà, et surtout après, tu t’en vas !




Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Grim Ghaldabrand
Masculin
Messages : 70
Kamas : 3840
Date d'inscription : 23/11/2014
Humeur : Joviale ! =D
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby] Sam 13 Déc - 11:33

Tout en rangeant son cutter dans sa poche, l'homme à tout faire regardait la jeune femme qui lui faisait face. Une belle rousse aux lèvres pulpeuses, qui était comme lui toujours prête à sourire, visiblement. Ses yeux d'émeraudes n'étaient pas sans lui rappeler la profondeur du regard d'une autre créature dont il avait pu faire la rencontre en ces lieux. A cette idée, l'esprit de Grim se mit soudain en marche. Il faisait face à un cruel dilemme. Une terrible question que son esprit ne pouvait se résoudre à...euh... résoudre... Ouais, il n'était pas très bon pour la rhétorique... La question était la suivante :  pouvait-on se rendre au bal de Noël avec deux cavalières ?... Hm... Probablement pas... De toutes façons, les deux cavalières n'apprécieraient probablement pas cela ! Il avait déjà eu l'occasion de constater ce qu'une femme en colère pouvait faire, alors il préférait ne pas imaginer ce que DEUX femmes en colère pouvaient LUI faire. D'autant plus si les deux femmes en question étaient des mages... Cette simple évocation suffit à lui donner froid dans le dos, sous sa veste...

Un bruissement derrière lui le tira de sa contemplation et de sa torture mentale. Un étrange oiseau venait de se poser sur le montant d'un des lits de l'infirmerie. Un plumage bleu clair, une silhouette qui rappelait vaguement celle des phénix de la mythologie... Enfin, 'étrange'... Venant de l'homme qui se promenait avec un chien-lion à fourrure rouge, ce commentaire aurait pu paraître des plus impertinents. Il déduisit de façon parfaitement logique qu'il devait s'agir du familier de l'infirmière ; sinon, que ferait l'oiseau ici, de toutes façons ?... Il se tourna de nouveau vers la jeune femme avec un sourire charmeur et amical :


"- A vos ordres, mademoiselle ! "

Il n'allait quand même pas laissé une aussi jolie créature s'abîmer le dos à porter des cartons aussi lourds, quand même ! Il commença donc à transporter son chargement derrière la dite cloison. Les boîtes n'étaient pas particulièrement lourdes, aussi le travail ne lui prit pas très longtemps. Dommage, il aurait pu se saisir de ce prétexte pour prolonger la rencontre ! Allez, réfléchis, Grimou ! Tu va bien trouver une solution... En passant : il n'aimait pas trop ce surnom, Grimou. C'était ainsi que l’appelaient certains de ses cousins et amis, dans le seul et unique but de faire le râler, quand il était petit. Moult disputes avaient éclatées à cause de ce surnom. Maintenant qu'il avait grandi -si si, il avait gagné en maturité. Un peu.- il ne poursuivait plus ceux qui l’appelaient ainsi, mais il répondait en bougonnant. Oui, il râlait. Il venait de France, et là bas, râler était devenu une discipline olympique. Alors, dans l'intimité de son esprit, il se donnait parfois ce petit surnom dans le seul et unique but de se motiver. Si, c'était une technique qui fonctionnait...parfois...

Alors qu'il transportait le dernier carton, il donna un coup dans le bureau. Un léger bruit se fit entendre, presque inaudible. Un roulement s'ensuivit, alors que le petit cône en plastique roulait sur le bureau, s'approchant inexorablement du bord, annonçant une chute inévitable. Il s'en rendit compte alors qu'il posait le carton sur la pile des autres. Et là, son instinct prit le pas sur son cerveau. Il bondit en avant, se penchant en tendant la main. Le petit tube en plastique tomba au creux de sa main, sans dégâts aucun.


"- Pfiou, c'est pas passé loin ! Je vous prie de bien vouloir excuser ma maladresse..."

En se redressant, il lance un rapide coup d’œil à l'infirmière, gardant l'eppendorf dans sa main pour éviter un nouvel incident fâcheux. Il alla le repose sur le bureau avec un léger soupir de soulagement. S'il commençait à lui casser son travail dés la première fois qu'ils se parlaient, il ferait mieux de ne pas venir à l'infirmerie tant que la jolie rousse était en service ! Non, parce que mettre un mauvais médicament à la place d'un autre pouvait aisément se faire... Alors, le cerveau de Grim se remit en marche -oui, chez lui, ce n'était pas particulièrement une fonction vitale- avec cette question : les infirmières étaient elles tenues de respecter le serment d'Hippocrate ?...

════════════════════
Jukebox ♫:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Livraison pour une jolie rousse ! [PV Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell
» crotti et mimi les p'tites souris
» Livraison pour Gar Thulion
» Argus Filch's Office • Livraison pour Argus Rusard PV.
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-