Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carwell Berry
Masculin
Messages : 41
Kamas : 3773
Date d'inscription : 23/09/2014
Humeur : Tu veux sentir mon doigt ?
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Mar 21 Oct - 14:59


ÊTRE AVEC TOI

♔ G a b r i e l l e a n d C a r w e l l s h o w ♔




FOLLEN.
Une après-midi ensoleillée, une tenue parfaite, une clope, une brise légère qui transperce tout et n'importe quoi, et qui parfois donne naissance à des émotions.  Il y a des émotions qui nous tiennent en haleine pendant des heures sans nous quitter. Quand je pense à Elle, c'est ce sentiment qui s'empare de moi et qui ne me quitte pas. Dire qu'Elle m'obsède ? Sans doute - oui -. Je voudrais la sortir de ma tête, la prendre, la mettre dans une boîte et oublier son nom - trop tard - la place qu'Elle a prit dans mon cœur, devient peu à peu insurmontable.

Pourtant, la première fois que je l'ai vu, l'impression ne fut pas bonne, égoïste, narcissique, mauvaise et manipulatrice, je dirais, Elle n'était cependant pas ce qu'elle prétendait, plus douce, plus souriante, plus intelligente - encore plus - qu'elle ne laisse déjà paraître.

Elle ? C'est Gabrielle.
Moi ? Un crétin au cœur silencieux et à l'abord de mauvais garçon qui attend patiemment. Qui attend patiemment que cette Nana  le rejoigne. Je regarde mon portable, elle n'a pas répondu à mon SMS, peut-être qu'elle ne viendra pas, peut-être que j'attends pour rien et que je vais me voir comme un lapin, avec son lapin.

Petit rendez-vous à 18h dans le Véranda. J'apporte de la bière, ramène tes fesses. Bisous, Carwy.

On ne peut pas dire que je suis le genre de mec qui est beaucoup de tact, les mots restent souvent coincés dans ma gorge, surtout les plus jolis, j'aurais pu mettre quelque chose de pus délicat, de plus raffiné, mais dans le fond, pourquoi mentir sur ce que je suis ? Je ne suis pas parfait, je ne suis pas un Prince Charmant, j'ai un peu de mal avec les sentiments, j'ai souvent des difficultés à dire aux gens que j'aime, que je les aime, mais cela ne m'empêche pas de les aimer plus que tout. Je m'apprête à demander à une fille de sortir avec moi, de prendre mes défauts sous son bras et de les emporter avec elle, de me prendre comme je suis et de m'accepter, en échange je ferai pareil c'est promis.

Les fenêtres de la véranda sont ouvertes, l'air frais mordille ma peau, le stress s'empare de mon être mais ne se voit pas sur mon visage, je fond de l'intérieur, va-t-elle venir ? Va-t-elle me laisser et le pire, va-t-elle vouloir de moi ? Je ne sais pas, personne ne sait, même pas elle, elle ne se doute sans doute pas de ce que je vais lui demander et s'il faut, elle espère que je en le ferai pas.

Je tire une latte, puis deux, puis trois, la fin de ma cigarette est proche, comme la fin de mon self-control d'ailleurs. Maudite décision, maudite question, tu vas me rendre fou.   


Mushroom

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Ven 24 Oct - 18:50

Être avec toi.

Bon, c'est parti. Je vais tout expliquer. Shadow, ça fait déjà une semaine qu'il ne me parle plus, il m'accompagne en cours, mais ne m'adresse plus un mot. Pourquoi ? C'est pas vraiment la question. A cause de qui ? Carwell Berry. Ce beau mec avec qui je suis toujours. Avant de le connaître, Shadow c'était la seule « personne » qui me connaissait aussi bien, puis je me suis ouverte à quelqu'un d'autre, ouais, Carwell, voilà. Vous avez tout compris ! Sauf que, petit hic, mon familier est le plus jaloux du monde. Il déteste le beau brun, parce qu'il dit qu'on est trop proche, et qu'il ne se sent plus unique. C'est vrai que depuis qu'il est là, je me confie plus à l'humain qu'à l'animal, ce qui est normal, enfin c'est ce que je pense tout du moins. Mais évidemment, Shadow l'a mal pris..

Ce soir je sors encore pour le voir, donc je me suis bien habillée, même si je suis toujours parfaitement vêtue, malgré l'uniforme obligatoire ! Une belle robe bleu clair, évasée, plus ou moins courte, comme à mon habitude. Quand je sors pour le voir, j'essaie d'être la plus élégante possible. Normal, non ? Il est tellement parfait.. Puis il me connaît si bien. Je ne sais plus comment on s'est connu, ni pourquoi je me suis autant attachée à lui. Je ne me souviens plus. Pourtant il parait que quand on aime quelqu'un comme j'aime Carwell, on se souvient de chaque petits détails. Pourtant non. Je crois savoir pourquoi : je ne suis pas du genre à m'attacher, mais si en plus je dois me souvenir de tout, c'est pas possible. C'est dans ma nature après tout.

Avec lui, je suis étonnement douce et agréable. Ça me fait bizarre. Vraiment. SOIT ! Je regarde l'heure, il est déjà 18h13. Oh. J'ai un peu de retard moi. Il va peut-être croire que je viens pas ? Je finis de me coiffer rapidement, je prends mon sac à la hâte, et je me dirige vers la véranda, là où il m'avait donné « rendez-vous » pour boire quelques bières entre potes. Potes.. Mouais. Une fois arrivée au lieu de rendez-vous, je regarde par la fenêtre ouverte le beau corps élancé de mon ami. Il est tellement beau. Comment ça fait qu'il soit célibataire ? Enfin. C'est pas plus mal, sinon je sais que j'en serais jalouse. Pourquoi ? Tout simplement parce que je l'aime. Voilà tout. La porte était déjà entre-ouverte, je m'appuie contre le battant et toque lentement, un sourire aux lèvres.

« Monsieur Berry ! Veuillez pardonner mon retard ! » Je m'approche joyeusement de lui en gloussant, puis je lui embrasse tendrement la joue. « Comment tu vas mon gros ? »

Je lui pique une bière du lot de 6 qu'il avait acheté, l'ouvre et commence à boire. Un vrai mec parfois, vraiment. Je me demande où est ma galanterie ! Je le regarde dans les yeux, un sourcil haussé, et je soupire avec une tête un peu désespérée.

« Shadow me fait toujours la tête. Il accepte toujours pas que je m'ouvre plus à toi qu'à lui. C'est vraiment dommage, parce que je veux dire, on s'entend bien, donc on va pas se laisser de sitôt. Il faudrait qu'il le comprenne. Pour une fois qu'un être humain me rend vraiment heureuse.. »

Je m'approche à nouveau de lui, et je pose ma bière, ainsi que les 5 restantes, sur une table en bois, puis je le prends dans mes bras. J'aime bien sentir son corps contre le mien, c'est dingue..



Dernière édition par Gabrielle Adams le Jeu 30 Oct - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Carwell Berry
Masculin
Messages : 41
Kamas : 3773
Date d'inscription : 23/09/2014
Humeur : Tu veux sentir mon doigt ?
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Lun 27 Oct - 11:25


ÊTRE AVEC TOI

♔ G a b r i e l l e a n d C a r w e l l s h o w ♔




GRUNG.
Le filtre se rapproche dangereusement de mes lèvres, comme toujours, quand je suis stressé je fume - comme un porc si je puis dire - je m'étire, je baille, je regarde l'heure, quinze minutes de retard, elle ne viendra peut-être pas, je ne sais pas. On se connait depuis que je suis arrivée, donc quelques semaines, peut-être même un mois, et .. : « Monsieur Berry ! Veuillez pardonner mon retard ! - je souris - Comment tu vas mon gros ? » voilà ce que j'aime le plus chez cette nana, elle est tellement imprévisible, mon coeur rate une mesure au son de sa voix -elle a un de ces effets sur moi ...  -  Je regarde, je n'ai pas le temps d'en placer une - autre chose que j'adore - qu'elle continue sur sa lancée : « Shadow me fait toujours la tête. Il accepte toujours pas que je m'ouvre plus à toi qu'à lui. C'est vraiment dommage, parce que je veux dire, on s'entend bien, donc on va pas se laisser de sitôt. Il faudrait qu'il le comprenne. Pour une fois qu'un être humain me rend vraiment heureuse.. » Je fais un peu la moue, j'aime bien son familier, il est classe ce petit truc, je lui fais un bisou sur le nez et elle vient se coller à moi en me serrant dans ses bras, dès qu'elle me touche, mon cœur bat à la chamade, mes bières, sont entamées, mon petit cœur sur le point d'exploser.

« J'suis pas là pour lui voler quoique ce soit, je souris et ébouriffe les cheveux de Gabrielle, il faut pas qu'il se fasse du soucis, je veux juste passer du temps avec toi, moi.  »

Je met à sourire bêtement et attrape délicatement la bière qu'elle vient d'ouvrir, j'en bois une gorgée et je lui souris. Elle est belle, elle est très belle même, un visage d'opaline et des yeux qui vous déchire l'âme. Dans le fond, je crois que je pourrais passer ma vie à la regarder, et à l'écouter, cette petite voix cristalline qui me transperce et me chavire. Je devrais arrêté de le penser, je devrais lui dire, mais c'est souvent quand il faut que je parle de mes sentiments qu'ils restent coincés entre mon cœur et ma bouche, de plus, je ne peux savoir si elle voudra bien de moi ou alors si je vais me manger the epic râteau of the century ou alors si elle va me rire au nez et me dire avec sa magnifique bouche : " Non mais tais toi Berry ! " et se moquer de moi.

Je ne sais pas, je ne sais plus, je sens mon cœur, en fait, je l'entends, elle doit l'entendre aussi, je me sens con, je me sens bête, je me sens pas bien. Je voudrais qu'elle m'envoie un signe, qu'elle me fasse comprend qu'elle veut bien de moi, ou alors qu'elle prenne les devant, je ne sais pas ce que je dois faire, je suis paumé.

Je la serre dans mes bras, hume discrètement son parfum, indescriptible mais enivrant, je ne parle pas beaucoup, mais avec Gabrielle, je suis prêt à faire des efforts.

Voudra-t-elle de moi ?
Me fera-t-elle un petit signe ? - ou même un gros -


Mushroom

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Lun 17 Nov - 15:56

Être avec toi.

Quand je suis aux côtés de Berry, je ne pense plus à rien. Je ne pense plus à Shadow qui me fait la tête. Je ne pense plus à toutes ces pestes qui me donnent envie de les frapper chaque jour. Je pense juste à lui, et à nous. Surtout à nous. C'est vrai que ça fait quelques jours déjà que je ressens plus que de l'amitié pour lui. En même temps, comment ne pas l'aimer ? Mais avec mes antécédents de petite garce chiante, je me dis qu'il ne me prendrait peut-être pas au sérieux ? Des rumeurs tournent sur moi, comme quoi je ne suis qu'une allumeuse et une trainée, ironique sachant que je suis toujours vierge. Mais soit, les gens sont cons, on ne peut pas leur en vouloir ! Je garde la tête collée contre son torse, les yeux fermés. Il est grand, son corps chaud me réconforte tellement, il me fait me sentir en sécurité. Je me dis que dans ses bras, je ne risque rien. Je me dis que dans ses bras, je peux tout affronter. Il est temps. Sérieusement, il est temps que je me lance. Une petite semaine que j'attends un signe de sa part, mais rien ne vient. Au diable les signes ! Je vais enfin me lancer.

Je relève la tête, toute souriante, et je me mets sur la pointe des pieds afin d'approcher mes lèvres des siennes. J'ai le souffle court, et je sens le sien s'étaler délicatement sur ma bouche. Mon cœur bat à 300 à l'heure, comme si j'avais couru un marathon. C'est horrible. J'aurais jamais cru que passer ce cap serait aussi stressant. Après quelques secondes d'hésitation, mes lèvres vont tendrement toucher celles de Carwell. Je rougis. Je le sens. Mais je ne m'arrête pas, au contraire, je l'embrasse avec toute la douceur que je possède, mêlant également passion, envie et, bien évidemment, amour. Je me retire après quelques longues secondes. Ces longues secondes qui m'ont rendue la plus heureuse du monde. Mon dieu Carwy, si tu savais. Si tu savais le bien que ça fait.

« Je me suis dit que les gestes étaient plus compréhensibles que les mots. Mais après, je me dis qu'avec ce que tu as pu entendre sur moi, je dois peut-être clairement te dire les choses... »

Je me mets à rougir. J'ai la tête basse. Je veux partir. Partir loin. Je me mord la lèvre tant j'ai la pression. Mais bon sang Gabrielle ? La pression de quoi ? Tu vas juste lui dire que tu l'aimes ! Et là, je pense à Shadow, à la réaction qu'il aura quand il apprendra ça. Et finalement, mon regard se pose sur le visage de mon ami, et je finis ma phrase.

« Je t'aime Carwell. Tu m'as complètement changé. J'ai su que je t'aimais quand je me suis rendue compte qu'avec toi je me sentais bien, mais vraiment. Je ne suis pas hypocrite, je ne suis pas une garce. Avec toi, je suis une bonne personne. Alors bordel, Carwell Berry, je t'aime. »

Tomate. J'ai rien d'autre à dire : Tomate. Je suis rouge. Je rougis tellement, ça deviendrait presque ridicule !

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Carwell Berry
Masculin
Messages : 41
Kamas : 3773
Date d'inscription : 23/09/2014
Humeur : Tu veux sentir mon doigt ?
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Lun 17 Nov - 20:22


ÊTRE AVEC TOI

♔ G a b r i e l l e a n d C a r w e l l s h o w ♔




It's only mystery.
Je souris niaisement, ce simple moment, ce simple contact me fait me sentir léger, je me sens un peu bête de devoir être dépendant d'elle pour me sentir heureux - t'es amoureux Berry - je la regarde, elle relève son joli minois en souriant, un sourire tout aussi joli que le reste si je puis me permettre! SI j'avais pu prédire la suite des événements, j'aurais surement mis cet instant sur pause, je me serrai lever et j'aurais fais une petite danse ridicule de la joie et je ne me serrais sans doute jamais arrêté, mais je ne peux, alors je laisse le temps filer à une allure démesurément rapide - trop rapide - Gabrielle se glisse sur la pointe la pointe des pieds, son petit corps mince et fin se mouve près de moi, je n'ose pas bouger, de peur de casser ce moment que j'ai rêvé pendant bien des nuits.

Ses lèvres légèrement roses se retrouve à quelques centimètres des miennes, cette proximité troublante, déroutante et pesante m’oppresse, le souffle chaud et rapide de cette petite fée se mêle au mien, mon regard inquiet et timide se mélange perdu au sien,les bras le long du corps, je n'ose vraiment pas bouger. La silhouette fine de Gabrielle se colle sur mon torse, son cœur tape fort dans sa poitrine, ces quelques secondes restent à jamais suspendu dans le vide qui nous sépare, mes mains glissent le long de son dos, pour venir sur poser dans le creux de ses hanches, tout en douceur de peur qu'elle s'envole. Je continue de la regarder, le rouge lui monte légèrement aux joues - mazette, n'est-t-elle pas magnifique ? - elle rougit ? J'ai fais rougir Gabrielle Adams ? Petite victoire personnelle.

Ces dernières secondes troublantes s'effacent soudain, dans un tourbillon, troublant, dévastateur, doux, tendre, bon, tellement bon, à la limite du jouissif, un baiser, ce n'est rien, mais quand il vient de cette nana qui perturbe vos nuits, vos pensées, vos journées, votre vie toute entière, vous en comprenez le sens même. Ce premier baiser qui vont donne l'impression que des ailes immenses vous poussent le long du dos.

Je fais glisser ma main droite jusqu'à sa joue, sa peau douce et brûlante, la rouge qu'il lui était monté aux joues quelques secondes plutôt, toujours au rendez-vous, je la serre contre moi savourant chaque délicat centièmes carrés de sa bouche contre la mienne, chaleur enivrante et prenante. Pourtant je sens la chaleur s'évanouir peu à peu lorsque sa bouche se décolle lentement de la mienne. J'esquisse un sourire, en ne lâchant pas son visage, ce moment là ? Je crois que je ne suis pas prêt de l'oublier!

« Je me suis dit que les gestes étaient plus compréhensibles que les mots, dit-elle. Mais après, je me dis qu'avec ce que tu as pu entendre sur moi, je dois peut-être clairement te dire les choses... »

Je frotte doucement sa joue avec mon pouce et lui sourit tendrement, j'admets que des choses j'en ai entendu, mais je pourrais dire la même chose, je suis passer pour le garçon qui donnait de faux espoirs à des pauvres nanas qui n'avaient rien demandé et qu'au moment de concrétiser, je me défile. Ce genre de banalités exacerbantes et inutiles quoi... Je ne sais pas quoi répondre, mais je suis d'accord avec elle, j'aurais d'ailleurs du y penser - cela m'aurait évité grands nombres de soucis! - je lui souris et la laisser respirer un peu en me reculant quelque peu, je la toise, elle devient de plus en plus rouge et moi je ne sourcille même pas, pourtant mon coeur bats la chamade!

« Je t'aime Carwell. Tu m'as complètement changé. J'ai su que je t'aimais quand je me suis rendue compte qu'avec toi je me sentais bien, mais vraiment, dit-elle. Je ne suis pas hypocrite, je ne suis pas une garce. Avec toi, je suis une bonne personne. Alors bordel, Carwell Berry, je t'aime. »

Je souris, elle est toute rouge, toute belle, toute à moi et bordel de merde, j'adore ça! J'affiche un sourire que jamais personne n'avait du voir avant, celui qui vient du plus profond du bide, le vrai de vrai, made in Berry! J'attrape ses joues entre mes mains et appuie dessus, elle ressemble à un petit poisson, je souris encore, j'embrasse furtivement sa jolie bouche, puis son petit nez et son front et la relâche.

« T'es une belle personne Gabrielle, la plus belle que j'ai jamais vu! »

Et là Berry tu lui dis que tu l'aimes! Allez craches le putain! Fais le sortir de ta gorge, il te brûle le gosier tellement tu as envie de lui hurler dessus! Mais rien n'y fait, imagine un peu le courage dont elle a fait preuve pour faire ce qu'elle vient de faire, alors merde tu peux bien lui lâcher ces trois pauvres petits mots bon sang! Je prends une grande inspiration et toujours en souriant je dis de ma voix un peu rocailleuse.

« Bordel Gabrielle Adams, je t'aime !finis-je par balancer comme une bombe dans un champs de maïs, puis je me mets à lui murmurer, pour être sur que seule elle puisse entendre, il me faut trois petites secondes pour te le dire, mais aussi longtemps que tu voudras de moi, je promets de te le prouver.. »

Je me retrouve un peu con maintenant, parce que je ne sais plus quoi faire, j'ai actuellement envie de danser, de sauter partout, la prendre sur mon dos et de partir en Alaska me rouler dans la neige ! Et je me sens aussi important, important parce que quand je regarde dans les yeux de cette petite fée qui vient de poser ses valises en plein dans mon cœur, je me dis que j'ai quand même de la chance.





Mushroom

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Ven 5 Déc - 15:43

Être avec toi.

J'avoue que ses mots me touchent. Me font sourire. Me font rougir alors que mes joues avaient fini de s'embraser. Je me sens bien. Je ne me sens pas garce. Je ne me sens pas moi. J'ai l'impression d'être quelqu'un d'autre. Je suis tellement heureuse que mes mots soient enfin sortis. Mon cœur bat à 1000 à l'heure, j'ai l'impression que je suis prête à m'évanouir à n'importe quel moment. Je suis amoureuse de Carwell, et Carwell est amoureux de moi. C'est la plus belle chose qui ait pu m'arriver, pour dire vrai. Je ferme les yeux, et je me hisse sur la pointe de mes pieds pour aller l'embrasser à nouveau. Ce contact dure bien plus longtemps, il dure, encore et encore. Je presse mes lèvres contre les siennes avec tendresse, et avec amour. J'entoure sa nuque de mes frêles bras, et je le serre tout contre moi. Je rompt ce merveilleux baiser pour aller nicher ma tête dans son cou. Je suis en couple. Moi. Gabrielle Adams. Un homme a réussi à me faire tourner la tête, à me changer. Je pourrais presque l'en féliciter, mais le moment n'est pas idéal à ça. Loin de là.

« Je suis tellement contente, Carwell... »

A peine j'eus fini ma phrase, que de nouveau je vais coller mes lèvres aux siennes, forçant légèrement celles-ci à s'ouvrir afin d'aller jouer tendrement avec sa langue. Je ne rougis plus. C'est probablement normal ? Si on part du principe que c'est mon petit ami. Tout dans ma tête se mélange. Mon cerveau ne fonctionne plus. Mes jambes sont prêtes à me lâcher à chaque instant, et c'est d'ailleurs pour ça que je suis bien contente qu'il me serre contre lui. Voilà, par exemple, ses bras entourant ma taille. Jamais je n'aurais cru ça possible. Je soupire en me décollant légèrement de lui, et je passe ma main dans ses cheveux en le regardant dans les yeux.

« On ne devrait pas rester ici, il va commencer à vite faire froid, et je n'aime pas rester dehors. Puis j'ai l'impression que mon coloc' est aux abonnés absent. Donc si jamais tu veux qu'on y aille... »

Je me pince les lèvres. J'espère qu'il ne va pas me prendre pour une grosse obsédée, ou même que l'idée de coucher avec moi l'effleure. Je demande ça juste comme ça, après tout il faut avouer qu'il commence à rafraichir, maintenant. Et en plus, l'argument irréfutable : un lit bien chaud, il n'y a rien de mieux que ça ! Enfin. Je pense à Shadow, là. Comment il va réagir quand il nous verra débarquer comme ça à deux, main dans la main. Aha, j'appréhende tellement. Pourquoi est-ce que je sens que ça va être la merde dès qu'on aura franchi le pas de la porte ? Ça me fait sourire.

« Bon beh là c'est sûr, Shadow va faire la gueule pendant un sacré moment. Mais bon, il faut bien qu'il se mette dans la tête que ce n'est qu'un renard, pas un humain... »

En vérité, j'essaie de me convaincre, de me dire que je n'y peux rien si je suis tombée sous le charme de mon beau Carwell. C'est vrai quoi, ça arrive. Je soupire, et je lève les yeux vers lui, un sourire aux lèvres. Je prends la bière que j'avais entamé et je me dirige vers la porte de la véranda, en espérant que ma proposition donne suite à un grand oui. J'ai pas envie de rester à me les geler dehors moi, sérieusement !

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Carwell Berry
Masculin
Messages : 41
Kamas : 3773
Date d'inscription : 23/09/2014
Humeur : Tu veux sentir mon doigt ?
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Dim 7 Déc - 14:37


ÊTRE AVEC TOI

♔ G a b r i e l l e a n d C a r w e l l s h o w ♔




High Hopes.
Il m'a souvent était donné d'entendre que l'espoir faisait vivre, et que si nous sommes patient et que nous avons un peu de chance, les belles choses nous tombent dessus, je n'y croyais que très peu, puis Gabrielle m'est tombée dessus.

Mes mains glissent le long de la fine courbe de son dos, j'ai comme un peu peur qu'elle s'envole, alors je la serre, fort, fort et fort. Je me demande à quoi elle pense, chacun de ses baisers font battre un peu plus fort mon coeur, trop d'émotions me submergent en même temps, c'est troublant, prenant, pesant, et existant. Elle sourit, elle rougit, moins, de moins en moins, comme si elle semblait plus à l'aise à présent, je serre mon étreinte autour d'elle et lui fait un bisou sur le front, puis je me mets à sourire, heureux.

Une brise fraiche vient nous fouetter la tronche, je manque presque de frissonner - mais pas totalement -, la petite voix cristalline de ma copine - parce que, Carwell Berry à une copine - résonne alors : " Je suis tellement contente, Carwell… " je penche la tête sur le côté, à mon avis, elle en dit moins que ce qu'elle pense, je ne dis rien et attend donc patiemment la suite de la phrase, qui ne met pas longtemps à arriver : " On ne devrait pas rester ici, il va commencer à vite faire froid, et je n'aime pas rester dehors. Puis j'ai l'impression que mon coloc' est aux abonnés absent. Donc si jamais tu veux qu'on y aille… ", je crois que mon coeur rate une mesure, car c'est souvent à ce moment que les choses dégénèrent, bien souvent les autres filles avec qui j'ai pu sortir n'ont pas eu le luxe de pouvoir dire que nous avons vraiment été proche, car je les ai toujours planté avant qu'il se passe quoique ce soit de sérieux. Accepter ? Refuser ? Mmmh.

Je dois avouer, que je ne sais jamais quoi penser de ce genre de proposition mais mon inquiétude fort bien masquer ne semble pas choquer ma prétendante qui poursuit sur sa lancé : " Bon beh là c'est sûr, Shadow va faire la gueule pendant un sacré moment. Mais bon, il faut bien qu'il se mette dans la tête que ce n'est qu'un renard, pas un humain… " je fais une petite moue triste, en effet, son familier va faire la tronche pendant un moment, jaloux et possessif comme il l'est, ça ne m'étonnerai qu'à moitié qu'il essaie de me manger pendant mon sommeil, j'esquisse un sourire et me recule un peu de ma princesse en frottant doucement sa joue.

" Je comprends, mais il aura toujours ce lien particulier avec toi, que même moi, je ne pourrais jamais avoir même avec toute la meilleure volonté du monde "

Elle me regarde en souriant et attrape une bière et se dirige vers la porte , elle est quand même vachement jolie cette nana, je prends aussi la mienne, bois une petite gorgée et une nouvelle brise glaciale qui cette fois ci me fait frissonner me pousse à me diriger vers Gabrielle, avec la réputation qui me colle au train, elle comprendra peut-être que je tiens beaucoup à elle pour la suivre dans sa proposition, je pose ma bière sur la table et m'avance vers elle, mon bras droit vient encercler ses épaules et j'embrasse sa taupe gauche, glisse machinalement ma main gauche dans la poche de mon pantalon en souriant et dit de ma voix sauve et sur un petit ton nonchalant.

" Je vous suis Mlle Adams et j'attends votre programme avec beaucoup d'entrain. "

Et je me dirige vers la sortie avec ma petite amie sous le bras, sourire aux lèvres et content, me demandant quand même ce qui va se passer entre ce moment et celui qui aller venir, car après tout, c'est un peu nouveau pour moi, d'aimer quelqu'un.


Mushroom


════════════════════

x Tout s'achète; le temps, la planète terre, vous, moi, surtout moi. x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell] Sam 13 Déc - 11:29

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Être avec toi ☼ [ Gabrielle & Carwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP terminés-