Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Jeu 5 Déc - 16:36


C'est là que je crèche ?


"C'est la première chose à laquelle j'ai pensé en arrivant. Mes vêtements étaient sales et rapiécés. Je venais tout juste d'être accepté à Tadakai en tant que professeur de magie, "sciences occultes". Oui, de la magie noire dans une école. Mais je sentais déjà les problèmes arriver. Bien sûr que je n'allais pas apprendre à des petits monstres dopés par leurs hormones des rituels pour démarrer une guerre civile dans cet endroit. Même si j'imagine que mon intégration sera difficile, je vais faire de mon mieux pour que cette période de transition dure le moins longtemps possible."

L'homme vêtu de sa cape recouvrant tout son corps avançait à la lueur de la journée tombante. Il marchait d'un pas rapide, pressé d'arriver dans ce qu'il appelait déjà sa "piaule". Les années à écumer le monde en solitaire ne l'avaient pas aidé à devenir un modèle en société, mais il comptait sur son intelligence pour s'en sortir. Se déplaçant au travers des couloirs, il essayait de croiser le moins de monde possible. Bien entendu, certaines personnes avaient dû le voir, mais il tenait avant tout à rester discret. Et pour cause, il tenait plus du clochard ou du vagabond que du professeur ! Ses bottes pleines de poussière et de terre, son pantalon et sa cape, tous deux troués, rapiécés, ayant subit les intempéries et le manque de lavages, ainsi que le propre corps de notre homme. Ses cheveux secs et crasseux, ses dents mal lavées, ses ongles trop longs, et surtout, ses deux yeux d'un jaune luisant, seule chose encore immaculée, mais qui, ajoutée à l'ensemble, donnait une terrible impression de malaise à le regarder. Il marchait, droit et d'un pas fuyant, quitte à changer son itinéraire lorsqu'il apercevait un groupe de personnes. Le visage recouvert par sa cape, il continuait son périple. Il finit par arriver dans le couloir numéro 1 du dortoir des professeurs.

"Alors... Porte 1... Porte 1 .... Ah, la voilà." Dit-il en sortant la clé de sa poche.Il ouvrit alors la porte de sa chambrée et constata avec soulagement qu'il n'y avait personne dans la pièce. Ses colocataires n'étaient pas encore arrivés. Au final, ça lui laissait l'opportunité de se décrasser un minimum. Première étape, déballer ses affaires. Il posa son sac sur la première table qu'il vit, et dans sa nonchalance, fit tomber un porte-crayons qui se répandit sur le sol. Ca n'aurait pas été grave si l'endroit n'avait pas été silencieux. Il lui sembla que faire tomber cet objet avait un boucan du diable. Il s'empressa de ramasser et fonça sous la douche.

"Hé, Aazz ? Ca te fais quoi de se laver un peu ? Tu vas être tout beau, tu pourras peut être enfin te trouver quelqu'un ? Hin Hin...

_Ne commence pas avec ça, Maze. Je n'ai pas le temps pour ça, je te l'ai déjà dit."


Sec lorsqu'on abordait ce terrain, ce qui faisait le jeu de son familier, Aazzlaaroth Finnegann entreprit un nettoyage complet de son corps. L'eau a ses vertus, celle d'apaiser, de tout nettoyer. Aussi bien la souillure physique que spirituelle. Il resta un long moment sous la douche à penser à son avenir, à son présent, à son passé. Il avait besoin de faire le point. Il sortit alors, une serviette autour de la taille, afin de finir sa toilette et enfiler des vêtements propres.

Alors qu'il se rhabillait, il regarda la seule tache qui n'était pas parti au lavage : le corbeau sur son bras, marque de ses erreurs et de sa quête de rédemption. Il la regarda d'un air pensif et dit en souriant tristement : "Un jour, je te regarderais la tête haute." Il retourna dans la pièce principale, et constatait qu'il s'agissait d'une pièce standard. Quelques objets personnels, le coin travail, une cuisinière, un chauffe-eau. La base. Il déballa alors ses affaires sur une table restée libre. Des affaires de toilettes, deux ou trois vêtements de rechanges, beaucoup de livres anciens, pour la plupart écrit dans des langues incompréhensibles. Des parchemins pleins de symboles bizarres, des amulettes et autres objets qu'il avait ramené de ses voyages, comprenant entre autres, des bougies rituelles, de l'encens, des poupées vaudoues, des miroirs portatifs, différentes sortes de pierres ioniques...

Le bric à brac complet de l'apprenti sorcier. Mais dans une petite boîte bien à part, un écrin d'ébène, il avait rangé ses tablettes de chocolat. Il s'empressa d'ailleurs de l'ouvrir et d'en prendre un. Son visage s'éclaira alors, et il semblait apaisé. Le goût sucré et doux du cacao dans sa bouche lui redonnait la joie de vivre. Il se surpris d'ailleurs à sourire bêtement en savourant sa sucrerie, et eu un rire gêné.
"Quel idiot je fais parfois..." Dit-il en riant de lui-même. Sa voix était posée, calme, bien qu'elle semblait froide, elle renfermait en fait une profonde note chaleureuse.Il se mit à la fenêtre et s'assit sur la rambarde, et alluma une cigarette.

Faisant face au crépuscule, la lumière déscendante du soleil, il inspirait et expirait sereinement la fumée âcre de son tabac, tout en continuant d'observer les environs.

"Et maintenant, maître, demanda le petit familier, qu'allons-nous faire ?
_C'est bien simple, petit esprit de l'ombre. Nous allons vivre et nous battre pour que la vie continue."
Avait-il répondu de façon calme, sans décrocher son regard du soleil couchant.

"Waouh ! Tu regardes devant toi maintenant ?
_Tu es si surpris que ça ? Je ne pouvais pas continuer la vie que je menais. Il faut affronter ses problèmes un jour. Et si ça ne fonctionne pas, les affronter autrement.J'ai été aveugle, ma rage a dépassé ma volonté, beaucoup de gens ont payé le prix de ma vanité. Et me racheter en faisant règner un simulacre de justice n'est pas la solution.
_Je te trouve bizarre quand même. Qu'est-ce qui t'as fait changer d'avis ?
_La lucidité, mon ténébreux ami. Et aussi, j'ai compris que cette vie ne m'allait plus."


Aazzlaaroth stoppa ici la discussion. Il était fatigué de parler du passé. Qui plus est, Maze parlait assez fort, et son maître lui fit signe de se taire quand il cru entendre des bruits de pas dans le couloir. Immobile, le visage figé par le stress qui montait en lui, il attendait. Mais rien. Il jeta sa cigarette et rentra. Il avait des cours à préparer. Il ne savait pas quand, ni même avec quelle classe il allait tomber en premier. La seule chose qu'il avait retenu c'était que les classes 1 et 2 étaient des enfants modèles, bosseurs, adorables, polis,. Le rêve de tout prof. Et que les classes 5 étaient des attardés. Mais il s'en foutait, il ne savait pas du tout comment s'y prendre avec des élèves, alors il ferait ça au feeling. La lumière du soleil commençait à décliner suffisamment pour installer une quasi-obscurité.

Le maître des sciences occultes alluma une bougie, il préférait. Il n'avait plus l'habitude de la lumière artificielle. Il attrappa alors un stylo dans le porte-crayon qu'il avait fait tomber auparavant et commença à rédiger une introduction pour son nouveau cours. Mais il fut vite dérangé par la petite boule noire :

"Au fait.... Pour ton pouvoir...
_Je n'ai rien pensé à ce sujet. La prudence s'impose j'imagine, sinon les bruits de couloirs vont aller bon train. L'objectif c'est de m'intégrer le plus rapidement possible, alors si je commence à faire peur à tout le monde...
_Mais tu comptes encore t'entraîner au moins ?
_Bien sûr, garder le niveau est toujours primordial avec ce type de magie."

Les heures passaient et Aazzlaaroth galérait à rédiger son cours. Sa boîte de chocolat avait dangereusement chuté en contenance et il avait passé pas mal de temps à fumer sur le balcon. Il allait passer un sacré moment sur ses cours, il en était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Sam 7 Déc - 15:51

Après midi "paisible"
Par la barbe du grand Socrate, un nouveau professeur de "sciences occultes" a débarqué au pensionnat ! J'ignorais qu'il existât un tel poste. En revanche j'ai toujours su que cet établissement de fous furieux enseignait des matières louches.
A ce propos, mes cours ne vont pas s'écrire tout seuls. Le dernier contrôle était une véritable catastrophe. Jamais je n'ai lu un tel ramassis de conneries dans une seule pile de copies. Bon, il faut dire que je leur avais donné un peu trop de travail pour la semaine, mais les vrais esprits se forgent comme ça... ! Tiens, quelqu'un fait du bruit dans le studio en-dessous du mien. Je remercie ma chance insolente pour m'avoir donné un studio à moi toute seule le jour de mon arrivée à Tadakai. Héhéhé je suis Lou Newton, l'incroyable Repousse-Colocataire !
Je me demande s'il y a là de quoi se réjouir.
Quoiqu'il en soit, mon appartement est bien calme aujourd'hui - parfait. De cette façon je pourrai me détendre sur mon balcon avant de corriger les contrôles de Mard - qu'est-ce que c'est que cette odeur de fumée ? J'espère que ça ne fume pas en bas, sinon j'irai coller des retenues. Oh, deux minutes, nous sommes dans le dortoir des adultes. Minute, je pensais que cet appartement était vide ? Il est temps de faire un peu d'investigation. Et cette soudaine envie de découvrir le mystère derrière l'odeur de fumée du Studio Un n'a rien à voir avec le fait que je n'ai aucune motivation pour corriger des dissertations. Pensez-vous.
Canard XVIII me jette une oeillade perplexe (du moins, aussi perplexe que peut l'être celle d'un canard colvert). Puis braille comme à son habitude.

- QU'EST-CE QUE TU FAIS ?
- Je vais voir au rez-de-chaussée. Il y a une odeur de fumée suspecte.
Sans surprise le palmipède m'emboîte le pas alors que je descends l'escalier du bâtiment - non sans avoir pris mon sac de gâteaux. Tiens, la première porte est entrouverte. Me faufilant tel Solïd Snëkh, le philosophe qui vivait dans un carton, je jette un oeil discret dans l'appartement sensé être vide. Y a des objets bizarres, des pentacles, des pierres que je ne peux pas identifier... et la pièce principale a l'air relativement sombre, comme si elle n'était éclairée que par une bougie. Quoiqu'il en soit, l'ambiance n'est pas spécialement ce que j'appellerais "prompte à mettre à l'aise". Finalement, je me décide à pousser la porte qui s'écarte légèrement dans un grincement désagréable.
L'odeur légère d'encens et de fumée de cigarette me fait légèrement tousser.
- Il y a quelqu'un ?
Peut-être un nouveau membre du personnel ? Ca me paraît l'option la plus probable, à en juger les accessoires divers et mystiques parsemant le sol et les meubles de cet endroit. 

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Dim 8 Déc - 2:28


Qui es-tu donc ?



"Tsssss.... Quelle prise de tête... J'ai pas encore eu mon emploi du temps, et je me complique déjà la vie, c'est à n'y rien comprendre."

Aazzlaaroth se crêpait le chignon avec ses dessins bizarres et ses symboles anciens. La magie ancienne était déjà un sujet qui faisait débat dans le monde des magiciens, et la magie dite "noire" était encore plus sujette à controverse. C'est pour ça qu'il préparait soigneusement son cours. Aucun contresens possible, aucune possibilité de faire n'importe quoi, garder le contrôle et prévenir les catastrophes qui pourraient arriver. C'était le maître mot : sécurité. Il allait certainement commencer avec les classes 1, puis il essaierait avec les classes 3 et les classes 5, mais pour ces derniers, il aurait besoin de quelques astuces pour les motiver.

Une énième cigarette était allumée et il avait décidé d'allumer également un peu d'encens pour garder la tête au frais. D'ailleurs, il avait assez vite appréhendé les lieux qui lui étaient assignés, et il avait déjà compris où se trouvait la cafetière, comment elle fonctionnait, où étaient le café et les tasses ; ça lui suffisait pour l'instant. Autant on peut parler de dépendance pour les cigarettes, autant avec lui, le café, si on pouvait lui perfuser, il en serait ravi. Il avait retiré sa cape et l'avait accroché au porte-manteau et traînait chemise ouverte, clope au bec, tasse dans la main, en faisant les cents pas dans le salon, se creusant la tête pour trouver un angle d'approche pour son cours. Il s'assit sur le canapé et étendit les pieds sur la table.
La lune était belle ce soir, et les étoiles lui souriaient, telles des dents éclatantes dans la voûte céleste. La nuit était magnifique. Et lui, occupé à se creuser les méninges pour aider un tas de mioches qui se foutraient littéralement de ce qu'il aurait à dire, avait oublié de contempler le ciel nocturne, paré de son plus beau voile. Il expirait la fumée de son tabac, tout en marmonnant à voix haute, la cigarette encore dans la bouche, ses yeux jaunes regardant le ciel :

"Aazzlaaroth Finnegan, qui renaît après des années d'errances dans ce monde de fous... Quelle ironie... Infliger la mort, puis retourner sa veste et se battre pour la vie. Voilà qui ferait poser bien des questions à Bergson lui-même..."

Mais il n'eut pas le temps de pousser plus loin sa réflexion et de confronter sa vie aux spiritualisme bergsonien ; Maze apparut subitement devant l'homme aux yeux jaunes et s'écria, paniqué :

"Maître, présence féminine potentiellement hostile et certainement fouineuse qui se dirige ici !! Cachez-vous !! "

L'homme se redressa. Il sentait effectivement une ombre se rapprocher, et dôté d'un certaine énergie magique. C'était a priori un mage expérimenté qui venait là, soit cette personne venait chercher les ennuis, soit c'était une personne qui apprendra que la curiosité est un vilain défaut. Il eut a peine le temps de se fondre dans les ombres que la porte s'entrouvrait en grinçant sinistrement.

Une jeune femme, d'une vingtaine d'année entra dans la pièce. Elle portait le bandeau verts des classes 2, mais semblait trop vieille pour être une élève. Elle était habillée de façon très colorée et flashy, ce qui arrachait la rétine du professeur de sciences occultes. A son look d'adolescente attardée, il pensait que c'était une surveillante quelconque, une jeune prof à la limite. Elle ne semblait pas l'avoir remarqué et il l'observa s'avancer dans la pièce éclairée par la bougie, visiblement, la demoiselle n'était pas rassurée de son aventure dans ce bric-à-brac composé d'objets essentiellement utilisés en magie noire. Elle regardait sans oser toucher, et Aazzlaaroth la vit s'approcher de son écrin d'ébène, celui-là même où il rangeait ses chocolats.

Il utilisa alors discrètement son pouvoir : il étendit son ombre petit à petit et ferma violemment la porte d'entrée, dans un claquement fort, qui fit sursauter l'intruse, et la découragea d'ouvrir la boîte à chocolats. L'homme aux yeux jaunes apparut alors petit-à-petit dans son dos, sortant progressivement du sol, le corps encore entouré de volutes d'ombres, et regardait la jeune femme de façon méfiante. Puis, il engagea la conversation de façon décontractée, mais ferme, ce qui contrastait avec cette mise en scène dérangeante, mais ce qui la fit sursauter une nouvelle fois :
"Est-ce une habitude de rentrer comme ça chez les gens ?"

Aazzlaaroth avait appris à se montrer méfiant, même si il n'y avait pas de raisons mais après le paquet de fous furieux qu'il avait eu à cotoyer et à affronter, on n'est jamais trop prudent. Il toisait la jeune femme de ses yeux luisants dans la demi-obscurité, les ombres pointaient toutes dans la direction de cette jeune demoiselle, prêtes à frapper, menace invisible et imperceptible. L'air était chargé d'énergie, pour l'homme aux yeux jaunes, c'était clair : il voulait des réponses. Cette frêle demoiselle n'avait visiblement pas d'intentions hostiles, et a du venir vérifier quelque chose ici.
Il prit quelques secondes de réflexions avant de dissiper sa magie, ce qui rendit les ombres dirigées sur l'intruse inoffensives, elles reprirent leurs positions normales. Aazzlaaroth posa alors une autre question, totalement détendu, maintenant qu'il se sentait de nouveau en sécurité, et il comptait réellement sur une réponse cette fois.

"Qui es-tu donc ?" Dit-il calmement, le visage se déssèrant petit-à-petit, avant de rempoigner sa tasse de café, l'air de rien.
"Un début de soirée normal en somme." Pensait-il en souriant à la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Dim 8 Déc - 12:41

Après midi "paisible"
La porte vient de claquer. Je le savais, cet appartement sera mon tombeau. Mon étude de la boîte aux chocolats sauvagement interrompue par le bruit, je ne peux m'empêcher de sursauter, tout comme mon familier - qui semblait prêt à voler quelques chocolats il y a quelques secondes de cela. Je me retourne... et tombe nez à nez avec un suppôt des ténèbres venu des Enfers lui-même. Non, en fait, je crois qu'il s'agit du professeur de sciences occultes dont on m'a parlé. Mais où est la différence, me direz-vous.

J'aurais fait un bond de deux mètres en arrière si je n'étais pas acculée à une table. Canard XVIII, lui, a perdu l'équilibre et s'est écrasé -majestueusement- sur le sol (non sans brailler "AVORTEZ ! AVORTEZ LA MISSION !"). Ce type n'a-t-il jamais entendu parler de la notion d'espace personnel ? Les ombres pointées vers moi m'indiquent de la méfiance, mais je peux dissiper une attaque ou deux au besoin. Les ombres agressives ont fait leur départ et l'air méfiant son retour. Il a l'air de se demander ce que je fiche ici, question tout légitime s'il en est.
- C'est une habitude de violer l'espace personnel des gens ? Nous pensions cet appartement inoccupé, et nous avons voulu jeter un coup d'oeil.
J'ai l'impression d'être une élève de Classe 5 prise sur le fait. Un jour il faudra que je pense à écrire mes mémoires, tout de même. J'ai des anecdotes qui valent leur pesant de kamas. Mais si je veux voir le jour où mon autobiographie sera publiée, il faut d'abord que je sorte du repaire de Dark Vador en face de moi. Ma parole, non content de s'être sournoisement glissé derrière moi et d'être entouré d'objets qui feraient naître la suspicion chez n'importe quel mage noir, ce type fume comme un pompier. Vite, un cookie pour compenser l'assaut fait à mon odorat.
- Je suis Lou Newton, j'enseigne la philosophie ici. J'étais en train de savourer une tranquille fin d'après-midi quand j'ai senti de la fumée venant d'en bas ; alors *MUNCH* je suis venue voir.
Un rapide regard aux alentours me confirme ce que je pensais : ce studio est vraiment devenu l'Antre du Mal. 
- Vous êtes le professeur de *MUNCH* sciences occultes, donc... Je vous avoue que la déco m'a un peu intrigu-CANARD, CE NE SONT PAS DES TOILETTES !
- AÏE !
Un cookie-projectile part dans la direction de mon familier - qui semblait sur le point de confondre un précieux vase avec sa litière. Puis je me retourne tout naturellement vers Dark Fumeur.
- Et donc, votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Dim 8 Déc - 16:47



On a toujours peur de ceux qui sont différents.


Ca y est, c'était fait. Il fallait bien que quelqu'un finisse par fouiner ici. Il avait honte en fait. L'appart était dans un état de chaos bien avancé, son bazar était éparpillé partout, et pour ne rien arranger, il avait fait peur à quelqu'un. Mais elle l'avait cherché.

"Et donc, votre nom ?" D'un ton sec, balancé comme ça, l'air d'une invective. C'était une question ou un ordre ? L'atmosphère restait tendue, alors que l'homme aux yeux jaunes continuait de fumer sa cigarette et avait empoigné sa tasse de café.

"Tu ne dois pas être à l'aise ici. Je vais rallumer."

Dit l'homme en rallumant la lumière de la lampe.

"Mon nom est Aazzlaaroth Finnegan, mais appelle moi Aazz si tu veux. Je suis arrivé à Tadakai ce matin. J'occupe dès à présent le poste de professeur de sciences occultes. Et tout ces objets, ce sont mes affaires. Tiens, puisque tu es là, donne moi un coup de main."

Il mit en passant une pichnette au canard alors qu'il essayait de déféquer dans un vase.

"Tu ne devrais pas, mon ami palmipède, la créature qui vit dans ce vase traquera ceux qui y laissent leur odeur. D'ailleurs, je vais le refermer."

Dit-il tout naturellement alors que le palmipède avait blêmi en entendant ça. Aazzlaaroth ouvrit sa deuxième malle et en sortit d'autres livres anciens, ainsi qu'une collection de totems en tous genre. Masques africains, statuettes hindoues, il lui fallait entreposer tout ce cirque. Ces bibelots avaient des vertus magiques et décoratives. Mais hors de question d'y toucher. La pièce se retrouvait chargée de souvenirs et prenait vraiment une allure ésotérique, on se serait crus chez un mystique. L'ambiance dans la pièce se détendait au fur et à mesure, et les deux profs discutaient tranquillement, tout en échangeant sur la vie à Tadakai. Cette fois, Aazzlaaroth posait beaucoup de question, car ça lui tenait à coeur de bien faire.Et elle y répondait, lui, écoutait scrupuleusement.

"Ah au fait Lou... Je suis désolé pour tout à l'heure, j'en ai peut être trop fait, je ne voulais pas te faire peur. Tu m'as surpris et j'ai paniqué. Tu ne devrais pas rentrer chez les gens comme ça, la prochaine fois, frappe avant d'entrer s'il te plait." déclara-t-il avec le sourire avant d'embrayer :

"Tu veux du café ?"


Dernière édition par Aazzlaaroth Finnegan le Dim 22 Déc - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Sam 21 Déc - 21:40

Dark coffee for a dark room


Il est bizarrement rassurant pour quelqu'un qui manipule les sciences occultes. Suspect. Et il ferait mieux de s'abstenir de quelconques pichenettes sur mon familier, merci bien. "Donne-moi un coup de main"... Tu m'as pris pour la femme de ménage ?
... Bon, il est vrai que je me suis invitée ici. Alors il est de mon devoir de compenser cet affront. Ca passera pour cette fois-ci.

Les minutes passent, et la chambre ressemble de plus en plus à un magasin d'antiquaire revenant d'un voyage dans l'Afrique profonde. C'est intrigant, je dois dire. Je réponds à quelques-unes de ses questions, tout en rangeant ce fabuleux barda.

"C'est ma faute pour être entrée sans m'annoncer, de toutes façons. Je cherchais un divertissement pour échapper à la correction de copies, pour être tout à fait honnête. " J'accepte le café avec un vague signe de main tandis que je saisis une énième statue aux traits déformés.

"Pour ce qui est de la faune de Tadakai... Fais attention aux classe 5, leur Q.I combiné ne doit pas dépasser 15. Les classe 1 sont des anges, un peu arrogants pour la plupart... Les 4 glandent pas grand-chose non plus..."


Nous nous retrouvons vite avec deux tasses de café brûlant et je m'installe un peu plus confortablement sur une chaise, tout en inspectant ce qui ressemble à une sorte de pentacle. Le bijou s'agite devant mes yeux dans une danse hypnotisante - puis je reviens à son propriétaire :


"Alors, tu viens d'où, pourquoi tu es ici ?"


C'est la coutume de demander, après tout. Ce ne sont que politesses formelles, rapport d'étranger à étranger ; futile et nécessaire tout à la fois. Mais en tant que première habitante du Pensionnat qu'il rencontre, je me dois de donner une bonne image.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Dim 22 Déc - 18:40


Dépasser ses impressions, c'est le but des rencontres.


Dans un sens, ce n'était pas forcément une mauvaise idée d'avoir détendu l'atmosphère, l'homme aux yeux jaunes n'aurait pas trop apprécié un conflit d'entrée de jeu. Bon, la demoiselle en face de lui avait un caractère bien trempé, mais ce n'est pas un problème quand on est assez psychologue pour gérer. Le studio ressemblait enfin à quelque chose de potable, c'est à dire un amoncellement d'objets magiques en tous genres, et le professeur Finnegan continuait à écouter sa collègue qui lui expliquait rapidement comment se passait la vie à Tadakai.

" Donc si je comprends bien, les classes 5 sont des attardés, les classes 1, les surdoués et les autres c'est un peu au feeling."

Il avait la tasse de café à la main, la clope au bec, et la discussion allait bon train. Alors que le temps passait, la question fatidique tomba sur le tapis, comme un pavé dans une vitrine :

"D'où viens-tu et pourquoi es-tu ici ?"

C'était net, sans concession, tranchant, et assez désagréable à entendre. Mais bon, tout le monde finirait par être au courant, alors pourquoi faire un secret de quelque chose d'aussi futile que ses origines? Il n'en avait pas honte.

"Je suis né en Irlande, mais j'ai beaucoup voyagé pendant ces dernières années, alors je ne sais pas trop comment répondre à cette question."

Il disait ça d'un ton tellement décontracté qu'il se trouvait lui-même déroutant. Et il avait beau être honnête, il savait que sa réponse ne convaincrait personne, on vient tous de quelque part, mais parfois, les aléas font que l'on a plus réellement de point de départ dans la vie. Il restait maintenant à répondre à la question qui fâche...

"Pourquoi je suis là ? J'aimerais bien te le dire Lou... Mais je ne sais pas trop moi-même... Je suis là pour transmettre mon savoir, et aussi pour moi, trouver un endroit où me poser, où je pourrais prendre un nouveau départ. Je dois avouer que si on m'avait dit un jour que je serais professeur de sciences occultes dans un pensionnat magique, je n'y aurais jamais cru !"

C'est ça le but d'une rencontre : exister à travers quelqu'un d'autre. Pour l'homme aux yeux jaunes, c'était nouveau, et un exercice de spontanéité difficile pour lui ; qui avait une logique froide et qui avait passé des années solitaires... Le contact d'un autre humain lui faisait bizarre : il réapprenait ce que la solitude lui avait fait oublier.

"Mais dis-moi Lou, mon bric-à-brac t'intéresse ? Parce que je te vois regarder un peu partout, ce sont des reliques de mes voyages, des souvenirs. J'ai pas mal baroudé et comme tu le vois, j'ai pas mal de matériel magique. Tiens, regarde, celui là, je l'ai...."

Dès qu'on le lançait sur les bibelots magiques, Aazzlaaroth devenait intarissable. Il expliqua les pouvoirs de certaines de ses babioles, et il finit par en décrocher une du mur.

"Celle-là, c'est un piège à rêve... Il permet de bloquer les cauchemars et tu peux revoir ce dont tu as rêvé la veille. Je l'ai récupéré dans un marché aux puces en Inde. Tiens, je te le donne si tu veux, cadeau."

Il lança le piège à rêves à sa collègue de travail. C'était une sorte de toile de ficelles inscrites dans un cercle de bois, et des plumes colorées pendaient du cerclage. Quand on l'agitait, de fines particules étincelantes tombaient et s'évaporaient.

Soudainement, une petite voix sortit du vase où le canard avait essayé de se soulager plus tôt :

"Je rêve ou on a essayer de me faire dessus ?!"


Maze, la petite boule d'ombre, sortit de l'urne, ses petits yeux rougeoyants regardant tour à tour Lou et son familier. Il lévita à travers la pièce et se cacha dans les pans de la cape de son maître.

"Ah... Je te présente Maze, mon familier, un peu timide, mais adorable."

Dit le professeur de sciences occultes, alors qu'il allait se resservir du café. La demoiselle lui avait fait une peur bleue en débarquant chez lui sans prévenir, mais finalement, c'était une compagnie tout à fait agréable. comme quoi, il faut savoir dépasser ses impressions. Et il allait devoir faire ça avec chaque personne qu'il croiserait dorénavant. Il se retourna vers sa collègue :

"Et toi alors ? Pourquoi tu es devenue prof ici ?
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Jeu 2 Jan - 13:32

Dark coffee for a dark room


J'avais raison au sujet du magasin antique : en fait, ce type est un magasin antique à lui tout seul, avec autant de chroniques à raconter qu'un des vieux grimoires empilés par-ci par-là. Je n'aime pas les choses trop étranges - cela doit être pourquoi j'ai le pouvoir de les réduire à néant en un claquement de doigt. La normalité a quelque chose de confortable, mais je me trouve tout de même intriguée par les divers bibelots qui règnent là - et Mr Mystère semble l'avoir aussi remarqué.

"Héhé, merci. Ca me sera utile." Je peux pas m'en empêcher si je rêve tous les soirs qu'une marée de copies non corrigées me poursuit !
Visiblement, Canard a failli se soulager sur le familier de mon hôte. On ne peux pas faire mieux comme incident diplomatique.

"Donc tu dois avoir pas mal voyagé... Ici n'est pas si mal si on veut faire une parenthèse paisible ou simplement se poser."

Forcément je devais m'attendre à ce qu'il me retourne la question, mais je n'y ai même pas pensé sur le coup. Aussi je porte distraitement les yeux vers l'objet le plus proche pendant que je réfléchis à une réponse.

"Moi... Je le suis un peu devenue par défaut. J'imagine que j'aime apprendre et transmettre aussi... j'ai toujours étudié ici, donc ça me paraissait naturel d'y enseigner. De plus, trop d'élèves ici méprisent le fait d'apprendre. "

Oui, c'est vrai; je ne suis prof que par manque d'une autre voie, basiquement. Et... parfois, je n'adore pas spécialement ce job non plus. 

"J'ai juste suivi une voie normale, comme des milliers d'autres avant moi. C'est un peu ironique de parler de normalité dans un pensionnat comme ça, bien sûr. Mais... tu sais, les élèves d'ici... maîtriser la magie à un tel âge, une telle puissance entre leurs doigts... c'est si facile pour eux de mépriser toute forme d'enseignement que ça en devient désespérant. Beaucoup ne se focalisent que sur la maîtrise de leurs pouvoirs et en oublient le plus important. Je veux changer ça par tous les moyens, même si c'est plutôt utopique de ma part... Avec les cas désespérés qui peuplent cette école, en tout cas."

J'ai rarement l'occasion de parler de ça avec un autre prof - j'ai rarement l'occasion de parler de quoi que ce soit avec un autre prof, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Sam 4 Jan - 17:11


Friendship accross solitude ways.


Visiblement, la demoiselle ne s'attendait ni à trouver un familier dans une urne de scellement, ni quelqu'un de sympathique sous ce manteau angoissant qu'on appelle "allure". Elle s'attendait certainement encore moins à ce que le professeur de sciences occultes lui offre le café et un des objets de sa collection, comme ça. En fait, il avait envie de bien faire, et comme à chaque fois, il en faisait trop, mais sa collègue avait l'air d'apprécier, alors pourquoi en faire un cirque ? Ca ne dérangeait pas tant Aazz que ça d'avoir Lou dans sa piaule.

Malgré sa discrétion de bulldozer lorsqu'elle fit irruption ici, elle avait réussi à décontracter le véritable locataire des lieux. D'ailleurs, Aazz se rendit compte qu'il était un peu stupide d'avoir gardé sa capuche pour cacher son visage. Car oui, il avait prit le temps de remettre sa cape quand Miss Newton a débarqué en trombe dans la petite boutique des horreurs. Tu m'étonnes qu'elle ait eu la frousse de sa vie, la pauvre ! Voir un inconnu déguisé en fantôme sortir de ton ombre, ça refroidit, c'est sûr.
Il retira de nouveau sa cape, dévoilant son visage fin, et sa longue chevelure obscure, aux reflets de nuit. Les traits de son visage cumulés à son regard doré lui donnait un curieux air malicieux.

Il continuait d'écouter Lou qui répondait à ses questions sur sa carrière, ses aspirations. En fait, sous ses airs de prof antipathique, il y avait quand même une personne pleine de gentillesse et de désir de faire des élèves des mages dignes de ce nom.

"Pas de voie de garage en ce monde Lou. On fait tous ce que l'on fait pour une raison. Parfois, ces raisons sont trop profondes pour que nous en ayons conscience. Mais généralement c'est assez apparent pour que ça nous semble évident. Tu ne devrais pas croire que tu as fait ce boulot par défaut. Tu l'as fait parce que c'était ce que tu voulais faire."

Il comprenait un peu mieux la personnalité de sa collègue. Il n'y a pas que des niais à Tadakai, loin s'en faut. Et c'est sûr, ces dix dernières années à errer dans la solitude ne l'on pas aidé à s'ouvrir aux autres. Ironiquement, il s'ouvrait à une femme à peu près aussi fermée que lui, et peut être inversement ? Cocasse n'est-ce pas ?

"Tu crois au destin ? Parce que, si quelqu'un comme moi s'est retrouvé ici par hasard, alors toi, qui est ici par ta propre volonté, tu n'as rien à prouver non?
Qu'est ce que tu en penses ?"


L'homme aux yeux jaunes avait arrêté de fumer il y a un moment, voyant que ça indisposait son invitée. Du coup il avait allumé de l'encens, et le parfum des fruits des bois embaumait la pièce. La soirée avançait bien et le prof pouvait dire que sa première conversation s'était bien passée il s'était peut être fait une "amie", bien qu'il aie oublié ce que ça signifiait réellement.
Il se dirigeait vers son écrin d'ébène, là où il rangeait son chocolat le plus précieux, et interpella Lou d'une voix posée.

"Puisque ton petit canard en avait envie, vous voulez qu'on partage ce qu'il reste ?"


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre] Jeu 20 Fév - 12:42

Suite a la demande d'un des participants, au rp j'archive ce dernier !
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Une arrivée discrète... Ou pas [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une arrivée discrète... Enfin au début [PV Miyu Yamazaki] [terminé]
» Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]
» Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]
» Arrivées de la rentrée [Libre]
» Ouf enfin arrivée à destination ! [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-