Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Le destin ou un grand lien ? PV YUME.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Oliver A. Yorick
C'est un invocateur.
Invocation : http://s1.zerochan.net/Tnecul.600.1034681.jpg de son nom Tnecul, il peux cracher de la glace.
http://s1.zerochan.net/Hachiyuki.600.995280.jpg Doll, elle peut élargir son corps comme un élastique, en gros. Elle possède un cheval qu'on peut invoquer séparement pour se déplacer.
Possède une Dague au Curare, qui paralyse le membre d'un opposent.
Masculin
Messages : 70
Kamas : 4580
Date d'inscription : 25/04/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Le destin ou un grand lien ? PV YUME. Dim 19 Juil - 15:45





Pfiiou.. Hier, quel journée c'était.. J'avais rencontré une personne vraiment exceptionnelle, et j'avais vu l'étendue de son pouvoir quand elle avait découpé ce qui semblait être un pion extrêmement chiant. Je soupire en synchronisation avec la fin des cours. Enfin ! Je vais pouvoir aller voir dans quelle chambre on m'a refourgué ! mes affaires ont du être transférés pendant les cours, enfin, c'était ce qui était prévu. Je range doucement mes affaires puis dis au revoir au professeur d'un ton ironique et provocateur puis me dirige finalement vers le couloir. J'oubliais un truc, je savais pas où c'était. Meerrrrrde ! Je regarde autour de moi en paniquant et soupire, j'étais vraiment une plaie ! Je descend alors les escaliers qui mènent à la cours un peux dégoûté, et décide d'aller demander à quelqu'un.

Je me dirige alors vers un pion. J'avais la boule au ventre, aller voir un pion ? Moi ? Pour de l'aide ? pff.. faut dire que j'avais vraiment envie de savoir où était ma nouvelle chambre. J'apprends alors que c'était une nouvelle chambre, pas si loin de la dernière ! Je marche alors doucement et furtivement, comme pour ne pas être repéré dans les couloirs et soupire, j'avais des choses à me reprocher ? Une mais pas très grave, mais j'avais surtout envie de voir mon nouveau coloc' en premier. Je me glisse devant la porte, doucement, rapidement, tel un chat, qu'est c'que je devais avoir l'air con vue de l'extérieur ! J'arrive devant la porte, fermée, je toque à la porte et ouvre : WAAAH MAIS EN FAIT C'ETAIT.. Personne. La personne n'était pas arrivé, une mine de déception se formait sur son visage, pfeu, c'est nul. Mais cette chambre gérait ! On avait un frigo et un mini four ? yeah, on pourra manger comme des goinnfres !

Je ris doucement et saute sur le plus grand lit en criant " A MOI CELUI LAAAAA" je souris en m'asseyant dessus et ouvre la paume de ma main droite, là où était gravé le signe d'invocation, la fameuse spirale avec l'épée en travers, et invoque Tnecul, mon chien des enfers, à côté de mon familier qui m'attendais, je souris aux deux en les caressant.

- Bon bah voilà les gars, c'est ici la nouvelle chambre ! Je sais juste pas qui est mon colocat-

J'entends un bruit derrière la porte. Je m'arrête. Serait-ce mon partenaire de chambre ? Je me dépèche de passer toutes mes affaires de mon côté et me r'assoit en attendant. Le temps prenait .. son temps, on pouvais le dire ! C'est chiannnnnnnnnnt quand est-ce qu'il ou elle arrive ? C'était qui ? garçon ou fille ? NAAAAH j'en ai marre ! Qui c'est !
*Toc toc toc*
Je me retourne vivement, c'était lui ! Mon coloc ! Je respirais un grand coup et souris.

- Tu peux entrer !

Je tends ma paume vers mon chien pour le faire revenir, un chien des enfers de un mètre, c'est jamais bien pour faire connaissance. D'ailleurs, je la connaissais ? J'attendais impatiemment.


════════════════════



La musique de Oliver *w*:
 



Vava cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Yume A. Magnolia

Féminin
Messages : 27
Kamas : 3405
Date d'inscription : 04/05/2015
Humeur : Sanglante ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Le destin ou un grand lien ? PV YUME. Lun 20 Juil - 15:14



«The demon with destiny»

“I'm not what happened to me. I'm what I choose to become.”



Tout était noir, obscur. J'étais dans un espace vide, dénudé de distinctions. J'étais assise sur qui semblait être un sol, même s'il n'y avait rien qui disait que c'en était un, vu que le vide semblait s'étendre en-dessous de moi. Je semblais perdue dans un espace noir sans limites, flottant sur une surface invisible. J'étais recroquevillée – qui ne le serait pas, dans un lieu comme celui-ci ? J'avais ramené mes jambes à moi et les entouraient de mes bras, alors que mon  front était posé sur mes genoux, comme si j'enfouissais mon visage dans mes jambes pour me protéger.
Il n'y avait pas un bruit, et je me demandais même si j'étais vivante. Bah oui, tout était noir, qui me dit que je n'avais pas sombré dans le sommeil éternel ? Ça ne serait pas pour me déplaire, c'est tout ce que je mérite après tout. Quoi que, je ne mérite même pas l'éternel repose, mais plutôt l'éternelle souffrance. Il faudrait que je contacte Hadès ou Satan pour qu'ils m'enferment et me fasse subir les pire malédictions, souffrances et tortures qui existent. Quoi que, je ne suis même pas sûre qu'ils soient capable d'une torture à la hauteur pour punir de ce que j'ai fais.

Je soupirais. Ah bah finalement, je respire. Je dois être vivante. A moins que ça soit une illusion ? Mais de toutes façon, je pense. Peut-être que c'est ça, mon supplice ? Être seule au milieu de nulle part, au milieu du néant, sans jamais voir personne, et sans jamais même savoir si je suis en vie ou non ? Pas mal, pas mal. Ça joue beaucoup sur la psychologie tout ça. Mais de toutes façons, c'est tout ce que je mérite. Restée confinée quelque part, et ne jamais rencontrer une autre forme de vie, pour éviter de la blesser.

Je lève la tête. Au loin, je vois une silhouette. Une silhouette noire, j'ai du mal à discerner ses contours, mais une faible lumière blanche semble s'échapper de cette silhouette. Je ne suis donc pas confinée seule ? La silhouette continue de se rapprocher, et au fur et à mesure qu'elle se rapproche, elle devient de plus en plus blanche et transparente. Elle devenait aussi de plus en plus nette, et je finis par reconnaître la silhouette d'une femme aux longs cheveux dansant dans l'air, qui avançait vers moi le bras tendu comme pour attraper. Son visage me semblait familier, j'étais sûre de l'avoir déjà vu. Puis, le déclic se fit, et je reconnu la silhouette.
« Maman ? »
Je ne l'avais pourtant jamais rencontrée. Mais j'avais déjà vu des photos d'elle. Et là, elle s'avançait vers moi, un sourire sur le visage. Un sourire terrifiant, alors que sa main était toujours tendue vers moi.
Je me levais et voulu me tourner pour fuir, mais une autre silhouette – normale cette fois-ci – apparut et commença à avancer vers moi. Une moue d'horreur se dessina sur mon visage lorsque je reconnu mon père et son sourire carnassier. Aucun doute qu'il voudrait me tuer, à me revoir après toutes ces années. Terrorisée, je changeais de direction pour  fuir, mais une autre silhouette apparaissait à chaque fois que je voulais fuir. C'était à chaque fois des personnes que j'avais blessées, elles arrivaient toutes dans l'ordre dans lequel je les avais blessées. Il y avait donc des enfants, des adultes, des personnes âgées... C'était horrible.
Il y avait aussi les personnes que j'avais blessées dans la rue, mêlées aux précédentes. Elles m'encerclaient toutes. Je ne pouvais plus fuir, un cercle était déjà formé autour de moi, et j'avais beau lâcher des « Désolée ! » désespérés, ce n'étais pas ce qui les guériraient ou les ramèneraient à la vie. J'étais terrorisée, je ne pouvais plus fuir. Ils étaient de plus en plus proche de moi, réduisant mon espace personnel, mon espace vital, ma possibilité d'échappatoire. Il s'agglutinaient autour de moi, m'empêchant de fuir.
Puis, alors que ma mère dans sa tenue blanche me regardait avec un sourire plus carnassier que celui de mon père, deux personnes sortirent de la foule pour se placer face à moi. Mes yeux s’écarquillèrent. C'était eux, ceux qui m'avaient relevée et m'avaient élevée pendant dix ans. Et là, ils se tenaient devant moi, leur regard empli de haine et de dégoût. J'essayai de reculer, mais je ne pouvais pas, bloquée par ceux qui se tenait derrière moi.
« Je suis désolée ! Je... Je l'ai déjà dit, je voulais pas, je... »
Ma voix se stoppa lorsqu'ils s'écartèrent pour laisser arriver quelqu'un d'autre. Mes yeux s'écarquillèrent de plus belle, alors que les larmes commençaient à se faire sentir.
C'était Oliver. Il s'avançait vers moi, et le cercle se refermait sur lui. Il me regardait, avec se regard qui mélangeait dégoût, haine, horreur et j'en passe. J'essayais de fuir, mais je ne pouvais pas, bloquée, alors que les autres se rapprochait de moi au fil de son allure. Je me recroquevillait à nouveau, terrorisée, alors qu'ils approchaient leur bras de moi, sûrement pour m'ôter la vie.

***

Soudain, je me réveillais. Je regardais autour de moi, j'étais dans un lit, dans une petite salle blanche. L'infirmerie. J'étais vivante, donc. Et on m'avait ramenée à l'infirmerie. Je soupirais, je ne méritais pas autant d'attention. On aurait dû me laisser pourrir sur le bord du lac. Où m'enfermer dans une cave, là où je ne pourrais faire de mal à personne.
Je soupirais, et me recoucha sous les couvertures. Je ne voulais pas me réveiller. J'aurais dû restée endormie pour toujours. Je ne voulais pas retourner en cours, j'avais peur de blesser quelqu'un.
J'aurais voulu rester sous les couvertures du lit de l’infirmerie plus longtemps, mais lorsqu'une infirmière remarqua que j'étais réveillée, elle m'avait observée puis m'avait foutue dehors, disant que je n'avais plus rien et qu'il fallait que je me repose, chose que je pouvais faire dans mon dortoir. Elle m'avait également remis une lettre que j'avais reçu alors que je dormais. Apparemment, j'avais dormi environ une journée, et il y avait des changements : Je changeais de chambre. Je soupirais, c'était peut-être la meilleure chose à faire. J'imaginais qu'on me mettrais seule dans une chambre confinée loin du pensionnat, mais la lettre me faisait comprendre que j'aurais un colocataire. Pauvre de lui, je le plains. Je devrais peut-être faire le mur tous les soirs pour aller dormir dans le jardin, pour éviter quelques accidents.
Le numéro de chambre et son emplacement étaient marqués sur la lettre. Je m'y rendis, appréhendant la rencontre. J'étais sociale, bien sûr, là n'était pas le problème. Je ne voulais juste pas que ça recommence....

Lorsque j'arrivais à la chambre, j'entendis un peu de bruit à l'intérieur. Je soupirais, mon colocataire devait déjà être là. Kurona se posa sur mon épaule en soutien, et je m'avançais vers la porte, puis toquais. On me dit d'entrer. J'hausse un sourcil lorsque la voix me paraît familière, puis j'entre, et mes yeux s'écarquillent alors que ma bouche s'ouvre grand. C'était...
« Oliver ? »
Je le fixais. Non, c'était pas possible... Le souvenir de mon rêve revînt, alors que sur le moment, je ne savais plus quoi penser.

════════════════════


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Oliver A. Yorick
C'est un invocateur.
Invocation : http://s1.zerochan.net/Tnecul.600.1034681.jpg de son nom Tnecul, il peux cracher de la glace.
http://s1.zerochan.net/Hachiyuki.600.995280.jpg Doll, elle peut élargir son corps comme un élastique, en gros. Elle possède un cheval qu'on peut invoquer séparement pour se déplacer.
Possède une Dague au Curare, qui paralyse le membre d'un opposent.
Masculin
Messages : 70
Kamas : 4580
Date d'inscription : 25/04/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Le destin ou un grand lien ? PV YUME. Lun 20 Juil - 19:29





Aujourd'hui je change de chambre. Je suis assez perplexe quand au fait de mon colocataire, car oui, on m'avais déjà annoncé que j'avais un colocataire, j'étais plutôt réticent face à ce sujet pour plusieurs raisons, disons que dans toutes les colocs' que j'ai fait, je me suis pas tout le temps entendu avec les personnes, prenons exemple sur cette année, j'étais tombé sur une coloc qui était plutôt exaspérante et pourtant j'avais TOUT, mais vraiment TOUT fait pour essayer de bien m'entendre avec elle. Et rien à faire, elle saoulait toujours, c'était une garce, il fallait croire.. Ah non voilà, prenons ces mots, c'était une " noble " les nobles étaient tous aussi lourd ? J'espère pas, du moins c'est vrai que dans toute l'enfance que j'ai eu, j'étais entouré de nobles de son caractère.. J'ai du être perverti par l'argent et toutes ses fonctionnalités.. ?

Je soupirais. Quel type de colocataire je pouvais avoir ? Il était sûrement là, derrière cette porte. C'était lui a quasiment tous les coups. Toquant à la porte, quoique, ça pourrait être le comité ou autres.. Sauf que, à mon souvenir, j'ai pas fait de conneries.. Serait-ce à propos de l'histoire de Grim ? Il aurait VRAIMENT cafté ? Je sais que ce vieux tas de cheveux blancs est à cheval sur le respect des règles et du règlement mais.. à ce point là ? RÉELLEMENT ? J'avais dit d'entrer frénétiquement, par habitude, par réflexe, et je pensais que c'était mon coloc', mais qu'étais-il ? Serait-ce un noble membre du comité chiant comme celle que je m'étais tapé ? Un garçon fêtard qui invite des filles tous les soirs et qui ne dors pas de la nuit ? Une fille mystérieuse, seule et silencieuse ? Une personne meurtrie et rongée par ses démons ? Je sais pas. C'était vraiment quelque chose de stressant, que d'essayer de deviner cela..

*Couiiic* LA PORTE ! Elle s'ouvrait ! Elle s'ouvrait enfin ! J'allais découvrir la personne qui allait passer son année ici avec moi, la personne ... Qui partagerait ma vie ? Par vie j'entends ma chambre, car la chambre c'est ma vie, pasque y'a un lit tout ça, surtout que celle là y'a frigo et four ! La porte s'ouvrait de plus en plus jusqu'à être grande ouverte, je dévisage la personne de bas en haut. Elle portait l'uniforme et ... Cette façon de s'habiller des rues.. et ce visage.. C'était Yume ! Pas possible ! Mes yeux s'écarquillèrent de joie tandis qu'un énorme sourire se dessinait sur mon visage, je pouvais pas rêver mieux ! Je bondis de joie hors de mon lit, pour me lever et être devant elle, j'en revenais pas, mon sourire ne voulait pas s'effacer.

« Oliver ? »

OUI C'EST MOI ! C'EST MOI OLIVER YORICK ! Et j'ai la meilleure chambre de tout le pensionnat ! J'avais rencontré UNE seule personne ici, UNE seule personne m'avais accepté, et c'était elle ! Yume Magnolia ! Je ne savais que dire, j'étais juste heureux, tellement heureux !

- Yume ! Mais c'est.. génial ! Il me fallait un bon coloc, j'espérais pas aussi bien ! Je suis si heureux Yume ! Regarde ça, en plus on a un mini four et un frigo ! On pourra se faire à manger !

Je ne tenais plus sur place, je riais aux éclats de temps en temps, je regardais partout, des fois je posais mon regard sur Yume et je pu observer quelque chose, qui ne fit pas mon plus grand bonheur, je vis que quelque chose la tracassais. C'était-il passé quelque chose à l'infirmerie ? Elle n'avait pas l'air très bien..

- Yume ? Tu vas bien ? Assis toi si tu veux, c'est ton lit ici !

Je lui montre du doigt son côté où résidait son lit et prit dans mon tiroir un packet de Pocky's que je lui déposa dessus en souriant, j'essayais de la décontracter.

- Ca te rappelle rien ? Haha !

Je l'observais avec attention en souriant, je m'assis en face d'elle, sur mon propre lit. Qu'est ce qui pouvait la tracasser ? Si ça se trouve, y'a rien et je me fais des films, raaah, deviendrais-je paranoïaque ? Au moins ça voudra dire que je l'aime bien si je deviens paranoïaque sur elle. Mais l'aimer comment ? Je rougis à cette pensée et secoue la tête je disais quoi là ? Je chassais cette idée de la tête quand mon familier intervint.

- On est amoureux Oliver ?
- Tais toi..

Je chassais l'air de la main en direction du familier en soupirant. Heureusement que Yume ne pouvait pas entendre ses bêtises..

════════════════════



La musique de Oliver *w*:
 



Vava cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Yume A. Magnolia

Féminin
Messages : 27
Kamas : 3405
Date d'inscription : 04/05/2015
Humeur : Sanglante ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Le destin ou un grand lien ? PV YUME. Dim 26 Juil - 20:23



«The demon with destiny»

“I'm not what happened to me. I'm what I choose to become.”



Je continuais de fixer le garçon, interloquée. C'était une blague ? Où il m'avait suivie ? Pas que je ne sois pas contente de le voir, tout au contraire même. Mais c'était si... inattendu. Si étrange. Je ne l'avais rencontré qu'il y a un jour seulement, et ça avait été l'une des personnes les plus agréables que j'avais rencontré jusqu'ici, l'une des premières personnes à m'avoir acceptée tout en sachant ce que je refermais. Et puis, il était sympathique, marrant, et je me sentais bien avec lui... Mais j'avais faillit le tuer. Il était sur la liste de mes victimes, maintenant. Bien que je ne l'ait que légèrement blessé, c'était toujours ça. Et il y avait ce cauchemar, où toutes mes victimes m'en voulaient et voulaient m'ôter la vie..

Le garçon s'était levé pour m'accueillir, souriant. Je tentais de lui rendre un mince sourire, mais avec  mon récent cauchemar, j'avais juste envie de vomir et de me coucher pour l'éternité.
Il continua à me sourire, tout en déclarant qu'il était heureux que je sois ça coloc, et que tout ça était génial. Une mince courbe se dessina sur les commissures de mes lèvres. J'étais heureuse, moi aussi, mais j'avais comme un poids qui me pesait sur la poitrine, sur l'estomac, comme une chaleur qui compressait mes poumons. Peut-être étais-je tout simplement fatiguée...
Il me désigna deux meubles, tout excité, en ajoutant que l'on avait même un mini-four et un frigo et qu'on pourrait se goinfrer. En temps normal, mon regard ce serait illuminé et mon âme de goinfre aurait été servie, mais comme en ce moment même seule le malaise et la nausée régnaient en moi, surpassant la joie pour la laisser au fond, je ne fis que me pincer les lèvres pour retenir un haut-le-cœur à l'énonciation de la nourriture.

Il semblait totalement excité et ne tenait pas en place. Il riait, souriait, me regardait, puis regardait la salle. Comment faisait-il pour être aussi... Joyeux ? J'aurais pu le tuer ! Bien qu'il m'ait accepté, n'avait-il pas une petite rancœur contre moi ? Ne voulait-il pas me faire payer pour ce que je lui avais fait subir ? N'avait-il pas vu quel monstre j'étais lorsque j'avais tailladé cet adulte ? Ne voulait-il pas me détruire, comme mon cauchemar me l'avait fait comprendre ?
A moins qu'il jouait un double jeu ? Qu'il essayait de me mettre à l'aise, et qu'au final, il viendrait m'achever durant mon sommeil ? Je ne savais pas...

La tête me tournait à force de m'imaginer des scénarios bien trop tordu et à ne cesser de penser à ce foutu cauchemar et à cette soirée où tout avait dérapé, sans parler de mon passé sombre.

Oliver semble remarquer mon état. Il me demande si tout va bien et je hoche la tête, silencieuse, alors qu'il me désigne mon lit où je me laisse tomber comme un fruit pourri qui tomberait de son arbre. Je roule pour être en position allongée sur le côté, regardant Kurona faire le tour de la chambre et sauter sur le lit qui n'est pas le sien, alors qu'Oliver sort un paquet de Pocky qu'il pose sur mon lit, alors que je le regarde comme une enfant malade avant de jeter un œil au paquet de pocky qui ne me fait pas envie du tout, si ce n'est envie de vomir encore plus. Mais je me tiens les côtes et respire profondément, tout en ramenant mes jambes à moi dans une position recroquevillée. Je regardais le garçon à nouveau alors qu'il s'asseyait sur son propre lit, me regardant. J'évitais de regarder la boîte de pocky qui fut très vite emportée par Kurona, alors qu'elle alla s'asseoir sur l'un des tiroirs en ouvrant le paquet. Je lui jette un regard noir.
-Bah quoi, t'as pas l'air d'en vouloir ! Dit elle dans un grand sourire malicieux.
« Oh la ferme... » je soupire en sa direction, détournant les yeux. Voir une personne manger dans mon état ne me rendrait pas mieux. Je regardais encore Oliver, qui me fixais, puis détournais le regard pour regarder le plafond, puis la porte, puis le sol.
-Tes yeux vont bien où ils ont la tremblote ?
« Je t'ai dis de la fermer, Kurona... »
Je continue de regarde le sol, tentant de cacher ce léger rose qui me monte aux joues, tout en restant dans ma position recroquevillée de protection.

════════════════════


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Oliver A. Yorick
C'est un invocateur.
Invocation : http://s1.zerochan.net/Tnecul.600.1034681.jpg de son nom Tnecul, il peux cracher de la glace.
http://s1.zerochan.net/Hachiyuki.600.995280.jpg Doll, elle peut élargir son corps comme un élastique, en gros. Elle possède un cheval qu'on peut invoquer séparement pour se déplacer.
Possède une Dague au Curare, qui paralyse le membre d'un opposent.
Masculin
Messages : 70
Kamas : 4580
Date d'inscription : 25/04/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Le destin ou un grand lien ? PV YUME. Sam 15 Aoû - 16:16




[ HRP : Bonjour ce RP pue. Je t'avais dit que j'avais pas d'inspi mais bon, pour pas que tu râles x_x ]
C'était le destin qui voulait ça ? Ou simplement le hasard ? Je m'étais retrouvé dans la même chambre que Yume, qui est une personne que j'avais rencontré la veille mais que j'adorais déjà, c'était aussi une des premières personnes qui m'acceptaient comme amis sur ce pensionnat, alors pourquoi faisait-elle cette tête ? J'avais cru comprendre qu'elle était dans un cas pas si différent du mien, alors pourquoi ? J'avais posé un packet de pocky qu'elle avait quasiment ignoré, sachant que la première fois elle l'avait mangé comme une goinfre. M'ouais, tant pis après, je soupire en regardant son familier l'emporter et secoue la tête en souriant "Il est irrécupérable"pensais-je. Ils se sont bien trouvés. Je m'étire doucement.

- Bon alors, tu veux pas m'en parler ?

Elle s'était allongée sur son lit, plutôt recroquevillée, ce qui, venant d'elle, n'est pas une preuve de joie extrême, j'avais cru comprendre. Je récupère mon packet de pocky pour en prendre un et souris pour le reposer sur mon lit en la regardant

- Tu sais tu peux me parler hein, je suis ton ami maintenant !

Ami.. ce mot signifiait beaucoup pour moi. Pour moi ça voulait dire qu'on restait ensemble jusqu'à ne plus pouvoir se voir, mourir, jusqu'à ce que la personne qu'il considérait comme son ami le rejette, pour la plupart des gens de ce pensionnat ça signifiait quelque chose, toujours plus puissant ou non celons les personnes. Notamment le prénom de la directrice, m'enfin. Je soupire et me laisse tomber, la tête contre mon oreiller, je regarde le plafond, les yeux clos, respirant calmement, je chuchote "allez" j'espérais que Yume se confirait. Si elle ne se confiait pas maintenant, leurs relation d'hier soir aurait été une illusion ? En une soirée ils ressemblaient à de vieux amis.

Je soupirais et accueillait mon chat à mes côtés, qui s'allongea sur le lit, collé à mes côtes, roulé en boule. Je passe ma main sur son pelage doux et rouvrit les yeux pour regarder Yume, et écouter sa réponse.

════════════════════



La musique de Oliver *w*:
 



Vava cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le destin ou un grand lien ? PV YUME.

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Le destin ou un grand lien ? PV YUME.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)
» Le fil rouge du destin • Poussy
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • Le dortoir :: •Chambres personnalisées :: • Couloir 1 :: • Coin de Oliver Y. & Yume M.-