Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 On se jette à l'eau [PV Kiba Hiteyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Itsuki Saburo
Féminin
Messages : 25
Kamas : 4161
Date d'inscription : 21/05/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: On se jette à l'eau [PV Kiba Hiteyo] Mer 24 Juin - 15:56

On se jette à l'eau
~ I can breathe underwater ~
La mâtiné avait été un vrai calvaire. Il faisait chaud, trop chaud pour survivre. Itsuki était allongé sur son lit, les volets fermés et le ventilateur à fond. Jouant paresseusement avec Patou. Avec une chaleur aussi écrasante on ne pouvait pas faire grand-chose. Le brun, un peu lasse de rester vautré comme un mollusque sur son lit, se redressa et soupira en réfléchissant. À part la plage ou la piscine pas grand-chose ne le tentait. Mais ces activités aquatiques l'obligeaient à laisser Patou dans la chambre. Pas sur que la bestiole apprécie. Un promenade peut-être ? Itsuki remonta un peu son volet pour passer une main à l'extérieur. Non pas de promenade.

Le brun jeta un regard désolé à son familier et se dirigea vers son placard. Il ouvrit ce dernier partant à la recherche de son maillot de bain. Trouvant le bout de tissus de la taille d'un boxer, Itsuki l'enfila rapidement, avant de passer un vieux short blanc, un t-shirt noir et une paire de tong. Il l'était décidé pour la piscine, tant pis pour Patou, il se remettrait d'une après midi seul au frais dans la chambre. Itsuki récupéra une serviette, ses clefs et son portable. Maintenant, le plus dur était à venir, il lui faudrait réussir à sortir de la chambre sans le furet.

Au bout d'un bon quart d'heure à courir après le furet dans les couloirs, Itsuki parvint à l'attraper. Il installa sa bestiole dans sa cage. Le jeune mage soupira, soulagé d'en avoir finit avec ça, et s'essuya le front avant de sortir de sa chambre. À peine il était sortit de l'intérieur du bâtiment, qu'il soupira sous la chaleur, il allait se dépêcher d'arriver à la piscine, une chaleur pareille, c'était le genre de temps qu'il ne supportait pas vraiment. Itsuki se promena donc assez rapidement vers la piscine, impatient comme tout de pouvoir se jeter à l'eau.

Le brun paya son entrée et fila vers une cabine pour enlever le surplus de tissus. Il ferma bien son casier et attacha la petite clef à sa cheville, sa serviette posée sur son épaule. C'était bondé bien sûr, mais Itsuki s'en foutait un peu pour le coup, tout ce qui l'intéressait c'était d'aller se rafraîchir dans l'eau. Le brun déposa sa serviette dans un coin, notant mentalement son emplacement et se glissa aussi vite dans l'eau. Poussant d'ailleurs un long soupir de soulagement au passage. Il plongea la tête sous l'eau pour étouffer un peu le vacarme ambiant. Ensuite, il se mit à faire quelques longueurs, bon sang que ça faisait du bien.

Itsuki nageai depuis une bonne heure, étant venu seul ici, il ne pouvait pas simplement barboter en discutant. Il soupira doucement et passa de l'autre côté de la ligne pour ne pas déranger les autres nageurs. Ensuite, il sortit simplement de l'eau et se posa sur sa serviette dans un coin observant discrètement les gens qui nageaient. Deux trois filles plutôt mignonnes, mais il n'était pas franchement d'humeur à aller leur faire la causette. Allongé sur le ventre, Itsuki balayait distraitement la piscine des yeux. Son regard tomba sur un brun. Discrètement, le jeune homme s'était mit à l'observer. Tout à fait son genre si on lui demandait. Grand, brun, musclé comme il fallait et diablement sexy en sortant de l'eau comme ça. Itsuki allait devoir songer à détourner le regard, mais la vue était franchement plaisante pour lui.



@Code by Rølstyam

════════════════════
Ma présentation Mes relations Mes RP Mon inventaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Kiba Hiteyo
Féminin
Messages : 30
Kamas : 4647
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : J'aime les papayons.
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: On se jette à l'eau [PV Kiba Hiteyo] Ven 7 Aoû - 2:57

On se jette à l’eau


   

           Alors qu’il était à peine sept heures du matin, Kiba se mourrait à moitié dans son lit, la chaleur l’écrasant complètement. Il fallait dire que c’était journée canicule, aujourd’hui, et son hybridité loup avait du mal à supporter cette fameuse chaleur, même dans la fraicheur de la chambre plongée dans l’obscurité. Déjà que pour une personne normale il faisait vraiment chaud, lui qui n’a jamais froid c’était pire.

Le loup avait alors les yeux mi-clos, étalé de tout son long sur le ventre au-dessus de ses draps, ayant seulement un boxer en tant que vêtement. Il s’était réveillé une heure plus tôt, et ce encore à cause de la chaleur, de quoi le mettre de mauvaise humeur… Mais pour le moment, il n’y avait personne pour l’embêter, juste son petit dragon, Gekido, qui était assis près de lui à le fixer de ses grands yeux verts, ce qui faisait un peu sourire Kiba. Le loup surveillait, d’ailleurs, de temps à autre sur son téléphone que huit heures ne s’affichent, pile l’heure d’ouverture de la piscine de la ville. Pourquoi celle-ci et pas celle de Tadakai ? Car il ne voulait pas aller à celle du pensionnat, il préférait aller à celle de la ville, même si il devait ruser pour cacher sa queue de loup. Et pourquoi cette préférence ? Car il aimait tout simplement voir de nouvelles têtes dans un lieu au dehors de l’école, c’était ennuyeux de toujours voir ses collègues ou élèves qu’il côtoyait chaque jour, ici même, à Tadakai, et ce depuis des mois. Donc changer un peu d’habitude était une idée assez plaisante.

Une demie heure plus tard, sept heures trente s’affichaient enfin. Kiba se levait et descendait alors de son lit, laissant échapper un bâillement digne d’un canidé ; c’est-à-dire langue sortie et canines dévoilées… Heureusement que ses colocataires de chambre dormaient encore, sinon ils auraient eu de quoi rire face à une tête pareille. Il s’étirait ensuite le dos tout en grognant légèrement sous l’effort avant de se diriger vers l’armoire pour aller prendre ses affaires, soupirant déjà de chaud. Son petit dragon sauta sur l’une de ses épaules, s’y agrippant tout en le regardant faire, le loup étant en train de mettre ses affaires de piscine, comprenant seulement un large short de bain bleu et sa serviette, dans un sac à dos. Il n’avait besoin de rien d’autre pour aller se rafraichir dans l’eau, après tout. Ensuite, il reposait son familier sur son lit en grommelant pour pouvoir enfiler ses habits, mettant un débardeur rouge avec short noir et des tennis qui suivaient avec le haut, ce qui lui changeait grandement de ses habituels costumes cravates de bon professeur. Mais même aussi décontracté ses habits le gênaient plus qu’autre chose… Si ça ne tenait qu’à lui, il irait à la piscine de la ville en caleçon.

C’est après avoir vérifié que sa queue de loup était parfaitement bien cachée dans son short, prit son téléphone, fait une rapide caresse à Gekido, et glissé son sac sur l’épaule que Kiba était fin prêt à partir se baigner. Il sortait alors de la chambre, prenant soin de refermer correctement la porte derrière lui,  se dirigeant ensuite vers la sortie du bâtiment du dortoir. Il faisait encore plus frais au dehors des chambre, le loup en souriait même un peu tellement c’était agréable. Mais le plaisir fut court, à peine arrivait-il au bout du couloir et poussait-il la porte qui menait au dehors que la chaleur étouffante du soleil, pourtant matinal, manquait de le faire repartir dans le couloir. Il prenait tout de même son courage à deux mains et s’engageait dans le jardin, se dépêchant d’aller à l’ombre des grands arbres présents autour du sentier sur lequel il se mettait à avancer. Le jeune professeur d’art soufflait un peu puis levait les yeux pour admirer la beauté des lieux. Il faisait peut-être chaud mais la végétation dense et verdoyante de l’été mêlé au doux parfum des fleurs qui se comptaient pas centaine juste sur les rebords de ce chemin était des plus agréable à regarder. Il allait même en sourire mais ne le fit pas, car bien que la vue était plaisante, monsieur se mettait tout de même à grommeler en avançant. La chaleur était supportable grâce à toutes ces splendides plantes qui le protégeaient des rayons du soleil mais cela n’empêchait pas qu’il sente des bouffées de chaleur le submerger de temps en temps. Déjà qu’à l’ombre il avait du mal, qu’en serait-il, en ville ? Là où l’ombre est bien moins présente…  

Un peu moins de vingt minutes de marche plus tard, le loup sortait enfin de Tadakai et il le regrettait déjà. En effet, il n’y avait pratiquement pas de coin d’ombre en ville lui permettant de fuir l’accablante chaleur du soleil, au-dessus de sa tête, qui ne cessait de grimper toujours plus haut dans le ciel. Kiba s’essuyait même déjà le front sur lequel des petites gouttes de sueur y perlaient. Pour d’autres personnes, cette chaleur était tout à fait supportable vue qu’il était à peine huit heures dix du matin, mais pour lui le soleil était déjà bien trop chaud, même à cette heure. Comme quoi, être hybride loup n’avait pas que des avantages… Malgré cela, il se mit tout de même en route et observait pensivement la ville. La rue qu’il empruntait était plutôt large, avec de petits magasins et petites maisons postés d’un côté, et un parc avec un peu de végétation et entouré de grandes grilles noires de l’autre, puis des voitures aux multiples couleurs étaient garées sur les deux trottoirs, l’un en face de l’autre. Une rue tout ce qu’il y avait de plus banal, au final, et c’était même tranquille, à cette heure. C’était tant mieux, car le vacarme de ville, Kiba ne le supportait pas vraiment. Surtout lorsqu’il sentait le soleil lui cuir doucement la peau, ce qui le mettait de sale humeur…

Alors que ses habits lui collait, du fait de la transpiration, et qu’il haleté presque comme un chien le ferait, Kiba arrivait enfin devant le grand bâtiment coloré de différents tons bleus et parcouru tout le long de granges baies vitrées qui donnait une belle vue sur les trois différents bassins à l’intérieur, d’immenses lettres se tenant sur le toit pour former les mots : Piscine De Ville. Souriant comme un enfant devant un magasin de jouets, il entrait rapidement et dépassait  de suite trois personnes pour ne pas qu’elles n’atteignent l’accueil avant lui, payant ainsi son entrée en premier. Directement après, il se dirigeait vers les cabines tout en se pressant et marmonnant du fait qu’il avait chaud, faisant glisser son sac vers le devant de ses bras pour retirer son t-shirt qu’il ne supportait plus. Une fois en cabine, il finissait de se déshabiller, chaussures comprises, en deux trois mouvements pour ensuite enfiler son short de bain, prenant soin de bien cacher sa queue de loup dans ce dernier. Une fois finit, le beau professeur sortait de sa cabine blanchâtre avec sa serviette sur l’épaule, allant ranger son sac avec ses affaires dedans dans l’un des petits casiers fait pour, accrochant la clé de celui-ci à sa cheville. Il se dirigeait ensuite  vers les douches, se rinçant rapidement le corps avec une eau tiède, rallant même car elle n’était pas assez fraiche pour lui. N’y restant pas plus longtemps, il rejoignait le grand bassin d’un pas pressé, posant sa serviette dans un coin et se jetant enfin dans une bonne eau bien fraiche.

Le grand brun nageait tranquillement sur le dos après son magnifique plongeon, se murmurant un petit : « Qu’est-ce que ça fait du bien… » tout en affichant un léger sourire satisfait, ayant retrouvé la bonne humeur. Il fallait dire que c’était vraiment rafraichissant, il y resterait toute la journée s’il le fallait, quitte à ne pas manger, ce n’était pas bien grave. Il préférait être au frais tout en mourant de faim plutôt que de mourir de chaud tout court, après tout. Et il nagea ainsi toute la matinée, se posant de temps à autre sur le bord pour observer les personnes qui l’entouraient. Au début il n’y avait pas un chat, mais vers dix heures les lieux se remplissaient petit à petit. Kiba scrutait, d’ailleurs, si des jeunes hommes pouvaient l’intéressé, mais aucun ne lui tapait vraiment dans l’œil. Soit trop jeune, trop âgé, avec leur copine, ou tout simplement trop laid… Pas qu’il cherchait le grand amour, juste un joli minet à draguer pour s’amuser puis voir quelle tournure, tout aussi amusante, cela pourrait prendre. Mais pour le moment, ce n’était que quelques filles assez mignonnes qui lui envoyaient de jolis regards, sourires ou signaux explicites, et il allait donc parfois faire la causette avec ces dernières en affichant sa fameuse expression du séducteur. Sauf qu’il ne restait jamais bien longtemps, dès qu’une d’elle le prenait trop au sérieux dans ses belles paroles de dragueur, il les laissait lâchement pour retourner nager. Après tout, Kiba préférait la gente masculine à la féminine, pas question de faire du frotti frotta avec une demoiselle…

La fin de matinée arrivait vite, et toujours personne ne l’intéressait, même si la piscine ne se désemplissait pas de gens. Kiba sortait alors du grand bassin pour aller visiter le bassin voisin, passant par les marches. Et sans même le vouloir, il était des plus sexy en sortant de cette façon… Les gouttelettes scintillantes ruisselants doucement sur son torse et ses abdos bien dessinés, ses bras musculeux… Il passait même une main dans sa chevelure sombre détrempée, l’expression pleine d’assurance le rendant très séduisant.  Ses fins yeux à l’iris grise bleutée parcouraient les lieux, croisant ainsi le regard d’un jeune homme étendu sur le ventre qui le fixait. Il avait, d’ailleurs, lui aussi un physique à en faire fondre plus d’une, ou même d’un. Il avait le visage assez fin, de grands yeux dont l’iris au bleu aussi vif que celui de Kiba ressortait magnifiquement bien avec sa bonne touffe brune sur la tête, et les joues légèrement rosies le rendant même adorable. Le reste du corps, Kiba ne voyait que le dos qu’on savait musclé au premier coup d’œil, et de grandes jambes élancée, ce qui voulait dire qu’il était tout aussi musclé, bien que peut-être peu moins que notre loup. Et tout cela était étrangement familier à Kiba... En effet, puisque c’était l’un de ses élèves, un certain Itsuki Saburo qui était arrivé il y a peu. Le jeune professeur se félicitait intérieurement de toujours si bien se rappeler des noms, s’avançant vers son élève en lui adressant un joli sourire en coin. Ce jeune homme intéressait d’ailleurs et soudainement notre loup, aussi bien par son joli visage que Kiba ne lâchait pas des yeux que parce qu’il soit son élève. Il l’avait déjà remarqué en classe, et n’avait jamais vraiment eu d’occasion d’approfondir une petite conversation, surtout que cet Itsuki semblait timide. C’est  donc tout en s’approchant que le loup prépara rapidement une petite phrase d’approche, le sourire devenant un peu plus espiègle…

-M’aurais-tu reconnu pour me regarder de cette façon, mon cher Itsuki ?, faisait-il une fois assez proche tout en le taquinant légèrement, s’accroupissant en face de lui sans perdre un seul instant de son sourire, observant plus en détail son visage qui était des plus agréables à admirer.




   


   

════════════════════
" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Itsuki Saburo
Féminin
Messages : 25
Kamas : 4161
Date d'inscription : 21/05/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: On se jette à l'eau [PV Kiba Hiteyo] Jeu 27 Aoû - 7:33

On se jette à l'eau
~ Bursting trough a blood red sky ~
Étendu sur le ventre et ne quittant pas l'homme encore non identifié du regard, Itsuki se rinçait l'oeil dans son coin sans rien demander à qui que ce soit, après tout, il ne faisait que regarder quelqu'un, ce n'était rien de bien méchant. Vu comment cet homme plein d'assurance sortait de l'eau, le jeune mage aurait eu bien du mal à détourner le regard. Il était comme hypnotisé par le spectacle qui s'offrait à lui. Pendant un moment, le jeune brun se mettait à presque jalouser les gouttelettes d'eau qui roulaient sur ce torse si.. Si parfait à ses yeux. Parce-que oui, Itsuki aimait les hommes. Enfin, il aimait les hommes et le femmes à vrai dire, même si malheureusement il n'avait jamais vraiment eu d'histoire sérieuse avec l'un ou l'autre. Trop timide, trop inexpressif, trop calme et pas assez passionné probablement. Il n'en savait trop rien à vrai dire, mais les faits étaient là.

Le jeune mage observait donc cet homme qu'il n'avait d'après lui jamais vu se passer la main dans les cheveux. Rien que ce geste aurait pu faire virer le jeune mage pivoine s'il était du genre à avoir des réactions prononcés. Toujours totalement perdu dans sa contemplation il ne se rendait pas immédiatement compte du regard que cet sculpture grecque lui jetait. Lorsqu'il le remarquait enfin que le destinataire de ses regards le regardait lui aussi, le jeune mage avalait difficilement sa salive, sans pour autant détourner les yeux. L'homme encore inconnu aux yeux d'Itsuki se dirigeait ensuite dans sa direction, se rapprochant logiquement de lui. Les yeux du mage s'ouvrirent légèrement au bout de quelques secondes, reconnaissant soudainement le visage de l'homme qu'il observait depuis un bon moment. Avalant difficilement sa salive, le jeune brun se mettait soudainement à s'insulter mentalement. De tout les hommes présents dans cette piscine, il avait fallut qu'il se mette à regarder plus que de raison son professeur. Parce-que finalement, cet homme superbe qui s'approchait n'était autre qu'un de ses professeurs au pensionnat.

Réalisant ça, Itsuki détournait soudainement le regard, mort de honte intérieurement. Bon sang, il avait passé une éternité à baver sur le corps d'un de ses professeurs. Personne ne devait jamais apprendre ça. Surtout pas Tommy, un de ses seuls amis, ce dernier se foutrait de lui comme jamais et il imaginait déjà les remarques plus que détestable qu'aurait l'alter égo de son ami. S'il avait pu, il se serait enterré vivant ou se serait caché dans un trou de souris pour y mourir de honte. Pour ajouter une cerise sur le gâteau, son professeur l'avait vraisemblablement reconnu puisqu'il se dirigeait vers lui à une vitesse alarmante selon le jeune étudiant. Il espérait ne pas se faire réprimander. Pourtant vu sa timidité presque maladive, il aurait pu avoir une chance de passer inaperçu, mais non, comme souvent il manquait de chance et son professeur l'avait reconnu. C'était pas faute d'avoir eu un léger espoir. Après tout, il passait ses heures de cours en silence au fond de la classe sans jamais participer une seule fois et en faisant toujours son possible pour se faire oublier. Visiblement ça n'avait pas suffit à son jeune professeur.

L'envie de partir en courant le prenait rapidement, après tout, son professeur n'allait tout de même pas lui courir après devant autant de monde, et s'il se faisait remarquer, il n'aurait qu'à ne plus jamais reposer les pieds dans cette piscine. Pas de trop grosses représailles. Enfin, son professeur lui en reparlerais sûrement à la fin d'une heure de cours où le jeune homme n'aurait pas d'autre choix que celui de s'expliquer. Retenant un soupir, il finissait par se dire qu'il n'avait qu'à attendre que la tempête passe.

-M’aurais-tu reconnu pour me regarder de cette façon, mon cher Itsuki ?


Lui qui avait détourné le regard en espérant faire comprendre à son professeur qu'il avait comprit son erreur, il s'était bien trompé puisque son très cher professeur avait décidé de soit taper la causette, soit l'enguirlander pour le regard plutôt déplacé qu'il lui avait adressé. Retenant moult soupirs, le jeune mage reportait son attention sur son professeur. Vu la position de ce dernier face à lui et accroupit, il ne fallut pas longtemps au jeune brun pour se redresser en rougissant très légèrement. Il s'installait un peu mieux sur sa serviette, regardant son professeur dans les yeux d'un air un peu mal à l'aise. Si avant l'avant de son corps était tranquillement posé et caché sur sa serviette, il était à présent à la vue de tous. Même s'il était très timide, Itsuki n'était pas du genre à être complexé. Vu comme il aimait le sport, il était assez musclé, bien que relativement finement, et ce n'était vraiment que par timidité qu'il n'aimait pas s'exposer autant. Seulement là, c'était un peu obligatoire pour lui de se redresser pour se mettre à la hauteur de son professeur et ne pas avoir le nez rivé sur autre chose que le visage de ce dernier.

- B-bonjour professeur Hiteyo…

Bon sang, il n'y avait vraiment qu'à lui que ce genre de choses arrivaient. Retenant un nouveau soupir, il attendait maintenant de savoir s'il allait se faire réprimander ou s'il allait simplement devoir parler avec son professeur. Lui qui n'aimait pas parler, il aurait préférer se faire réprimander et rester seul ensuite, libre de quitter la piscine la tête basse et de retourner mourir de chaud dans sa chambre avec Patou. Qu'est-ce-que la bestiole lui manquait soudainement. Cette petite boule de poil lui apportait toujours énormément de soutient et le jeune mage en aurait eu bien besoin en ce moment.



@Code by Rølstyam

════════════════════
Ma présentation Mes relations Mes RP Mon inventaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On se jette à l'eau [PV Kiba Hiteyo]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

On se jette à l'eau [PV Kiba Hiteyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» Mr higonet, Je vous jette mon gant .
» Je prend, je laisse, je jette...
» Je suis Kiba et la liberté m'appartient ! [EC]
» Zedd Kiba [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • La piscine-