Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10992
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Dim 5 Avr - 21:35

Suite aux révélations du vieil homme, Noriiko et moi allions vers le Nord de la ville. On devait y aller, pour sa famille, pour son beau-père, tandis que moi, j'y vais pour elle. Elle me tenait par la main, je me sentais si bien, malgré la situation. Cependant, on devait se hâter, les monstres de glace arrivaient par centaine et étaient probablement en train d'envahir la ville, là ou sa famille habite. Se dépêchant alors, malgré nos tenues peu adéquates pour ce genre de situation, elle me déclara les raisons de l'obligeance de protéger sa familier

-Je dois y aller. Coûte que coûte. C'est mon combat, pas celui de l'ensemble du pensionnat. Je préfère y aller seule, pour défendre les miens. Le temps qu'ils arrivent sur place, il seront peut-être déjà... enfin bref, je préfère prendre les devants. Je suis désolée, je ne voulais pas... t'embarquer dans mes ennuis, mais... Je crois... Je crois que j'ai besoin de toi...

Mes joues ont pris une teinte rouge suite à ce qu'elle venait de me dire. Le fait est que je me suis beaucoup attaché à elle et quand elle a dit qu'elle avait besoin de moi, mon cœur à fait un bond. En effet, plus le temps est passé, plus j'ai appris à la connaître, et plus je ressentais ce manque quand je n'étais pas à ses côtés. Au final, je n'osais pas l'avouer sur le coup, mais moi aussi, j'avais besoin d'elle. Dans la précipitation, nous nous dirigeâmes alors vers le Nord de la ville le plus rapidement possible, murmurant d'une voix inaudible ces quelques mots, trop gêné pour pouvoir les dire suffisamment fort pour que Noriiko puisse les entendre.

-Moi aussi ...

Ensemble, on se précipitait et plus on avançait vers la ville, plus la route semblait enneigée, comme si le froid avait déjà marqué son territoire avant même que les créatures y arrivent. On était bientôt arrivé à l'entrée de la ville, vers le Nord, et on entendait des hurlements terribles, bien qu'aucun monstre ne semblait vouloir détruire toutes les maisons. Il y avait bel et bien du grabuge, mais aucune maison n'était touchée, c'était très étrange. Observant alors les environs, je vis un grand monstre de glace à une dizaine de mètres, venant en notre direction. Tirant la main de Noriiko, je l'amenais à l'arrière d'une maison, avant de la tirer contre moi, le temps que la créature fasse son chemin. Je la serrais un peu, lui montrant mon inquiétude, au fur et à mesure que le fracas des pas se faisaient de plus en plus faible. Lâchant doucement mon étreinte, mais regardant Noriiko dans les yeux à une distance assez proche, je lui murmurais quelques mots.

-Désolé de mes gestes brusques, mais je ne veux pas combattre contre ces monstres, enfin... évitons les combats inutiles, notre but premier est d'aller voir ta famille.

Mon cœur battait la chamade à chaque contact avec ses yeux, surtout vu la distance de nos deux visages. J'essayais tant bien que mal de reprendre mes esprits afin de me reconcentrer sur notre but initial. Me contentant de lui sourire tendrement, je ne lâchais pas sa main si chaleureuse et si vivifiante afin qu'elle puisse nous emmener au sein de sa famille.

════════════════════


Mes cadeaux:
 


Dernière édition par Ryan Cooper le Sam 27 Juin - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10767
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Dim 12 Avr - 21:01
















 ❝Un malheur n'arrive jamais seul ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Maintenant que nous étions délivrés du sort de la sorcière des glaces, un vieil homme était venu nous donner de plus amples explications. Mais tout ça était loin de me rassurer, au contraire ça ne faisait qu'amplifier mon inquiétude pour ma famille. Plus le temps passait, et plus je me disais que ma vision trouble de la mort de mon beau-père devait être liée aux monstres de glace qui attaquaient la ville. Maudit soit le Noël de cette année... Dans mon malheur, j'avais cependant trouvé un véritable soutien en la personne de Ryan Cooper. La dernière personne au monde à qui j'aurais pensé pourtant... Et aujourd'hui, j'avais besoin de lui. Il avait quelque chose de rassurant, d'apaisant. Sa présence me faisait du bien. Il fut un temps où sa présence m'ennuyait... D'où venait ce retournement de situation ? Comment un bal avait-il pu tout changer dans mon cœur ? D'ailleurs, en y repensant, pourquoi avait-il décidé de m'accompagner ? Je me posai encore la question, et pourtant je n'avais pas le temps d'y réfléchir plus longtemps. Le temps pressait, alors Ryan et moi nous précipitâmes en ville, aussi vite que nos jambes et nos tenues de bal nous le permettaient. Ma longue robe était quelque peu gênante, il m'arrivait de marcher dessus sans pour autant tomber. La neige ne simplifia pas notre avancée, nous dûmes ralentir la cadence. Je serrai toujours la main de mon partenaire dans la mienne, avec force.

Puis nous entendîmes des hurlements violents, comme si des créatures de glace étaient en approche. Hormis la neige abondante, aucune maison ne semblait touchée. Tout semblait en ordre, et pourtant, quelque chose clochait. C'est alors qu'un monstre à une dizaine de mètres de nous commença à s'approcher dans notre direction. Ryan tira alors sur ma main et m'amena à l'arrière d'une maison. Puis il m'attira contre lui, me serrant contre son torse. Ses gestes me démontraient son inquiétude... Et son attitude protectrice me surprit, je ne savais pas quoi faire, si ce n'était... Me laisser protéger, alors que ce n'était pas mon genre. Il me serra ainsi jusqu'à ce que les pas du monstre se furent éloignés. Il desserra alors son étreinte doucement, et en me regardant droit dans les yeux, il m'expliqua :

-Désolé de mes gestes brusques, mais je ne veux pas combattre contre ces monstres, enfin... évitons les combats inutiles, notre but premier est d'aller voir ta famille.


Son visage... Il était si proche du mien... Ses yeux... Ils étaient si beaux... Mon cœur tambourinait contre ma poitrine, je ne savais pas comment réagir, mais un instant, l'idée de m'approcher encore plus de lui me traversa l'esprit. Rien qu'un seul b... Non, je ne devais pas y penser. Je ne pouvais pas me permettre de perdre du temps... Je ne devais pas me laisser aller maintenant. Rougissant alors, je me mordis les lèvres et baissai la tête, me forçant à briser ce contact rapproché. Il ne lâcha pas ma main pour autant. Je tâchai de me concentrer sur mon objectif, à savoir protéger ma famille. Je me demandai si Ryan avait peur... J'étais en mesure de nous protéger. Mon niveau de magie était bien suffisant pour cela. Ceci dit, il avait raison, nous devions conserver nos forces pour plus tard. Relevant la tête, je lui dis alors :

"_ Ne t'inquiète pas, si nous avons à nous battre... Je suis capable de nous protéger tous les deux. On s'en sortira. Mais tu as raison, on doit y aller maintenant."

Je me remis alors en route, l’entraînant avec moi. Nous arrivâmes enfin devant la maison de mon enfance, une petite maison de plain-pied toute simple, qui ne se démarquait pas des autres. A priori, tout semblait normal. Je lâchai alors la main de mon compagnon pour ouvrir la porte... Cependant, même en forçant à deux mains, elle semblait verrouillée. Je tentai alors de l'ouvrir avec ma clé... Mais rien à faire. Pourquoi cette porte ne voulait-elle pas s'ouvrir ? Je me précipitai alors vers la fenêtre donnant sur le salon. Je ne voyais rien, ils n'étaient apparemment pas là. Que se passait-il ? Je tambourinai alors la porte, appelant ma mère et mon beau-père à travers celle-ci. Mais aucun son ne me parvint. M'entendaient-ils ? Je me retournai alors vivement vers Ryan, ne sachant pas quoi faire :

"_ La maison est verrouillée, impossible d'y entrer ! Comment c'est possible ? Qu'est-ce qu'on fait ? Je ne les vois pas dans le salon, ils devraient pourtant y être... Et je suis incapable de dire à quel endroit mon beau-père doit... mourir... Ma vision était floue, ça non plus c'est pas normal..."

Abattue, je m'écroulai dans la neige à genoux. Est-ce que même moi j'étais incapable d'agir ? Avais-je décidé d'abandonner la partie sans me battre ? Je devais faire quelque chose, mais j'étais perdue...



════════════════════
Mes cadeaux:
 


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 8 Juin - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10992
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Dim 12 Avr - 22:23

Son visage arboré de yeux verts émeraudes me faisait totalement craquer, il était si troublant, si ... attirant. L'espace d'un instant, j'ai pensé à un réflexe jamais eu auparavant, à savoir me rapprocher de son visage, non plus pour l'admirer, mais pour l'embrasser. Cette pulsion était difficilement contrôlable, comme si m'éloigner de ses yeux allaient me déchirer le cœur. Pourtant, j'ai du m'y faire, d'autant plus qu'elle semblait détourner son regard du mien. Qu'allait-elle penser de moi? Certes, notre soirée au bal avait plutôt bien commencé, mais est ce que je pouvais me permettre de sauter le pas et de faire ça? Quand je pense à notre première rencontre au cimetière qui fut assez malencontreuse, je me dis qu'un tel changement au niveau de la perception de la personne ne pourrait pas se faire. Néanmoins, je garde espoir sur une chose : est-ce qu'elle ressentait la même chose que moi? Au plus profond de moi, j'espérais que cela soit le cas. D'habitude, cela ne me gênait pas de me faire recaler au niveau sentimental, alors pourquoi .... pourquoi je tenais tant à elle ce soir là? Avais-je donc tant besoin d'elle que ça? J'ai bien l'impression que oui. En une nuit, elle est devenue ma drogue, mon oxygène, ma raison de vivre. Rien de spécial ne me retenait dans ce monde mis à part mon poste de professeur à Tadakai, et maintenant ... je suis accro à Noriiko. Suite à notre échange de contact prolongé, elle essaya de me rassurer aussi, à propos de notre situation actuelle, au beau milieu d'une ville infestée de monstres de glace.

-Ne t'inquiète pas, si nous avons à nous battre... Je suis capable de nous protéger tous les deux. On s'en sortira. Mais tu as raison, on doit y aller maintenant.

Suite à cela, nous nous hâtâmes, toujours sans lâcher sa main si précieuse. Nous avions mis le temps adéquat pour arriver à destination, à savoir une maison de plain-pied. Elle ne semblait pas être différente des autres, mais elle savait ce qu'elle faisait. Me lâchant la main, elle se dirigea vers l'entrée de la maison, cherchant à y entrer par tous les moyens. Malgré tout, quelque chose n'allait pas, la porte refusait de s'ouvrir, bien qu'elle ne ménageait pas ses efforts pour pouvoir y arriver. Elle commença alors à regarder vers la fenêtre et à appeler sa famille. Sans succès. Se retournant alors vers moi, elle me demanda mon avis, semblant perdue dans ses pensées.

- La maison est verrouillée, impossible d'y entrer ! Comment c'est possible ? Qu'est-ce qu'on fait ? Je ne les vois pas dans le salon, ils devraient pourtant y être... Et je suis incapable de dire à quel endroit mon beau-père doit... mourir... Ma vision était floue, ça non plus c'est pas normal...

La voyant s'écrouler à genoux sur le sol immaculé d'un blanc pur, elle ne savait plus quoi faire, elle avait besoin de soutien, elle avait besoin de ... moi. C'est assez égoïste de penser ça, mais personne n'était là pour l'aider à part moi. Il fallait donc que je l'aide du mieux que je pouvais, pour elle. M'approchant alors d'elle, je me mis à genoux en face d'elle afin de pouvoir la regarder dans les yeux. Je tentais tant bien que mal de la raisonner et de l'aider.

-On va chercher des indices, il doit bien y avoir une raison pour qu'on ne puisse pas entrer dans cette maison. Pour ton beau-père, peut être qu'il n'est pas ici, mais ailleurs vers Nara. En tout cas, on va trouver une solution, je ne te laisserai pas tomber avant qu'on ait résolu ce mystère, promis.

Lui souriant, je m'approchais un peu plus d'elle. Ma première tentation fut de vouloir l'embrasser directement, mais ce n'était pas le moment. Remontant alors mes lèvres vers son front, je lui déposai alors un tendre baiser, symbole de protection envers son prochain, dans le cas présent envers elle, avant de me relever et d'inspecter la maison en y faisant le tour. A l'arrière de la maison, un symbole rouge y était présent. Il n'avait rien d'ordinaire, il luisait dans la nuit, comme si c'était une sorte de protection magique. Cette magie ressemble fortement à celle du vieux qui est apparu au pensionnat. Je fis signe à mademoiselle Shimazu de voir ma découverte.

-Regarde, un symbole est sur la maison. Ca doit être une sorte de protection anti-monstres de glace. Peut être que c'est à cause de cela que ta famille ne nous entend pas et que les monstres n'attaquent pas les maisons. En tout cas, si ta vision est vraie, il faut chercher en ville, ton beau-père y est peut être. Aurait-il une raison de sortir le soir?

Je lui repris délicatement la main et je la lui caressais de mon pouce, lui souriant, voulant la rassurer du mieux que je pouvais. Elle devait sans doute savoir quelque chose sur les déplacements de son beau-père, ainsi que sur sa vision. J'espère en tout cas que sa vision est fausse, qu'on puisse lui sauver la vie. Quoiqu'il arrive, je ne me défilerais pas, déterminer à vouloir l'aider, à vouloir son bonheur, parce que je l'ai... parce que je ne veux pas qu'il lui arrive du mal.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10767
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Dim 17 Mai - 15:45
















 ❝Un malheur n'arrive jamais seul ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Une fois arrivés devant la maison de mon enfance, je tentai par tous les moyens d’y entrer. Mais tout était verrouillé, et de mon avis, ce n’était pas normal, il y avait de la magie dans l’air. Face à autant de malchance, mon premier réflexe fut de me laisser abattre. Et ce, même si ce n’était pas dans mon caractère. J’étais plutôt du genre obstinée et téméraire. Malgré toute ma préparation psychologique pour faire face à cet événement, il fallait croire que je n’étais toujours pas prête. Il fallait dire que ma vision avait été particulièrement trouble. Aucun détail, aucune certitude. Juste une date précise, le 25/12/2014, ainsi que le visage ensanglantée de mon beau-père.

À genoux dans le manteau neigeux, je ne parvenais plus à réfléchir calmement. Ma tête était pleine. Impossible de faire le vide pour pouvoir me concentrer à nouveau. Et l’homme qui m’accompagnait s’agenouilla à son tour face à moi et tenta de me raisonner :

-On va chercher des indices, il doit bien y avoir une raison pour qu'on ne puisse pas entrer dans cette maison. Pour ton beau-père, peut être qu'il n'est pas ici, mais ailleurs vers Nara. En tout cas, on va trouver une solution, je ne te laisserai pas tomber avant qu'on ait résolu ce mystère, promis.

Il me sourit alors et déposa un baiser tendre sur mon front, comme un symbole de protection. La tendresse dans son geste ne me laissa pas indifférente… Je ne saurais pas décrire ce que j’avais ressenti à ce moment précis. Une pointe d’apaisement… et… une envie irrépressible de me jeter au cou de Ryan… Pour me laisser protéger. Pour me faire consoler. Heureusement qu’il se leva pour aller inspecter la maison. En fait, cet homme, le même que celui rencontré au cimetière et qui m’avait pourtant agacé au plus haut point… cet homme constituait désormais mon principal soutien. Je savais qu’il serait là pour moi dans n’importe quelle situation. C’était difficile de dire d’où venait cette certitude. Mais aussi égoïste que cela puisse paraître, j’avais besoin de lui. De lui et de personne d’autre.

Ryan me tira de mes pensées et me fit signe de venir voir sa découverte :

-Regarde, un symbole est sur la maison. Ca doit être une sorte de protection anti-monstres de glace. Peut être que c'est à cause de cela que ta famille ne nous entend pas et que les monstres n'attaquent pas les maisons. En tout cas, si ta vision est vraie, il faut chercher en ville, ton beau-père y est peut être. Aurait-il une raison de sortir le soir?

Je me levai alors, comme regagnée par l’espoir. L’espoir qu’avec son aide, je parviendrai à changer le cours des choses. Je regardai alors le symbole rouge. Je savais qu’il y avait de la magie dans l’air. Ryan avait raison, c’était forcément ça qui m’empêchait d’entrer et de communiquer avec ma famille. Heureusement qu’il était venu, sa présence m’aidait énormément. Sans lui, je ne sais pas ce que j’aurais fait. Je réfléchis un court instant, puis lui répondis :

«_ Bon, je suppose puisque nous, nous ne pouvons pas entrer, personne ne peut sortir des maisons non plus. Donc ma mère et ma sœur devraient être en sécurité. Ma vision est forcément vraie, il n’y a que 0,1% que je me trompe. On a un bâtiment à bois tout au fond du jardin. Je ne vois que cette raison pour qu’il soit sorti un soir comme celui-là. Suis-moi, on va voir ! On arrivera peut-être à temps pour modifier ma vision !»

Je me dirigeai alors à grandes enjambées vers le bâtiment à bois. Et tout se précipita alors… Il était trop tard. Nous vîmes un monstre de glace sortir du bâtiment, trainant quelqu’un derrière lui. Mon beau-père… ou plutôt son cadavre, la tête explosée et complètement ensanglantée, comme dans ma vision. La créature finit par le lâcher, non sans que le sang se soit déposé sur la neige. Lorsque je vis tout ça, je lâchai un cri d’horreur et plaquai ma main sur ma bouche. Je fus incapable de dire quoi que ce soit. Après avoir fixé le corps de mon beau-père, je ne lâchai pas des yeux le monstre, le regard noir, le visage coléreux. Je fis alors quelques pas dans sa direction. J’invoquai alors 3 esprits que je rendis aussitôt matériels. Et je créai autour de moi une centaine de plumes blanches dont je modifiai les propriétés naturelles pour en faire des armes tranchantes.

«_ Je te jure que… J’vais te faire ta fête !»

Sans crier gare, je lançai alors l’offensive, déchainant mes pouvoirs sur cette chose. La détruisant du mieux que je pouvais. La réduisant en miette. La chose fut surprise par une attaque combinée de 3 esprits et par une vague de plumes tranchantes. Quelques secondes me suffirent pour déverser ma rage. Il ne restait désormais plus rien du monstre qui avait tué mon beau-père. Enfin soulagée, je tombai au sol, genoux à terre, mains s’enfonçant dans la neige et je lâchai un cri de rage et de désespoir. Tout s’était passé trop vite. Je n’avais rien pu faire. Tout était fini. Ma mère et ma sœur découvrirait le corps de mon beau-père une fois la catastrophe terminée. Ils penseraient tout bêtement qu’une pile de bois lui était tombée dessus et que ça lui avait explosé le visage. Ils penseraient qu’après cela, il avait voulu regagner la maison, mais qu’il avait fait une hémorragie au cerveau, le tuant au passage. Je ne pouvais rien faire de plus. Juste regarder les dégâts. Et pleurer. Pleurer de rage. D’avoir failli à ma mission.



════════════════════
Mes cadeaux:
 


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 8 Juin - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10992
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Dim 17 Mai - 20:22

Je tentais de ranimer l'espoir qui était en elle, après tout, peut-être que son beau-père est vivant et qu'il n'est pas trop tard pour le sauver. J'avais questionné Norii' au sujet de la localisation probable de son père, elle était désemparée, mais mes mots semblaient lui redonner du courage, ce qui me fit sourire en soit, bien que ce n'était pas le moment pour se permettre ce genre de choses. C'est après quelques instants de réflexions que la jeune femme émit son idée.

-Bon, je suppose puisque nous, nous ne pouvons pas entrer, personne ne peut sortir des maisons non plus. Donc ma mère et ma sœur devraient être en sécurité. Ma vision est forcément vraie, il n’y a que 0,1% que je me trompe. On a un bâtiment à bois tout au fond du jardin. Je ne vois que cette raison pour qu’il soit sorti un soir comme celui-là. Suis-moi, on va voir ! On arrivera peut-être à temps pour modifier ma vision !

Je la suivis sans dire quoique ce soit, excepté un hochement de tête de ma part, elle se dirigea alors à grande vitesse vers le bâtiment à bois, malgré sa tenue peu adaptée pour courir à une vitesse rapide. J'espérais vraiment que sa vision sera modifiée, mais le monstre de glace traînant un homme derrière acheva mes espoirs, rendant la prémonition de Noriiko exacte. J'assistais donc, impuissant, au désespoir de la demoiselle, constatant avec horreur à la mort de son beau-père. Un cri d'horreur se fit entendre de sa part, me glaçant le sang. Une colère noire l'avait envahi, je ne bougeais pas d'un pouce, mais regardant Noriiko, qui s'approchait doucement du monstre glacé. Mon réflexe fut de me rapprocher d'elle, sans pour autant l'entraver dans ses mouvements. La chose nous avait vu et je la fixais pour analyser au mieux ses gestes. La jeune femme était furieuse et commença à proférer des menaces envers le monstres avant de l'attaquer avec des esprits et une multitude de plumes qui le trancha de part et d'autre, jusqu'à ce qu'il devienne de la glace pilée. S'en suivit alors un cri de rage de Noriiko, s'effondrant sur la neige immaculée de sang, pleurant la mort. Un bien triste Noël en soit, tout était fini, la vision s'était réalisée, pour mon plus grand regret. Je fus néanmoins stupéfait par l'étendue de ses pouvoirs et de son potentiel de destruction. Elle pleura, encore et encore, cela devait être horriblement traumatisant d'assister à la mort d'un membre de sa famille en direct, du moins, quand on peut s'en souvenir. M'approchant pour essayer de la réconforter, je me mis à genoux pour être à sa hauteur.

-Je suis désolé pour toi Norii'...

Je la relevais doucement afin qu'elle soit à genoux pour que je puisse la prendre dans mes bras, passant lentement mes pouces contre ses joues afin de sécher ses larmes. Je collais ensuite mon front contre le sien, mon corps contre le sien, mon cœur s'accélérait mais je voulais lui faire comprendre que j'étais avec elle lors de cette épreuve particulièrement difficile. C'était la première fois que j'essayais de consoler une personne, mais je faisais de mon mieux. Je la serrais contre moi, fermant les yeux. Nos nez se touchaient et nos lèvres étaient à quelques centimètres de se toucher. L'envie était grande, très grande, je me contentais de lui passer une main dans ses cheveux soyeux. Devant ces événements, une larme coula de ma joue aussi, son état de tristesse me bouleversant fortement

-Norii'...je...

Je n'osais pas le dire, pas à ce moment si dur, mais mon cœur battait à une vitesse folle, impossible de dire pourquoi, mais seul un geste pourrait sans doutes remédier à tout cela. Était-ce parce que j'étais aussi proche d'elle, à cause du bal et de la soirée partagée, ou son charme indéniable? Je dirais qu'il y a un peu de tout ça. Je fixais ses magnifiques yeux verts émeraudes avant de fermer les miens, faisant ce geste si particulier dont l'envie me rongeais depuis quelques temps et que mon cœur me réclamait ardemment. Lentement, je me rapprochais de ses lèvres avant de l'embrasser tendrement, prouvant que je ressentais quelque chose de fort pour elle : de l'amour.




════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10767
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Mar 19 Mai - 22:28
















 ❝Un malheur n'arrive jamais seul ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Et voila, fin de partie. Tout était fini, bel et bien fini. Il n’y avait rien à faire de plus, l’action principale s’était déroulée sans que je puisse intervenir. Le plus rageant était qu’à quelques minutes, à quelques secondes près, j’aurais pu empêcher ce gâchis. C’était la seule chose qui occupait mon esprit. La tristesse et la colère ne font pas bon ménage. Inévitablement, ce mélange emplissait mon esprit et j’étais incapable de penser à autre chose. Et mon corps était comme paralysé, tout d’un coup trop attiré par la gravité terrestre, j’étais clouée au sol. Les larmes coulaient toutes seules. Rien ne semblait pouvoir les arrêter. C’était mon beau-père. Mais le pire restait que ma jeune sœur Aiko ne se souviendrait probablement jamais de son père. Elle allait grandir sans figure paternelle. C’était horrible… Et ma mère venait de perdre son deuxième mari. Après le divorce d’avec mon père, le cancer fatal de ma grande sœur : la mort de l'homme qui l'avait aidé à se sentir bien à nouveau. Ça faisait beaucoup de choses à encaisser…

Et j’étais coupable en un sens. Je savais ce qui allait se passer. Et si j’étais arrivée un peu avant, j’aurais pu tout changer. Au lieu de ça, j’avais perdu mon temps à m’amuser au bal… ce que je pouvais être bête et égoïste ! Je savais bien que je ne pouvais pas modifier mes visions. Mais celle-ci avait été différente… Inhabituelle… et surtout, j’avais l’intime conviction que j’aurais pu changer les choses. Maudit soit ce noël !

Je ne m’en rendis pas compte sur le coup, trop déboussolée pour voir et entendre ce qui se passait autour de moi. Le monde tout autour n'existait plus, j'étais comme prisonnière d'une bulle. Ryan se mit à genoux devant moi. Lui-même semblait peiner à trouver les mots, puisque la seule chose qu’il trouva à me dire fut :

-Je suis désolé pour toi Norii'...

Combien de fois avais-je entendu ces mots à la mort de Hotaru… Cela allait donc recommencer. Je les trouvais tellement vide de sens. Je n’en voulais pas à Ryan pour ces paroles. Personne ne savait comment réagir face à ce genre de situation. Malgré tout… Je ne pouvais que le remercier d’être là. Grâce à lui, je n’étais pas seule cette nuit. J’avais… une épaule sur laquelle me reposer. Quelqu’un sur qui compter. Quelqu’un qui pouvait comprendre ce que représentait la perte d’un proche.

Suite à ses paroles, mon compagnon me releva sur mes genoux pour pouvoir me prendre dans ses bras. Puis il passa lentement ses pouces contre mes joues, séchant mes larmes au passage. Il colla son front au mien, son corps au mien. Il me serra contre lui en fermant les yeux, me faisant passer un message. Celui qu'il était là et qu'il le serait toujours. Nos nez se touchaient et nos lèvres étaient très proches. Je ne sais pas si c'était perceptible, mais mon cœur tambourinait fort contre ma poitrine. Cette proximité me réchauffait le cœur, mais... Je cherchais plus que cela. Je voulais autre chose. Le problème était là... j'en voulais encore plus, il était là, mais ça n'était plus suffisant. Je posai une main sur la sienne, qui caressait ma joue. J'avais le souffle saccadé, non seulement à cause des sanglots qui secouaient mon corps, mais aussi à cause de la tension que je ressentais. Qu'est-ce qu'il allait faire maintenant ?

-Norii'...je...

Il semblait avoir perdu les mots. Il semblait... troublé ? Il me fixa dans les yeux, puis en refermant les siens, il approcha ses lèvres des miennes, lentement. Et il m'embrassa avec une tendresse infinie, prouvant par la même occasion qu'il éprouvait bien plus de choses pour moi que je ne voulais l'avouer. Ce geste si merveilleux fit éclater la bulle dans laquelle j'étais emprisonnée. Toute la tension que je ressentais se transforma au contact de ses lèvres en frisson qui me parcourut le corps. Même si je ne voulais pas l'admettre, c'était ce que j'attendais.

Je passai ma seconde main dans ses cheveux, tout en continuant de l'embrasser. Notre baiser avait un goût salé à cause de mes larmes. Ceci dit, la tendresse qui y était exprimée était telle que je ne voulais briser ce moment pour rien au monde. Ses lèvres étaient douces et pulpeuses comme il faut pour un homme. Le contact avec Ryan, contact qui n'avait plus rien d'amical cette fois-ci, mais qui relevait plutôt d'un geste amoureux, remplissait mon corps d'une douce chaleur, m'empêchant de m'enfoncer dans les abîmes du chagrin. Tel un ange envoyé sur terre, il m'aidait à remonter des enfers.

Et pourtant, il fallut briser le baiser. Lentement et à regret, je m'écartai de son visage, laissant retomber ma main qui était dans ses cheveux, caressant son visage au passage. Je me remis debout, ne cessant de chercher son regard. D'un revers de la main, je voulus effacer mes larmes, mais rien à faire, le torrent était intarissable. J'attendis qu'il se remette debout à son tour, pour passer mes bras autour de son cou et pleurer dans ses bras. Il était beaucoup plus grand que moi, mais ses bras me donnaient l'impression d'être protégée. C'est alors que grâce à sa présence, j'exprimai d'une voix saccadée ce qui me pesait sur la conscience :

"_ Ryan, je... J'aurais pu empêcher ça... Si j'étais arrivée plus tôt... Il ne serait pas mort... J'aurais pu le sauver et empêcher ma famille de souffrir ! Pourquoi... Pourquoi c'est arrivé ?!"

Je me laissai aller dans ses bras, ne pouvant me contenir. Un ange tombé du ciel était venu pour me réconforter et m'aider à traverser les épreuves...



════════════════════
Mes cadeaux:
 


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 8 Juin - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10992
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Ven 22 Mai - 23:59

Ce moment était d'une douceur absolue, j'avais enfin cédé à la tentation qui me rongeait depuis quelques temps. J'ai osé l'embrasser, sans me soucier de ce qu'elle pensait, mon cœur battant la chamade durant cet échange magnifique. Un grand frisson avait envahi mon corps, ainsi qu'une chaleur agréable en ce froid d'hiver. Durant ce moment si unique, je sentis une main passer dans mes cheveux, me procurant un frisson et une chaleur plus intenses, démontrant qu'elle ressentait la même chose que moi, ne voulant pas rompre ce baiser prématurément. Les larmes ajoutant un goût salé au baiser, cela ne gâchait en rien cet instant magique unissant deux cœurs. Le temps s'était arrêté, et j'aurais voulu qu'il s'arrête pour toujours, afin de profiter éternellement de ce moment. Cependant, il fallait le briser, ne serait-ce que pour reprendre notre souffle.

D'une grande lenteur, nous nous écartâmes l'un de l'autre, sentant la main dans mes cheveux partir, tandis que je caressais sa main. Je me mis debout peu de temps après elle, ne voulant pas perdre de vue ses yeux verts émeraudes qui reflétait sa magnificence. Ses larmes coulaient encore et il était difficile de les stopper. Elle mit alors ses bras autour de mon cou avant de se réfugier dans les miens. Je l'entendais pleurer et sa voix était saccadée à cause de ces événements. Je la serrais un peu plus contre moi, lui embrassant de nouveau le front, voulant être rassurant.

- Ryan, je... J'aurais pu empêcher ça... Si j'étais arrivée plus tôt... Il ne serait pas mort... J'aurais pu le sauver et empêcher ma famille de souffrir ! Pourquoi... Pourquoi c'est arrivé ?!

Je ne savais pas quoi dire sur le coup, il est vrai que la vie est injuste, je le savais aussi bien qu'elle, mais je n'avais pas les mots pour la rassurer. Lui caressant lentement les cheveux, je la serrais contre moi dans le but de la réconforter du mieux que je le pouvais. D'une voix grave et calme, je fis mon possible pour elle.

-La vie est injuste Norii' et on ne peut pas changer le destin, on le subit ... Cependant, le destin peut des fois bien faire les choses... comme... ta rencontre.

Rougissant légèrement suite à mes derniers mots, restant collé à cet ange sans ailes. Tout était fini, on avait plus aucune raison de rester à Nara, envahie par des monstres de glace. J'entendais des pas lourds se rapprocher de plus en plus et semblaient se diriger vers le pensionnat, étant donné que des lumières semblaient indiquer cette direction. Maudite reine des neiges, elle était en train de saccager tout Nara pour une vengeance personnelle. Regardant ma bien aimée dans les yeux, je lui souris en lui indiquant qu'il faut rentrer et chercher un abri.

-Norii... je pense qu'il faut rentrer, ou trouver un endroit sûr. Les monstres peuvent nous trouver d'un moment à l'autre, il faut se dépêcher...

Je la tenais toujours contre moi, m'approchant de nouveau de ses lèvres pour l'embrasser encore une fois afin de lui donner confiance et de la réconforter, renouvelant alors ce contact divin. Ce baiser était plus bref que le premier, mais tout aussi tendre et avec la même intention amoureuse. Il fallait partir, en tout cas, cette soirée, bien que triste, m'a donné une raison potentielle d'exister. La plus brillante des étoiles était à mes côtés et je l'aimais de tout mon cœur, du moins, je ne lui ai pas dit mais c'est ce que je ressentais au fond de moi, et cela me faisait un bien fou. Pouvait-on parler de relation amoureuse à partir de maintenant? Seul le temps me le dira par la suite. Une chose est sûre : Plus rien ne sera pareil dans ma vie à présent, il y aura un avant et un après bal. Avec un peu de chance, si on se dépêche, on pourrait peut être atteindre mon studio, le temps que tout ceci s'arrête, quitte à y passer la nuit ensemble

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10767
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Mer 3 Juin - 0:53
















 ❝Un malheur n'arrive jamais seul ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Ce baiser avait été divin. L’espace d’un instant, il m’avait tout fait oublier. Terminé les problèmes, j’étais loin. J’étais envahie par un doux sentiment… de sécurité… de soutien inconditionnel… d’amour... Mais il avait bien fallu que ce moment prenne fin. Lorsque enfin, nous nous écartâmes lentement l’un de l’autre, nous nous relevâmes tour à tour et mon premier réflexe fut de chercher le réconfort de ses bras. Ryan me serra fort contre lui, m’embrassant une nouvelle fois le front. Rien que ça, rien que ces gestes-là me faisaient du bien. Sa présence était plus que nécessaire. S’il n’avait pas été là… je n’aurais sans doute pas répondu de mes actes. J’aurais sans doute massacré de mes mains tous ces monstres de glace, égorgé moi-même la reine des neiges, fait un carnage en somme. Mais à l’heure actuelle, je ne m’en sentais pas le courage. J’avais juste envie d’aller me mettre sous la couette et de dormir. De me réveiller demain matin en apprenant que tout ceci n’était pas vrai.

Mais ce n'était pas comme ça que ça se passait dans la vraie vie. Je savais que demain matin, rien n'aurait changé. Il m'était possible d'invoquer les morts, pas de les réanimer pour qu'ils réintègrent leur vie d'avant. Mais ça, je ne le ferais pas avant un bon moment : ma mère ne supporterait pas de voir une image réelle (son ex-mari en chair et en os pour quelques minutes) de son défunt époux. Elle me demanderait peut-être de l'invoquer dans les prochains jours. Mais je n'en ferais rien, ce n'était pas bon pour elle. J'attendrai qu'elle ait fait son deuil avant d'invoquer mon beau-père... si toutefois je le faisais un jour. Invoquer des morts lambdas ne me dérangeait pas... j'avais en revanche plus de mal lorsque ça touchait ma famille.

Quoi qu'il en soit, Ryan faisait de son mieux étant donné les circonstances. Il me tenait contre lui, essayait de trouver les mots justes. Et dire que je l'avais traité comme un chien au cimetière ! Rien n'était normal ce soir. Tout avait changé. Y compris ce que je pouvais ressentir pour cet homme... Un homme qui m'offrait la plus belle preuve d'amour qui soit...

-La vie est injuste Norii' et on ne peut pas changer le destin, on le subit ... Cependant, le destin peut des fois bien faire les choses... comme... ta rencontre.

Ces derniers mots me firent rougir. J'étais tout sauf la personne idéale en ce moment. Comment pouvait-il penser que le destin avait bien fait les choses ? Certes, je ne me retrouvais pas seule... Mais lui, qu'est-ce qu'il y gagnait au fond ? Des ennuis, une femme en pleurs et une soirée gâchée. Je n'étais pas persuadée qu'il avait raison. Pour moi, c'était une chance, pour lui non. Entendant des pas lourds, il me regarda dans les yeux en me souriant. Il me dit alors :

-Norii... je pense qu'il faut rentrer, ou trouver un endroit sûr. Les monstres peuvent nous trouver d'un moment à l'autre, il faut se dépêcher...

Il s'approcha alors de nouveau de mes lèvres, renouvelant son baiser tendre et amoureux de façon plus brève mais tout aussi lourde de sens. J'acquiesçai en silence, et nous nous mîmes en route pour rejoindre Tadakai. Je suivis Ryan à travers les rues de la ville, tenant sa main, me raccrochant à lui autant que je le pouvais. J'étais physiquement présente, mais mon esprit vagabondait loin d'ici. Je me sentais fatiguée. Épuisée même. Je me demandai comment mes jambes pouvaient encore me porter, j'avais la tête lourde. Trop d'émotions en un seul soir. Sans compter le fait que j'avais utilisé de façon combinée mes deux pouvoirs sous le coup de la colère. J'étais plus facilement fatiguée lorsque j'utilisais mes dons en étant énervée. J'avais eu de la chance de les maitriser d'ailleurs, car il fallait être sacrément concentrée pour contrôler 3 esprits. Les conséquences auraient pu être dramatiques si j'avais perdu le contrôle des esprits. Ils auraient pu se retourner contre moi, on aurait pu se faire tuer par ce monstre de glace à cause de ça.

Nous avions enfin regagné le pensionnat. Durant tout le trajet, je m'étais murée dans le silence. Je n'aimais pas forcément exposer mes sentiments... et il fallait ajouter le contrecoup de tous ces événements, cela expliquait mon attitude. Je nous avais parfois ralenti en m'enfonçant dans la neige ou en trébuchant. J'étais incapable de faire un pas de plus... M'arrêtant alors, je fis pression sur la main de mon compagnon.

"_ Ryan... Je..."

Je n'eus pas le temps terminer ma phrase. Tout devint noir autour de moi. Je m'effondrai lourdement dans la neige. J'avais froid... Mais j'étais trop anesthésiée pour faire quoi que ce soit d'autre. Je laissai la froideur de la nuit m'envelopper, laissant mon corps inerte au sol et mon esprit s'envoler avec le vent frais. Je n'étais plus consciente de rien, la seule chose que j'étais capable de faire, c'était de laisser la fatigue prendre le dessus.



════════════════════
Mes cadeaux:
 


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 8 Juin - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10992
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Mer 3 Juin - 22:04

Le trajet fut long et assez difficile, surtout pour Norii étant donné que sa tenue était plus imposante que la mienne. Aucun son ne fut sorti de nos bouches durant notre repli et de temps à autre, elle avait du mal à me suivre, trébuchant de temps à autres, mais on ne pouvait plus faire demi-tour. Elle était vraiment mal en point, après tout, avec tout ces événements et ses pouvoirs utilisés de manière excessive, sa fatigue devait être à son paroxysme. Malgré tout, nous arrivâmes au pensionnat avant les monstres de glace. Il était temps pour nous de reprendre notre souffle. A ce moment là, je sentis une pression de ma main de la part de Norii, avant d'entendre faiblement ses mots.

-Ryan... Je..

Elle ne put en dire plus. Son corps devint soudainement un poids, sa main ne faisait plus aucune pression, ses yeux se fermèrent, le temps s'était de nouveau arrêté. Elle s'écroula sur ce sol blanc, elle était gelée par la température, ne réagissait plus. Mon réflexe fut de la rattraper in-extremis afin qu'elle ne s'enfonça pas entièrement dans la neige. Une grande détresse s'empara alors de moi, craignant le pire.

-Norii... non, pas toi aussi!

Elle ne pouvait pas mourir... pas maintenant. Je sentais néanmoins sa respiration, plus faible que d'habitude. Elle devait être épuisée, mais pas mourante, du moins, je l'espérais. La portant alors telle une princesse, je pris la direction de mon studio à grandes enjambées. Je serais bien resté là à défendre le pensionnat, mais il y avait d'autres priorités, comme la sauver. Aussi rapidement que possible, j'arrivai à mon studio, criant alors afin que mon familier puisse m'ouvrir la porte.

-Kuboh, ouvres moi vite la porte, c'est urgent!

Sans un mot, j'entendis quelques battements d'aile avant de voir la porte s'ouvrir. Sans prendre en compte ce qu'il venait de me dire, j'installa au plus vite Noriiko dans mon lit et je la couvris de mes draps afin qu'elle puisse se reposer et se réchauffer. Reprenant alors mon souffle, Kuboh reprit la parole.

-C'est qui elle? Et qu'est ce qui s'est passé pendant ce bal? Il fait vachement froid par rapport aux autres nuits.

-Pas le temps de t'expliquer Kuboh, mais ne sort pas d'ici, les monstres de glace sont de sortie et ils nous veulent pas du bien. Malheureusement, je ne peux pas aider à la défense.

-Comment ça, tu ne peux pas? Qu'est ce qu'il peut y avoir de plus important que Tadakai?

Je fixais alors la "belle au bois dormant" qui se reposait dans mon lit en guise de réponse. Mon familier se tût, comprenant ce qui découlait de ma décision. Je devais la surveiller ce soir, impossible de la laisser seul à ce moment là, si jamais les choses tournent mal, je tiendrais ces monstres du mieux que je peux. Prenant alors une chaise, je m'assieds à califourchon sur celle-ci avant de tenir la main glacée du professeur d'anglais, la réchauffant un peu.

-Ca va aller Norii, je te surveillerais ... tu n'es pas seule...

Des heures passèrent pendant son sommeil, au début, je n'osais pas bouger de ma chaise, pensant qu'elle allait se réveiller d'un moment à un autre, puis au bout d'une heure, je me levais pour réajuster son coussin, tout en lui mettant un drap supplémentaire, voyant qu'elle ne se réchauffait pas assez vite. Me réinstallant sur ma chaise, je sentais la fatigue venir en moi, Kuboh dormait déjà depuis bien longtemps et le soleil se lèverait d'ici quelques heures. Lentement mais sûrement, je m'assoupis sur ma chaise, pris dans les bras de Morphée et n'entendant plus de grabuges à l'extérieur. Les démons de glace ne nous ont pas rendu visite ici, mais un ange se tenait en face de moi.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10767
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Jeu 4 Juin - 21:53
















 ❝Un malheur n'arrive jamais seul ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Une musique... Douce, mais entrainante. Time of my life, aka la chanson culte du film Dirty Dancing. Une piste de danse faite de parquet en bois. Un jeu de lumières, dont la luminosité variait en fonction du rythme de la musique. Et au milieu de tout ça, un couple. Ou tout du moins, ce qui ressemblait à un couple. Un homme et une femme dansaient ensemble. Je ne mis pas longtemps à me reconnaitre dans les traits de la jeune femme, tandis que je me rendis compte que mon cavalier était Ryan. Nous étions habillés avec les vêtements du bal. Nous dansions joyeusement au son de la musique. Nous semblions heureux, souriant aux anges. Il n'y avait personne autour de nous. Tous les autres danseurs nous regardaient. Nous exécutions la chorégraphie du film à la perfection. C'était étrange... Ni Ryan ni moi ne semblions nous soucier des autres, comme si nous étions dans notre bulle.

Je me sentais bien, j'étais comme enveloppée par une douce chaleur. Ce n'était pas la première fois que je ressentais ce sentiment, ceci dit tout était différent. Un pressentiment... Quelque chose qui me disait que cette fois-ci était la bonne. J'étais heureuse, et mon cavalier paraissait l'être tout autant. La danse nous entrainait, jusqu'au moment fatidique du portée. Portée qui fut un succès. Et lorsque mes pieds touchèrent de nouveau le sol, nous approchions notre tête l'un de l'autre et nous nous embrassions aussi tendrement qu'amoureusement...


Je me réveillai alors brusquement, dans un lit qui n'était pas le mien, bien emmitouflée sous les couvertures. Je me redressai vivement dans le lit. Les premiers rayons du soleil n'avaient pas encore pointé le bout de leur nez, plongeant tout ce qui m'entourait dans le noir. À côté de moi, j'aperçus Ryan, qui s'était assoupi sur une chaise. L'espace d'un instant, je me demandai ce qui avait bien pu se passer. Puis tout me revint : les monstres, la reine des neiges, la mort de mon beau-père. En revenant à Tadakai, je m'étais écroulée de fatigue. À partir de là, c'était le trou noir. Je suppose que Ryan avait dû me ramener chez lui, dans son lit, et qu'il avait passé la nuit à veiller sur moi. Mais lui aussi avait eu son compte pour la journée d'hier, le sommeil avait dû le gagner à son tour.

En me levant du lit discrètement, le souvenir du baiser que nous avions échangé me revint alors. Je portai la main à mes lèvres en jetant un regard furtif à mon cavalier de bal. Nous nous étions embrassés... Pas d'un simple baiser amical... d'un baiser lourd de sens. Comment c'était possible ? Comment mes sentiments pour lui avaient-ils pu changer si rapidement ? ça allait beaucoup trop vite ! Étais-je sûre de mes sentiments pour lui en plus ? N'avait-il pas agi comme ça juste par pitié ? Il nous fallait du temps pour réfléchir. Je ne voulais pas précipiter les choses. Je ne voulais pas d'une relation maintenant. Ce n'était pas du tout le moment.

Je cherchai alors quelque chose pour écrire. Je trouvai des feuilles blanches. Je pris le premier stylo qui me tombait sous la main et écrivis :

Désolée, j'ai besoin de temps.

Je pliai le papier et le glissai doucement dans la main de Ryan. En sortant de la chambre, je lui jetai un dernier regard tendre. J'étais déboussolée hier soir, d'où ce baiser... Je ne pouvais pas me permettre une relation maintenant, c'était prématuré et... nous nous connaissions à peine. Un bal seul ne pouvait pas suffire à faire naitre des sentiments de ce genre.

Je quittai alors son studio, qui se trouvait être le mien avant que j'emménage dans mon loft. Comme c'était étrange de revoir mon ancien chez-moi ! Je fermai la porte doucement derrière moi et me dépêchai de regagner mon loft. Une fois chez moi, Shiva vint vers moi, me demandant si tout allait bien. Je lui répondis à peine, lui expliquant que j'avais d'abord besoin d'une bonne douche, que je lui dirais tout par la suite. Je retirai ma robe de bal, qui aurait besoin de quelques coutures, et me glissai sous la douche. Je laissai longuement couler l'eau sur ma peau, à tel point que la vapeur emplit la pièce et forma de la buée sur les parois de la douche ainsi que sur le miroir du lavabo.

Comme la vie était étrange... Je ne savais pas bien ce que je devais faire avec Ryan. La seule chose que je parvins à décider fut de l'éviter tant que tout ne serait pas clair dans ma tête. Seul le temps permettrait d'y voir plus clair...



════════════════════
Mes cadeaux:
 


Dernière édition par Noriiko Shimazu le Lun 8 Juin - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10992
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3] Dim 7 Juin - 14:00

Le sommeil m'avait transporté vers un doux rêve. Je revivais cette soirée, ou du moins, un moment qui y ressemblait. Une danse, deux corps, un moment unique. C'était le bal de ce soir, je dansais avec Noriiko, plus proche que jamais. Tout était si parfait, il n'y avait que nous deux. Nous avions dansé durant des heures et des heures avant de nous embrasser. Je l'avais ensuite pris dans mes bras telle une princesse afin de la porter à mon studio afin de la câliner sans m'arrêter. Aucun obstacle nous entravait, aucune peine, un paradis à deux. Tout à coup, tout s'est assombri, jusqu'à ce que je me retrouvais à la scène ou l'on voyait son beau-père tué par le monstre. Noriiko s'éloigna de plus en plus de ma vue, jusqu'à entendre des cris avant de me réveiller.

Je me réveillai en sursaut, ce rêve avait tourné au cauchemar, peut être que j'avais peur qu'elle s'éloigne de moi. Les premiers rayons du soleil se laissaient entrevoir au travers de la fenêtre. Je me levai donc de la chaise, afin de voir si Noriiko allait bien, mais je ne la constatais pas dans mon lit. J'avais beau chercher dans chaque pièce, la demoiselle demeurait introuvable. Est-ce que les monstres de glace l'avait enlevé ou quelque chose de ce genre? Je me dirigeai vers la porte d'entrée et je vis qu'elle était fermée, sans aucune trace d'effraction. Elle était donc partie d'elle-même. Je pris alors un air dépité et triste. J'avais passé une soirée parfaite en sa compagnie, j'avais même développé des sentiments pour elle, ainsi que mon premier baiser. Tant d'émotions partagées en une soirée, c'était assez difficile à croire que j'ai embrassé la même femme que j'avais rencontré au cimetière.

Retournant alors lentement vers ma chambre, je vis un papier par terre, avec quelque chose écrit dessus. Je ramassais alors ledit papier avant de lire son contenu. Il y avait écrit qu'une phrase, mais elle était pleine de sens.

-"Désolée, j'ai besoin de temps."

Je gardais le papier sur moi avant de le poser sur mon bureau. L'espoir était encore là, pensant qu'elle aussi, avait une once de sentiments pour moi. Je m'étais confié à elle, je lui avait fait comprendre que j'étais là pour elle et ce que je ressentais, le plus naturellement possible, bien que mes gestes étaient inédits pour moi. Tout était allé si vite, mais c'était si beau et si bon, impossible de me sortir cette soirée de la tête, et sa robe au bal était tellement ... rien que de repenser à elle me faisait rêver. J'étais devenu accro à elle, depuis cette soirée, du moins, je ne pouvais plus me sortir Noriiko de ma tête. En une soirée, elle avait envahi mon cœur et mes pensées, je n'avais jamais ressenti de telles choses auparavant. En tout cas, ce sentiment était agréable, un bien être fou et naturel en fin de compte.

Kuboh dormait encore, paisiblement, comme s'il ne s'était rien passé, mais je pense qu'il doit se poser pas mal de questions, tout comme je me pose des questions à l'heure actuelle sur Noriiko. Dois-je la chercher afin de lui en parler, ou dois-je prendre mon temps, au risque de tout gâcher et de la voir partir sous mes yeux? C'était confus et rapide, mais intense, très intense. Son baiser, ses mains, son regard... ça ne mentait pas, ce n'était pas une manipulatrice, je le sais, je le sens. Je décidais donc de ne pas venir la chercher tout de suite, attendre que le temps passe pendant quelques semaines avant de commencer mes recherches. Je ne l'avouerais à personne, mais elle me manquait déjà et j'aurais voulu plus que tout au monde, me réveiller en voyant ses yeux verts émeraudes aussi brillants que les étoiles de la nuit. Oui, je l'aime et j'étais impatient de la retrouver afin de tout mettre au clair.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Un malheur n'arrive jamais seul [Feat Norii <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un malheur n'arrive jamais seul.
» Un malheur n'arrive jamais seul [Ryan]
» Un accident n'arrive jamais seul [DECLAN]
» Les grandes découvertes ne se font jamais seul [Fury, Neigy, Fumy, Aigly]
» Jamais seul même en forêt (PV F'ealla Kichy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP terminés-