Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Lun 6 Jan - 18:28


Vole à la tire


Du haut du toit du dortoir, Daisuke fixait d’un air las le magnifique paysage que pouvait offrir l’endroit.

Le jardin était encore recouvert de la neige qui était tombée quelques jours plus tôt et le lac commençait lentement à dégeler, face aux rayons de soleil enfin de retour. Au loin on pouvait apercevoir l’ancien cimetière devenu presque accueillant grâce au manteau blanc qui le recouvrait. Et des toits, on distinguait quelques stalactites dégoulinant d’eau. De là haut, on pouvait vraiment se rendre compte à quel point le pensionnat était immense.

La jeune fille soupira légèrement, laissant s’échapper de sa bouche un nuage de buée, puis resserra un peu plus son écharpe contre sa gorge. Elle se retourna et observa un instant le toit du bâtiment annexe. Elle était seule. Elle entendait le vent souffler doucement, la neige craquer sous ses pieds. L’endroit était tellement calme, pour une fois. Le toit était généralement un lieu de rendez-vous pour les classes 5 et aujourd’hui, Daisuke n’aurait pas à subir leur brouhaha incessant. Dieu comme ça faisait du bien !

La pensionnaire frotta énergiquement l’un des bancs se trouvant sur le toit pour enlever l’épaisseur de neige et s’assit. Enfin isolée des autres, elle pourrait prendre le temps de réfléchir à une nouvelle façon de récolter encore plus de kamas. Vendre de faux philtres d’amour ne marcherait plus puisqu’elle s’était fait prendre par un surveillant et punie comme il se devait. Et elle avait pourtant insisté sur le fait qu’elle n’était pas une voleuse mais une vendeuse de rêve. Jouer sur les mots n’avait pas été la meilleure chose à faire puis qu’elle s’était prise une heure de colle en plus. Et d’ailleurs, en parlant de voleur, où donc était passé Fox ?

- Fox ? appela Daisuke, se souvenant qu’elle n’avait pas aperçu le petit renard depuis la matinée.

Quelques secondes après avoir appelé le nom de l’animal, une petite boule de poile rousse accourut à toute vitesse de la cage d’escalier, pour venir se réfugier sur les genoux de la jeune fille.

- Fox ! Où étais-tu encore passé ? interrogea-t-elle, sachant pertinemment qu’elle n’aurait aucune réponse de sa part.

Le renard se contenta de japper en remontant fièrement la tête pour montrer ce qu’il tenait dans sa gueule. Habituée à ses excès de cleptomanie, Daisuke retira l’objet entre ses dents, sans sourcilier.

- Qu’est-ce que tu es encore allé dénicher cette fois ? …Un Mp3 ?

L’élève observa l’objet volé. C’était un vieux Mp3 noir, abîmait aux bords. Il n’y avait pas d’écouteurs, ni le nom du propriétaire. Le renard se tortilla sur ses genoux, fier de lui.

- Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de ça ? dit-elle en fixant le petit Fox. Remarque je pourrai très bien en tirer quelques kamas. Il y aura bien quelqu’un de la classe 5 d’intéressé…

Elle caressa doucement son renard pour le féliciter. Celui-ci ferma les yeux et savoura se rare moment de tendresse venant de sa maîtresse.

- Brave bête, souffla-t-elle avec un sourire en coin.



Dernière édition par Daisuke Yamazaki le Ven 31 Jan - 21:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Mar 7 Jan - 6:52


Atramédès venait tout juste de terminer sa journée de cours. Une journée particulièrement épuisante et difficilement supportable, non pas à cause de la difficulté des cours, car Atramédès avait trouvé le moyen de se satisfaire dans sa scolarité, même dans les matières où il ne s'en sortait pas si bien que ça. Non, le problème venait une fois encore des autres lycéens et leur faculté à s'acharner sur ceux qu'ils considèrent comme "différents", sans même chercher à les comprendre. En vérité, c'était une répugnance mutuelle qui animait Atramédès et le reste des pensionnaires de Tadakai. D'un côté il y avait la foule de jeunes magiciens, qui créaient leur groupes, agissant en société, et interagissant avec les autres groupes, tout en rejetant ceux qui ne faisaient pas un choix parmi les groupes présents. Et de l'autre côté, il y avait le colosse, révolté par l'intolérance et la méchanceté gratuite des gens qui l'entouraient. Et c'est là que résidait l'impasse. S'il se laissait faire, son estime baisserait un peu plus à chaque insulte ou provocation, tandis que s'il se défendait, on continuerait d'avoir peur de lui et de le rejeter. Or Atra préférait largement cela que de se laisser marcher dessus par une bande de chiens répugnants ...

Alors qu'il rentrait dans sa chambre pour ranger son sac et faire un peu de guitare avant de descendre au réfectoire pour manger quelques sandwichs, il fut étonné de trouver la porte entrouverte. S'attendant à trouver les filles qui partageaient sa chambre, couloir 1 des 3/4/5e années, n°6, il ne s'inquiéta pas au premier abord. Or, quand il vit la grande chambre vide, et que certaines de ses affaires avaient été retournées, il en déduisit très vite que quelqu'un  avait encore voulu lui faire comprendre qu'il était indésirable. Cette fois c'en était trop ... Il y allait y avoir de la casse !

Il sortit de sa chambre quand Niir sortit de sous le lit avant de se faufiler entre ses jambes et de lui indiquer qu'il devait le suivre. Atra lui emboîta alors le pas, et ils montèrent les escaliers du bâtiment annexe. Le petit dragon voleta jusqu'au toit, où il désigna une fille assise sur un banc, accompagnée d'un petit renard. Selon le familier, cette fille savait quelque chose, alors, malgré sa légère appréhension, Atramédès s'approcha d'elle.

- Salut, tu ne saurais pas par hasard si ... Putain, mais c'est à moi ça !!!

Il venait de voir son mp3 dans les mains de la jeune fille, et il porta instinctivement sa main dans sa poche, pour vérifier. En effet, il ne l'avait pas pris le matin avant d'aller en cours, pour le laisser charger. Pris de colère, le garçon attrapa la fille au col et la souleva, sans se soucier de ce que cela pouvait lui faire, ou que quelqu'un puisse le voir ...


Dernière édition par Atramédès Héraklion le Dim 12 Jan - 5:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Mar 7 Jan - 20:01

Daisuke continua de caresser son familier pendant quelques instants. Puis le grincement de la porte de la cage d’escalier la fit relever la tête. Elle ne pourrait donc jamais être tranquille ? Fallait-il toujours que quelqu’un vienne l’ennuyer ?

Un garçon, d’une carrure impressionnante passa la porte. La jeune fille leva un sourcil en reconnaissant le nouvel arrivant. En même temps qui ne le reconnaîtrait pas ? Une longue chevelure noire, une grande taille, de larges épaules capables de rivaliser avec une armoire à glace, tout ça ne passaient pas inaperçus. Et qui plus est, c’était aussi un élève de sa classe.

- Ah, le grec… soupira-t-elle.

Elle l’observa se diriger vers elle et aperçut à côté son Dragonnet, dont elle avait oublié le nom. En réalité elle ne l’avait jamais su et elle s’en fichait royalement. Plus il s’approchait d’elle et plus son visage affichait un air blasé et peu avenant. Que lui voulait-il ? Ils ne s’étaient encore jamais adressé la parole alors pourquoi changer cette bonne vielle habitude ? Les choses étaient très bien comme elles étaient. Si elle pensait cela, ce n’était non pas parce qu’elle avait peur de lui, comme la plus part des membres de sa classe, mais parce qu’elle le considéré comme quelqu’un d’ennuyeux et d’inintéressant, comme 99% des membres de Tadakai.

L’adolescent se posta juste devant elle et elle dut relever la tête en arrière pour réussir à voir son visage, tellement il était grand.

- Salut, tu ne saurais pas par hasard si ... Putain, mais c'est à moi ça !!!
- Quoi ? demanda Daisuke, ne comprenant pas qu’il parlait du Mp3.

Elle n’eut même pas le temps de cligner des yeux que le garçon l’avait déjà empoigné par le cole de son uniforme et la soulevait hors du sol avec force, fou de rage, faisant tomber de ses genoux son familier et le Mp3. Ce n’était pas la première fois que quelqu’un s’en prenait à elle de cette manière, il lui était pourtant arrivée quelque fois d’irrité certain membres de la classe 5. Mais Daisuke ne put s’empêcher d’être surprise par cette réaction si soudaine.

Fox, qui s’était étalé pitoyablement par terre se remit sur ses quatre pattes d’un bond et grogna en direction de l’agresseur. Il jappa plusieurs fois et se jeta sur l’une de ses chaussures qu’il mordilla, sans réelle efficacité.

Daisuke, toujours les pieds dans le vide, se cramponnait aux mains du garçon. Ses vêtements commençaient sérieusement à lui brûler le cou.

- Héraklion, ça serait cool de me faire redescendre et de m’expliquer…
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Dim 12 Jan - 5:57



Atramédès était particulièrement remonté contre la jeune fille, convaincu désormais que c'était elle qui était pénétrée dans sa chambre et avait mis ses affaires à sac. De plus, il avait une preuve irréfutable de sa culpabilité avec son mp3 dans les mains. Niir, qui avait ramassé le mp3, était occupé à menacer le petit renard qui lui mordillait les chaussures sans réelle efficacité. Mais si jamais ce dernier venait à utiliser d'une quelconque magie, le petit dragon n'hésiterait pas une seule seconde à le carboniser ...

Il la tenait toujours d'une seule main par le col. Profondément en colère, il aurait été capable de lui faire du mal à cet instant précis, voire même de la jeter en bas du bâtiment annexe par dessus les barrières du toit (car lorsqu'il est furieux, Atramédès contrôle difficilement sa colère). Mais un instant de réflexion lui permit de reprendre le contrôle de son corps, et il lâcha sans douceur la jeune fille pour qu'elle retombe au sol. Sa gorge émit un grognement sourd alors qu'il la toisait su regard et la menaçait de toute son impressionnante taille. Elle voulait qu'il lui explique ? Comment pouvait-elle oser nier l'évidence cette petite effrontée ?!? Il venait déjà de passer une journée compliquée, mais là elle venait de faire déborder le vase. Il se mit alors à crier :

- Tu te fous de ma gueule ? Ce mp3 que tu avais dans les mains là, c'est le mien. Et il était dans ma chambre, dont la porte était entrouverte et mes affaires foutues en bordel par terre. Et tu fais encore celle qui n'est pas au courant ?

Il se calma légèrement après cet éclat de voix, et s'assis sur le banc, résolu à attendre d'elle des excuses, et des excuses sincères, pas un petit pardon de rien du tout sans aucune signification. Il regarda alors la jeune fille, et la jaugea. Elle n'était visiblement pas à son coup d'essai, et obtenir des excuses de cette personne serait une tâche ardue ... Mais il n'hésiterait pas à utiliser la violence si nécessaire pour lui arracher ces quelques mots de la bouche. Son ventre gargouilla et il soupira, impatient de pouvoir aller manger une fois que cette affaire serait réglée. Il sortit alors une cigarette de sa poche et l'alluma, en tirant une latte dessus ...
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Dim 12 Jan - 17:37


Daisuke, toujours les pieds dans le vide, attendait une réponse de la part du garçon. Il était véritablement en colère, et son regard menaçant lui faisait froid dans le dos. A cet instant, elle était persuadée qu'il allait la mettre en pièce. Mais ce qui commençait réellement à l'énerver était qu'elle n'arrivait pas à mettre le doigt sur la raison de son agression. Peut-être l'avait-elle arnaquer un jour et qu'elle ne s'en souvenait pas. En même temps elle faisait ça à tellement de monde, elle ne pouvait pas se souvenir de toutes les têtes. Mais Atramédès n'était pas quelqu'un qu'on oubliait si facilement. Alors pourquoi ?

Quelques secondes plus tard, il sembla se calmer un peu et sans dire un mot il reposa la jeune fille au sol. Un grognement s'échappa de sa bouche et il ne la quitta pas du regard.

- Tu te fous de ma gueule ? cria-t-il. Ce mp3 que tu avais dans les mains là, c'est le mien. Et il était dans ma chambre, dont la porte était entrouverte et mes affaires foutues en bordel par terre. Et tu fais encore celle qui n'est pas au courant ?

Le Mp3 ? Daisuke regarda un instant l'objet que tenait à présent le dragonet dans sa gueule. C'était de ce Mp3 là qu'il parlait ? Elle avait vraiment de la veine ! Elle jeta un œil exaspéré à Fox, qui était revenu près d'elle. Il avait vraiment le don de lui rapporter les objets des personnes qu'il ne fallait pas énerver. Et "énerver" était peu dire. Elle c'était quand même fait agresser pour un malheureux Mp3. Ce mec était vraiment pas à prendre avec des pincettes.

Tandis qu'il s'assit sur le banc pour fumer une cigarette. Dai passa une main sur sa nuque rougie. Elle grimaça en sentant sa peau brûler sous ses doigts. L'élève n'attendit pas une seconde de plus et ferma les yeux. Un halo de lumière verte entoura sa main posée sur l'arrière de son cou. Puis la lumière disparut et elle retira sa main, laissant entrevoir une peau sans marques de violence.

Après s'être soignée, elle reporta son attention sur Atramédès.

- Ce Mp3 était donc à toi... souffla-t-elle presque déçue. Et moi qui pensais pouvoir le revendre...

La jeune fille s'arrêta une seconde, se demandant s'il n'allait pas encore une fois lui sauter dessus. Cette fois-ci elle devait prendre ses précautions. Etre suspendue au dessus du sol n'était pas sa position préférée. Alors si elle voulait éviter de se faire massacrer, elle devait lui expliquer la situation.

- Je ne suis pas rentrée dans ta chambre, insista-t-elle. Si j'ai eu ton truc entre mes mains c'est parce que Fox me l'a rapporté.

Elle désigna d'un signe de tête son renard. Celui-ci était assis aux pieds de sa maîtresse et fixait de ses yeux intrigués, le familier du garçon.

- Il a des tendances cleptomanes. Mais rien de tout ça ne serait arrivé si ta porte avait été fermée à clé.

La pensionnaire croisa ses bras et fixa Atramédès droit dans les yeux, bien décidée à ce qu'il s'excuse pour son comportement. Mais obtenir quelques mots d'excuses de sa part ne semblait pas être une tâche facile.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Jeu 16 Jan - 10:43



La jeune fille ne paraissait pas avoir tout de suite compris que le mp3 lui appartenait, et elle ne simulait donc pas son étonnement. Elle regarda un moment l'objet, emprisonné dans les mâchoires du dragonnet, puis son propre familier, qu'elle fusilla, exaspérée. Mais il y avait quelque chose dans son comportement qu'Atramédès n'appréciait guère : elle semblait croire que c'était lui qui se trouvait en tort, et elle allait certainement essayer de lui prouver. Cela énervait déjà le jeune garçon, qui croisa les bras en attendant une réponse.

Alors qu'il portait sa cigarette à la bouche, la jeune fille se passa la main sur la nuque. Atramédès l'observa faire, elle semblait se tâter la peau, à l'endroit où son col avait meurtri sa chair. A la vue de la lueur verte qui émanait de la paume de la main de la jeune fille, le garçon en conclut que son pouvoir était un pouvoir de soin. Elle n'était donc pas dangereuse outre mesures, mais il restait tout de même méfiant, et continua de la regarder d'un oeil noir ...

Son soin était remarquable, sa peau était lisse et le laissait aucune marque, pas même la moindre rougeur attestant qu'il l'avait soulevé par le col quelques minutes plus tôt. Une fois sa besogne terminée, elle reporta son attention sur lui :

- Ce Mp3 était donc à toi... dit-elle sans chercher à feindre sa déception. Et moi qui pensais pouvoir le revendre...

Au moins elle était franche, et elle ne cachait pas sa nature : cette fille était cleptomane. Il avait entendu diverses rumeurs sur des objets disparaissant sans explication apparente, et surtout, il avait entendu que cela était l'oeuvre de lutins magiques qui prenaient plaisir à chaparder les affaires des jeunes élèves, et les gardaient dans des cavernes souterraines des dizaines de mètres en dessous du pensionnat. Après tout, la magie était bien réelle, pourquoi pas les lutins ... Mais maintenant il comprenait mieux, il y avait des élèves, lâches au possible, ce qu'Atramédès détestait au plus haut point, qui venaient se servir dans les affaires des autres, sans aucune gêne. La colère du jeune homme monta. La voleuse ajouta alors :

- Je ne suis pas rentrée dans ta chambre. Si j'ai eu ton truc entre mes mains c'est parce que Fox me l'a rapporté.

Elle reporta une nouvelle fois son regard sur son familier, qui avait l'oeil malicieux. Donc ils effectuaient les larcins ensemble ... Ce genre de comportement était répugnant ... en particulier pour un familier. Elle ajouta en le toisant et croisant ses bras de manière provocante :

- Il a des tendances cleptomanes. Mais rien de tout ça ne serait arrivé si ta porte avait été fermée à clé.

Cette fois c'en était trop. Voilà qu'elle allait lui assurer que tout était de sa faute et qu'il était le seul à blâmer pour ce vol. Il se releva brusquement et, la dominant d'environ une tête, approcha très près son visage du sien, de façon menaçante.

- Tu vas pas me dire que c'est de ma faute quand même ? D'une, ma porte n'avait pas à être fermée à clé, je ne vis pas seul dans ma chambre ... De deux, tu ferai bien de te faire soigner, ainsi que ton familier, votre comportement est nuisible, voire même dangereux ... Vous allez vous attirez des problèmes à force ... Je n'irai pas plus loin, et je ne te dénoncerai pas, mais je te demande des excuses. Après je te laisserai tranquille, tout en gardant un oeil sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion] Sam 18 Jan - 13:58


Daisuke continua de regarder le pensionnaire tout en croisant les bras. Elle attendait de lui des excuses, mais elle savait très qu'elle n'en aurait pas. Et sa réaction le lui prouvait bien. Il se leva brusquement, gardant son air menaçant et la surplomba de toute sa hauteur. Puis il s'avança vers elle et approcha son visage du sien.

- Tu vas pas me dire que c'est de ma faute quand même ? D'une, ma porte n'avait pas à être fermée à clé, je ne vis pas seul dans ma chambre ... De deux, tu ferai bien de te faire soigner, ainsi que ton familier, votre comportement est nuisible, voire même dangereux ... Vous allez vous attirez des problèmes à force ... Je n'irai pas plus loin, et je ne te dénoncerai pas, mais je te demande des excuses. Après je te laisserai tranquille, tout en gardant un œil sur toi, déclara-t-il.

La jeune fille resta silencieuse tout au long de son discours. Une fois finit, elle décroisa les bras et un sourire en coin s'afficha sur son visage.

- Me faire soigner ? répéta-t-elle. Je crois que c'est le comble pour moi qui ai un pouvoir de guérison !

L'élève fut prise d'un fou rire et dut se tenir les côtes. Mais son rire était bien loin d'être amusé. C'était un rire purement sarcastique qui s'échappé de sa bouche.

- La blague n'est pas mauvaise, ajouta-t-elle en feignant de s'essuyer des larmes aux coins des yeux.

Daisuke se redressa et replanta son regard dans celui d'Atramédès. Visiblement elle n'avait absolument pas l'intention de prendre au sérieux la mise-en-garde du garçon. Tout ça lui passait au-dessus de la tête. Ces paroles était pour elle insignifiantes et ennuyeuses.

- C'est gentil de t'inquiéter pour moi. Mais je sais comment me débarrasser de mes problèmes. Je finis toujours par gagner la partie. ... Tu veux des excuses, très bien, le voleur de ton Mp3 t'en fournira, n'est-ce pas Fox ?

La jeune fille se tourna vers son familier. Celui-ci cligna plusieurs fois des yeux et pencha sa tête sur le côté.

- Ah oui j'oubliais, Fox n'est pas doué de parole, expliqua-t-elle. Tant pis.

Elle leva les épaules, indifférente et fit volte-face pour se diriger vers la cage d'escalier.

Elle était sûre qu'Atramédès n'allait pas apprécier ses mots, mais s'excuser ne faisait pas partie de son vocabulaire.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Vole à la tire [PV Atramédès Héraklion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manifestan bizango lavalas fè konnen Si yo tire sou nou, nap boule KEP
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» Quand les dès sont jetés .....
» La Minustah ne tire qu'apres avoir identifie des assaillants
» Vole petit papillon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-