Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Mar 10 Sep - 22:05




...Approche...
Cela faisait maintenant quelques jours que Chikara mangeait .... comme un ogre, il fallait le dire. Bien que l'excuse de manger pour deux était sympas, la prise de poids l'était beaucoup moins. Étonnamment, depuis sa grossesse, ses sens étaient éguisés, aussi elle remarqua rapidement un changement dans la cuisine servit lors des repas. Ce n'était pas mauvais, loin de là mais elle avait bien sentit qu'il y avait quelques chose de différent. Ca n'avait pas dérangé Chi surtout qu'une fois sorti de table, elle n'y pensait plus. Mais maintenant qu'elle avait des fringales a n'importe quel moment de la journée, et avec son idée de fête de naissance, il était peut être temps d'aller voir le cuistot pour lui en toucher de mot.

La rousse attendit sa pause de 16h pour aller voir dans les cuisines. Elle n'avait rien préparer à dire à ce vieux Hatsuo mais bon il se connaissait bien maintenant donc il n'y aurait pas de soucis. Chikara poussa la porte des cuisines et commença à chercher le gros cuisinier aux rides en coins. A la place elle trouva un petit jeune en train d'éplucher les légumes pour le soir. Sans doute un commis de cuisine c'était-elle dit mais en cherchant bien, elle ne trouva pas signe de sa vieille connaissance. Chikara s'approcha de l'ébène en s'éclaircissant la voix.

"Excusez moi je cherche le cuisinier.... Vous ne savez pas où il se trouve ?"


© by Oursi♥.



Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Mer 11 Sep - 0:38


... Frayeur ...




Aujourd'hui, cela faisait trois jours que Riwanon travailler en tant que Cuisinier, il avait commencé à prendre ses marques. D'ailleurs, cela se ressentait dans le réfectoire, les élèves, professeurs et autres personnels avaient l'air d'apprécié leur accidente. Serte ce n'était pas des plats 3 étoiles qu'il préparait, mais le jeune cuistot y mettait du siens. En même, temps celui-ci n'avait pas encore commencé ses expériences culinaires... Du coup, le jeune chimiste allait commencer à faire des plats spéciaux et énergisants pour éviter que les élèves trouvent comme excuse qu'ils sont fatigués pour les cours. Mais il avait oublié que cette fois, c'était le repas du soir et que du coup, tous les élèves ne dormiront pas.

Dans la cuisine, ses plans de travail bien ranger, 2 bassines de légume au sol, la viande dans les fours en train de cuire à petit feu, la lumière à sont minimum, Riwanon était en train de réfléchir à quel ingrédient il lui manquer, tout en épluchant les légumes de la première bassine.
Il était 16 h 10, il lui resté de temps pour finir ses les repas, du coup pas besoin d'utilisé ses pouvoirs, pour gagner du temps. Soudain, la porte de la cuisine s'ouvrit, perdu dans ses pensées, le cuistot n'entendit rien. Une jeune et très jolie femme rousse entra discrètement dans l'entre du cuisinier, celle-ci cherchée apparemment l'ancien cuisinier qui à prix son retrait, pour laisser la place à Riwanon.
D'ailleurs, la veille homme nommée Hatsuo, s'était sans laisser de traces après avoir reçu son chèque.
Riwanon supposé, qui avait du subir pour partir à une telle vitesse.

La jeune femme après avoir regardé dans toute la pièce, avancée doucement vers l'inconnu au légume qui se dressait devant elle. Celle-ci éclaircit sa voix et aux airs intimidés elle disa derrière lui :

"Excusez-moi je cherche le cuisinier.... Vous ne savez pas où il se trouve ?"

Le jeune homme ne s'attentant pas à voir quelqu'un dans sa cuisine sursauta et poussa un cri d'horreur, tout en envoyant les quelques Daikons* qu'il avait en main. Mais par réflexe, il utilisa les ombres de la cuisine en plongeant sa main dedans pour le rattraper avant qu'il tombe à terre.
Riwanon se retourna en retirant sa main de l'ombre des casseroles qui était à côté de lui. Le jeune cuistot reprit son calme fit un sourire, et repris :

"Toutes mes excuses, Mademoi..." Il s'interrompit rapidement en regardant la bague et le ventre de la jeune femme qui se tenait devant lui, et reprit immédiatement "Pardon Madame, je suis Riwanon le nouveau cuisinier. Hatsuo à prix ça retraite il y a trois jours. Que puis-je faire pour vous ? Avez-vous besoin d'aide ?"
Dit-il finement, pour rattraper sa maladresse.


*Daikon = aussi appelé radis chinois, ce sont des gros radis blanc.



Dernière édition par Riwanon Igako le Jeu 12 Sep - 2:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Mer 11 Sep - 14:07




...Blabla...
La jeune femme ne s'attendait pas la réaction de l'ébène. Jamais elle aurait pu imaginer qu'il se mettrait à hurler comme une fillette. En plus il avait été tellement effrayé qu'il en avait laissé tomber les légumes. Chikara avait envie d'exploser de rire devant la scène mais il fallait qu'elle se retienne, ça ne faisait pas très gentil de rire de la maladresse des autres, même si pour sa part c'était miss boulette des fois. Quand son interlocuteur reprit un peu de contenance et rattrapa ses daikons, il lui parla enfin. Il avait l'air plutôt gentil et sociable comme ça. En l'écoutant elle comprit enfin pourquoi la nourriture semblait avoir changé. N'empêche le vieux cuisinier aurait pu au moins dire qu'il s'en allait, ils auraient fait un pot de départ .... Bon elle n'avait pas le droit à l'alcool mais tout de même. Enfin bon il fallait faire place à la jeunesse et le précédent cuistot était bien vieux il fallait l'avouer.

La rousse appuya ses hanches à un bout de plan de travail inoccupé tout en regardant le jeune homme. Elle s'empourpra légèrement, honteuse de ce qu'elle était venue demander. Pas sûr que le jeune homme accepte surtout qu'il ne se connaissait pas du tout. Elle se mordilla les lèvres nerveusement tout en se dandinant avant de prendre son courage à deux mains. Après tout elle n'avait rien à perdre et c'était une occasion comme une autre de faire connaissance avec le nouveau venu.

"Hé bien en fait.... J'étais venu parler de mes fringales au cuistot et aussi d'une fête de naissance..."

Comment lui avoué qu'elle était venu pour voir s'il n'y avait pas moyen de s'arranger pour avoir des encas lors que ses envies se réveillent ? En plus elle avait pas mal de de contre indication du à sa grossesse. Des fois il était difficile de manger au réfectoire quand il y avait du soja, des sashimi et cheese-cake la même journée. Elle tira sur doucement sur ses affaires pour les défroisser et s'approcha de lui pour lui tendre la main. Ce n'est pas parce qu'elle avait oublié de dire bonjour, qu'elle en était pour autant mal polie. Elle lui offrit un beau sourire en lui serrant la main doucement puis s'accola à nouveau au la batterie de cuisine.

"Au fait moi c'est Chikara Uematsu, la conseillère d'orientation et vous ? J'espère que je ne vous dérange pas..."


© by Oursi♥.



Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Ven 13 Sep - 4:07


... Doctor Who ?* ...




Depuis le moment où Riwanon eut un sursaut, il voyait que la jeune femme avait envie de rire suite à cette cacophonie qu'il avait faite. Mais celle-ci se retenait, peut être pour éviter de froisser le jeune homme qui était déjà un peu embarrassé. Appartement Riwanon avais remarquer que la jolie jeune rousse était enceinte, d'ailleurs celle-ci appuya ses hanches à un bout de plan de travail tout en regardant Riwanon. Elle s'empourprait petit à petit, puis elle se mordillait les lèvres nerveusement tout en se dandinant, le jeune homme se demandait se quel voulait, ou même si elle aller bien. Au moment où il aller reprendre la parole, la jeune femme s'est mise à parler :

"Hé bien, en fait... J'étais venu parler de mes fringales au cuistot et aussi d'une fête de naissance..."

Le cuistot, muet réfléchissait, sans dire un mot, il lançait, quelque regard à gauche et a droite, pour analyser les étagères rapidement, toujours en écoutant attentivement. Pendant ce temps, la rousse tira sur doucement sur ses vêtements afin des les défroisser et s'approcha de Riwanon pour lui tendre la main. Elle fit un sourire quelque peu inquiétant en lui serrant la main doucement puis s'accola à nouveau à la batterie de cuisine.

"Au fait, moi c'est Chikara Uematsu, la conseillère d'orientation et vous ? J'espère que je ne vous dérange pas..."

Maintenant, le cuisinier connaissait ne prénom de la Dame qui se tenait devant lui, et il ses mi à réagir de façon totalement illogique et à courir dans toute la pièce, comme s'il était dans un état second.

"Alors, pour Vous Chikara, je vais vous préparé quelque chose que vous me diriez des nouvelles, moi, je l'ai dit plus tôt, je suis le nouveau cuistot, maintenant il me faut du, Gingembre, de la salade, du pain, du fromage, elle est ou la sauce tomate ? Mince ! Sinon je l'ai dit plus tôt aussi, je m'appelle Riwanon, enchanté, maintenant du thym, mince, il me manque quelque chose, du crabe ? Non... Alors oui du jambon, je vais vous faire une petite tourte, avec quelque ingrédient secret ! " Ce fou utilisé, ses pouvoirs pour passer d'un coté de la pièce à l'autre, en utilisant les ombres des coins. Il se tenait la tète comme si elle aller exploser, puis il disparut une micro-seconde pour réapparaître derrière Chikara avec une chaise haute en reprenant. "Asseyez-vous, vous n'aller pas regretter d'être venus, voilà, je m'en souviens !!! Il me faut ça, un peu de crèmes fraîches, des pommes de terre, sinon son fait 3 jours que je suis là, je l'ai déjà dit, je pense, de l'ail, je vais vous faire une tourte à la française, ou à l'Italienne, qu'importe !!! Oui, ça aussi, je prends, et puis ça ! Vous en être à combien de mois ?" Il continuer à faire les 400 pas, allumant plaque et fours successivement, les casseroles et poils, dansé avec les mouvements de ses déplacements instantanés de matière noire et continuer a parlé. " Ne vous inquiéter pas vous ne me déranger pas, vous m'avait juste surpris sur le coup, car je réfléchissait à une recette énergisante avec mes daikons, pour les élèves, bon réfléchissons qu'es qui me manque , 180 degrés, sucre ? Non, sel voyons ! 3 pincés devrai suffire... 15 minutes pour la pâte, 30 pour le reste ! Oui, mais je ne dois pas oublier de bien recouvrir le tout avec une 2eme pâte feuilleté, oui feuilleté c'est meilleurs !!! Il manque un truc... Ah oui ! Le repas de ce soir, AH, mais non ce n'est pas bon !! Enfaite quelle est la fête que vous parler plus tôt ? Oui je dois reporté le menu de ce soir a demain midi, heureusement que c'est que des daikons, dans ce cas se soir se sera pizza pour me faire pardonné, mum... Oui, la cuisson est bonne..."

Et sans que la demoiselle puise bouger, elle vit comment le cuistot fou préparé ses repas et c'eux pendant une bonne heure... À la fin de sa petite tourte fait maison, il reprit calmement enfin :

"Désolé, j'ai été un peu excessif dans mon attitude, ça m'arrive rarement, mais c'est quand j'ai une idée en tête " dit-il avec un sourire gêné. Mais il reprit encore :

" En tout cas, j'ai fini ma tourte, si vous vouliez la goûter ? Et si elle vous plaît, j'en ai fait 2 autres. Non ce n'est pas que je veux vous engraissé, je vous rassure, mais j'ai déjà rencontré beaucoup de personnes qui avaient besoin d'aide, et j'ai déjà vu des femmes enceintes qui manger pour 3 donc, c'est au cas ou, je suis plutôt prévoyant, vous voyez." Il continuer son petit monologue de du pardon, toujours un peu gêné " J'espère que je ne vous ai pas effrayé au moins ?"

Enfin, il finit par cette question, tout en présentant la tourte, à celle-ci, mais au même moment, quelqu'un passa le seuil de la cuisine, et Riwanon pris d'une pulsation, envoya la tourte qu'il avait en main à une vitesse ahurissante, et celle-ci finit ça course dans le vissage du nouveau arrivé ! Le jeune homme se mit à hurler :

"Qu'es que tu fais ici Exhibitionniste, tu veux encore te Battre ? " Cette fois encore, il semblé dans un autre étant, moitié excitée, moitié énerve. On croirait qui en avait même presque oublier la jeune dame.
Mais ce n'était pas le cas, pendant il jetait un regard noir, à son rival qui avait fait son apparition, avec une ombre sur la table et celle du qui était dans le four, il déplaça une autre tourte, pour Chikara, ainsi que couteau et fourchette.


*(Référence Série)
(HS : du coup c’est à l'un de vous deux de répondre ^^' )

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Ven 13 Sep - 17:53




...Incompréhension...
Le jeune homme semblait plutôt craintif. Avait elle fait quelques chose qu'il ne fallait pas ? Ou dit quelques chose de désobligeant peut-être ? Enfin sa nature réservé s'envola bien puisqu'à peine avait-elle eut finit de parler qu'il était aussi tendu qu'une puce et se mit à courir partout en se parlant plus ou moins à lui même. Il n'était pas effrayant mais déboussolant. Et puis elle n'était pas venu pour manger à la base mais plutôt pour lui dire qu'elle aurait besoin par moment de venir se servir ici... Mais bon devant tan de vitalité, elle ne réussit pas très bien à le suivre ce qui la fatigua, physiquement parlant, un peu. Elle le voyait dans un endroit puis la seconde d'après, une qu'il se soit fait comme englouti par une ombre, il ressortait ailleurs, "craché" par une autre ombre. Il marchait d'un pas rapide en plus ce qui ne facilitait pas la tâche non plus. Chikara s’imaginait déjà avec un torticolis alors qu'elle essayait de l'arrêter une seconde pour lui dire que tout ceci n'était pas nécessaire mais elle n'y arriva pas. Bien vite il se retrouva juste derrière elle a lui proposer un siège. Heureusement qu'elle avait les nerfs solides sinon elle aurait sursauté et sans doute perdu les eaux à ce moment là.

Par politesse elle accepta et alla s'asseoir dessus tout en voulait le remercier mais il ne lui laissait pas le temps d'en placer une, dans tout se flot de paroles. Au final elle laissa tombé d'essayer de lui parler et de le suivre dans ses mouvements. La rousse avait toujours été une femme active mais avec sa grossesse, elle ne pouvait plus pratiquer comme avant et le bébé, il fallait l'avouer, lui prenait beaucoup d'énergie. Elle voulut répondre à sa question mais là encore il ne lui laissa pas le temps de l'ouvrir. Décidément cet énergumène avait la bougeotte et la langue bien pendue. Elle finit pas somnoler sans s'en rendre compte alors qu'il continuait de cuisiner. C'est lorsqu'il vint s'excuser elle se réveilla pleinement. Il avait l'air de s'être enfin calmé. Peut-être que son excès d’énergie était enfin épuisé ? Chikara lui sourit alors qu'il lui proposait de manger sa création mais ne lui laissa pas le temps de répondre et la lança en direction de la porte. Pour le coup elle était choqué. Sérieusement si elle n'avait pas les nerf solide, elle aurait déclencher le travail en ayant aussi peur et en étant aussi surprise. Son cœur se calma un peu et elle regarda vers qui se portait les hurlement du jeune homme. Quel ne fut pas sa surprise en y découvrant son mari, barbouillé de cette tarte. Riwanon était bien gentil de lui faire apparaitre des couverts et un nouvelle tourte mais là elle s’inquiétait pour son époux qui venait de se prendre un plat brulant en pleine tête.

Chikara écarta le plat de devant elle, se brulant la main au passage, puis descendit de la chaise haute pour aller voir Skye. Sans chercher à comprendre elle utilisa le bas de sa robe pour lui nettoyer le visage, montrant au passage sa culotte a on époux alors que Riwanon je voyait que ses jambes. Son visage laissait transparaitre l’inquiétude et l'incompréhension. Décidément il était vraiment difficile à suivre. D'ailleurs qu'est ce que son mari faisait ici ?

"Skye ! Ça va ? Tu n'as rien ? Tu n'es pas brûlé ? Tu veux aller voir l'infirmière ?"

Quand le visage de son marie paru plus propre elle laissa sa robe maculé de sauce et de vestige de la tourte, retomber pour cacher ses jambes. Elle se retourna vers le cuistot toujours aussi dubitative en cherchant à comprendre son geste. Doucement elle secoua la tête en ouvrant la bouche mais rien ne sortait tellement le choc était grand. Qui réagissait comme ça de nos jours, à part les clowns au cirque ? Elle se ressaisisse puis reprit la parole.

"Mais qu'est ce qui vous à prit ? Vous imaginez si ça avait été un élève ?"

© by Oursi♥.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Ven 13 Sep - 20:24


Hell's Kitchen


La fin de journée approchait tranquillement ce jour là au pensionnat Tadakai, comme toutes celles d'avant, elle avait bien épuisée notre assistant de direction qui s'étira de long en large en lâchant un grand soupir de fatigue . Profitant de la sonnerie de fin de cours, le garçon balaya la pièce d'un rapide regard en tenant sa main devant sa bouche pour bailler et termina par poser ses yeux sur la photo de son épouse, il arbora un sourire en voyant son jolie visage et sa belle chevelure rousse brillant au soleil . Il se redressa sur sa chaise pour ranger les quelques feuilles qui traînaient encore sur la table afin de les insérer dans leurs dossiers respectifs pour pouvoir ensuite les déposer dans le tiroir du bureaux, il remit ensuite un peu d'ordre sur ce derniers puis se leva pour prendre sa veste et l'enfiler avant de sortir en fermant la porte à clé derrière lui . Les couloirs des salles de classes étaient comme d'habitude pleines d’effervescence à cette heure ci, on pouvait y trouver de tout à savoir : Les élèves bordéliques qui chérissaient ce moment de la journée, les élèves sans trop d'histoires qui se donnaient rendez-vous pour plus tard et aussi les élèves les plus studieux qui eux, restaient encore à la fin des cours afin de continuer à travailler sur divers projets et études en tout genre . Dans le lot il remarqua la petite Aya kitsuna qui semblait comme à son habitude elle aussi rester après les cours afin de pratiquer des activités extra scolaire, elle était d'ailleurs l'une de ses élèves préféré et il espérait vraiment que, s'il devait avoir une fille, et bien qu'elle lui ressemblerait mentalement parlant . Un peu plus loin par contre, se goinfrant de bonbon et courant partout dans le pensionnat avec son gros nounours dans les bras, déambulé Mikie Niwa qui était l'exemple parfait de la petite chipie qui rendait, presque tout les jours, Skye complètement marteau et espérait vraiment que sa fille ne lui ressemble s'il devait en avoir une ! Néanmoins sans se l'avouer, le blond appréciait au fond de lui cette gamine qui parfois lui semblait bien tristounette, c'est du moins l'impression qu'il avait... toujours un peu plus loin dans le couloir et dans un coin un peu à l'écart, le professeur Shimazu et Nightblade avaient l'air se raconter leur journée qui, à première vue, semblait vraiment être passionnante à la façon d'on l'un était captivé par l'autre, Skye était heureux de voir que les professeurs se sentaient bien dans ce qu'ils faisaient et surtout de qu'ils s'entendaient bien entre eux . Parcourant les derniers mètres de ce long couloir pour accéder au escaliers et descendre dans le hall, le beau blond se retourna une fois pour regarder ce petit monde qui était aujourd'hui sa vie et son quotidien, sa deuxième famille qui lui procurait sa stabilité et ses repères, ils étaient ceux pourquoi j'avais accepté ce job... Ca et la bonne paye qui allait avec bien sûr .

Il y a une semaine de ça, le pensionnat a eut le loisir d’accueillir un nouveau chef de cuisine pour la cafétéria, Skye le connaissait déjà, très bien même... Le jour même de son arrivé, lui et le future papa se sont affrontés dans l'arène après des provocations cinglantes, depuis cet affrontement les deux garçons ne peuvent vraiment pas se voir. Riwanon Igako, le nom du nouveau chef, a insinué que le blond était un exhibitionniste sous prétexte que ce dernier s'entraînait torse nu en pleine air devant les yeux de tous, ce qui est en réalité à moitié car, oui il 'entraînait tore nu, mais non ce n'était pas à la vu de tous, le garçon savait l'endroit désert et c'est pour cette même raison qu'il avait choisi d'y venir pour pouvoir procéder comme il en avait envie . De son côté, Skye avait provoqué Riwanon en lui donnant le bien mérité surnom de '' Body love '' dut à son look de playboy et sa coupe de cheveux impeccable au moment des faits, ces histoires enfantines n'auraient sans doute jamais eut lieu si Skye avait l’intelligence de ne pas répondre à ces provocations, mais quelque chose ne lui plaisait pas chez ce Riwanon, trop prétentieux peut être ? Où bien était-il arrivé au mauvais endroit et surtout au mauvais moment ? Quoi qu'il en soit et avant d'aller voir la directrice pour discuter des nouvelles poubelles recyclable de l'établissement, l'assistant de cette dernière devait justement aller voir le nouveau chef afin de lui transmettre le nouveau planning des heures de repas . Voilà une tâche d'on se serait bien passé le bel homme qui, malheureusement, n'avait pas vraiment le choix tant la directrice lui donnait les tâches les plus merdique à faire, le garçon appréciait beaucoup sa patronne, mais parfois il avait un peu l'impression qu'elle était encore en pleine crise d'adolescente malgré sa maturité, il se demandait si elle prenait parfois pas plaisir à envoyer son assistant à droite et à gauche afin de le balader un peu . Bien sûr si le future papa pensait ça c'est parce qu'au delà des relations de travail, il étaient très proches, la jeune femme était l'amie de la famille Uematsu et le chef de cette dernière la considéré comme sa petite sœur, et comme tout frère et sœur dans la vie la taquinerie est de mise .  

C'est donc d'un pas décidé et la ferme intention d'en finir avec ça que notre protagoniste se dirigea vers le réfectoire afin de donner ses horaires de travail au chef, c'est dans un bon état d'esprit qu'il décida d'aller le voir et peut être même mettre fin à l'accrochage qui s'est déroulé quelques jours plus tôt entre les deux hommes . En arrivant là où les élèves, professeurs et membres du personnel venait pour se restaurer, Skye remarqua un plateau posé sur une table non loin des cuisines, une table où sa femme avait l'habitude de s'asseoir et d'on le plateau comportait comme par hasard les aliments que préférée cette dernière . Le garçon sourit en imaginant que ça femme était ici il y a juste quelques minutes à peine, il l'imaginait entrain de combler sa petite fringale de fin d'après midi et cela le fit rire . Sans s'attarder sur la chose, il se dirigea vers la cuisine et poussa la porte de cette dernière pour trouver le patron, la cuisine était vraiment propre et très bien rangée, il commençait à se dire que body love avait pas l'air si naze que ça finalement et que repartir du bon pied serait une bonne chose, car après tout il ne le connaissait pas alors autant lui donner une chance d'apprendre à le connaître . Alors qu'il avait le nez dans les papiers qu'il voulait donner à Riwa, Skye entendut le son de la voix de sa femme, il leva rapidement la tête et aperçut cette dernière assise sur un chaise avec le chef en face d'elle, puis soudainement et sans savoir pourquoi il se prit une tourte en pleine face qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, n'était qu'à peine tiède . Ne comprenant pas très bien ce qui venait de se passer, Skye resta quelques secondes immobile en attendant que la tourte dégouline un peu de son visage avant de d'essuyer quoi que ce soit, c'est sans compter sur l'aide de sa femme que cette dernière vint auprès de son mari afin de lui essuyer le visage avec sa nouvelle robe achetée quelques jours plus tôt . Le mari était encore un peu dans les tourtes au moment où il entendit son épouse rouspéter auprès de Riwanon qui était de s'en prendre plein la gueule lui aussi, prenant le temps de comprendre ce qui venait de se passer, il jeta les feuilles au sol et serra les poings avant de regarder furieusement son agresseur dans les yeux .


Nan mais, tu es complètement con ou quoi?! Sérieux je vais te botter le cul Bodylove !

Il desserra un peu le haut de sa chemise et était prêt à en découdre avec lui, l'air furieux et le ton vraiment menaçant il s'apprêtait littéralement à lui casser la figure .

Putain je vois que tu veux remettre ça ! Pas de problème mon pote ! Allez vas-y amène toi !

Skye était littéralement en colère, c'était vraiment rare de le voir comme ça, mais le nouveau chef cuisinier du pensionnat Tadakai avait ce pouvoir très spécial de faire sortir l'assistant de direction de ses gongs, et cela devant les yeux de sa femme qu'il avait presque oublié l'espace d'un instant ...  


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Sam 14 Sep - 2:30


... Sauver par le gong ...




Riwanon était presque dans une colère noire, jamais il n'avait était comme ça. Alors, qu'il était en tort, celui-ci ne pouvait pas s'empêcher de s'énerver à le vu que l'homme qui était en face.
Le cuistot, ne faisait plus gaffe à la rousse, qui quant à elle, écarta le plat devant elle, descendit de la chaise pour aller voir celui qui avait reçu la tourte. La jeune femme avait terriblement inquiet pour le blond, ce qui était plutôt compréhensible, après la scène qui venait de se produire. Chikara demandé si l'autre aller bien.
Quand le visage de l'exhibitionniste paru plus propre la jeune femme se retourna vers le cuistot qui était totalement hors de lui, elle reprit la parole, mais cette fois en s'adressant à Riwanon.

"Mais qu'est-ce qui vous à prix ? Vous imaginez si ça avait été un élève ?"

C'est alors qu'homme jeta ses feuilles au sol et serra les poings avant de regarder furieusement son agresseur.

"Nan, mais tu es complètement con ou quoi ?! Sérieux, je vais te botter le cul Bodylove !"


Celui-ci desserra un peu le haut de sa chemise, tout comme Riwanon, les deux hommes étaient prés à remettre ça.

"Putain, je vois que tu veux remettre ça ! Pas de problème mon pote ! Allez vas-y amène-toi !"

C'est alors que le bruit d'un minuteur se mit à sonné, dans un élan de lucidité, le cuisinier couru éteindre les fours pour évité que le repas ne brûle, du coup le jeune homme se calma rapidement, et reprit ses esprits en disant plus ou moins calmement, mais avec un arrière-gout amer dans la bouche qui disa :

"Désolé, mais on verra ça une autre fois. J'ai encore du boulot, figure-toi. Quant à vous Chikara, je vous pris de m'excuse de mon comportement irréfléchi, mais je vous avouerai que je ne peux pas supporter ce type, et si j'ai envoyé cette modeste tourte s'est simplement dû au fait que j'avais senti sa présence. Maintenant que j'y pense qu'es que tu es venu faire l'exhibitionniste, tu voulais demander quelque chose à l'ancien cuistot ? Pas de chance, c'est moi le cuistot maintenant. Alors dégage. Aussi Chikara, si vous voulais faire quelque chose pour une fête, ou quoi que se sois, je suis entièrement à votre disposition, a vous et votre mari."

Il prit un instant pour fermer les yeux, et souffle afin d'évacuer sa colère du mieux qu'il pouvait.



(HS : je suis désolé du petit truc minable que je poste, pardonnez moi. Je me suis permis de calmé le jeu maintenant car la bagarre n'es pas le bute du rp ^^, se serai bien qu'a là fin du rp les relation sois fixé ^^)(Aussi Mon perso ne sais pas ton nom Skye, et du coup ne sais pas que tu est le mari de Chikara)

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako] Ven 27 Sep - 18:26

...Mauvais départ...
 Chikara était toujours aussi abasourdie par la réaction du nouveau. C'était du jamais vu, du moins pour sa part. C'était incompréhensible, enfin si mais même sa justification lamentable ne donnait pas raison à son geste malheureux. En tout cas à entendre son homme brailler comme ça, elle savait qu'il n'avait rien de bien grave sinon son orgueil bafoué et une grosse et furieuse envie de le dérouiller. Elle s'imaginait déjà en train de s'interposer entre les deux hommes au risque de se faire bousculer, devoir pleurer et implorer son mari de se contrôler pour ne rien faire. Elle le voyait serrer les poings, signe que sa colère ne passait pas, pourtant il n'avait pas encore avancé jusqu'à lui pour lui mettre son poing dans la figure. Elle glissa doucement pour se mettre en travers du chemin de son mari mais là encore la réaction inattendu de l'ébène la laissa sans voix.

Qui changerait du tout au tout comme ça ? Il était étonnant mais l'écouter ne lui plaisait pas. Elle ne savait pas d'où il connaissait son mari mais en tout cas le fait qu'il en parle comme ça ne lui plaisait guère. Elle fronça doucement les sourcils en riant amèrement a ce qu'il disait. Comme s'il allait faire ce qu'il lui demandait une fois qu'elle allait lui avouer que son mari était justement l'homme devant lui. Et puis c'était quoi ce surnom inapproprié et aussi bizarre. Jamais son mari ne se déshabillerait ailleurs que devant elle et dans un endroit clos ... Chikara allait se retourner vers son mari pour lui dire d'y aller mais au coup de vent qu'elle reçu au niveau des reins, elle comprit de suite qu'il avait finir par être plus sage en se sauvant pour ne pas se battre. Elle soupira soulager de ne pas avoir à calmer son époux. A quoi bon rester Riwanon était à fond dans son travail, il n'appréciait pas son mari et il la mettait à la porte aussi...

"Je ne crois pas que vous le serais... L'homme que vous venez d'insulter est mon mari..."

Elle se pencha pour récupérer les gros morceau de tourte qu'elle remit dans le plat lancé puisque tout finirait au rebut de toute façon. Il était pourtant cuisinier, ça devait bien lui faire mal au cœur de gâcher la nourriture comme ça... Elle ça la gênait de gaspiller comme ça mais bon elle ne lui en fit pas part de peur d’envenimer les choses. Qu'il s'embrouille avec son mari s'il veut, elle n'avait pas envie de faire. La rousse rapporta le plat écrasé sur le plan de travail.

"Bon hé bien je vais y aller..."


© by Oursi♥.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

L'amitié né où elle veut [Famille Uematsu + Riwanon Igako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]
» Des amis et un coeur qui bat (Pv Patte de Jais et Jolie Patte si elle veut)
» Overbookée ! [PV]
» Toi, moi, ce trou paumé et... Oh mon Dieu ! Des araignées ! [ Pv Calior]
» Stefan et Caroline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-