Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 La faim justifie les moyens [PV Jozsua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ryusaki Kokori

Masculin
Messages : 525
Kamas : 6134
Date d'inscription : 14/06/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Modo fiches / Peluche de Tadakai
Modo fiches / Peluche de Tadakai

MessageSujet: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Dim 2 Aoû - 0:26

Retenue. Ryusaki avait appris la retenue. Après tout, quand on était membre du comité de discipline, il était fortement déconseillé de faire des actions pouvant entrainer un manque au règlement de l'école. Le jeune garçon se devait de montrer l'exemple après tout, si même ceux chargés de le faire respecter venaient à l'enfreindre, ce serait un signe de chaos. Un chaos délicieusement chocolaté dans son cas. Et même si la proposition serait tentante, le plus gros ennui était qu'il faudrait nettoyer après. Et expliquer aux élèves qu'il ne faut pas faire ce qu'il venait de faire. C'est pourquoi, généralement, lorsque Ryu' porte son brassard du comité, le jeune garçon est sage. C'est pourquoi, généralement, Kaiserin lui demande de porter le brassard en permanence. C'est pourquoi, généralement, il y avait une petite voix qui disait au jeune garçon de faire des bêtises, et que cette voix était de plus en plus forte. Une envie qu'il ne saurait expliquer, mais qu'il savait parfaitement réprimer.

Et aujourd'hui... Ryusaki ne portait pas son brassard.

Aujourd'hui, Ryusaki n'avait aucune limite. Aucune retenue. Bon, forcément, il n'allait pas devenir un dieu du chaos et du désordre sur le champ, parce qu'il en était simplement incapable et qu'il ne l'était pas. Mais on pouvait très bien lire sur son sourire que, si l'on n'avait pas peur de se retrouver dans une aventure abracadabrante et de se retrouver recouvert de chocolat blanc aux framboises, qu'il valait mieux s'écarter de son chemin avant qu'une petite bouille toute mignonne avec des yeux auxquels on ne peut rien refuser vienne vous prendre par le bras à vous demander un service qui vous couterait au minimum trente points de santé mentale à la fin.

Et c'est précisément pour cette raison que Ryusaki se baladait dans les couloirs de l'établissement. Un simple coup d'oeil suffisait à dire que le jeune garçon ne portait pas son brassard. Pas parce que le brassard était bien visible en temps normal, mais à sa démarche. Ryusaki avait trois démarches. La première était la démarche du club de mannequinat. Une démarche assurée et confiante, suivant une trajectoire définie au millimètre près, afin d'avoir un angle optimal pour les personnes placées aux endroits définis pour la prise de photos. La seconde était la démarche du comité de discipline, calme et imposante, relativement normale à l'oeil nu. Et la troisième... Imaginez un jeune garçon sautillant à chacun de ses pas, comme s'il avait des ressorts à la place des jambes. Oh, pas besoin d'imaginer, en fait, il suffit juste de le regarder tout de suite.

Aujourd'hui n'était pas le Ryusaki, membre du club de mannequinat. Aujourd'hui n'était pas le Ryusaki, membre du comité de discipline. Aujourd'hui était Ryu', chasseur de trésors, d'anciens artefacts antiques, d'éclairs au café et de vilains pas beaux qui menaçaient de détruire le monde avec lesdits éclairs au café. A la recherche d'une arche perdue parce que l'arche avait pas été rangée à sa place après avoir été utilisée. Armé de son fouet et d'un appareil photo piqué au club parce qu'il avait envie de faire des photos dans des endroits insolites, en costume de chibi-archéologue. Et on allait commencer par le labyrinthe. Il y avait un labyrinthe dans le jardin de Tadakai, il y aurait surement des objets cachés au fond!

Mais pour l'exploration, il ne fallait pas être seul. Batman avait Robin, Tony Stark avait Pepper Potts, Twilight Sparkle avait Spike. Il lui fallait un faire-valoir, quelqu'un à qui il pouvait tout confier, quelqu'un qui serait là pour assurer ses arrières. Les aventures étaient toujours bien quand elles étaient partagées ! Et donc, en contrepartie, vu qu'il se savait survolté, il lui fallait quelqu'un de calme et de posé. Genre, quelqu'un qui se voyait pas trop. Quelqu'un qui faisait une sieste. Genre cet étudiant, là, posé contre un arbre à faire sa sieste. Bon, par précaution, Ryusaki recouvrit son bras droit de chocolat au lait. Parce que ce chocolat était plus dur, cela lui faisait une protection au cas où. Et cela lui faisait un bras relativement robotique, un gant en chocolat qui lui donnait une main à l'apparence robotique. Au cas où cet élève aurait une peau en acide ou un truc du genre.

S'approchant doucement de l'élève, Ryusaki s'abaissa à son niveau. Le regardant dormir paisiblement. S'agenouillant devant lui. Avec un petit sourire. Elève qui n'allait pas tarder à être plongé dans une aventure moins paisible. Mais s'il était en train de dormir, autant le réveiller tout en douceur. De sa main robotique, le jeune blondinet caressa le cou du jeune homme endormi, avant de doucement relever son menton du bout de l'index, afin de le regarder dans les yeux, un sourire tendre au visage, pour lui poser une simple question.

"Dis... Tu veux être mon Roy?"


════════════════════

Mes RP - Ma fiche - Mon inventaire - Mes relations
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Józsua Esterházy

Masculin
Messages : 19
Kamas : 3701
Date d'inscription : 21/07/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Dim 2 Aoû - 18:25


Il glissait contre l'onde. Il n'avait pas froid. Les rais de lumière se faufilant entre les algues ne l'éblouissaient pas. Il scrutait les replis d'ombre, sous les rochers et contre le lit boueux du cours d'eau. Quelques vairons, un banc d'ablettes... son petit-déjeuner filait entre les algues, loin de son ombre menaçante. Il se sentait joueur. Il se sentait chasseur. Faire la course plutôt que piéger, voilà qui lui semblait tentant...

L'eau fila contre ses pattes, le long de sa queue. Il plongea, les poissons filèrent, sa queue ondula, ses mâchoires claquèrent dans le vide.

Il remonta. Prendre une gorgée d'oxygène. Le vent frais agitait ses moustaches. Il fit claquer ses oreilles avant de les replier contre son crâne, et de replonger.

Les vairons s'évanouirent. Il reprit la chasse. Derrière ce rocher, ou entre ces algues ? Des éclats d'argent apparaissaient, ici et là, il n'avait qu'à en attraper un du coin de l’œil... puis entre ses crocs... Là, juste à gauche ! Un puissant coup de patte, il se projeta en avant, ouvrit la gueule...

Et se cogna très fort le front.

Il lui fallu alors assimiler diverses choses très rapidement. D'abord, que le lien était brisé, et qu'il était revenu au pied de l'érable qui s'était établi sur la berge du ruisseau traversant le campus. Ensuite, qu'un gamin était agenouillé dans l'herbe face à lui, et se frottait le front, ce qui n'était sans doute pas étranger à la douleur qu'il ressentait lui-même à l'avant du crâne. Enfin, que ce gamin inconnu avait sûrement une bonne raison d'être là, et qu'il serait probablement plus courtois de ne pas rester là, la bouche en cœur, en se massant le front.

"... Oui ? Tu... voulais quelque chose ?"

Pendant ce temps Csibe, sous sa forme d'avion en papier, termina sa descente aérienne, et se posa délicatement sur l'épaule de son maître.

"J'aurais bien essayé de te réveiller, mais à la vitesse à laquelle il est arrivé..."

════════════════════
Ca se prononce yojoua échtérazi Wink
présentation - archives RP - relations - musique 1 - musique 2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryusaki Kokori

Masculin
Messages : 525
Kamas : 6134
Date d'inscription : 14/06/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Modo fiches / Peluche de Tadakai
Modo fiches / Peluche de Tadakai

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Lun 3 Aoû - 19:43

Il a dit oui.

Si le petit blondinet s'attendait à quelque chose, c'était un refus, une négation, un truc pas positif. Mais l'élève aux cheveux blancs avait dit oui. Il le voulait bien. Cela annonçait une super aventure qui commencerait, jusqu'à ce que la mort les sépare. Et même si la mort tentait, Ryusaki la mangerait, ce n'était pas un souci. Même si ça avait un goût de pas bon. Parce que maintenant qu'ils étaient liés par un pouic sur sa joue, Ryusaki avait découvert que non, sa peau ne semblait pas en acide. Il pouvait donc enlever son bras en chocolat, le dévorer entièrement en l'espace de quelques secondes et recommencer à pouic la joue du jeune homme à moitié réveillé. Mais c'est trop tard pour lui, il avait dit oui. Et Ryu' le voulait.

"Nous allons partir à l'aventure, Alysse! A l'aventure! Une aventure pleine de bonbons, de joie et d'amusement! "

Oui, bon, tout bien réfléchi, ce n'était pas Alysse qu'il avait en face de lui. A vrai dire, Ryu' avait sorti ce prénom par habitude, parce que c'était avec elle qu'il était parti dans sa dernière aventure. Et malheureusement, le garçon en face n'avait pas vraiment une tête à s'appeler Alysse. Mais il y avait un détail à ne pas oublier, c'était qu'à ce moment là, Ryusaki ne réfléchissait pas du tout. A quoi cela servait de réfléchir, sinon d'éblouir le ciel? Et le ciel était déjà suffisamment illuminé comme ça. Et c'était cool d'être complètement illuminé. Cela lui avait permis de voir qu'il y avait un avion en papier qui s'était posé sur l'épaule du monsieur-pas-Alysse.

Quoi? Un avion en papier? Est-ce un message disant qu'on l'avait déjà retrouvé? Est-ce une menace pour dire de s'éloigner du trésor du labyrinthe? Est-ce une déclaration d'amour passionnée qui cherchait à l'éloigner de son objectif principal? Non. Non, ce n'était pas pour lui. Mais pour le monsieur endormi. A peine débarqué, que les vilains pas beaux visaient déjà son assistant? C'est vrai que le meilleur ami du héros meurt toujours dans les 5 premières minutes du film, mais là, on est à peine à trois postes du début de l'aventure! Non, cela ne se passera pas comme ça! Non, Ryusaki le protégera, en vers et contre tout! Et la première des choses à faire était d'intercepter son message.

Prendre délicatement le petit avion en papier, le déplier, et lire son contenu. Et malheureusement... Son contenu était vide. Quoi? Un message caché ! Un message écrit à l'encre invisible! Oui mais si l'encre était invisible, cela ne pouvait donc pas être lu, il fallait donc la rendre moins invisible! Et pour la rendre moins invisible, Ryusaki avait une arme ultime contre les invisibles. Un truc qui marchait très bien sur les matières invisibles. Un crayon. Parce que mettre du crayon sur un truc invisible, ça permettait de suivre les traces du crayon!

Le voilà qui dessinait deux feuilles en haut. Et un croissant de lune. Parce que c'est joli, les croissants de lune. Et puis deux cercles. Avec un petit rond. Zut, faut pas se laisser distraire. C'était certainement une carte! Et les cartes mystiques sont toujours avec des pointillés à compléter. Donc mettre des pointillés dessus. Oui, mais ça servait à quoi si les pointillés ne menaient à rien? Il fallait donc qu'ils mènent à une croix. Pour bien indiquer où la croix est, mettre un rond par dessus. Et Tadaaaa! Ryusaki venait donc d'activer la carte piège.

"La montagne de bonbons, Aline! La montagne de bonbons situés à l'endroit de la croix, au plus profond du labyrinthe!"

Oui, Ryu' avait déjà commencé à changer le prénom du monsieur-pas-Alysse en Monsieur-Aline. Même si ce n'était pas encore suffisamment masculin, mais bon, cela n'était qu'un simple détail...

Spoiler:
 

════════════════════

Mes RP - Ma fiche - Mon inventaire - Mes relations
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Józsua Esterházy

Masculin
Messages : 19
Kamas : 3701
Date d'inscription : 21/07/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Dim 9 Aoû - 13:01

Apparemment, le blondinet voulait lui faire un bisou sur la joue. Józsua cligna des yeux plusieurs fois, son cerveau pas encore très bien réveillé éprouvant quelques difficultés à analyser le pourquoi du comment d'une telle action. Et son cerveau n'était certainement pas aidé par la vitesse à laquelle son interlocuteur enchaînait les actions imprévues. Comme déblatérer du non-sens.

"Hein ? Alysse ? Non, attends..."

Mais attendre, le garçon ne faisait pas. Et avec une rapidité foudroyante (à moins que ce ne fut Józsua qui était particulièrement lent ? Oui, plutôt ça en fait...) ses petites mains potelées s'étaient emparées de Csibe. Le pauvre avion en papier s'affaissa entre les mains peu attentionnées du petit garçon en poussant un cri de panique que seul son maître pouvait entendre.

Il écarquilla les yeux. Et avant qu'il ait pu empêcher le massacre, des traces de crayon maculaient le blanc de neige de son familier.

"Nous allons partir à l'aventure, Alysse! A l'aventure! Une aventure pleine de bonbons, de joie et d'amusement! "
"Mais ça va pas non ?"

Il attrapa les doigts du gamin et de toute la force de ses petits bras pas musclés le força à les ouvrir. Arracher directement Csibe de ses mains risquerait en plus de le déchirer, et là, il serait vraiment dans le baba. Lorsqu'il parvint à délivrer son compagnon, celui-ci s'échappa en battant faiblement des coins, qui étaient par ailleurs un peu de travers, et se réfugia entre les genoux de son maitre. Des pointillés garnissaient la moitié d'une aile. Si ce gosse avait l'intention de découper Csibe...

"Je serais toi je prierais pour que ces marques s'enlèvent."

Tenant le gosse à distance d'un pied, il accueillit son familier au creux de ses mains et lissa le papier avec précaution. Le crayon s'étalait sur toute la surface de Csibe. Au moins, c'était du crayon. Avec une gomme... S'il n'avait pas appuyé trop fort... Ce qui était évidemment le cas...

"A macska lábát... Attends... Attends que je trouve une insulte suffisamment porteuse de sens en langue magique et... et... et tu me veux quoi au juste ?"

Il serra son familier contre son cœur en acte de protection, et regarda le gamin de haut en bas, suspicieux. Il portait l'uniforme des première année. Un nouveau. Déjà qu'il ne connaissait pas beaucoup d'anciens. Un Européen, blondinet. Nordique ? Difficile à dire, pas d'accent reconnaissable. Louche ? Beaucoup. En tout cas, il ne lui aurait pas fait confiance, même s'il n'avait pas essayé de transformer Csibe en coloriage pour enfants. Il avait une gueule d'ange, certes, mais lui aussi, et il n'était pas un modèle de sainteté pour autant.

En tout cas, son cerveau s'était complètement réveillé entre temps. Et il put se souvenir des mots prononcés par le gamin entre temps. Il fronça les sourcils. Une aventure ? Des bonbons ? Euh... okay ?

"Ecoute, euh, machin. Tu vas... tu vas faire ton truc, là. Et moi je vais chercher une gomme. Et j'espère pour toi que ça va partir. Hum. C'est tout."

Il se leva maladroitement, son familier toujours serré contre lui, et sans quitter le gamin des yeux au cas où il tenterait un geste brusque. Il avait comme l'idée qu'il n'allait pas pouvoir s'échapper si facilement.

════════════════════
Ca se prononce yojoua échtérazi Wink
présentation - archives RP - relations - musique 1 - musique 2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryusaki Kokori

Masculin
Messages : 525
Kamas : 6134
Date d'inscription : 14/06/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Modo fiches / Peluche de Tadakai
Modo fiches / Peluche de Tadakai

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Dim 9 Aoû - 14:10

Oh. Oooooooh.

Le petit avion en papier devenu une carte au trésor par ses soins s'était transformé en oiseau. Un bel oiseau en papier. C'était un signe du destin. Enfin non, pas un cygne, mais une cocotte. La cocotte du destin. Une cocotte qui commençait à s'envoler. Pas de doute, elle avait compris le sens de la carte. Elle avait compris l'endroit où il fallait aller. Elle avait compris le sens de la vie. Il fallait donc la suivre. La suivre vers la montagne de bonbons. Parce que les bonbons, il y en avait de toutes sortes. Des sucettes, des gelées, des crocodiles, des soucoupes volantes, des oeufs, des bouteilles, des frites... Si on n'arrivait pas à tomber sur au moins l'un d'entre eux, c'est que l'on manquait royalement de chance. D'où, suivre la cocotte en papier.

"Je veux la paix dans le monde! Parce que si tous les gens vilains qui s'amusent à se tirer dessus faisaient des bonbons à la place, on aurait plein de bonbons tout partout!"

Oui, Ryusaki n'avait aucun doute que le jeune homme en face de lui avait la capacité d'arrêter définitivement toutes les guerres, avec son air calme et posé. Parce qu'il avait les cheveux blancs. Et le blanc, c'est le bien. Parce que le pape porte du blanc. Et le pape est un symbole de paix. La colombe aussi. Et, par un heureux hasard, il avait une colombe en papier qui était blanche. Et il avait les cheveux blancs. Donc, paix. Donc il pouvait, s'il en avait envie, apporter la paix dans le monde. Et c'est pour ça qu'il avait besoin, à ses côtés, d'un cmpagnon d'aventures capable d'une puissance pacifiste aussi élevée. Parce que si le groupe d'aventure rencontrait un monstre belligérant, il pourrait le pacifier et le convertir à sa cause. Et peut-être même le convertir en yen pour acheter encore plus de bonbons. C'est ce qu'on appelle un système gagnant-gagnant.

Et, cela tombait bien, leurs objectifs étaient les mêmes.

"Vouiiiiii ! Allons chercher des gommes ! Des gommes à mâcher, des gommes à la bergamote, et des gommes sans sucre !"

C'est ainsi que Ryusaki prit la main de l'homme aux cheveux blancs et le tira vers lui pour le relever, tout en regardant avec insistance l'oiseau en papier qu'il avait lâché. Un regard suffisamment insistant et un sourire suffisamment insisté pour que l'oiseau en papier s'envole vers une direction, étrangement opposée à celle où il était. C'était le début de leur formidable aventure! C'était le début d'une exploration épique, avec des monstres, des pièges, des donjons et des dragons, avec à la clé un trésor d'une valeur inestimable, et des trucs sans fin! Tirant donc le monsieur aux cheveux blancs vers l'oiseau qui fuyait, Ryusaki était tout souriant.

"Il a parléééé ! Il va nous montrer le chemiiiiiin ! Allez, viens Isaac, à la conquête des gommes ! "

Et c'est ainsi qu'Alysse devenu Aline porte désormais le nom d'Isaac.

════════════════════

Mes RP - Ma fiche - Mon inventaire - Mes relations
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Józsua Esterházy

Masculin
Messages : 19
Kamas : 3701
Date d'inscription : 21/07/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Dim 9 Aoû - 18:12

"Je veux la paix dans le monde! Parce que si tous les gens vilains qui s'amusent à se tirer dessus faisaient des bonbons à la place, on aurait plein de bonbons tout partout!"

Okay. Certes. Le cerveau de Józsua décida de classer cette dernière ligne de dialogue sous une grosse pile de documents et de l'oublier là en espérant ne jamais avoir à la traiter réellement.

Pendant que son cerveau était occupé à dissimuler les traces de son manque de professionnalisme, ses mains avaient automatiquement replié Csibe en forme de cocotte, qu'il gardait toujours farouchement contre lui.

Lorsqu'il voulu se relever, ce ne fut pas sans se faire agripper la main par le gosse hyperactif. Comme il l'avait craint, il ne le laisserait pas s'enfuir si facilement. En revanche, Csibe tenta de s'enfuir vers son salut, et glissa par-dessus l'épaule de son maître vers un horizon plus accueillant.

"Il a parléééé ! Il va nous montrer le chemiiiiiin ! Allez, viens Isaac, à la conquête des gommes ! "
"Attends, quoi, je, aaah..."

Inutile de lutter. Avec une force surprenante pour un gosse de sa taille (à moins que ce ne fut lui qui fut taillé comme une allumette ? Oui, plutôt ça...) il le trainait par le poignet, à la poursuite du pauvre Csibe qui ne faisait que battre plus vigoureusement des ailes. Et la direction qu'il prenait, dans la panique, les rapprochait dangereusement de l'entrée du labyrinthe.

"Non, attends, c'est une mauvaise, Csibe !"

Mais la feuille de papier ne l'écoutait plus, et, emportée par un coup de vent, passa entre les hauts treillis marquant l'entrée d'un endroit où ne souhaitait pas particulièrement perdre son après-midi. Dans tous les sens du terme.

Mais trop tard. Trop lent, trop mou. Les haies verdoyantes se refermèrent sur eux, et le ciel éclatant sembla soudain s'obscurcir sous l'effet d'un enchantement quelconque, de ceux qui peuvent à tout moment vous surprendre au détour d'un couloir de Tadakai. Et ils avaient déjà perdu Csibe de vue. Great. Il avait perdu son familier. Et ce n'était que le début de l'après-midi.

"J'espère que tu es content de toi. Et maintenant ?"

════════════════════
Ca se prononce yojoua échtérazi Wink
présentation - archives RP - relations - musique 1 - musique 2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryusaki Kokori

Masculin
Messages : 525
Kamas : 6134
Date d'inscription : 14/06/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Modo fiches / Peluche de Tadakai
Modo fiches / Peluche de Tadakai

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Mer 19 Aoû - 22:32

Et ce n'était que le début. De l'après-midi. Et des aventures de Ryusaki et... Euh... De son acolyte! Parce que les acolytes, c'est cool, ça peut soigner et lancer des bénédictions. Mais le passage s'était refermé derrière eux. C'est une bonne chose : Cela voulait dire qu'ils avaient eu la bénédiction du donjon. Et comme dans tout bon donjon qui se respecte (et le jardinier de Tadakai respecte beaucoup ce labyrinthe), il y a beaucoup d'aventuriers élèves qui se perdent dedans, et donc qui perdent un ou deux artefacts magiques. Cependant, il y a aussi pléthore de pièges et on ne sait jamais si l'on va tomber sur un piège ou sur un trésor. En tout cas, il fallait continuer à avancer. Rien ne servait de rester là. Et...

"Bien sur que je suis content ! C'est toujours mieux d'être content que d'être triste! En route vers l'aventuuuuure!"

Déclara-t-il en entrainant le monsieur par la main. Cependant, le jeune garçon n'entraina pas son compagnon d'infortune très loin. Car le premier piège était déjà devant eux. Il y avait en face d'eux un cylindre transparent, rempli d'un mystérieux liquide. Un liquide qui semblait réagir, changeant légèrement de couleur lorsque Ryusaki bougeait. Cependant, faire un pas en arrière retournait le cylindre à sa couleur d'origine. C'était une épreuve intéressante que celle là. Il fallait pouvoir passer sans se faire détecter par le cylindre réflecteur.

Un léger vent souffla tandis que Ryusaki s'était couché à plat ventre sur le sol, rampant comme s'il y avait un plafond à 20cm de hauteur, ne quittant pas le cylindre des yeux. Au cas où ce cylindre bougerait. Petit à petit, le garçon avança prudemment en direction de cet étrange objet, regardant dans toutes les directions s'il risquait ou non d'activer un piège. Mais il ne semblait pas y avoir de dalle cachée, juste de l'herbe auquel le jeune garçon pouvait s'agripper afin de se mouvoir vers l'avant. Très concentré sur sa tâche, le petit blondinet ne quitta pas du regard le cylindre avant de donner quelques conseils à son compagnon.

"Attention, je suppose que c'est un piège, fais attention et couvre mes arrières, June!"

Se sachant protégé, Ryusaki changea littéralement de cap, sautant sur le côté en faisant quelques roulades. Après la prudence, l'assassinat furtif avec des techniques de ninja. Non, pas les ninjas blonds portant un costume orange flashy et avec un nombre de décibels moyens à trois chiffres. Parce que Ryusaki n'avait pas de costume orange flashy pour. Mais les techniques de roulade furtive et de déplacement léger (parce qu'il pesait pas bien lourd et aimait bien rouler dans l'herbe) lui permirent d'arriver à cinq centimètres du cylindre. Il semblerait que le cylindre était détachable de l'endroit où il était posé. Allait-il prendre le risque? Il avait déjà tant donné pour cela. L'herbe qui lui chatouillait le nez pendant qu'il rampait lui donnait envie d'éternuer.

Et c'est ainsi que, sous le regard d'Alysse devenu Aline portant le nom d'Isaac surnommé June, Ryusaki obtint l'artefact ultime... Un petit verre d'eau.

"Atchaaa. Tu aurais un mouchoir?"

════════════════════

Mes RP - Ma fiche - Mon inventaire - Mes relations
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Józsua Esterházy

Masculin
Messages : 19
Kamas : 3701
Date d'inscription : 21/07/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Lun 24 Aoû - 13:37

"Bien sur que je suis content ! C'est toujours mieux d'être content que d'être triste! En route vers l'aventuuuuure!"

... Certes.

Oui, certes.

Il soupira. Et sourit. Oui, c'était mieux que d'être triste.

"Pfff... Gamin. Mais bon gamin."

Il ne chercha pas à expliciter sa remarque. De toute façon l'intéressé ne l'écoutait pas. Il semblait extrêmement occupé à faire le kakou devant un verre d'eau posé au milieu du chemin.

"Attention, je suppose que c'est un piège, fais attention et couvre mes arrières, June!"

"Ouais, mmh... Tu fais ça ouais."

Il s'appuya contre une haie (oui, on peut faire ça quand on pèse 50kg) et laissa ses yeux se balader. Pas d'oiseau. Une grenouille.

L'herbe était chaude, sèche, irritante, mais il n'avait rien d'autre. Il bougea une patte, avec précaution. Il y avait du bruit. Il y avait du mouvement. Beaucoup de choses se passaient, mais il ne savait pas quoi. Thud ! Il sauta, l'air siffla, il retomba, un peu sonné. Il n'avait plus d'ombre. Le soleil lui brûlait la peau. Il déglutit.

Un grand bruit résonna, dans les tympans de la grenouille et dans ceux de l'humain, et il revint à lui.

"Atchaaa. Tu aurais un mouchoir?"

Il répondit par un bruit de gorge plus ou moins assertif et glissa une main dans une manche de sa veste. Il lui tendit un paquet de mouchoirs d'une main qui portait deux pansements colorés aux deux derniers doigts ; et de l'autre main il prit délicatement le verre d'eau d'entre les doigts du petit garçon. L'échange dura un instant, leurs mains se frolèrent, et Józsua s'accroupit en bordure de la haie. A la lisière de l'ombre, une petite grenouille était figée, n'osait pas fuir, ses poumons se vidaient et se remplissaient frénétiquement, ses yeux dardaient dans toutes les directions à la recherche d'une issue. Lentement, à bonne distance, Józsua posa le verre d'eau et le fit basculer. Son contenu se répandit dans l'herbe sèche. Il recula de quelques pas, se retourna vers le petit garçon, et replaça le verre vide dans sa main.

"Cherchons Csibe."

Et ils avancèrent.

Ils n'avancèrent pas très loin.

Une centaine de mètres plus loin, l'étrange pénombre qui surplombait les lieux laissa place à une première intersection. Le chemin principal allait tout droit, et une seconde allée partait vers la droite, formant un angle aigu avec l'autre voie. Józsua baissa un instant les yeux, se concentrant sur ce lien existant entre tout mage et son familier. Sur ce fil ténu, cette présence au fin fond de sa conscience, qui lui disait, sans erreur possible :

"Par là."

Ses yeux clairs se relevèrent vers le chemin de droite, dans lequel il s'engagea, l'air déterminé.

Il eut soudain l'air nettement moins déterminé, et nettement plus désemparé, lorsque son pied passa au travers de ce qui semblait être de l'herbe ordinaire, pour s'enfoncer jusqu'à mi-cuisse dans ce qui semblait être le sol. Il resta là, une jambe étalée au sol et l'autre bloquée dans le piège, les mains dans l'herbe pour assurer son équilibre.

"Hum."

"..."

"Voilà qui n'était pas prévu."


_____________

Tu me dis si le gps mage/familier est pas canon, je modifie pour qu'ils prennent un chemin au pif ou le voient au loin ou peu importe.

════════════════════
Ca se prononce yojoua échtérazi Wink
présentation - archives RP - relations - musique 1 - musique 2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryusaki Kokori

Masculin
Messages : 525
Kamas : 6134
Date d'inscription : 14/06/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Modo fiches / Peluche de Tadakai
Modo fiches / Peluche de Tadakai

MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua] Jeu 3 Sep - 23:20

Il est fort, le monsieur blanc.

Ryusaki avait beau avoir pris toutes les précautions du monde, cela ne semblait pas gêner le monsieur blanc qui avait la puissance nécessaire pour pouvoir manipuler l'artefact cylindrique sans avoir même besoin d'utiliser son pouvoir. Ou alors, il utilisait son pouvoir tellement bien que même Ryusaki n'arrivait pas à le sentir. Parce qu'il mordait l'air entre, et cet air était dénué de magie. Donc soit il arrivait à utiliser sa magie sans déperdition, et en mode sneaky, soit il n'avait même pas besoin d'utiliser de la magie. Ce qui prouvait que l'acolyte qu'il s'était choisi avait une puissance monstrueuse, et qu'il avait bien fait de le choisir comme second dans cette aventure périlleuse.

Maintenant qu'il avait le compagnon ultime, Ryusaki n'avait absolument plus rien à craindre. Il était fort. Il était puissant. Il était invincible. Il était plus petit que lui. Ah non, ils faisaient à peu près la même taille, en fait. Ryusaki était légèrement plus grand. En effet, le héros doit toujours avoir une taille légèrement plus grande que son... Une minute. Il était plus grand que ça, il y a exactement cinq secondes? S'approchant de son partenaire en tentant de mesurer sa taille avec ses mains, le petit blondinet se rendit compte qu'en fait, son second avait une super force pour pouvoir enfoncer son pied dans le sol super profond et faire un trou! Et apparemment, il avait tellement de force qu'il l'avait fait sans s'en rendre compte et sans l'avoir prévu. Les yeux de Ryusaki brillaient d'excitation.

"Waaaaaaaaaaah ! Tu voulais garder ta super force secrète, Clark?"

Cependant, il fallait tout de même faire quelque chose. Parce qu'il n'avait pas l'air de vouloir sortir de là. Peut-être que la position était amusante. Et en prenant la même position, le jeune blondinet se rendit compte que l'herbe lui chatouillait la cuisse. Waaaah. Il avait un pouvoir de pressentage que ça va lui faire du bien ! Et peut-être même que ça doit être bon à manger! Ce qui fit que Ryusaki coupa quelques brins d'herbe à côté du monsieur blanc, puis les plaça dans l'artefact cylindrique. En espérant que cela se mette d'un coup à bouillir. Pour faire une infusion magique qui décuplerait leurs forces. Mais non, ça ne pouvait pas bouillir tout seul. Les lois de la physique ne changeaient pas quel que soit l'avocat qu'on prenait. Même si c'est très bon, les avocats.

Et c'est pour cette raison que Ryusaki était parti chercher une branche pour faire du feu. Oui, dans un labyrinthe végétal. Prions donc pour qu'il ne réussisse pas. Et en effet, il avait trouvé une branche pour la mettre au sol pour faire du feu. L'ennui, c'est qu'il y avait un objet plutôt sphérique accroché dessus, d'un joli beige et luisant d'un étrange liquide à l'intérieur. Ce liquide serait surement bon une fois brûlé, car il dégageait une bonne odeur sucrée. Sauf que voilà. Il semblerait que cet objet soit malheureusement un habitat. Car des centaines de petits soldats noirs et jaunes qui ne faisaient même pas un centimètre volaient vers Ryusaki et son acolyte.

"J'espère que tu n'as pas de fleurs sur toi. Parce que si c'est le cas, vu le nombre d'abeilles, on risque fort d'avoir à ouvrir une crèche ensuite, Clark."

Et il n'y avait plus qu'à espérer qu'Alysse devenu Aline portant le nom d'Isaac surnommé June abrégé en Clark avait un moyen de faire infuser le thé.

════════════════════

Mes RP - Ma fiche - Mon inventaire - Mes relations
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La faim justifie les moyens [PV Jozsua]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

La faim justifie les moyens [PV Jozsua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Tyrannia] La faim justifie les moyens
» JOAO LIVEN THERON. ‡ la fin justifie les moyens
» La faim justifie les moyens
» La faim justifie les moyens [Belinda A. Goldsmith]
» La Faim Justifie Les Moyens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • Le labyrinthe-