Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Quand toi et moi on fait boum boum boum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Alysse Evans

Féminin
Messages : 710
Kamas : 7972
Date d'inscription : 20/01/2014
Humeur : énergique et terroriste
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Modo CB / Cible n°1 du comité
Modo CB / Cible n°1 du comité

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Dim 2 Aoû - 19:04
















 ❝Problème en perspective❝
~Feat Bryne <3~






Lorsqu'elle sentit ses lèvres sur sa main Alysse devient à nouveau rouge et encore un peu plus lorsqu'il la regarda dans les yeux et qu'il lui dit que quoiqu'il arrive il ne la laisserait pas filer même à minuit. Si ça continuait ainsi elle allait vraiment finir par le croire.

Les bas fonds de Nara étaient comme d'habitude, Alysse n'y était allée que très rarement, c'était Ritsu' qui était jadis réputé dans cet endroit car il se chargeait du trafic illégal et se fournissait ici.
Malgré tout elle n'était pas inquiéte, elle ne s'était pas entraîné depuis un bout de temps avec ses dagues mais c'était comme le vélo, ça ne s'oubliait pas, surtout quand les gens en face d'elle n'était que de simple humains.
Elle était à l'aise ici et sentir le bras de Bryne autour de son dos la détendait un peu plus. De temps à autre elle jeta un regard à son compagnon de soirée, elle se demandait si lui n'avait pas peur, il ne le semblait pas du moins et c'était une bonne chose.

Alysse n'aimait pas les gens qui avait peur de se battre, la bagarre c'était son truc à elle d'où les raisons pour laquelle elle avait de multiples cicatrices sur son corps. Pour elle il y avait forcément un moment où il fallait apprendre à le faire. Alternant entre le visage de Bryne et le fond de la ruelle dans laquelle elle marchait la jeune fille ne vit pas la scène qui se passa devant elle, mais la phrase:

« Eh connard, je te parle. »

Suffit à la faire pousser un soupire las. Le pauvre homme ne savait visiblement pas qu'il insultait des mages, encore moins armés. Elle jeta un rapide coup d'oeil à son "prince charmant", elle ne savait pas s'il l'avait entendue, visiblement non, ce qui était étrange vue que elle oui. En toute discrétion elle porta une main qui attrapa le pommeau de sa dague.

Vue comment ça se passait il y avait peu de chances que cela en reste ainsi. Ceci étant dit elle resta sage, elle vit alors l'homme poser plutôt abruptement sa main sur l'épaule de Bryne pour attirer son attention, ses doigts se serrèrent autour de la dague qu'elle tenait , elle se retenait de ne pas lui faire retirer sa main tout de suite et murmura doucement lorsqu'elle entendit l'homme lui dire:

-Hé c'est à toi que je m'adresse l'albinos!

-Bryne?

Attendant de voir ce que son bel albinos comptait faire



════════════════════
"Quand d'autres renoncent, nous, nous continuerons jusqu'à la fin."
    Ma fiche       Ma musique


Dernière édition par Alysse Evans le Mar 4 Aoû - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Bryne N. Syv

Messages : 65
Kamas : 4723
Date d'inscription : 24/04/2015
Humeur : A sécher mes propres cours.
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Dim 2 Aoû - 22:11

❝ Quand toi et moi on  fait
boum boum boum ❞  
feat Alysse Evans  ♥
Peut-être espérait-il que tout ceci n’était qu’un rêve. Que cet homme n’avait pas réellement posé sa main sur son épaule, qu’Alysse n’avait pas murmuré son nom. Il était vrai que ce murmure aurait été parfaitement plaisant dans une toute autre circonstance. Mais là n’était pas le problème. Tout cela ne l’intéressait pas.

Il se retourna complètement et rencontra le regard de son prochain cobaye. Plusieurs personnes arrivaient peu à peu et s’agroupait autour du petit groupe, attirés par l’altercation. Ils n’avaient pas encore dix-huit ans à en juger par leurs visages. Mais ils avaient dans ce regard une lueur, celle des gens ayant grandis trop vite, ayant grandis avec le visage contre le bitume et le gout du sang dans la bouche. Derrière l’homme aux cheveux noir attendait deux personnes, dont une ayant une batte sur l’épaule. Bryne n’était pas armé lui. Il n’avait que ses mains pour se défendre.
« Eh c'est à toi que je m'adresse l'albinos ! »

Ce n’était qu’un jeu. Il n’avait pas peur de cela. L’homme aux cheveux noir était trop proche de lui, Bryne n’aimait pas lorsqu’on le touchait ainsi d’une manière trop familière. Si le combat était maintenant inévitable, il fallait mieux commencer la danse mortelle soi-même. C’était la règle dans ce genre de quartier mal famé. La vie était un jeu, et seul le game over attendait les perdants.
Alors sans prévenir le scientifique se recula légèrement, serrant le poing pour le lancer dans la mâchoire de son adversaire d’un soir. Un craquement se fit entendre, craquement qui sonnait comme le début d’une bagarre. Le regard de Bryne se tourna une fraction de seconde vers celui d’Alysse, puis il fit quelques pas pour attraper le col de celui qu’il avait légèrement étourdit. Un autre coup parti, dont la violence était moins retenue qu’avant. Il tomba à terre, bien qu’il n’était ni mort ni inconscient.

Un contre trois, le combat était tout de même déséquilibré. Lorsque les deux jeunes remarqués quelques temps auparavant se ruèrent sur lui, Bryne savait qu’il ne sortirait pas indemne de cette ruelle, ce soir. Il encaissa alors le violent coup de batte dans les côtes, mais répliqua avec un coup de pied bien placé. Il eut rapidement le gout de son sang en bouche, alors que son poing s’en enduisait au fil de ses attaques. Cela dura un long moment, et le chercheur réussit tout de même à en mettre un hors combat. Qu’était devenue Alysse, depuis tout ce temps ? Il ne pouvait porter son attention sur elle, cela pouvait le conduire à sa propre fin. Un énième coup qu’il ne put éviter et il se retrouva contre un mur. L’homme aux cheveux noirs s’était relevé depuis, et il lui tenait dorénavant la gorge. Bryne fit de même, bien qu’il commençait peu à peu manquer d’air. Qui allait mourir en premier ? Il était certain que son autre adversaire ne le laisserait pas gagner.
Game over.

Son regard dériva un instant sur Alysse, qui se trouvait non loin de lui. Que c’était-il passé ? On la tenait par les cheveux, et des mains baladeuses se trouvaient déjà sur son corps. Alors il reporta son regard sur l’homme dont il tenait le cou, oubliant que le souffle lui manquait. Son visage était resté jusqu’alors impassible, dénudé d’émotion. Mais son regard avait changé.
Il avait pensé un peu plus tôt qu’user de ses pouvoirs était déloyal. Mais au final, celui qu’il tenait avait le profil d’un bon cobaye. Au final, il n’allait pas se retenir ce soir. Au final, il ne serait pas un ange. La bande avait osé touché à son ange et il allait lui faire payer cela. Bryne n’était pas en mesure de contenir ses émotions, ivre comme il l’était. Cela c’était d’ailleurs vu dans ses gestes, le combat aurait pris une toute autre tournure s’il avait gardé un vrai contrôle sur ses mouvements.  Alors le scientifique se concentra sur sa poigne, sur son cou. Ses os craquèrent dans un bruit sourd. L’homme écarquilla les yeux et Bryne resserra un peu plus son étreinte. Comprenait-il ce qui lui arrivait ? Il n’eut pas le temps de crier. Sa paume de main rencontra soudainement ses doigts.

Tout cela s’était passé avec une rapidité fulgurante. L’instant d’un souffle et le game over avait été annoncé. Le fluide carmin recouvra en un instant une partie de son visage et de la chemise du scientifique, sa main en fut aspergée alors que l’homme en face de lui vacillait. Sa tête roula. Son corps tomba, inerte.

Son ami avec la batte, qui avait assisté la scène, avait placé une main sur sa bouche pour s’empêcher de vomir après avoir réalisé ce qu’il s’était passé. Il ne put cependant retenir son cri. Il hurlait à en perdre haleine, de douleur, de dégout et de rage. Il hurlait et les autres arrêtèrent un instant le combat. Il hurlait alors que le visage de Bryne restait impassible. Ce dernier regardait sa main, qui était toujours tendue devant lui bien que sa paume n’avait plus rien à serrer. Le sang coulait encore doucement de ses doigts. Il était vrai que le chercheur ne s’attendait pas à un résultat aussi violent. Peut-être n’avait-il pas modifié les bons éléments. La prochaine fois, il devrait faire un peu plus attention à ne pas déchirer la chair et simplement modifier l’intérieur du corps. Il était ivre, il ne pouvait de toute façon réfléchir correctement. Et ces hurlements, ils étaient insupportables. Bryne empoigna alors sa tête et l’envoya percuter le mur où il était adossé. Cela n’était pas bien difficile, sa deuxième victime ne bougeait presque pas et n’avait même pas cherché à se débattre. Il était trop choqué pour cela. Les hurlements cessèrent, ce qui fit soupirer légèrement l’albinos.
Il passa une main dans ses cheveux, les enduisant de sang par mégarde.

Cela n’était pas important.



════════════════════
« Douka oshiete kuremasenka ?
Tenshi wa misadameru egao no mama. »


Dernière édition par Bryne N. Syv le Lun 3 Aoû - 0:59, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Alysse Evans

Féminin
Messages : 710
Kamas : 7972
Date d'inscription : 20/01/2014
Humeur : énergique et terroriste
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Modo CB / Cible n°1 du comité
Modo CB / Cible n°1 du comité

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Dim 2 Aoû - 23:00
















 ❝Problèmes à volonté❝
~Feat Bryne <3~






Au fur et à mesure que des gens les entouraient une rare peur submergea la brunette, elle ne savait pas ce qui allait se passer, ne préférait pas l’imaginer peu importe dans quel sens.
Bryne était doué pour le combat c’était incontestable. Lui aussi devait avoir eût une vie difficile pour pouvoir se battre ainsi. Elle en resta comme les trois autres surprise.  
Puis elle les vit s’élancer vers lui, tout les deux. C’était de la triche, ils n’avaient pas le droit. Elle n’avait pas le choix, elle allait devoir intervenir. Elle sortit sa première dague de sa cachette et allait l’aider lorsque quelqu’un l’attrapa par le bras pour le retenir :

-Un conseil ma belle ne t’en mêles pas tu risquerais d’être blesser.

Tu parles. Comme si elle était du genre à écouter les ordres qu’on lui donnait, surtout quand ça venait de sales types. Elle repoussa son bras mais la main de l’homme se fit encore plus ferme. Pour seule réponse elle fit un balayage au jambe de l’homme qui tomba au sol sans prévenir.
Et en toute immaturité la jeune fille lui tira la langue :

-La prochaine fois tu réfléchiras à deux fois avant de me toucher imbécile

Mais elle savait également que ça elle ne pourrait pas le faire deux fois, car si l’homme n’avait pas suspecté qu’elle s’y connaissait en combat maintenant il était au courant.  

Alors malgré le rappel de sa cicatrice dans son dos elle tourna le dos à celui au sol voulant à nouveau aider le garçon aux cheveux blancs.
Et hélas une nouvelle fois l’homme l’attira à lui pour la retenir et lui dire que s’il était elle il resterait sage pour ne pas qu’il ait à abîmer un si joli corps.
Trouvant que cela commençait à bien faire la jeune fille grogna et se débattit à nouveau, mais cette fois préparer l’homme esquiva ses coups et rafermit sa prise ; elle n’aimait pas non pire détester ne pas atteindre sa cible. Elle ne savait pas combien de temps ce jeu d’esquive dura.

En croyant avoir finit avec l’homme qui semblait ne plus bouger au sol elle voulut aller aider son ange gardien, elle fit quelque pas pour , haletant encore de l’effort que lui avait demandé l’esquive de presque tous les coups de l’homme.
Presque tous ? Oui elle avait des bleus sur les bras, la marque des mains de l’homme encore à vif sur ses poignets et les os de ses poings un peu rougis mais ce n’était pas grave. L’homme lui avait des traces de griffures, des bleus de différentes tailles à différents endroits, des donnés pour des rendus.

Puis tout se passa vite. En deux secondes l’homme avait passé ses bras autour de ses côtes et de sa taille pour la maintenir et lui souffla à l’oreille :

-Je t’avais prévenue ma jolie tu vas le regretter.

Lui provoquant un frisson de dégoût.
Elle avait tenté de lui mettre un coup de dague dans les côtes mais ses bras se refermèrent encore plus fort sur sa taille et sa main qui entoura ses côtes alla lui tirer de force ses cheveux pour lui faire garder la tête en arrière. Elle gronda.

Ce ne fut que lorsque celui qui la tenait dans ses bras commença à trembler qu’elle essaya d’abaisser sa tête pour voir ce qui se passait, suivant son regard et là ce fut le choc. Bryne avait des traces de sang un peu partout sur lui ; l’homme  qui le tenait par le cou ne bougeait et ne bougerai sans doute plus.

Il envoya ensuite celui avec une batte contre un mur alors qu’il criait toujours. La violence de celui qu’elle considérait comme un ange la sidéra mais il ne l’effrayait pas, elle s’inquiétait pour lui et elle ne pouvait pas permettre que l’homme qui la tenait finisse dans le même état que les deux autres, alors profitant de son choc elle lui planta cette fois le couteau dans les côtes , l’homme grogna et se plia en deux mais malgré qu’il se débattait ne la lâcha pas.



════════════════════
"Quand d'autres renoncent, nous, nous continuerons jusqu'à la fin."
    Ma fiche       Ma musique


Dernière édition par Alysse Evans le Lun 3 Aoû - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Bryne N. Syv

Messages : 65
Kamas : 4723
Date d'inscription : 24/04/2015
Humeur : A sécher mes propres cours.
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Lun 3 Aoû - 1:53

❝ Quand toi et moi on  fait
boum boum boum ❞  
feat Alysse Evans  ♥
L’adrénaline retomba peu à peu. Il sentait alors un peu plus les hurlements de son corps sous la douleur. Bryne essuya le coin de ses lèvres ; il n’aimait définitivement pas ce gout. Il resta un moment appuyé contre le mur, son regard fixé sur le corps de son ancien adversaire. Il avait quelques côtes cassées, il ne sentait plus son bras qu’il avait utilisé comme arme mortelle à force de frapper avec. Il allait devoir changer de chemise. Il soupira.

Sa respiration se fit de plus en plus calme. Alors il porta alors son regard vers Alysse, se redressant d’une impulsion. Il ne laissait derrière lui qu’une trace de main rouge sur le mur. La marque de sa main, celle qui avait une fois de plus ôté la vie de son cobaye. L’atmosphère du lieu avait changé depuis qu’il avait utilisé son pouvoir. On le dévisageait, on pouvait lire la peur sur le visage de certains. Il enjamba celui qu’il avait assommé, son pied heurtant involontairement contre sa batte. Pourquoi sa douce nuit avait-elle dégénérée ? L’alcool qui était en lui faisait perdre tout contrôle sur les émotions du jeune homme. Il avait envie de se battre, de crier, de pleurer. Cela l’étonnait même un peu. Peut-être l’était-il, de plus, de voir que son ange savait elle aussi se battre.
Quel triste ange.

« Lâche là. »

C’était là son unique avertissement. Bryne était énervé. Enervé de lui, énervé d’avoir laissé quelqu’un d’autre que lui toucher son ange d’un soir. L’homme qui la tenait, il tremblait. Il avait encore la dague d’Alysse planté dans les côtes mais cela ne semblait pas le gêner. Pourtant, lorsque ce dernier tira un peu plus sur ses cheveux et retira l’arme de son corps, son sang ne fit qu’un tour et le scientifique s’élança. En un éclair, il arriva à sa hauteur ; il n’était de toute façon pas bien loin. Son poing frôla la douce joue de sa partenaire d’une nuit, la tâchant de quelques gouttes carmin au passage. Son poing heurta le visage de l’homme, qui lâcha tout en reculant. A cette vitesse, en plus de l’élan, il n’avait pu retenir son coup. Il n’en avait de toute façon pas l’envie. Il tomba sur ses fesses, le souffle coupé. Il recula tel un chien apeuré, et tourna le dos à l’albinos. Il prit la fuite, comme d’autres. Pourtant certains restaient, et se ruèrent sur lui. Alysse était trop près. Au final, c’était lui la cible. C’était lui qui avait tué. C’était lui qui allait connaitre sa déchéance dans cette ruelle.

« Je suis désolé, bel ange. » pensa-t-il alors.
Il la poussa, peut être un peu trop fort, et pris le coup de poing américain à sa place.

Bryne vacilla, passant une main sur sa mâchoire. Il n’allait définitivement pas sortir indemne d’ici. Allait-il simplement sortir ? Il avait une nouvelle fois perdu de vue Alysse. Le jeune homme se battu alors, de toute ses forces. Il voulait survivre, il voulait revoir une nouvelle fois ce sourire. Peut être était-ce là la seule raison qui le tenait encore debout, malgré ses blessures. Quelques uns furent mis hors jeu, tandis que le chercheur encaissait, encore et encore. Mais il arrivait à sa limite, cela pouvait se voir sur son visage. Puis le calme revint, tout d’un coup.

« T’approche pas d’eux ! »

Sa voix avait raisonné dans la ruelle. Il se trouvait là bas, pointait quelque chose vers Bryne. Le combat avait cessé. Les autres s’étaient écartés. Malgré la peur qui se lisait sur son regard, le garçon avança lentement. Il n’était même pas adulte et pourtant il le menaçait ainsi. Une arme à feu, vraiment ?

« Tu.. tu vas… t’vas regretter c’que tu as fait ! » Avait-il hurlé, alors que sa main qui tenait l’objet de mort tremblait encore.

Bryne ne bougea pas. Il ne pouvait, de toute façon, rien faire. Allait-il réellement le regretter ? Il allait regretter de n’avoir pas vu Alysse sourire une dernière fois. Où était-elle, d’ailleurs ? Au final, cela n’était pas important.

Les morts ne pouvaient pas regretter leurs actes.



════════════════════
« Douka oshiete kuremasenka ?
Tenshi wa misadameru egao no mama. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Alysse Evans

Féminin
Messages : 710
Kamas : 7972
Date d'inscription : 20/01/2014
Humeur : énergique et terroriste
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Modo CB / Cible n°1 du comité
Modo CB / Cible n°1 du comité

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Lun 3 Aoû - 8:58
















 ❝Deux armes à feu, une dague et un guépard❝
~Feat Bryne <3~






ça n'aurait jamais dut se terminer ainsi. Alysse le savait. ça avait si bien commencé pourtant. Bryne l'avait aidé et avait forcé cet horrible homme à la lâcher, mais à nouveau elle ne put l'aider, le temps qu'elle réalise ce qu'il se passait il était de nouveau submerger.
Elle savait qu'elle ne pouvait pas rester là sans bouger, surtout alors qu'il se prenait des coups qui lui était destiner. Elle pouvait faire quelque chose mais elle avait besoin de temps et surtout d'un endroit où se cacher. Elle profita que tous furent sur le pauvre garçon pour aller se cacher derrière la ruelle.

Elle appela d'abord la police puis sortit son carnet, elle n'avait plus le choix, elle fit apparaître une arme à feu et un guépard.
Alysse était rouillée mais lorsqu'elle vit la scène qui se passait non loin de là, sortant de sa cachette accompagnée de son guépard son cœur loupa un battement et elle savait qu'elle n'allait pas louper son coup. S'adressant à son invocation animal elle murmura:

-Luna l'arme ensuite tu feras diversion.

Sa guépard sembla avoir compris, cela ne l'étonna pas, après tout ils étaient liés par son pouvoir,  elle ressentait l'urgence de la situation.Lorsque l'homme dit à Bryne qu'il allait le regretter elle n'attendit pas une seconde de plus et visa dans l'épaule de l'homme, le forçant à laisser tomber son arme. Pour attirer son attention et laisser Luna lui prendre son arme dans le but qu'elle la lui rapporte la brunette dit d'un sourire provocateur:

-Hum...je ne crois pas tu vois , en fait c'est toi qui va regretter d'avoir tourner le dos à un ennemi potentiel.

ça marcha, il se retourna dans sa direction et il suffit d'une minute à peine pour que Luna lui tende l'arme dans sa gueule qu'elle prit. La voilà avec deux armes en main et au loin on pouvait déjà entendre les sirènes de la police.
Nouveau signe de tête à son guépard qui s'élança et sauta sur un des hommes qui restait en retrait, elle le tua d'un coup et s'en servit de repas. La brunette pour sa part avait avancer vers le gamin anciennement armé et passa son bras autour de son cou, pointant l'arme dans cette direction:

-Alors maintenant vous allez tous vous la fermer, rester immobile et m'écouter. Comme vous pouvez le voir j'ai deux armes dans les mains, je suis douée en tir,  j'ai également une arme de secours et un guépard qui est assez affamé. Alors je vais vous expliquer la chose: les flics vont débarquer, si j'en vois un de vous essayez de tuer mon cher ange ou mon guépard je le plombe lui et ce charmant garçon. Et si vous restez ici sans bouger vous serez le prochain repas de Luna alors dégagez!

Et comme si l'idée tentait la guépard qui terminait son repas , elle releva la tête vers l'homme en face d'elle , se léchant les babines , en même temps le bruits des sirènes de police se rapprochaient. Les adolescents n'eurent pas la moindre hésitation pour la plupart et s'en allèrent.  Quand à ceux qui restaient? Il suffit que Luna prenne un second petit déjeuner pour qu'ils décident à s'en aller.
Il ne restait désormais plus que Bryne, le gamin contre qui elle avait braqué une arme qui semblait se rendre compte de la situation, et elle. Elle libéra le gamin de son emprise et dit simplement:

-Dégage d'ici, t'est trop jeune pour faire partie d'une bande excepté de la mienne, et encore plus pour savoir te servir d'une arme à feu.

Le gamin ne se fit pas prier même si quelques injures sortirent de sa bouche.  Profitant qu'ils étaient seuls la jeune fille fit disparaître Luna et son arme d'un simple gommage, ramassa sa dague au sol puis elle posa son regard sur Bryne et des larmes commencèrent à couler le long de ses yeux: elle se sentait horriblement coupable alors sans rien dire elle alla se réfugier dans ses bras en murmurant:

-Je suis désolée, vraiment désolée...

Désolée de l'avoir entraîner ici, de n'avoir pas put l'aider plus, de l'avoir fait se prendre des coups pour elle. Désolée pour tout.  Elle resta ainsi quelques minutes avant de regarder Bryne dans les yeux et de se décider à le remercier à sa manière.

Lui caressant doucement sa machoîre abîmée des doigts elle alla l'embrasser pendant de longues secondes, des larmes coulants toujours sur son visage. Elle lui fit ensuite un sourire timide et lui déclara:

-Merci de m'avoir protégé mon ange

Puis elle se mit à fixer le sol :

-Il vaut mieux qu'on rentre, on va te réserver une chambre à l'hôtel pour que tu te reposes et ensuite je partirai, je t'ai déjà posé assez de problèmes comme ça.

Elle ne voulait plus qu'il lui arrive quelque chose par sa faute, pas ce soir. Elle ne voulait pas le perdre.


════════════════════
"Quand d'autres renoncent, nous, nous continuerons jusqu'à la fin."
    Ma fiche       Ma musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Bryne N. Syv

Messages : 65
Kamas : 4723
Date d'inscription : 24/04/2015
Humeur : A sécher mes propres cours.
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Lun 17 Aoû - 12:23

❝ Quand toi et moi on  fait
boum boum boum ❞  
feat Alysse Evans  ♥
Il soupira faiblement. Il se contenta de poser ses yeux sur l’enfant qui le menaçait, oubliant presque tout ceux qui se trouvaient autour. Les secondes s’écoulèrent, interminables. Peut-être était-ce là la fin, ou le commencement de cette douce nuit. Il se contenta de regarder la mort en face, une expression neutre sur le visage. Il allait tirer, inévitablement. Cela se voyait, sur son visage, sur sa position. Même au-delà de sa peur, il avait ce regard, si déterminé. Ce regard qui prouvait que cela n’était pas sa première fois.

Plus personne ne semblait bouger, dans cette allée devenue sordide. Le sang recouvrait les pavés, dégoulinait encore doucement de la bouche de Bryne. Ce dernier finit par décaler son regard, sur les murs, le ciel. Ce ciel, il lui tendait les bras. Il aurait très bien pu s’y réfugier, comme il le faisait si souvent. Mais ses pieds restèrent collés au sol. Non, cette nuit, Alysse faisait partie de la danse. Il avait quelqu’un à protéger, il avait quelqu’un sur qui veiller. Quel piètre ange gardien. Il ne la voyait plus. Etait-elle morte ? Il la rejoindrait bientôt. Au final, n’était-il pas déjà mort depuis le début ?
Un coup de feu retentit enfin dans la ruelle.

Il haussa un sourcil, lorsqu’il vu le corps de la mort vaciller, contrairement à lui. Avait-il vraiment tiré ? Le jeune homme avait pourtant ressentit le frisson de la détonation. Le jeune en face de lui laissa lentement l’arme tomber, alors que son épaule se teintait de rouge carmin. Il avait tourné là tête dans une direction que Bryne ne pouvait pas voir, de là où il était. Il s’en fichait, de toute façon. Alors que cela s’agitait, à côté de lui, il ne bougea point. Alors que tous les regards semblaient se tourner vers quelqu’un, dont la voix parvenait à ses oreilles bien qu’il n’en comprenait pas le sens, Bryne resta debout ainsi, immobile. Il avait mal à la tête. Il avait mal aux côtes, à son bras gauche. Il voyait trouble. Allait-il sombrer dans l’inconscience ? Peut-être était-ce à cause de ses larmes.

Peu à peu, la ruelle devint calme. Peu à peu son regard se posa sur son ange, qui s’approchait de lui. Lorsqu’il vu ses larmes, Bryne revint à lui immédiatement. S’il se fichait de ce qui venait de se passer, voir Alysse pleurer ainsi le rendait honteux. Honteux de l’avoir entrainé, cette soirée. Au final, c’était la Alysse du début, la Alysse avant qu’il ne l’aborde. Il n’avait rien arrangé, tout au contraire. Il resta là, ses bras l’enlaçant simplement. Ces murmures, le chercheur ne voulait pas les entendre. Elle n’avait pas à être désolée. Elle n’avait pas à s’en vouloir. Elle n’avait pas à pleurer.

Du bout de ses doigts, elle essuya le bord de sa lèvre du fluide carmin qui s’y trouvait encore, caressa doucement sa mâchoire. Du bout de ses lèvres, elle fit s’envoler un instant la douleur qui lui traversait le corps, l’instant d’un souffle.

« Si je ne t’avais protégé, j’aurais été un misérable ange gardi.. » Il s’arrêta, dérivant son regard. De l’agitation, non loin d’eux. S’ils ne voulaient d’autres problèmes, Bryne savait qu’il ne fallait pas rester ici. Il lui prit doucement la main, commençant déjà à emboiter le pas. « Viens. »

On pouvait déjà entendre les pas raisonnant dans la nuit des policiers, qui avaient sûrement dû être alerté par la bande dorénavant décimée. Alors le jeune homme entraina sa dulcinée jusqu’au coin de la rue, l’entrainant dans une seconde. Il connaissait bien ces quartiers là. Après quelques minutes à emprunter raccourcis et passages étroit, le couple d’un soir se retrouva sur une petite place, une fontaine en son centre. Les sirènes de la police n’étaient dorénavant aucune audibles. L’hôtel n’était pas bien loin ; on pouvait déjà l’apercevoir d’ici. L’albinos lâcha alors doucement la main d’Alysse, lui adressant un sourire réconfortant. Il n’était pas si mal ainsi, au final. S’arrêtant au pied de la petite fontaine, ce dernier déboutonna tranquillement sa chemise à moitié rouge. Ainsi en quelques secondes, il se retrouva torse-nu, plongeant sa chemise dans la fontaine pour enlever la plupart du sang. Il en profita pour laver ses mains, son visage. Peut être était-il content que son tatouage sur son bras ne fut pas abimé par un coup de couteau mal placé.

Après quelques minutes, le jeune homme se redressa enfin, faisant volte face vers son ange. Il plaça sa chemise humide sur son épaule, un sourire aux lèvres. S’inclinant légèrement, il lui tendit la main tel un prince. Oublier ce qu’il venait de se passer, faire comme si de rien n’était, cela était préférable. Bryne aurait tout le temps d’y réfléchir le lendemain. En cet instant même, il voulait simplement profiter de la personne qui l’avait accompagné, dans le meilleur et dans le pire.

« Tu as peut être raison. Mais ce soir, je ne veux pas te laisser partir. Pas une seule seconde. Veux-tu donc m’accompagner jusqu’au bout ? »




════════════════════
« Douka oshiete kuremasenka ?
Tenshi wa misadameru egao no mama. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Alysse Evans

Féminin
Messages : 710
Kamas : 7972
Date d'inscription : 20/01/2014
Humeur : énergique et terroriste
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Modo CB / Cible n°1 du comité
Modo CB / Cible n°1 du comité

MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum. Lun 17 Aoû - 18:05
















 ❝Une chambre s'il vous plaît!❝
~Feat Bryne <3~






Lorsqu’il lui prit doucement la main Alysse n’hésita pas pour le suivre, elle était surprise de voir à quel point il connaissait le quartier. Elle se demanda tout en regardant son visage s’il y allait souvent. Au clair de lune l’eau de la fontaine vers la place dans laquelle il s’était arrêté était magnifique mais elle devait avouer que le sourire de Bryne et en particulier la vue qu’il lui offrait était également assez jolie.

Elle rougit en le voyant sans sa chemise et détourna légèrement le regard, lui prenant timidement la main. Son sourire et sa position la fit devenir complétement rouge, c’était comme au bar, ce type avait une emprise sur elle qu’elle ne pouvait expliquer et elle ne savait pas trop si elle voulait que cela en reste ainsi ou non.

« Tu as peut être raison. Mais ce soir, je ne veux pas te laisser partir. Pas une seule seconde. Veux-tu donc m’accompagner jusqu’au bout ? »

Cette phrase lui réchauffa le cœur, doucement elle joua à nouveau avec une des fascinantes mèches blanches du scientifique et sourit :

-Jusqu’au bout du monde même si tu le souhaites

Avant de se mettre à rire de sa propre bêtise : après tout après cette nuit tout ce serait finit. Ça lui faisait légèrement mal au cœur d’y penser et sans qu’elle ne s’en rend compte, elle raffermi légèrement sa prise sur la main de l’albinos.
Alors qu’ils commencèrent à marcher elle caressa, aussi légèrement qu’une plume, sa main si chaude en cette douce nuit. Elle lui fit un grand sourire pour lui montrer qu’elle se sentait en sécurité ainsi avec lui et que quoiqu’il arrive il resterait son ange gardien à jamais.

Il leur suffit de brèves minutes pour ensuite monter jusqu’à l’hôtel : déjà la jeune fille réfléchissait à ce qu’elle allait demander au réceptionniste. Une chambre double, mais après au niveau du lit elle n’avait pas vraiment d’idées, elle avait déjà dormies avec des garçons, ça ne la dérangeait pas plus que ça…cela reviendrait donc à son sauveteur de choisir.

Elle apprit, avec surprise que son ange gardien avait déjà une chambre à l’hôtel : la réponse était donc déjà toute régler, elle le suivit jusqu’à cette dernière et réalisa qu’en dehors de sa tenue actuelle elle n’avait rien pour dormir.
Elle avait déjà trop utilisé ses pouvoirs, si elle ne voulait pas être incapable de bouger ses deux bras elle allait devoir se résigner à ne plus les utiliser, peu importe elle y réfléchirait plus tard. Elle regarda ensuite Bryne pour lui demander avec un petit sourire:

-ça te dérange si je vais prendre ma douche après ?

Elle allait en effet devoir lui emprunter ses shampoings et sa serviette et se changer dans la salle d’eau.
Attendant sa réponse elle réfléchit à nouveau au problème du pyjama et se dit que tant pis, puisqu’il n’y avait rien à faire d’autre une fois la douche terminée elle sortirait et dormirait en sous-vêtements avec le mage dans son lit.

════════════════════
"Quand d'autres renoncent, nous, nous continuerons jusqu'à la fin."
    Ma fiche       Ma musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand toi et moi on fait boum boum boum.

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Quand toi et moi on fait boum boum boum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» Quand champ de blé se fait mine d'or
» Un schtroumph quand il tombe, il se fait un bleu ? [SCAAR]
» Quand un ballon de basket fait des siennes [Claire]
» On n'apprend pas à connaître le coeur d'un frère quand on n'a pas fait appel à lui dans la misère. [PV Esprit des Songes.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • Le bar dansant-