Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

William Dulac
Pour remplir, lire les explications ici : http://tadakai-rpg.forumgratuit.fr/t3773-new-profil#40489
Messages : 16
Kamas : 2584
Date d'inscription : 03/06/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Dim 14 Juin - 11:28

Je sirotais tranquillement mon thé, assis devant une table à l'intérieur de la salle des professeurs, ou plus communément appelé salle de repos, vu son intérieur fort réconfortant. Les fenêtres donnaient une belle vue sur la cour, les murs ont été joliment peints, quant à la décoration, ça se voit que je n'y avais pas participé. Je jetais un coup d'œil aux alentours, marquant dans mon esprit les petits objets qui trainaient dans des pots ou à plat sur les meubles. Des stylos, des feuilles, mais aussi des boîtes rectangulaire et ornés de motifs arabesques. Avec un peu de chance, ce sont des jarres à cookies. J'aurais apprécié m'en assurer par moi-même, surtout que j'étais bien seul dans cette large pièce, à me demander si j'étais le seul professeur actif ou qu'une expédition était menée en ce moment même à l'étranger. Si c'était bel et bien le cas... Bah zut, je les avais tous raté alors, et j'étais encore le seul membre du personnel à être resté sur place sans même être certain de ce que je devais faire actuellement. On avait beau m'avoir recruté comme enseignant en informatique, j'attendais encore que les derniers papiers se remplissent, en plus de la confirmation et de tout le reste. C'était toujours pareil, avec l'administration, ils prennent beaucoup trop de temps.

Je me demandais alors, n'aurais-je pas mieux fait de devenir secrétaire ou fonctionnaire dans une mairie ? Après tout, ça avait l'air de bien, pour le peu d'efforts que cela requerrait. Bon, je n'étais pas le genre de bonhomme à me lever pour démarrer une révolution ou un mouvement. Je préférais m'asseoir, attendre paisiblement, après tout eux aussi vivent dans ce système, je supposais alors qu'ils avaient des raisons particulières pour que leurs activités prennent autant de temps. Je finissais même par croire que j'étais le seul gugusse encore coincé dans cette académie alors qu'un incendie faisait rage dans un autre département et que tout le monde avait déjà quitté les lieux. Cependant, je ne voyais personne, à part bien sûr des étudiants qui flânaient dehors avec leurs camarades de classe. Pas d'incendie, tout allait pour le mieux. Du moins, en apparence. J'étais encore seul dans la salle des professeurs, tout le monde devait travailler ou être parti quelque part, en tous cas faire quelque chose de plus important que de traîner ici. Avais-je vraiment fait le bon choix ? Je commençais à croire que je devais tout de même me renseigner au secrétariat ou dans autre secteur à proximité, ils doivent bien savoir quelque chose sur ce manque d'ambiance général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10407
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Dim 28 Juin - 17:07

Spoiler:
 
















 ❝ Une belle journée pour ne rien faire ❞
~ William Dulac ~



Encore une nouvelle journée qui commençait. Une nouvelle journée dans la peau d'une assistante de direction. Cela faisait maintenant quelques mois que j'occupais ce poste. Au début, j'étais toute seule dans le bureau administratif. Puis j'avais vu débarquer deux collègues secrétaires qui m'avaient grandement aidée dans mes tâches. Heureusement que Serene et Valentia étaient là, sans elles il me serait impossible de remplir toutes ces tâches administratives !

En parlant de ça... on avait eu une vague de nouvelles arrivées au pensionnat récemment. Qui disait arrivée disait papiers à remplir. Chaque personne qui entrait au pensionnat, élève comme adulte, avait un dossier ici, au secrétariat : fiche médicale, CV pour les adultes, carnets de notes pour les élèves, fiche de renseignements, etc. Aujourd'hui, il était grand temps de s'occuper de tous les nouveaux dossiers. Le premier de la pile était celui de William Dulac, qui occupait depuis peu le poste de professeur d'informatique. Et en ouvrant le dossier, une anomalie me frappa : l'emploi du temps qu'on était sensé lui remettre en même temps que les clés de son studio était toujours là. Ainsi donc... il ne connaissait pas ses horaires de cours. Je me demandais bien ce qui avait pu se passer pour qu'un tel oubli soit possible. Je consultai la suite du dossier. Le CV et la lettre de motivation y figuraient bien, ainsi que la fiche de renseignements généraux dûment complétée. Par contre, la fiche médicale n'était pas remplie. Bon, eh bien dans ce cas, il ne restait plus qu'à trouver William Dulac, à lui demander de remplir la fiche et en profiter pour lui remettre son emploi du temps.

Je pris donc son dossier sous mon bras et me dirigeai en premier lieu vers le dortoir, pensant que j'avais une chance de le trouver dans son studio. Manque de chance, je frappai à sa porte mais personne ne me répondit. Pour vérifier qu'il n'était pas là, je fermai les yeux en touchant le médaillon accroché à mon cou et me concentrai pour invoquer un esprit. Dix secondes plus tard, mon invocation fut réussie et je demandai à Hotaru d'aller voir dans le studio. Elle en ressortit 2 minutes plus tard en me confirmant que le logement était vide. Je lui demandai d'aller inspecter le bâtiment principal durant les 3 minutes d'invocation qu'il me restait, pendant que je chercherai dans la cour et les autres installations.

Je ressortis des dortoirs, cherchant à travers la cour, le jardin, le labyrinthe, le lac et toutes les installations extérieures. Je ne trouvai pas William Dulac, mais Hotaru revint me voir 2 minutes plus tard pour me dire qu'elle l'avait trouvé en salle des professeurs. Évidemment, j'y avais bien sûr pensé, mais il fallait bien que je m'assure de ne pas pouvoir le trouver ailleurs. Son studio était à mon sens l'endroit le plus logique avant d'aller en salle des professeurs.

Je congédiai Hotaru, mon temps d'invocation étant presque écoulé. Je me dirigeai alors vers la salle de repos. Une fois arrivée, il ne me fallut pas longtemps pour le repérer : il était seul, assis dans l'un des canapés moelleux de la pièce en face de la table, sirotant ce qui ressemblait à un thé. À première vue, il était de taille moyenne, ayant une corpulence normale. Il avait un style très particulier, un peu débraillé, les cheveux en bataille et une tenue décontractée. En comparaison avec son style, j'avais un look soigné avec mon jean noir slim, mes escarpins, mon débardeur blanc et mes cheveux tressés. Je m'approchai alors de lui, me plaçant à côté de lui sans pour autant m'asseoir. Je lui dis alors en lui tendant la main pour le saluer :

"_ Bonjour M. Dulac, je suis Noriiko Shimazu, assistante de direction. Je viens vous voir pour régler les derniers détails administratifs de votre inscription. Auriez-vous un peu de temps à m'accorder ?"

J'avais toujours son dossier sous le bras, attendant sa réponse avant de "dégainer" mes papiers.



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

William Dulac
Pour remplir, lire les explications ici : http://tadakai-rpg.forumgratuit.fr/t3773-new-profil#40489
Messages : 16
Kamas : 2584
Date d'inscription : 03/06/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Lun 29 Juin - 8:41

Noriiko Shimazu. Une ravissante petite demoiselle, dont les yeux émeraudes furent l'aspect apparent qui m'avait le plus marqué sur le coup. Sa longue chevelure attachée dans son dos lui donnait un bel air charmant qui devait faire plaisir à pas mal de gens, à mon avis. J'étais tout de même surpris lorsqu'elle m'approcha sans même que je ne m'en aperçoive. Discrète, ou bien est-ce un pouvoir spécial comme j'en ai entendu parlé ? Cette question, aussi stupide soit-elle, m'avait tout de même traversé l'esprit, curieux que j'étais d'en savoir plus sur ce métier dans lequel je m'étais jeté. Par contre, je pensais ça comme ça, mais si toutes les femmes qui travaillaient ici possédaient une telle joliesse, je ne pouvais que m'en satisfaire pleinement. C'est sûrement bête de croire cela, cependant ça reste le rêve de tout homme d'être entouré par ce genre de perles. Je souriais et hochais la tête alors que l'adjointe m'adressa une question simple à laquelle je ne pouvais pas me soustraire.

-Bien sûr madame, qu'est-ce que je dois faire ?

Déjà parce que, s'il s'agissait de papiers administratifs, les laisser vides ne serait pas une bonne idée, et surtout... Enfin voilà quoi, c'était surtout parce que je n'allais pas lui mettre des bâtons entre les roues alors qu'elle ne fait que son travail. Pourtant, je restais assez perplexe, ou peut-être inquiet. J'étais certain d'avoir rempli tous les papiers, je m'étais même tuer d'ennui à écrire une lettre de motivation vu qu'elle était demandée. Alors qu'avais-je bien pu oublier de leur remettre ? J'avais beau réfléchir, aucun document que j'aurais négligé ne me traversait l'esprit alors que je posais ma tasse sur le bureau et tentait de me mettre à l'aise au fond de ma chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10407
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Mer 1 Juil - 21:44
















❝ Une belle journée pour ne rien faire ❞
~ William Dulac ~



Mon travail d'assistante de direction consistait à m'occuper de diverses tâches administratives au sein du pensionnat, à l'instar d'une secrétaire standard. Ceci dit, j'avais quelques attributions supplémentaires : je m'occupais aussi d'épauler la directrice dans les travaux administratifs. Cela pouvait passer par la rédaction de lettres à destination par exemple des fournisseurs de la cantine (fournisseurs bien entendu magiques, puisque seuls des mages pouvaient voir le pensionnat), le tri du courrier qui lui était adressé pour ne lui donner que le plus important, la gestion de son agenda, etc. Je coordonnais aussi pas mal le travail des différentes personnes qui s'occupaient de l'administration, tant mes collègues secrétaires que le comptable. Je n'avais ceci dit aucune influence sur les décisions que prenaient la directrice, j'étais là pour la seconder, je n'étais pas apte à prendre des décisions concernant l'établissement tout entier, ce n'était pas mon rôle. Disons que j'officiais dans l'ombre, je tâchais de lui présenter toutes les solutions possibles avec leurs avantages et inconvénients, en clair j'analysais la situation et proposais différentes options. Il revenait à Ami de choisir celle qui lui plaisait et de décider qui se chargerait de la mettre en place.

Aujourd'hui, j'avais décidé de m'attaquer aux dossiers des nouveaux arrivants. Et comme il y avait une anomalie avec le dossier de William Dulac, un des deux professeurs d'informatique fraichement arrivé, j'avais décidé d'aller le voir en personne pour en finir avec ce dossier. Je l'avais trouvé en salle des professeurs et je m'étais approchée de lui d'un pas fluide. Je lui avais alors demandé d'un ton calme s'il avait une minute à m'accorder tout en me présentant. Il me répondit par l'affirmative :

-Bien sûr madame, qu'est-ce que je dois faire ?

Je pris alors une chaise pour m'asseoir face à lui. Je pris alors son dossier et l'ouvris. J'en sortis une feuille qui s'intitulait "Fiche médicale - Confidentiel". Tout en lui tendant doucement le document, je lui dis alors :

"_ Je tiens à m'excuser, car apparemment, certaines erreurs ont été commises dans le traitement de votre dossier. Nous avions oublié de vous faire remplir cette feuille. Elle est très importante, une copie sera remise à l'infirmerie et l'originale restera au secrétariat. Il est essentiel que vous remplissiez ce document, car il s'agit de nous fournir toute information d'ordre médical qui nous permettrait de mieux vous soigner s'il vous arrivait quelque chose. Vous n'êtes pas obligé de la remplir tout de suite, je tenais simplement à vous la remettre en mains propres. Une fois que vous l'aurez remplie, pourrez-vous la rapporter au secrétariat sil-vous-plait ?"

Une fois qu'il eut pris le document, je me saisis de la copie de son emploi du temps de professeur, qui aurait dû lui être remise à son arrivée. Nous avions sans doute été débordés, ce qui expliquait les oublis. Je la lui tendis en lui expliquant :

"_ Ensuite, je suis navrée, mais nous avions gardé votre emploi du temps, ce qui est assez ennuyeux. Le voici donc."

Je refermai alors le dossier, qui serait très bientôt à jour. Je relevai les yeux vers M. Dulac et je vins m'enquérir de son impression avec un sourire :

"_ Pour ce qui est de votre dossier, il sera complet avec le document que je viens de vous remettre, vous ne serez plus ennuyé avec des papiers. Si vous avez le moindre souci d'ordre administratif, mes collègues et moi-même sommes là pour vous aider. Dites-moi M. Dulac, comment se passe votre intégration ? Avez-vous eu le temps de vous repérer comme vous le vouliez dans le pensionnat ?"

Cela faisait également partie de mon métier de communiquer avec mes collègues et de m'assurer que tout "tournait bien". J'attendis donc de connaitre le ressenti du nouveau professeur.




════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

William Dulac
Pour remplir, lire les explications ici : http://tadakai-rpg.forumgratuit.fr/t3773-new-profil#40489
Messages : 16
Kamas : 2584
Date d'inscription : 03/06/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Ven 3 Juil - 12:53

Au début, je la vis me tendre une feuille. Je ne compris pas tout de suite dans quel pétrin je m'étais fourré, même si ce n'était pas bien grave. Cependant une légère tension m'harcela quand même, surtout lorsqu'elle évoqua certaines erreurs qui ont été commises dans le traitement de mon dossier. Un problème, d'ordre administratif de surcroît, j'étais confronté à un gros problème, là. En apparence, je gardais mon calme, tout de même rassuré que l'on m'en ait fait part rapidement, mais intérieurement je me sentais légèrement dérangé. Une tâche aussi simple que remplir et rendre des fiches, j'étais parvenu à ne pas réussir à faire ça. C'était cette pensée négative qui me traversait l'esprit, qui me tournait autours et me donnait ce sentiment de malaise. Noriiko me donna un sursis de sûrement quelques jours, le temps que je règle cet oubli de ma part. Mes yeux parcoururent la feuille de haut en bas, et là, un déclic ce fit. Tu m'étonnes que ce papier est vide, je ne me rappelle pas l'avoir reçu avec les autres lors de mon arrivée.

Le fardeau du stress dissipé en un instant après cette révélation, je relevais la tête du bout de papier que je tenais dans ma main pour poser mon regard sur le deuxième que la secrétaire ou adjointe me tendais. Elle était bien une secrétaire, non ? Je ne m'en rappelle plus... Mais passons. Il s'agissait cette fois de mon fameux emploi du temps. À cette nouvelle, la joie tira un sourire sur mon visage, content d'enfin connaître mes horaires, mes journées, mes périodes de repos hebdomadaires. Je posais la fiche médicale sur le bureau à mes côtés avant de me coller cette fois à la nouvelle feuille. J'eus le temps d'avoir une rapide impression de mes futures semaines avant qu'elle ne m'adresse une fois de plus la parole, acte auquel je ne pus que répondre par une amicale attention de ma part. Ça marche pour le dossier, par contre comment se déroule mon intégration ? J'imaginais qu'il était normal de prendre des nouvelles de ses collègues, donc je n'étais pas vraiment surpris ou impressionné, mais tout de même curieux, surtout que je n'avais même pas encore véritablement commencer à m'installer ici.

J'avais beau avoir croisé des visage dans les couloirs, appris à peu près les couloirs et position des différentes salles, les directions à prendre pour les toilettes, la bibliothèque, le secrétariat ainsi que d'autres lieux utiles. Je savais me repérer de tête, après il restait à voir si j'étais capable de le faire pour de vrai. Ça risquait fort bien d'être une autre histoire, vu que je n'étais pas encore habitué parfaitement au lieu, mais c'était bien le genre de choses qui ne demandaient qu'un peu de temps pour qu'on s'y fasse. Je marquais une pause de réflexion, grattant mon menton d'un air pensif, jusqu'à ce que je lui donne une réponse qui devrait convenir.

-Eh bien, en fait je ne connais personne ici, ma famille est restée en France et je n'ai aucun lien ici, à part cette école bien sûr, uh uh. Bah, j'imagine qu'ils sont tous un peu occupés, surtout en cette période de l'année, donc ça doit être normal de ne croiser personne dans cette salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10407
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Dim 5 Juil - 23:14
















❝ Une belle journée pour ne rien faire ❞
~ William Dulac ~



Me voila donc en salle des professeurs, pour régler quelques soucis administratifs concernant un nouveau professeur. J'étais allée droit au but, après tout rien ne servait de tourner autour du pot et d'inquiéter plus encore notre nouvel arrivant. Son aura légèrement verdâtre semblait indiquer une légère inquiétude, même si en apparence il ne montrait rien. Sans doute n'avait-il pas l'habitude des papiers. Je concevais que les papiers n'étaient pas forcément très amusants et plutôt angoissants même, mais comme c'était désormais mon métier, j'y étais habituée et j'étais bien sûr bien plus à l'aise que M. Dulac en face de paperasses en tout genre. L'un des boosters de mon pouvoir de base était assez utile pour cerner les gens qui m'entouraient... à condition bien sûr que j'interprète de la bonne façon la couleur de leur aura, ce qui n'était pas chose aisée. Voila comment j'avais pu déduire que M. Dulac semblait inquiet face aux erreurs de son dossier, même si il restait stoïque et détendu lorsqu'on le regardait sans y prêter attention.

Il m'avait l'air d'être un drôle de personnage. Son apparence physique un peu débraillé laissait à penser que c'était un homme qui se fichait de tout. Même son attitude semblait confirmer cette impression. Mais quand on creusait un peu, qu'on prenait le temps de déchiffrer son comportement -notamment grâce à un pouvoir magique, c'était beaucoup plus facile- on s'apercevait qu'il était sans doute beaucoup moins je-m'en-foutiste qu'il n'y paraissait. Mon pouvoir m'avait appris à ne pas juger les gens trop vite.

Puis lorsque je lui tendis son emploi du temps, son aura exprima autre chose. Elle vira au jaune. Sans doute était-il rassuré et désormais plus détendu. Son sourire face à son emploi du temps ne pouvait tromper personne. Bon, au moins, tout ça était réglé ! Après lui avoir demandé si tout se passait comme il voulait, il me répondit :

-Eh bien, en fait je ne connais personne ici, ma famille est restée en France et je n'ai aucun lien ici, à part cette école bien sûr, uh uh. Bah, j'imagine qu'ils sont tous un peu occupés, surtout en cette période de l'année, donc ça doit être normal de ne croiser personne dans cette salle.

Ainsi donc, il venait de France. Evidemment, ce n'était pas la porte à côté, il était difficile de partir de chez soi et de laisser derrière soi toute sa vie passée. Et comme en plus, il ne connaissait personne ici, c'était une autre paire de manches. Il était parfois difficile de s'intégrer, mais je ne doutais pas que comme la majorité des personnes présentes ici, il trouverait sa place dans le pensionnat. Déjà, en tant que professeur, il serait forcément amener à discuter avec ses collègues à un moment ou à un autre. Et puis, il était arrivé récemment, tout ne pouvait pas se faire en un claquement de doigt.

Puis je remarquais effectivement le calme ambiant dans la salle des professeurs. À l'époque où j'étais encore professeur, il y avait quasiment toujours du monde. C'était rare, mais bon... pour parler paperasse, ce n'était pas plus mal. Mais comme tout le monde le savait, les professeurs étaient des électrons libres, ils bougeaient à droite à gauche, certains préféraient travailler dans leur home sweet home. Et d'autres s'exilaient carrément en dehors du pensionnat. Chacun ses méthodes de travail, c'était plutôt drôle d'avoir un aussi large éventail. C'était comme la gamme de personnalités présente ici : on avait de tout niveau personnalité !

Je lui répondis doucement :

"_ En effet, la France est quand même assez éloignée. Pourquoi avoir choisi le Japon pour enseigner l'informatique ? C'était à cause de l'existence d'un pensionnat magique ? Hum... à l'époque où j'étais professeur, il y avait toujours du monde ici. Bon, il m'est déjà arrivé de ne voir personne dans cette salle, mais c'est relativement rare. Il faut croire que c'est le hasard qui a voulu ça aujourd'hui. Mais ne vous inquiétez, c'est certain que vous croiserez vos collègues à un moment ou un autre. C'est vrai que vous êtes arrivé récemment, mais après un petit temps d'adaptation, Tadakai sera votre seconde maison."



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

William Dulac
Pour remplir, lire les explications ici : http://tadakai-rpg.forumgratuit.fr/t3773-new-profil#40489
Messages : 16
Kamas : 2584
Date d'inscription : 03/06/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Ven 10 Juil - 14:16

Eh bien, il ne serait pas faux de dire que la France se situe à l'autre bout du monde. Pour un territoire qui est loin d'être à côté, la vérité est que je n'avais vécu que des ennuis depuis mon départ. En fait, ça avait commencé les jours précédents, bien avant que je ne commençait à envoyer mes papiers à l'académie. Mais bon, il s'agit là d'une longue histoire, et j'étais bien plus préoccupé par les questions de mademoiselle Shimazu.

-Eh bien, c'est surtout pour ça, en effet.

Cependant, elle ne semblait pas s'arrêter de parler. Je n'étais même pas certain qu'elle ait entendu ma réponse, vu comment le flot de mots n'était même pas perturbé par mon interaction. Il semblerait que la rumeur comme quoi les femmes sont très bavardes n'était pas une légende factice. Je l'écoutais me raconter son passé, par rapport à sa précédente vie de professeur, ainsi que ses journées dans cette salle bien particulière. C'était à cet instant que je pris conscience que cet endroit n'était pas qu'un lieu de rassemblement pour les enseignants, mais qu'il était également chargé de souvenirs pour ces derniers. Un sourire se dessinait sur mon visage tandis que je tournais lentement la tête pour observer l'environnement dans lequel j'évoluerai à mon tour.

Je me sentais quelque peu gêné, d'un manière ou d'une autre. Peut-être était-ce parce que j'étais actuellement assis sur une place qui n'était pas la mienne. Du moins, pas tout à fait, pas encore du moins. J'avais encore besoin d'un peu de temps pour m'habituer, pour m'installer, pour planter mes racines ici. Enfin, je n'étais pas certain de vouloir passer ma vie dans ce pays. À vrai dire, je ne savais même pas où je voulais passer ma vie, je n'avais aucune préférence, donc n'importe où me convenait.

-C'est quand même bizarre d'appeler son lieu de travail sa seconde maison.

Puis, un détail me sauta à l'esprit d'un seul coup.

-D'ailleurs, vous travaillez ici depuis longtemps, pas vrai ? C'est comment, la vie de professeur ?

J'étais assez curieux, de connaître d'avance le quotidien dans lequel je m'étais plongé. J'avais déjà préparé mes petits on-dit et autres stéréotypes sur les professeurs, du coup je pensais m'être psychologiquement préparé à ce qui m'attendait dans les salles de cours. Enfin, je pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10407
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Ven 17 Juil - 23:14

Spoiler:
 
















 ❝ Une belle journée pour ne rien faire ❞
~ William Dulac ~



Cette salle, je l'avais fréquenté plus d'une fois avant d'accepter ce nouveau poste. En tant que ancienne professeur d'anglais, j'étais souvent venue ici. J'y avais rencontré des collègues... J'en avais vu d'autres partir et voguer vers de nouveaux horizons. Étrangement, j'avais toujours eu du mal à me lier pour des relations à long terme avec les autres adultes de l'établissement. Ceux que j'avais fréquenté à mon arrivée ici n'étaient plus là, ils avaient tous quitté le pensionnat pour une raison ou pour une autre. Depuis, je ne m'étais jamais réellement refait d'amis. Enfin, je ne vivais pas si mal cette situation, j'étais loin d'être à plaindre !

Aujourd’hui, malgré cette absence de relations avec mes collègues, je me sentais bien dans l’établissement. Je n’aurais d’ailleurs pas accepté un poste avec autant de responsabilités si je ne me plaisais pas ici ! Et puis les liens tissés avec les autres ne font pas tout. On venait à Tadakai avant tout pour en apprendre plus sur son propre pouvoir. Et depuis que j’étais ici… j’avais acquis 3 boosters ainsi que 2 pouvoirs. J’avais atteint le grade maximum pour un Mage. Mon apprentissage magique semblait terminé, mais peut-être que je pourrais en apprendre plus tout de même ? En plus, absence de relations n’était pas tout à fait exact : plus récemment, on peut dire que j’avais fait une drôle de rencontre… qui avait eu des conséquences inattendues !

Curieuse de savoir pourquoi il était venu enseigner aussi loin de sa patrie natale, j'avais demandé à M. Dulac s'il était venu ici en raison de la présence d'un pensionnat magique. La réponse était oui. Cela prouvait la renommée internationale de Tadakai. J'avais donc continué en tâchant de le rassurer sur sa capacité à s'intégrer ici. Je ne relevais pas sa remarque concernant l’étrangeté d’appeler son lieu de travail “sa seconde maison”. Il comprendrait bien assez vite ! Certes, la salle était calme aujourd'hui, mais ça ne serait pas toujours le cas ! A moins de vivre tel un ermite, il serait forcé de discuter un jour ou l'autre avec ses collègues. Déjà, sa présence ici prouvait sa volonté de connaître les autres professeurs, même si exceptionnellement il n'y en avait aucun.

Par la suite, il me demanda quel était le quotidien d'un professeur. J'en déduisis que c'était son premier poste, sinon il ne poserait pas cette question. Autant dire qu'il n'avait pas choisi le plus facile, un établissement normal n'était déjà pas aisé... Mais si on ajoutait la présence de magie, c'était encore pire ! Ceci dit, c'était encore plus intéressant, le challenge était plus grand. Nostalgique, je me rappelais de mes débuts de professeur ici... Ça avait été mon premier poste également. Quelque part, l’enseignement me manquait. Je faisais désormais tout autre chose, j’étais certes toujours dans le même milieu, mais le travail demandé n’était plus du tout le même. Depuis combien de temps je n’avais pas fourré le nez dans un manuel d’anglais ? Une éternité, et quelque part, ça me manquait, même si j’adorais aussi mon nouveau métier.

Après une courte réflexion pleine de souvenirs, je répondis enfin à M. Dulac, un éclat dans les yeux :

”_ Oui, ça fait en effet un certain temps que je travaille ici… Et j’ai commencé en tant que professeur d’anglais. C’était mon premier poste, et croyez-moi, il n’est pas forcément facile de commencer sa carrière dans un établissement magique ! Vous voyez les petites bourdes que font les élèves humains dans des salles de classe normales ? Eh bien dites-vous qu’ici, ça peut être pire, car certains élèves ne contrôlent pas leur pouvoir, et ça peut vite dégénérer. Mais ça reste un challenge très intéressant. ça a le mérite de nous apprendre à être ferme et vigilant, tout en nous demandant un effort supplémentaire pour rendre les cours intéressants. Ici, les élèves ont tendance à détester les matières enseignées dans les lycées normaux et se concentrent davantage en cours de magie. Je me suis toujours efforcée de faire preuve d’imagination pour intéresser le maximum d’élèves. Être professeur, c’est un défi de tous les jours. Et c’est encore plus vrai à Tadakai, le quotidien est loin d’être ennuyeux ! Même en tant que professeur, on peut apprendre de nouvelles choses ici. C’est vraiment passionnant. Être professeur à Tadakai est la meilleure chose qui me soit arrivée.”

Je me tus enfin, pensive. Puis comme le temps passait, il allait falloir que je regagne mon bureau, où l’administratif m’attendait. Je repris donc la parole :

”_ Bien, le temps passe, veuillez m’excuser de ma longue conversation. Tout ceci fait remonter beaucoup de bons souvenirs… des moins bons aussi… La nostalgie me fait beaucoup parler ! Je pense que vous allez avoir autre chose à faire que de m’écouter. Je pense donc que je vais aller retrouver mon bureau. Avant que je ne parte, avez-vous besoin de quelque chose ? Besoin d’aide ?”



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

William Dulac
Pour remplir, lire les explications ici : http://tadakai-rpg.forumgratuit.fr/t3773-new-profil#40489
Messages : 16
Kamas : 2584
Date d'inscription : 03/06/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Dim 19 Juil - 14:57

À l'entendre parler, j'avais l'impression, la bonne impression que j'allais me plaire ici. Ses yeux brillaient pendant qu'elle me racontait indirectement ses bons moments, ses mauvaises journées, les épreuves qu'elle a surmonté, les joies qu'elle a vécues pendant toutes les années scolaires qu'elle a suivies. C'était peut-être un peu tôt pour dire ça, mais je ne pouvais m'empêcher de croire qu'elle a eu le droit à une vie bien remplie. Bah, je n'avais aucune raison de me plaindre non plus, je sentais que je me serais ennuyé à mort si j'étais resté dans un monde normal, à faire un métier normal, sachant que j'étais né avec quelque chose d'anormal en moi. Je me serais certainement senti différent, bien trop pour me sentir à l'aise dans la société de tous les jours. Enfin, maintenant, ce sera cette vie pleine de magie et de salles de cours qui sera mon nouveau tout-les-jours, pensais-je avec un air ravi.

C'est alors qu'elle annonça son départ, l'appel du travail qui se pressait sûrement. Je n'allais pas la retenir, je n'allais pas empêcher égoïstement une jeune demoiselle de faire son métier. Noriiko était sûre que j'avais d'autres choses à faire, mais d'après mon emploi du temps ainsi que la lettre que j'ai reçu de l'académie, j'étais encore libre de faire ce qui me plait jusqu'à ce week-end. C'était d'ailleurs pour cette raison que j'avais décidé de passé par la salle des professeurs, histoire de découvrir un peu le terrain, les collègues avec qui j'allais passer du temps durant les pauses. Une petite reconnaissance afin de ne pas me faire surprendre dès le premier jour de mon service. Puis, elle enchaîna avec une nouvelle offre afin de me soutenir dans mes débuts. Si j'avais besoin d'un peu d'aide ? Un petit peu, je devais avouer que, du peu qui me soit arrivé depuis mon arrivée, il y avait bien un détail avec lequel j'avais énormément de mal à m'habituer.

-Ah, justement, à ce propos. Vous voyez, j'ai un familier qui-

Jamais je n'eus la chance de terminer cette phrase, alors qu'une feuille d'érable vint subitement s'écraser sur mon visage. Je fus surpris sur le coup, cependant je pouvais reconnaître ce toucher entre mille autres. Sans attendre, je perdis connaissance sous les yeux de la fonctionnaire, tandis que, dans une sorte de soubresaut instinctif, la feuille d'érable se redressa sur ma tête. Se tenant dans une posture victorieuse alors que je dormais profondément, la tête de mon familier se tortillait d'un côté puis de l'autre, poussant des petits cris aigus afin de souligner la réussite de son attaque surprise sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10407
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Dim 26 Juil - 14:42

Spoiler:
 
















❝ Une belle journée pour ne rien faire ❞
~ William Dulac ~



Alors que je discutais avec notre nouveau professeur d'informatique de mes débuts de professeur, les souvenirs remontaient en moi. Un jour, peut-être que je me lasserai de l'administratif et que je retournerai moi aussi enseigner. Pour l'instant je me plaisais dans ce nouveau métier en tous points différent de celui que j'exerçais avant. Mais ce n'était pas par lassitude que j'avais délaissé mon poste de professeur d'anglais. C'était simplement parce que l'occasion se présentait d'aider au mieux Ami, qui avait toujours été depuis mon arrivée ici une amie précieuse. Gérer sa vie d'étudiante et ses responsabilités de directrice n'était pas chose aisée, alors un peu d'aide lui ferait le plus grand bien.

Une fois la nostalgie passée, je repris la parole pour lui dire que j'allais regagner mon bureau, le laissant vaquer à ses occupations. J'avais également proposé une nouvelle fois mon aide. Et apparemment, il avait besoin de quelque chose, puisqu'il commença une phrase :

-Ah, justement, à ce propos. Vous voyez, j'ai un familier qui-

Phrase qu'il n'eut pas le temps de terminer. Une feuille d'érable vint se poser sur son visage, ce qui le fit perdre connaissance pour une raison qui m'échappa. Cette dernière se redressa et arbora une attitude victorieuse, sa tête se tortillant d'un côté puis de l'autre, poussant de petits cris de victoire aigus, pendant que M. Dulac semblait dormir profondément. Sur le coup, la situation m'arracha un léger rire. J'en déduisis que cette feuille d'érable vivante était son familier. C'était plutôt drôle, pour l'instant les relations entre son familier et lui semblaient... tendues. Il craignait son familier ? Il était allergique aux feuilles ? Le fait est qu'il avait apparemment besoin de conseils pour apprendre à gérer son familier. Ce n'était pas ma spécialité, en revanche c'était celle de la professeur d'ARFM. ça lui permettrait de faire la connaissance de l'une de ses collègues en plus de l'aider à mieux apprivoiser son familier.

"_ Alors comme ça, tu es une feuille farceuse, toi. Tu en fais voir de toutes les couleurs à ce pauvre M. Dulac !"

Dis-je alors en souriant en m'adressant au drôle de familier. De toute façon, elle ne devait rien comprendre de ce que je lui disais, vu qu'un familier n'est apte à discuter qu'avec son mage. Mais ce n'était rien. Je pris délicatement la feuille pour la poser sur la table en attendant que M. Dulac se réveille. J'attendis le temps nécessaire et lorsqu'il fut remis, je lui dis alors doucement :

"_ En effet, je vois le problème. Votre familier est une farceuse ! Comme vous le savez déjà, il est évidemment impossible d'échanger son familier... ceci dit, au début, les relations entre mage et familier sont en général difficiles. Il va vous falloir du temps pour l'apprivoiser. Ensuite, ce n'est pas ma spécialité, mais nous avons une professeur qui est spécialiste de l'amélioration de la relation familier-mage. Elle se nomme Mélyne Hesediel. Je vous conseille d'aller la voir et de lui parler de votre familier, elle pourra vous prodiguer d'excellents conseils. Elle habite le studio 14 du dortoir des professeurs et membres du personnel. Mais dans tous les cas, restez confiant, même si pour l'instant vous avez des difficultés avec votre familier, avec le temps vous vous entendrez mieux."

Je me levai et proposai :

"_ Voulez-vous quelque chose à boire ? Histoire de vous aider à vous remettre du choc."



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

William Dulac
Pour remplir, lire les explications ici : http://tadakai-rpg.forumgratuit.fr/t3773-new-profil#40489
Messages : 16
Kamas : 2584
Date d'inscription : 03/06/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko] Mar 11 Aoû - 9:37

Quel étrange rêve. Pendant un instant, j'avais cru être attaqué par une créature sortie de mon imagination, ou bien, plus précisément, d'un monde parallèle tout à fait non-ordinaire. Quoique, d'un côté, je ne connaissais pas grand-chose à cet univers dans lequel on piochait notre familier, et le simple fait de parler d'un sujet dont je n'y connais pratiquement rien me gêne un peu. Non, en fait, ce qui me dérangeait le plus dans cette scène, c'est que je m'étais évanoui sous les yeux de cette pauvre secrétaire. J'imagine qu'elle avait dû être choquée de me voir soudainement dans cet état. Mais heureusement, tout allait bien ! Rien de cassé ou de points de vie de perdus, juste une petite, une sale petite farce de la part de ce dont j'était contraint d'appeler mon "familier". Je repris rapidement conscience, me redressant sur ma chaise en passant ma main sur la partie de mon visage qui s'était cognée contre la table. Ça allait, juste une petite éraflure, ou même pas, ça partira rapidement en tous cas. J'étais sur le point de gronder la feuille coupable alors que Noriiko m'adressa gentiment la parole, m'échangeant quelques informations et conseils utiles contre un sourire embarrassé de ma part.

Mélyne... Hesediel. Oui, il faudra que j'aille la voir, planifiais-je dans ma  tête tout en posant mon regard sur la feuille d'érable dont la tête se tournait alternativement vers moi et la demoiselle. Mais qu'allait-elle me proposer comme solutions ? Et puis, d'un côté, je n'avais pas vraiment de problèmes particuliers avec Lidelle, mon familier. À vrai dire, il ne semait pas la pagaille, n'embêtait personne d'autre que moi, et encore seulement de cette manière montrée précédemment. Ce n'était pas comme s'il était dangereux pour la société ou qu'il mettait la vie d'autrui en péril. De plus, j'ai déjà eu l'occasion d'avoir une sorte de discussion avec lui. J'étais étonné au début de pouvoir lui parler sans rencontrer de problèmes de communication, et je dois avouer que j'étais pas mal content d'apprendre qu'il était conciliant. Il n'allait pas gêner par méchanceté, mais pour s'amuser. Enfin, disons simplement qu'il n'était pas stupide, et qu'il connaissait les moments où il pouvait faire son apparition de la sorte. C'était plutôt bien réussi d'ailleurs. Je fus ensuite tiré de mes brèves pensées par une nouvelle proposition venant de Noriiko, qui continuait sûrement de s'inquiéter pour moi alors qu'elle voulait m'offrir une boisson. Et pourquoi pas ?

-Ahhh un verre d'eau si ça ne vous dérange pas, merci bien.

Après ça, je ne la retiendrais pas plus longtemps. Elle devait être débordée par le travail, et je ne faisais que l'empêcher de continuer sa journée. Peut-être ferai-je un tour du propriétaire pour commencer. Ah, et il fallait aussi que je cherche cette professeur pour lui faire part de mon familier. Il m'était difficile de croire qu'il allait poser de gros problèmes à tout le monde, cependant mieux valait être prudent, surtout dans un domaine où je n'y connais strictement rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Une belle journée pour ne rien faire [PV : Noriiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]
» Par une belle journée ensoleillée...
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]
» Ne rien faire, mais le faire bien. (ayshi galery)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-