Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10770
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Dim 7 Juin - 16:54
















 ❝ Rendez-vous à la plage ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



14 Février, 17h30. J’avais du mal à croire que cette date-là soit de retour. Cela faisait déjà un peu plus d’un mois et demi que le bal de Noël et… les « événements » avaient eu lieu. Tout ça n’avait pas été sans conséquence. J’avais beaucoup pensé à ce qui s’était passé à Noël.  Et surtout à cet homme. À Ryan. Son baiser juste après la mort de mon beau-père continuait de me troubler. Je me demandais… je me demandais si c’était juste de la pitié ou autre chose. Je m’étais aussi posée beaucoup de questions, j’avais beaucoup réfléchi à mes sentiments pour lui. J’avais commencé à l’éviter soigneusement pendant les vacances de Noël. Puis une offre d’emploi s’était offerte à moi. On m’avait proposé de devenir assistante de direction au sein de Tadakai. Seulement, pour cela, il avait fallu que je fasse en stage dans un autre établissement magique de l’archipel japonais. Dès la rentrée scolaire début Janvier, j’avais vidé mon bureau de professeur d’anglais et j’avais quitté la ville, prenant le train pour rejoindre un collège magique au Nord du Japon.

J’avais passé un mois auprès de l’assistante de direction de ce collège, puis j’étais revenue à Nara début Février. Et j’avais pris mes nouvelles fonctions à Tadakai. Tout se passait bien. Evidemment, mon travail actuel était très différent de celui de professeur. Mais c’était tout aussi passionnant et ça me permettait de soulager Ami des tâches administratives qui lui prenaient beaucoup de temps. Au final, je m’adaptais plutôt bien à ma nouvelle situation.

Seulement… en revenant à Tadakai, j’avais de nouveau tout mis en œuvre pour éviter Ryan. Il était bien sûr plus facile de ne pas le croiser lorsque j’étais en stage. Mais désormais, ça devenait de plus en plus difficile. Je l’avais vu, évidemment. Mais lui ne m’avait pas remarqué. En fait, c’était presque comme si je jouais à cache-cache avec lui. Je me surprenais souvent à l’observer en cachette. Lorsque je le regardais, je repensais à notre baiser. Et puis… malgré le temps que nous avions passé loin l’un de l’autre, mon cœur battait la chamade quand j’avais l’occasion de pouvoir le regarder sans qu’il me voit.

À vrai dire… je n’avais plus de doutes sur ce que je ressentais pour lui. J’agissais comme une collégienne tentant de prendre des photos en douce du plus beau garçon de l’école. Mon comportement était assez clair. Son sourire me manquait. Sa façon de me regarder lors du bal me manquait. Je mourrais d’envie de le voir et de lui parler. Ceci dit, pour la première fois de ma vie, je ne savais pas comment faire. Après tout ce temps, qu’allait-il penser de moi ? On ne s’était plus revu depuis Noël. Son baiser à l’époque m’avait semblé sincère. Mais ses sentiments avaient eu le temps de changer depuis. Et si ça se trouve, je me faisais des idées et il ne ressentait rien de particulier pour moi. C’était peut-être juste par pitié qu’il m’avait embrassé, pour essayer de me consoler.

Il m’avait fallu du temps avant de prendre cette décision, mais finalement, j’avais décidé de contacter Ryan. En fouillant dans les dossiers du personnel, j’avais réussi à récupérer son numéro de téléphone. Il fallait que je sache. Il fallait crever l’abcès. J’avais besoin de quelques éclaircissements, j’avais besoin de savoir où il en était au niveau de ses sentiments. Et nous étions la date idéale pour ça. C’était quitte ou double. Ce matin, j’avais donc envoyé un sms à Ryan, lui demandant de se rendre sur la plage à 18h. Il ne connaissait pas mon numéro et ne saurait donc pas de qui ça viendrait. En plus, j’avais masqué mon numéro.

J’avais pensé à ce moment toute la journée. Et j’étais tellement impatiente que je m’étais rendue en ville à l’avance. J’avais flâné sur la plage un long moment. Mais désormais, l’heure fatidique approchait. Il allait bientôt être 18h. Je regardai en direction de la ville, tentant de voir s’il était là. Bientôt, je serais fixée. Encore fallait-il qu’il vienne… Pourvu qu’il vienne et qu’il ne prenne pas ce sms pour un canular d’un élève ! Il fallait que je le vois ! Mes mains étaient moites à l’idée de le revoir !



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10995
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Lun 8 Juin - 22:05

La Saint-Valentin, la fameuse fête des amoureux. Aujourd'hui, Tadakai semblait affecté par cette journée, on voyait anormalement plus de fleurs et de couples au sein du pensionnat et en classe. Il m'est même arrivé d'apercevoir quelques mots doux griffonnés sur des morceaux de papiers par terre, ou en train de circuler en classe. J'évitais d'afficher les élèves en pleine classe à ce sujet, je n'aurais pas voulu que ça m'arrive ou que les élèves se sentent mal à cause de ça. Il était dans les environs de 17h30 quand mon téléphone se mis à sonner. Heureusement, je n'étais plus en cours, j'aurais donné un très mauvais exemple sinon. Les cours s'étaient terminés à 17 heure pour moi et je venais de rentrer à mon studio. Je pris alors le téléphone et je vis un message pour le moins inhabituel.

► DE: Numéro masqué
► A: Ryan Cooper
► OBJET: 14 Février

✎ ❝ Venez à la plage à 18h.
Signé : inconnu ❞


Un numéro masqué, peut être une mauvaise farce. Après tout, c'est le 14 février et les faux rendez-vous romantiques sont courants, bien que ce genre de blague soit particulièrement de mauvais goût. Et surtout que ... je n'avais pas oublié Noriiko et cette photo. On avait partagé tant de bons moments ensemble, et cette photo découverte au bureau du professeur d'anglais, c'était trop pour moi. Mais malgré tout, jamais je n'ai réussi à sortir cette femme qui me plaisait tant de ma tête. Je courais auprès d'une chimère, d'une douce utopie, en espérant pouvoir un jour l'atteindre. Ce rendez-vous était peut être un signe, signe que je devais passer à autre chose, ou alors, c'était une vilaine farce voulant me faire rappeler que je n'ai jamais intéressé personne et que Noriiko cherchait seulement de la compagnie pour un soir. En tout cas, c'était décidé, j'irais à la place dès ce soir.

Préparant une tenue de rechange afin de paraître plus présentable, je me mis aussitôt en route, non sans soigner mon apparence, afin de bien me présenter à cet inconnu. La plage se situait à un quart d'heure de l'établissement. Il était 17h40 lorsque je sortis de l'établissement. Le soleil était encore resplendissant et un vent plutôt frais faisait virevolter mes cheveux blonds, sans pour autant les décoiffer. Tout le long du trajet, je me demandais sans cesses qui aurait pu me contacter, et surtout, qui pouvait avoir mon numéro. Cela ne pouvait pas être Noriiko, je ne lui avais jamais donné, ni aucun membre du personnel, ni même les élèves. Si cela se trouve, c'est une erreur, mais je devais en avoir le cœur net, de toute façon, je n'avais rien à faire en cette chaude journée. Le moment fatidique arriva petit à petit, j'approchais à la plage qui était plutôt déserte, hormis une personne qui attendait au loin. Peut-être étais-ce elle, ce contact inconnu. Plus je m'approchais, plus cette silhouette me disait quelque chose, et plus je devenais timide face à cette personne qui me semblait de plus en plus familière, avant de pouvoir mettre un nom sur cette inconnue qui n'était pas si inconnue que ça. Ma voix était un peu hésitante, tant ce moment était inattendu et surprenant. Mon coeur battait la chamade au fur et à mesure que mes mots sortirent de ma bouche.

-No-Norii? Est-ce bien toi? Quelle bonne surprise! Je suis si content de te revoir depuis...

Je n'osais pas terminer ma phrase, mon visage ayant pris une teinte rouge à cause de ma gêne. On s'était bel et bien embrassé, c'était un souvenir qui me remplissait encore de joie, mais elle avait probablement quelqu'un, ce Izaya de malheur. Quoiqu'il en soit, c'était l'occasion rêvée pour être fixé sur mes sentiments et surtout sur les siens. Je commençais à redouter ce moment de vérité, mais j'espérais au plus profond de moi lui reparler. Prenant une inspiration, j'essayais, sans bégayer, de parler avec mon cœur.

-Tu ... Tu m'as manqué depuis tout ce temps... J'espère que tu vas bien.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10770
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Mar 9 Juin - 18:39
















 ❝ Rendez-vous à la plage ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Le voila qui arrivait là-bas, sur la jetée ! ça y est, il m'avait vu, il venait vers moi ! Oh mon dieu, j'en tremblais ! Mes mains étaient toutes moites, et mon cœur tambourinait follement contre ma poitrine. Avant de venir ici, je m'étais jurée de rester calme, de paraitre ferme et décidée. Mais le revoir me privait de toute lucidité, j'étais excitée comme une puce et en même temps très anxieuse. Qu'allait-il penser de moi ? Voulait-il vraiment me revoir ? Après tout, je l'avais très soigneusement évité depuis le soir du bal... Il était possible qu'il pense que je n'étais qu'une allumeuse, qu'il ait voulu m'oublier, qu'il ait même peut-être trouvé quelqu'un d'autre. Après tout, ça faisait plus d'un mois et demi. Un mois et demi sans nouvelle de ma part. C'était long lorsqu'on attendait une réponse claire. Je lui avais simplement laissé un mot disant que j'avais besoin de temps. C'était presque comme si je l'avais repoussé. Et les hommes avaient beaucoup de fierté, ça n'avait pas dû lui plaire.

Au fur et à mesure qu'il approchait de moi, je ne savais plus très bien ce que je devais lui dire. Lorsqu'il fut assez près, il me dit d'une voix que je sentais hésitante :

-No-Norii? Est-ce bien toi? Quelle bonne surprise! Je suis si content de te revoir depuis...


Il ne termina pas sa phrase, mais je devinais la fin. J'étais également très contente de le revoir, mais aussi très anxieuse. Je le vis alors rougir. Puis il prit une inspiration et reprit :

-Tu ... Tu m'as manqué depuis tout ce temps... J'espère que tu vas bien.

Je joignis nerveusement mes mains pour les empêcher de trembler, en hochant la tête affirmativement pour répondre à sa question. J'avais beau essayé de le regarder en face, je n'y parvenais pas. Je baissai la tête, à mon tour gênée. Par où devais-je commencer ? Il y avait beaucoup de choses à dire, tellement d'émotions à exprimer... Un silence gêné s'installa entre nous. Ni l'un ni l'autre ne savions quoi dire. ça n'était pas mon genre. Tout était confus dans ma tête. Je n'étais pas comme ça d'habitude. Ce que je pouvais être bête ! Aucun garçon ne m'avait jamais fait cet effet-là, voyons ! Ou peut-être que je ne m'en souvenais pas justement parce que je ne retenais que ce qui m'arrangeait ?

Finalement, prenant mon courage à deux mains, je relevai la tête et me décidai enfin à articuler difficilement :

"_ Ryan, je... Il faut que je te dise... Je ne sais même pas par où commencer. Tu dois te poser beaucoup de questions... Pourquoi je t'ai fait venir... Pourquoi... Pourquoi je ne t'ai pas contacté durant tout ce temps... J'ai beaucoup de choses à t'expliquer, on a beaucoup de choses à se dire. Tu ne crois pas ?"

Je ne faisais que tourner autour du pot, il était difficile d'aborder un tel sujet. Mais il fallait que je le vois. Et si je ne l'avais pas contacté aujourd'hui, on aurait pu continuer à s'éviter pendant longtemps. Il ne savait pas où me joindre, alors depuis tout ce temps il devait attendre un signe de ma part. Ou peut-être me faisais-je des idées... Peut-être qu'il n'attendait rien de moi. Mais non Norii, ne dis pas de bêtises ! Il ne t'aurait pas embrassé le soir du bal ! Il ne semblerait pas aussi mal à l'aise actuellement ! Et il n'aurait pas été te dire que tu lui avais manqué !

Je me sentais gênée... Je me rappelai non seulement du baiser... Mais aussi de la chaleur de ses mains... de la douceur de ses bras... J'avais envie qu'il prenne mes mains dans les siennes, mais je savais qu'il n'en ferait rien et je n'osais pas non plus d'ailleurs. ça aurait été déplacé, vu le contexte. Et puis... avant de céder à ce genre de pulsion, il fallait que je sache précisément où nous en étions. Je repris alors la parole, tentant de me forcer à le regarder bien en face :

"_ Je pense que tu dois avoir beaucoup de questions à me poser. Alors vas-y, pose-les moi, j'y répondrai le plus honnêtement possible. Ensuite... Je... J'aurais aussi quelques questions pour toi..."

Bien joué Norii la poule mouillée ! Ce que tu viens de faire, ça s'appelle se défiler. Plutôt que de tourner en rond, tu aurais dû foncer. Je n'en dis rien mais il m'avait manqué aussi... J'espérais qu'il le comprendrait sans que j'ai besoin de parler, mais ça me semblait un peu trop beau pour être vrai...



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10995
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Mer 10 Juin - 13:40

Joignant ses mains, elle hocha la tête pour répondre à ma question par l'affirmative. Je n'osais pas la regarder, tellement j'étais pétrifié par la timidité et par le stress. Un silence pesant s'était installé à cette plage, le bruit des vagues se faisant entendre. J'avais tant de choses à lui dire, à lui faire comprendre, mais je ne savais pas où me mettre. Je n'étais déjà pas très à l'aise pour parler avec la gente féminine, mais là, c'était encore pire, car ce n'était pas une simple femme, je l'aimais, cette femme. Elle semblait gênée aussi, c'était assez pesant. Il fallait dire quelque chose, mais quoi... Au moment où enfin, j'avais trouvé quelque chose à dire, elle prit la parole, levant la tête simultanément afin de la regarder dans les yeux. Mon cœur fit un bond monumental quand nos regards se croisèrent. Ces yeux verts, je les ai vu de très près, je les ai apprécié et admiré. Elle articula difficilement chacun de ses mots, constatant alors qu'elle n'était pas très sûre d'elle.

- Ryan, je... Il faut que je te dise... Je ne sais même pas par où commencer. Tu dois te poser beaucoup de questions... Pourquoi je t'ai fait venir... Pourquoi... Pourquoi je ne t'ai pas contacté durant tout ce temps... J'ai beaucoup de choses à t'expliquer, on a beaucoup de choses à se dire. Tu ne crois pas ?

-Oui..., j'ai énormément de questions...

Un début de conversation des plus tumultueux commença entre nous, mais on n'avait pas vraiment parlé, juste dit qu'on avait des choses à se dire, sans vraiment les dire. Le son de sa voix m'avait manqué aussi, mais je ne pouvais pas lui dire tout ce que je ressentais tout de suite, c'était encore trop confus dans ma tête et la gêne me stoppait à chaque mot que sortait de ma bouche. Repensant aux bons moments passés avec elle, sa douceur, ses mains, mes émotions quand nous étions si proche l'un de l'autre, je baissai de nouveau la tête en rougissant. Ces mêmes émotions que je ressentais pour elle lors du bal, j'avais du mal à les assumer aujourd'hui. Sentant qu'elle allait alors reprendre la parole, je me remis à la regarder dans les yeux, sans les quitter, souriant alors.

-Je pense que tu dois avoir beaucoup de questions à me poser. Alors vas-y, pose-les moi, j'y répondrai le plus honnêtement possible. Ensuite... Je... J'aurais aussi quelques questions pour toi...

Ça y est! Je devais me jeter à l'eau, c'était maintenant ou jamais. Prenant mon courage à deux mains, je joignis nerveusement avec avant de faire bouger mes doigts. Dans ce capharnaüm qu'était ma tête, je cherchais les questions prioritaires à poser afin d'être précis et de ne pas tourner au ridicule. Inspirant fort, je lui posai alors mes premières questions, non sans timidité.

-En effet ... déjà, pourquoi tu... enfin... pourquoi maintenant? Je veux dire, j'ai attendu si longtemps pour ce moment. J'avais l'impression que tu avais quitté l'établissement et que je ne te reverrais jamais, croyant que c'était ma faute. J'ai peut être fait quelque chose qu'il ne fallait pas lors du bal...

Je tentais de me reprendre un peu. C'est uniquement à cause de la photo que j'avais découverte qui me faisait penser que j'avais fait quelque chose qu'il ne fallait pas que je fasse au bal. Peut être qu'elle avait déjà quelqu'un, et qu'elle hésitait à me revoir pour cette raison. Je devais me sortir cette idée de la tête ou en avoir le cœur net. Je repris une grande inspiration avant de continuer et de lui faire mes aveux.

-J'ai... j'ai trouvé une photo de toi... avec un autre homme... à ton bureau. De plus, c'est le nouveau professeur d'anglais... Izaya... quand j'ai vu cette photo... j'ai perdu mes moyens et...

La suite était connue de tous. Le grabuge du bureau, sa destruction, bien que l'explosion ne venait pas de moi, la suite si. Tout était ma faute à ce moment là, mais un homme avec un coeur brisé ne se contrôle plus vraiment. C'est à ce moment là que j'avais compris que Noriiko me manquait, que j'avais besoin d'elle. Je lâchai ensuite un grand soupir avant de continuer doucement.

-Voilà... je t'ai fait quelques aveux ... j'aurais pas dû agir comme ça dans ce bureau... pardon... Mais comprend moi, après cette soirée, j'ai sans cesse pensé à toi! Tu hantais mes pensées, comment je pouvais t'oublier après ça!?

Je repris mon souffle. J'avais tout dit, je m'étais déchaîné et libéré de mes frayeurs et de mes questions. Une petite larme coulait sur ma joue, repensant à tout le désarroi que cette photo avait provoqué. Aujourd'hui, j'aurais peut être la réponse à toutes mes questions, ses sentiments, ses impressions, ce qu'elle pensait de tout ça. J'avais besoin de lui parler, de la regarder et surtout de l'aimer. J'attendis ensuite ses réactions, figé dans le sable, tant j'étais apeuré par la situation, et malgré ça, j'étais tout aussi impatient de l'entendre parler afin qu'elle m'éclaire sur mes doutes.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10770
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Jeu 11 Juin - 12:12
















 ❝ Rendez-vous à la plage ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Alors que j'avais invité Ryan à me rejoindre sur la plage à 18h car j'avais des choses à lui dire, je n'osais pas me lancer la première. J'avais commencé à tourner autour du pot, simplement en disant que l'on devait parler, mais sans rien dire concernant le sujet de notre discussion. D'habitude, j'étais du genre assez directe, peu importait ce que j'avais à dire. Je faisais juste attention à la manière de le dire si c'était gênant ou blessant. Mais lorsqu'il s'agissait de sentiments... C'était comme si l'on prenait possession de mon corps, j'avais des réactions incompréhensibles. Je faisais des choses que je n'aurais pas fait autrement... j'en passe et des meilleures. Etrangement, avec Ryan, c'était encore pire. Je ne me souviens pas avoir été aussi timide face à mes ex !

Après lui avoir dit que je répondrai à toutes ses questions, je le vis arborer une attitude nerveuse. Je suppose que tout comme moi, il n'osait pas aborder le sujet. Il semblait réfléchir à ce qu'il pouvait me demander. Réfléchissait-il pour ne pas me poser de questions qui me froisseraient ? Dans de telles circonstances, je me devais de répondre à tout, même aux questions les plus gênantes. Puis finalement, après une forte inspiration, il se lança, non sans mal :

-En effet ... déjà, pourquoi tu... enfin... pourquoi maintenant? Je veux dire, j'ai attendu si longtemps pour ce moment. J'avais l'impression que tu avais quitté l'établissement et que je ne te reverrais jamais, croyant que c'était ma faute. J'ai peut être fait quelque chose qu'il ne fallait pas lors du bal...

Suite à ça, il reprit une inspiration et m'avoua qu'il avait trouvé une photo de Izaya et moi en allant dans le bureau du nouveau professeur d'anglais. Il me dit qu'il avait perdu ses moyens... Alors ce qui s'était passé au bureau, le grabuge, c'était lui ? On n'avait jamais réussi à retrouver le coupable. Mais il n'y avait pas eu de blessés ce jour-là, c'était le plus important. Le fait que Izaya ait conservé une photo de lui et moi me surprit légèrement... ou pas, ce type était un pot de colle ambulant, pas moyen d'avoir la paix avec lui.

Puis Ryan reprit plus doucement :

-Voilà... je t'ai fait quelques aveux ... j'aurais pas dû agir comme ça dans ce bureau... pardon... Mais comprend moi, après cette soirée, j'ai sans cesse pensé à toi! Tu hantais mes pensées, comment je pouvais t'oublier après ça!?

Ce n'était que maintenant que je compris ce qui l'avait poussé à détruire le bureau. Il avait été... jaloux ? Est-ce que cela voulait dire que... ? ça me semblait assez clair, mais tant que je n'aurais pas entendu les mots, je ne voulais pas y croire. Il n'avait pas réussi à m'oublier... Mon cœur non plus n'avait pas oublié. Il fallait que je le lui dise...

Je vis mon compagnon reprendre son souffle... et une chose me donna un pincement de cœur : je vis une larme couler le long de sa joue. Instinctivement, je me rapprochai de lui et posai une main sur son visage, essuyant du pouce cette larme solitaire. Je me mis alors à débiter, un peu confusément :

"_ Ryan, je suis désolée... Je ne voulais pas te faire de mal... Tu sais, je... J'ai beaucoup pensé à toi tout ce temps. Ce n'est pas ta faute si je t'ai évité, en fait... J'avais peur parce que... Parce que ça allait trop vite ! Rappelle-toi lorsque tu m'as embrassé. Ce soir-là, j'avais besoin de toi... et... Je... J'ai encore... besoin de toi à l'heure actuelle... Mais je me disais... Notre première rencontre a été catastrophique, je ne pensais pas possible qu'on en vienne à ce baiser, j'avais peur que ça ne soit trop tôt... Que tu aies fait ça par pitié envers moi..."

J'aurais dû commencer par lui expliquer tout ce qui s'était passé. Au lieu de ça, je m'étais embrouillée dans des excuses confuses. Je lui dirai tout, mais un peu plus tard. Pour l'instant, je voulais savoir. Je voulais savoir ce qu'il ressentait pour moi, je voulais entendre les mots. Les explications pouvaient bien attendre, mais mon cœur, lui, ne supporterait pas de ne pas savoir tout de suite. L'impatience avait pris le pas sur mes résolutions fermes. Je le regardai droit dans les yeux et lui demandai alors plus doucement :

"_ Ryan, j'ai besoin de savoir... Que ressentais-tu pour moi ce jour-là ? Et aujourd'hui, qu'est-ce que tu ressens pour moi ? S'il-te-plait, répond-moi franchement... Parce que je..."

Je m'arrêtai avant de dire les mots. Je devais me taire tant que je n'étais pas sûre de ses sentiments. Je n'avais pas envie de lui dévoiler les miens et de me prendre une claque monumentale s'il ne les partageait pas... En attendant qu'il me réponde, je gardai ma main sur son visage, tandis que mon cœur battait fort contre ma poitrine sous le coup de l'excitation et de l'anxiété.



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10995
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Jeu 11 Juin - 16:31

J'avais tout dit, le bureau détruit, mes raisons, mes peurs. Mon cœur s'était ouvert durant mes dernières paroles, provoquant la chute d'une larme sur ma joue. Oui, j'ai été jaloux de cette situation, et malgré tout, je me suis accroché à cet espoir et à cet instant tant rêvé. J'étais prisonnier d'un amour que je pensais impossible et maintenant qu'elle est en face de moi, je devais plus ou moins lui faire comprendre ce que je ressentais, avant qu'il ne soit trop tard. Ma tête était de nouveau baissée, n'osant plus regarder Noriiko en face de moi tandis que cette larme perlait le long de ma joue. Quelque chose la stoppa néanmoins, quelque chose d'une grande douceur. Sa main s'était posée contre mon visage afin d'essuyer cette larme avec son pouce. Je relevais la tête, la regardant dans les yeux. Elle était confuse dans ses paroles, troublée par cet instant je dirais, mais la voir d'aussi près me rappelait des souvenirs ainsi que tout le bien être qu'elle a pu m'apporter à ce moment-là.

-Ryan, je suis désolée... Je ne voulais pas te faire de mal... Tu sais, je... J'ai beaucoup pensé à toi tout ce temps. Ce n'est pas ta faute si je t'ai évité, en fait... J'avais peur parce que... Parce que ça allait trop vite ! Rappelle-toi lorsque tu m'as embrassé. Ce soir-là, j'avais besoin de toi... et... Je... J'ai encore... besoin de toi à l'heure actuelle... Mais je me disais... Notre première rencontre a été catastrophique, je ne pensais pas possible qu'on en vienne à ce baiser, j'avais peur que ça ne soit trop tôt... Que tu aies fait ça par pitié envers moi...

Je l'écoutais parler, et je commençais à comprendre ce qu'elle avait ressenti ce soir là et pourquoi elle était partie si brusquement. C'était trop rapide pour elle et elle avait besoin de moi ce soir là, comme maintenant. Il est vrai aussi que notre première rencontre n'a pas été des plus belles et que ce qu'on a fait au bal semblait surréaliste compte tenu de la situation antérieure. Malgré ça, on s'est bel et bien embrassé et je tenais vraiment à elle. Tout ce qu'elle m'avait dit, c'était vrai et elle était tout aussi effrayée que moi, peut être parce que ... enfin, j'espère qu'elle ressentait la même chose que je ressens pour elle à l'heure actuelle. J'avais besoin de réponses et elle aussi. Elle me posa alors ses ultimes questions, qui me firent frissonner de tout mon être et bondir mon cœur.

-Ryan, j'ai besoin de savoir... Que ressentais-tu pour moi ce jour-là ? Et aujourd'hui, qu'est-ce que tu ressens pour moi ? S'il-te-plait, répond-moi franchement... Parce que je..

Je la regardais droit dans les yeux, me noyant dans ce regard pétillant. Je devais répondre à ces questions, pour être fin prêt à recevoir mes réponses, mais comment allait-elle les prendre. Noriiko avait gardé sa main sur mon visage, si douce et si agréable. Je m'approchais alors du visage de Noriiko, tout en l'entourant de mes bras afin de la câliner et qu'elle puisse se rapprocher de moi. Ce genre de contact me rappelait ce bal, où nous étions si bien, quand ses yeux verts émeraudes se sont mélangés avec les miens, cette soirée magique où elle avait pris en otage mon cœur et en a fait sa propriété, pour mon plus grand plaisir. Je murmurais alors, tout bas, me déclarant à cet ange que je tenais dans mes bras. Mon instinct romantique pris le dessus sur ma timidité, l'espace d'un instant.

-Aujourd'hui, comme lors de cette soirée, mes sentiments n'ont pas changé... je...

Je n'arrivais pas à le dire, mais je le ressentais très fort au fond de moi. Me rapprochant encore plus de ses lèvres, mon coeur battant la chamade, faire machine arrière n'était plus possible et je devais le dire. Mes lèvres brûlaient d'envie de le dire, mais mon corps, lui, ne semblait plus répondre. Dans un ultime effort, j'eus le temps de terminer ma phrase, avant de l'embrasser tendrement et de mettre la main dans ses cheveux afin de prolonger ce baiser autant que possible, sans pour autant être effrayé à l'idée qu'elle me repousse.

-Je t'aime Norii'.

Tout était dit. Je l'embrassais pour lui montrer que je ne plaisantais pas. Qu'allait-elle penser? Plus les minutes s'étaient écoulées durant ce moment à la plage, plus je pensais qu'elle m'aimait vraiment, que son amour était sincère. Je ne voulais pas me tromper, au risque de ne jamais m'en remettre, tant ce que je ressentais pour elle était fort.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10770
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Dim 28 Juin - 22:08
















 ❝ Rendez-vous à la plage ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



L'heure de vérité était enfin arrivée. Après de multiples hésitations, je m'étais enfin décidée à lui poser la question qui me hantait. Je n'avais que trop longtemps tourné autour du pot, par peur de ce que j'allais découvrir. Dès qu'il s'agissait de sentiments, je me comportais de façon bête, comme une adolescente découvrant l'amour. Je détestais cet aspect de ma personnalité, tout en ne pouvant m'empêcher de rechercher l'amour. Le vrai, pas simplement une amourette de passage. Je m'étais trompée déjà plusieurs fois avec d'autres hommes, hommes desquels j'étais séparée pour X ou Y raison. Cette fois-ci, je ressentais quelque chose de différent... et j'espérais que ce serait la bonne.

Nous étions très proches l'un de l'autre, je m'étais rapprochée pour essuyer la larme solitaire qui coulait sur son visage et depuis, je n'avais pas retiré ma main. Je m'étais enfin décidée à lui poser la question qui mettrait un terme à tous ces doutes... si tant est que j'avais encore des doutes : il s'était présenté au rendez-vous, et son attitude et ses paroles me laissaient à penser que ses sentiments pour moi étaient les mêmes que ceux que j'entretenais pour lui. Ceci dit, je ne pouvais pas me résoudre à y croire tant que les mots ne seraient pas tombés. Mon cœur battait la chamade sous l'effet de l'excitation et de l'anxiété. Qu'allait-il répondre ?

Ryan me regarda alors droit dans les yeux. Enfin je retrouvais ce ciel sans nuage, cet océan dans lequel je voulais me noyer pour toujours. C'est alors qu'il m'entoura de ses bras et rapprocha son visage du mien. À ce moment-là, nos corps étaient si proches l'un de l'autre... En fait, j'étais tout contre lui, contre son torse, dans ses bras. Ce contact me rappela le bal. Mon cœur tambourina encore plus fort contre ma poitrine, s'il ne me tenait pas, je crois que mes jambes se seraient défilées sous mon poids. Son visage était à peine à quelques centimètres du mien... Allait-il... Allait-il m'embrasser, comme ce soir-là ? J'osai à peine l'imaginer. J'avais presque hâte qu'il le fasse... ! L'attente était presque insoutenable, le temps semblait ralentir sa course, comme pour me narguer. J'avais tout d'un coup plus de mal à trouver de l'air, à croire que seul un baiser de mon prince pourrait m'aider à trouver de l'oxygène.

-Aujourd'hui, comme lors de cette soirée, mes sentiments n'ont pas changé... je...

Puis il stoppa ses mots à cet instant précis, comme si lui aussi semblait hésiter. Les mots semblaient difficiles à prononcer. Puis il rapprocha ses lèvres des miennes, nos lèvres étaient à deux doigts de se toucher. Et il reprit alors, dans un ultime effort :

-Je t'aime Norii'.

Il ne me laissa pas le temps de répondre et m'embrassa alors tendrement en passant la main dans mes cheveux. Je fus surprise au début, mais en bien. Je fermai alors les yeux pour savourer cet instant. Mon autre main alla se poser sur son autre joue. Son baiser était là comme pour appuyer ses dires. Et dieu que ça faisait du bien... Quelque chose se libéra en moi, je me sentais tout d'un coup beaucoup mieux, l'anxiété avait disparu, laissant place à l'émotion. Il venait de m'avouer ses sentiments. Ce que je ressentis à cet instant était indescriptible. Un mélange d'intense joie, de soulagement, d'envie de le lui dire et répéter moi aussi, besoin de prolonger ce doux contact. Les doutes qui me taraudaient depuis le bal venaient enfin de disparaître et je pouvais librement exprimer ce que je ressentais. Cet instant était si magique et si intense que j'en lâchai des larmes de joie.

Au bout d'un long moment, je dus reculer ma tête pour que nous puissions tout deux reprendre notre souffle. Cependant, je ne lâchai pas son regard ni son visage. Finalement, je me jetai à son cou, passant vivement mes bras autour de son cou et me mettant sur le pointe des pieds -il était nettement plus grand que moi, ma tête était au niveau de son torse- pour enfouir mon visage dans sa nuque, mon corps contre le sien. C'est à ce moment-là que je lui dis tout bas, d'un ton ému :

"_ Ryan, je t'aime..."

Je le serrai fort contre moi, ne voulant le lâcher pour rien au monde. Mon bonheur était là, dans ces bras, aux côtés de cet homme, j'en étais sûre maintenant. Il ne pouvait en être autrement. Je me reculai pour le regarder dans les yeux, laissant mes bras autour de son cou, reposant mes pieds à plat. Et je continuai, le sourire aux lèvres, le regard tendre :

"_ Je crois que j'ai encore beaucoup de choses à te dire, je ne t'ai encore rien expliqué. Mais sache que je suis très heureuse que tu partages mes sentiments... Est-ce que tu veux qu'on aille se poser quelque part pour que je t'explique tout ?"

On pouvait tout simplement marcher le long de la plage, s'asseoir sur le sable fin, aller se poser sur la terrasse d'un café... Le plus important était qu'il soit là et qu'enfin nos sentiments l'un pour l'autre étaient clairs...



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10995
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Mar 30 Juin - 14:50

De la peur, de l'angoisse puis une grande joie. C'est ainsi que je pouvais résumer ce début de rendez-vous aussi improbable que sublime. Lors de ce baiser, je me sentais si bien, j'étais heureux, le plus heureux des hommes que la Terre n'est jamais porté. Je sentis une autre main se poser sur mon visage, montrant qu'elle aussi, souhaitait ce moment de pur bonheur. Les souvenirs du bal me remontèrent, ces moments de tendresse et cette proximité entre nos deux visages, j'étais en train de le revivre aujourd'hui. Mes mains se posèrent ensuite au dessus de ses hanches afin d'être au plus près d'elle physiquement, comme si nos corps allaient fusionner. Cet instant, j'en ai tant rêvé, et je le vivais. J'avais envie de sauter de joie, de le crier au monde entier que j'étais amoureux de Noriiko Shimazu, de vouloir faire ma vie avec elle jusqu'à la fin de nos jours, mais je devais me contenir pour profiter d'un moment encore plus fort émotionnellement.

Cette embrassade devait pourtant s'arrêter, dû à notre manque d'oxygène. Lentement, nous rompîmes le baiser, rouvrant les yeux et observant alors ses yeux verts émeraudes qui pétillaient, ainsi que quelques larmes sur sa joue. Je n'eus le temps de rien faire qu'elle se jeta à mon cou, sur la pointe des pieds, blottissant sa tête sur ma nuque, mon corps contre le sien. C'est ainsi qu'elle m'avoua ses sentiments, elle aussi, bien qu'il n'y avait plus aucun doutes à présent sur ce qu'elle ressentait à mon égard. Elle semblait assez émue, et je dois avouer que moi aussi, je l'étais, l'envie de pleurer de joie était bien là.

-Ryan, je t'aime...

Mon cœur fit un bon et mon premier réflexe, qui était aussi le sien, fut de la serrer fort contre moi et de ne plus la lâcher. Mon plus grand trésor se trouvait dans mes bras, des yeux émeraudes brillants comme les plus belles étoiles et un cœur d'or. Cela ne m'étonnerait guère si je voyais surgir deux ailes ange de son dos. Elle remit ensuite ses pieds à plat, la faisant arriver à mon torse, m'adressant la parole, le sourire aux lèvres.

-Je crois que j'ai encore beaucoup de choses à te dire, je ne t'ai encore rien expliqué. Mais sache que je suis très heureuse que tu partages mes sentiments... Est-ce que tu veux qu'on aille se poser quelque part pour que je t'explique tout ?

Son sourire me fit sourire aussi, il était si beau, si harmonieux, il me faisait fondre. Cela la rendait tout simplement craquante. Lui prenant alors les mains, je collais mon front contre le sien afin de garder cette proximité entre nous, afin de lui répondre d'une voix calme et apaisante.

-Il devait en être ainsi, depuis ce bal, je n'ai cessé de t'aimer, tu ne peux pas savoir à quel point le fait que tu partages ce que je ressens me rend heureux. Je veux bien que tu m'expliques ce qu'il reste à savoir, on pourrait très bien marcher sur le sable fin et admirer le coucher du soleil à deux, à moins que tu préfères l'admirer depuis un salon de thé non loin d'ici. En tout cas, tant que tu es avec moi, je pourrais aller n'importe où, même jusqu'à l'autre bout du monde.

Je me rapprochais lentement afin de l'embrasser à nouveau, cette sensation me manquait déjà, malgré que je sois qu'un simple débutant dans ce domaine. Un baiser un peu plus court mais tout aussi passionné et tendre, symbolisant mon union avec Norii'. Je n'avais pas lâché sa main durant ce tendre baiser. Ensuite, je me mis à marcher à ses côtés, non sans lui lâcher sa main, si douce et agréable au toucher, comme si elle pouvait caresser mon cœur en touchant ma main. Selon l'endroit qu'elle avait choisit, nous continuâmes à marcher, main dans la main, mais je ne pouvais cesser de l'admirer, tant elle occupait mes pensées. Je décidais alors de lui parler un peu de moi et de mon ressenti pendant le trajet.

-Tu sais, quand je t'ai vu lors du bal, tu m'as littéralement envoûté. L'espace d'un instant, je ne voyais que toi, comme si le reste n'avait plus d'importance. J'ai vraiment cherché à te revoir et au plus profond de moi-même... je rêvais de ce moment avec toi, mon amour.

Je lui fis un sourire, la fixant dans ses yeux, tandis que les miens reflétaient un grand bonheur. Elle était là et elle m'aimait, j'étais si heureux, je me sentais si grand, si fort, si ... humain. Oui, avec elle, je me sentais homme, je me sentais capable d'aimer, de réaliser l'impossible, je me sentais capable de lui décrocher la lune. J'attendais alors sa réponse ainsi que l'avis de ma bien-aimée au sujet de notre destination.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10770
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Sam 4 Juil - 19:59
















 ❝ Rendez-vous à la plage ❞
~ Ryan Cooper <3 ~



Enfin je pouvais respirer. Enfin j'étais complètement rassurée. Ryan m'aimait, et je l'aimais aussi. Je n'aurais jamais été aussi hésitante avec un autre homme ! Je ne comprenais pas pourquoi, mais il semblait que Ryan me faisait plus d'effet que les hommes que j'avais pu rencontrer auparavant. C'était sincèrement la première fois que je ressentais les choses aussi fort. Loin de m'effrayer, cela me poussait au contraire à désirer davantage construire ma vie avec lui. J'avais l'impression d'avoir trouvé l'homme qui m'était destiné et il était hors de question que je le laisse filer. Il était mien, à partir de ce jour, il détenait mon cœur, je ne pourrais plus me soustraire à son charme. Il m'avait envouté et je serais à jamais sienne. Je savais très bien que cette notion de possession de l'autre était nocive... Mais je le ressentais de cette manière quelque part. Nous étions tout l'un pour l'autre... ou tout du moins, il était tout pour moi.

Dès que j'eus avoué mes sentiments, son réflexe fut de me serrer plus fort contre lui. C'était comme si nous pouvions fusionner. J'adorais le contact avec son corps, j'aimais l'impression de pouvoir me fondre en lui... comme si nous n'étions qu'une seule et même personne. Je me reculai cependant sans retirer mes bras pour lui demander ce qu'il voulait qu'on fasse pendant que je lui expliquerai tout. Il colla alors son front contre le mien en prenant mes mains dans les siennes, tout sourire. Dieu qu'il était craquant... Et ses yeux... Je me perdais dans l'océan immense de ses iris. Si lui n'était que mage, il aurait mérité d'être un ange. Il me répondit alors d'une voix douce et apaisante :

-Il devait en être ainsi, depuis ce bal, je n'ai cessé de t'aimer, tu ne peux pas savoir à quel point le fait que tu partages ce que je ressens me rend heureux. Je veux bien que tu m'expliques ce qu'il reste à savoir, on pourrait très bien marcher sur le sable fin et admirer le coucher du soleil à deux, à moins que tu préfères l'admirer depuis un salon de thé non loin d'ici. En tout cas, tant que tu es avec moi, je pourrais aller n'importe où, même jusqu'à l'autre bout du monde.

Il se rapprocha de mon visage pour m'embrasser à nouveau, je ressentis un frisson me parcourir. Quelle étrange sensation... Il me donnait l'impression d'être une adolescente découvrant l'amour. Son amour était différent de celui que mes ex avaient pu me porter. Et sa façon d'aimer parlait à mes rêves de petite fille. C'était comme ça que je voulais qu'on m'aime. J'avais trouvé la perle rare.

Puis nous marchions main dans la main sur le sable fin. Sa paume était chaude. La chaleur de son âme l'irradiait. Je décidai alors, suivant sa première idée :

"_ Tu as raison, on n'a qu'à rester ici, marcher sur la plage et attendre le coucher du soleil ! D'ailleurs, ça ne devrait pas tarder à cette époque de l'année. Il paraitrait qu'un coucher de soleil sur la plage, c'est romantique..."

Alors que nous marchions le long de la jetée, Ryan s'ouvrit à moi et me fit part de son ressenti :

-Tu sais, quand je t'ai vu lors du bal, tu m'as littéralement envoûté. L'espace d'un instant, je ne voyais que toi, comme si le reste n'avait plus d'importance. J'ai vraiment cherché à te revoir et au plus profond de moi-même... je rêvais de ce moment avec toi, mon amour.

Je baissai la tête et souris, ayant failli rougir. Alors même que j'étais partie sans explication, que je l'avais laissé dans le flou total pendant un long moment pendant lequel il avait dû souffrir, il venait de m'appeler le plus naturellement du monde "mon amour". Je décidai que je ferais tout à partir de cet instant pour me rattraper et lui faire oublier nos débuts tumultueux.

Ce fut alors à mon tour de m'expliquer. Je lui devais la vérité, il était loin de tout savoir. Plus détendue que tout à l'heure avant qu'il m'avoue ses sentiments, je me lançai alors :

"_ Moi aussi je rêvais d'un tel moment. Mais j'avais peur qu'en t'ayant laissé seul et sans nouvelle tout ce temps, tu m'oublies ou tu me détestes. Enfin... Pour en revenir à tout ce que je devais t'expliquer... Tu sais pourquoi je t'ai évité, ça allait trop vite pour moi et puis... J'avais peur que ce baiser qu'on ait échangé, ces moments qu'on a passé... ne soit que des marques de pitié de ta part. Je ne voulais pas d'une relation basée sur la pitié ou la compassion, je voulais m'assurer que tu avais de réels sentiments... et aussi que j'en ai de réels pour toi. Je ne voulais pas m'engager avec toi pour te dire quelques mois plus tard "je suis désolée mais en fait, je t'ai simplement utilisé quand j'avais besoin d'une épaule pour pleurer". Enfin voila..."

Je le regardai tendrement avant de poursuivre :

"_ Après, j'avoue qu'il a été facile de t'éviter. J'ai reçu une promotion. On m'a proposé de devenir Assistante de Direction. J'ai accepté et il a fallu que je parte faire un stage d'un mois auprès d'une autre assistante de direction dans un autre pensionnat magique. Je ne suis revenue que très récemment. C'est pour ça qu'un autre prof m'a remplacé... en l'occurrence mon ex, malheureusement. Je te jure que je ne ressens plus rien pour lui, je ne sais même pas pourquoi il est venu ici. J'aurais préféré qu'il ne vienne pas d'ailleurs. On sortait ensemble à l'époque où on était en fac d'anglais à Osaka. Je crois que tu sais tout... Si tu as des questions, n'hésite pas, je me suis peut-être emmêlée les pinceaux !"

Il savait enfin tout. Qu'allait-il penser de tout ça maintenant ?



════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ryan Cooper
Masculin
Messages : 429
Kamas : 10995
Date d'inscription : 27/10/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'or
Modo Fiches / Need my Lovely Swan
Modo Fiches / Need my Lovely Swan

MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.} Mar 7 Juil - 21:48

Oui, je l'avais appelé mon amour, sans aucune gêne, comme si tout cela était normal et que je la connaissais depuis toujours. A vrai dire, je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, disons que l'amour nous fait faire des choses bien particulières. Elle avait baissé la tête, visiblement gêné par ce que je venais de dire. Le programme de la soirée était plutôt simple, étant donné qu'elle était d'accord pour marcher un peu avant d'admirer le coucher du soleil, comme dans tout bon film romantique un peu cliché, mais si merveilleux. Je lui tenais la main, comme lors du bal, ne voulant plus me séparer d'elle. Une fois mes confessions faites, les siennes vinrent et elles furent bien plus longues que les miennes. Je ne lui lâchais cependant pas la main et je la regardais tendrement dans ses yeux verts magnifiques qui apaisaient mon âme avec grande efficacité.

- Moi aussi je rêvais d'un tel moment. Mais j'avais peur qu'en t'ayant laissé seul et sans nouvelle tout ce temps, tu m'oublies ou tu me détestes. Enfin... Pour en revenir à tout ce que je devais t'expliquer... Tu sais pourquoi je t'ai évité, ça allait trop vite pour moi et puis... J'avais peur que ce baiser qu'on ait échangé, ces moments qu'on a passé... ne soit que des marques de pitié de ta part. Je ne voulais pas d'une relation basée sur la pitié ou la compassion, je voulais m'assurer que tu avais de réels sentiments... et aussi que j'en ai de réels pour toi. Je ne voulais pas m'engager avec toi pour te dire quelques mois plus tard "je suis désolée mais en fait, je t'ai simplement utilisé quand j'avais besoin d'une épaule pour pleurer". Enfin voila...

Je hochais la tête afin de montrer ma compréhension concernant ses dires. Son regard s'attendrit alors, tandis qu'elle était en train de continuer à parler de son ressenti lors de nos premières rencontres.

-Après, j'avoue qu'il a été facile de t'éviter. J'ai reçu une promotion. On m'a proposé de devenir Assistante de Direction. J'ai accepté et il a fallu que je parte faire un stage d'un mois auprès d'une autre assistante de direction dans un autre pensionnat magique. Je ne suis revenue que très récemment. C'est pour ça qu'un autre prof m'a remplacé... en l'occurrence mon ex, malheureusement. Je te jure que je ne ressens plus rien pour lui, je ne sais même pas pourquoi il est venu ici. J'aurais préféré qu'il ne vienne pas d'ailleurs. On sortait ensemble à l'époque où on était en fac d'anglais à Osaka. Je crois que tu sais tout... Si tu as des questions, n'hésite pas, je me suis peut-être emmêlée les pinceaux !

Petit à petit, toutes ces informations s'emmagasinaient dans ma tête, rendant son comportement tout à fait logique. Comme je l'avais pensé auparavant, elle avait peur que notre relation soit trop brusque, bien qu'intense. En tout cas, je suis un homme patient, et j'aurais pu attendre encore longtemps sans la revoir, même si cela m'aurait fait du mal, après tout, peu importe la distance, si deux cœurs s'aiment, ils s'aimeront toujours. Elle voulait aussi se montrer prudente vis à vis de ses sentiments et des miens, bien que ce fut très clair dès les premières semaines en ce qui me concerne. Maintenant, elle était sûre de ce qu'elle ressentait à mon égard, pour mon plus grand bonheur, rien que le fait d'y repenser me fit sourire à nouveau.

Elle avait tout fait pour m'éviter, tant et si bien que j'ai cru qu'elle avait quitté l'établissement par ma faute. Noriiko avait simplement fait un stage pour devenir assistante de direction, afin de bénéficier de sa promotion et son ex a pris le relais en tant que nouveau professeur d'anglais. Elle raconta comment elle l'avait rencontré et surtout, le fait qu'elle ne ressentait plus rien pour lui, ce qui me soulagea encore plus. Maintenant que je sais quasiment tout, il fallait que je lui fasse part de ce que j'avais à dire. La prenant alors tendrement dans mes bras, je lui dis alors ce que j'avais sur le cœur en ce qui concernait son absence.

-Je... J'ai eu peur quand je ne t'ai plus revu au pensionnat. Au début, je me disais que tu m'évitais, je le concevais parfaitement. Mais au fur et à mesure, les semaines et les mois passèrent, et je pensais que tu avais quitté le pensionnat par ma faute. Je n'ai jamais cessé de penser à toi durant ton absence. En tout cas, jamais je n'aurais osé sortir avec quelqu'un par pitié, loin de là, à vrai dire ... je n'ai jamais eu personne, tu es la première qui me donne une chance et honnêtement, j'aimerais que tu sois la dernière.

Le soleil commençait lentement à se coucher, tandis que je serrais Noriiko dans mes bras, ne voulant pas la lâcher. La lueur orange qui se reflétait sur l'eau rendait la scène magnifique, digne d'une peinture romantique. Je la fixais tendrement dans les yeux, me noyant dans son regard dans lequel je pouvais rêver d'un avenir heureux, après toute une vie basée sur des souvenirs d'antan. Lui caressant le visage d'une infinie douceur, j'approchais lentement mon visage du sien afin de lui murmurer quelques mots.

-Le Soleil se couche et pourtant ... la plus belle des étoiles est déjà ici.

Mon instinct romantique avait encore pris le dessus, comme si c'était un besoin permanent de lui dire ce que je ressentais pour elle de manière poétique. Au fur et à mesure que les derniers rayons du Soleil s'affaiblissaient, mes lèvres vinrent frôler ses lèvres avant de les toucher et de l'embrasser tendrement, dans un décor parfait pour une femme parfaite. Mon amour pour elle était si grand, si intense, je me sentais revivre à chaque fois que je l'embrassais. Je me collais de plus en plus à elle pendant ce baiser passionné, ne voulant faire qu'un avec elle. Un baiser tendre qui semblait court et qui pourtant, suffisait à vider nos poumons de notre oxygène. Rompant le baiser afin de reprendre notre souffle, je lui caressais de nouveau le visage, souriant comme jamais.

-Que comptes-tu faire désormais? La nuit tombe et il va faire froid dehors. Tu veux venir dans mon studio afin que l'on puisse encore parler de tout ça?

Je lui embrassais le front par la suite, montrant que j'étais prêt à la protéger et aussi parce que j'adore ce geste si mignon et romantique à mes yeux. Mon cœur battait fort mais surtout, battait pour elle. Je n'étais plus stressé, j'étais au contraire bien détendu et presque en train de penser que tout cela n'était qu'un rêve, que c'était trop beau pour être vrai. En tout cas, ma demande était peut être un peu trop précipitée, peut être étais-je trop impatient. C'est à elle de voir désormais, mais je serais d'accord avec elle quoiqu'il arrive, il est impossible pour moi de vivre une meilleure journée que celle-ci.

════════════════════


Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.}

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Rendez-vous à la plage {Ryan C. et Noriiko S.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-