Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Journée paisible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Tomy Colins
Yellow Control
Masculin
Messages : 26
Kamas : 4127
Date d'inscription : 23/05/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Journée paisible Lun 1 Juin - 20:46

Journée paisible


Aujourd'hui, c'est samedi, c'est beau et ça rime. Mais ce qui est encore plus beau, c'est le temps qu'il faisait ce jour-là. Ce qu'il y avait de bien, c'est qu'en plus, d'un beau soleil et peu de nuages, la température n'était pas pesante. Elle était bien agréable, juste comme il fallait. Un temps parfait pour un jour de glande. J'étais bien content, car d'habitude, il fait beau pendant les cours et moches le week-end, mais là, non. La météo avait décidé de nous faire plaisir, pour une !

Je n'avais cependant rien prévu. Comme je pensais qu'il ferait moche, j'avais prévu de glander dans le coin. Quand je réalisai alors la beauté de l'extérieur, j'étais déjà seul. Qu'allais-je faire ? À vrai dire, j'y ai réfléchi longtemps avant de trouver la réponse. Cependant, elle arriva tout de même. Aller dans l'herbe me reposer et ne rien faire. À vrai dire, j'y ai réfléchi longtemps avant de trouver la réponse. Je ne savais cependant pas où aller. Je partis alors, habillé légèrement et en blanc. Ce n'était pas très intelligent du blanc pour se mettre dans l'herbe, mais bon, j'en avais que faire.

J'avais beau me déplacer, je ne trouvais pas d'endroit qui me donne vraiment envie de me reposer. J'étais allé devant le bâtiment principal, ça m'avait rappelé les cours, et le gymnase aussi. Mais en continuant de marcher, je trouvais le lac. C'était pas mal. Il y avait quelques élèves, mais pas de quoi casser trois pattes à un canard. C'était assez silencieux. Dans les quelques personnes, il y avait un groupe de 3-4 personnes qui semblaient jeunes, plus que moi, surement en première, voir seconde année. Et d'un autre côté, une fille, seule. Elle ne semblait pas dormir et comme je n'avais pas vraiment sommeil, mais plus envie de discuter, je m'approchais d'elle. J'avais rapidement changé d'envie, passé d'envie de repos, à envier de discuter, mais bon, c'est comme ça que je suis, on ne me changera pas.

Cette fille, je m'étais approchée d'elle, mais je ne la connaissais pas, mais pas du tout. Première fois que je la voyais, à ma connaissance, mais ça n'allait pas m'empêcher d'essayer de taper la cosette. En plus, elle semblait seule.

Je peux m'asseoir là ?



Fiche de liens (c) Miss Yellow

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuko Matsumoko
Féminin
Messages : 27
Kamas : 4181
Date d'inscription : 07/04/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 5ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Journée paisible Sam 13 Juin - 19:22

Le garçon habillé bizarrement était finalement repartis d’où il était venu, sans répondre à aucune de mes questions. Pour une fois que je me montrais plus ou moins amicale avec quelqu’un d’autre, voilà que cette personne finit par m’ignorer et partir sans rien dire. J’avoue que cela m’énerva quelque peu.

- L’être humain est vraiment détestable.

L’aigreur était de retour malgré le beau temps, ce garçon avait mis fin à ma bonne humeur. Tchoupa  sautillait de joie, content de m’avoir à nouveau pour lui tout seul. Je m’installais en tailleur, Tchoupa se lovant sur mes jambes. Je soupirais, un groupe d’adolescents un peu plus loin discutait un peu trop bruyamment à mon goût chose qui m’agaça rapidement. Je décalais Tchoupa et me lever d’un coup, épousseta la jupe de mon uniforme.

Je vis un jeune homme s’approchait de moi, un blondinet. Je relevais un sourcil lorsqu’il fut à ma hauteur et qu’il me lança un :

- Je peux m'asseoir là ?


Je lançais un regard rapide vers le groupe d’adolescents qui commençait à sérieusement à me taper sur le système à force de chahuter et de crier. Tchupa sauta sur mon épaule et me donna un coup de langue sur la joue, je lui adressais une rapide caresse puis je tournais la tête vers le blondinet.

- Mon nom n’est pas écrit sur le sol, donc vas-y fais toi plaisir.

L’agacement se ressentait dans ma voix, j’essayais de ne plus être attiré par ce brouhaha en m’intéressant au garçon qui venait de s’assoir. Il était plutôt petit et mince pour un garçon mais l’ensemble était harmonieux, il dégageait un je-ne-sais-quoi de mignon. Il était un peu le genre de garçon que j’évitais, mignon et qui le sait, il devait surement en profiter avec les autres.
Ma méfiance grandissait de plus en plus, je n’aimais pas le genre humain, en particulier les garçons que j’avais toujours trouvé fourbes, sournois et profondément détestables. Quant à mes congénères féminines, je ne pouvais m’empêcher de trouver la plupart d’entre elles comme pimbêches, prétentieuses et niaises avec leurs histoires de prince charmant et autres histoires de pacotilles.
Je ne me prétendais pas meilleure que les autres individus de mon espèce, je me contentais juste de vivre dans mon monde, sans personne à aimer ou à haïr. J’évitais ainsi les conversations futiles, l’attachement et les trahisons dont l’être humain surpassait toutes les autres espèces dans cette discipline.
J’étais ce que l’on peut appeler comme une simple observatrice de ce monde, le monde était mon cinéma : ça me revenait moins chers et les scénarios étaient tout aussi minables.

Je sortis de mes pensées quand je reçus une boulette de papier sur la tête. Je regardais dans la direction d’où venait le papier et la réponse fut rapide : le groupe d’adolescents. Ils riaient, fiers d’eux, notamment le jeune homme qui avait fait le lancer. Je ramassais le papier puis tourna la tête vers le blondinet.

- Un instant je te prie, je reviens de suite.


Je me dirigeais vers l’adolescent tireur de boulette de papier serrant le bout de papier dans ma main.

- Alors les ptiots, on s’ennuie, on essaye d’avoir une vie en faisant chier les autres hein ?

Le lanceur s’arrêta de rire et me fixa :

- C’est bon, on rigolait juste un peu…


Je m’approchais de lui, un sourire carnassier aux lèvres, j’attrapais le pourtour de sa bouche afin de l’ouvrir et d’y coller le papier au fond de celle-ci. L’autre garçon se leva et me repoussa ce qui eut pour le résultat de me faire tomber par terre.
Mon sourire s’agrandit.

- Eh bin quoi ? Moi aussi j’avais envie de rire.
Le jeune homme qui m’avait poussé me fixa d’un air inquiet.

- Elle est complètement tarée cette meuf.


Les deux garçons se dirigeaient vers les filles et partirent. Pour ma part, je me relevais, époussetais à nouveau ma robe et me dirigeais vers le blondinet.

- Le respect envers les ainés s’est définitivement perdu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Tomy Colins
Yellow Control
Masculin
Messages : 26
Kamas : 4127
Date d'inscription : 23/05/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Journée paisible Mar 23 Juin - 17:20

Journée paisible

Lorsque je m'approchais, afin de lui demander la possibilité de m'asseoir à côté d'elle. Sa réponse fut positive, mais elle était cependant très agressive. Étais-je de trop ou avait-elle seulement des problèmes, auquel cas ma présence pourrait apporter un peu de joie. Je ne savais pas trop, mais au cas où, et comme j'avais du temps à perdre, je suivis la deuxième hypothèse.

À mon avis, ce n'est pas que t'as du temps à perdre ou quoi que ce soit, c'est juste qu'elle t'a tapé dans l’œil et t'espère pouvoir obtenir quelque chose d'autre. Avoue petit coquin ! Tu fais enfin quelque chose de bien, ce n'est pas trop tôt. Mais tu vas me lâcher oui ? Et puis, c'est faux, c'est juste de manière amicale et anodine que je fais ça.Ouais, c'est ce qu'on dit et quand tu auras essayé de l'embrasser, on en reparlera.

Je me mis de nouveau à l'ignorer, ça valait mieux. À ce moment, je fis témoin d'une scène d'une stupidité sans nom provoqué par des débiles. Des simples jeux d'enfant que des adolescents stupides ayant les neurones encore débranchés s'amusaient à expérimenter sur des inconnus pour leurs plaisirs. Pour ma part, bien que j'aimais m'amuser avec mes amis, ce genre de pratiques n'était jamais miennes. C'était si stupide et n'avait pour seul but que de dégrader une tierce personne pour rire d'elle. J'étais totalement opposé à ça et je comptais bien le montrer. Je n'eus pourtant pas le temps de le faire. En effet, elle se dirigea vers eux après m'avoir signalé, par une courte phrase, qu'elle revenait.

Lorsqu'elle fut en face d'eux, elle apporta sa propre vengeance en faisant entrer le papier dans la bouche du lanceur. On peut dire qu'elle n'avait pas froid aux yeux et c'était bien intéressant comme façon de faire. Elle me plaisait, car avec elle, on ne devait pas trop s'ennuyer. J'avais maintenant envie d'essayer de devenir son ami. Après lui avoir fait manger la boulette, son ami la poussa et elle chuta. Poussé, une fille, et puis quoi encore, j'étais en train de me lever, mais les mecs partirent. Et le fille revient vers moi. Elle n'avait donc plus besoin d'aide, et je me remis comme avant.

Le respect envers les ainés s’est définitivement perdu !

Elle avait bien raison sur ce point là. Mais à ce moment, je repensais à mon arrivé. Elle était énervée, était-ce car je ne l'avais pas salué comme il se devait de saluer une ainée ? C'est peut-être vrai. Mais si c'était le cas, je n'avais pas vraiment de possibilité de me rattraper. Il valait donc mieux que je ne dise rien, à mon avis.

Ça va, il ne t'a pas fait mal au moins ? Je me levais, puis me rapprochais d'elle afin de voir de plus près si elle n'avait pas mal ou quoi que ce soit. S'il agit comme ça avec toutes les personnes qu'il croise, je doute qu'il se fasse d'autres amis que ces stupides personnes avec qui il était.

Elle était déjà énervée quand j’arrivais, et avec cela en plus, ça ne devait pas être un moment très joyeux pour elle. D'un sourire voulant apporté ne serait-ce qu'une peu de joie, je continuais.

Mauvais après-midi, n'est-ce pas ? Je peux essayer de la rendre plus joyeuse si tu veux bien passer un peu de temps avec moi. Qu'est-ce que tu en dis ?

Fiche de liens (c) Miss Yellow

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuko Matsumoko
Féminin
Messages : 27
Kamas : 4181
Date d'inscription : 07/04/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 5ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Journée paisible Ven 3 Juil - 18:55

Le jeune homme me regarda sous toutes les coutures, soucieux de mon état suite à la bousculade du jeune imbécile.

Ça va, il ne t'a pas fait mal au moins ?
S'il agit comme ça avec toutes les personnes qu'il croise, je doute qu'il se fasse d'autres amis que ces stupides personnes avec qui il était
.


J’avouerais que cela m’importe peu. Des gens comme lui, il y en a par milliers mais il parait qu’il faut de tout pour faire un monde. Chose que je n’approuve pas totalement.


Le blondinet se mit à me sourire. Cet individu me paraissait de plus en plus étrange et suspect, mais peut-être était-ce de la simple paranoïa de ma part qui résulte de mon dégout pour l’être humain.


Mauvais après-midi, n'est-ce pas ? Je peux essayer de la rendre plus joyeuse si tu veux bien passer un peu de temps avec moi. Qu'est-ce que tu en dis ?


J’haussais un sourcil, sa phrase résonnait comme une proposition douteuse ce qui me fit lâcher un petit rire. Une pointe de sympathie à l’encontre de ce jeune garçon fit son apparition en moi, chose qui me déstabilisa quelque peu. Les rapports humains ne sont pas mon truc et à part pour Tchupa ainsi que pour ma famille proche je ne connaissais pas ce sentiment de sympathie.


Pardon. Je ne me moquais pas de toi, hein ! C’est juste que ta phrase a un double sens, enfin à mes yeux.


Je lâchais un soupir, je ne savais comment réagir dans ce genre de situation. Aurais-je finalement un ami dans cette école ? Tchupa quant à lui fixait ce jeune homme dont je ne connaissais pas le nom, il n’appréciait guère la familiarité de celui-ci mais il lui « pardonnait » quelque peu en raison de l’inquiétude qu’il avait eu à mon égard.
Après quelques instants de réflexion, un début de formalités s’imposa à mon esprit malgré que je n’aimais pas cela. Je m’inclinais donc en signe de salue.


Mitsuko  Matsumoko, enchantée de faire ta connaissance.


Tchupa sursauta et me fixa, s’étonnant de ma façon de faire, moi qui avais toujours été froide et distante avec les autres, qui ne prenais jamais la peine de se présenter même si l’interlocuteur en face le faisait. Tchupa se mit à cracher aux pieds du jeune homme, lui montrant ainsi son mécontentement.


Tchupa ! Ça suffit ! Soit tolérant bon sang ! Excuse-le, Tchupa est un peu trop exclusif avec moi et n’aime pas du tout les étrangers.


Tchupa lâcha un soupir et grimpa sur mon épaule droite, ne lâchant pas ce garçon de ses yeux perçants.

-

Pour répondre  à l’un de tes précédentes questions, je veux bien passer un peu de temps avec toi.


Mon visage se ferma à nouveau, attendant une réponse du jeune homme. Une angoisse légère se pressait  dans mon ventre, car je ne sais pour quelle raison mais j’avais peur d’être rejeter par ce garçon alors que ce genre de chose m’importait peu. Le trouble s’installait un peu plus en moi, je ne comprenais pas ces changements qui s’opéraient dans mes émotions. Etais-je entrain de devenir sociable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journée paisible

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Journée paisible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée paisible
» Une journée en Afrique
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • Le lac Tadakai-