Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Kuromaru Umineko
Masculin
Messages : 59
Kamas : 3580
Date d'inscription : 29/01/2015
Humeur : Nya~ ! ...Quoi ça répond pas à la question ?!
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Lun 16 Mar - 1:21





Aujourd’hui, un nouveau jour s’annonce, un nouveau jour de découverte pour moi puisque ce sera ma première fois en tant que professeur. C’est avec un léger mélange d’anxiété et d’excitation que je me prépare après une douche chaude. Je m’habille, boutonne ma chemise, ajuste ma cravate, passe un petit coup de peigne dans mes cheveux et le tour est joué. Prenant sous les bras une sacoche remplie de quelques documents, un bloc note et des stylos et je suis parti.

Marchant sereinement à travers coursives, je salue tous les élèves qui me croisent avec un grand sourire. J’arpente les différents couloirs de l’académie et monte peu à peu les étages pour finalement m’arrêter au 4eme. C’est donc parmi toutes les salles de cet étage que je dois trouver celle où je dois me rendre pour ce premier cours de la matinée.

- Alors, alors… La salle des 5 eme années... Ou peut-elle donc se trouver ? Me murmurai-je à moi-même.

Je jette un coup d’œil dans chacune des salles afin de trouver celle que je recherche. Il faut avouer que ce n’est pas facile de se repérer à cet étage… L’endroit est beaucoup plus grand que les étages précédents et plus il n’y a pas que la section des 5eme années mais aussi les 4eme années au même endroit… Enfin, je ne devrai pas trop me plaindre, étant donné que ce sont les élèves les plus âgés, ils devraient être plus réceptifs à mon cours.

Il me faut quelques minutes avant de finalement trouver ce que je cherchais. La salle des 5eme années. La salle est presque pleine, il ne manque que quelques élèves qui seront à tous les coups en retard. Pénétrant dans la salle, j’esquisse mon plus beau sourire et lance avec enthousiasme à mes chers élèves :

- Bonjour à tous !

Tous me répondent poliment, tout ce passe pour le mieux !
La sonnerie retentis et tous les élèves présents s’assoient. Je commence donc à me présenter, après tout c’est la moindre des choses. La main gauche dans la poche et l’autre tenant une craie, je me mets à écrire mon nom sur le tableau noir tout en le prononçant de vive voix.

- Bien, je me présente à vous, je suis Monsieur Umineko, votre professeur de Théorie de l’Essence Magique. Mais, vous pouvez m’appeler Kuroneko-sensei ou tout simplement Kuro-sensei !

Je pose la craie sur mon bureau et, de ma main droite, je décris quelques gestes dans l'air pour exposer mes paroles. Je leur demande ce qu’ils pensent de cette matière au nom bien compliqué et je reçois des réponses toutes plus farfelues les unes les autres.

Maitrise de la magie sous forme liquide, injection de la magie dans des véhicules ou récipients, tout un tas de formules de physique pour faire apparaitre des liquides magiques…

En soit ses réponses ne sont pas totalement fausses, mais elles sont plutôt éloignées du sujet principal.

Je lâche un léger soupir en regardant mes élèves et leur explique de la façon la plus pédagogique possible.

- Toutes les réponses que vous m’avez données sont fausses, ou du moins partiellement fausse. La matière que je vais vous enseigner sert en fait à réunir toutes les conditions nécessaires à l’utilisation de la magie. Nous toucherons ici à toutes les règles à respecter lors de l’utilisation de votre magie, car comme vous le savez, elle n’est pas infinie.

Je me mets à faire les cent pas sur la petite estrade devant le tableau en expliquant à ses jeunes têtes l’intérêt de respecter les lois et conditions d’utilisation de la magie.

- Sachez que si vous utilisez un sort sans cercle ou support magique, il sera beaucoup moins puissant que lorsque vous réunissez toutes les conditions nécessaires à la bonne exécution de celui-ci. Prenons l’exemple d’une boule de feu. Si vous récitez une incantation et que vous dessinez dans l’air le cercle magique adapté au sort « boule de feu » pendant que vous la lancez, le résultat sera amplifié et il vous donnera un résultat optimal.

Ce ne sont que des règles basiques et logiques, mais il est bon de commencer par le tout début afin qu’ils s’adaptent tous ensuite.




Dernière édition par Kuromaru Umineko le Mar 24 Mar - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Lun 16 Mar - 17:53


Toi qui m'intrigue tant...


Je courais, je courais à une vitesse folle dans les couloirs de Tadakai. Mes pas retentissaient résonant contre les murs en pierres, il n'y avait personne dans les couloirs et tant mieux. J'étais en retard, vraiment en retard et en plus c'était mon premier cours avec ce professeur... Matière bizarre, le nom ne me disait strictement rien et ne m'inspirait absolument pas. J'étais là avant tout pour maîtriser mon pouvoir et éviter de tuer à moitié la prochaine personne qui oserait m'approcher. Bien que ça ne m'intéresse pas je n'aimais pas être en retard.

Je m'étais réveillée à l'heure habituelle mais j'avais passé un temps fou à chercher mon uniforme et mes gants en cuir. Je ne savais jamais où je les rangeaient et c'est ce qui m'avait mis en retard. Et en prime Wilo avait décidé de faire une petite escapade sans me prévenir du coup je l'avais cherché dans toute l'académie ce qui avait achevé de me mettre dans un retard monstre. Je courrais toujours en direction de ma salle de cours, Wilo sous un bras et ma sacoche de l'autre.

Et dire que ce foutu familier me faisait toujours la morale. Pour une fois c'était aussi de sa faute si je n'étais pas à l'heure. Mais ça le professeur n'en aurais sûrement rien à faire. Ma course ralentit peu à peu, j'étais enfin devant la porte. Je l'ouvris brusquement pénétrant dans la salle.


- Pardon du retard ! J'ai eu quelques soucis...

Quelques rires s'élevèrent dans la salle alors que je m'appuyais sur l'embrasure en bois, haletante. Je me redressais alors retirant les quelques mèches de cheveux qui s’étaient collées sur mes joues rougit par ma course. Wilo fila de mes bras pour gagner ma place alors que je posais les yeux sur mon professeur. Je fus surprise de son apparence, de long cheveux brun dévalant son dos  en cascade , un regard tout aussi foncé, le tout perché a une hauteur plus que considérable pour moi.  Je continuais de le fixer bouche bée avant de reprendre mes esprits en secouant la tête. Bien comme première impression, arriver en retard et en prime le fixer comme une idiote. C'était génial -ironie -.

Je soupirais bruyamment en entrant enfin, je baissais la tête évitant de faire la maline. Disons que j'avais déjà goutté aux heures de colle et que ça avait été un véritable carnage a coup de poil a gratter. Enfin bref, je m'assis à ma place en sortant mes affaires. Je lus alors le nom au tableau «  Umineko » ça ne me disais strictement rien.

Wilo se glissa discrètement sur mes genoux avant de se rouler en boule et de s'endormir. S'endormir... Moi aussi j'avais une envie horrible de dormir. Sans vraiment lutter je posais ma tête contre ma main en fermant les yeux, commençant légèrement a somnoler.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Kuromaru Umineko
Masculin
Messages : 59
Kamas : 3580
Date d'inscription : 29/01/2015
Humeur : Nya~ ! ...Quoi ça répond pas à la question ?!
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Lun 16 Mar - 22:31


Eh bien, on peut dire que c’est une entrée surprenante !
Une jeune demoiselle blonde qui vient tout juste d’entrer dans la classe avec fracas. Elle est couverte de sueur. Surement a-t-elle eu une panne de réveil ou quelque chose du genre.

- Pardon du retard ! J'ai eu quelques soucis...
- Il n’y a pas de soucis, ça arrive à tout le monde ! Vous pouvez aller vous asseoir mademoiselle. Lui répondis-je en souriant et en faisant un signe de la main vers la classe.

Les rires de ses camarades emplirent la salle pendant que la jeune blonde filait à sa place. Je tente de les calmer en leur demandant de baisser d’un ton et de m’écouter plutôt que de se focaliser sur la pauvre retardataire.

Je regagne donc l’attention de tous. Les yeux se concentrent sur moi pendant que je continue le cours. Je tente de leur inculquer l’importance des récepteurs dans l’utilisation de la magie. Baguettes, runes, sceaux, glyphes, incantations, cercles de transmutation… Tout y passe.

Tandis que je parle sans m’arrêter et ce d’une voix  fluide et animée, mon regard se penche sur la petite blonde qui s’était assise au fond de la salle. Son visage en dit long sur ce qu’il va arriver par la suite. Elle a les yeux mi-clos et lutte pour ne pas les fermer complètement. Drôlement audacieuse cette petite ! En plus d’arriver en retard, elle se permet de s’endormir à peine arrivée en classe.

Enfin bon, je continue mon exposé et, bien évidemment, je n’évite pas la fameuse question du « S’il est si important que ça d’utiliser des "enclencheurs", comment cela se fait-il que l’on puisse utiliser la magie sans en eux ? »

- Ma foi question très pertinente ! Ce qui amène une réponse tout aussi pertinente. Eh bien sachez qu’à chaque fois que vous utilisez votre magie, vous créez inconsciemment des incantations magiques qui apparaissent dans espace que quasiment personne ne peut voir. Cet espace, c’est celui sur lequel votre fluide magique, ou également appelé mana, circule. On appelle cet espace le plan magique.

Mon regard circule entre tous les visages pendant que je continue d’expliquer aux élèves comment les chercheurs et scientifiques ont découverts la présence de différents plans nous entourant et auxquels nous faisons partis. Cependant, mes yeux finissent encore une fois leur route sur la jeune fille aux cheveux blonds. Elle a fini par s’endormir à ce que je vois…
Je soupire un bon coup et je me dirige vers la liste d’appel présente sur mon bureau. J’arrête soudainement de parler et me met à chercher sur le trombinoscope de la classe le nom de la demoiselle.

Eeeeet trouvé. Louca Erckidia. Ma foi, elle possède un nom assez compliqué cette petite, mais qu’importe. Je me dirige silencieusement jusqu’à elle en traversant le long de la classe.
Ses petits camarades tentent désespérément de la réveiller mais n’osent pas la toucher ou la secouer.

J’arrive finalement devant elle, ou du moins devant son pupitre. Un léger rictus se dessine sur mon visage tandis que je me penche légèrement et que j’approche ma main de sa table. Je tape quelques petits coups sur la table comme si je toquais sur une porte et la jeune fille se réveille brusquement.

- Veuillez rester attentive mademoiselle Erckidia, mes cours pourraient vous être utiles afin de parfaire votre apprentissage ! Lui dit-je d’un ton compatissant en penchant légèrement la tête sur le côté.

Il est vrai que mon cours ne doit pas être le plus facile à assimiler, surtout de bon matin, néanmoins le rôle de professeur voulant instruire ses élèves me plait plutôt bien et ce serait dommage que je ne joue pas ce rôle jusqu’au bout.

Me redressant et retournant mes mains dans mes poches, je lui lance un petit sourire afin qu’elle ne prenne pas mon action comme une représailles.

- Essayez de rester éveillée et écoutez attentivement d’accord ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Mar 17 Mar - 15:37


Toi qui m'intrigue tant...


Sa voix avait un petit côté enivrant, je n'écoutais d'ailleurs pas son cours juste sa voix. C'est d'ailleurs grâce ou à cause de ça que je ne pu m'empêcher de m'endormir, ma tête glissa sur le bureau alors que les derniers éclats de sa voix parvenait à mes oreilles. Affalé sur le bureau, complètement endormit je ne remarquais pas que certains de mes camarades tentaient de me réveiller sans résultat. De petits bruits attirèrent mon attention.

- Mmh.. grognai-je sans pour autant ouvrir les yeux.

- Veuillez rester attentive mademoiselle Erckidia, mes cours pourraient vous être utiles afin de parfaire votre apprentissage !

Cette voix... Je sursautais violemment, ouvrant de grand yeux rond face à mon professeur alors qu'un flux de pouvoir parcourais mon corps le faisant grésiller au passage. Je ne pu m'empêcher de piquer un fard des plus voyant et des plus humiliant. Le regard fuyant, les joues rouges, je soupirais bruyamment.

- Désolé.. Eheh..

Rire nerveux, génial. Wilo se réveilla enfin et monta sur la table devant moi, remuant ses deux queues. Il frotta doucement sa tête contre ma joue. Depuis quand mon renard était naturellement affectueux ? Boh.. De toute façon avec lui je ne cherchais plus vraiment à comprendre, mais je savais que son contact avait le don de me canaliser et de me calmer. C'est ce qu'il fit d'ailleurs, je n'avais pas remarqué, mais mon corps avait continué de produire des étincelles. La voix de Monsieur Umineko me ramena malheureusement sur terre.


Je le regardais alors se retourner avec son petit sourire au coin des lèvres. S'il pensait m'amadouer de la sorte ça ne serait pas vraiment gagné... Ce professeur certes nouveau, avait déjà une jolie petite réputation à son actif et nous en avions certainement tous entendu parler sans exception. Je le regardais s'éloigner de dos avant de me mettre à fixer l'extérieur pensive. Je ne fis pas l'erreur de m'endormir pendant le reste des cours, je m'étais déjà fais assez remarquer comme ça pas besoin d'en rajouter. Le reste du cours passa doucement, lentement... Je ne comprenais pas grand chose et je n'avais pas envie de faire l'effort de comprendre. Je me contentais donc d'écrire quelques fois lorsque je voyais le professeur tourner la tête dans ma direction.

La sonnerie retentit enfin, je poussais un petit gémissement tout en m'étirant sur ma chaise. Wilo sauta rapidement de mes genoux, je me redressais et le suivi après avoir rangé mes affaires. Je me tournais vers le professeur.


- Aurevoir Kuro-sensei.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Kuromaru Umineko
Masculin
Messages : 59
Kamas : 3580
Date d'inscription : 29/01/2015
Humeur : Nya~ ! ...Quoi ça répond pas à la question ?!
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Mar 17 Mar - 19:51


La jeune fille sursaute en me voyant devant elle. Logique je suppose aux vues de ce réveil abrupt. Devenue toute rouge, elle préfère éviter mon regard en tournant un peu les yeux ailleurs. Je ne peux m’empêcher de trouver ça adorable… Comme quoi même derrière le pire des hypocrites se cache un cœur.

Il y a ses quelques arcs électriques qui parcourent son corps et se glisse le long de la table. On dirait bien que notre belle au bois dormants ne maitrise pas sa magie… Plutôt ironique pour quelqu’un qui dort en cours de magie.

- Désolé.. Eheh..

Ma foi, avec une réponse pareille, je doute que cette demoiselle ne va réussir à suivre mon cours. Enfin bon, au moins elle sera éveillée. Mais pour combien de temps… ?

Son petit compagnon apparait sur la table et se met à se frotter contre elle, comme pour prendre sur lui toute l’électricité qu’elle a autour d’elle. Quel animal fidèle ! Si seulement Kuréa pouvait être pareille.

- Je t’entends…

Ah…

Finissant d’encourager Mademoiselle Erckidia à rester éveillée, je me retourne vers mon bureau et continue mon exposé. Les minutes passent et nous tournons autour du sujet du mana. Les élèves semblent plutôt s’y connaitre sur le sujet, voilà une bonne chose en tout cas. Ce fluide est considéré comme le sang des mages et sorciers. C’est l’essence même de la magie et sans elle, nous ne serions pas capables d’accomplir les miracles que nous réussissons à produire aujourd’hui. On l’assimile habituellement à la couleur bleu, mais en réalité, la couleur du mana dépend de son utilisateur et de son type de magie. Pour ma part, mon mana est bleu acier, voir noir parfois, mais ça, je ne le sais que grâce aux mages sensoriels de mon monde.

Je n’ai à peine le temps d’aborder les règles et limites du mana que la cloche sonne pour annoncer la fin du cours. Les élèves se lèvent, me saluent, et se dirigent tous vers la sorties afin de se rendre à leur prochain cours, ou bien leur temps de pause.

La petite blonde se met également à se lever et à s’en aller. Elle me regarde et prononce rapidement un  « Au revoir » à mon egard. Seulement, il ne faut pas que je la laisse s’en aller comme ça.

- Attendez, Mademoiselle Erckidia. Venez me voir un instant s’il vous plait.

Je dois cerner ses difficultés et voir si jamais elle a un problème, après tout c’est mon boulot non ?
Ou bien, est-ce quelque chose d’autre qui me pousse à vouloir lui parler, peut-être cette curieuse envie d’en savoir plus sur elle.
La jeune fille s’approche et la salle se vide petit à petit. Je la regarde, les bras croisés. Elle est vraiment petite comparé à moi. Pas que je sois un géant, mais bon…

Je ferme doucement les yeux et adopte un visage le plus neutre possible.

- Vos pouvoirs, savez-vous pourquoi vous ne les maitrisez pas ? C’est simple…

Je tourne lentement mes yeux vers la fenêtre pour observer l’extérieur, marquant un court moment de pause, puis ramène mes yeux vers les siens et lui dit alors.

- Vous manquez de maitrise sur votre mana. La raison pour laquelle vous ne réussissez pas à contrôler vos courants électriques vient de là.

J’esquisse un sourire face à son visage inquiet, comme pour essayer de la rassurer puis lui lance avec une voix encourageante.

- Ne vous en faites pas, vous serez en mesure de débloquer cette maitrise au fur et à mesure. Si vous le voulez, passez me voir ce soir vers 17h dans cette même salle. Je vous expliquerai quelques détails qui pourront vous être utiles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Mer 18 Mar - 2:23



Toi qui m'intrigue tant...



-Attendez, Mademoiselle Erckidia. Venez me voir un instant s'il vous plait.

Je me stoppais net, surprise. Pourquoi il voulait me voir ? Certes je n'avais pas vraiment suivi le cours mais j'étais restée éveillée. Puis pourquoi ça m'impressionnait autant ? Décidément quelque chose clochait chez moi aujourd'hui. La salle se vida très rapidement, trop rapidement.. Je me retrouvais bien vite avec le professeur.
Il était devant moi, droit comme un i les bras croisés. Je le trouvais impressionnant, pas seulement pour sa carrure, mais aussi pour cette aura qu'il dégage. Doucement je m'approchais de lui me demandant toujours ce qu'il pouvait bien me vouloir, c'est alors qu'il ferma les yeux adoptant un visage sans émotions. Cet instant me permis de détailler un peu son visage. Il avait l'air si jeune et pourtant pour être professeur, il fallait tout de même avoir un certain âge, je regardais alors ses cheveux, bruns, soyeux, long. Cet homme était quelques peu différent, j'observais alors les oreilles perchaient sur son crâne. J'aimais bien ce côté des hybrides ça leur ajoutaient un petit quelques choses.


- Vos pouvoirs, savez-vous pourquoi vous ne les maîtrisez pas ? C'est simple... Vous manquez de maitrise sur votre mana. La raison pour laquelle vous ne réussissez pas à contrôler vos courants électriques vient de là.

Il avait rouvert les yeux et je ne l'avais pas lâché du regard, écoutant ce qu'il me disait par la même occasion. Quand enfin il reposa les yeux sur moi je sursautais espérant qu'il ne m'est pas prise sur le fait. Je n'aimais pas aborder le sujet de mon pouvoir... A chaque fois je revoyais le visage de ce garçon, complètement brûlé, entrant dans l'ambulance alors que moi je fuyais comme une lâche. Je ne savais même pas s'il s'en était réellement sortit, je n'avais jamais cherché à savoir, je ne voulais pas savoir. Je soupirais discrètement sans croiser le regard du professeur, il du prendre mon expression pour de l'inquiétude vue les paroles qui suivirent.


- Ne vous en faites pas, vous serez en mesure de débloquer cette maitrise au fur et à mesure. Si vous le voulez, passez me voir ce soir vers 17h dans cette même salle. Je vous expliquerai quelques détails qui pourront vous être utiles.

J'avais envie de rire à gorge déployée. Cette maîtrise ne me serait pas acquise avant des années voir peut être jamais, c'était aussi pour ça que Wilo était à mes côtés ce renard si petit soit-il n'est autre que la bride qui enchaîne mon pouvoir lorsqu'il déborde.

- Je viendrais... Mais... Je ne pense que vous perdez votre temps monsieur. Je ne suis là que depuis quelques mois donc je ne le maîtrise pas et il réagit principalement selon mes émotions... Enfin.

Je levais doucement la main défaisant mon gant en cuir laissant apparaître l'une de mes mains pâles. Sérieusement ? Qu'est-ce que je foutais ?

- Je ne le contrôle que quand je suis calme... Ou maître de moi-même.

Je posais doucement un doigt sur sa main envoyant une légère décharge, mon pouvoir me parcourut, pourtant il prenait sa source dans la paume de ma main. Mais je le sentais aller et venir dans tout mon corps, quand il était là, je me sentais entière comme s'il absorbait tous mes problèmes sur son passage. Rapidement Wilo s'approcha de nous, anxieux, ce fut le moment que je choisis pour retirer mon doigt en remettant mon gant.

- Pardonnez - moi. Je serai là à 17h, au revoir Monsieur.

J'esquissais un vague sourire avant de me baisser et d'attraper doucement Wilo. Tournant les talons je quittais la salle, refermant la porte derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Kuromaru Umineko
Masculin
Messages : 59
Kamas : 3580
Date d'inscription : 29/01/2015
Humeur : Nya~ ! ...Quoi ça répond pas à la question ?!
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Sam 21 Mar - 3:09


La demoiselle semble m’éviter du regard. Peut-être suis-je trop rentre-dedans avec elle ? Surtout sachant que c’est notre premier cours ensemble. Mais est-ce vraiment ma faute au moins ? Je ne propose que de l’aider pourtant…

Je suppose que je me pose trop de questions. Je vais me contenter de faire mon métier sans chercher à trop me focaliser sur la façon dont j’exprime mes propos. Après tout, si l’intention est là, le reste viendra par la suite.

- Je viendrais... Mais... Je ne pense que vous perdez votre temps monsieur. Je ne suis là que depuis quelques mois donc je ne le maîtrise pas et il réagit principalement selon mes émotions... Enfin.

Je la regarde attentivement sans dire un mot. Elle enlève l’un de ses gants en cuir et commence à faire danser de petits arcs électriques sur son autre main comme pour me montrer à quel point son pouvoir est indomptable. Je ne peux m’empêcher d’observer ses petites mains blanches. Ses doigts sont si fins et courts et sa peau parait si douce et fragile... Elle provoque en moi un sentiment que je ne peux comprendre…

Je sens ma main se tendre et aller inconsciemment vers elle pour la toucher, mais je m’arrête au dernier moment, ramenant celle-ci vers moi. J’espère qu’elle ne m’a pas vu, autrement elle pourrait se poser des questions…

Je reprends vite mon sérieux et la jeune fille remet son gant en cuir sur sa main. Elle me sourit timidement et me lance alors :

- Pardonnez - moi. Je serai là à 17h, au revoir Monsieur.

Pas un seul mot ne sort de ma bouche. Je ne fais que la dévorer du regard, sans plus savoir quoi penser. Elle me tourne le dos, sort de la classe et referme doucement la porte en silence.
Qu’est ce qui me prend ? Est-ce que c’est parce que je ne sais pas comment lui donner l’envie de s’investir que je réagis de la sorte ? Ou bien peut-être parce que j’ai peur se fiche totalement d’être aidée… Bon sang, me voilà encore à me triturer la tête de questions ! Je suis vraiment irrécupérable parfois…

Pour le moment je dois penser aux autres cours que j’ai à donner, je me pencherai sur la question du cas de Louca Erckidia plus tard quand j’aurai du temps libre.

Rangeant mes affaires, je sors de la salle et me dirige vers la prochaine salle de cours.
La matinée passe rapidement… Trop rapidement…

Et voilà que sonne les coups de midi. Je m’achète un petit encas ainsi que quelque chose à manger pour Kuréa et me dirige vers les bancs de la cour, rejoignant celle-ci qui a surement du passer la journée à flâner ici et là. Je m’assois près d’elle et lui tend de la nourriture pour familier que j’ai acheté plus tôt.

- Qu’est-ce que c’est cette pâtée immonde ?!
- Tais-toi et mange ! dis-je en soupirant.
- Il n’est pas question que je mange ça, donne-moi un peu de ton repas à la place !

Un autre long soupir râleur sorti de ma bouche. Elle est vraiment casse pied quand elle veut celle-là… Enfin bon, je partage donc mon repas avec mon cher compagnon et commence à réfléchir à ce que je pourrais faire pour le cas de Mademoiselle Erckidia. Elle a tendance à se laisser sous le coup des émotions, ce qui, pour certaines magies sont un moyen essentiel pour rendre ses sorts plus puissants. Malheureusement il faut quand même un certain contrôle de soi que cette jeune blondinette n’a pas.

Mes yeux se perdent dans le vide pendant un moment et je regarde le ciel gris remplit de nuages annonciateurs de pluie. Et à peine l’avais-je prévu que cela arrivait. La pluie se met à fariner sur nous. Prenant Kuréa dans mes bras ainsi que toutes mes affaires, je fonce rapidement me mettre à l’abri. Une chance que j’ai pu anticiper le coup car désormais c’est une pluie battante qui tombe du ciel désormais totalement assombri. Plus qu’à aller se poser dans une salle…

Je monte donc au 2eme vers la salle ou se déroulera mon prochain cours. Je m’installe sur le bureau et y dépose mon repas ainsi que Kuréa qui se roule en boule sur ma chaise en ronronnant.

- Il fait plutôt noir ici… Je vais allumer la lumière.
- Hmmm.

J’appuie sur l’interrupteur et regarde les néons s’éclairer. Mes yeux restent fixés un instant sur eux, comme admiratif devant ce phénomène. Le bruit de la pluie frappant les vitres de la salle résonnent et donnent une ambiance plutôt paisible à la scène.
Au milieu de la salle vide je me tiens, tenant mon menton d’une main tandis que les rouages de mon cerveau cherchent une solution. L’électricité… C’est une histoire d’équilibre entre ions positifs et négatifs. D’équilibre et de matériaux conducteurs. Le corps humain est un conducteur…
Ce qui signifie qu’un mauvais contact avec Louca et je finirai électrocuté. Voilà le principal problème à régler avant d’aller dans le vif du sujet. De ce que je sais, le bois est un matériau isolant, c’est une bonne chose car les bureaux ainsi que les estrades sont faites en bois. Si je trouve un sceau ou une formule augmentant le potentiel d’isolation du bois, peut-être que j’aurai ce soucis en moins.

- Kuréa ? Je vais un instant à la bibliothèque, est-ce que tu veux venir ?
- Non… Je veux juste dormir nyaaaaaaan~
- Dans ce cas je reviens dans un instant.

Je fouille dans ma sacoche et y retire une petite boite que je ramène avec moi, puis me dirige vers la bibliothèque. Il ne me reste plus beaucoup de temps, il va falloir faire vite…

J’entre dans le bâtiment, demande le rayonnage des sceaux et runiers puis m’y dirige d’un pas vif. J’ouvre la petite boite noir et en sort une paire de lunette rondes que j’utilise généralement pour la lecture. Pas que je sois presbyte ou quoi que ce soit d’autre, mais je préfère toujours les porter sur moi pour ne pas trop abimer ma vue lorsque je suis sur un livre.

Mes lunettes sur mon nez, je recherche parmi les étagères celle pour laquelle je suis ici. Le sujet est malheureusement vaste, c’est pourquoi je prends les encyclopédies que je considère comme les plus aptes à contenir ce que je cherche et me met  à les feuilleter. Dans le premier, je ne trouve rien que je n’ai pas déjà lu ailleurs ou que je ne connaisse pas. Le deuxième par contre me fait tomber sur un pentacle pouvant me donner les propriétés que je recherche. Seulement, celui-ci n’est pas entier. Par chance j’ai surement l’autre moitié ainsi que la formule nécessaire pour activer son véritable potentiel dans mon petit carnet de notes. Je dessine rapidement le pentagramme nouvellement apprit, range les trois livres et retourne de ce pas à la salle de cours.

Le temps que j’arrive dans la salle que les élèves étaient déjà là. Je ne m’embête pas et commence immédiatement le cours des deuxièmes années. Les heures passent et j’enchaine les heures de cours jusqu’à 16h30.

Me voici donc de retour dans la salle de cours de ce matin à une demi-heure de ma rencontre avec Mademoiselle Erckidia. Je n’ai pensé qu’à ça de l’après-midi. A comment dessiner le double pentacle, comment réciter la formule d’activation… Mais que faire ensuite lorsque les conditions de sécurité auront été finalisées ? Je n’y avais plus vraiment réfléchis !

Et si je la faisais ressentir une importante accumulation de sentiments et de sensations tout en tentant de débloquer ses circuits magiques ? Peut-être que ça pourrait marcher !
Ce problème réglé, je prends un morceau de craie et commence à dessiner sur mon bureau le pentacle que j’ai trouvé dans le livre de ce midi, puis je sors mon petit carnet et recopie le second pentacle qu’y s’y trouve.  
Pendant quelques minutes, je récite dans ma tête la formule que j’aurai à lancer lorsque la blondinette sera à l’intérieur du double pentacle.
Feuilletant encore un peu plus mon carnet, je vérifie les points que j’aurai à stimuler pour provoquer une réaction adéquate de la part de la jeune fille. Coin extérieurs des genoux, le long des bras, le long de la colonne vertébrale, le ventre, en haut de la poitrine, la nuque ainsi que les mains...
Ça ne m’enchante guère vu que ses zones peuvent être d’avis à des questionnements, mais j’espère tout de même qu’elle ne le prendra pas comme un abus de ma part sur sa personne…
Je ne vois pas les minutes passer, seul en train de regarder la pluie par la fenêtre. Le temps qu’il fait dehors ne m’aide d’ailleurs pas à savoir quelle heure il est… Il fait sombre dans la salle de cours. L’odeur de la craie y est encore abondante, et les bruits des gouttes d’eau frappant le verre des vitres est toujours aussi plaisant à entendre. Pourtant un glissement de porte vient perturber cette apaisante mélodie. Je me retourne lentement et observe la personne qui vient tout juste d’entrer.
- Ah ! Mademoiselle Erckidia, venez donc par ici.

Je lui montre de la main le bureau ainsi que le double pentacle m’y dirige également.

- Pouvez-vous vous asseoir sur ce sceau s’il vous plait ? Ne vous en faites pas, il ne vous fera rien de mal !

La jeune fille s’exécute et me voilà en face d’elle. Elle semble perplexe, je le serai aussi dans son cas… Mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Je me mets alors à lire l’incantation encore toute fraiche dans ma tête et les écritures se mettent à briller. Le double pentacle réagit à chaqu’un de mes appels ainsi qu’à chaque fois que je prononce le nom de l’entité de Foudre qui me permettra de canaliser les pouvoirs de la jeune fille. Le nom de « Baal » revient bien évidemment plusieurs fois, lui, démon et roi des esprits de foudre me seront de la plus grande aide afin de contrôler les effets néfastes que pourraient avoir l’électricité de Miss Erckidia sur mon enveloppe corporelle.

Après quelques secondes, l’incantation est terminée et je peux enfin souffler. Je pose mes deux bras de chaque côté de la blondinette et plonge mon regard dans le sien. Elle est un peu plus en hauteur que moi, ce qui, peut-être, lui donnera un peu plus de confiance.

- Bien… Nous allons pouvoir commencer. Ce sceau va permettre au bois de capter toute votre magie électrique, alors pas la peine de vous contenir, laissez-vous juste aller. Je vais vous tenter de stimuler vos points de concentration magique afin, je l’espère, de les libérer un minimum.

Je lui lance un sourire pour tenter de la rassurer. Espérons que ce n'aura pas l'effet contraire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Sam 21 Mar - 23:57



Toi qui m'intrigue tant...


Je venais tout juste de quitter la salle de cours encore un peu mal à l'aise bien que n'étant plus en sa présence, je me rendis à mon cours suivant. La mâtinée passa trop lentement de plus n'aillant pas pu dormir à ma première heure de cours j'entrepris de me rattraper sur les suivantes, me faisant remonter les brettelles plus d'une fois. Mais peu importé, j'étais fatigué et en prime ce soir j'allais devoir utiliser mon pouvoir ce qui avait le don de m'angoisser prodigieusement. Si le professeur ne trouvait pas un moyen de se protéger ça ne pourrait être qu'une véritable boucherie, donc, au fond de moi je priais pour que M.Umineko trouve une solution viable.

Midi. Enfin ! Je mourrais vraiment de faim cette fois. Sans perdre de temps je rangeais mes affaires et rejoint le réfectoire. Je trouvais une place sympathique et m'y installé avec Wilo, comme bien souvent je partageais mon repas avec lui. Après tout si je mangeais de la bonne nourriture il y avait aussi droit, nous ne mîmes pas longtemps à finir notre repas tous les deux. Me levant je débarrassais rapidement ma table et regagné la grande cour, Wilo sur mes talons. En attendant que les cours reprennent je m'installais sur un bac, discutant un peu avec mes camarades histoire de penser à autres choses que ce qui m'attendait ce soir.

Je soupirais alors que la sonnerie retentissait m'indiquant que les cours reprenaient. Attrapant sac et boule de poils je retournais en cours. C'était lassant, pesant, grisant, déprimant et tout autre qualificatif du genre. Les seuls cours qui m'intéressaient été encore une fois ce qui me permettaient de travailler ma maîtrise du pouvoir, donc même si j'angoissais pour ce soir j'étais bien contente d'avoir cet entraînement. Mais je me demandais encore comment il allait procéder.

La pluie tombait maintenant depuis un moment, je ne m'en étais pas vraiment aperçue jusque là. Me voilà hors de la salle de cours, les couloirs sont extrêmement sombres à cause du ciel gris et l'on peut entendre les gouttes s'écraser violemment sur les vitres. Je marchais dans les couloirs pour rejoindre la classe de Kuro-sensei, l'angoisse montant un peu plus à chaque instant.

J'arrivais enfin devant la porte de la salle de classe. Il m'indique sans attendre de m'asseoir au centre d'un pentacle, du moins je crois que c'est ça. Je m'exécute un peu perplexe. Levant alors mon regard vers lui je continue de le fixer incrédule. C'est le moment qu'il choisit pour m'expliquer un peu plus précisément le pourquoi du comment je suis assise sur un bureau comme une idiote, les lettres du pentacle c'étaient illuminés et m'avait laissé encore un peu plus perplexe quant à la suite des événements. Il posa chacune de ses mains autour de moi approchant son visage du mien, je clignais des yeux mal à l'aise avant de me reprendre et de retirer mes gants.

Si je les avais gardés cela aurait trop retenue mon pouvoir et je me serais épuisée pour rien. Doucement, je fis glisser le cuir fin de mes doigts les libérant enfin et totalement depuis très longtemps. Sans que n'eut le temps de réagir le professeur avait déjà baissé l'une de mes chaussettes hautes, je sursautais retenant une première vague.

- Qu..qu'est-ce que.. ?!

Mais qu'est ce qu'il faisait bon sang ? Il caressa alors doucement le coin extérieur de mes genoux. Je frissonnais légèrement à son touché, c'était tellement bizarre de se faire toucher de la sorte, je ne pouvais retenir le feu qui brûlait mes joues. Mais heureusement je pus retenir une première vague, il me suffit de me concentrer un peu pour la retenir. Je ne voulais pas le blesser et je n'étais pas convaincu que son pentacle marche réellement.


Quelques secondes plus tard il passait à mes avant bras, passant derrière moi il entreprit de faire glisser mon gakuran alors que je remontais mes manches. Ses doigts passèrent doucement dessus, son touché me fit sursauter et je ne pus retenir une salve d'électricité qui me parcourut violemment. Je perdais peu à peu le contrôle que j'avais eu jusqu'à maintenant.

Son autre main glissa le long de mon dos alors que l'autre continuait de caresser doucement mon bras, autre salve plus puissante cette fois. J'entrouvris la bouche la bouche sous le choc, ça ne faisait pas très mal encore, mais je ne l'avais pas vu venir celle là. Il ne me prévenait pas à chaque fois qu'il changeait d'endroit et c'est surtout ce qui me surprené. Je ne connaissais aucun de ses angles d'attaques.

Alors que je commençais à reprendre un peu mes esprits la main sur mon bras passa en dessous de ce dernier pour attérrir sur mon ventre. Je me crispais d'un coup, est-ce vraiment une façon de libérer mon pouvoir ? J'avoue que quelques questions du genre me trotter dans la tête. La réaction de mon corps confirma mes pensées, mon pouvoir explosa dans la pièce sans que je puisse faire quoi que ce sois. Mon corps tout entier était parcouru de par mon pouvoir et l'air ambiant devait l'être aussi, les lumières commencèrent à osciller dangereusement.


Ses deux mains virèrent de bord passant sur le haut de ma poitrine et dans ma nuque. Ce fut la goutte que je ne pus supporter, l'électricité éclata littéralement hors de moi, faisant sauter les néons au-dessus de nous. Je ne vis pas vraiment ce qu'il se passait autour de moi. Je respirais la bouche ouverte, la respiration sifflant, ma vue se brouillait peu à peu, j'étais tout bonnement épuisé comme jamais. Il n'eut pas le temps d'atteindre un autre point que je tombais des déjà à la renverse, je tentais de maintenir mes yeux ouverts tout de même, essayant de maîtriser un minimum les arcs d'électricité qui venaient frapper les murs pour rebondir sur celui d'en face.

- Peut..plus.

Alors que je bredouillais quelques mots grâce au peu d'énergie qu'il me restait ma tête s'écrasa contre son torse. Un sentiment de sécurité m'envahis alors quelques instants, le temps qu'il fallut pour que mes paupières tombent lourdement. Je n'en pouvais plus, je ne voulais qu'une chose c'était dormir, dormir profondément et longtemps. Je ne savais pas si je faisais un malaise ou si je dormais, je savais juste que j'étais incapable de bouger. Puis doucement je sombrais totalement contre le torse du professeur l'esprit vide.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Kuromaru Umineko
Masculin
Messages : 59
Kamas : 3580
Date d'inscription : 29/01/2015
Humeur : Nya~ ! ...Quoi ça répond pas à la question ?!
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Dim 22 Mar - 5:16


La voilà assise sur mon bureau et me regardant les yeux dans les yeux. Le double pentacle est à priori prêt, espérons qu’il tiendra…
Elle se met à enlever ses gants, dévoilant encore une fois ses petites mains blanches. C’est une bonne initiative, le cuir aurait très probablement perturbé notre expérience en contenant le plus gros de ses pouvoirs.

Sans plus attendre je m’attèle à lui enlever ses bas, dévoilant ainsi ses petites jambes frêles. Une légère décharge parcourt ma main ; je serre les dents sous mes lèvres pour ne pas lui montrer que j’ai ressenti le coup de jus. Heureusement, j’arrive à me concentrer sur autre chose que la petite dose de courant qui m’a traversé les mains. En caressant sa peau j’arrive à m’apaiser. Celle-ci est douce et mes doigts se plaisent à la parcourir. Je me mets à lui caresser le point de concentration le moins important, à savoir les genoux. Bien entendu, cela n’eut pas vraiment l’effet escompté, mais ce n’est qu’un début après tout…

Jetant donc mon dévolu ailleurs, je passe mes mains le long de ses bras et me mets à appuyer sur tous les points de connexion et de concentration magique qui peuvent s’y trouver. Je sens la foudre parcourir son corps, puis le mien, mais grâce au pentacle je ne ressens rien d’autre qu’un coup de jus mineur encore une fois.

Je glisse l’une de mes mains dans son dos, le long de sa colonne vertébrale. Je l’entends hoqueter lorsque mes doigts longent son échine. L’électricité parcourt nos corps plus intensément. Cette fois-ci je ressens la douleur du courant me parcourir légèrement les deux bras. Je serre un peu plus les dents pour ne rien laisser paraitre ni lâcher. Je sens dans le bas de son dos une minuscule accumulation magique que je tente de masser afin de la libérer. Étrangement, il n’y a aucun mal qui ne m’arrive lorsque je prolonge mes palpations. C’est principalement lorsqu’elle ne s’y attend pas que ses salves électriques sont les plus redoutables.

Le bras gauche n’aillant rien donné, j’abandonne celui-ci pour aller directement sur le point suivant, son ventre. Je sens son corps se contracter au contact de mes doigts et son contrôle d’elle-même semble atteindre ses limites. Des arcs électriques se mettent à parcourir la pièce et à frapper un peu partout autour de moi, mais je ne me déconcentre pas. Les éclairs ont beau me passer à côté et me menacer dangereusement, je continue activement mes massages et je fais se détendre la tension magique que je ressens sur son abdomen.

Le temps presse… Si je ne veux pas mourir ou provoquer sa mort, je dois absolument finir ce que j’ai commencé. Toujours avec le plus grand calme et un sang-froid exemplaire, je pose une main dans son cou et l’autre au-dessus de son cœur. L’effet est dramatique. Miss Erckidia perd le total contrôle de ses pouvoirs et la foudre s’abat partout autour de nous. Je sens un courant des plus désagréables me traverser tout le corps et me donner l’envie de me tordre de douleur, et pourtant je résiste. Mes poils se dressent sous mes vêtements et mes cheveux aussi. Je me mords les lèvres presque au sang pour résister à la douleur et à l’envie d’abandonner. Je suis beaucoup plus fort que ça bordel !

J’entends la respiration de la jeune fille devenir saccadée et je la vois suer à grosse goutes. Elle est en train perdre pied. Son pouvoir magique arrive à sa limite et il n’y a rien que je puisse faire pour l’en empêcher. Par chance, je trouve le point principal de notre problème. Toute la circulation du flux magique est obstruée à hauteur de son cou. Voilà donc une partie de la solution qui pointe son nez.

Malheureusement pour moi, je n’ai pas le temps de m’exclamer « Victoire !» qu’un arc électrique me frôle la joue droite en la brulant et en provoquant l’apparition d’une plaie légère. Mademoiselle Erckidia glisse quelques mots avant de se laisser tomber contre moi. La salle redevient quasiment silencieuse, la demoiselle perd connaissance, sa tête appuyée contre mon torse.

Je soupire en la regardant endormie contre moi. Elle avait vraiment fait de son mieux, et était désormais totalement épuisée. Son visage semble paisible et presque souriant selon comment on l’observe. Allongeant son corps le long du bureau, je prends ma sacoche et la vide entièrement afin de la poser sous sa tête comme oreiller. Je retire ensuite ma veste et couvre la jeune fille avec.

J’attrape sa main droite et la serre tout doucement dans mes propres mains afin de lui laisser un signe de ma présence auprès d’elle.

Je m’assois enfin sur ma chaise, mes mains tenant la sienne et mes yeux fixés sur son visage. Je l’observe attentivement en espérant qu’elle se réveillera rapidement. Le bruit de la pluie qui tombe à l’extérieur agit presque comme une berceuse… Donnant à cette scène une impression de rêve.

- Vous avez bien travaillée Miss Erckidia… Reposez-vous autant que vous le pouvez.




Dernière édition par Kuromaru Umineko le Dim 22 Mar - 21:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Dim 22 Mar - 20:23



Toi qui m'intrigue tant...


Le noir, rien d'autre que le noir. La fatigue aussi, j'ai froid, juste le fait de réfléchir me fatigue vraiment. Mais il y a quelques choses de chaud, sur ma main. C'est agréable et ça me rassure. J'avais sentis que quelqu'un soulevait mon corps pour me positionner correctement avec quelques choses de mou sous la tête, ça faisait du bien et je pus me laissais aller pendant quelques minutes. Minutes qui me parurent bien courtes lorsque je me redressais d'un coup, les yeux grands ouverts sous la stupeur.

Je ne savais pas pourquoi d'un seul coup j'avais ouvert les yeux, mais j'étais bien réveillée maintenant, épuisée, mais réveillée. Mon regard se posa sur le professeur assit près de moi, je tenais toujours sa main entre mes doigts, les serrant avec force bien que cela ne du pas vraiment lui faire mal. Son regard avait l'air quelques peu surpris, l'avais-je fait sursauter ? C'est alors que je vis la coupure sur son visage, le dévisageant j'avançais doucement ma main vers son visage sans vraiment savoir ce que je faisais.


- Je suis désolé..

Bredouillais-je en effleurant la plaie du bout des doigts, je ne voulais pas lui faire mal. Mais je me sentais excessivement mal de l'avoir blessé parce qu'en plus je n'en avais vraiment aucun souvenir. Reculant la main je la passais sur mon visage avant qu'elle ne finisse sa course dans mes cheveux, mes souvenirs étaient vraiment flou je me rappelais vaguement de la foudre qui éclatait d'un mur à l'autre de la pièce, des néons qui avaient explosé dans un grand bruit qui avait bruyamment raisonné. Je fermais les yeux, j'avais mal à la tête.

Gardant toujours les yeux fermés je remontais mes chaussettes jusqu'à mes cuisses. Rougissant au passage de la tenue honteuse que j'avais eu face à ce professeur, je descendis de la table en titubant un peu jusqu'au bureau d'en face auquel je me reteins. Je pris une grande inspiration qui calma mon étourdissement. Me redressant je souris à nouveau au professeur les joues toujours rouges, avant de jouer nerveusement avec mes cheveux.


- Je suis désolé encore.. Je vais regagner ma chambre, il vaut mieux ça je pense..

Sur ces quelques mots je récupérais mes affaires et remarquais -a mon grand étonnement- que Wilo avait déserté la pièce depuis un moment. Je soupirais alors et approchais de la porte pour quitter la salle de classe.

- Encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Kuromaru Umineko
Masculin
Messages : 59
Kamas : 3580
Date d'inscription : 29/01/2015
Humeur : Nya~ ! ...Quoi ça répond pas à la question ?!
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~] Mar 24 Mar - 21:19


La jeune fille resta inconsciente pendant dix bonnes minutes. Minutes pendant lesquels je lui serrai les mains en la fixant des yeux sans trop bouger. Elle semblait sourire parfois quand je frottais mes doigts sur sa paume.

Son visage innocent et paisible me berça d’un agréable sentiment de bien-être, comme si une bulle de coton s’était créée tout autour de moi. Qu’est ce qui me prend d’être aussi sentimental…
Pourtant mon cœur s’apaisa en sa présence, je ne peux le nier. Cruel et Sublime à la fois, cette sensation de douceur m’enivrai à m’en rendre dépendant.

Je devrai m’éloigner, la lâcher, pourtant je n’y arrive pas…
Brisant la bulle dans laquelle s’était engouffrée mon âme, la jeune blonde se releva dans un sursaut, les yeux grands ouverts. Cela me fit sursauter sur le coup, bien entendu, mais provoqua aussi l’apparition d’un sourire plein de compassion sur mon visage.

- Rebonsoir, Mademoiselle Erckidia…

Elle m’observa un instant et remarqua la blessure que je m’étais faite au visage. Sa main s’avança timidement vers celle-ci avant de doucement frôler la plaie encore ouverte de ses doigts. Elle avait l’air de culpabiliser aux vues de son regard et s’excusa d’une voix innocente.

Je fermai les yeux à son toucher et frottai doucement ma joue contre ses petits doigts, fermant mes yeux à moitié. Je murmurai alors tout doucement à la jeune fille :

- Ne vous en faites pas, ce n’est rien de bien méchant.

Elle retira sa main et la passa intuitivement dans sa tignasse blonde. La belle était complètement perdue, et ça se comprenait après tous les évènements qui venaient de se produire. Elle ferma les yeux et remit rapidement ses chaussettes hautes rougissant au passage. Peut-être se doutait-elle du fait que je la dévorai du regard sans vraiment m’en rendre compte.

Je la fixai dans le moindre de ses mouvements, comme si j’étais avide de manquer ne serait-ce qu’un de ses clignement d’yeux. Elle redescendit de mon bureau un peu maladroitement et alla s’appuya sur une table non loin de celui-ci. Ma main se leva instinctivement en sa direct et mes doigts se resserrèrent dans ma paume de main. Elle se retourna vers moi, les joues toutes rougissantes et un timide sourire sur les lèvres. La blonde se mit à jouer avec une de ces mèches de cheveux et je sentis mon cœur s’emballer. Mes pommettes étaient devenues chaudes et je me sentais plutôt mal à l’aise vis-à-vis de cette sensation.

- Je suis désolé encore.. Je vais regagner ma chambre, il vaut mieux ça je pense..
- D.. D’accord… Bonne soirée Mademoiselle Erckidia, et que vos rêves ne soient pas emplis de noir ce soir…

Je tournai les talons, encore gêné et me rapprochai de la fenêtre sur laquelle ruisselaient encore quelques gouttes de pluie. Le temps s’était calmé, le mal était passé. J’entendis une dernière fois sa voix dans mon dos, puis le bruit de la porte qui se referme. La voilà parti.


_     _     _



Je range mes mains dans mes poches et soupire. Une voix familière résonne tout au fond de la salle.

- Eh bien je ne pensais pas que tu avais un cœur dit donc.
- Kuréa… ?
- Qui voudrait-tu que ce soit ? « Miss Erckidia » ?
- F..Ferme là !!

La teinte de mon visage rosit encore plus à la remarque de mon familier. Ce n’est pas drôle du tout, non, c’est même une blague de très mauvais goût.

- Oh ! J’ai touché une corde sensible… Ressentirais-tu quelque chose pour cette gamine ?
- Je ne sais pas… Elle m’intrigue, mais je ne saurai dire pourquoi.
- Comptes-tu plonger dans ses rêves pour y trouver la réponse à ta question ?
- Hum… C’est fort probable…

Je ferme doucement les yeux et m’avance en direction de la sortie. La pluie s’est arrêtée, il est temps de rentrer, et c’est la tête pleine de pensées plus perdues les unes les autres que je quitte la salle de classe. La nuit sera bien longue ce soir…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Toi qui m'intrigue tant... [PV Lou~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» PC peu compétant ...
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Tu m'aimes ? Tant mieux. Tu ne m'aimes pas, moi non plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP terminés-