Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Happy Birthday ! (Pv Akane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2456
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Happy Birthday ! (Pv Akane) Jeu 5 Mar - 14:26




Feat Akane Kagura



https://www.youtube.com/watch?v=7d3OYbBS3Zw&t=14

C'était son anniversaire. Aujourd'hui, cela ferait 388 ans que Nathan  existait en ce bas monde et il n'en était pas pour le moins du monde heureux. Il pensait ne plus se souvenir de la dernière fois qu'il avait mangé du gâteau, des applaudissements ou des sourires offerts en une occasion qui ne signifiait depuis bien longtemps que souffrance et solitude. En fait, même s'il disait avoir oublié la vérité, c'était qu'il avait surtout fait tout son possible pour en effacer les détails. Le sourire de Marie-Jeanne, ses mains douces et fraîches, aussi soyeuses que les pétales des fleurs de cerisiers au printemps, la sévérité de sa mère, silhouette austère qui trouvait à chaque occasion une critique à faire  et ses étrennes, toujours remis par son père au regard luisant de fierté. Une mémoire dont il avait perdu l'odeur et le toucher au fil du temps, et dont il ne restait qu'un tracé lointain, flou, mais bien présent, si douloureux. Se remémorer cette époque faisait saigner le cœur de Nathan. Il en souffrait à tel point que la simple émotion qui embrasait sa gorge tirait à Nutella des larmes tout les soirs. La nostalgie était un sentiment qu'il commençait à haïr profondément. Le bibliothécaire n'aimait pas ressentir, parce qu'il exécrait l'idée de continuer une vie à laquelle il n'avait pas le courage de mettre fin. Ses proches étaient mort il y a deux siècles et avec eux s'était éteint la joie apporté par les cadeaux et les bougies. Il était à ce point renfermé sur lui même qu'il n'avait jamais vraiment fêté l'anniversaire de Sakura. Un manque qui avait-peut-être blessé la petite fille et qu'il était conscient d'avoir lâchement fui.

Il se demandait où celle-ci était-elle entrain de pinailler d'ailleurs. Il l'avait plusieurs fois repéré en compagnie du président du conseil des étudiants. Un garçon brun aux allures de vampires, à qui, il ne vouait aucune confiance. Son collègue Tsukasa lui reprochait souvent ses attitudes de grand frère sur-protecteur, ce à quoi il répliquait qu'il était bien moins papa poule que ne pouvait l'être le jeune mage. La femme de ce dernier, une infirmière de toute beauté, était le fruit des biens des convoitises et la source principale du froncement de sourcil qui hantait chaque jour le visage néanmoins charismatique de son hybride d'ami. Les femmes avaient un pouvoir incroyable sur les hommes. Nathan avait toujours prêté au sexe féminin un respect immense. Il trouvait les filles fascinantes. Elles possédaient une sensibilité et une grâce que les hommes n'auraient jamais. Elles étaient capables d'enfanter. Il les admirait pour le courage dont elles faisaient preuves là où la nature ne leur avait offert qu'un corps bien fragile. Dans sa jeunesse, Nathan avait eu de nombreuses amantes. Ses nuits étaient passées étouffés au creux de corps tendres, aux parfums suave de fleurs et aux goûts délicats de pain d'épice. Puis avec la maturité il avait fini par se lasser du « sexe »et ne plus éprouver de plaisir au simple accouplement. Il manquait d'amour, mais comment aimer quand on est destiné à voir sa moitié s'éteindre ? Parce qu'il ne supportait pas l'idée de voir dépérir ce qui lui était cher, Nathan s'était fait être sec et sans scrupule. Une aridité qui avait donné à son esprit des airs de terre infertile, lieu où les plantes ne poussent plus pareil à l'absence de sentiments dans son cœur desséché.  

L'immortel avait cru ne plus pouvoir ressentir jusqu'à sa rencontre avec Tokiko. La petite fille avait dévalé dans le canyon désertique de son âme comme une cascade. Elle avait abreuvé les creux d'eau fraîche et rempli à rebord les fissures qu'avait creusé en lui la tristesse. Elle l'avait tant, mais si bien revigoré, qu'une plante avait fini par germer et envahir de ses longues racines une poitrine qu'il ne pensait plus jamais sentir pulser. Elle l'avait aidé à se sentir heureux. Et ce regain d'émotion en amenant un autre, le lugubre Nathan Eastwood se retrouvait épris d'une élève. Nathan chassa la pensée d'un geste désespéré alors que sur son parchemin abîmé les syllabes se mettaient à danser et composer le prénom d'Akane. Le bibliothécaire cligna des yeux et l'illusion s'envola. Il avait besoin de dormir s'il ne voulait pas finir obséder par le souvenir de la jeune fille. Elle s'incrustait dans son imagination à la moindre occasion. Elle le prenait d'assauts dans ses moments les plus vulnérables et les plus faibles. Il était incapable de ne pas penser à elle quand la fatigue se faisait reine et pesait avec lourdeur sur son corps repute invulnerable. Dire qu'avant de la connaître passer trois jours sans fermer l'oeil n'avait rien d'un exploit, aujourd'hui c'était la plus grande des guerres. Alors, même si Nathan voulait travailler encore, il allait s'allonger, parce que penser à Akane ne lui faisait pas du bien. Cela faisait sourire mielleusement Nutella et faisait tressauter son pouls. Il en avait des papillons dans le ventre et se sentait fiévreux. Il en tombait malade.

Lui, amoureux ? C'était contre tous ses principes et toutes les valeurs pour lesquelles il luttait depuis 300 ans. Comment-aurait-il pu l'accepter aussi facilement ? L'horloge de l'école sonna les 20h. Tokiko devait l'attendre pour dîner. La bibliothèque était déjà sombre, à peine éclairee par sa lampe de bureau et les faibles rayons de lune au travers de la fenêtre. D'un mouvement rapidement, Nathan fit rouler son parchemin, déterminé à en reprendre une étude plus précise au petit matin. Il avait beaucoup médité ce soir et pas assez avancé. Nutella s'agita à ses pieds et couru à la porte. La pauvre avait faim et une seule hâte, dévorait le gâteau que Tokiko dans sa gentillesse avait du s'obstiner à préparer à son égard. Il devrait vraiment lui fêter proprement ses 16 ans. Elle le méritait, quand bien même cela le hantait de savoir que déjà, elle n'avait plus qu'un an d'écart avec son âge physique.



© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2633
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Happy Birthday ! (Pv Akane) Dim 29 Mar - 18:09






Happy Birthday !




Un moment tant attendu pour la belle adolescente qui depuis plusieurs jours n'a eu de cesse de se triturer le cerveau, non pas pour un examen en approche, mais pour un événement tout aussi déroutant et stressant. Ses camarades l'ont trop souvent vu la tête dans la lune, chose qui n'est pas dans ses habitudes et encore moins lorsque cela se produit durant les heures de cours. La voir ainsi jouer avec ses stylos à la manière d'une maestro d'un orchestre invisible, a eu pour effet d'attirer leur attention jusqu'à ce qu'elles se décident à lui demander ce qui se passe. Ce à quoi elle répondait de manière évasive et perdue. Depuis qu'elle a surprise au cours d'une petite balade en ville sa cadette du nom de Tokiko Kyomizu en train de feuilleter un livre de cuisine, l'étudiante n'a pas pu s'empêcher de pousser sa curiosité à aller chercher la raison d'un tel intérêt. Elle avait pu y lire sur son visage un mélange d'excitation et d'inquiétude sur ses capacités à mener a bien la recette d'un gâteau jusqu'à réussite. C'est ce jour là qu'elle a fait une découverte qui a entièrement chambouler tout son quotidien : L'anniversaire du Cerbère ! Voila un événement qui sort de l'ordinaire, du moins quand on sait que le bellâtre ne doit plus tenir le compte exact du temps qu'il a passer sur terre parmi les mortels. Elle n'a put contenir ses pensées à se questionner sur la manière dont il prend la chose. Comment la vit-il ? Comment se sent-il en voyant la perspective qu'une nouvelle année vient de passer et qu'il est toujours ici et non auprès des siens ? Est-il triste ? Cette idée avait fini par lui arracher un pincement au cœur rien qu'a l'imaginer victime d'une telle émotion. Elle ne saurait dire pourquoi exactement elle se prend tant d’intérêt pour lui, mais depuis cette journée qu'ils ont passées ensemble, il n'a pas arrêter de la hanter. Lui qui pourtant avait toujours était froid et sarcastique, limite infranchissable, avait pour une fois laisser les grilles de sa forteresse de fer ouvertes. Elle a put y voir une facette de sa personnalité qu'elle n'avait soupçonnée exister. Ce souvenir à le don de la faire rougir mais également sourire. Ressentant comme une boule de feu dans le creux de son estomac. Celle-ci, différente des autres, ne la brûle pas, ou tout du moins elle ne lui fait aucun mal. Tout l'inverse même, elle se sent comme euphorique à chaque fois, et c'est d'ailleurs ce qui lui fait un peu peur et inquiète par la même occasion son gros nounours.

Elle qui passe le plus clair de son temps dans les études, à dû prendre dessus pour se rendre régulièrement en ville à la recherche d'un cadeau à offrir, chose dont elle n'a vraiment pas l'habitude et encore moins quand elle en ignore les goûts de la personne en question. Si ça avait été pour Aiko ou bien Masaru, elle n'aurait eu aucun mal à trouver. Pour la première, des vêtements ou bien des places pour le concert de son groupe préféré, tandis que pour le second, en général une soirée en famille suffisait, bien qu'elle sait qu'il apprécie également recevoir la dernière tenue à la mode, un parfum ou même un accessoire tel que bracelet et pendentif. L'albinos qu'est son ami d'enfance a la fâcheuse habitude de tout faire pour se démarquer de son entourage en se donnant une allure et une réputation qui va à l'encontre de la carrière à laquelle il aspire. Mais là, pour cet homme, il lui a fallut beaucoup de temps pour trouver ce qui ne lui attirera pas un regard sans émotion. Elle le sait capable de sourire pour l'apparence mais ne rien ressentir derrière et ça, c'est ce qu'elle redoute le plus. Ne pas lui faire plaisir, avoir a subir son regard qui la fixe comme s'il pouvait voir le mur derrière elle. Pour son père, elle était encore bien trop jeune pour savoir ce qui réellement plaît aux hommes d'âge mure, puis n'était qu'une enfant elle époque, un rien était suffisant pour que s'illumine la figure masculine de la maison. Demander conseil ne fut pas une tâche facile pour elle sans qu'on ne lui pose des questions en retour, et même auprès de sa protéger elle n'est pas parvenue à trouver une réponse. C'est au détour d'une ruelle, devant la façade d'une vieille boutique, qu'elle est parvenue à trouver le Graal. Elle est fier de sa trouvaille et depuis qu'elle l'a trouvée, pas un jour n'est passées sans qu'elle n'ait jeter un coup d’œil dans le tiroir de la commode pour s'assurer qu'il était toujours bel et bien là pour quand l'heure fatidique arrivera. Cette dernière semaine fut la plus éprouvante de toute pour elle, surtout quand on sait qu'elle n'a pas l'habitude de passer son temps à l'extérieur et à côtoyer des individus qui lui sont étranger. En effet, sous le regard fier de son compagnon à l'allure d'un lion, la jeune femme s'était hâter à se trouver un emploi pour renflouer sa bourse. On pourra dire ce qu'on veut, mais Nathan Eastwood lui aura donner du mal. Pour lui, pour son anniversaire, pour pouvoir lui faire plaisir, elle s'est rendue jour après jour d'une un petit café de la ville afin de réunir la somme nécessaire pour faire l'acquisition de sa convoitise. Elle n'espère maintenant plus qu'une seule et unique chose : Qu'il l'accepte non pas par politesse, mais par plaisir.

Ce soir est le grand soir et pour l'occasion, elle a troquée son uniforme scolaire par une jupe donc la teinte ressemble à un ciel étoilé éclairée par les rayons d'une lune pleine, allant dans la sombre u bleu foncé avec pour décoration la fleur symbolisant l'amour : La rose. En cette nuit fraîche qui s'annonce, elle aurait pu se vêtir d'un jean, mais à la place, elle a préféré s'affubler de chaussettes remontant jusqu'à mi-cuisse, de quoi la maintenir au chaud et par la même occasion couvrir ses jambes qui étonnement la fait se poser des questions sur ses formes. Elle n'a jamais fait particulière à son physique ni même à l'image qu'elle donne autour d'elle, mais là encore, la première qu'elle veut donner est devenue une hantise pour elle. Elle ne veut voir paraître aucun défaut, comme soucieuse de ce qu'il penserait d'elle lorsqu'il la verrait, déjà parfaitement consciente qu'il ne l'attend très certainement pas et qu'elle ne sera sûrement pas la bienvenue. A défaut de venir l'importuner, elle espère au moins que son apparence elle, ne lui sera pas désagréable à voir. Enfin, pour le reste de sa tenue, le haut de son accoutrement quotidien s'est vu remplacer par un chemisier beige au col à fourrure avec par-dessus un ruban encore plus sombre que son bas tenu par une broche de décoration allant de paire avec le motif floral. Elle qui n'est le genre à se maquiller, elle a prit soin donner à ses lèvres un petit aspect brillant afin d'en relever la pulpe. Akane n'est vraiment pas dans son état habituel et quand son regard se pose sur la pendule, ça ne l'arrange en rien. Vite, il faut qu'elle se dépêche. Elle sait que pour l'occasion, le bibliothécaire va rentrer chez lui pour passer un moment tranquille avec sa petite sœur et ça, l'étudiante ignore l'adresse de son habitation. Les quelques cours de cuisine qu'elle a pu donner à Tokiko se sont dérouler ici dans la salle du club et la petite qui l'avait invitée n'a pas pensée à la lui donner...Puis elle-même d'ailleurs a oublier de la lui demander. Le temps pressant, elle espère alors qu'il n'est pas trop tard pour elle et qu'il est encore présent dans l'enceinte de l'établissement. Elle ne connaît qu'un seul endroit où elle est certaine de le trouver s'il y est : La bibliothèque. Parcourant alors les couloirs à toute allure mais également en toute discrétion, veillant à ne pas faire trop de bruit pour ne pas attirer l'attention des élèves traînant encore dans les environs. Elle ne voudrait pas que des rumeurs naissent à son sujet, ni même sur le compte du froid Maître du savoir. C'est totalement essoufflée qu'elle parvint à destination, assez pressée sur le coup parce qu'elle ne veut voir ses efforts mis à mal. Elle n'aurait aucun intérêt a lui offrir son cadeau le lendemain, ça n'aurait plus le même effet, il n'y a vraiment que ce soir qu'elle peut le faire. Sa main se serra un instant avant de venir s'appuyer contre sa poitrine au travers de laquelle elle sent encore le rythme perturbé de son cœur. Ce n'est qu’après une profonde inspiration qu'il vint saisir la poignée de la porte pour actionner le mécanisme et l'ouvrir.

-Mr Eastwood vous êtes l... Elle se coupa net en se retrouvant face à face avec la carrure imposante de l’individu qui n'a eu de cesse de la torturer de manière indirecte depuis quelques temps.


Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 6761
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Happy Birthday ! (Pv Akane) Lun 8 Juin - 17:05

Puisque vous avez tous les deux fait un reboot, j'archive ce RP.

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Happy Birthday ! (Pv Akane)

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Happy Birthday ! (Pv Akane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-