Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Jeu 5 Mar - 10:32






Loin des murs et de la poussière.




Une délicieuse journée qui s'annonce en ce début de week-end pour l'aînée des Kagura's. Pour une fois, plutôt que de passer son temps renfermée dans sa chambre ou bien avachit dans l'herbe fraîche de la cour du pensionnat et la tête bien au chaud dans le creux du poil épais de son familier, la belle étudiante a pris la décision de sortir un peu. Enfin, disons plus exactement que nous ne lui avions pas vraiment laisser le choix de faire autrement. Moment de repos et de détente tant attendu, aussi bien pour elle que pour les autres pensionnaire, il a fallut que la chambre d’à côté de la sienne se transforme en une salle de répétition pour un groupe de musique totalement improvisé et ô combien bruyant. De quoi décourager notre pauvre Akane qui passe le plus clair de son temps dans le calme pour dévorer les livres emprunter à la bibliothèque de l'établisse et donc accessoirement à son Gardien terrifiant. C'est en centre-ville que s'est jeté son dévolu. Elle qui n'a jamais prit vraiment la peine de faire le tour de Nara, voilà un temps qui se prête à une activité de ce genre. Ainsi donc, au milieu de la foule, vous pouvez alors voir s'extasier par la curiosité et l'émerveillement une charmante étudiante vêtue d'un simple jean et d'un large pull en laine dont la teinte se retrouve figée dans la clarté d'une crème vanille. Même goût par ailleurs que la boule de glace qui trône sur le cornet qu'elle manipule enfantinement entre ses doigts. Perles de gourmandises, en dehors de la littérature, les sucreries font parti de son péché mignon. Un petit détail qui très certainement attire d'avantage les regards sur elle que si elle avait eu entre les mains un livre du dernier auteur renommé. Un large sac à main sous le coude, l'adolescente virevolte entre les passants jusqu'à se frayer un chemin jusqu'au centre commercial, lieu de rencontre et de découverte, là où la circulation y est plus obstruée par sa grande population.

Son but ici n'est encore pas trouvé. Elle ne sait pas quoi faire en particulier, elle n'a pas d'idée sur comment occuper réellement sa journée. Un ouvrage réputé ou bien une nouvelle tenue à essayer, son esprit est bien trop indécis et certainement ouvert pour qu'elle sache réellement quoi faire de son porte-monnaie. Avec des amies, peut-être se serait-elle rendue directement dans une boutique de vêtement, mais hélas, c'est bel et bien seule qu'elle est venu ici. Ses connaissances et camarades sont bien malheureusement eux aussi occuper de leur côté pour pouvoir passer leur temps avec elle. De plus, elle n'a également pas pu embarquer de force avec elle son bon vieux gros matou, ce dernier se serait facilement fait remarquer. Pas de câlin, pas de discussion, pas de compagnie, mais cette absence ne lui arrache néanmoins pas ce radieux sourire qui embellit son visage à chaque fois que son regard se pose sur les divers étalages de la ville. Son enthousiasme qui pour son entourage donne sûrement l'impression de voir une fille sortie de sa campagne, a bien faillit la faire bousculer sur son passage quelques passants. Enfin, c'est toujours avec joie qu'elle s'excusait et sa faute fut toujours pardonner. Son attention, bien que subjugué par la nouveauté, vint s'arrêter sur une silhouette qui l'a stoppa net dans sa danse improvisée. Là, à une table sur la terrasse d'un café, une figure qu'elle ne reconnaît que trop bien semble elle aussi avoir décidé de sortir de son repère. Voilà qui l'amuse tout particulièrement mais aussi la rend davantage curieuse à son sujet. D'un pas légèrement discret, elle se faufila parmi le petit monde pour se rapprocher de sa proie, veillant à se faire discrète dans l'unique but de pouvoir le surprendre, lui qui n'affiche qu'en permanence un masque de froideur. Elle réussi à se glisser jusqu'à lui et pencher sa tête par dessus son épaule pour regarder en coin ce que monsieur peut bien être en train de lire.

-Une petite envie de prendre le soleil Mr. Eastwood ? Fit-elle d'un large sourire sur les lèvres, heureuse de le croiser en dehors de la bibliothèque.




Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2630
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Jeu 5 Mar - 10:46




Feat



Nathan était venu ici dans le seul espoir de fuir les élèves de Tadakai. L'ambiance qui régnait à la bibliothèque était de plus en plus bruyante ces temps-ci et même s'il adorait son travail, il avait fini par céder à l'appel d'un repos bien mérité. Deux jours, pas de quoi non plus fouetter un chat, mais une première pour l'immortel qui n'avait pas pris une seule semaine de repos en cinq ans. Cela au grand désespoir de Tokiko d'ailleurs.

Il serait peut-être temps qu'il songe à emmener sa fille adoptive en voyage. Après tout, elle n'avait plus dix ans et hybridland devait commencer à la lasser, surtout que Nathan ne s'y rendait que pour ses recherches, ce qui le ramenait toujours au même point : son travail. C'était une vraie drogue, il n'y a pas à dire. Dans un soupir, ses lunettes noirs remontaient sur son nez et une tasse de thé froid à la main, il se demanda comment s'en sortait son collègue Tsukasa, père de famille fraîchement débarqué et à son grand malheur meilleur ami du mari de la petite soeur d'...
-Une petite envie de prendre le soleil Mr. Eastwood ?

Akane Kagura. N'avait-il pas précisé ne pas vouloir à faire aux apprentis mages de l'établissement ? Surtout elle. La sorcière était définitivement l'une des personnes à qui, il avait tout sauf envie de penser en ce moment. N'y aurait-il donc jamais une journée sans que son entêtant parfum ne vienne perturber sa tranquilité ? Il allait finir par croire qu'elle le suivait à la trace.
-De un cela ne vous regarde pas. De deux, je ne suis pas en fonction et je n'ai pas envie de vous parler. De trois, je n'ai vraiment pas envie de vous parler. A demain, mademoiselle Kagura.

Sur cette réplique froide, Nathan abandonna sa boisson à moitié pleine, mais déjà payée, puis quitta le café. Il n'était pas d'humeur à discuter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Jeu 5 Mar - 11:19






Loin des murs et de la poussière.




Ou l'art de jeter un froid. Venant de lui, ça montre juste qu'il va bien n'est-ce pas ? Il aurait été étrange de le trouver tout souriant et accueillant. C'est avec cette ligne de conduite que l'étudiante ne s'offusque en rien de ce comportement qui ne change pas de l'ordinaire. Le Cerbère restera toujours ce qu'il est : Le Gardien froid de l'antre du savoir. Et dire que pour elle, cet endroit qu'il garde d'une main de fer n'a rien d'un enfer mais d'un véritable paradis. Semblable à une nouveau monde dont elle prend plaisir d'explorer jours après jours avec toujours sur son visage ce même sourire qui manifeste sa joie à chaque nouvelle lecture. Néanmoins, ses paroles, bien qu'anodines, font mine de rien assez mal à la pauvre étudiante qui n'a vraiment rien fait pour mériter pareille traitement. Il ne lui semble pourtant pas avoir fait d’excès dans ses emprunts et qu'elle a depuis rendu chacun de ses livre avant la date limite. En soit, elle n'a rien fait qui puisse l'énerver ou se rendre détestable auprès de lui. Serait-il de mauvais poil alors ? Si tel est le cas, pourquoi alors sortir dehors pour s'échouer en un lieu si bondé ou les rencontres se font nombreuses ? Pensait-il être à l'abri de l'une d'elle ? À l'abri d'elle plus précisément ? De toute évidence et elle l'a bien comprit, elle ne lui revient pas. Monsieur peut déjà s'estimer heureux qu'elle ne lui ait pas donner une bonne gifle sur le moment. Elle n'est pas du genre à s'afficher comme ça en publique, bien qu'il n'est pas impossible que durant une paire de seconde, son corps s'est retrouvé assaillit par un désagréable frisson et qu'un battement de son cœur lui échappa. Elle aurait pu en avoir la larme à l’œil, mais se ressaisit bien vite en une mine boudeuse et mécontente.

-Vous êtes tombez sur un mauvais livre ? Votre café du matin n'avait pas bon goût ? Nutella-chan aurait-il fait ses griffes sur l'une de vos chemises ? Quoiqu'il en soit, ce n'est pas une raison pour vous faire la main sur moi vous savez !

Dit-elle en le suivant à pas de courses en le défiant du regard, bien consciente que monsieur ne s'arrêtera pas pour prendre la peine de lui répondre. Elle soupira en coin et étira ses bras devant elle, ses doigts venant s'entremêler entre eux.

-Allons, ne soyez pas comme ça. Votre raideur va devenir une maladie à force. Se serait dommage. Puis je suis certaine que vous et moi pourrions discuter d'un tas de choses !

Exprima-t-elle avec presque une tonalité d’excitation face à la perspective de pouvoir partager avec lui ses avis sur certains livres, comme par exemple sur celui qu'il lui a recommandé l'autre fois.




Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2630
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Jeu 5 Mar - 11:36




Feat



N'abandonnait-elle donc jamais ? Nathan s'arrêta net sur son chemin. Ses yeux se posèrent sur la bouche d'Akane, pulpeuse, rose, pâle et...tentante ou devrait-il assourdissante. Kagura ne cessait jamais de le harceler. Elle était toujours là où il ne fallait pas. Ses grandes prunelles, bleues et brillantes suivaient le moindre de ses faits et gestes. Il lui semblait parfois qu'elle était pire que Nutella elle-même, toujours sur ses talons, toujours à s'obstiner pour venir lui parler. C'était comme si son coeur était fait en caoutchouc. Ses répliques glaciales, cruelles même s'enfonçaient dans la chair de sa poitrine, la blessaient, il le voyait, mais rebondissaient ensuite, chassées d'un revers de main infantile par cette jeune fille tendre. Il y avait tant de raisons pour laquelle Akane Kagura l'exaspérait. Il y avait tant de raisons pour laquelle elle le rendait fou. Elle lui rappelait qu'il était un homme. Elle insistait chaque fois, pressait contre le mur de son intimité. Elle creusait la pierre, y faisait passer des doigts taquins. Comment-était-il censé lui résister et se débarrasser d'elle alors qu'elle l'attirait comme un fou ? Comment quand aucune des vacheries qu'il pouvait lui sortir ne la faisaient partir ?

-Kagura -attaqua-t-il.- Tu parles vraiment trop.

Et sur cet entre fait Nathan saisit la nuque de la magicienne d'une poigne ferme. La peau de son cou était aussi douce qu'il ne l'avait imaginé et ses lèvres humides qu'il captura dans une étreinte passionnée, bien plus sucrées qu'il ne l'avait prévu. Son poul loupa un battement et son ventre se serra. Nathan Eastwood embrassait Akane Kagura et c'était le paradis. C'était chaud et agréable. C'était l'expérience la plus excitante qu'il vivait depuis une bonne centaine d'années, au point que durant juste une courte seconde, l'immortel ne regretta pas d'être encore en vie. Akane avait ce pouvoir sur lui, bien qu'il ne l'admettrait jamais. Aussi vivement que le baiser n'avait été volé, le brun s'éloigna. Ses phalanges quittèrent le dos de la magicienne et son regard se mit à fuir le sien.

-Si tu promets de te taire, j'accepte que tu m'accompagnes et je promets de ne plus t'embrasser. Tu ne voudrais pas que le vieux pervers que je suis recommence n'est ce pas ? -plaisanta-t'-il du mieux possible.-


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Jeu 5 Mar - 12:06






Loin des murs et de la poussière.




La jeune étudiante écarquilla les yeux en l'entendant lui dire ça. Comment ose-t-il lui dire qu'elle parle trop ? Pour qui se prend-t-il vraiment. Elle qui n'est rien d'autre qu'une pauvre fille en soif de connaissance et en proie à la curiosité qu'il lui inspire. C'est de sa faute aussi à être aussi mystérieux et distant. C'est bien connu que les beaux bruns ténébreux attire toujours les regards et incitent les gens à vouloir en savoir un peu plus sur eux. C'est de sa faute de rendre vivant ce stéréotype.

-Que...Comm....

Elle voulu protester son mécontentement face à de tels propos alors qu'elle n'a réellement rien fait pour encore une fois mériter pareille traitement. Mais, il ne lui en laissa pas le temps. À peine venait-elle d'ouvrir la bouche pour que tremblent ses cordes vocales que la main arachnéenne de cet homme -ô combien perturbant- vint se glisser dans le creux de sa nuque à l'en faire frissonner par son simple contact. Sa peau est froide malgré le soleil présent et la contraste entre les rayons de ce dernier et l'épiderme du bellâtre en est presque grisante pour la pauvre nymphe qui n'est en rien habituer à ce genre de rapprochement. Une seconde, un seul geste, quelques centimètres, il n'a fallut que de ça pour qu'elle sente en elle une bouffée de chaleur la submerger alors qu'en coin le vaste bleu de ses prunelles réduisirent la distance qui les séparer encore. Sa voix s'étouffa contre les lèvres légèrement humides du Bibliothécaire sans qu'elle ne puisse s'en défendre. Il avait était rapide et si imprévisible qu'elle en était encore stupéfaite même lorsque le contact prit fin en laissant derrière lui la chaleur de son haleine faiblement imprégné par ce thé qu'il dégustait un peu plus tôt. Elle en frémissait encore et ce n'est pas ce chapelier de perles qui coulent le long de son dos qui rendra cette sensation désagréable bien au contraire. Elle avait aimer, bien que surprise, certes, mais elle avait aimer.

-Espè....Elle s'abstenue d'en dire davantage en croisant son regard et se remémorant les mots qu'il vient de lui adresser comme d'une menace. Bien que celle-ci ne soit pas non-appréciable il faut bien l'avouer. Tout ceci eut pour effet de l'en faire remplir ses joues avec encore plus d'air en lui lançant un regard qui démontre là tout son mécontentement malgré ses joues encore légèrement teintées de rouge. Silencieuse soudainement, étrangement même, elle le suivit de sa mine boudeuse.

-Vous lisez trop de livre....grogna-t-elle dans un murmure en le regardant en coin, veillant à ce qu'il n'ait pas trop entendu ou du moins ne vienne pas appliquer sa punition.




Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2630
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Jeu 5 Mar - 12:33




Feat



https://www.youtube.com/watch?v=PS6PCaJX4Wg

-Quoi tu parles encore ? -souffla-t-il.

Nathan glissa sa main sur le poignet d'Akane. Leurs respirations se mêlaient. Elle était figée et ses adorables joues, aussi rouges que deux pommes bien mûres, lui donnait l'irrésistible envie de la croquer. Il devait vraiment se retenir pour ne pas lui voler à nouveau un baiser. Ses doigts caressèrent encore quelques secondes la peau, dans un toucher qui se faisait brûlure incandescente au creux de sa poitrine. Il finit par la relâcher, mais l'air de rien, ne s'éloigna pas. Au contraire, la main de Nathan se posa dans le bas du dos de la jeune fille et l'entraîna en direction de la rue bondée. Les gens s'écrasaient les uns sur les autres et une forte senteur de transpiration imprégnait l'air en plus de la poussière, rien de bien agréable. Simplement, c'était inévitable par si beau temps et jour de printemps.

-Ta glace est entrain de fondre. -nota-t-il, avant de ponctuer la parole en lui volant son cornet à la vanille.- J'ai toujours aimé la crème glacée. -expliqua-t-il, le nez enfoui dans l'onctueux dessert.

En la présence d'Akane, Nathan se sentait plus vivant que d'habitude. Il redevenait le joyeux adolescent de 17 ans, le dragueur, taquin garçon d'il y a trois siècles, riche héritier et conquérant de ses dames. Maintenant qu'il avait franchi le cap du baiser, il n'avait plus envie de réfléchir. Nutella n'était pas là pour se moquer et quand bien même on les verrait, ce ne serait qu'une rumeur de plus qui courrait dans l'enceinte de Tadakai. Le froid bibliothécaire serait en ce jeudi, un mortel heureux de vivre. Et même si ce n'était que pour un après-midi, cette pensée donnait des ailes à son esprit encagé par la solitude. Ne dirait-il jamais merci à la ravissante adolescente ? Sans doute pas, pourtant il lui était tellement reconnaissant d'insisté autant. La vérité c'est que Nathan n'arrivait pas à croire que quelqu'un s'intéresse à ce point à son cas. Nonobstant la distance et la méchanceté, elle s'accrochait à lui comme un naufragé à sa bouée. Akane avait-elle le pouvoir de le sauver de l'ombre de l'éternité ? C'était une question qu'il commençait à se poser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Ven 6 Mar - 9:30






Loin des murs et de la poussière.




Sa réplique l'a figea instantanément au point de l'en faire tressaillir de peur, comme craintive de devoir subir une nouvelle punition de sa part. Bien que la précédente ne fut pas aussi épineuse qu'il ne voulait le laisser croire, elle en était mine de rien tétaniser et un poil fiévreuse face à la perspective d'un nouveau geste autoritaire. Elle fut surprise lorsqu'il vint se saisir de son poignet, émettant même un faible couinement d'étonnement mais non plaintif. Comparable à un petit chiot qui viendrait de recevoir sa première caresse, au départ fuyard et suspicieux, mais peu à peu en confiance et quémandeur. Elle n'ira cependant pas jusque là, bien trop consciente de la manière dont il l'ignorera royalement ou bien même l'enverra balader d'un de ses sarcasmes dont il a le secret. Une vipère, c'est bien là ce qu'il devait être dans une de ses vie antérieurs. Son regard en est tout aussi perçant et sa langue aussi fourbe. Pour ce qui est de ses dents, certainement renferment en elles un venin terrifiant qu'elle ne souhaite pas se voir consumer. Les iris couleur or de l'étudiante vinrent se poser discrètement sur le pâle visage du Bibliothécaire alors que ce dernier se décida enfin à la lâcher, du moins durant quelques secondes. Légèrement déçu de ne pas avoir pu en profiter d'avantage, elle ramena son poignet contre sa poitrine comme pour en garder le peu de chaleur qui reste dessus, le regard un peu attristé. Mais très vite, un sursaut l'obligea à chasser cette mine en un coup de vent. Ses joues ne perdirent pas de temps pour reprendre cette teinte qui ne l'aide pas à cacher sa gêne. Lui qui depuis leur première rencontre donne l'impression de ne vouloir personne à ses côtés, le voilà maintenant qu'il la prend en main. Celle présente dans le bas de son dos a le dont de l'intimider mais également d'attiser sa curiosité. Qui peut bien être Mr. Eastwood ? À quoi peut-il bien penser en cet instant présent ? Une question qu'elle ne cessera donc jamais de se poser depuis qu'elle a croisé son regard pour la première fois.

À sa remarque, ses yeux se posèrent sur le cornet qu'elle tenait entre ses doigts, du moins avant que celui-ci ne lui soit volé par cet ignoble homme qui depuis tout à l'heure joue avec elle et ses réactions. Elle voulu protester, mais se tut en se remémorant sa menace d'un peu plus tôt. Fulminant alors de mécontentent à son attention en braquant sur lui un regard sévère comparable à une chatte furieuse. Lui taper dessus serait un bon moyen d'extérioriser cette pointe de colère, mais l'image ressemblerait à celle que l'ont peut voir dans certains animés en plus de lui donner une nouvelle occasion de se moquer d'elle. Se contenir est certainement la meilleure chose à faire dans ce cas, mais, tout ou tard, elle trouvera un moyen de se venger de lui! Pourquoi ne pas mettre le désordre dans sa manière de ranger les livres de son antre ? Voila qu'il le calmera un bon moment. La préparation de sa vengeance prenant son attention, la pauvre ne fit pas attention au trop plein de monde qui l'a força à se coller à la silhouette bien trop parfaite de son accompagnateur. C'est sans trop le vouloir qu'elle vint d'ailleurs se plaquer à lui à cause de la maladresse d'un passant en retard pour un rendez-vous. Là encore, pour la énième fois, elle se racla la gorge.

-Hum....Relevant la tête vers lui, louchant un peu sur son faciès puis sur la crème glacé, c'est sur la pointe des pieds qu'elle vint recueillir une liché vanillé avant de s'écarter d'un pas dansant. Tournoyant sur elle même, elle lui se permit de lui faire une grimace en lui tirant la langue et montrant de son index le blanc de son œil droit. -Vous m'en devez une autre. Exprima-t-elle enfin une fois à bonne distance de lui pour ne pas en subir les conséquences, bien qu'elle ne put s'empêcher de mettre ses mains par de sa bouche comme pour se protéger et couvrir ses paroles.

-Votre thé...vous n'avez pas pu en profiter...Je veux vous inviter! Manifeste-t-elle en le pointant du doigts comme pour rendre plus d'impact à sa demande. -Et je vous interdis de me refuser ça!Tient-elle à préciser. -Ce ne sera pas très gentleman de votre part. Ne put-elle que rajouter en arborant un regard fier.




Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2630
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Sam 7 Mar - 7:04




Feat



-Votre thé...vous n'avez pas pu en profiter...Je veux vous inviter! -Et je vous interdis de me refuser ça! Ce ne serait pas très gentleman de votre part.

-Allons bon...-Nathan vint lui écraser sa glace à la vanille dans le visage.-

Un grand sourire aux lèvres, les mains enfoncées dans son jean, le bibliothécaire admira le cornet glisser jusque dans le col de la jeune fille. C'était plutôt radical comme moyen de la faire taire. Il ne put s'empêcher de rigoler violemment à la vue qu'elle lui offrit, choquée. C'était sa petite vengeance pour sa grimace précédente, ou encore la proximité dont elle avait fait preuve et qui l'avait troublé, pour ne pas dire excité. Pourquoi Akane était-elle aussi adorable ? Son coeur comme sa jambe lui en démangeaient. Il avait envie de la serrer contre lui et s'abreuver jusqu'à vomir de son parfum. Akane était comme un soleil dans le désert antarctique, maigre source de chaleur qui réchauffait la banquise. D'un geste, il vint recueillir un peu de la crème glacée sur le haut de son sein droit et la goûta.

-C'est délicieux. -murmura-t'il- Je t'avais prévenu que tu serais puni.

Nathan s'approcha sans prévenir. Ses bras autour des hanches de la magicienne, il se mit à déposer le long de son cou plusieurs lents et torturant baisers. Sa bouche dévorait la peau collante et pleine de sucre. C'était agréable, c'était sans aucun doute d'ailleurs le meilleur dessert de toute sa vie. Son ventre se serra un peu plus et il laissa ses doigts errer contre la silhouette galbe. Elle avait des hanches creuses et un dos droit qu'il adorait sentir frémir sous sa caresse. Les minutes passèrent et il n'eut la bonne idée de s'arrêter que lorsqu'une grand-mère outrée leur hurla avec vigueur qu'il existait des endroits plus approprié que la rue pour s'embrasser. Ses prunelles pareilles à un grand ciel bleu se posèrent alors dans celles dorés. Akane était si jolie. Il la relâcha et dans un clin d'oeil vint soupirer à son oreille.

-Je t'emmène à l'hôtel pour te changer ? Je ne peux pas te laisser te balader comme ça, ce ne serait pas très "gentleman".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Dim 8 Mar - 10:12






Loin des murs et de la poussière.




Mais pour qui se prend-t-il à la fin ? Et elle, qu'est-elle pour lui en cet instant pour qu'il en vienne à lui balancer une glace au visage ? Ignoble, c'est bien de cette manière qu'elle le perçoit au moment-même ou ses traits fins se sont vu imprégner de la crème vanillé. Un geste auquel elle ne s'attendait pas de recevoir, encore moins venant de cet homme plus particulièrement. Il faut croire qu'aujourd'hui, celui-ci a décider d'outrepasser tout ses principes et de faire disparaître ce mur qu'il a mis tant de mal à fonder depuis qu'il règne en maître sur le monde de la connaissance. L'étudiante était choquée, c'est le cas de le dire. Rien que son regard suffit pour s'en rendre compte, elle était complètement perdue et incapable de réfléchir convenablement à ce qu'il venait de se passer ni-même sur la marche à suivre. Elle aurait voulu lui crier dessus, quand bien même il y a du monde autour d'eux, elle le voulait. Mais, ses cordes vocales ne voulurent vibrer pour ça et ceux, pour la simple et unique raison que ses oreilles furent victime d'un son qu'elle n'aurait jamais cru pouvoir entendre : Son rire. D'un choc, elle passe à de l'étonnement, Mr Eastwood est en train de rire à gorge déployé devant elle, sous ses yeux, emportant avec lui cette image d'homme de marbre pour la remplacer par celle d'un adolescent de son âge. Rien que pour ça, pour ce tableau qu'elle ne trouve qu'étrangement magnifique, la pression de ses doigts dans le creux de sa main se relâcha pour n'être que le souvenir d'une colère passagère.

-Espèc.....

Elle se tût lorsqu'elle vit son doigts venir recueillir une liché de crème pour la porter à ses lèvres, lui offrant par la même occasion une expression de satisfaction qui ne manqua pas de la faire rougir en une paire de seconde. Comme soufflé par une bourrasque, elle était paralysé. Non pas de peur, ou tout du moins pas de la même manière qu'on pourrait l'entendre. Ce qu'elle craint est légèrement différent. Le pire dans tout ça c'est qu'il en a parfaitement conscience mais qu'il s'en fiche royalement ou en tout cas, c'est ce qu'il laisse paraître. Elle ne put que détourner le regard quand il vint la saisir par les hanches, l'empêchant ainsi de prendre la fuite tout en faisant d'elle une proie à sa bouche perverse et vicieuse. Le cœur battant à tout rompre, la colonne droite mais les jambes vacillantes. Elle dût se tenir à lui pour ne pas flancher alors que de sa langue experte, lui, continuait de récolter les restes de sa glace. Gémir, elle dû se faire violence pour se retenir de laisser s'exprimer cette forme de plaisir qu'elle a du mal à reconnaître tant la sensation lui est inhabituelle. C'est en se mordant la lèvre inférieure qu'elle y parvint, mais, la présence de ses ongles dans la chair de ses épaules n'a eu aucun mal à la trahir sur l'effet qu'il a su produire sur elle. L'avouer est impossible pour elle, mais c'était doux, c'était bon, elle avait aimer ses lèvres, sa langue et son souffle, tout comme la proximité de son corps puissant contre ses courbes.

Sa teinte s'intensifia quand il murmura à son oreille. -Arrêtez de vous moquer de moi... souffla-t-elle d'un ton boudeur et encore sous l'effet de ses émotions. Les mains maintenant posées sur son torse, elle le repoussa légèrement pour s'écarter de lui et ainsi reprendre son calme, ou tout du moins essayer. Le poing serrer contre la poitrine, elle prit une profonde inspiration avant de se jeter dans l'immensité du bleu de ses prunelles. -L’hôtel...Ce ne serait pa

Et elle grogna en se coupant elle même la parole. L'imbécile lui lance une question alors qu'il lui a interdis de parler. Serait-ce là un nouveau piège ? Secouant la tête de droite à gauche et se claquant les joues de ses mains pour reprendre ses esprits, il lui adressa un regard sévère avant de venir piocher dans le creux de son sac à main son téléphone portable. Une fois trouvé, elle pianota dessus sa réponse avant de lui présenter l'écran.

« -Ce ne serait pas une bonne idée que nous y allions ensemble. Ça pourrait nous attirer des problèmes ! »

Bien qu'il soit vrai que sans son uniforme il impossible de savoir de quel établissement elle vient, d'autant plus que le Pensionnat de Tadakai n'est pas connu par les êtres sans dons. Mais ce n'est là qu'un prétexte pour elle de s'éviter une nouvelle bourrasque. Ramenant son mobile, elle poursuivit de lui écrire. Libre à lui de lire ou pas, en tout les cas, il ne pourra pas lui reprocher d'avoir ouvert la bouche.

« -Mais, si vous tenez à faire quelque chose pour ça » Fit-elle allusion à son pull.. « -Vous pouvez toujours m'inviter là-bas »Termina-t-elle en pointant du doigts la façade d'une boutique de vêtements avec un petit sourire au bord des lèvres.




Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2630
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Sam 14 Mar - 9:24




Feat



-Tu es plus intelligente que prévu, même si je ne serai jamais vraiment allé dans un hôtel avec toi. -ne put-il s'empêcher de moquer avec un sourire en coin.-

Plutôt satisfait de constater qu'Akane avait eu assez de maturité pour ne pas s'énerver, preuve faite qu'elle était une élève calme et d'une intelligence rare, Nathan lui prit la main. Le contact était délicat et il apprécia la caresse de leurs doigts entremêlés. Son coeur battit un peu et intérieurement, il fut surprit de constater que celui-ci pouvait encore réagir à quelque chose d'aussi commun et simple. Un geste qui avait depuis longtemps perdu de sa signification et pour qui il ne tressaillait plus depuis plusieurs siècles. Jusqu'à quel point l'étudiante pouvait-elle faire chavirer son coeur de pierre ? Habitait par une douceur bien plus tranquille que la douleur muette qui occupait habituellement ses yeux de morts, Nathan conduit son élève jusqu'à la petite boutique huppée du coin de la rue. L'endroit était charmant. La devanture de bois était faite à l'ancienne et dans la vitrine chatoyaient une dizaine de robes en dentelle. Avec leurs tas jupons et leurs cols hauts, elles lui rappelait les tenues d'époque des années 20. A cette vue nostalgique, une idée furtive traversa l'esprit du bibliothécaire.
-Hum...-commenta-t-il le majeur au menton tandis qu'ils pénétraient tous les deux dans la minuscule échoppe à l'odeur vanillée.-

Une jolie grand mère, le chignon serrée, la silhouette longiligne et les ongles peint à l'image de la tapisserie en rosace sur les murs vint les aborder. Elle sentait la personnage âgée, un mélange de cendre et d'encens que Nathan avait pris l'habitude d'apprécier, mais aussi d'envier. C'était un parfum que lui ne porterait jamais. Derrière son nez aquilin, la gente dame avait des yeux petits et perçants. Elle les toisa plusieurs minutes du regard, eux et leurs mains enlacées, avant de s'enfuir derrière quelques vêtements aux longs tissus soyeux.
-Que puis-je faire pour vous ?

Nathan se racla la gorge.

-Nous allons à un bal ce soir, nous cherchons à nous refaire une beauté. Ma petite amie s'est tachée par ma faute. -lâcha-t-il sans sourciller, le ton mielleux à souhait. Nathan savait très bien mentir, même si l'invitation au bal était réelle.-

-A moins que tu ne veuilles pas y aller ? -murmura-t-il à l'oreille de l'adolescente.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Sam 14 Mar - 16:35






Loin des murs et de la poussière.




La belle adolescente ne sait pas trop comment prendre sa remarque sur le coup. Ne serait-elle donc pas assez bien pour lui au final ? C'est du moins ce qu'elle semble saisir par le fait qu'il lui dise que cette invitation dans un hôtel n'est pour finir qu'une blague et que l'idée même de se retrouver avec elle dans une chambre de ce style ne lui a pas traverser l'esprit. Boudeuse, elle pourrait l'être sur le moment, du moins plus qu'elle ne l'est déjà actuellement. Néanmoins, s'il y a bien une chose qui l'empêche de grogner de mécontentement, c'est ce sourire qu'il n'est pas parvenue à masquer et qu'au contraire, qu'il affiche pleinement à ses yeux. Beau, cristallin, charmant mais également et presque enfantin. Une mimique qu'elle n'aurait très certainement jamais vu dans l'enceinte de l'établissement et encore moins entre les murs de la Bibliothèque. Voilà un tableau qui vaut le coup d’œil et rare sont les faciès pour lesquels elle se porte d’intérêt, autant dire qu'elle ne s'est aussi jamais réellement préoccupée de la gent masculine jusqu'à maintenant. Quand bien même on a peu poser le regard sur elle ou même l'inviter à sortir, l'étudiante qu'elle est ne s'est pas permise pareille frivolité. Les études avant tout, voilà la ligne de conduite qu'elle a toujours suivit dans l'unique but de voir le regard fier de sa mère ainsi que celui de sa tendre sœur. Cette dernière lui manque, tout autant que son plus vieil ami qui certainement doit apporter un tas de soucis à la mère Kagura.

-Vous abusez....vous moquez de moi...ce n'est pas gentil...Minauda-t-elle dans un regard légèrement fuyant comme pour ne pas avoir à faire face plus longtemps à ce sourire si perturbant mais ô combien attrayant. Voir ses lèvres prendre cette courbe rappelle à ses pétales la chaleur qu'elles lui ont faites découvrir un peu plus longtemps, faisant ainsi reprendre en couleur ses joues. C'est en serrant le poing qu'elle parvint à ne plus y songer, mais elle n'en fut pas pour autant plus tranquille. Non, loin de la même, il a fallut que le bougre vienne la saisir par la main pour l'obliger à le suivre. Le contact y est si doux qu'elle dû se faire violence pour ne rien laisser paraître au travers de sa tenue et de ses réactions. Elle le sait fin observateur et ne doute aucunement qu'il n'hésitera pas à lui retourner la moindre de ses expressions au visage pour le plaisir de la taquiner. Il est comme ça, un peu taquin. Ce qui le rend encore plus attirant...Elle s'en mordit la lèvre inférieure.

Elle n'avait que lui montrer une boutique de vêtement assez tendance, mais, il faut croire que ce n'était pas au goût de monsieur puisque celui-ci l'amena dans une bâtisse à l'allure vieillotte. Ce genre d'endroit n'est pas pour déplaire à la demoiselle qui plus jeune rêvait d'être une princesse. Cliché c'est vrai, mais elle est une fille elle aussi. Son regard ne put s'empêcher de parcourt l'intérieur d'un air inquisiteur, voyant ici de quoi attiser sa curiosité qu'elle n'a de cesse de nourrir. Son attention revint quand la propriétaire vint à eux, enfin, se sont surtout les paroles de Mr. Eastwood qui l'a rappelèrent à la réalité en la faisant frémir de sa voix perdu à son oreille. Qu'il est terrible ce frisson, mais pour une raison qu'elle a du mal à traduire, délectable.

-J-je n'ai pas l'habitude de ce genre de soirée...geint-elle silencieusement en serrant entre ses doigts la main de son improvisé petit ami ainsi que le tissus de son vêtement. Redressant alors la tête pour afficher un large sourire timide à la bonne femme. -Ce genre de robe m'est assez étranger...Je m'en remets à vous, si vous acceptiez de m'aider...Laissa-t-elle filer en sentant déjà son regard perçant se poser sur elle. De quoi la faire tressaillir durant le temps que ça a durer, comme si elle venait de passer un examen complet. Elle en était déjà épuisé tandis que la sexagénaire lui indiqua de la suivre, cette dernière ayant une idée de quoi la revêtir. L'adolescente ne pu retenir ses perles d'or de se poser sur la silhouette de Nathan avant de disparaître de son champ de vision afin de regagner ce qui semble être une cabine d'essayage.

À l'intérieur se tenait l'article choisis par l’œil expert de la vieille femme, et, Akane ne put qu'être charmée devant pareille merveille. Elle dû s'y regarder à plusieurs reprise pour être satisfaite du rendue sur sa personne. Elle se trouvait belle. Étrange quand on sait qu'elle ne porte en général pas attention à son apparence. Pour une fois, il y porte un grand intérêt, soucieuse de ce que dira cet homme en particulier. Une fois fin prête avec une bonne bouffée d'air dans les poumons pour un regain d'énergie et de courage, elle se décida enfin à venir se présenter à lui, bien qu'il soit également vrai qu'elle aurait pu lui en faire la surprise seulement le moment venu. Vêtue alors d'une longue et magnifique robe à la teinte légèrement rosée, elle rougit sans le vouloir en se rendant compte que sa cravate nouée à son large col recourbé et grisonnant ne cache en rien le décolleté que lui donne la structure de tissus. Elle en aurait la chair de poule sous ses manches qui s'arrêtent seulement à ses coudes. Ses doigts vinrent enserrer son poignet couvert d'une manchette à l'image de son tour de cou. Droite, elle se forcerait presque à rentrer le ventre pour qu'il ne se rende pas trop compte de la courbe que ça pourrait former derrière les lacets noires qui maintiennent le tout en place. Fort heureusement, ici, il n'y a pas de vent pour dévoiler les collants qu'elle cache là-dessous.

-A-alors ? Qu'en dite....Dis-tu ? Demanda-t-elle curieuse et craintive des mots qu'il pourrait sortir.




Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sarada Eastwood
Messages : 100
Kamas : 2630
Date d'inscription : 19/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Dim 29 Mar - 9:22




Feat



Rien du tout. Il n'en disait rien du tout et c'était bien le soucis. Nathan ferma rapidement la bouche, histoire de cacher son ébahissement. Il n'avait pas de mots pour décrire à quel point il trouvait Akane jolie. La robe lui collait à la peau et il ne pouvait exister sur terre plus parfaite image que la sienne pour représenter ce qu'il appelait affectueusement "sa vielle époque." L'estomac dans les talons et le cœur dans les chaussettes, le froid bibliothécaire chassa l'agréable chaleur qui envahit son corps et ses joues comme on chasse une mouche, de la main et d'un geste sec. Il n'avait pas de remarque sarcastique à faire et ses yeux bleus se mirent à la fuir. La mine déconfite, il lâcha d'une voix troublé
.

-Elle te va très bien.

Nathan toussa et se tourna en direction de la dame au beau chignon. Cette dernière lui accorda un regard amusé et pour échapper à celui-ci, il demanda rapidement si elle n'avait pas un costume à lui prêter aussi. Il se voyait mal accompagné Akane en chemise blanche toute simple et pantalon noir. Pas que ce n'était pas classe, juste incomparable aux vieux costumes d'époques. Une mode qu'on jugeait aujourd'hui démodée, mais que lui adorait. Quoi de plus normal, c'était son enfance et son adolescence. Cela représentait une grande partie de sa vie et de son éducation. La vendeuse prit quelques minutes et l'appela ensuite pour qu'il vienne s'essayer en cabine. Avec un peu de chance, Akane serait tout aussi ébahi que lui
.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Mitsuki Hishima

Messages : 47
Kamas : 2807
Date d'inscription : 20/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Dim 29 Mar - 13:18






Loin des murs et de la poussière.




Le stresse s'envola lorsqu'il daigna ouvrir la bouche pour laisser filer ses mots. Pas de sarcasmes, peut-être de par la simple présence de la propriétaire, mais pas d'exagération non plus dans des compliments. Il fait là un très mauvais acteur, ce qui n'est pas pour déplaire à la jeune étudiante. Bien au contraire, s'il en avait trop fait, certainement l'aurait-elle mal pris en voyant qu'il pousse un peu trop la comédie. Ces quelques mots suffisent pour lui arracher un sourire qu'elle tente de masquer avec mal. Peut-être aurait-elle dû demander un éventail de l'époque pour pouvoir cacher la teinte naissante de ses joues. Elle était heureuse, oui, c'est bien ça. Elle ne saurait dire s'il est réellement sincère ou s'il se prête simplement au jeu, mais cette phrase sortie de ses lèvres est tout ce qu'il lui fallait pour faire disparaître se nœud qui s'était formé dans son estomac. « Très bien », il aurait juste pu lui dire qu'elle lui va bien, mais il a rajouter ce petit adverbe qui fait toute la différence et cela ne fait que la faire davantage se réjouir. Elle ne put emmètre qu'un petit :

-Merci. Dans un murmure encore perturbé par la gêne alors que son regard d'or ne parvient plus à le quitter des yeux. Même si elle s'y était légèrement attendu, elle ne peut pas nier que l'entendre le lui dire est pour elle une véritable surprise qui fait bouillonner tout son être. Le voyant partir, elle ne réprima pas plus longtemps un long soupire de soulagement filer, comme si toute la pression qui s'était accumulé venait de s'estomper en un instant. Enfin elle pouvait respirer. Jamais elle n'aurait cru pouvoir ressentir un stresse aussi intense en dehors d'un examen important. Celui qu'elle vient de passer à l'instinct fut sûrement le pire d'entre tous et le résultat obtenue n'en est alors que plus jouissif. Elle tourna sur elle même pour mieux se regarder une énième fois, comme pour sûre qu'elle lui va réellement bien. Il lui faudra se changer par la suite, ne pouvant sortir dans pareil accoutrement avec tout ce monde dehors. Il sera d'ailleurs dommage de risquer de salir un si beau vêtement et le bellâtre qui l'accompagne doit peut-être partager son avis sur le sujet.

Enfin, son regard se posa sur lui et la vieille femme, tout deux à la recherche d'un costume qui ira de paire avec sa nouvelle acquisition dont le prix n'a pas encore attiré son attention. La clochette de l'entrée tinta durant le temps où elle se perdit parmi les différents tissus, s'émerveillant devant tant de variété. Elle se redressa aussitôt en sentant des œillades sur sa personne et se rapprocha alors instinctivement de la cabine où Nathan doit être en train de se changer, comme craintive ou bien seulement embarrassée.

-V-vous...Tu en as p-pour encore longtemps?Demanda-t-elle comme pour s'assurer qu'il était bien là et qu'il n'en avait pas profiter pour filer afin de lui faire une blague. Elle sait qu'il n'est pas aussi plaisantin, mais il l'a tellement surprise aujourd'hui qu'elle ne serait pas étonnée qu'il concocte encore un plan pour la perturber.



Amétrine sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 6935
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Lun 4 Mai - 18:10

Bonjour !
Où en est ce RP ?
Merci de prévenir de son avancement par MP.
Si le RP reprend je supprimerai mon message.
Sinon je serai obligé de l'archiver.

Merci de votre compréhension.

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Sayuri G. Hesediel
Messages : 22
Kamas : 3035
Date d'inscription : 30/03/2015
Humeur : Joyeuse
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood] Mer 6 Mai - 5:31

Ce rp est toujours en cours,

Malheureusement, j'ai perdu mon wifi récemment, je viens tout juste de le récupérer hier soir.

Tsukasa avait posté une absence à ce sujet normalement et j'ai essayé de prévenir par skype aussi ! ^^


Bref, toujours-est-il que le rp va reprendre, je suis entrain de publier tous mes sujets en retard ! ^^

Désolée du dérangement. =)

════════════════════
Theme couple Sayuri-Tsukasa :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Loin des murs et de la poussière. [PV Nathan Eastwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Texture des murs
» Loin des rires... [PV Kilip Jino]
» Mets moi un flingue sur la tempe, et décore les murs avec ma cervelle... (Destinée et Rich)
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-