Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Paf ! Outch ! [ Pv Aoi Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Keno Yama
Masculin
Messages : 113
Kamas : 4032
Date d'inscription : 25/12/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 5ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Paf ! Outch ! [ Pv Aoi Yuki] Dim 22 Fév - 19:24

Combien de temps ça fait ? Je ne sais pas trop, trois semaines, quatre semaines ? Ça doit être quelque chose comme ça, en tout cas, la seule chose que je sais, c'est que je ne suis dans cette académie que depuis peu. Cette académie est vraiment différente des écoles habituelles où je suis allé jusqu'à maintenant. Ici, on voit d'autre personne avec des pouvoirs et ça ne choque personne, alors qu'avant, c'était un miracle et on semblait être une personne bien différente des autres quand on est doté d'une capacité hors du commun. Pour moi, c'était dur de par mon manque d'expression au début, mais sinon, je n'avais pas de problème pouvant provoquer un danger pour autrui à cause d'un feu ou quelque chose. Cependant, j'avais des problèmes de perte de connaissance et de lecture des sentiments des gens. Il parait que dans cette école, on apprend à contrôler ses pouvoirs et que grâce à elle, on peut devenir "meilleur" en tant qu'homme, car on est dans un lieu adapté à l'apprentissage de personnes spéciales. Pour ma part, je ne sais pas si ça marchera réellement. Les professeurs ici sont des personnes expérimentées possédant des pouvoirs certes, mais leurs pouvoirs ne sont pas forcément les mêmes que les nôtres, alors, peuvent-ils nous permettre d'apprendre à utiliser ce qu'ils n'utilisent pas ? Je gardais cependant confiance en eux, car en pensant comme cela, on peut se bloquer et d'un petit détail comme celui-ci, ça prend des grandes proportions et peut causer des problèmes relationnels.

Ce qui me rendait le plus heureux, c'était de savoir que je pourrais me faire des amis et que je ne serais plus dans une grande maison seule, même si là, je passais d'un extrême à l'autre en étant entouré par beaucoup de monde, dans une petite pièce, une petite chambre qu'on se partage. C'est vrai que ça choque au début, mais ça rend aussi heureux. Mis à part les membres dans ma chambre, je ne connaissais pas beaucoup de monde. J'attendais de rencontrer du monde sans réellement chercher, je savais que ça viendrait, il y avait cependant une personne que je voulais rencontrer, une personne que je tenais à chercher. Cette personne, c'est une jeune fille, ma cousine, Tokiko Kyomizu. Je ne l'ai jamais vu, mais je sais qu'elle fait partie de ma famille grâce à notre arbre et je sais qu'elle est dans cette académie elle aussi.

Ma journée commença normalement, rien de plus banale qu'une journée d'école à Tadakai. Le levé, le petit-déjeuner, les cours puis le repas, rien de bien différent d'une journée d'un étudiant normale. Équipé de lunette de soleil et d'un de mes uniformes, je fis face à cette journée.

Après mes cours, que je n'avais écoutées que d'une oreille, mais que j'avais tout de même retenues en lisant les écrits au tableau et ceux sur mon cahier, j'allais au self pour manger. Pour m'y rendre, je passais par le hall. Dans le couloir, la lumière était présente en grande quantité, je ne pouvais alors lâcher mes lunettes de soleil pour des simples lunettes de protection. Je dois avouer que dans cette école, j'étais presque tout le temps obligé de garder mes lunettes si je ne voulais pas m'abîmer les yeux. À noté, un fait bizarre, je ne vois que peu dans une zone à forte luminosité et bien dans les coins sombres, ce qui fait que plus le lieu et sombre, plus je vois. Porter des lunettes me permet donc de mieux voir que lorsque je n'en porte pas alors que pour les hommes normaux, ce serait le contraire.

Oublions les détails et revenons au principale. Dans le hall, il y avait beaucoup de monde. Une heure de permanence pour une grande partie des élèves provoquent des "paquets" d'étudiants dans des zones pourtant petites. On ne trouve alors plus ses amis, ni son chemin, sauf si on connaît bien les lieux, mais malheureusement, je n'avais pas pensé à lire le plan de l'école depuis mon arrivée, ce qui m'aurait pourtant permis de connaître les lieux et aurait facilité mes déplacements. Si je réfléchissais un peu plus, je pourrais éviter de gros ennuis, c'est bien vrai.

Je cherchais alors mon chemin et des personnes avec qui manger, mais c'est alors que, par mégarde, je me pris quelque chose en plein dans la face, je tombai sur-le-champ, fesses à terre. Je redressais la tête afin d'apercevoir la chose dans là quelle, je venais de rentrer. Cette "chose" s'avérait ne pas en être une, mais plutôt être une fille. Une jeune et jolie fille aux cheveux bleus. Elle n'était pas très grande, mais par rapport au petit gabarit que je suis, elle gagnait largement en taille et en force. Elle ne semblait pas avoir bougé de beaucoup lorsqu'on s'est choqué, tandis que moi, j'étais tombé au sol. J'allais encore une fois passer pour un faible. Je dois bien avouer que physiquement, je suis bien faible, ce n'est pas un secret et ça se voit quand on me regarde. Je me relevais comme je pus en essayant d'être rapide et de ne pas paraître trop douillet.

C'est un combat ?! Duel de force que tu veux, c'est ça !? Disais-je en rigolant. Plus sérieusement, je suis désolé, je n'ai pas fait attention où j'allais et tu connais la suite. Tu ne m'en veux pas ? Même si je ne pense pas que ce soit le cas, après tout, tu n'as pas l'air d'avoir grand mal ! Cependant, si c'est le cas dit le moi ! Je tiens à me faire pardonner et je me bougerais pour obtenir ton pardon ! Je souriais pour essayer de la mettre en confiance et parce que je sentais qu'elle semblait être une fille gentille, je n'avais donc aucun besoin de me mettre sur mes gardes. Avant qu'elle n'eût le temps de parler, je rajoutai une présentation brève. Rai Shunsuke, enchanté !









════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Aoi Yuki
Féminin
Messages : 47
Kamas : 4574
Date d'inscription : 26/12/2014
Humeur : Envie de Rp :3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Paf ! Outch ! [ Pv Aoi Yuki] Dim 22 Fév - 20:38


Paf ! Outch !




Aoi émergea doucement de son rêve ce matin. Elle regarda par la fenêtre, l'œil encore embué. Un beau soleil l'attendait. Elle sourit. Croque Mot dormait encore. Elle s'étira avant de sortir rapidement du lit. Comme tous les matins, elle prit une douche, peigna ses cheveux puis enfila son uniforme. Elle fit ensuite son lit puis sortie dans le couloir. Elle regarda furtivement la chambre à côté de la sienne. Garion devait déjà être en cour. Elle ne le voyait plus trop ses temps-ci... Dommage...
Elle alla ensuite en cour, son familier dans la poche. Ils étaient un peu fâchés depuis qu'elle avait parlé à Garion... Cela rendait Aoi un peu pensive. Elle écoutait les cours d'une oreille encore plus distraire qu'à l'habitude. Elle discuta ensuite avec deux ou trois filles de sa classe, elles étaient gentilles, mais Aoi était très timide et ne savait pas trop se faire d'amis, ses parents l'ayant toujours forcés à travailler dur pour maîtriser son singulier pouvoir et réussir à en faire quelque chose.
Aoi avait une heure de permanence. Une occasion de tester la nouvelle maitrise qu'elle avait apprise dans un livre. Elle avançait doucement dans cette marée humaine. Elle n'était pas très à son aise dans cette foule, s'excusant à chaque fois qu'elle poussait quelqu'un. Elle n'était pas là depuis longtemps alors elle n'avait pas encore l'habitude de pousser les gens. Elle avait son jeu de cartes à la main. D'un coup, elle sentit un petit coup dans son dos, qui lui fit lâcher son paquet.
Elle se retourna vivement, un peu perdue au milieu de tous ses gens, avec ses cartes par terre... Et ah oui ce petit être blond qui la regardait en parlant à cent à l'heure. Elle battit des paupières en avançant sa tête pour bien saisir ses paroles.

- Bonjour.... Aoi Yuki ! Ravi de faire ta connaissance, même si les circonstances ne sont pas très favorables ! On dirait que nous sommes entourés de fauves !

Ça y est, elle avait repris ses esprits. Rai Shunsuke... Il était petit, sans doute plus jeune qu'elle. Elle arrêta de le regarder quelques secondes pour ramasser ses cartes que son familier avait déjà commencé à rassembler.


════════════════════
et



Il y avait pas mal de carte, je me demandais ce qu'elle pouvait bien faire avec ces cartes seules. C'est une question assez stupide certes, mais je trouve qu'elle avait une importance. Pourquoi cela ? Elle n'utilisait pas ce paquet de cartes pour jouer avec des amis comme elle était seule et qu'elle avait accepté ma compagnie, donc personne ne voulait jouer avec elle à ses cartes. D'une certaine façon, moi, ça ne me déplaisait pas d'être le seul à vouloir jouer avec elle, au moins, j'allais moins m'ennuyer et puis j'irais manger plus tard, lorsqu'il n'y aura plus autant de monde, au moins, je serais plus calme et ce n'est pas comme si j'étais pressé de manger, il n'y avait que le dessert pour me donner en vie, mais je ne savais pas ce qu'il y avait en dessert, alors ça n'attirait pas ma faim jusqu'au self.

Pour nous écarter de toute cette population et être tranquille, nous partions en direction des salles de cours pour aller dans une salle libre et ouverte. Cependant, il y avait beaucoup de monde et pour partir du hall, c'était assez tendu. Je restais coller à elle, à la limite de la tenir par la main, je ne le faisais cependant pas, car on ne se connaissait pas et c'était alors mal vu de tenir la main d'une jeune inconnue. Même si elle sentait douce, ce n'est pas le problème, ça ne se fait pas, un point c'est tout et il n'y a pas à réfléchir plus que ça quand on te dit de ne pas le faire. C'est ce que ma famille avait pris la peine de m'apprendre, pour devenir un jeune homme bien éduqué d'une famille noble. Ce n'était pas toujours évident de respecter, car, soit-on oublié les règles, soit notre logique nous dictait le contraire.

Après avoir rejoint les escaliers, on se sentait enfin respiré dans un lieu libre. Nous nous arrêtions au premier étage et nous dirigions dans ma salle de cours. Je m'étais d'y que s'il fallait aller dans une salle de première, autant aller dans la mienne pour éviter tous problèmes possibles dus à un dérangement. Nous nous asseyons à ma table, et, en tant qu'homme galant, je plaçais une chaise et une table en face pour qu'elle puisse s'asseoir en tout confort. Enfin, confort, c'est un confort à la salle de classe, ce n'est donc pas le luxe dont on peut rêver lorsqu'on pense à s'asseoir quelque part sans se faire mal au dos quoi, mais on n'avait pas vraiment le choix. Sinon, on pouvait être debout alors nous ne faisions pas la fine bouche.

Assis face à face, je me demandais bien ce qu'elle voudrait faire. Discuter en jouant avec les cartes ? Juste jouer aux cartes ou bien discuter. D'ailleurs, je ne savais encore rien d'elle, peut-être n'était-elle pas très bavarde. Peut-être était-elle timide ? J'étais pourtant pratiquement sûr que non, elle n'aurait pas accepté ma proposition si elle était timide, elle aurait été bien plus gênée que ça, du moins, j'imagine qu'elle l'aurait été. La première chose qui sortit de ma bouche fut la première chose qui me passait en tête.

Tu avais un jeu spécifique en tête à faire avec tes cartes ou tu te promènes juste souvent avec des cartes comme moi et mes lunettes de soleil ? On peut aussi discuter si tu ne veux pas jouer. Ça me conviendrait aussi parfaitement... Je suis très bavard alors bon, parler n'est pas un problème. J'essaye de là m'être en confiance avec un grand sourire sur mes lèvres. J'attendais de savoir ce qu'elle voulait faire, tant qu'elle voulait continuer à discuter, j'étais d'accord et content.




════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Aoi Yuki
Féminin
Messages : 47
Kamas : 4574
Date d'inscription : 26/12/2014
Humeur : Envie de Rp :3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Paf ! Outch ! [ Pv Aoi Yuki] Mer 25 Fév - 12:27


Paf ! Outch !




Aoi l’écoutait parler. Il parlait beaucoup, un vrai moulin. Elle sourit. Ça se voyait qu’il s’y prenait avec des pincettes pour lui parler. C’est une des rares fois où on prenait autant de précaution pour ne pas la froisser, et ça la touchait. Elle le laissa finir de parler, et rit à sa derrière phrase, d’une justesse imparable.

- Effectivement, tu parles beaucoup ! Mais c’est très drôle. J’aime aussi discuter, mais là je dois travailler mon pouvoir à l’aide de ses cartes.

Elle jouait machinalement avec ses cartes, en faire tourner une autour de son doigt, les mélanger, les ranger par couleur sans les regarder… Elle c’était entrainée dur tous les jours, au point que ses exercices étaient devenus aussi naturels que respirer pour Aoi. Comme son jeu de carte était nouveau, c’était aussi une sorte de découverte du paquet de carte. Elle sentait chaque courbe, chaque dessin avant de pouvoir devenir maitre du jeu.

- C’est pour cette raison que je me balade avec ce paquet. Pour entrainer mon pouvoir, je n’ai pas besoin de sortir, de taper dans quelque chose, ou de faire du sport. Mon pouvoir ne s’exerce qu’en jouant. Et le jeu le plus facile à transporter est le jeu de carte. Amener un Monopoli en cours et nettement moins discret, et fait un peu désordonné !

Tout était dit, son petit dragon c’était assis sur la table et hochait la tête, pour valider ses paroles, les yeux fermé et l’air strict. D’un coup, Aoi étala ses cartes en arc de cercle sur la table. Elle coupa l’arc en deux puis mélangea chaque ta en fermant les yeux avant de rassembler les cartes et de recommencer l’action.

- Si tu veux, je peux faire une partie avec Corque Mot pour te montrer rapidement en quoi consiste mon pouvoir…. En espérant qu’il ne triche pas en utilisant lui-même son pouvoir, pas vrai Croque ?

Elle regarda son petit dragon à la dérobé, avec une expression qui ne prêtait pas à confusion.



════════════════════