Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ichinose Shûichi
Messages : 74
Kamas : 4323
Date d'inscription : 17/10/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Lun 9 Fév - 14:33


Le soleil venait de se lever et le jeune professeur devait faire de même, sa chevelure corbeau un peu en bataille, il poussait un grand baillement avant de se lever. Posant ses pieds bouillants sur le carrelage gelé de sa petite chambre, un grand frisson le fit sursauter. Ayant vécu dans une ville ou la chaleur était constante, le froid, il n'y était pas vraiment habitué en faite. Son regard se tournant vers la fenêtre, il pouvait y voir la neige y tomber encore et toujours, remplissant la verdure automnale en vrai champs de neige. Soupirant en se disant qu'il devrait encore traverser ce champs blancs pour aller à sa salle de classe, Ichinose aurait tellement voulu être une marmotte ou un hamster...hibernation power. Secouant sa tignasse rebelle, il avait le sentiment de manque, un manque qui envahissait de plus en plus son corps. Sur le mur, il vit une photos, plus précisément lui et une fille qui la trahit. Serrant le poings, il prit la photo et la balançait dans le feu, laissant le passé bruler et disparaitre petit à petit avec ses souvenirs. D'ailleurs, la veille il avait était chez un joailier pour revendre les bijou que cette fille lui avait offert, un collier et une bague. Depuis sa douce, le jeune professeur était devenu plus renfermer sur lui même et distant, comme si son coeur avait tout refermer à clé en lui et avait jeté la clé. Il avait gagné pas mal d'argent en les revendant et il était enfin heureux se se débarasser de ce souvenir insupportable. Personne ne mérité ce qu'on lui avair fait subir, tristesse mélangé à de la haine, ceka ne faisait pas bon ménage non plus. Il avait décidé après ce jour que plus aucune femme réussirait à franchir sa carapace et encore moi son ex petite amie qui était devenu le centre de sa haine. Coeur sur la main, il ne voulait maintenant qu'une chose, étudier et ne penser à rien d'autre, oublier l'amour et tout ce qui s'y rapporter.

Se mettant alors dans sa petite douche, il laissait l'eau couler le long de son corps, lui procurant une sensation de libération. Chevelure rebelle devant soudainement mouillé et collé à la peau, il profitait de ce moment de calme et de solitude pour effacer de sa mémoire tout les moments qu'il avait eut avec cette traitresse. Finissant enfin de se laver, c'est le coeur lourd de douleur qu'il sortit de ce lieu et, serviette autour de la taille, se dirigeait vers la penderie. Aujourd'hui était une journée comme les autres, professeurs de philo, il enseignait aux étudiants la valeur de la vie, des sentiments, des promesses et de l'amour aussi. S'habillant d'une veste noire avec chemise blanche en dessous, il mit un jean bleu foncé pour casser l'image de la depression et déboutonnait quelques boutons du haut du chemisier pour faire plus décontracté. Se dirigeant vers son bureau, il prit alors quelques feuilles de cours ainsi que les dissertes qu'il devait rendre.

Sortant alors de sa chambre, il se dirigeait tranquillement en dehors du cotés dortoirs et, habillé de sa grande doudoune, d'un cache oreille et de gants, le professeur affrontait de face la froideur de l'hiver. Faisant un détour par le jardin, il admirait les rares fleurs résistants à l'hiver dans un sourire et se remit en marche, arrivant enfin dans le batiment des cours. Montant les marches tranquillement, il finit par arriver à la salle de classe des 5ème année. Dans cette classe, on pouvait y trouver des élèves normaux et des hybrides, un mélange qui ne dérangeait nullement Ichinose. Ce petit professeur aimait bien cette classe car elle était la rare à écouter ce qu'il disait et à participer aux cours. Entrant dans la classe, il dit bonjour à tout le monde et enlevant som attiraille, fit l'appel et sorti le cours ainsi que les contrôle.

- Bonjour tout le monde, aujourd'hui nous allons parler de l'amour et de ce que cela engendre. Mais avant cela, je vais vous rendre vos dissertes. J'ai remarquée une certaine augmentation du vocabulaire chez certains et d'autres qui se reposer sur leurs lauriers. La moyenne de la classe est de 13.

Se mettant alors à distribuer les copies, il entendait certains élèves rigoler de joie et d'autres se lamenter sur leurs notes. C'était drôles de voir tout ces élèves autant passionné par une matière pas facile. Sortant alors ses stylos, il se mit aux tableau et commençait la leçon.

- Alors, tout le monde sait que l'amour réside dans le sentiment du désir et de l'affecrion physique et/ou moral. Mais quand ce sentiment et trahis ou même détruit, l'amour peut engendrer la peine et la douleur. Ce sentiment de désir et souvent relier à la souffrance car le désir engendre souvent cet aspect négatif chez une personne. Comme le disair si bien Freud, médecin et philosophe " Nous ne sommes jamais aussi mal protégé contre la souffrance que lorsque nous aimons."

Le cours continuait ainsi pendant une heures puis ce fut la fin du cours. La sonnerie retantissant, Ichinose finit de parler de son cours et les laissait partir le sourire aux lèvres. Puis il vit une jeune fille se dirigeait vers lui d'un pas hésitant et rangeanr ses lunettes, lui sourit doucement.

- Que puis je pour toi Anya ?

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Lun 9 Fév - 21:35

Spoiler:
 


Lorsque le rêveur rencontre la glaceFeat Ichinose Shûichi
Une nouvelle journée commençait. Comme tous les matins depuis mon arrivée ici il y a 5/6 ans, je devais me lever pour aller en cours. Je sortis donc du lit et le fis comme il fallait avant d'aller prendre ma douche, bien avant que mes colocataires se réveillent. Je détestais cette chambre commune, les risques pour moi étaient bien trop grands. Si je faisais le moindre faux pas, je pouvais faire des bêtises et encore me faire détester par ceux qui dormaient dans la même chambre que moi. Je préférais que l'on m'ignore plutôt que l'on me déteste... Je me mettais toujours volontairement à l'écart des autres, alors cette chambre commune... ça n'était pas pratique. Si je me levais plus tôt que mes camarades, c'était parce que je ne voulais pas créer d'ennuis. Mon pouvoir était une véritable malédiction à mes yeux. Ceci dit, je n'avais pas le droit de me plaindre. Contrairement à bien des élèves ici, je n'avais pas perdu ma famille. Mes parents et mes sœurs me soutenaient toujours. Alors je continuais ma petite vie jour après jour, sans faire de vagues et en assumant les conséquences de mon don magique.

Après un passage sous la douche, j'enfilai mon uniforme, que j'avais pris au préalable avec moi dans la salle de bain. Je me recoiffai et vérifiai que mon nœud orange, rappel de mon année d'étude, était fait correctement. En théorie, je devrais avoir fini mes études... Cependant, j'avais redoublé la 1ère année parce que j'avais le moral dans les chaussettes à l'époque. Enfin... c'était fini.

Je sortis de la salle de bain et vérifiai le contenu de mon sac de cours. Mimie se glissa dans mon sac, comme elle avait l'habitude de le faire. Mon familier avait l'étrange manie de se faufiler dans mon sac de cours, entre mes cahiers, et d'y passer toute la journée. Je n'avais aucune idée de ce qu'elle pouvait faire là-dedans toute une journée ! D'ailleurs, comment savoir si elle n'allait pas faire un tour pendant que j'étais concentrée sur les cours ? Cette petite coquine adorait manigancer dans mon dos pour essayer de trouver des personnes qui puissent m'accepter ! Mais que ferais-je sans elle, ma précieuse alliée et amie ? La clé pour contrôler mon pouvoir se trouvait peut-être dans ce lien qui unissait les mages et les familiers...

Quoi qu'il en soit, je n'avais pas le temps d'y songer, mes colocataires allaient bientôt se réveiller, je devais quitter la chambre dès maintenant. Je mis un long manteau noir par-dessus mon uniforme et quittai l'internat. Je savais qu'il faisait froid, cependant mon pouvoir m'immunisait plus ou moins contre cela : je ne sentais pas vraiment la fraicheur, bien que ma peau soit toujours assez froide. Il me restait encore 1h avant le début des cours. Aujourd'hui, il neigeait. C'était comme ça depuis un moment à Nara. J'adorais ces paysages enneigés. Je m'attardai quelques minutes dans la cour avant de rejoindre la salle de classe des 5èmes années. J'y entrai, alors que le cours ne débuterait que dans 30 minutes. Je m'installai à ma table habituelle, une de celles près du mur, à la 3ème rangée. ça ne faisait ni trop intello, ni trop cancre. Je posai mon sac à terre et sortis un roman, que je mis à lire en attendant que la cloche sonne.

Et ce fut l'heure. J'avais cours de philosophie avec le professeur Shûichi. Je devais bien admettre que la philo était la matière dans laquelle j'avais le plus de difficultés. D'ailleurs, il devait nous rendre des dissertations... Intérieurement, je craignais le pire. Je savais que je ne l'avais pas réussi, n'ayant pas réussi à cerner le sujet.

{Professeur Shûichi} - Bonjour tout le monde, aujourd'hui nous allons parler de l'amour et de ce que cela engendre. Mais avant cela, je vais vous rendre vos dissertes. J'ai remarquée une certaine augmentation du vocabulaire chez certains et d'autres qui se reposer sur leurs lauriers. La moyenne de la classe est de 13.

Lorsqu'il me rendit ma copie, mon visage resta impassible comme toujours et je ne montrai aucune émotion d'un point de vue extérieur, mais je me décomposai intérieurement. J'étais bien en-dessous de la moyenne de classe. Je n'avais obtenu qu'un minable petit 8. Ne rien montrer et toujours sembler de glace était devenu une sorte d'habitude pour moi, je refoulai tout à l'intérieur. Puis le professeur commença son cours, j'écoutai tout en prenant des notes. L'amour... C'était un sujet qui m'intéressait particulièrement. C'était peut-être une émotion que je ne connaitrais jamais à cause de ma magie. Et pourtant, j'aimerais être comme tout le monde... Je préférai ne pas ressasser ce genre de pensées et je continuai à prendre des notes durant toute l'heure.

Puis ce fut la fin du cours. Tous les élèves sortirent. Je tenais cependant à demander quelque chose au professeur. C'était l'une des premières fois que je faisais ça... Mais je n'avais pas le choix si je voulais m'améliorer. Je m'approchai d'un pas hésitant de Monsieur Shûichi, qui me vit venir vers lui et me sourit en me demandant ce qu'il pouvait faire pour moi. J'ouvris alors la bouche, prête à lui demander... Lorsque la malchance me rattrapa. Pour une raison que je ne m'expliquai pas, je trébuchai alors que j'étais tout près du prof... Par pitié, faites que je ne lui tombe pas dessus... Malheureusement, ça me semblait mal parti, oh la la, mon pouvoir allait le geler de la tête aux pieds pendant 5 secondes... Pourvu qu'il ait le réflexe de se pousser !


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Ichinose Shûichi
Messages : 74
Kamas : 4323
Date d'inscription : 17/10/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Mar 10 Fév - 14:45


La journée avait déjà mal commençée, de la neige, des élèves turbulents dans les couloirs et des souvenirs qui ne devrait jamais revenir. Pourquoi cette vie voulait absolument que le jeune professeur de Philosophie souffre ? Il avait déjà un passé douloureux, un meurtre sur la conscience, des vies à protéger et en plus de cela il fallait que cette vie lui pourrisse encore plus le moral. Soupirant un peu, sa classe était l'une des rares à être aussi attentuve pendant son cours, cela lui faisait plaisir de voir la jeunesse aussi assoifée de connaissance. Même si sa matière était l'une des plus dures, il était vraiment heureux de voir autant d'élève prendre du plaisir à apprendre et en plus, poser des questions pertinentes. Tout sourire, cette classe avait le don de lui faire apparaître un doux sourire et un joie de vivre qu'y finissait par disparaître une fois chez lui. Pourquoi son passé le torturer tant ? Pourquoi tout les gens s'amuser à jouer avec son coeur déjà bien abimé ? Les filles censées être mature ne sont en faite que des gamines qui ne cherche qu'a satisfaire leurs égo, comme son ancienne petite amie. Depuis leurs séparations, il avait appris à se mefier des femmes adultes, ayant bien souffert. Regardant par la fenêtre tandis que les élèves finissaient leurs travails, il repensait à ce qu'il avait dit...L'amour engendre le desir qui engendre la souffrance, lui avait connu les deux et ne souhaitait plus jamais revivre cette souffrance. Parfois dans ses rêves, il revoyait le sourire de sa mère qui lui disait que tout aller bien, mais en réalité rien n'aller. Son regard admirant les flocons de neige tomber, Ichinose eut un petit moment d'absence avant de finir le cours comme il le faisait habituellement.

La sonnerie retentit alors après le cours et une fois que les élèves furent tous partis, le jeune homme vit alors une jeune fille venir vers lui doucement et le regardait, comme si elle avait une question. Rangeant ses affaires dans son sac, il sr mit alors devant le bureau ppur s'y caler et poser ses mains sur le bureau. En regardant la belle, Ichinose voyait bien qu'elle était timide voir même un peu paniqué. Il avait vu aussi que ses notes n'étaient pas fameuse et tourné tout le temps autour de 7-8/20, ce qui veut dire bien en dessous de la moyenne. Il avait prévu d'aller lui parler, mais avec tout ses problèmes et son travail, il n'avait eut le temps. Regardant alors l'élève de plus prêt, elle avait l'air d'être une demoiselle refermée sur elle même pour une raison inconnu. Souriant alors, Ichinose attendit sa question lorsque soudain celle-ci trébuchait pour une raison inconnu. Ouvrant de grand yeux, le professeur hésitait pas un moment et se penchait pour la rattraper pour éviter qu'elle se cogne contre le bureau. Cependant, quelques choses d'étrange se produisit à ce même instant. Tenant la jeune étudiante dans les bras, il sentit son corps se gelé petit à petit, le froid envahissant chaque parcelle de son corp, le beau philosophe se retrouvit soudainement de glace.

Dans ce moment, Ichinose pouvait enfin savoir ce que cela faisait de se faire geler sur place et d'avoir le coeur de glace. Son corps devenu une vrai statue de glace, le jeune homme vit sa vie défiler devant ses yeux, sa mère, la mort, sa famille, c'est amis, son ex, ainsi que pleins de sentiments qui envahissait son coeir et son esprit. Defois, l'on a besoin que de peu de temps pour voir nos bonnes ou mauvaises actions et se rendre compte de notre importance sur cette Terre. Certes des gens souffrent, meurent et se blessent mutuellement, mais la vie est faite ainsi et il faut apprendre à les suremonter. Ichinose avait bien compris la leçon, à vouloir se venger de son ex, il avait perdu sa part d'humanité. Sentant alors son corps redevenir chaud doucement, il pit bouger un bras, puis l'autre, ensuite la tête et enfin tout son être. Tremblant soudainement, il se redressait er relevant la tête, regardait dans les yeux la jeune élève.

- Eh bien...on peut dire que vous êtes de glace mademoiselle Anya...Alors que puis je faire pour vous ?

Il ne voulait pas épiloguer sur ce qu'il venait de se passer. Il comprit aussi que la belle avait du mal à contrôler son pouvoir, comme son ex qui pouvait tour brûler avec ses flammes bleu. Souriant, il se voulait rassurant, mais le froid lui continuait d'envahir son corps

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Mar 10 Fév - 22:51


Lorsque le rêveur rencontre la glaceFeat Ichinose Shûichi
L'amour... Un bien vaste sujet... Une seule heure semblait bien courte pour aborder un thème comme celui-là. Ce que l'on pouvait lire dans les romans était merveilleux... Il y aurait énormément à dire pour étudier tous les mécanismes de l'amour. Le professeur Shûichi semblait particulièrement passionné par ce sujet. Je sentais quelque part au fond de ses paroles qu'il s'agissait de son vécu. Toutes ces choses qu'il décrivait... aurais-je un jour la chance de les ressentir à mon tour ? À l'heure actuelle, il ne m'était pas permis d'envisager une telle chose, j'étais encore trop "maladroite" avec mon pouvoir, je ne parvenais pas à l'empêcher de fonctionner. Il fallait que je trouve un moyen de le bloquer et c'était pour ça que j'étais ici. Seulement, depuis toutes ces années, je n'avais pas évolué au niveau de ma magie. Étais-je attardée ? Étais-je vraiment si bête ? Je voyais des tonnes d'élèves de mon âge maitriser tellement mieux leurs pouvoirs ! Cependant, je ne perdais pas totalement espoir, un jour j'y parviendrais. Et j'aurais alors une vie normale.

Le retentissement de la sonnerie me tira de ma rêverie et me ramena sur terre. Au vu de mes résultats catastrophiques en philosophie, il allait me falloir de l'aide... Et je ne voyais qu'une personne vers qui me tourner : le professeur lui-même. C'est pour cette raison que j'attendis que tous les autres élèves sortent. Puis je me dirigeai vers le bureau du professeur, hésitant cependant à aller jusqu'au bout de ma démarche. Et voila qu'un coup du hasard me fit trébucher et la suite fut catastrophique...

Le professeur s'avança pour me rattraper et m'éviter de me cogner contre son bureau, alors que j'aurais plutôt voulu qu'il me laisse tomber et qu'il s'écarte. Et l'inévitable se produisit : à mon contact, une fine couche de glace recouvrit entièrement le jeune homme, l'empêchant ainsi de bouger. Et comme tout pouvoir avait ses inconvénients, je m'évanouis à la seconde où il fut emprisonné dans la glace...

Cinq secondes plus tard, je recouvrai mes esprits et me dépêchai de me redresser, pendant que le professeur dégelait rapidement. Malheureusement, à cause de la glace fondue, il était trempé comme une soupe. S'il ne prenait pas garde, il risquait un bon rhume d'ici demain. J'étais gênée, très gênée, je ne savais plus où me mettre. J'hésitai à prendre mes jambes à mon cou. Sur mon visage, on pouvait lire mon embarras. J'étais tellement désolée. Je jetai un œil vers mon sac de cours et vis Mimie, la tête dehors, rire aux éclats à cause de ce que j'avais provoqué. Lorsque je regardai à nouveau mon professeur, je vis qu'il me fixait dans les yeux. Il prit la parole avant que j'ai pu formuler le moindre mot d'excuse :

{Professeur Shûichi} - Eh bien...on peut dire que vous êtes de glace mademoiselle Anya...Alors que puis je faire pour vous ?

Je voyais dans son sourire qu'il se voulait rassurant, il restait parfaitement calme après ce que j'avais fait. Son attitude me fit me sentir coupable quelque part, il ne semblait pas me tenir rigueur de cette bourde alors que je venais quand même de noyer ses habits. Je m'inclinai alors à l'avant, comme les japonais avaient coutume de le faire en signe de respect et improvisai des excuses confuses :

{Anya} - Je suis désolée, professeur Shûichi, ça n'était pas volontaire ! Faites attention, avec tout ça, vous... vous risquez de prendre froid, veuillez m'excuser !

Je me redressai suite à cela et continuai, ne sachant pas vraiment si ma requête allait être acceptée vu que je ne faisais apparemment que des bourdes quand je m'y mettais :

{Anya} - En fait, je... J'avais une demande à vous faire. Mais je pense qu'avec ce qui vient de se passer, vous allez peut-être avoir peur de moi maintenant... Mais je suis nulle dans votre matière, vous savez que je suis très en dessous de la moyenne de classe. Et à part vous, je ne vois pas qui pourrait m'aider...

C'était des cours particuliers qu'il me fallait et qui était mieux placé qu'un professeur pour m'en dispenser ? Ceci dit, il allait peut-être trouver cette demande abusée étant donné les circonstances de celle-ci ! Mon pouvoir éloignait les autres de moi, leur réaction était invariablement la même : m'éviter pour éviter qu'une telle chose se reproduise. Cela ne m'étonnerait pas que Monsieur Shûichi décide lui-aussi de me tourner le dos. Et je ne lui en voudrais même pas, j'assumais pleinement les conséquences de mon pouvoir, aussi dures soient-elles.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Ichinose Shûichi
Messages : 74
Kamas : 4323
Date d'inscription : 17/10/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Mar 17 Fév - 15:51


Être professeur était une tâche vraiment compliquée. Lorsque celui-ci n'était pas dans sa classe pour donner à la jeunesse le savoir et la philosophie de la vie, le bel étalon vivait sa vie quotidienne de façon monotone. Quant il rentrait, il ne pouvait s'empêcher de se mettre à la création de son cours prochain. Son esprit ce mettant à fond dans ce travail qui lui demandait du temps et de la reflexion, il ne pouvait qu'être fière que son travail donne tellement envie. Depuis quelques années, la philosophie à perdu de l'importance dans le coeur des gens, pourtant, les plus grandes oeuvres litteraires ont été inspirée par les grands philosophes de l'époque. L'homme a apprit à parler de ce qu'il ressentait grâce à ce système de l'époque, la poésie et une sorte de philosophie remaniée pour que personne ne s'en apercoivent. Cependant, ce qui représente le plus la philosophie de nos jours cût le thêatre, véritable bouleversement dans la société. Se faisant de plus en plus connu, ce nouveau genre de philosophie réussit à faire connaître cet art qui était passé aux oubliettes. Malgré ses sourires pendant les cours, cela avait le don de disparaitre lorsqu'il rentrait chez lui, comme si sa solitude quotidienne aspiré toute la bonne humeur qu'il avait en lui. Quant on connaissait bien Ichinose, on pouvait voir dans son regard de la tristesse, solitude et un manque que rien ne pourrait combler...Grand nostalgique, quand sa vie n!allait pas très bien, il se remémore les temps passés avec son groupe de musique...ahlala, ce que cela lui manquait parfois. Plongé souvent dans des pensées peu recommandé, il se rappelait souvent de sa mère et de son père, sa tendre maternelle qui était morte par sa faute....

Cependant, qui aurait pu croire que ses pensées auraient pu être gelé sur place à cause d'un geste sauveur. Ichinose était trop gentil pour laissait quiconque se blesser, alors si en plus c'était une étudiante, il ne devait pas la laisser se faire mal. Cependant, ce que les jeunes filles peuvent être glaciale parfois, sauf que dans ce cas là, c'était pas dans le sens caractère, mais plus dans sa magie. Jamais il n'avait subi ça et on peut dire que ça met un sacré froid, déja que le jeune rêveur était un pur frileux. Pendant cette congélation qui avait durée pour lui au moins une journée, il eit le temps de voir toute sa vie défiler, tant de destruction et de solitude pour quoi au final ? Le rendre plus fort ? Ou l'isoler encore plus que d'habitude ? Le jeune homme ne savait pas tellement, mais ce qu'il savait pertinemmenf c'était que sa vie était trop courte pour se laisser abattre par des gens qui n'en valent pas la peine. Une fois sorti de ce pétrin, il fut surpris de voir ses affaires trempées, bon certes il était en chemise blanche, donc transparence au contact de l'eau, mais c'est qu'il faisait froid et donc bien plus de chance de se retrouver malade. Cependant, malgré cet accident, il ne fit pas disparaitre ce sourire qui se valait rassurant.

Puis soudain la jeune fille qui venait de le congeler par accident se mot alors en position d'excuse et dit exactement ce que le professeur avait pensé qu'elle allait faire. Rigolant un peu, il écoutait attentivement l'élève et sourit legerement, s'asseyant sur son bureau en croisant les bras, non pas furieusement, mais un peu enjoué.

- Oula, ne vous en faites pas pour cet accident mademoiselle Anya, cela arrive bien plus de fois que vous ne le pensez....et puis je ne pouvais pas vous laissez vous faire mal quand même. Alors vous voulez des cours particulier pour vous améliorez ? Cela me va droit au coeur, personne ne m'avais jamais demandé. Je serais ravi de vous aider à remonter votre moyenne mademoiselle reine des glaces.

Faisant un rapide clin d'oeil, le jeune professeur descendit de son bureau et rigolant se mit derrière son bureau pour prendre un papier et un stylo et regarder son planning.

- Si cela vous tente, je peux vous prendre pour des cours particuliers les mercredis matins ou samedi apres midi..Si vous avez des propositions n'hésitez pas d'accord ? Je vous aiderez du mieu que je le peu"

Souriant un peu, il attendit patiemment la réponse de la demoiselle maladroite et aussi timide qu'un rayon de soleil à travers les nuages.

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Sam 28 Mar - 16:57

Spoiler:
 


Lorsque le rêveur rencontre la glaceFeat Ichinose Shûichi
Le cours terminé, la catastrophe passée... J'osai enfin demander des cours particuliers au professeur de philosophie. J'étais d'une nature sérieuse et si je pouvais faire mieux, je m'appliquais pour m'améliorer. La philosophie était mon point faible. Je ne parvenais pas à exprimer clairement mes idées sur papier, à assembler mes idées ensemble pour établir un plan logique dans ma dissertation. J'avais également des difficultés à ré-utiliser correctement les références philosophiques vues en cours... Je n'arrivais à relier mes idées aux références apprises en classe. J'accumulais les défauts, ce qui expliquait mes notes en-dessous des autres.

La chemise du professeur étant blanche, elle était assez transparente à cause de la glace fondue. Je m'efforçai cependant de ne pas regarder son torse, qui semblait pourtant magnifique. À la place, je me concentrai sur son visage, sans toutefois le regarder trop directement dans les yeux pour ne pas paraitre insolente. J'en avais suffisamment fait sans aggraver mon cas ! D'ailleurs, lorsque je m'étais confondue en excuses, monsieur Shûichi s'était laissé aller à rire légèrement. Sa manière insouciante de prendre les choses envoyait un message clair : "aucun souci, tout va bien".

{Professeur Shûichi} - Oula, ne vous en faites pas pour cet accident mademoiselle Anya, cela arrive bien plus de fois que vous ne le pensez....et puis je ne pouvais pas vous laissez vous faire mal quand même. Alors vous voulez des cours particulier pour vous améliorez ? Cela me va droit au coeur, personne ne m'avais jamais demandé. Je serais ravi de vous aider à remonter votre moyenne mademoiselle reine des glaces.

Me dit-il avec un léger clin d'oeil, prenant place à son bureau pour prendre un stylo et son planning. Pensait-il réellement ce qu'il disait ? Au fond, s'en fichait-il tant que cela ? Je ne pouvais pas m'empêcher de me poser cette question. J'avais tellement l'habitude qu'on m'évite après ce genre d'incident... L'attitude du professeur me décontenançait, il semblait sincère et ne semblait pas avoir peur de moi pour autant. De ce fait, je m'interrogeai sur sa façon réelle de penser. Il était toujours aimable avec les élèves, particulièrement souriant en classe et de bonne humeur. Ne disait-il pas cela juste pour ne pas me froisser ?

Mademoiselle Reine des Glaces... Oui, ce surnom me collait à la peau. C'était mon pouvoir d'être glaciale au sens propre du terme. Ceci dit, le jeune homme ne l'avait pas dit de manière moqueuse... Je ne décelai aucune moquerie, aucune animosité dans le ton de sa voix. ça me surprenait tellement que je m'autorisais à espérer qu'un jour, les gens comprendraient pour mon don et finiraient par m'accepter telle que je l'étais.

{Professeur Shûichi} - Si cela vous tente, je peux vous prendre pour des cours particuliers les mercredis matins ou samedi apres midi..Si vous avez des propositions n'hésitez pas d'accord ? Je vous aiderez du mieu que je le peu.

Perdue dans mes pensées, analysant l'attitude de Monsieur Shûichi pour essayer de comprendre ce qui le poussait à être aussi indulgent, je mis du temps avant de répondre. Mes yeux perdus dans le vague ne voyaient plus le professeur... Ils me montraient des souvenirs d'enfance, des souvenirs de ma première année à Tadakai. Ma vie sociale inexistante. Les réactions que les gens avaient face à moi. Des réactions totalement inverses de celle qu'avait l'enseignant. Lorsque je me concentrai de nouveau sur le présent, je finis enfin par répondre :

{Anya} - Eh bien... Le samedi après-midi, vous aurez sans doute autre chose à faire, c'est le week-end après tout et je ne veux pas vous déranger. Je suis d'accord pour le mercredi matin. Pour le lieu du cours particulier... On utilisera une salle de classe inoccupée ?

Je me dirigeai vers mon sac de cours, soufflant un "Pardon Mimie" pour que mon familier se pousse pendant que je cherchais quelque chose dedans. J'en sortis une serviette, que j'avais placée là en prévision de mon cours de sport de tout à l'heure. Je revins alors vers le professeur, lui tendant la serviette :

{Anya} - Tenez, c'est pour que vous puissiez vous sécher, en attendant de pouvoir vous changer. Oh et... Faites attention à ne pas me toucher la main, il suffirait d'un contact physique continu de 3 secondes pour que ce qui s'est passé tout à l'heure se reproduise. Je n'ai aucun contrôle là-dessus, malheureusement...

Je laissai le silence retomber un instant. Il ne pouvait pas se douter que son attitude me faisait chaud au cœur. Je lui étais extrêmement reconnaissante pour l'aide qu'il était prêt à me fournir. De nature impassible, mon visage n'exprimait pas grand chose. Je le faisais exprès, comme si montrer mes sentiments était une honte. Je repris alors la parole, avec un sourire timide :

{Anya} - Je voulais aussi vous remercier, pour l'aide que vous allez m'apporter. C'est vraiment très gentil de votre part !


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya] Lun 4 Mai - 19:01

Je suis désolée, mais n'ayant pas d'inspiration ni de motivation pour RP... Je me sépare de ce DC et vais donc archiver ce RP.

Je m'excuse auprès de mes partenaires de RP à qui je fais faux-bond...
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Lorsque le rêveur rencontre la glace [PV Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sujet inutile : les significations de vos prénoms :P
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Sayuki [ Elfe de glace éternelle ~ Modo ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-