Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4827
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ] Ven 16 Jan - 7:23
















 Le silence de la curiosité.

Haneko Genzou & ...... ......



   Ce n'est pas toujours évident de se concentrer lorsqu'on partage une chambre avec multiples colocataires. D'ailleurs, Haneko ne connaissait aucun de ceux-ci. Elle était trop timide pour les aborder. Shana, une ancienne colocataire lui revint à l'esprit. Dommage qu'elle soit partie d'aussitôt, je l'aimais bien. Et c'était bien en tombant dans la lune que la porte fit connaissance avec le front de l'illusionniste. Aww.. Sa main frotta son front pour le soulager et en même temps vérifier qu'aucun liquide rougeâtre n'apparaissait sur le bout de ses doigts. Aucun liquide démontrant une blessure ne put être observé.

Salle d'informatique.

C'était comme tel que la pièce était identifiée. Elle ouvra la porte discrètement. Il n'y avait personne. Aucun ordinateurs étaient ouverts, ni occupés. Il y avait simplement une veste, décorant une chaise. Bien évidemment, Haneko ne sélectionna pas l'ordinateur d'à côté, mais bien un ordinateur face à celui-ci de deux rangées. Comme cela, elle était loin de l'inconnu(e) et la personne ne pourrait pas espionner ses activités sur internet ou encore copier le devoir qu'elle s'apprêtait à commencer.

Appuyant sur le bouton pour mettre en service l'ordinateur, l'écran s'enlevait du mode veille. En attente de l'ouverture complète de l'ordinateur, le jeune Genzou s'installa à ce poste bien confortablement.

...

Après quelques minutes, le bureau s'afficha enfin. Dans la prise USB, elle inséra sa clé USB. Comme cela, elle pourrait enregistrer son fichier sur celle-ci. Certes, elle allait s'envoyer également la copie sur son e-mail. C'était la meilleure façon de conserver ses heures de travail acharné, bien intactes.

En compagnie de ce silence absolu, elle débuta sa recherche en étant absorber par celle-ci. Et c'est de peu, que je n'emploie pas "possédé". L'heure défila. À 19 heures, un mal de tête s'imposa. Ses yeux épuisés la supplièrent de les laisser se reposer. Ce qu'elle fit, cependant en ré-ouvrant ses yeux...





HRP:
 

════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 


Dernière édition par Haneko Genzou le Dim 1 Mar - 5:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ronald D. MacGerailt
Masculin
Messages : 20
Kamas : 2513
Date d'inscription : 05/02/2015
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ] Lun 23 Fév - 6:49

« Il a deux vies au final. » C'est à peu près ce qu'on pouvait se dire quand on observait la vie de Ronald. Étudiant d'un côté, chef d'entreprise – malgré lui – de l'autre. Ce jour-là Ronald avait décidé de prendre ses quartiers dans la salle informatique, pas tellement pour utiliser l'un deux, mais plus pour son calme. La plupart des étudiants y venaient plutôt en journée, et cette salle se retrouvait désespéramment vide aux premiers chants du crépuscule.
La journée de Ronald avait été particulièrement éreintante et il voulait profiter de ce petit moment de calme pour prendre des nouvelles de sa petite sœur, en plus de la s'occuper de ses devoirs tant scolaires que professionnels.

Sur place aux alentours de dix-sept heures trente, le jeune homme passa une trentaine de minutes avec ses collaborateurs à discuter comme toujours du futur de l'entreprise. Pour une fois le support était écrit et électronique. Le jeune blond n'utilisait pas les machines de l'école, il possédait son propre ordinateur portable, plutôt performant. Il l'utilisait à la fois pour ses devoirs professionnels et pour ses loisirs, et quand on a un loisir musical, si l'on souhaite créer de la musique, l'ordinateur se doit d'être un minimum puissant pour éviter d'obtenir des rendus catastrophiques.
Mais le sujet est tout autre, pendant cette demi-heure, la discussion s'était centré sur la gestion du personnel et des possibilités d'extension du réseau de laboratoires de la société. Ronald était plutôt habitué aux discussions sur l'argent, le majordome et le vice-président de l'entreprise avaient pour habitude de s'occuper des décisions plus humaines parce que plus complexes, ils ne devaient que faire un rapport annuel à l'héritier et ce dernier s'en contentait. Mais le sujet du jour se voulait plus sérieux et l'implication directe du jeune homme était primordiale, d'où ces négociations d'un genre tout à fait particulier.

La soirée était plutôt froid et Ronald, qui l'avait prévu, avait amené avec lui une veste pour ne pas tomber malade bêtement, mais étrangement toute l'agitation avec les collaborateurs lui avait donné extrêmement chaud et il l'avait déposée sur le dossier de sa chaise. Une seconde demi-heure était passée et il se rendit compte qu'il lui manquait un dossier important pour les décisions à venir. Il prit donc son ordinateur portable sous le bras et se sortit de la salle pour se diriger hâtivement vers sa chambre, laissant sa veste à son emplacement temporaire.

Pendant son parcours dans les méandres labyrinthiques de Tadakai, le mage ne pouvait s'empêcher de penser à Hydrangea, sa petite sœur. Cette dernière allait probablement se réveiller bientôt et il pourrait enfin discuter un petit peu avec elle, directement. Plusieurs semaines étaient passées depuis leur dernière réelle discussion, et en tant que dernier membre de sa famille, il ne pouvait la laisser seule plus longtemps, surtout après les quelques complications qui étaient survenues dans les derniers jours. Ronald n'y songea pas deux fois, elle et lui discuteraient une fois les négociations avec les têtes de l'entreprise finies.

De retour devant la salle informatique. Ronald regarda rapidement son téléphone pour vérifier l'heure, machinalement. Le temps était passé d'une manière affreusement rapide, déjà dix-neuf heures... Il entra dans la salle pour se remettre rapidement au travail quand il remarqua quelque chose de différent. Une odeur, plutôt agréable et féminine, il lança son regard au travers de la pièce pour apercevoir, affalée devant un écran allumé, une forme, qui semblait être une fille.

« Quelqu'un est venu entre-temps donc... » murmura-t-il.

Il fixa longuement la forme allongée puis s'en approcha, mécaniquement, comme happé par sa curiosité. Il déposa son ordinateur ainsi que le dossier devant sa chaise sur le chemin et se positionna à hauteur de l'inconnue. Le moniteur diffusait son système de veille, elle s'était donc endormie depuis un moment. Les yeux de Ronald ne se décollèrent pas des traits graciles du visage qui se trouvait devant lui. « Tellement paisible... » pensa-t-il. La jeune fille semblait dormir comme un bébé. Ses cheveux éclairés par la lumière tamisée de l'écran de veille reflétaient des couleurs chaudes et douces, ils étaient bruns, mais définitivement peu banals, Ronald comprit d'ailleurs par cet aspect irisé de sa chevelure que la jeune fille ne devait pas être totalement japonaise. Ses cheveux recouvraient d'une façon très négligée – faute au sommeil soudain sans doute – le minois blafard et presque triste qui se reposait-là.
Tout à coup, la demoiselle grelotta légèrement et ses lèvres se mire à vibrer inconsciemment, le blond trouvait ce spectacle à la fois simple et extraordinaire, il avait même très envie de caresser les lèvres de cette poupée de porcelaine installée face à lui, mais très conscient du manque d'éducation que ce serait et des problème que ça pourrait causer – simplement l'imaginer appeler de l'aide par peur d'un viol ou autre lui donnait légèrement la nausée – il stoppa sa main qui s'était approchée du nez de la jolie brune. Il réfléchit une dizaine de secondes et comprit que si elle grelottait, même dans son sommeil, c'était surtout parce que la pièce comme la soirée étaient extrêmement froides.

Sans attendre, il voyagea jusqu'à son trône originel et récupéra machine, dossier et veste pour déposer les deux premier à côté de la jeune fille et sa veste sur les épaules de cette dernière.

« Tu seras mieux comme ça. »

Ronald chuchota très légèrement ces quelques mots et sa protégée ne semblait plus gênée, les tremblements s'étaient arrêtés. Le jeune homme sentit son ventre faire un appel cependant, il commençait à se faire légèrement tard et il avait légèrement faim, il alluma son ordinateur avant de sortir discrètement de la salle informatique en direction du distributeur le plus proche. Il prit deux pains au melon, une canette de café bien frais, ainsi qu'une petite brique de jus d'orange avant de retourner à la salle.
Il avait eu le temps de se déshabituer à l'odeur féminine et fut de nouveau très agréablement surpris en retournant dans la salle. Mais le calme y régnait toujours, le jeune homme déposa toutes les récompenses de sa quête entre lui et la princesse endormie avant de manger un pain au melon tout en reprenant les négociations frénétiquement :

« Désolé toute l'équipe, un léger contretemps.
Tout va bien monsieur, nous nous préparions à clôturer, nous n'attendions que vous et votre bénédiction, pour ainsi dire.
Oh... Très bien, faites moi un compte rendu. »

Et la discussion continua un petit quart d'heure pendant lequel le jeune homme leur accorda les moyens humains et financiers d'étendre l'entreprise. Le majordome avertit également Ronald qu'Hydrangea prenait son petit déjeuner et qu'il pourrait la contacter d'ici une demi-heure.

Satisfait, Ronald s'affala presque sur son siège et commença à boire sa canette de café en observant le visage calme de sa voisine ; entre deux gorgée il laissa échapper dans un soupir :

« Elle me rappelle Hydie les jours où tout va bien. C'est apaisant... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4827
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ] Mar 24 Fév - 7:46
















 Le silence de la curiosité.

Haneko Genzou & Ronald.



   Il faisait froid dans ce paysage hivernal. Déserté par l'humanité, il n'y avait que des arbres sommeillant sous les flocons de neige. Ce paysage tournait autour d'elle, ou était-ce elle qui tournait sur elle-même ? Elle ne le savait pas, mais il faisait froid, c'est la seule sensation que sa peau ressentait. La fille unique des Genzou tentait désespérément de cesser ce tournis interminable. Puis soudainement, le temps ralentissait, elle s'effondra sur la neige. Les arbres s'éveillèrent, et une fleur l'enveloppa.

Ses paupières lourdes de fatigue n'avaient pas respecté les quelques minutes initialement prévues. Elles l'avaient amené dans le monde des rêves. La sensation d'être observé, et ce mal au ventre l'obligèrent à se déconnecter de ce monde présenté souvent par des artistes surréalistes. Lorsque les plaques de peau mobile laissèrent enfin la lumière de la réalité atteindre l'oeuil. Le nerf optique, endormi, envoya ces impulsions au cortex visuel. Il fit la constatation d'une présence humaine. Celle-ci avait les cheveux d'un blond clair et des yeux noisette. Cette présence, ne portant toujours pas de nom, semblait absorbée par une conversation internet. Elle referma ses paupières. Je dois rêver, je dois rêver. C'est impossible que quelqu'un soit ici aussi tard... et soit apparut mystérieusement en à peine quelques minutes. Elle décida alors de compter mentalement jusqu'à 10. Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Sept. Huit. Neuf. Dix. Une fois de plus, ses yeux dorés envoyaient des signals similaire au précédant.

Pour prendre le poul de la situation étrange dans laquelle elle se retrouvait. L'étudiante de quatrième année secoua légèrement la souris reliée à l'ordinateur. L'écran de veille céda sa place au document word. Il était dorénavant 19 heures 50. D-déjà? Sa pupille par la lumière de son écran plus éblouissante, et sous l'effet de la surprise se dilata. Ses iris empruntaient une couleur cobalt dans son entièreté.

La présence de l'étranger, lui donnait l'envie de courir à l'autre bout de la pièce. Elle n'osa même plus lui jeter un regard, à un point tel qu'elle ne savait même pas s'il était de sexe féminin ou masculin. Elle ne comprenait pas la situation. Pourquoi..? Son ventre tant qu'à lui devait être la cause de tout ce vertige dans le monde surréaliste de son imagination. Son appétit était inexistant, particulièrement depuis les six taiyakis qu'elle avait dû engloutir, faute d'un dango animé. Meoweko devenait de plus en plus capricieuse. Le gâteau était pour Haneko, la garniture pour le familier. Il n'y avait pas place à la discussion. Surtout, qu'Haneko n'arrivait pas à communiquer avec cette nourriture au allure de chat.

Un soupir accidentel sortit de la bouche de la jeune fille. C'est peut-être que la seule prise qui est compatible pour son portable est situé juste à côté de ce poste. Il faut que je termine ce devoir, il est plutôt important.

L'eikoku. 英国 Voilà le sujet de sa recherche.
Ce pays réussit à captivé sa curiosité, par la simple et bonne raison que celui-ci était le pays natal de son arrière-grand-père. Une question persistait dans son esprit, était-ce possible qu'il n'était pas le premier à immigrer? Bref, le sujet n'était pas l'arbre généalogique de la jeune fille, mais le pays en soi. Il y avait cinq pages, avec quelques photos. Un paragraphe de conclusion, et enfin, elle pourrait sauvegarder le fichier et finalement l'imprimer. Il n'y avait plus une minute à perdre, alors elle se remit au travail sans se poser d'avantage de question.

Quelques minutes plus tard...

Subitement, l'illusionniste sentit quelque chose glissé sur le long de son dos, elle eut un frisson. Mais qu'est-ce que c'est ? Un objet léger toucha le sol, produisant un son à peine perceptible. Un peu terrifiée, elle se retourna. En se retournant, son odorat décela une émanation de cigarette. Cette odeur, lui fit redécouvrir une veste familière. Celle qu'auparavant occupait une chaise lointaine. Confuse, elle lanca un regard à la silhouette la plus proche. Ronald. Courbant le dos pour saisir la veste, sa main l'empoigna. Elle est à vous ? Émit ses lèvres, en lançant un regard interrogateur.





HRP:
 

════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 


Dernière édition par Haneko Genzou le Ven 27 Mar - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 6599
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ] Sam 21 Mar - 12:29

Bonjour !
Où en est ce RP ?
Merci de prévenir de son avancement par MP.
Si le RP reprend je supprimerai mon message.
Sinon je serai obligé de l'archiver.

Merci de votre compréhension.

EDIT DU 04/05/2015 : N'ayant eu aucune nouvelle de Ronald, je considère ce RP comme abandonné.

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Le silence de la curiosité. [ Haneko Genzou & Ronald ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Curiosité [Guépard]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» les curiosités de la langue française
» La curiosité est un vilain défaut ?! [Sujet en commun N°3]
» Le foctionnement de la justice Goussienne : le cas de Ronald Dauphin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-