Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Dim 11 Jan - 16:39


Se perdre est un euphémisme.


Le soleil éclairait d'une lumière jaunâtre le labyrinthe du pensionnat. Raikou s'en approchait, une lueur de défi brillant dans son regard. Il plissa les yeux en observant le vaste lieu qui se présentait à lui. L'architecte qui a construit ça ne devait pas avoir beaucoup d'imagination. Tout se ressemblait. Chaque haie était taillée de la même manière. *On dirait les vieux labyrinthes des fermes pour enfant.*, pensa-t-il. Quoique, celui de Tadakai semblait bien mieux entretenu. Raikou repensa à la rumeur que les élèves avaient fait tourner à propos de ce fameux labyrinthe : il serait extrêmement dur d'y sortir, à cause de sa "magie". Notre jeune homme, lui, n'y croyait pas. Ce serait du gaspillage d'insuffler de la magie dans un divertissement moins passionnant que "Les enquêtes de Vera". L'hybride décida d'y entrer, juste pour être accueilli en héros à son retour. "Raikou Naraku, le nouveau, est revenu sans aucun problème du labyrinthe. Il a su s'en sortir grâce à son intelligence avec brio ! Nous le félicitions tous, et, en récompense, lui donnons 1 000 000 d'euros." Il s'y imaginait déjà... Raikou releva les yeux et commença sa marche dans le labyrinthe. Il arriva à un croisement. Le jeune homme sortit un stylo de sa poche et écrivit sur sa main qu'il avait continué tout droit.
"Trop facile.", dit-il à haute voix. Raikou poursuivit son chemin tout en écrivant sur son bras à chaque fois où il allait. Son but était d'atteindre le centre du labyrinthe. C'était toujours au centre qu'on trouve un trésor dans un labyrinthe. D'un coup, il se raidit. *Je crois que je dois faire demi-tour... Cet endroit me rappelle quelque chose...* Raikou ne se doutait absolument pas qu'il venait de commettre une grave erreur. En effet, bien que très ressemblant à tous les autres chemins, ce chemin-là n'avait pas connu les chaussures du narcissique déboussolé. Raikou fit demi-tour et tenta de suivre sa "carte" et resta planté fasse à une haie. Elle n'était pas là, tout à l'heure ! *Qu'est-ce qui m'arrive ? J'étais sûr que j'étais sur la bonne voie... Pf ! Calme-toi, je suis sûr que ce n'est qu'un tour de passe-passe. Ce doit être simple comme tout. Rah, il ne faut pas que je commence à me parler, c'est le début de la fin.*, pensa-t-il. Raikou tourna les talons et commença à courir vers là où bon lui semblait. Il allait bien finir par sortir non, trouver le centre du labyrinthe et être traité comme un roi. Puis, ce serait déjà une satisfaction en soi d'arriver à l'endroit ultime d'un lieu redouté, même s'il n'y a pas de trésor.

Après au moins une heure de marche, Raikou s'assit dans un coin et soupira. Il regarda son bras et ses inscriptions. Bah, elles ne lui étaient plus d'aucune utilité. Le jeune homme ne savait toujours pas s'il s'était trompé quelque part ou si des murs végétaux s'étaient formé. Il se gratta la tête et se releva avant d'épousseter ses vêtements. Il devait être au moins 16 h. Raikou entendit son ventre gargouiller. D'habitude, c'est à cette heure-là qu'il prenait son goûter.Une simple pomme qui lui coupait toute faim. Il jeta violemment une pierre contre le sol.
"Si ces foutues barrières végétales produisaient ce dont il me faut au lieu de satisfaire des vieilles branches ...!"
Le jeune homme mit la main devant sa bouche en se rendant compte de ce qu'il venait de dire. Il espérait que personne ne l'ait entendu. Par vieille branche, il voulait sous-entendre les adultes travaillant ici. Raikou marmonna et reprit sa route. Il se faufila entre les nombreuses haies sans vraiment penser à une solution et pensa soudainement à son enfance. Aaah, les contes merveilleux. Il arracha les feuilles des haies pour les semer, comme le Petit Poucet. Bon, ça ne lui plaisait pas vraiment de penser à être comparé au petit poucet, mais si cela l'aidait à, non plus atteindre le milieu du labyrinthe mais à sortir, ce serait super.
Raikou se retourna brusquement en entendant un cri, lâchant les feuilles amassées sur le chemin. Se dirigeant à l'ouïe, il découvrit une jeune fille, assez petite, aux cheveux blancs/blonds, étalée au sol, ayant sans doute glissé quelque part. *PARFAIT !* Peut-être est-ce une fille forte, qui le porterait jusqu'à la sortie... Non, Raikou n'est pas une petite princesse écervelée. Il est un garçon virile, assis sur un cheval blanc invisible, regardant d'un air angélique, chaleureux et compatissant la jeune femme. Rire d'elle rallongerait son espérance de vie, mais pour le moment, il rirait plus s'il commençait par la présentation courtoise :

"Hey, je m'appelle Raikou. Je t'ai entendue donc j'suis venu. T'es perdue ? T'as besoin d'aide, peut-être ?"


Dernière édition par Raikou Naraku le Dim 18 Jan - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Dim 11 Jan - 17:53




Se perdre est un euphémisme


C'était le milieu de l'après-midi et Edéa s'ennuyait fermement. Elle ne savait quoi faire et vaquait donc à ses occupations pour le moins... Inintéressante. Soupirant intérieurement après avoir ranger sa chambre pour la 5ème fois d'affilée, elle s'approcha de la fenêtre et observa l'extérieur, apercevant le labyrinthe ainsi qu'un jeune homme y entrant. Hum... se dit-elle intérieurement, réfléchissant.
Quelques minutes plus tard la jeune fille était dehors, son familier dans les bras, cherchant l'entrée du labyrinthe. Elle chercha partout, courant a toute allure dans tout les recoins du lycée, charger comme une pile électrique avant de se stopper net devant l'entrée.

"Trouvé !" S'écria-t-elle avant d'y entrer, le sourire aux lèvres, toute contente d'elle.
Ce n'est qu'une demi-heure plus tard que la jeune fille réalisa son erreur. Ou était-elle donc ? Pourquoi n'arrivait-elle pas a se repérer grâce a son odorat ? Pourquoi y'avait tant de feuilles dans ce monde ?! Soupirant elle continua d'avancer pas à pas, ces questions tournoyant dans sa tête. Une demi-heure passa encore sans qu'elle ne croise personne et commence à paniquer. Elle détestait rester seule trop longtemps, surtout dans un espace clos, son esprit se mettait a divaguer et son côté paranoïa commençait a prendre sérieusement le dessus, les arbuste tendant leurs branches crochus vers son joli visage, cherchant a le griffer. Enfin du moins c'est ce qui se passait dans l'esprit paniqué de notre jeune fille. Il était désormais 16h et Edéa n'en pouvait plus. Abattue, elle s'adossa une des haies pour se reposer et souffler quelques instants quand, soudain, elle entendit une voix s'élever

"Si ces foutues barrières végétales produisaient ce dont il me faut au lieu de satisfaire des vieilles branches ...!"
Son coeur bondit dans sa poitrine et elle crut faire un arrêt cardiaque, enfin une personne vivante ! Se relevant, oubliant immédiatement sa fatigue, la jeune fille se mit a courir à en perdre haleine, son petit Clood sur l'épaule. Ne regardant absolument pas le sol la jeune fille continua de perdre son souffle quand une branche sauvage apparut, lui fauchant les chevilles et la faisant chuter sur le sol détrempé, lui faisant lâcher un cri suraigus avant que son visage n'embrasse le sol avec amour. Elle entendit des pas s'approcher et se dit que ça devait être celui dont elle avait entendu la voix quelques instant auparavant. Tentant de se relever, elle ne fit que retomber, ses bras ayant perdu toute leurs forces. Soupirant de désespoir elle entendit soudain la même voix s'élever et frémit en pensant a ce qu'elle devait actuellement ressembler.
"Hey, je m'appelle Raikou. Je t'ai entendue donc j'suis venu."
Oh. A ce qu'elle entendait c'était un garçon. Génial. Il l'avait entendu ? Elle avait crier si fort ? Edéa eu envie de s'enfoncer sous terre.
"T'es perdue ? T'as besoin d'aide, peut-être ?"
Si elle connaissait son chemin elle ne serait pas ici depuis plus d'une heure,et croyait-il vraiment qu'embrasser le sol avec son corps en toute sensualités voulait dire qu'elle allait bien ? Non mais sérieusement ?!
Trouvant la force de se relever, la jeune fille lui fit face, le visage et les vêtement couvert de légère tâche de terre.


"Je m'appelle Edéa, 3 ème année. Oui je suis perdue et je présume que si tu me demande si j'ai besoin d'aide c'est que toi aussi non ? Enfin ce sera toujours plus agréable d'essayer de sortir de ce labyrinthe à deux". Finissant sa phrase dans un soupir, elle le regarda et attendit sa réponse, tandis que son familier qui avait rouler plus loin bondissait sur son épaule.

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Dim 11 Jan - 18:14


Se perdre est un euphémisme


Raikou dévisagea un instant la jeune fille, qui se releva avant de planter son regard dans le sien, si bien que, si elle avait été aussi grande que lui, elle le regarderait bien en face. *Qu'y a-t-il ? La demoiselle serait-elle une furie ?* Raikou bâilla avant de la regarder dire d'un air épuisé :

"Je m'appelle Edéa, 3 ème année. Oui je suis perdue et je présume que si tu me demande si j'ai besoin d'aide c'est que toi aussi non ? Enfin ce sera toujours plus agréable d'essayer de sortir de ce labyrinthe à deux"

Raikou fut tout d'abord surpris de sa réponse. Non pas qu'il ne pensait pas pouvoir l'inviter à le servir malgré son physique, mais plutôt par sa légère... froideur. Bon, le plus important était qu'elle lui ai dit de se joindre à elle, alors quel que soit le caractère qu'elle a, Raikou n'aurait pas de mal à la mettre dans sa poche. Enfin, c'est ce qu'il croyait. Lorsqu'il s'apprêta à lui répondre, un petit renard sortit de nulle part et donna un coup de boule dans les jambes d'Edéa. *Ahah, tu n'as pas du tout changé, Neli*, pensa-t-il en tirant son renardeau vers lui. Elle leva ses grands yeux limpides vers lui, plein de petites étoiles brillant à l'intérieur. Raikou soupira en baissant les yeux vers Edéa, puis répondit :

"Qu'est-ce que tu entends par agréable ?"

Le jeune homme se baissa légèrement et scruta son visage. Lui aussi, était agréable. Elle avait de grands yeux jaune ambre, en parfaite adéquation avec son visage qui semblait être fait de porcelaine et sa longue chevelure presque blanche, aux pointes formant un magnifique dégradé. Si elle voulait faire des choses agréables avec lui, il ne serait pas contre... Raikou toussota comme pour faire une transition puis reprit :

"Passons. Je ne suis pas perdu, je cherche juste la sortie, et je sais où elle est, mais j'ai dû mal à la trouver. Mais si tu ne souhaites pas devenir encore plus petite, c'est vrai qu'il serait préférable pour toi d'avoir une escorte convenable."

Raikou s'écarta légèrement pour qu'elle ne puisse pas le frapper. Un grand classique. En général, les filles s'énervaient beaucoup dès qu'on leur faisait ces remarques, mais à quoi s'attendent-elles ? Le jeune homme vit Neli sautiller, comme si elle était contente que son maître soit... lui même. Il tourna la tête en fermant les yeux d'un air suffisant en marmonnant et en soupirant à la fois un "pf", un peu comme font les personnages arrogants de shônen quand ils veulent montrer que leurs paroles ont dépassé leurs pensées. Ce n'était pas vraiment le cas de Raikou, mais pour lui, rester seul dans ce labyrinthe serait assez embêtant, vu la complexité de celui-ci, et cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion d'adresser la parole à une si jolie fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Dim 11 Jan - 18:44




Se perdre est un euphémisme


[color=#000000]La jeune fille fut un peu gênée de sa réponse froide, cela ne correspondait pas a son caractère, elle qui était d'habitude si enjouée et amicale. Elle soupira. En plus elle se sentait toute crasseuse et couverte de boue, quelle sensation horrible c'était, et surtout de se retrouver face a un garçon qui, a première vue, n'était pas si horrible que ça... Elle commença a se demander si elle ne l'avait pas vexé en entendant aucune parole quand elle se sentit frapper sur la jambe. Plissant les yeux et serrant quelque peu les dents de douleurs elle se frotta la cuisse, apercevant le petit être qui avait fait ça. Génial, je vais avoir un bleu en rentrant et tout ça a cause d'un imbécile de familier pensa-t-elle tandis que son familier sauta au sol en grognant, se mettant face a la petite renarde.La voix du jeune homme retentit quelques instants après. Eh bah c'est pas trop tôt se dit la jeune fille.

"Qu'est-ce que tu entends par agréable ?"

-Ce que je veux dire c'est que c'est toujours mieux d'être deux que tout seul

Bien sur sa réponse ne contenait aucune arrière pensée, elle disait juste cce qui lui passait par l'esprit. Redressant le menton elle remarqua que le jeune homme l'observait attentivement. Pas la peine de demander si elle avait une tâche sur le visage, elle était sûre d'en avoir plein de toute manière. Elle l'entendit soudain tousser, était-il gêné ? Il n'en donnait pas vraiment l'impression, il lui semblait qu'il n'était pas du genre a s'excuser de toute manière. Elle l'entendit poursuivre quelques minutes après :

"Passons. Je ne suis pas perdu, je cherche juste la sortie, et je sais où elle est, mais j'ai dû mal à la trouver."

Edéa fit la moue a cette réponse. Mon oeil qu'il n'était pas perdue, ça se voyait qu'il ne savait pas ou il était. Enfin bref, elle n'allait pas s'attarder sur ce détail et risquer de perdre un précieux compagnon pour sortir de cet endroit. Elle se contenta donc de répondre :

-Ah ? Et ou est la sortie alors ?

Que vouliez-vous qu'elle ajoute de plus ? C'était le seul détail pour l'instant qui l'importait, enfin avec le fait de prendre une douche mais elle ne pouvait pas vraiment le faire tout de suite.

"Mais si tu ne souhaites pas devenir encore plus petite, c'est vrai qu'il serait préférable pour toi d'avoir une escorte convenable."

Edéa pencha la tête de côté, ne comprenant pas vraiment pourquoi le jeune homme s'était écarter après avoir dit cette phrase. Elle était petite et alors ? Elle en était parfaitement consciente. En tout cas il ne manquait pas d'air de se sentir carrément supérieur à elle ! Enfin c'est mieux que rien pensa-t-elle en soupirant intérieurement.

-Je sais que je suis petite, je ne vois pas ou est le problème. Enfin si tu veux vraiment être une escorte convenable tu devrais être capable de trouver la sortie et de porter une jeune fille en détresse sur ton dos dit-elle d'un ton taquin, un petit sourire apparaissant sur son visage.

Elle ne savait pas vraiment comment il réagirait mais tant pis, autant essayer après tout. Cependant, Edéa ne pensa pas une seconde que sa réaction était bien le contraire de ce qu'attendait la petite renarde, qui heureuse du comportement de son maître ne le serait sans doute pas de celui d'Edéa.


════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Dim 11 Jan - 20:01


Se perdre est un euphémisme


Raikou fixait Neli, qui s'approchait dangereusement d'Edéa. Il releva les yeux vers cette dernière alors qu'elle finissait sa dernière phrase :

"Je sais que je suis petite, je ne vois pas ou est le problème. Enfin si tu veux vraiment être une escorte convenable tu devrais être capable de trouver la sortie et de porter une jeune fille en détresse sur ton dos.", dit-elle en souriant légèrement.

Raikou plissa les yeux. Il allait devoir se coltiner une fille inutile tout sale ?! Il essaya de contourner ses paroles en s’accroupissant pour attraper Neli, qui fusillait du regard Edéa. Mais la petite renarde commença à cracher sur Edéa amèrement. Raikou sourit d'un air amusé mais attrapa son familier, ne voulant pas faire fuir dès le début une camarade. Il serra légèrement Neli qui se débattait. Après quelques instants, elle se calma et se tint tranquillement, profitant de la chaleur que lui prodiguait son maître.

"Pour ce qui est de la sortie, elle se trouve... entre deux haies."

Raikou sentit le facepalm monumental d'Edéa. Quoi ? C'est vrai, la sortie est entre deux haies, il l'a bien vue, puisque l'entrée c'est la sortie, et que la sortie c'est l'entrée, et que l'entrée c'est entre deux haies, alors la sortie est entre deux haies aussi. *Ouh, c'est usant d'utiliser son esprit comme ça..* Neli commença à se débattre à la suite de ses paroles, voulant à nouveau faire sentir aux pieds d'Edéa sa douce salive de renard. Raikou ne put s'empêcher d'éclater de rire :

"Ahahaha ! Moi aussi, je suis en détresse, puisque je suis perdu. Mais comme tu es sale, tu es encore plus en détresse, alors..."

Raikou posa Neli au sol. La renarde sautilla vers Edéa d'un air envahissant et jaloux, avant d'essayer de lui cracher dessus. Le propriétaire de la renarde sourit en reprenant :

"Mais maintenant on est égaux, puisque Neli est en train de te procurer une agréable douche ~~"

Neli revint vers son maître, sentant que de toute manière, il ne la laisserait pas trop longtemps cracher sur sa rivale. Elle se pressa contre ces jambes avant de se laisser tomber sur le côté, puis de s'endormir. Raikou ferma les yeux avant de les rouvrir d'un naturel air narcissique.

"Alors ... Edéa, c'est ça ? Ce serait quand même bien de sortir de ce labyrinthe, comme ça on fait une entrée fracassante  et les autres seront à nous pieds. Enfin non. Je voulais dire "aux pieds des puissantes personnes qui ont réussi à sortir du terrifiant labyrinthe, insufflé d'impressionnants pouvoirs créés exprès pour nous rendre fouuuus !!!!", dit-il avant de marquer une pause. "Je ne sais pas pourquoi tu es entrée dans Tadakai, d'ailleurs c'est pas mon problème, mais devenir populaire ici serait vraiment cool, et crever dans un labyrinthe un peu moins, donc t'as deux choix :
CHOIX N°1 : Tu me suis et on essaie de sortir  de ce labyrinthe.
CHOIX N°2 : Tu te dénudes et je porte la jeune fille en détresse que tu es, et on essaie de sortir de ce labyrinthe.
Bien évidemment, dans chacun de ces choix, tu n'auras pas le droit de me laisser en plan sans plan, et je n'aurai pas le droit de te laisser non plus.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Dim 11 Jan - 20:52




Se perdre est un euphémisme


Edéa baissa son regard vers le petit familier et fronça les sourcils d'énervement. Comment ce petit être osait-il s'amuser à bousiller encore plus ses affaires ? Et en plus le jeune homme, ou plutôt Raikou, n'en avait rien a faire. Enfin, pour être plus précise la situation semblait l'amuser, ce que n'appréciais pas vraiment Edéa.

"Pour ce qui est de la sortie, elle se trouve... entre deux haies."

La jeune fille eu un arrêt mental. C'est pas possible... Evidemment ce genre de chose n'arrivais qu'à elle, elle n'aurait pas pu tomber sur un garçon plus... Serviable ? Elle soupira, ne trouvant pas de terme pour désigner son sentiment et préféra ne rien répondre, épuisée physiquement et désormais mentalement.

"Ahahaha ! Moi aussi, je suis en détresse, puisque je suis perdu. Mais comme tu es sale, tu es encore plus en détresse, alors..."

Tiens, voilà qu'il insistait encore plus sur le fait qu'elle soit sale, qu'elle gentillesse et préoccupation des autres concentré en ce jeune homme narquois.

"Je croyais que tu n'étais pas perdue pourtant hmm.. Enfin bon c'est sur qu'être couverte de terre et perdue en prime est pire que ce que tu ressens maintenant"

Elle avait dit ça d'un ton léger, même si l'on pouvait sentir une pointe d'agacement tandis qu'un petit être s'amusait a cracher sur ses chaussures. Pourquoi avait-il fallut qu'elle tombe sur lui chouina-t-elle intérieurement. C'était vraiment pas sa veine en tout cas. Soupirant une énième fois en entendant la voix du garçon s'élever a nouveaux elle ne put que désespérer quand celui-ci dit :

"Mais maintenant on est égaux, puisque Neli est en train de te procurer une agréable douche ~~"

Comme si la jeune fille ne l'avait pas remarqué, et pour tout dire cela l'ennuyait fortement, m'enfin bon, elle ne pouvait que faire avec. Elle désespéra de plus belle quand Raikou reprit sans lui laisser le temps de répondre :

"Alors ... Edéa, c'est ça ? Ce serait quand même bien de sortir de ce labyrinthe, comme ça on fait une entrée fracassante et les autres seront à nous pieds. Enfin non. Je voulais dire "aux pieds des puissantes personnes qui ont réussi à sortir du terrifiant labyrinthe, insufflé d'impressionnants pouvoirs créés exprès pour nous rendre fouuuus !!!!" "Je ne sais pas pourquoi tu es entrée dans Tadakai, d'ailleurs c'est pas mon problème, mais devenir populaire ici serait vraiment cool, et crever dans un labyrinthe un peu moins, donc t'as deux choix :
CHOIX N°1 : Tu me suis et on essaie de sortir de ce labyrinthe.
CHOIX N°2 : Tu te dénudes et je porte la jeune fille en détresse que tu es, et on essaie de sortir de ce labyrinthe.
Bien évidemment, dans chacun de ces choix, tu n'auras pas le droit de me laisser en plan sans plan, et je n'aurai pas le droit de te laisser non plus."


Cette voix la jeune fille ne garda pas sa langue dans sa poche et lui répondit avant qu'il ne puisse poursuivre sa tirade une énième fois :

"C'est sûr que ce serait bien, de toute manière je ne compte pas passer ma vie ici et tu sais, je ne pense pas que les autres nous acclameront quand nous sortirons de ce labyrinthe, plusieurs personnes l'ont déjà fait, ce n'est pas insurmontable. Et puis le seule piège "terrifiant" sont juste les haies qui semblent s'étendre à l'infinie vers le ciel, ce n'est pas non plus comme si des monstres était cacher ici. De toute manière ils ne vont pas nous laisser mourir alors ne te fait ps de soucis sur la question de crever ici ou pas. Je préfère par ailleurs le choix 1, je en suis aps désespérée au point de me mettre a poil devant un garçon, quelle idée et je ne comptais pas non plus te laisser en plan"

La jeune fille reprit son souffle. Pfouah. C'était bien la première fois de sa vie qu'elle avait parler autant à un étranger, du moins aussi loin que remontait son souvenir. Mais elle n'en avait pas finie non plus, lui tournant le dos , elle ferma les yeux et se concentra pour faire appel a son pouvoir, devenant une poupée seulement capable de rester debout, les yeux vides. De petit bras glissèrent doucement hors de son ombre et attrapèrent fermement les chevilles de Raikou, le faisant trébucher au même endroit ou notre jeune fille était tomber quelques instants plus tôt. La jeune fille revint a son état normal, de même que son ombre et se retourna vers le jeune homme, souriant d'un air espiègle

-On dirait que toi aussi tu as besoin d'une douche maintenant



[/color]

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Lun 12 Jan - 13:32



Se perdre est un euphémisme


"C'est sûr que ce serait bien, de toute manière je ne compte pas passer ma vie ici et tu sais, je ne pense pas que les autres nous acclameront quand nous sortirons de ce labyrinthe, plusieurs personnes l'ont déjà fait, ce n'est pas insurmontable. Et puis le seule piège "terrifiant" sont juste les haies qui semblent s'étendre à l'infinie vers le ciel, ce n'est pas non plus comme si des monstres était cacher ici. De toute manière ils ne vont pas nous laisser mourir alors ne te fait ps de soucis sur la question de crever ici ou pas. Je préfère par ailleurs le choix 1, je en suis aps désespérée au point de me mettre a poil devant un garçon, quelle idée et je ne comptais pas non plus te laisser en plan", répondit aussitôt Edéa.

Sur ces mots, elle se retourna, se métamorphosant doucement en une poupée se tenant debout. Des bras d'ombre se glissèrent vers Raikou et lui attrapèrent les chevilles, le faisant tomber au même endroit qu'Edéa.

"On dirait que toi aussi tu as besoin d'une douche maintenant "

Le ton espiègle de la jeune fille donna des envies de meurtre à Raikou. Il serra des dents et regarda son uniforme taché de partout. Dégueulasse. En plus, il était collant de sentait désormais le ver de terre.  Raikou se leva et épousseta ses vêtements d'un air hautain, puis laissa Neli s'approcher d'Edéa, en espérant que celle-là soit agressive à nouveau. Malheureusement non, la petite renarde se contenta de s'asseoir et de regarder d'un air innocent et interrogateur son maître. Raikou soupira et dit :

"Bah écoute, si tu te rabaisses au point de te dire que faut être une merde pour rester coincé ici, ça te regarde. Ce qui m'inquiète plutôt, c'est que tu me rendes sale pour que je me dénude, franchement, c'est inhabituel pour les jeunes filles de ton genre. Mais je crois que j'ai deviné ton pouvoir.... C'est lire la personnalité des gens, hein ? Comment t'as deviné que j'aime m'exhiber ?"

Sur ces mots, il commença à enlever le veston de son uniforme, et s'approcha lentement d'Edéa, d'un air fourbe et pervers (voir giif). Il s'abaissa légèrement pour la regarder droit dans les yeux, puis mit une de ses mains sur l'épaule de la jeune fille.

"J'ai tout compris... Depuis tout à l'heure, tu ne cherches qu'un petit moment de détente dans le labyrinthe..."

Il se releva puis mit sa main sur la tête d'Edéa avant de la tapoter, comme si c'était un familier, ou plutôt un petit animal sur lequel on a le pouvoir, et à qui on peut demander ce que l'on veut. Et puis par moment, ça faisait bondir le cœur de certaines jeunes femmes cherchant un peu de réconfort, un peu d'amour dans ce cruel monde. En y repensant, un labyrinthe, endroit synonyme d'égarement, de peur, d'espoir, ne serait-il pas le meilleur endroit pour faire la rencontre de jeunes et jolies demoiselles en détresse ? Raikou réfléchit quelques instants à où ils devraient poursuivre, car s'amuser n'était pas tout, et il fallait rapidement sortir d'ici, avant que sa partenaire soit prise d'envies cannibales. Probablement fallait-il lui expliquer la vie, ou plutôt l'effrayer dans le but de la soumettre.

"Chez moi on m'appelle le violeur saisonnier, je viole une fille apr saison, par exemple en hiver/automne, ce serait une fille qui te ressemble physiquement, genre qui fait reine des classes, mais en été/printemps je prends les rousses et les blondes... ~~, dit-il d'une voix lugubre. Plus, sache que je peux être très utile si t'as peur dans la nuit, car tu vois j'ai des super pouvoirs, y a des lasers brûlants qui m'sortent des yeux et ça fait d'la petite lumière. Mais dis-moi, j'adore les filles qui savent chanter, alors tu es plutôt rossignol en chaleur ou pigeon obèse ?"

Raikou cherchait à faire connaissance tout en s'informant sur elle. En effet, si Edéa savait chanter, il serait plus simple de sortir du labyrinthe, car il utiliser ses pouvoirs. Et ce serait aussi marrant de la voir transie, après avoir entendu son terrifiant cri, capable d'exploser des tympans d'acier (oupas), de faire s'envoler des papys gâteux, mais malheureusement incapable de réduire l'acuité auditive. Dommage. Il serait vraiment pressé de savoir faire ça, mais pour le moment, il devra "se contenter" de faire des ondes de choc. Par contre, le jeune homme devait reconnaître que bon... c'est pas un x-men, les laser dans les yeux, ce sera pour plus tard, ou pour jamais, mais tout était bon pour rendre Edéa admirative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Lun 12 Jan - 19:22




Se perdre est un euphémisme


Edéa voyait bien que son petit tour de passe passe avait rendu Raikou quelque peu furieux, ce qui ne l'en réjouis que davantage. Bien fait pensa-t-elle en souriant légèrement avant de se reprendre. Ce n'était pas dans ses habitudes de ce montrer si méchante avec un inconnu, aussi chiant soit-il ! Soupirant elle le regarda et voulu s'excuser quand celui-ci lui "coupa" la parole  

"Bah écoute, si tu te rabaisses au point de te dire que faut être une merde pour rester coincé ici, ça te regarde. Ce qui m'inquiète plutôt, c'est que tu me rendes sale pour que je me dénude, franchement, c'est inhabituel pour les jeunes filles de ton genre. Mais je crois que j'ai deviné ton pouvoir.... C'est lire la personnalité des gens, hein ? Comment t'as deviné que j'aime m'exhiber ?"

Elle ne sut que répondre, quelque peu désarçonnée, cependant la suite ne se fit pas attendre

"J'ai tout compris... Depuis tout à l'heure, tu ne cherches qu'un petit moment de détente dans le labyrinthe..."

"Un petit moment de détente ?..." demanda-t-elle dubitative "non non si je voulais me détendre je me serait fait couler un bain chaud je serais pas venu dans un labyrinthe"
La jeune fille affichait une mine perplexe, elle ne voyait pas vraiment ou il voulait en venir et ça la perturbait un peu si l'on peut dire.
Soudain elle sentit quelques chose appuyer sur sa tête, sursautant violemment et recula d'un bond, les yeux écarquiller et les bras replia devant le torse. Soupirant devant son idiotie elle compris que c'tait simplement Raikou qui lui avait tapoter la tête. Bah de toute manière elle n'aimait pas ça, autant le lui faire comprendre d'une manière ou d'une autre.

"Chez moi on m'appelle le violeur saisonnier, je viole une fille apr saison, par exemple en hiver/automne, ce serait une fille qui te ressemble physiquement, genre qui fait reine des classes, mais en été/printemps je prends les rousses et les blondes... ~~Plus, sache que je peux être très utile si t'as peur dans la nuit, car tu vois j'ai des super pouvoirs, y a des lasers brûlants qui m'sortent des yeux et ça fait d'la petite lumière. Mais dis-moi, j'adore les filles qui savent chanter, alors tu es plutôt rossignol en chaleur ou pigeon obèse ?"

Ne s'attendant pas a ça, Edéa explosa de rire. Il racontait vraiment n'importe quoi celui-là. Des lasers et puis quoi encore ?
Quelques instant plus tard elle essuya la petite goutte qui lui perlait au coin de l'oeil et lui répondit, pouffant encore

"Pff Pff n'importe quoi, de t'façon j'ai pas peur la nuit et tirer des lasers par les yeux ? On voit ça que dans les films, tu raconte vraiment n'importe quoi toi. Et pour ta gouverne oui je sais chanter mais je déteste devant des inconnus de toute façon"  

Après cette phrase sortie d'un ton enjoué la jeune fille se dit qu'elle était tomber sur une personne haute en couleur mais qui lui plaisait plutôt bien.

[/color]

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Lun 12 Jan - 20:00
















 ❝ Se perdre est un euphémisme❞
~ Edéa Mori ~




Après ses paroles, Edéa éclata de rire. Tiens donc, son "impressionnerie" n'avait pas fonctionné ? Quel dommage. Raikou la fixa d'un air dubitatif, avant qu'elle ne dise en essuyant ses larmes de rire :

"Pff Pff n'importe quoi, de t'façon j'ai pas peur la nuit et tirer des lasers par les yeux ? On voit ça que dans les films, tu raconte vraiment n'importe quoi toi. Et pour ta gouverne oui je sais chanter mais je déteste devant des inconnus de toute façon.
- Ah ? Mais ma pauvre, ça se voit sur ton visage que tu es une petite fille innocente craignant la nuit qui tombera sous peu. Et tiens, pouvoir manipuler son ombre, on voit ça que dans les films aussi. Et sache que si tu détestes tant l'inconnu que je suis, bah il ne te sera d'aucune utilité si tu continues à refuser de chanter comme tu l'faisais au moulin rouge devant lui.", répondit aussitôt Raikou.

Il mâcha à nouveau un petit "pf", sentant que sa réaction était exagérément inattendue (ou plutôt exagérée et inattendu, BREF DANS CE CAS LES DEUX MARCHENT ON VA DIRE). Bah, qu'importe, Raikou détestait qu'on ne croit pas ses conneries, bien ... qu'incroyables. Malgré tout, il ne put que garder un sourire fier de sa réponse sèche et désagréable. Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas sorti une aussi méchante. Et il est vrai qu'aucune des paroles d'Edéa ne stipulait qu'elle haïssait Raikou. Neli commençait à japper (je ne sais pas le cri du renard) gaiement, comme contente de la réponse du jeune homme. Sa pupille se décomposa étrangement pour former dans ses deux yeux un "victoire" bien marqué. Ouais, la Neli elle a des superpouvoirs quand elle s'y met. Cela dit, Raikou espérait tout de même qu'Edéa se dévoilerait, car il se sentait chauve quand il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs. Refaire comme s'il était vraiment humain... Brrr, plus jamais.

Raikou s'assit en caressant Neli, puis leva les yeux vers Edéa, espérant qu'elle ne fuirait pas suite à son agression, bien que le jeune homme devinait que, qu'importe avec qui elle tomberait, l'adolescente en 3e année pouvait se contenter de n'importe qui tant qu'elle n'est pas seule. Il prit son renardeau dans ses bras et la secoua tout en la serrant, et en la tirant un peu aussi (les choses mignonnes inspirent la violence).

"A ce que je sache, la nuit, nous sommes totalement vulnérables, puisqu'il n'y a pas vraiment d'ombre, alors tu ne pourras compter que sur moi, pas sur la haie en forme de ciseaux (if you know what i mean). Donc si tu veux bien croire l'inconnu quand il dit qu'il ne peut rien faire tant que mademoiselle ne lui montre pas sa jolie petite voix, peut-être qu'on pourra continuer. Autrement, cela fait déjà une trentaine de minutes que l'on papote, et ces temps-ci, le soleil se couche vers 17h30, alors si Edéa ne souhaite pas encore plus se tacher, elle ferait mieux d'être gentille et serviable avec Raikou, qui, en échange d'une petite chanson, pourra lui éviter les épines et les feuilles ~~ Ahahah, cela dit, ça ne nous servira à rien maintenant, et ce serait cool que l'incroyable flair d'Edéa nous aiiiide à sortir rapidement ~~~~~~"

Sur ces mots, il se releva et mit Neli sur son épaule, comme Sacha mettrait pikachu sur la sienne, et fit craquer ses doigts comme s'il était à deux doigts de partir dans un grand combat.
(merci à Ami Tadakai pour le "cadre" : http://forum-clot.forumgratuit.fr/t8-new-bien-presenter-ses-rp-quelques-codage-simples-pour-vous)

(oui bon le gif est pas très bien sur le cadrage et tout mais chuut)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Lun 12 Jan - 21:13




Se perdre est un euphémisme



- Ah ? Mais ma pauvre, ça se voit sur ton visage que tu es une petite fille innocente craignant la nuit qui tombera sous peu. Et tiens, pouvoir manipuler son ombre, on voit ça que dans les films aussi. Et sache que si tu détestes tant l'inconnu que je suis, bah il ne te sera d'aucune utilité si tu continues à refuser de chanter comme tu l'faisais au moulin rouge devant lui." Répondit tout de suite le jeune homme

La jeune fille essaya de ne pas tiquer, ce qui tait plutôt difficile pour une jeune fille expressive comme elle. Il avait percer si facilement son pouvoir a jour ? Tch. Néanmoins elle ne pouvait toujours pas croire que son pouvoir était de tirer des lasers par les yeux, quoi qu'il en dise. Elle réfléchit a sa proposition, se renfrognant. Elle détestait chanter devant quelqu'un, de plus un inconnu et avait quelque peu d’appréhensions sur la nature de son don. Elle lui répondit dans un soupir :

"Tch, bravo tu as percé mon pouvoir a jour mais crois-tu vraiment que sachant ça je n'ai pas plus d'un tour dans mon sac ? Je suis peut-etre tête en l'air mais loin d'être prévoyante. Et de quoi tu me parle ? C'est quoi ça le moulin Rouge ? Je ne me rappelle avoir chanter nulle part ailleurs que ma chambre m'enfin..."
La jeune fille haussa les épaules. Elle avait du mal a suivre cet étrange individu tout de même ainsi que ce qu'il racontait, ça n'avait aucun sens, enfin de son point de vue. Edéa cependant n'avait pas remarqué son ton froid et bien désagréable, faut dire qu'elle était un peu perdue avec ce qu'il racontait, et n'avait donc aucunement changer son attitude. Elle ne faisait pas vraiment attention a lui, observant les alentour pour se repérer,tandis que son familier, poser sur son épaule, reniflait l'air à tout va.
Elle vit le jeune homme s'asseoir en caressant sa désagréable petite renarde. C'est dingue, assis il était presque aussi grand qu'Edéa, injustice. C'est donc sans grande difficultés qu'elle put le regarder elle aussi dans les yeux tout en l'entendant reprendre d'un ton toujours suffisant :

"A ce que je sache, la nuit, nous sommes totalement vulnérables, puisqu'il n'y a pas vraiment d'ombre, alors tu ne pourras compter que sur moi, pas sur la haie en forme de ciseaux . Donc si tu veux bien croire l'inconnu quand il dit qu'il ne peut rien faire tant que mademoiselle ne lui montre pas sa jolie petite voix, peut-être qu'on pourra continuer. Autrement, cela fait déjà une trentaine de minutes que l'on papote, et ces temps-ci, le soleil se couche vers 17h30, alors si Edéa ne souhaite pas encore plus se tacher, elle ferait mieux d'être gentille et serviable avec Raikou, qui, en échange d'une petite chanson, pourra lui éviter les épines et les feuilles ~~ Ahahah, cela dit, ça ne nous servira à rien maintenant, et ce serait cool que l'incroyable flair d'Edéa nous aiiiide à sortir rapidement ~~~~~~"

Whoa c'était long. Son cerveau mit quelques instant a analyser tout ça et à la préparer à une réponse construite, ce qui n'était pas facile avec la fatigue s'accumulant

"Tch, je ne suis pas inoffensive la nuit non plus, ne prend pas pour une faible et puis j'ai pas envie de chanter alors je ne chanterais pas pfpfpf et merci je connais les horaires d'hiver arrête de me prendre pour une idiote et d'ailleurs je..."
La jeune fille qui faisait la moue se stoppa net. Elle avait totalement oublier qu'elle pouvait se servir de son flair pour sortir de cet endroit, qu'elle idiote ! Ne perdant pas plus de temps elle sortie sa petite panoplie de lapine et commença a renifler l'air, ne prêtant plus attention a Raikou.

[/color]

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Mar 13 Jan - 12:33
















 ❝ Se perdre est un euphémisme❞
~ Edéa Mori ~



Edéa mit quelques temps avant de répondre :

"Tch, je ne suis pas inoffensive la nuit non plus, ne prend pas pour une faible et puis j'ai pas envie de chanter alors je ne chanterais pas pfpfpf et merci je connais les horaires d'hiver arrête de me prendre pour une idiote et d'ailleurs je..."

Elle se raidit puis se transforma à moitié en lapine. Tss, quel animal manquant de classe. Des grandes oreilles qui ressemblent à des éoliennes, un petit pompon blanc en guise de queue. En plus, bien souvent, les lapins sont albinos. Oublions cette parenthèse. Ignorant totalement Raikou, elle reniflait. Raikou grommela, bien sûr que si, elle est inoffensive la nuit, qu'est-ce qu'elle pourrait faire avec son seul flair si il n'y a pas d'ombre ? Puis bon, le garçon n'allait pas changer son habitude de prendre tout le monde pour des cons. Le jeune homme soupira d'un air excédé. A quoi s'attendait-elle ? Ils étaient piégés au beau milieu d'un labyrinthe, principalement constitué de feuilles, quelle odeur est-elle censée trouver au milieu de ça ? Neli jappa d'un air contrarié, comme si elle n'aimait pas la nouvelle forme lapine d'Edéa. Neli n'aimait rien d'Edéa. La petite renarde jalouse sautilla derrière elle comme pour saisir sa queue.

Raikou soupira en voyant son familier agir ainsi. Il la laissa bondir en vain avant de se tourner vers Edéa, l'air blasé.

"Mademoiselle est une hybride ? Tu sais, les carottes, ça augmente l'acuité visuelle, pas le flair. Et puis ça sent juste les feuilles ici, tu ne vas pas réussir à sentir d'ici la magnifique odeur d'ammoniaque de Tadakai."

Sur ces mots, il se retourna, attrapa Edéa par l'oreille et la tira vers un croisement. Raikou se souvint qu'il avait prit le chemin tout droit lorsqu'il était entré, mais des végétaux s'étaient installés dessus. S'ils voulaient sortir, ils devraient probablement trouver un autre chemin pour passer la barrière végétale, mesurant environ 4 m. Ts, la personne qui a construit ce labyrinthe doit être habité par Satan lui-même. Escalader cette barrière semblait impossible également. Il se tourna vers Edéa et dit :

"Hey mon lapin, elle est pour quiii la carotte ? Bref. On doit passer par quel chemin pour se rendre derrière cette barrière, puisque t'es censée voir très bien ?"

Sans attendre sa réponse, il prit le chemin de droite et se mit à courir rapidement. Prenant les directions totalement au hasard, il finit par être bien loin d'Edéa. Raikou se retourna et plissa les yeux. Il l'avait probablement perdue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Mar 13 Jan - 18:39




Se perdre est un euphémisme



Edéa, désormais transformer en lapine, reniflait l'air, elle venait enfin de percevoir une légère odeur "humaine" quand la petite renarde la déconcentra, essayant de choper sa queue de lapine. Non mais et puis quoi encore ?! La lapine se retourna vivement, la couvrant de ses mains et foudroyant Néli du regard. Tch elle ne l'aimait vraiment pas.

"Mademoiselle est une hybride ? Tu sais, les carottes, ça augmente l'acuité visuelle, pas le flair. Et puis ça sent juste les feuilles ici, tu ne vas pas réussir à sentir d'ici la magnifique odeur d'ammoniaque de Tadakai." déclara soudain le garçon, toujours blasé et utilisant des termes étrange

Edéa fit la moue et soupira d'ennuie, vivement qu'elle sorte d'ici.

"Il faut croire oui et je m'en fiche de toute manière j'aime pas les carottes pff. Et ça se voit que tu n'a jamais entraîner ton nez a sentir les odeurs, on peut sentir des humains non loin, ce qui signifie que la sortie est proch..."

La jeune fille se stoppa net, se faisant empoigner par une oreille et tirer, ou plutôt traîner, vivement sur le sol. Elle laissa échapper un cri et se débattit mais, apparemment, Raikou n'avait pas l'intention de la lâcher et continuait de la tirer comme un sac.
Après quelques minutes le jeune homme s'arrêta enfin et la lâcha, permettant a Edéa de s'asseoir convenablement et de frotter son oreille endolorie.

"Hey mon lapin, elle est pour quiii la carotte ? Bref. On doit passer par quel chemin pour se rendre derrière cette barrière, puisque t'es censée voir très bien ?" Retentit la voie du jeune homme.

Mon lapin ? Non mais pour qui se prenait-il ? Vraiment il l'horripilait au plus haut point. S'apprêtant a répondre, tout en faisant la moue et gonflant les joues, la jeune fille se retourna et... Vit que Raikou avait disparu. Volatilisé. Se mettant difficilement debout, son uniforme déchiqueté et salie a cause de la "course" qu'ils avaient effectué. Soupirant, la jeune fille n'eu d'autre choix que de se mettre en chemin pour essayer de le retrouver.
30 minutes plus tard, après des recherches active a farfouiller tout les recoins du labyrinthe, La jeune lapine ne l'avait toujours pas retrouver. La nuit allait bientôt tomber et elle se sentait de plus en plus sans défense et abbatue, déjà que c'était difficile de sortir du labyrinthe de jour mais alors de nuit, c'était mission impossible et, tristement, elle ne s'appelait pas Kim Possible.
Soupirant d'épuisement, elle ralentit le pas jusqu'a se poser contre une haie, essoufflée.

"Raaah... Mais ou il est passer ? Ca fait une demie-heure que je le cherche.. J'en ai maaaarrre" geint cette dernière, épuisée.

Soudain elle entendit un bruissement et sursauta, terrifiée, les bras replier devant elle, les oreilles pointer en avant et les yeux écarquiller.

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Mar 13 Jan - 19:11
















 ❝ Se perdre est un euphémisme❞
~ Edéa Mori ~



Raikou soupira. Ça y est, le revoilà seul. Il s'approcha et fit travailler sa mémoire pour se souvenir de par où il était passé, et de retourner au point de départ. *Je sais ! je doit passer vers gauche, droite, gauche, gauche, droite...* Se sentant déjà sauvé, Raikou pensa à Edéa, se mettant à terre devant lui, en hurlant "JE SUIS DÉSOLÉE DE VOUS AVOIR PERDU, VOUS QUI ÊTES SI FORT ! JE PROMETS DE RESTER A JAMAIS AVEC VOUS !!" Mais comme on dit, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir trouvée. Alors que Raikou fit un pas en avant,  une énorme racine jaillit face à lui, l'empêchant de faire demi-tour. RAAH ! Comment un labyrinthe pouvait-il être aussi embêtant ?!!

Raikou sauta sur l'obstacle et tenta de l'escalader tant qu'il était encore jour. Il s’agrippa facilement à la racine, ses instincts félins resurgissant. D'une facilité déconcertante, il arriva pratiquement au sommet de la barrière. Raikou inspira longuement pour sauter sur la racine, il ne lui resterait bientôt plus qu'à redescendre et à retourner sur ses pas. Tout à coup, il sentit quelque chose le repousser violemment, se plantant dans son bras. L'hybride tomba  à terre, perdant l'équilibre et entrouvrit les yeux. Une petite flaque de sang au sol. Une grosse entaille au bras. De grosses épines poussant abondamment sur la racine. *Putain ...! J'y étais presque !* Avec un bras à moitié handicapé, il lui serait bien compliqué de grimper à nouveau sur la racine. D'autant plus que de fines épines poussaient également dessus.

Quelques minutes plus tard, après s'être essuyé et bandé le bras avec... des feuilles, il se remit en route. Raikou leva les yeux vers le ciel, qui s'ennuageait de plus en plus. Une légère odeur de pluie lui parvint. Il ne manquait plus que ça. La nuit commençait à tomber elle aussi. Le jeune homme espéra tout de même que cela motiverait Edéa pour le retrouver. Enfin, c'était peine perdue. Voilà maintenant qu'il se déplaçait depuis 20 minutes dans le labyrinthe. La nuit est tombée. De fines gouttes tombent du ciel. Les nuages grondent méchamment.

"Raaah... Mais où il est passé ? Ca fait une demie-heure que je le cherche.. J'en ai maaaarrre"

Raikou reconnut aussitôt la voix d'Edéa, qui lui donna de l'espoir.. Elle était très proche. Oubliant sa fatigue, le froid, la pluie et sa vision brouillée, il courut et se dirigea vers sa droite. Le manipulateur poussa légèrement des ronces, qui le menaçaient de le griffer, et entendit quelqu'un sursauter. Edéa ! Raikou s'approcha d'elle, sentant son doux parfum flotter dans l'air, chassant l'odeur désagréable de l'eau de pluie.

"Qu'est-ce qu'il y a ? Dans la nuit, ton flair ne te permet pas de me reconnaître, peut-être ?"

Bien que sachant qu'Edéa ne le verrait pas, il croisa les bras (signe de personne fermée) et poussa un bruyant soupir.

"T'as pas beaucoup avancé. Moi, je me suis démené pour retrouver ma lapine. Tu ne sens pas cette petite odeur de sang ? Je me suis fait attaquer par un violent monstre grand d'au moins 3 mètres, qui avait de grosses griffes et des yeux qui tiraient des lasers."



Dernière édition par Raikou Naraku le Ven 16 Jan - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Jeu 15 Jan - 19:11




Se perdre est un euphémisme



Le bruissement avait beaucoup effrayer Edéa qui se calma presque instantanément en voyant que c'était le jeune homme. Elle soupira de soulagement et s'approcha tandis que celui-ci l'interpellais

"Qu'est-ce qu'il y a ? Dans la nuit, ton flair ne te permet pas de me reconnaître, peut-être ?"

"Rien rien, tu m'as fait peur tch. Et il y'a trop d'odeurs ici et j'étais fatiguée" soupira-t-elle, le regardant

"T'as pas beaucoup avancé. Moi, je me suis démené pour retrouver ma lapine. Tu ne sens pas cette petite odeur de sang ? Je me suis fait attaquer par un violent monstre grand d'au moins 3 mètres, qui avait de grosses griffes et des yeux qui tiraient des lasers." enchaîna-t-il tout de suite

Comment ça elle n'avait pas avancer ? Non mais et lui alors ?! Pff franchement. "Ma lapine" ? En entendant cette appellation Edéa rougit fortement, heureusement que ça ne se voyait pas dans le noir. Pour ce changer les idées la jeune fille fit la moue et se concentra sur le reste de la discussion. Elle soupira, lasse, il était toujours obliger d'en rajouter ? Ahlala.

"Evidemment que si j'ai avancé pf ! Sinon je ne serais pas là humpf. Odeur de sang ? Tu es blessé ?" demanda-t-elle d'un ton inquiet avant de s'approcher

Il ne manquait plus que ça tiens, elle n'avait pas fait de brevet de secouriste elle alors s'il était blesser gravement c'était légèrement problématique. Ne voyant quasiment rien dans le noir elle s'approcha a tatons, jusqu'à toucher son compagnon de malchance, posant les doigts timidement sur son torse.
Trouvé ! se dit-elle avant de relever la tête et de lui demander

"t'es blessé ou ? J'vais t'aider à te soigner"




════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Ven 16 Jan - 16:57
















 ❝ Se perdre est un euphémisme❞
~ Edéa Mori ~



Raikou s'étira et plissa les yeux pour mieux distinguer Edéa. C'est un hybride lion, je ne vous l'avais pas dit ? Les lions ont l'avantage de voir assez bien dans le noir, mais, comme les chats, ils voyaient moins de couleurs que les hommes. Mais en mélangeant la vue des félins à celle de l'homme, ça donne un peu une vue parfaite, non ? Il sourit en voyant Edéa rougir. Celle-ci pensait sans doute qu'il ne l'avait pas vue. Lui reparler de ses petites joues rosies/rougies l'embarrasserait vraiment.

"Evidemment que si j'ai avancé pf ! Sinon je ne serais pas là humpf. Odeur de sang ? Tu es blessé ?"

Raikou vit son air un peu inquiet. Oh, finalement, son petit numéro de charme a fait son effet. Edéa s'approcha doucement, le cherchant. Elle finit par arriver face à lui et posa une main sur son torse. Il fit quelque pas en arrière, surpris. Il faisait de plus en plus noir, sa vue commençant à baisser. Il ne pouvait pas voir dans le noir total non plus.

"T'es blessé où ? J'vais t'aider à te soigner"

Vous ne pouvez pas savoir à quel point Raikou a lutté pour ne pas dire "dans ton trou". Vraiment. Le jeune homme, n'aimant pas vraiment être dépendant des autres (c'est quand même un comble pour quelqu'un qui a besoin de quelque chose provenant des autres pour utiliser ses pouvoirs ...), hésita à lui répondre la vérité, bien que ressentant toujours la douleur.

"Arrgh, je crois bien que je n'arrive plus à voir dans le noir", dit-il lorsque la nuit tomba, en appuyant bien sur le "plus" pour lui faire comprendre qu'il l'avait vue rougir. "Eh bien mon cher lapin, on dirait que finalement, tu te soucies de moi."

Il se retourna en marquant une pause, faisant du bruit pour qu'Edéa l'entende. Répondre à côté de la question était parfait pour l'éviter. Il toussota et inspira, comme s'il s'apprêtait à démarrer un long discours :

"Bref."

Logique absolue.

"Je crois que ça va aller, mais merci, Carotte. J'imagine qu'il est temps de sortir ici. L'espace est dégagé tout autour de nous pour environ 5 m, si ma mémoire visuelle est bonne. Si on va tout droit devant, on a un chemin plus étroit qui s'étend pendant une dizaine de mètres, après il y aura un croisement, je ne sais plus pour la suite. J'imagine que ma lapine va me guider après."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Ven 16 Jan - 19:50




Se perdre est un euphémisme




La jeune fille sentit le garçon reculer et grommela. Comment voulait-il qu'elle le soigne s'il s'écartait aussi loin, d'autant plus qu'Edéa, prenant appuie sur lui, avait faillis tomber en avant et se daller la gueule. Elle soupira et se redressa, plissant les yeux, ne voyant absolument rien dans le noir. Evidemment ce n'était pas ses yeux de lapine qui l'aiderait, raaah. Cependant, elle sentit qu'il était gêné, n'ayant pas répondu a sa questions. Evidemment elle ne doutait pas qu'il ai dis la vérité, mais dans ce cas pourquoi ne pas se laisser soigner ? Enfin, elle le découvrirait bien tôt ou tard.  

Quelques minutes plus tard a rester dans le silence la voix de Raikou résonna jusqu'aux oreilles d'Edéa.


"Arrgh, je crois bien que je n'arrive plus à voir dans le noir"

Wait. Cela voulait-il dire que, malgré le noir il avait pu voir ses joues se colorée ? Impossible. Enfin... Raaaaaah ! C'était trop gênant pour Edéa qui vira rouge pivoine, sont visage presque bouillant. "Calme toi, Calme toi" se dit-elle mentalement, reprenant son souffle. Pendant son débat intérieur le jeune homme continuait de lui parler, sans doute ne se rendant pas compte de sa gêne.

"Eh bien mon cher lapin, on dirait que finalement, tu te soucies de moi."

Le "mon" résonna dans la tête d'Edéa qui, ayant réussie a reprendre sa couleur d'origine, redevint totalement rouge après sa remarque. Habituellement la jeune fille lui aurait fait remarquer qu'elle ne lui appartenait pas mais, là maintenant, elle n'en était pas vraiment capable. Elle se contenta donc de lui répondre par le silence, de toute manière ça ne semblait pas le déranger.  
L'entendant tousser elle se demanda s'il était malade, mais compris bien vite qu'il n'avait pas attendu qu'elle réponde pour continuer a parler


"Bref."

Whoa. Puissance.

"Je crois que ça va aller, mais merci, Carotte. J'imagine qu'il est temps de sortir ici. L'espace est dégagé tout autour de nous pour environ 5 m, si ma mémoire visuelle est bonne. Si on va tout droit devant, on a un chemin plus étroit qui s'étend pendant une dizaine de mètres, après il y aura un croisement, je ne sais plus pour la suite. J'imagine que ma lapine va me guider après."

Carotte ? Elle rêvait ou il l'avait surnommer "Carotte" ?! Non mais pour qui se prenait-il enfin ? De quel droit la surnommait-il d'un mot aussi grotesque et comment se... Attendez. Il avait bien dit avoir trouver la sortie ? Ne faisant plus attention au reste et oubliant sa colère passagère, la jeune lapine ayant retrouver la voix et un teint de peau humain, mise a part les joues un peu rosie, s'empressa de lui répondre tout en suivant ses indications.

"Grâce a toi on s'approche de la sortie, génial ! Dépêche-toi dépêche-toi !"

Son énergies ainsi retrouver la jeune demoiselle agrippa la main de Raikou et entreprit de le tirer, marchant selon ses indications. Emporter par sa joie de sortir du labyrinthe elle ne tilta pas tenir la main d'un garçon, et, plus particulièrement, de Raikou.


════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Sam 17 Jan - 1:32
















 ❝ Se perdre est un euphémisme❞
~ Edéa Mori ~



(ne me dis pas que tu comptes clôturer sans le traditionnel... :3)

Raikou sentit l'agacement d'Edéa. Ahlala, il semblerait que le surnom "carotte" ne lui plaise pas. Entre "carotte" et "mon lapin", il faudrait savoir. La jeune fille se raidit et redevint beaucoup plus calme, avant de dire d'une voix claire et décidée :

"Grâce a toi on s'approche de la sortie, génial ! Dépêche-toi dépêche-toi !"

Sentant l'énergie d'Edéa redoubler, Raikou se laissa prendre par la main. Cette douce sensation à la fois chaleureuse et rassurante... fusionnée au doux parfum aguicheur et à la beauté indéfinissable de sa partenaire de galère... Oh, cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas sentie aussi à l'aise grâce à un contact physique.

Oui, ils étaient bien sur le point de sortir de cet immense lieu qu'était le labyrinthe. Au final, ils n'avaient pas vécu grand chose ensemble. Ils n'avaient pas vraiment eu le temps de se parler, mais s'étaient un peu rapprochés en poursuivant le même objectif. Raikou ne savait pas vraiment si Edéa lui témoignait du mépris, de l'admiration, de l'amour, de la haine, tout ce que vous voulez.

"Dis moi, tu es bien à l'aise pour m'attraper la main comme si on se connaissait depuis très longtemps..."

Sentant sa nouvelle "amie" prendre conscience de son acte vénérable, il espéra qu'elle ne s'arrêterait pas pour dire quoi que ce soit. Peut-être que Raikou aurait dû pour une fois se taire. Tout à coup, il entendit un pied fouler le sol plus bruyamment qu'avant et reconnut un faux mouvement de la part d'Edéa. Ne comprenant pas tout de suite leur chute, Raikou se laissa guider vers... le sol. Il essaya de se rattraper pour ne pas laisser un bleu sur le joli front de sa camarade. Et vint l'hasardeuse situation du "la fille se retrouve allongée sur le dos au sol, bien souvent les bras repliés vers sa poitrine, relevant les yeux vers le beau mâle se tenant à quatre pattes au dessus d'elle, ne la quittant pas du regard". Position rappelant fortement... hum hum.

Raikou se raidit, devinant sans mal la position dans laquelle ils s'étaient retrouvé. Et bientôt s'en suivrait l'affrontement des langues, le partage de bave... Baargh, épargne-nous ces détails ! *Non, certainement pas, je ne pense pas que cette fille soit du genre à coucher dès le premier soir...*

"O-Oublie ça."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Sam 17 Jan - 14:14




Se perdre est un euphémisme




(t'inquiète héhé :3 )

Tenant toujours la main de son camarade, la jeune fille avançait rapidement et avec enthousiasme. Elle ne s'était pas vraiment rendu compte de son geste mais cette appuie dans sa main lui redonnait courage et la réconfortais en quelques sortes. Elle se sentait tellement bien rien quand lui prenant la main, c'est presque comme si elle avait envie de se retourner d'un coup pour lui bondir dessus et rester prisonnière de ses bras. Tout de même, c'était une sensation étrange, elle venait de le rencontre il n'y a pas moins de 3 heures et elle avait l'impression qu'ils étaient... Comment dire.. Lier ? Elle soupira intérieurement. Elle espérait qu'elle ne se faisait pas des films et qu'il l'appréciais réellement, pas qu'il lui tenait la main simplement pour ne pas l'offusquer.
La jeune fille se mit a réfléchir tout en avançant dans le noir. Elle se mit a ressasser les dernière heures passer et se demanda quel sentiment lui témoignait Raikou. Amitié ? Gentillesse ? Sympathie ? Ou bien au contraire mépris, agacement ou indifférence ?
Soupirant silencieusement elle se dit qu'elle-même ne pouvait répondre à cette question, son intérieur bouillant comme un volcan et tourbillonant comme une tempête.
Soudain, brisant le silence, elle entendit la seule voix présente ici en sa compagnie :


"Dis moi, tu es bien à l'aise pour m'attraper la main comme si on se connaissait depuis très longtemps..."

La jeune fille rougit a nouveau, de honte et de gêne. Oh c'était donc ça ? Donc il n'appréciait pas et l'a lui tenait juste par courtoisie ? "J'avait dis de pas me faire de film.." retentit une petite voix triste dans un coin de sa tête. S'apprêtant a le lâcher et a lui répondre pour rétorquer quelques chose, elle se sentit buter contre une branche ou un cailloux, qu'importe, et tomber en arrière. Fermant les yeux et laissant échapper un petit cri, elle soupira de soulagement en sentant le sol moins dur qu'elle ne l'aurait penser, sans doute recouvert de nombreuse feuille. Rouvrant les yeux elle sentit la présence de Raikou, à quelques centimètres de son visage et, repliant l'une de ses jambes pour buter contre la sienne, elle put sans mal imaginer la position adopter, ce qui la fit rougir de plus belle, gênée.

"O-Oublie ça." Dit soudain Raikou

Etrange il semblait hésitant et plus très sûr de lui. Enfin ce n'était pas vraiment le moment pour y penser, surtout que la situation était plus que gênante. Toussant légèrement de gêne, la jeune fille réussie a articuler, se redressant légèrement sur les coudes.

"C-C'est rien.. Hum.. Désoler de t'avoir entraîner dans ma chute ahah.."

Elle entendit son familier soupirer dans son dos et elle ne put s'empêcher de partager ses pensées.


════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Raikou Naraku
Messages : 39
Kamas : 3718
Date d'inscription : 10/01/2015
Humeur : Maag elle lag :$
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Sam 17 Jan - 17:37
















 ❝ Se perdre est un euphémisme❞
~ Edéa Mori ~



Edéa toussota puis parvint à légèrement se redresser à l'aide de ses coudes. Raikou se leva, pensant qu'elle était plus gênée et peut-être même offusquée qu'autre chose.

"C-C'est rien.. Hum.. Désolée de t'avoir entraîné dans ma chute ahah.."


Edéa semblait très gênée, comme si elle avait besoin d'une pilule qui lui ferait oublier cet événement. Oublier ? Vraiment ? La 3e année était peut-être gêné, mais ne semblait finalement pas incroyablement vexée ou dégoûtée. Clood, derrière elle, soupira bruyamment. Tout à coup, Raikou pensa à Neli. Putain, il ne manquait plus qu'il l'ait perdue. Heureusement, il sentit bientôt un coup de croc s'abattre sur son mollet. La petite renarde exprimait sa jalousie d'une façon trèèès... possessive pour ne pas me répéter. Raikou, agitant les mains pour enlever son familier, qui avait fermement planté ses crocs, frôla une partie du corps non reconnue d'Edéa. Espérons que ce ne soit pas une partie trop intime. Il parvint finalement à saisir par le cou son renard et à la poser au sol.

Raikou attrapa d'un air méfiant le bras d'Edéa -non mais comme par hasard il aurait un peu dépassé hein- pour l'aider à se relever. Tout à coup, une goutte d'eau tomba sur eux, se partageant sur les membres des lycéens deux parties d'un cœur (comment t'as deviné que je voulais ajouter tes lignes inutiles pour qu'ils se rapprochent). Raikou rougit légèrement à cela mais soupira d'un air excédé. *Non mais franchement, c'est pas comme si c'étaient des flammes et que ça allait nous laisser une éternelle marque qui s'assemble. Tss, et je suis sûr que tout le monde va voir là-dedans un grand signe de paquet de préservatifs terminé love story ou autre.* Là-dessus, Mufasa baissa sa main pour l'enlacer à celle de Carotte et se mit à marcher le plus calmement possible parmi les nombreuses haies. Il sentit l'odeur propre de Tadakai et soupira. Enfin ils en étaient sortis.


Il se tourna vers Edéa, indéchiffrable (ça tombe bien on voit rien), et dit :

"Tu n'as rien oublié ici j'espère ? En tout cas  c'était marrant de t'avoir rencontrée, ce fut bref, mais sympa."



════════════════════


Dans la jungle
Terrible jungle
Le lion est mort ce soir

SEXYDANSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Edéa Mori
Féminin
Messages : 62
Kamas : 4123
Date d'inscription : 01/01/2015
Humeur : Heichou~~ <3
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Miaous & compagnie !
Miaous & compagnie !

MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori] Sam 17 Jan - 19:11




Se perdre est un euphémisme


Elle sentit Raikou se lever et soupira presque de soulagement. Bien sur elle ne le fit pas, ne voulant pas l'offusquer plus qu'il ne devait l'être. Enfin, il n'avait pas encore grommeler ou gueuler sur elle, il ne devait donc pas être en colère ce qui était bon signe, du moins le pensait-elle. Elle sentit tout à coup un frôlement contre sa jambe et sursauta, croyant que c'était un insecte. Elle retint un cri, comprenant que ce n'était que la main de Raikou et non un de ces horrible petit être. Brr, rien que de penser à une araignée ou un cafard la faisait frissonner de la tête aux pieds. Elle se sentit soudain agripper par le bras et tirer vers le haut/ l'avant avec assez de force pour lasoulever totalement sans qu'elle ne fasse d'effort elle-même. "Whoa.. Il est fort.." se dit-elle intérieurement, mieux valait qu'elle ne le dise pas à voix haute, il prendrait la grosse tête. Sur ces réflexions, elle étouffa un rire, que, bien sûr, elle espérait inaudible. La jeune lapine sentit quelques choses tomber sur sa joue. "bizarre, on dirait qu'il manque la moitiée..." Pensa-t-elle, ce qui ne l'empêcha pas d'avoir l'idée de la métaphore d'un coeur qui se brise sur eux deux, ce qui la fit rougir légèrement.
Elle sentit la main de Raikou glisser le long de son bras et attrappa sa main, l'enlaçant dans la sienne, ce qui ne fit qu'augmenter la couleur de ses joues. Cependant elle ne serra que de plus belle la main se trouvant dans la sienne. Avançant a ses côtés elle sentit l'odeur du pensionnat parvenir faiblement a ses naseaux et lui titiller l'odorat, enfin ils étaient arriver. Un mélange de tristesse et de joie habitait notre jeune lapine, qui se dit que ce moment, autant magique que catastrophique, allait prendre fin. Enfin, peut-être était-ce là le début d'un nouveau rêve ? Du moins c'était ce qu'elle espérait. Elle sentit un mouvement a côter d'elle et compris que Raikou s'était tourner vers elle

"Tu n'as rien oublié ici j'espère ? En tout cas c'était marrant de t'avoir rencontrée, ce fut bref, mais sympa."

Ouf, lui aussi était heureux de l'avoir rencontrer.

"Non non rien du tout ! Héhé oui c'est sûr c'était drôle. Bon bah... On se voit demain. Bonne nuit !" Et, sur ces mot, le jeune fille se hissa sur la pointe des pieds, l'embrassa sur la joue et s'enfuit vers le pensionnat, le coeur léger.





════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Se perdre est un euphémisme. [PV : Edéa Mori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les rides du temps
» ELEJAH - tell me more about it
» T'as cru que tu vivais ton pire cauchemar ? Euphémisme. (Ariel) ENDED
» Des retrouvailles inattendues? c'est un euphémisme [InHa]
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP terminés-