Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Dim 30 Nov - 12:40


Le week-end, ce laps de temps où les esprits se relâchent, où les corps se détendent. Ce moment où on peut enfin dire "ouf" et libérer le stress de la semaine. Moi? J'ai pas beaucoup de problèmes, donc je profite du week-end pour faire ce qu'il me plaît. Je sortis de mon lit encore chaud pour me diriger vers la douche, je n'avais pas encore rencontré mes collègues de chambre. Mais cela se ferait sans doute sous peu. J'entrais dans la douche, fit couler l'eau sur mon corps, les souvenirs de mon passé me revenaient en mémoire. je balançais mes cheveux en avant, l'eau s'écoulant de mes mèches rouges avant de s'écraser sur le sol. Tout comme mon village... Je revoyais les corps s'écraser sur le sol, le sang coulant de chaque partie de leur corps. Puis un grand cri, déchirant mon coeur, celui de la personne la plus chère à mes yeux. Le corps de ma mère sans vie s'effondrant sur moi. Le précieux liquide rouge rendant mes cheveux cheveux encore plus sombres que ce qu'ils étaient.

Oui, ce jour là mon âme avait pousser un ra^le d'agonie qui n'est toujours pas épuisé, ce jour là, ma solitude commençait. Et moi, j'ai refermé au plus profond de moi cette douleur. Me forgeant une carapace de timidité, sous la forme de ma magie, je me sens protégé du mal. Oui, mon cœur avait fait resurgir mon côté animal. M'offrant la possibilité de devenir loup, cet animal solitaire par nature mais vivant bien en groupe si intégré. J'étais exactement cela seul...Une larme coula sur mes joues, tombant au sol comme une fine plainte. Et c'est reparti, me voilà de nouveau submergé par mes émotions. J’arrêtais l'eau avant de venir m'effondrer sur le lit, continuant de pleurer.

Je suis un loup... Mais je ne veux... pas forcément être seul... Pourquoi...

Mes paroles se perdirent dans un cri de rage et de tristesse. Je restais là un moment libérant mes sentiments dans ces draps. Me levant brutalement j'enfilais un gilet a capuche et un T-shirt blanc, accompagné par un jean assez simple. Je mis des chaussures agréables pour la course avant de sortir en vitesse de ma chambre. Dévalant les escaliers sans regarder les gens alentours. Je sortis respirant l'air de l'extérieur avant de courir sans vraiment de but. Je sentis Koji derrière moi, il me surveillais, en vérité c'était le seul sur qui je pouvais compter. Cela m'arracha un petit sourire.


Je voulais me dégourdir, me sentir libre, je passais en forme de loup, mon pelage blanc brillant aux lueurs du soleil, il devait être environ une heure de l'après midi. J'avais dormi longtemps. Je traversais les jardins, parcourais des mètres en une seule foulée. Je sentais l'air caresser mon corps, quelle incroyable sensation. Je traversais un parterre de fleur, si belles et parfumées. Sans m'en rendre compte je m'imprégnais de l'odeur champêtre des environs. Enfin lorsque je fus à une distance raisonnable de toute vie, j'arrivais face à un grand Lac bleu, luisant de toutes part. Les arbres alentours étaient verdoyants et bougeaient en rythme avec le son du vent. Une douce brise, venant chatouiller mon pelage.

Je restais ainsi sans bouger, devant la magnificence de cet endroit, le lieu parfait pour venir me recueillir. Je m'approchais de l'eau claire et pure du lac. Je me penchais pour laper délicatement quelques gouttes de ce liquide avant d'admirer mon reflet. J'étais un beau loup blanc vigoureux plus grand que la moyenne des canidés. Mon pelage strié de tatouages qui symbolisaient les marques de mon clan. Cela me donnait un air imposant, déjà que le loup est un animal inspirant le respect. Je les ais toujours admirés, surement pour ça que ma magie m'a permis de devenir l'un d'eux. J'étais fièrement dréssé sur mes pattes bombant mon poitrail, ressentant chaque vibrationde ce lieu magnifique.

Je devrais essayer de me souvenir comment j'ai atterri ici, ce lieu est magique, et surtout exceptionnellement calme.

Je décidai d'explorer un peu les alentours, plus aucune présence de Koji, il a sûrement du partir pour faire autre chose, comme chasser. Je ne m'étais pas encore remis a chasser depuis la fois où j'avais été exilé. Rien que sentir le sang dans ma bouche m'étais insupportable maintenant. Je marchais tranquillement, suivant e chemin à travers un bosquet verdoyant et lumineux. Ce que j'aimais la nature, je me sentais si bien au contact de la Vie. De petits oiseaux chantaient, mais ils marquaient des pauses avant de reprendre à chaque fois. Curieux je coupais à travers les herbes hautes pour chercher ces petits êtres volants.

Continuant mes recherches, je sentis une autre mélodie. Oui, il y avait bien une autre forme de chant dans les alentours. Je tentais de dissimuler ma présence pour ne pas effrayer l'éventuel animal. La mélodie était si harmonieuse, et il vint sonner à mes oreilles comme une douce berceuse. Je cherchais désormais l'auteur de cette magnifique musique. Elle me guidait je fermais les yeux suivant le son. Je m’arrêtais je venais de sentir une présence, je regardais devant moi. Une femme se tenant devant le lac. J'avais du faire au moins la moitié du tour de l'étendue d'eau.

Écoutant sans un bruit cette jeune femme aux cheveux aussi rouges que les miens,ce qui était chose rare, je me sentais apaisé. Je sortis doucement du bosquet, entrant dans la sorte de clairière où elle se trouvait. Je m'approchais délicatement sans un bruit, avant de m'allonger à quelques mètres d'elle sur sa droite. Laissant son chant me bercer et mes yeux se délectant de cette image si innocente d'une femme écarlate chantant au bord de l'eau . Je posais mes yeux sur elle, elle finirai par sentir ma présence. Que faire après cela? Je n'avais pas prévu de croiser un autre humain en ce lieu. Je décidai de rester sous ma forme de loup.

* Logan, reste calme de toute façon tu n'es là que pour te détendre et puis cet endroit n'es pas privé pas étonnant que d'autres viennent s'y reposer.*
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Hisae Himeka
Messages : 194
Kamas : 5589
Date d'inscription : 20/09/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 5ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Dim 30 Nov - 16:28








La douceur d'une lune sur la peau valait tout les bien fait du monde. étoile brillant dans le ciel nocturne d'un vendredi soir, la jeune femme reposait tranquillement sur une branche d'arbre, son regard se plongeant dans cette immensité céleste. On pouvait voir dans ce ciel sublimement bleu, quelques petites lueurs de doux souvenirs...Des souvenirs douloureux. Tout les soirs, une douce mélodie se faisait entendre dans le pensionnat, une mélodie dont la provenance en était inconnu. Les mains croiser, son regards perdu dans un lointain passé, tout les souvenirs gravés dans son coeur et son âme continuait de hanter ses nuits, toute ses douces nuits obscure. Seule dans un lieu encore inconnu pour elle, la joie ne l'avait rarement toucher du doigt. Souffrance et tristesse, le coeur de la belle était devenue aussi dur que la pierre et aussi froide que de la glace. Trop de fois trahi et trompée, la flamboyante mage avait décidée de finir sa vie dans les ténèbres, dans ce lieux qui ne lui était que modèle de douleur. Un léger vent venait faire voleter sa chevelure si foncer et pourtant si sublime. La mélodie se laissant porter par la douce brise qui faisait voleter sa chevelure, les dernières feuilles suivirent le cycle de la vie, retrouvant alors la terre qui les avaient mise au monde. Ce moment de l'année était toujours le même refrain pour la belle, isolement, larme et rancoeur, une rancoeur qui ne disparaîtrait pas si facilement. La nuit avait bien commencée lorsque la jeune femme finit alors sa douce ballade et se levant en baissant les tête, un doux sourire se figer sur ses lèvres, un souvenir d'antan qui revenait à la surface. Douleur d'un passé qui ne s’enlèverait jamais, son coeur ne serait plus jamais comme avant. Caressant la tête de son Nyacha en faisant un doux sourire, la jeune femme descendit avec l'aide de coussin et une fois au sol, se redirigeait vers sa chambren le lieu d'une douleur qui resterait gravé dans sa tête.

Allongée dans son lit, les rayons du soleil venait éclairer son doux visage paisible. Tombant dans les bras de Morphée, la belle rêvait de Kohl, un jeune homme qui avait réussi à gravir et à détruire la barrière de son coeur. Pétales de cerisier dans ses cheveux, le parfum aussi délicat qu'un printemps envahissait encore son esprit endolori. Chaque fleur de cette arbre magique lui rappelait le sourire du jeune blond, un sourire qui avait réussi à trouver sa place dans son être. Cependant, tout ce qui approche Hisae redevient poussière et le jeune blond retournait vers cette terre qui l'avait vue grandir. Laissant son bras se poser sur ses yeux encore rouge, la belle se lever alors et regardant son familier, une doux baiser vint se poser sur le front du petit chat-vampire. Perdue dans ses souvenirs, la belle ne savait plus où aller ni même qui elle était vraiment...Etait-elle qu'un fardeau sur ce monde ? Avait-elle une place sur ce lieu ? Soupirant un peu, sa main balayait sa tignasse rebelle dans un silence de mort, un silence qui suivait toujours la douce ténébreuse. Tournant son regards vers la grande fenêtre de sa chambre, les feuilles continuaient leurs chemin à travers le paysage du pensionnat. Quittant alors la chaleur de ses draps, ses petit pieds entrèrent doucement dans les petits chausson offert par sa mère. Se levant alors pour quitter le duvet moelleux, la douce éphémère se mit à marcher et se stoppait devant le miroir. Cette jeune femme ne ressemblait à rien à une élégante demoiselle, elle ressemblait plutôt à une fille triste et seule. Serrant les poings,; la belle finit par reprendre sa route pour aller dans la salle de bain. Enlevant son pyjama si chaud, la jeune Hisae fit couler l'eau bouillante sur son corps encore endormi. Laissant l'eau bienfaitrice couler sur chaque parcelle de ce corps si hideux, les blessures la picotaient un peu. Fermant les yeux en laissant ses cheveux se raidir et se tremper progressivement, la jeune femme donnait alors un grand coup dans le mur, posant son front bouillant contre le carrelage murale de la douche. Larmes coulant le long de ses joues, son corps tremblait de douleur et de terreur...La peur d'être seule pour toujours. La tristesse venait de transformer le visage angélique de la douce flamme en une douce terreur. Après un long moment à faire ressortir sa honte, la belle sorti alors de son antre chaud et se dirigeait vers sa chambre, serviette autour d'elle. Sortant une petite tenue bien chaude de son armoire, elle la mit sur elle après s'être sécher et prit sa brosse à cheveux pour coiffer sa tignasse rebelle.

Prenant alors son manteau bien chaud, la jeune femme descendit alors les escalier sans faire attention aux regards poser sur elle, des regards qui la firent encore plus ressentir la solitude. Passant les grandes portes de l'établissement, la belle put respirer l'air frais de l'avant hiver, le soleil venant éclaircir sa douce chevelure de feu. Commençant alors à marcher avec sa musique dans les oreilles, les fleurs du jardin venait la guider dans une direction sure et isolé. Le parfum de ces fleurs lui apaisée le coeur et lui rappelait le sourire de son défunt copain. Quittant petit à petit ce lieu qui la rendait malade de solitude, Hisae voyait le décor changer petit à petit, passant de fleural à plus végétal. Feuilles tombant petit à petit des branches, la jeune femme marchait sur leurs cadavres, se sentant nostalgique. Regardant devant elle en suivant les oiseau qui voletaient au dessus d'elle, elle finit par arriver devant un lac des plus sublime. Les rayons du soleil reflétait sur son liquide plus que magnifique. Éclairant  ce sublime paysage, quelques oiseaux voletaient par-ci, par-là, quelques canards jacassait sur la surface bleutée. Enlevant les écouteurs, la jeune femme fermaient les yeux un moment pour écouter la mélodie de la nature. Quand la tristesse la prenait comme un voleur ou un lâche, la belle venait souvent s'isoler dans un endroit comme celui-ci, un lieu qui ressemblait plus au caractère fragile et seule de la petite Himeka. Se promenant alors en regards tout ce qui se trouvait autour, son petit familier se plaignait encore du comportement de la belle et finit par aller ailleurs, abandonnant encore la belle mage à son propre sort. Sourire naissant progressivement sur son visage endoloris, elle marchait encore un moment avant de voir au loin un rocher. Passant alors les hautes herbes, la belle finit par arriver à ce grand obélisque et grimpant dessus, s'assit. Devant elle, le lac offrait un spectacle des plus parfait, un vrai paradis pour les personnes seule et rejetés. Ramenant ses genoux prêt de sa poitrine, elle les entouraient de ses fin bras et y déposait son menton, laissant les rayons solaire lui réchauffer la peau. Fermant les yeux un instant, une légère brise fit son apparition, faisant voleter la chevelure rubis de la jeune femme. Sentant un poids grandir dans son coeur, elle se redressait un peu et profitant de la brise fraîche, la jeune femme commençait à laisser ses sentiments se propager dans ce sublime et paradisiaque lieu. Fermant les yeux pour laisser ses sentiment et sa souffrance s'envoler, la mélodie des oiseau rendait le concert encore plus sensible et fragile. Le vent faisait envoler les douces notes dans ce sanctuaire idyllique, les oiseau s'accordant en parfaite harmonie avec la douce voix d'un ange blessé.

Doucement, la mélodie prenait de plus en plus d'intensité, de plus en plus de profondeur qui aurait put faire pleurer n'importe qui. Ses doigts se serrant petit à petit, la tristesse se faisait de plus en plus ressentir. Le vent emportant son concerto, de légère feuilles de couleur rouge faisait un bal splendide au dessus du lac merveilleux. Les minutes défilèrent et finir par adoucir le coeur de la jeune mage des mots, les oiseaux se posant sur chaque branches disponible écoutaient maintenant les émotions et les pleurs venant de son coeur. Petit à petit, les sons devenaient mots, phrases et enfin chanson. Soudain, un ressenti de surveillance la fit frisonner doucement. Ne faisant pas attention à se détaille pour l'instant, la belle finissait sa mélodie avant de s'arrêtait dans une note des plus subtile. Prenant une grande inspiration, tout le décor qui l'entourait reprit vie progressivement, les canards et oiseau qui c'était arrêter pour se laisser bercer par la voix de la solitude reprirent leurx activités, laissant de nouveau la belle flamboyante seule. Sentant son Nyacha se poser sur ses épaules, un fin sourire se dessiner sur ses lèvres, le soleil rendant la jeune femme comme éblouissante. Soupirant légèrement, la jeune femme vint caresser le haut du crane de son ami avant de se tourner et de voir un loup assis, les yeux fermer et comme hypnotiser par sa mélodie venu du fond de son être. Fronçant un peu les sourcils, la belle regardait son petit familier.

- Fait attention Hisae...Il m'a l'air louche...Il a une odeur humaine..."
- Nycha, je ne vais pas m'approcher d'un loup...Même si il a l visage sculté de tristesse...
- Hisae, fait attention...ne te laisse pas avoir.

Descendant doucement de son piédestal en pierre, la jeune femme s'avançant doucement et s'accroupi devant le loup. Penchant la tête, elle plongeait son regards sombre dans celui de l'animal et eut un pincement aux coeur en voyant toute la tristesse qui s'y dégager. Faisant un sourire peu joyeux, elle fermait les yeux un instant avant de dire doucement.

- Ton regards reflète tellement de douleur...Toi et moi on doit être pareille...

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Dim 30 Nov - 21:15




La jolie jeune femme, habillée d'une tenue assez chaude qui laissait ressortir ses longs cheveux rouges, je restait ébahi par un tel spectacle. Cette femme, chantant sa peine, sa tristesse à une nature suspendue à ses lèvres. Les notes s’intensifiaient, mon pelage se hérissait à chaque son. La mélodie me faisait remémorer mon passé, mes yeux se chargèrent de larmes. Je serrais les dents, faisant apparaître mes crocs mais sans pour autant montrer de l’agressivité. La note finale avait manquer de m'arracher une larme, oui, en juste une chanson j'avais aperçu une faille dans le cœur de cette inconnue. Soudain, je me sentais honteux d'avoir ainsi espionné le cœur et les sentiments de cette fille. Mais ce qui était fait était fait. Je ne voulais en rien détacher mon intérêt de cette personne.

Les animaux s'envolèrent et le soleil éclaira les contours de la belle inconnue, la faisant resplendir de beauté. Je restait sans bouger fixant cette fille aux cheveux flamboyants sur son petit rocher. Je perçus un petit animal, sorte de chat avec des petites ailes. Je fus surpris, mais ça devait être son familier, il avait du me sentir. Je restais sur ma position calmant mes pulsassions afin de ne montrer aucune hostilité. Je restais allongé fixant l'être, avant de fermer les yeux, repensant à sa mélodie. Me laissant bercer par ce souvenir déjà lointain. J'entendis clairement leur conversation.

- Fait attention Hisae...Il m'a l'air louche...Il a une odeur humaine..."
- Nycha, je ne vais pas m'approcher d'un loup...Même si il a le visage sculté de tristesse...
- Hisae, fait attention...ne te laisse pas avoir.

J'eus envie de leur dire que je ne présentais aucun danger ni pour elle ni pour le chat. J'aurais voulu parler et dire que j'avais aimé sa chanson, ressenti sa tristesse, ressenti sa peine. Mais tout ce qui se manifesta fut de la peine dans mes yeux. Je n'osais pas révéler ma forme humaine à cette inconnue qui de toute façon n'avait rien avoir avec moi. Je suivais alors ses mouvements, pensant qu'elle allait tout bonnement s'en aller après ces mots. Ses actions me stupéfièrent.

Elle se dirigea vers moi avec toute la grâce du monde, ses pas légers et lents semblaient la faire voler au dessus de l'herbe. Qu'est ce qu'il me prenait? J'étais distrait juste parce que c'est une fille? Non. Elle s'agenouilla non loin de moi, et me fixa. Ses yeux de feu pénétrèrent mon âme, surpris je tentais de cacher mes sentiments d'il y a peu, ma colère, ma solitude ma tristesse. Mais en vain. En quelques secondes elle avait scruté l'intérieur de mes yeux.  Elle ferma les yeux puis annonça une phrase me désempara.

- Ton regards reflète tellement de douleur...Toi et moi on doit être pareille..

Mon regard s'affola je regardais de toutes part. Pareil? Elle voulait dire quoi? Elle a vraiment autant souffert que moi? Ou... l'inverse? Peut être que c'est moi qui ai souffert autant qu'elle. Et que maintenant d'un simple coup d’œil elle arrive à reconnaître la tristesse? Je me calmais en regardant son petit faux sourire. Je discernai derrière celui ci un grand malaise. Je m'approchais doucement d'elle la tête baissée les oreilles aussi, pour montrer mes intentions pacifiques. Je me collait à son visage comme pour la conforter avant de faire apparaître mes crocs, comme un sourire. Je lui fis ressentir la chaleur de mon pelage la douceur de mon corps de loup, lui faire sentir la compagnie dont elle avait besoin. Je restais ainsi un moment...

Son familier m'observait, et sous le regard de la jeune fille je me sentis gêné, oui j'étais gêner de lui mentir ainsi sur moi. Je poussais un petit "aouuuh" avant de reculer un peu. Je m'entourais de lumière avant de reprendre forme humaine. Mes cheveux étincelèrent au soleil, je me relevais avant de la fixer de mes yeux de braises. Je regardais son familier d'un sourire.

Salut... par où commencer, tout d'abord je suis bien humain petite créature volante. Ensuite excusez moi profondément.


Je me penchais en avant pour m'excuser. Ma main sur mon torse en signe d'excuse, les yeux fermés.

J'ai été charmé par votre chant et je ne voulais pas l'interrompre, mais je ne pensais que cela représenterais vos émotions. Je n'ai jamais voulu paraître indiscret, veuillez m'excusez.

Je relevais alors mon corps pour la regarder dans les yeux amicalement et sans une once de mensonge.

Mais si je peux me permettre mademoiselle vous chantez divinement bien, dommage que ce soit pour énoncer votre désespoir, je suis Logan, Logan Rakuen, enchanté

Mon sourire s'étira pour lui montrer mon intention bienfaisante et aucunement envahissante ni agressive.

Je comprendrai si jamais vous vouliez que je vous laisse seule, vous étiez venue pour cela au départ...

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Hisae Himeka
Messages : 194
Kamas : 5589
Date d'inscription : 20/09/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 5ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Lun 8 Déc - 13:43





Les douces lueurs du soleil venait éclairer sa chevelure de flammes, une chevelure qui voletait au rythme du vent et de sa douce mélodie. Les eaux de ce lac dansé progressivement aux sons qui sortait de la bouche de la jeune mage. Ce moment de solitude lui valait tout les moments de détente, habituée à la tristesse et solitude, la belle Hisae ne craignait plus les rumeurs et les insultes, elles étaient forte, beaucoup plus forte que c'est mortel. Laissant le silence régner dans ce lieu ou la nature dominée tout ce qui l'entouraient, la belle ne put que sourire devant l'accord parfait du silence et de sa mélodie. Chantant la douleur de son coeur, les blessures de son âmes et les précipice de corps, la belle se demandait tellement de question sur la mort, la vie, l'amour...Surtout l'amour en réalité. Non adepte de ce concept qui n'avait réussi qu'à la plonger encore plus dans les noirceurs des ténèbres, la belle rouge ne savait plus faire la différence. L'amour ne l'avait jamais pointé du doigt, mais lorsqu'elle le faisait, il fallait que celui la fasse souffrir...L'amour maternelle ou paternelle n'est-elle pas la même chose que l'amour avec une autre personne ? Non, cela ne devait sans doute pas être pareille...Si quelqu'un apprenait son incompétence dans ce domaine, il y a de grosse chance que tout le monde ce moque d'elle, déjà que sa tenue et sa façon d'être lui valait tout les regards. Défois en se baladant dans les couloirs de Tadakai, certains se demander ce qu'elle faisait dans le club de mannequinat...Ils continuaient en disant qu'elle faisait honte aux autres mannequin. Serrant les poings et se retenant de pleurer, on ne pouvait s'étonner de son coeur durcissant jour après jour. Personne ne l'aimait réellement ou tout ceux qui l'appréciait finissait par partir ailleurs...Loin d'elle. Rejeton de cette vie qui ne voulait sans doute pas d'elle, il ne restait plus que son frère et sa soeur, deux personnes qui l'aimerait sans doute pour ce qu'elle est. Rien ne fait plus mal que les moqueries et l'abandon de tout le monde, comme si personne ne faisait attention à vous...Tel un fantôme. Restant sur son rocher en finissant sa mélodie, quelques larmes coulant le long de ses joues, la belle finit par les essuyait d'un revers de la main, laissant la nature reprendre sa petite vie tranquille. Une fois que les canards repartaient sur la terre ferme, les oiseau retournant dans le ciel et le vent reprendre son petit festival, l"héritière de la famille Himeka ne pouvait que ce sentir le coeur léger maintenant.

Lorsque la demoiselle tournait la tête, elle fut surprise de voir un loup assis là, comme submergé par tant de beauté et de mélodie. Souriante un peu, on ne pouvait croire que son sourire était sincère, au contraire, il reflétait toute la tristesse de son coeur. S'avançant alors, contre les paroles de son familier, la jeune femme se mit accroupi et posait une main sur le pelage du dit loup, caressant dans le sens du poil et plongeant son regards rubis dans le sien. On dit souvent que les yeux sont les reflets de l'âme, et bien dans leurs cas, c'était bien le cas. Regardant dans son âme, la jeune femme pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert, il avait tout aussi souffert qu'elle, mais pas de la même façon...Était-il aussi un rejeton de cette vie qui ne voulait pas d'elle ? Sentant soudainement le pelage se coller contre elle et un sourire des plus ravissant avec de petit crocs, la jeune femme ne put que faire un petit sourire timide et sincère. Caressant sa tête doucement, la belle n'avait aucune intention malsaine à son égard, au contraire, la belle ne voulait que réchauffer son coeur ampli de tristesse. Dans ses yeux, la jeune Hisae se revoyait toute petite, une jeune fille insouciante et toujours souriante...A, ce qu'elle était belle enfant notre petite Himeka, malheureusement cela appartenait au passé. Soudain, en entendant le aouh venu du loup, le belle le regardait alors reculait et penchant la tête, vit une lumière l'entourait, la faisant ouvrir de grands yeux. Voyant le loup devenir humain progressivement, la jeune femme vit tout d'abords une chevelure rougeâtre apparaître, puis ensuite le reste. Fasciné et apeuré à la fois, la jeune braise se redressait doucement en reculant un peu, gardant une bonne distance avec le nouveau venu. Sentant le jeune Nyampire se poser sur son épaules, la belle ne quittait plus le jeune homme des yeux, plongeant son regards flamboyant dans le brasier du jeune rouge.

- Je te l'avait dit Hisae...Tu te fait toujours avoir...Pathétique"
- Nyacha....Tait toi...
- Un jour tu finira par m'écoutais Hisae tête en l'air

Lui mettant un coup sur le crâne, la jeune femme retournait son regards vers le nouveau venu, sentant la peur revenir en flèche. Il l'avait trompé ou alors il ne l'avait pas fait express...Il y avait tellement de possibilité. Se mordant la lèvre, la flamboyante fut surprise de voir l'ancien loup s'excusez d'une drôle de façon...Pourquoi faisait-il cela hein ? Soupirant doucement, la jeune femme se taper le front avec le paume de sa main. Entendant alors la suite de sa phrase, la jeune femme ouvrit de grand yeux en penchant la tête et ne fut que plus surprise par la déclaration de celui-ci. Hisae ne chantait pas bien, elle s'amusait juste à chantonnée la même mélodie, mélodie ampli de souvenir et d'un passé douloureux. Ne lâchant pas le jeune rouge des yeux, la belle mage serrer des dents avant de croiser les bras, pourquoi s'amuser t-il à l'humilier encore plus ?

- Drôle de prénom monsieur le loup...Je m'appelle Hisae si cela vous intéresse, mais je ne suis qu'un prénom éphémère qui disparaître bien assez tôt. Ce lieu ne m'appartient pas, alors vous avez le droit d'être ici aussi monsieur Logan...

Soupirant en restant à bonne distance, la belle repensait à sa phobie des hommes, c'était si inhabituel de voir un homme réussir à l’approcher aussi rapidement. Bon d'accord, quand elle dans son rôle de mannequin, la jeune flamme n'était plus pareille, Hisae devenait une toute autres personne, ce qui lui valait le surnom de Pierrot. Baissant la tête, la jeune femme serrait les poings et en sentant la petite main de son familier se poser sur sa petite joue, elle ressentait tout le bien être venant du petit Nyampire. Fermant les yeux, elle se revit sur la terrasse, habillée du'une sublime robe prêtée par sa douce soeur. Le sourire de son ancien amour qui éclairée ses journées lorsqu'il était là. Sentant une larmichette coulait le long de sa joue, la belle femme sentit la tristesse l'envahir comme une flèche...Il lui manquait tellement, c'était comme si dans votre coeur, il manquée quelques choses qui n'arrivait pas à être définit. Laissant le vent faire de nouveau voleter la chevelure de flamme de la belle, Hisae sentit alors un vent frais la faire frisonner. Le soleil venait de disparaître progressivement et le froid faisait frémir son petit corps si fragile. Une brume commençait à s'échapper du lac, recouvrant progressivement ce qui les entouraient. Regardant alors la nuit qui commençait à apparaître vraiment petit à petit, il devait être maintenant 17 heure 30, heure à laquel la nuit commence à venir en hiver. Voyant les chauve souris prendre la place des oiseau matinal, la lune dans le ciel commençait à se faire de plus en plus visible, tandis que le soleil lui disparaissait derrière les arbres. Prenant alors son familier dans les bras, la jeune femme regardait de nouveau le jeune homme et sortant son cahier, écrit le mot blouson élégant et chaud et une fois apparut, le met sur ses épaules, se réchauffant progressivement.

- Il commence à faire nuit Nyacha...Une petite balade sa te dit ? Une nuit au clair de lune comme avant...

La tristesse se lisait de nouveau dans son regards flamboyant, une tristesse qu'elle ne voulait plus montrer mais que parfois, elle était tellement intense que même le coeur de la belle ne pouvait le supporter. Pour la deuxième fois de sa vie, Hisae montrait sa faiblesse devant un homme...Mais pourquoi devant lui, qu'avait-il de si spéciale à la fin ?

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Lun 8 Déc - 19:59

Cette mélodie me trottais dans la tête, elle occupait mon esprit, faisant ressurgir mes souvenirs . Cette forêt où je passais mon enfance à essayer de survivre. Dans le froid et la chaleur. Dans le jour et la nuit. Chaque instant de ma vie avait été une douleur. Et mon âme s'était interrogée de nombreuses fois. Sur mes sentiments. Ma vie  m'avait lié à la tristesse, chaque jour elle m'accompagnais. Aucun autre être pour m'accompagner . Maintenant je m'interrogeais sur l'amitié. A part Koji que je connaissais depuis peu, personne ne m'adressait la parole, et accompagné d'un loup noir et imposant malgré lui c'est d'autant plus vrai. Personne n'était là pour me comprendre lorsque j'allais mal. Je ne laissais rien paraître mais au fond je le savais. Mon cœur enlacé par la souffrance de la solitude, mon âme gémissant de ne pas pouvoir s'épanouir au contact de la vie. Mon corps se plaignant du manque de contact avec un autre corps humain. Je n'avais aucun échange avec mes compagnons humain. Tel un esprit errant sans but et sans lien sur une terre désolée. Ces questions sur l'amitié, si elle existait vraiment si il étais possible de faire confiance à un autre. Tout ça me menèrent a me questionner sur ce que j'avais lu. L'amour. Ce sentiment e bien être qui vous emplis jusqu’à votre âme de bonheur, ce sentiment qui vous fait vous sentir utile et aimé. Je n'ai jamais éprouvé de tel sentiment. Cela va de pair avec la haine, mon cœur ne connaissait que la terreur la douleur et la solitude... Aucune personne dans l'établissement ne se souciait de moi, d'accord j'étais nouveau et renfermé, cela n'aidais pas. Mais personne n'avait réussi à me faire m'attacher à une autre vie. Et c'est seul que je continuais à vivre. Ici devant ce lac.

Ce lac qui me faisait rencontrer une jeune femme, ce genre d'humain que j’appréhendais, je trouvais à leur corps un charme certain mais jamais je n'avais parler avec elles. Jamais je n'avais prétendu m'entretenir avec l'une d'elles. Même au village déjà que mes rapports aux hommes étaient brefs, je n'avais pas eu l'occasion de connaître cet être merveilleux qu'est la femme. Mais celle ci, elle était particulière. Elle m'avais caressé la tête souriant de tristesse. Cette femme avait été la première à s'intéresser à moi, même si s'était inconsciemment, elle avait été la seule à percer mon âme. A lire mes sentiments, je me sentais étrange pourquoi s'était elle approché d'un loup si facilement. Et surtout pourquoi derrière ce sourire se cachait il autant de pleurs, de tristesse, de douleur. Je côtoyais ces sentiments, et il était facile de déceler chez elle des douleurs similaires mais sous une autre forme. Cela m'intriguais et par la même occasion me mettait mal à l'aise. Je m’intéressais à un autre être vivant. Pourquoi? Moi si distant et renfermé. Moi qui faisait tout passer pour de la simple gentillesse cachant mon histoire derrière une façade de mensonges. Personne ne savait que je souffrais. Sauf elle... Et ceci me donnait une irrépressible envie de savoir pourquoi on avait réussi, silencieusement à lire chacun d'entre nous, le passé de l'autre.

Les paroles de son familier me firent reculer, j'avais mal agi... La flamboyante se crispa, fermant ses bras en signe de défense, me regardant les dents serrées, comme si elle souffrait. Ma présence la gênait? Ou étais ce le fait que je l'ai aperçue dans ce moment de faiblesse? Je serrait les poings discrètement. Je m'en voulais d'avoir pénétré ainsi l'histoire et l'intimité d'une personne. Je n'aurai jamais dû être ici.

Drôle de prénom monsieur le loup...Je m'appelle Hisae si cela vous intéresse, mais je ne suis qu'un prénom éphémère qui disparaître bien assez tôt. Ce lieu ne m'appartient pas, alors vous avez le droit d'être ici aussi monsieur Logan...

Elle se recula, alors elle voulais vraiment éviter tout contact avec les autres. Je pouvais sentir son cœur en proie à de terribles tourments. Ses yeux se perdant dans ses souvenirs. Sa tête fléchit, ses poings se refermant, son familier lui caressant la joue comme pour lui donner courage. Ses yeux se fermèrent, et au même moment je repensais à ma vie, encore ce village en feu, cette mère mourante. Je me laissais aller au flot de sentiments qui se déversait dans cette douce journée. Je revivais mon désespoir, ma colère d'être faible. Ma tristesse de quitter tout ce que je connaissais. Ce village hostile et ma patrie perdue suite aux événements. Ma survie précaire et mon cœur se durcissant au fil des années. Oui, tout ceci me manquait, mon village me manquait. Mais j'avais voulu découvrir le monde en quête d'un but, d'une nouvelle terre où je pourrais vivre. Et j'avais atterri à Tadakai. J'étais sûr de rencontrer des gens comme moi. Et justement, cette fille qui portait le nom d'Hisae, me ressemblait...

Hisae, c'est peu courant aussi, mais pourquoi êtes vous éphémère?  Vous êtes jeune, je suis sûr que vous allez vivre encore longtemps...

Oui, cette fille s'abandonnait tellement au désespoir qu'elle ne vivait plus. Elle n'était plus qu'une coque vide, vivant torturée par son passé. La nuit tombait, elle fit apparaître un gilet. Ainsi sa magie consistait à faire apparaître les objets qu'elle écrivait sur ce livre? Ce n'était qu'un détail, sa magie ne venait en rien changer le trouble que je ressentais par rapport à Hisae. Mon cœur balançait, et en voyant couler une fine larme sur sa joue et après en entendant ces mots.

Il commence à faire nuit Nyacha...Une petite balade sa te dit ? Une nuit au clair de lune comme avant...

Je ne pouvais la laisser ainsi, je ne supportais plus que quelqu'un d'autre souffre ainsi. Je ne voulais plus voir cette tristesse infinie dans le regard des autres. Et cette fille, oui, elle avait été la première par ce geste insignifiant à s'ouvrir à moi. Elle avait en quelque sorte touché mon cœur. Je me sentais l'envie de l'aider. Mais pourquoi? je ne savais pas exactement. quoiqu'il en soit elle voulais se balader au clair de lune... Je connaissait un peu les environs et mon flair nous aiderait si jamais on se perdait. Je commençais à la voir s'éloigner. Le regard plein de douleur. Cela me rendit triste. Avec une voix tremblante je la rattrapais. Seul un fou aurait fait ceci, mais je ne connaissais rien aux femmes. D'un sursaut d'émotion je saisis sa main, la retournant vers moi.

Mademoiselle Hisae... Je ne devrais pas m'en mêler mais votre visage reflète une grande tristesse...Et cela me rend tout étrange, je n'aime pas voir les autres en peine.

Je la regardais dans les yeux, un voile triste devant eux, une expression sincère. Sa main était chaude et venait me réchauffer dans la douceur de la nuit. L'adrénaline parvenait à mon corps, encore pour cette raison inconnue. Mais une chose était sûr je voulais rester avec cette fille aux cheveux rouges et lui faire sentir un peu de bonheur. Qui sait cela m'aidera peut être moi aussi à trouver un peu de réconfort.

En passant j'ai vu un très joli coin , il faut traverser la forêt, c'est ce que vous vouliez, une ballade? Si vous m'acceptez, je voudrais bien vous accompagner. Je... J'aimerai vous aider à oublier un peu cette tristesse dans vos yeux....

J'avais rougis, et oui je n'avait jamais autant parler à une fille, ni même à quiconque. je lâchais sa main un petit air étonné, je n'avais pas eu conscience de la garder si longtemps dans les miennes. Je me sentis gêné et croisais mes mains pour le montrer. J'eus alors une idée, un peu folle, mais j'étais si ignorant avec les autres que cela me parut possible. Certains diront que je me sens à l'aise vite, où que je suis amical, mais non c'est juste mon ignorance des relations sociales qui me fait agir sans penser. J'étais juste sincère sans aucune envie de malfaisante, juste une envie pure de la faire se sentir heureuse. Au moins un instant. J’annonçais mon idée, en me transformant en loup. Cela l'aiderait peut être à faire abstraction du fait que je sois un homme...

Si vous le voulez, montez sur mon dos, vous serez au chaud et on ira plus vite. Et vous pourrez admirer le paysage sans vous fatiguer, mademoiselle Hisae."

Je sentis la présence bienveillante de Koji, il approuvait mes gestes, et je sentis qu'il réfléchissait. En effet le chef de meute pensait qu'une expérience sociale me ferait le plus grand bien et m'aiderait à mûrir. C'est en essayant de m'intégrer aux hommes que j'arriverai à m'épanouir. Et Hisae, était la première à qui je voulais offrir mon aide, même si j'avais du mal à discerner mes raisons...
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Hisae Himeka
Messages : 194
Kamas : 5589
Date d'inscription : 20/09/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 5ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Sam 3 Jan - 18:09





Petit à petit, le soleil venait faire ressortir le coté sanglant de sa chevelure de flammes. Tandis que le vent continuer de faire son petit jeu continuel avec sa chevelure, la belle plongeait son regards dans ce lac qui reflétait tellement sa tristesse. Fermant les yeux, la belle s'imaginait une vie normal, sans souffrance et sans inégalité, malheureusement, cela ne restera qu'un pauvre songe. Tandis que la nature reprenait petit à petit son rôle et que le vent se calmer progressivement, la jeune femme laissait les derniers moments de solitude envahir son coeur. Pourquoi était-elle devenue si sombre, elle qui était si joyeuse et pleine de vie avant...on peut dire que la vie n'a pas été tendre avec elle avant. Souriant finalement en remettant une mèches derrière son oreille, on pouvait voir dans le ciel quelques étoiles montrer leurs lumières, comme timide devant le regard sanglant de la jeune femme. Le ciel qui était si bleu devenait de plus en plus foncer, laissant les ténèbres envahir ce ciel si apaisant. Tandis que les animaux retournaient dans leurs petits endroits et que la nature reprenait ses droits, le coeur de la jeune femme commençait à devenir de plus en plus lourd, comme si quelques choses l'empêcher de continuer à vivre. La nuit commençant, la brume laissait place progressivement a de petites lucioles qui envahissait lentement le dessus du lac, colorisant la couleur sombre de l'eau. Hisae ne répondait plus, elle ne parlait plus, elle ne laissait que le bruit du vent sonnait les dernières notes de sa douce mélodie. Plongeant son regards dans la brume, la belle s'imaginait tel une bulle, ou un papillon, éphémère et pourtant si fragile. La belle rouge voulait suivre sa voix, son destin, mais comme y arrivait avec tout les regard rabaissant qui lui tombait dessus ? Tandis que la demoiselle pensait à certaine chose de sa vie, elle avait pu voir la présence d'un loup qui était finalement un être humain comme elle. Une légère brise vint alors faire voleter sa chevelure de braise et un petit sourire innocent naquit sur ses lèvres...Une idée venait de lui traversait la tête, enfin plutôt une remarque...Hisae l'enviait en réalité...Etant un loup, il était libre et pouvait faire ce qu'il voulait, il pouvait, pendant un moment de peine ou de tristesse, se transformer en cette créature qui était si magnifique aux yeux de la belle Hisae. Tandis que ses pensées naviguait sur la réflexion de la belle, elle ne pu s'empêcher de sourire comme une enfant; elle qui n'aimait pas les hommes, on peut dire que ce Logan avait réussi à gagner des points vers l'appréciation.

- Ephémère comme une bulle, je cherche mon chemin sous la Lune...A travers la tristesse qui m'envahit, il ne reste plus d'espoir pour vivre....

Pourquoi le passé continuait à hanter son présent ? Elle pourrait tout oublier d'un claquement de doigt et vivre sa vie d'adolescente à fond, mais la vie ne l'entendait pas de cette oreille. Se laissant submerger par le poids de la culpabilité, l'héritière Himeka ne vivait plus que dans la crainte et la peur de se faire enlever de ce monde. Serrant le poing en baissant la tête, la jeune femme sentait les larmes montait...Comment faire pour s'en sortir quand tout le monde vous tourne le dos ? Comment faire quand on ne reste plus qu'une coquille vide sans espoir ? La nuit prenait de plus en plus de place et la Lune commençait à apparaître en faisant disparaître les derniers rayons solaire. Disparaissant derrière les arbres, les derniers rayons éclairer les derniers cheveux de la belle, commençant à faire assombrir le lieu. Tournant son regards vers les lucioles qui commençaient à devenir nombreuses, la jeune femme s'approchait du bord du lac et tout en gardant son familier dans ses bras, écoutait attentivement les dire du jeune homme.

- Mademoiselle Hisae...Mon visage reflète tellement de chose...La tristesse en fait partis en effet..Mais que puis-je dire de votre visage Logan..On peut y lire tellement de souffrance et de blessure...

Souriant timidement, elle le fit vite disparaître pour retrouver un visage neutre et sans émotion. Pourquoi commençait-elle à parler comme cela à un homme qu'elle ne connaissait à peine ? Etait-il différente des autres, ou bien était-ce encore un mirage de ce destin qui lui pourrissait la vie continuellement ? Soupirant un peu, la jeune femme relâchait son nampire pour s'étirer, une balade en pleine lune, comme cela faisait longtemps qu'elle n'en avait fait. Laissant sa chevelure rubis voleter avec son tournement de tête, la belle mage se demandait ce qu'allait lui réserver l'avenir...Continuerait-il à la rendre encore plus triste jusqu’à la fin ? Ou bien lui donnerait-il enfin le bonheur et la joie qu'elle espérait tant ? Secouant la tête, ayant perdue toute espoir dans ce domaine, la belle regardait alors le jeune hybride devant elle...Pourquoi elle lisait dans son regards la même tristesse qui envahissait son coeur ? Pourquoi avait-elle l'impression que lui aussi avait vécu des choses douloureuses ? Penchant la tête sur le cotés, elle senti une douce odeur traverser ses narines et lui remémorait de doux souvenirs. Fermant les yeux, la belle rubis se rappelait le sourire de sa mère qui courait dans le jardin, de sa soeur qui lui envoyait des bombes à eau et son chien qui pourchassait continuellement tout ce qui voler. Rigolant doucement, la belle demoiselle se revoyait enfant, avec cette joie de vivre qui lui manquait maintenant, adorant se rouler dans l'herbe et renifler la douce odeur des fleurs de saison. Parfois, durant les nuits de pleines lunes, sa mère la prenait dans ses bras et, sous un cerisier en fleur, lui racontait la plus belle des histoires, sa naissance. Une légère larmes perlait le long de sa joue et se rappelant la mélodie de sa mère, essuyait cette rebelle d'un revers de la main. Caressant la tête de son amis volant, Hisae regardait alors de nouveau le jeune homme et penchant la tête, écoutait ce qu'il avait à dire, un peu perplexe mais fasciné. Pendant un instant, la jeune femme eut un petit bug, mais levant son regard vers le ciel, elle repensait à son rêve, un rêve qui avait réussi à envahir son esprit meurtri.


- Hisae fait pas l'andouille, tu va pas laisser un homme te marcher dessus et te faire souffrir !"
- Nyacha....Laisse moi vivre ma vie...Il a la même tristesse dans son regards...
[color=#0033ff]- Un jour tu finira par te détruire...]/color]

Soupirant un peu brouillament, la belle mit sa main dans sa poche de veste pour y prendre dans ses mains discrétement, le souvenir de sa tendre mère. Prenant une grande inspiration, la belle se mit à murmurer des mots incompréhensible pour le loup, mais important pour elle. Lâchant petit à petit l'objet de sa poche, Hisae remit correctement sa veste et s'étirant, admirait les rayons lunaires se refléter sur les chevelures rougeâtres des deux jeunes gens. Sous la Lune, ils avaient l'air si heureux, on dirait presque qu'aucune souffrance les avait fait souffrir pendant tant d'année. Malheureusement, Hisae avait beau essayer de faire des efforts, mais son manque de confiance en elle et en l'homme l'empêchait de bouger de cet endroit, comme si son âme lui, voulait rester ici. Commençant à faire demi-tour vers son rocher, la jeune femme fut soudainement surpris de la transformation en loup, comme si elle ne s'y attendait pas. Son coeur faisant un bond dans sa poitrine, la jeune rebelle mit sa main tremblante sur la position de son coeur et baissant la tête, serrait le poings. Pourquoi son coeur avait-il réagit aussi soudainement face à cela ? Qu'est ce que c'était que cette réaction qui ne lui était pas arrivée depuis longtemps ? Une peur soudaine envahit son regard, 'nayant pas l'habitude de sentir son coeur réagir aussi rapidement à une présence. Tremblant légérement, la belle Himeka sentait la peur envahir son esprit, tremblant en sentant ses pieds céder, la jeune mage se retrouvait rapidement les genoux sur l'herbe verte, une peur atroce lui bloquant la respiration. Regardant son familier qui c'était mit au niveau de son visage, Hisae vint s'assoeir tranquillement, prenant son amis dans ses bras.

- Je...Je dois prendre mon courage Nyacha...Cela ne peu plus durer...Toute cette souffrance...J'ai aussi le droit à un peu de bonheur merde...Mère s'il vous plait...aidez moi...

Posant ses mains sur le sol, Hisae laissait quelques larmes couler le long de ses joues, comme si rien ne pouvait l'empêcher, comme si la vie elle même la poussait à pleurer. Sentant son coeur se resserrer, elle prit une grande inspiration en se redressant difficilement, regardant le jeune loup et s'avançait progressivement vers le jeune hybride. Posant sa main sur le pelage pure et immaculé du jeune loup, Hisae serrait un peu de la fourrure blanche et séchant ses larmes, décidait de prendre sa vie en main et finit par monter sur le dos du loup en s'accrochant à lui, posant sa joue doucement sur le cou de l'animal.

- Aide moi...A oublier cette souffrance...Logan

Hisae porte dans son cœur, une existentielle question. Mélancolique et lancinante, une triste mélodie d’espoir résonnait dans le vent de tristesse. Refrain perpétuel d’une chanson révolue, la jeune rouge vivait dans un passé continuel, interminable chemin de sa vie qui l’emmène captif de ses douleurs. Les étoiles dans ses yeux ne brillent plus, toutes espérances la quittent. Cependant la vie est faite pour être vécue, que ce soit dans la douleur et la tristesse et c'était à Hisae de construire son histoire. Hisae ne puis retourner en arrière, contemplant ces plaisirs dans les pages de ses souvenirs, tel un valeureux guerrier combattant. Combattant contre sa solitude, ces combats aux goûts inachevaient, Puisque qu’après toi, mon fille rendre mes victoires sucrées

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 7115
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Dim 1 Fév - 18:31

Bonjour !
Où en est ce RP ?
Merci de prévenir de son avancement par MP.
Si le RP reprend je supprimerai mon message.
Sinon je serai obligé de l'archiver.

Merci de votre compréhension.

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Ichinose Shûichi
Messages : 74
Kamas : 4839
Date d'inscription : 17/10/2013
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Mer 11 Fév - 19:59

Tu peux archiver, lien annulé des deux côtés ^^

════════════════════
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae] Mer 11 Fév - 20:37

À la demande des membres, RP archivé.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Rencontre entre deux solitaires, nouveau départ? [Pv: Hisae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-