Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Dim 14 Juil - 20:55





Une douce brise soufflait sur le pensionnat, couplé au soleil cela donnait une journée parfaite ! Parfaite pour rester dans son coin en compagnie de son familier. C’est ce qu’avais entrepris de faire Benkei dès son réveil. Après une toilette satisfaisante il se mit à nettoyer Kiby qui n’avait de cesse d’en profiter pour se faire caresser et gratter derrière les oreilles. Par la suite, Satô s’habilla et enfila sa fameuse veste qui permettait de passer inaperçu et ainsi éviter des drames dût à son œil.

Il fourra ses mains dans ses poches et commença à se promener dans les allées du pensionnat, la tête baissée, son familier posé sur sa tête. Il n'avait pas d'idée précise où aller, aujourd'hui beaucoup de monde serait de sortie, de plus la journée ne fait que commencer. Puis au détour d'un couloir il entendit un fragment d'une conversation entre deux élèves :

" T’a entendu la nouvelle histoire sur les bois ?

-Laquelle ?

- La forêt à encore dévoré une personne, cela fait deux jours qu’elle a disparue et la dernière fois où on l’a aperçu c’est à l’entrée des bois !

-Brrr, ces histoires me flanquent la trouille !

- On dit aussi que les âmes des personnes disparues hantent ces bois et entraînent quiconque s’en approche dans le néant !

-Arrête c’est effrayant !
"

Notre jeune mage n’avait pas besoin de plus pour savoir où il allait se diriger, cet endroit serait parfait, mais à l’idée de s’approcher de ces bois lui insinua une once de peur que son familier lui enleva très vite en le taquinant à ce sujet. Il allait lui montrer qu’il n’avait pas peur de ces bois, que ce ne sont que des histoires !

Il traversa alors le domaine du pensionnat en direction de ces bois dont il avait situé le lieu grâce à une carte dans la bibliothèque du pensionnat, même si pour lui ce n'était pas une mince affaire de s'y retrouver sur une carte.... Quoi qu'il en soit il finit par se retrouver devant ces arbres qui formaient une barrière terrifiante, ils étaient hauts, leurs troncs épais et ils se resserraient au fur et à mesure, ne laissant que derrière les cinq premières rangées, des ténèbres. Au moins il sera tranquille ici pensa-t-il, personne ne voudrait s'aventurer vers cet endroit avec les rumeurs qui circulent.
Il partit donc se jucher entre deux branches grâce à son pouvoir, laissant sa jambe gauche dans le vide. Le temps passait et il commença à sombrer dans le sommeil quand Kiby trouva judicieux et amusant de foncer sur son maître en sortant des feuillages et poussant un petit cri qui se devait effrayant. Cela eut l'effet escompté, car Satô bascula en arrière en faisant un léger cri de surprise et tomba par terre, assommé. Quand il rouvrit les yeux, une silhouette humaine se dessinait au-dessus de lui, mais sa tête tintait encore trop fort pour qu'il réalise ce que cela signifiait.





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Dim 14 Juil - 21:47




   Un réveil en douceur. Une matinée qui passait vite, pas trop chaud, un vent qui soufflait comme il fallait. C'était la journée idéal pour s'amuser dehors avec les autres pensionnaires ou son familier. Ce que tout le monde ferait, sauf Yuuko. Elle ne connaissait personnes et elle venait tout juste d'arriver alors la peur d'être mise à l'écart à cause de ces cheveux aussi verts que l'herbe la faisait peur. N'aimant pas vraiment être rejeter à cause d'un simple détail physique, elle préférait traîner un peu seule en attendant qu'elle s'adapte. Tear lui proposa la forêt qui était aux abords du pensionnat et un sourire illumina le visage de sa maîtresse


-Bonne idée Tear! On y vaa!!




   Et elle y alla, toute souriante, les mains derrières la tête, les yeux verts pétillants et son renard la suivant comme son ombre. Marchant d'un pas joyeux et pleins d'entrain, la miss arriva assez vite à ladite forêt. Vu de l'extérieur, elle avait l'air effrayante et pas très accueillante mais, comme Yuuko le disait souvent: il ne faut pas ce fier aux apparences.

   C'est donc avec autant d'entrain que pour venir qu'elle entra dans la forêt, les rayons du soleil ce faisant moins rares à cause du couvert qu'offraient les arbres. Un silence tranquille régnait sous les géants fait de végétal alors qu'elle continuait à avancer, ce petit sourire coller aux lèvres. Elle ne savait pas les rumeurs qui courait sur cette forêt mais elle s'en fichait éperdument parce-que qui dit rumeur dit gros mensonge. Cherchant un petit coin ou elle pourrait ce poser avec Tear, la jeune fille entendit un cris de peur suivit d'un cris de surprise. Sursautant, elle fonça vers l'origine des cris et trouva un hibou tout blanc avec du bleu. Ce devait être un familier. De son regard vert émeraude, elle chercha où pouvait bien être le maître du familier et c'est en baissant ces pupilles qu'elle le vit, totalement affalé sur le sol et évanouit on dirait.

   Elle ce mit derrière sa tête et se pencha pour regarder son visage et le trouva plutôt agréable à regarder. Voire même plus qu'agréable à regarder. Elle resta ainsi un bout de temps, les cheveux tombant devant elle alors que Yuuko attendait que l'évanouit ce réveille. Ce qui arriva assez vite d'ailleurs. Une fois que le jeune homme ouvrit les yeux, la miss fut un peu surprise par leurs couleurs: celui de gauche était d'un très beau bleu et l'autre était rouge comme le rubis, trouvant cela à la fois très beau et assez mystérieux. Elle était restée accroupie à regarder ces yeux et en avait oublié les bonne manière. Elle se rattrapa donc très vite et dit en souriant


-Coucou! Je suis Yuuko et toi?




   Tear le regarda à son tour et pencha la tête sur le côté mais resta sur ses gardes: tout ceux à qui Yuuko portait plus d'attention qu'à lui étaient à considérés comme des rivaux. Même si lui avait la chance de passer tout son temps avec la demoiselle et de dormir avec, ça n'en faisait pas moins des rivaux.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Dim 14 Juil - 23:06




Satô commençait à discerner le monde qui l'entourait, les arbres reprirent leurs places, les rayons de lumières revinrent baigner son visage, l'humaine au-dessus de lui qui s'identifia encadré par ses cheveux d'un vert émeraude.... Une humaine ? Avait-elle vue ? Satô se leva et utilisa son pouvoir pour se cacher parmi les arbres et les feuilles, puis son familier le rejoignit et Benkei lui murmura :

" L’a-t-elle vue ? A-t-elle vue cette chose abjecte ?

-Je n’en suis pas sûr, mais je pense…

- Elle reste pour se moquer et me torturer tu penses ?

- Si c'était le cas, elle ne se serait pas présentée et ne t'aurais pas laissé filer aussi facilement …

- Tu as peut être raison, mais attendons ici, peut être finiras-t-elle par partir…
"

Il se mit donc à attendre, deux minutes ne s'étaient pas écoulées qu'une voix monta vers Satô, c'était du langage animal :

" Montre-toi ! Tu manques de respect à ma maîtresse ! Je sais où tu es, ton odeur te trahit ! "

Se devait être le familier de la jeune demoiselle qui l'interpella ainsi. Il rabattit sa capuche sur son crâne, masqua son oeil avec ses cheveux et descendit de son arbre avec grâce, puis marcha prudemment vers le loup et dit :

" Je te comprends tu sais ? Me voilà maintenant… Que veux-tu ?

- Que tu t’excuse à ma maîtresse pour ce manque de respect !

-Pardonne moi, ce n’était pas mon intention, juste que je n’aime pas le contact avec les humains…
"

Alors, il se tourna vers la jeune demoiselle et s'excusa de ce qu'il avait fait en s'inclinant. Puis quand il se redressa, il l'a vit réellement. Les rayons du soleil venaient jouer avec ses cheveux émeraude donnant ainsi de merveilleux reflets, ses yeux brillaient avec intensité et respiraient le bonheur. Elle était une femme merveilleuse, sa bouche parfaitement dessiné, brillait d'un très beau rose. Ses courbes généreuses mirent mal à l'aise notre mage qui en rougit légèrement. Cette jeune demoiselle du nom de Yuuko aurait pût être une de ces déesses grecs que Satô avait aperçu furtivement dans des livres, tout respiraient la perfection et respectait les canons de la beauté antique.

Puis réalisant que le familier le regardait d'un air un peu trop menaçant, il préféra partir et laisser la demoiselle en paix, quand sans crier gare, Kiby fonça vers Yuuko, s'arrêta un peu avant, puis s'approchant doucement, lui déposa une sorte de petits bisous sur la joue pour la remercier avant de revenir à tire d'aile vers son maître :

" Pourquoi tu as fait ça ?

- Pour la remercier idiot ! Elle a accourut pour voir ce qui se passait ici quand tu es tombé par ma faute…

- Oh…tu n’as pas à t’en vouloir pour la chute tu sais ?
"

Il se retourna alors vers la dame aux cheveux verts et la remercia d’être venue voir si tout allait bien.


[HRP] en espérant que le Rp te convienne et aussi pour te dire que la couleur donné à ton familier et à ton libre choix, c'est une couleur en attendant, car tu est partit trop tôt de la CB pour que je te le demande x)



Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Lun 15 Juil - 11:20




    Le jeune homme la regarda, ce leva puis disparut d'un coup à une vitesse hallucinante. Elle eus tout juste le tend de tendre la main dans le vide en disant


-Attend! Ne pars...Pas...



       Sa main retomba mollement sur sa cuisse et elle baissa la tête, un peu triste. C'est toujours comme ça, dès qu'elle s'approchait de quelqu'un, soit il ce moquait d'elle, soit il s'en allait en courant comme venait de le faire l'inconnu. Un soupir las passa ces lèvres et elle s'adossa contre l'arbre le plus près, les yeux fixer à l'endroit où elle avait vu le jeune homme disparaître. Il la fuyait? Tear, un peu réceptif à ces humeurs, posa sa truffe humide sur la joue de sa maîtresse alors qu'elle attendait. Peut-être qu'il reviendrait qui sait? Mais vu comment il est partit, Yuuko en doutait un peu. Caressant son familier d'un main douce, celui-ci tourna la tête et une ombre apparut. C'était l'évanouit de tout à l'heure! La joie ce peignit sur le visage de la demoiselle et elle remarqua  qu'il avait mit une capuche et cacher son oeil droit avec les mèches de ces cheveux.


Je te comprends tu sais ? Me voilà maintenant… Que veux-tu ?



       Ah? A qui dit-il cela? Elle regarde autour d'elle, intriguée et fût surprise de comprendre qu'il conversait avec Tear! Écarquillant les yeux, elle assistait à l'échange entre lui et son renard blanc. Dommage qu'elle ne comprenait pas ce que disait son familier, ça aurait été intéressant de pouvoir parler avec lui, ça aurait été bien lors de ces moments de solitudes.


-Pardonne moi, ce n’était pas mon intention, juste que je n’aime pas le contact avec les humains…

       Bizarre ça. La jeune fille ne dit rien et le regarde s'excuser en s'inclinant. Eh bien, ce jeune homme était d'une politesse irréprochable quand il voulait. Quand il ce redressa, elle fut surprise de remarquer qu'il la fixait et cacha du mieux qu'elle pouvait ces cheveux verts. Elle en profita pour regarder ces yeux, apercevant à travers les petites trouées des mèches le rouge de son œil droit. Ne pouvant le quitter des yeux, elle en oublia presque de couvrir sa chevelure. Le reste du visage du jeune homme était beau, ces cheveux bleus foncés attiraient l'attention, elle ne fit pas attention au faite qu'il était plus petit qu'elle. C'est pas souvent qu'elle rencontre un garçon plus petit m'enfin, il faut dire qu'elle est plutôt grande du haut de son mètre 70. Malgré cela, elle ne le regardait sans aucune méchanceté, souriante et les yeux rieurs. Puis le rose lui monta aux joues alors qu'il continuait de la fixer, croyant qu'il allait être méchant et ce moquer d'elle à cause de la couleur de ces cheveux.

      Et pourtant, Yuuko ne put s'empêcher de le trouver beau cet inconnu. Dommage qu'il cachait son oeil, vraiment dommage. Cependant elle ne dit rien et tressaillit quand il commençait à partir. Mais pourquoi! Avant qu'elle puisse réagir, le drôle d'oiseau de tout à l'heure lui fonça dessus, s'arrêta en face d'elle et déposa un bisou sur sa joue. Elle en fût muette de surprise et apparemment son maître n'avait pas l'air d'accord. Il l'a remercia d'être venu et elle lui sourit chaleureusement


-Ce n'est rien, il ne faut pas me remercier. Mais dis moi...



       La demoiselle hésita, ce demandant si ça n'allait pas le gêner qu'elle lui demande et prit son courage à deux mains


-Pourquoi tu cache ton oeil droit? Tu ne devrais pas, il est aussi beau que ton oeil gauche tu sais.



       Et elle sourit gentiment, la joie perçant dans son sourire alors qu'un vent ce leva, faisant voler ce qu'il pouvait, en passant par la jupe de son uniforme jusque ces cheveux émeraudes sans oublier les quelques mèches qui dépassait de la capuche de l'inconnu. Pas une once de méchanceté ou d'ironie régnait dans sa voix, seulement de l'honnêteté, de la joie et un peu de fascination. C'est alors qu'elle pencha la tête sur le côté, lui trouvant un petit air d'animal effrayé, comme si il avait peur qu'elle ce moque de lui ou qu'elle lui saute dessus avec un couteau pour le tuer.

       Sans ce départir de son sourire, elle fit un pas en avant, puis un autre avec une lenteur délibéré, attendant la réaction du jeune homme. La demoiselle ne le quittait pas des yeux, laissant un petit laps de temps entre ces pas alors qu'elle s'approchait tout doucement, avec délicatesse, son sourire devenant accueillant tandis qu'elle demanda d'une voix douce


-Comment t'appelle-tu?




       Elle espérait de tout coeur qu'il n'allait pas s'enfuir à nouveau sans lui répondre.

HRP: c'est rien, étant donné qu'elle ne comprend son familier que par ces gestes et ces réactions, elle ne l'entend pas parler on va dire ^^
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Mar 16 Juil - 19:44





Satô commençait à partir, puis la jeune demoiselle essaya de le retenir et posa la question assez indiscrète et qui mit en garde notre jeune mage, elle voulait savoir pourquoi il cachait son oeil, elle comptait se moquer ? Ou bien peut-être qu'elle fût vraiment intéressée ? En tout cas sa voix ne laissait rien transparaître de mauvais, mais le vent, lui, fût farceur à ce moment et en profita pour faire voler tous les vêtements de la jeune demoiselle. Benkei eût du sang qui lui monta aux joues et il détourna la tête, puis une fois que ce fût terminé il regarda la demoiselle, encore un peu rouge et lui dit :

"  Si je le cache c’est pour éviter qu’on le voit, cet œil n’attire que malheur, haine et tristesse. "

Cette jeune fille avait l'air de s'intéresser à lui, mais il ne savait toujours pas pourquoi. Alors, la demoiselle se mit à le détailler et il sentit son regard sur son œil rouge, il détourna le regard et commença à se tourner pour partir, les mains fourrées dans les poches. Puis la magicienne aux cheveux verts commença à doucement s'approcher de lui, comme si elle avançait vers un animal sauvage prêt à bondir hors d'ici, ce qui n'était pas tout à fait faux. Tandis qu'elle s'avançait, elle demanda son nom, Satô ne sût pas tout de suite quoi répondre, devait-il lui dire ? Ou alors usait-il de son pouvoir pour s'enfuir ? Il choisit alors de lui répondre, après tout elle l'avait aidé :

" Satô Benkei… Je peux connaître le tien aussi? "

Le jeune mage se retourna alors et une légère brise vint s’amuser avec la fourrure sur sa capuche et les quelques feuilles des arbres qui se mirent à virevolter en direction de la demoiselle.
Après sa réponse il comptait disparaître, mais Kiby vint lui murmurer quelque chose à l’oreille :

" Satô, ne part pas, reste et essaye de la connaître.

- Pourquoi je ferais ça ? Tu sais comment je suis avec les humains, de plus tu sais la confiance que je leurs accordent …

- Oui, mais rien ne coûte de savoir pourquoi elle ne se moque pas de toi, ou qu’elle n’a pas fuit, tu ne crois pas ?

- Tu a raison, comme d’habitude petite boule de poils.
"

Il lui fit un léger clin d’œil avant de se concentrer à nouveau sur la demoiselle. Il la détailla et chercha dans son regard, tandis qu’elle continuait d’avancer doucement, une once de méchanceté ou de malveillance, mais tout ce qu’il vit c’était de la joie, du bonheur et de l’interrogation :

" Dit voir, pourquoi ne reste tu pas à l’écart ? Pourquoi te rapproches-tu de moi ? Mon regard ne t’effraie pas ? Et ne me ment pas ... Pourquoi t’intéresses-tu à ce regard ? Compte tu te moquer par la suite, me traiter comme un rat de laboratoire ? "

Ces paroles prononcées ne se voulaient pas dures, mais le passé a transformé Satô et lui a donné un certain côté animal et en ce moment ce n'était ni plus, ni moins qu'une sorte de coquille, de bouclier qu'il mettait devant pour se protéger du monde extérieur, seuls les animaux et lui pouvaient vivre à l'intérieur de cette coquille, eux seuls étaient sincères et ne jugeaient pas sur l'apparence. Néanmoins, si cette jeune fille s'intéressait vraiment à lui, sans aucune mauvaise intention, alors peut être Satô décidera de plus lui parler et peut-être de rester avec elle un petit moment, du moins le temps qu'il arriverait à supporter la présence d'un humain.




Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Mar 16 Juil - 21:07




    Elle avançait de plus en plus lentement au fur et à mesure qu'elle ce rapprochait de lui. Il finit d'ailleurs par répondre à ca question et la réponse l'a surprit

"  Si je le cache c’est pour éviter qu’on le voit, cet œil n’attire que malheur, haine et tristesse. "


    Penchant la tête sur le côté, elle ce demandait ce qu'il voulait dire par là mais décida d'attendre d'avoir son nom. Sa présence le mettait mal à l'aise, elle le sentait et elle ce montrait aussi douce et chaleureuse que possible, que ce soit par le regard ou le sourire.

" Satô Benkei… Je peux connaître le tien aussi? "


    Satô? Joli nom. La jeune fille sourit un peu plus et lui répondit quelques seconde

-Yuuko Kaneko. Enchantée Satô


    Elle s'inclina légèrement et quand elle releva la tête, remarqua qu'il allait à nouveau partir. Sauf qu'elle n'eut pas à le retenir que le familier du jeune homme semblait l'en dissuader. Il discuta avec lui pendant quelques minutes et Yuuko en profita pour caresser Tear entre les oreilles. Satô fit un clin d'oeil à son familier et la darda de son regard avant de l’ensevelir sous les questions qui fusaient

" Dit voir, pourquoi ne reste tu pas à l’écart ? Pourquoi te rapproches-tu de moi ? Mon regard ne t’effraie pas ? Et ne me ment pas ... Pourquoi t’intéresses-tu à ce regard ? Compte tu te moquer par la suite, me traiter comme un rat de laboratoire ? "


    Toutes ces questions, surtout la dernière, l'arrêtèrent net. Elle leva les yeux aux ciel et réfléchit avant de compter les questions et d'y répondre, ne ce laissant démonter par le ton froid qu'avait prit la voix de Satô, gardant son sourire et sa voix enjouée.

-Je n'ai aucune raison de rester à l'écart, je veux juste faire connaissance avec toi. La réponse à ta deuxième question va de paire avec la première réponse: je veux juste faire connaissance. Ensuite... Non, ton regard ne m'effraie pas le moins du monde. Après je m'y intéresse parce-que je le trouve beau et enfin je ne compte sûrement pas te traiter comme un rat de laboratoire mais comme quelqu'un qui a besoin... D'affection ou d'une personne qui la comprend. Les réponses te convienne?


    Yuuko croisa ses mains dans son dos, et ce balança sur les talons, ces cheveux suivant docilement le mouvement alors qu'elle ne pensait plus à les cacher. Tear s'assit et fixa le jeune homme de son regard bleu, sans expression. Il était bizarre et ne semblait vraiment pas aimer son œil droit. Pourquoi? Cette question résonnait dans la tête de la demoiselle mais elle ce retient de la poser car elle pouvait le mettre mal à l'aise. Elle fit un nouveau pas en avant, étant à environ deux mètres de lui et décida de s'arrêter, préférant ne pas ce rapprocher un plus, pour l'instant. Et ces yeux verts ne quittèrent pas l’œil rouge rubis de Satô, le trouvant tout simplement splendide

[HRP: désolée, la réponse est plutôt courte >.<]
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10257
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir. Mer 7 Aoû - 21:56

UP !

Satô, je n'ai vu nulle part que tu étais absent ? Il serait temps de répondre à ce RP, merci =)

Si d'ici une semaine ce sujet n'a pas bougé, je le placerai dans les RPs abandonnés.

----------------------------------------------------------

EDIT du 14/08 :
RP considéré comme abandonné et placé dans les archives

════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir.

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

L'oeil de la haine, les cheveux de l'espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une larme entre amour et haine
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-