Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4998
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Mar 18 Nov - 1:29
















 Un froid chaleureux

Haneko Genzou & .... ....



  




Ce Dimanche, une température froide était annoncée à la télévision. Haneko posa sa main sur la fenêtre, observant la buée qui contourna celle-ci, tout en sentant le verre avec ses doigts. Cette sensation sur sa peau la rassura. Elle ne fut qu'obliger d'observer, par la suite des évènements, le spectacle de flocons de neige tombant tranquillement, comme les plumes d'un ange. Cela la fascinait, en cette matinée.

Après un moment d'appréciation du cadeau de mère nature, son regard se posa sur ses colocataires endormis ou absent. Sur l'horloge de sa chambre, il était inscrit 3h30. Sa main quitta le froid vitreux, pour emporter ses vêtements dans la salle de bains. Elle enfila l'uniforme hivernal, accompagné de la veste scolaire pour sortir malgré la température. Cette température froide et l'heure, allaient surement en dissuader plus d'un de sortir le bout de leur nez à l'extérieur. Ainsi, l'anxieuse pourrait apprécier la solitude, puisque se trouver dans un endroit rempli de gens la stressait énormément. Le toit doit être plutôt tranquille à cette heure, je pourrais en profiter...

Avant de quitter cette chambre qui ne cessait pas de changer de pensionnaires, l'étudiante prit quelques papiers et son ipod. ... pour pratiquer la nouvelle pièce de théâtre de mon père... Celle-ci quitta discrètement, fermant la porte doucement. Dans les couloirs vides de l'académie, avec beaucoup de concentration, on entendait les pas peu bruyant d'Haneko et un froissement de papiers. Ce silence m'apaise. Elle profita de ce silence en lisant les feuilles qui lui avaient été remises la nuit passé.



~







Arrivée au toit, Haneko posa ses feuilles sur le sol avec une roche pour les empêcher de s'envoler. (évidemment, à l'abri des flocons devenant liquide.) Ensuite, elle mit en marche son ipod, inséra ses écouteurs dans ses oreilles puis ferma les yeux. La fille des Genzou s'imaginait la salle de théâtre de sa mère.

Une musique triste lui parvint au tympan. If you must wait. Ses bras se levèrent dans la direction du ciel. Wait for me here in my arms as I shake. Puis, elle s'enlaça frissonnant de froid. If you must weep. S'agenouilla sur le sol froid, un nuage avec peu d'opacité sortit de sa bouche. Do it right... Elle secoua la tête, retira les écouteurs. C'était beaucoup trop dramatique. Une inspiration, un nouveau nuage, puis la jeune fille se releva, réinséra les écouteurs dans le creux de ses oreilles. Un... deux... trois. Play.

If you must wait. Son corps était droit, seul sa jambe gauche se balançait au rythme imposé par la musique. Wait for me here. Son pied se reposa sur le sol. In my arms as I shake. Son corps frissonnait. If you must weep. Sa tête baissa, pour que ses paupières et sourcils soient recouverts par sa chevelure. Do it right here in my bed as I sleep. Elle figea, ouvra ses yeux. Je pourrais me rouler sur le lit, terminant face au public.

L'actrice se dirigea vers ses papiers, prit son crayon dans sa poche et inscrit des notes. Mhmm, ça pourrait fonctionner, quelles sont les prochaines paroles ? Play. If you must mourn, my love. Mourn with the moon and the stars up above. Hmm, c'est plutôt compliqué. Et si je restais inactive pendant un moment comme si je ne sais plus quoi penser de la mort de mon 'amant', pour ensuite me soulever dans les airs grâce au fils. Pour une fois, je n'aurais pas besoin de replier mes jambes ou... Le regard d'Haneko devint doré. Contrairement à la norme, ses yeux s'illuminaient lorsqu'il devait s'assombrirent.... d'utiliser mon pouvoir. Huh? Avec le bout de ses doigts, la jeune illusionniste essuya un liquide de ses joues. La musique continua de jouer. Just live. Just live. Just live.






Important:
 

════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 


Dernière édition par Haneko Genzou le Mar 18 Nov - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Mar 18 Nov - 10:21


Come and play with me

Impossible de m’endormir aujourd’hui. En ce dimanche, n’ayant rien fait d’intéressant la veille, je vagabonde dans le lycée à la recherché d’un évènement quelconque. N’importe quoi qui me sortirait de ce quotidien banal, de cette journée maussade. Je n’ai rien fait de constructif. D’habitude je serais sorti vagabonder en ville, mais pour une raison que j’ignore, mon instinct m’a fait rester au lit, à regarder mon plafond en soupirant. C’est seulement parce que Light grommelait de mauvais poil que j’ai décidé de sortir de cette bulle protectrice qu’est ma chambre afin de me diriger vers l’extérieur. Discret dans les couloirs, j’arrête cette gaminerie une fois que je peux fouler le sol. Mon manteau sur les épaules et la capuche sur la tête espérant ainsi éviter que mes oreilles ne gèlent dans ce froid hivernal, je suis simplement mon familier qui se dégourdit les jambes.

*Tu sais où on va au moins ? Qu’est-ce que tu me fais ?

*J’ai entendu du bruit dans le couloir, quelqu’un a dû sortir et je suis intrigué, rien de plus. Laisse-moi renifler sa trace.

Un chat qui trace sa proie à l’odorat, on aura tout vu. Et pourtant il semble sûr de lui. D’abord on sort du bâtiment pour vérifier, mais finalement, lorsqu’un bruit venant du toit nous fit tourner la tête au même instant, on prend la direction du retour, entrant dans la gorge des dortoirs et grimpant aussi silencieusement que possible jusqu'au toit. Sans avoir à ouvrir la porte, je peux déjà écouter sa conversation. Mais à qui parle-t-elle ? Cette voix féminine et timide qui cherche avec conviction la force d’affirmer ces mots. Alors qu’elle se reprend, répète les mêmes paroles, c’est évident désormais qu’elle révise un texte. Un poème, une chanson, une pièce, aucune idée. Un faux mouvement, et voilà que ma tête cogne contre la porte, résonnant dans le couloir d’un bruit sourd. Et bien sûr, vu que la jeune fille a arrêté de parler, j’imagine qu’elle a entendu aussi.

*Allez vient, on se casse, elle peut pas savoir que c’est nous.

*Non, je veux m’excuser de l’avoir déranger.

*Mais t’es idiot ou quoi ? Rooh non, c’est repartie, ta gentillesse te perdra sale gosse …

Faisant fi des remontrances de Light, j’ouvre la porte et passe une tête timide au travers de l’ouverture pour voir de qui il s’agit. Ma capuche vertes se fond à mes cheveux et cache parfaitement mes oreilles de félin. Plus loin, avec un regard assez particulier, une femme est là. Sans attendre, je m’empresse de m’expliquer en fermant la porte derrière moi. Le gros chat noir à mes côtés semble se foutre royalement de la jeune fille, mais en réalité, c’est plutôt qu’il me boude pour mes actions inconsidérées, de son points de vue. Quoi qu’il en soit, il fait sacrément froid ici, je ne vais peut-être pas rester longtemps moi.

- Euh, excusez-nous mademoiselle, on ne voulait pas déranger. C’était … Non, je ne vais pas dire que c’était bien vu que je n’ai pas vraiment compris de quoi il s’agit, mais je vous encourage à continuer. Vous devait être une battante pour faire ça dans un froid pareil. Euh … Je parle pour rien dire là … Juste désolé en fait …

Je m’incline alors, attendant qu’elle accepte ou non mes excuses maladroites. Mais ma curiosités me prend de savoir ce qu’elle fait là. Et évidemment, poser la question tel quel serait malvenue. Je devrais la laisser faire le premier pas.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4998
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Mar 18 Nov - 20:17
















 Un froid chaleureux

Haneko Genzou & .... ....



  





Ses doigts froids touchèrent son visage recouvert de la neige fondante. Sa chevelure était imbibée d'eau, qui fuyait à chacune de ses pointes. Son corps frissonnait de froid, elle était un peu trempe, mais ça ne l'empêchait pas de persister dans son travail. C'était sa remémoration des évènements du jour passé qui détruisait sa détermination. Cette douleur incomprise prenait l'emprise de sa tête. L'envahissant de pensées lugubres. Au bruit métallique de la porte pour accéder au toit, la jeune étudiante retourna sa tête. Ce bruit l'a peut-être bien sauver de ses pensées sombres. Un animal ? Elle retira du creux de son oreille droit le minuscule morceau de plastique qui laissait la musique s'échapper. Par curiosité, Haneko se dirigea vers le bruit.

Puis, elle tressaillit lorsque la porte s'ouvrit à côté d'elle. Ses iris prirent une couleur différente avec le nouvel éclairage naturel. Les reflets cobalt remplissaient pratiquement l'entièreté du rond de couleur. Ses paupières supérieures se refermèrent plus d'une fois, se questionnant de la présence de cette personne sur le toit de l'école. Puisqu'elle resta muette le jeune garçon à la chevelure verdâtre entama la conversation. Ou plutôt, ses excuses.

Euh, excusez-nous mademoiselle, on ne voulait pas déranger. Déranger ? Est-ce qu'il m'observe depuis tout à l'heure !? De la vue extérieure, ça doit être terriblement mauvais, en plus je n'ai pas vraiment de cours de danse et ... et... mon père veut en inclure. C'est terrible! Elle rougissait de honte. C'était ... Il va dire que c'était terrible, horrifiant...Non, je ne vais pas dire que c'était bien vu dans cinq, quatre, trois... Ses paupières se refermèrent que je n'ai pas vraiment compris de quoi il s'agitc'était si terrible..? Je dois alors recommencer depuis le début ! mais je vous encourage à continuer. Huh? Elle cligna des yeux, la bouche entrouverte. Perdue dans son anxiété, elle ne s'était pas rendu compte que le jeune homme l'avait probablement qu'entendu fredonner les paroles. Vous devez être une battante pour faire ça dans un froid pareil. Son regard n'arrivait pas à croiser le regard de l'Hybride, alors elle le détourna vers la lune s'effaçant tranquillement pour laisser sa place à la sphère flamboyante. Euh ... Je parle pour rien dire là ... Juste désolé en fait ... Il est venu pour s'excuser..? Était-ce lui ce bruit? Ou...? Sinon de quoi il s'excuse ? Je devrais l'arrêter de parler immédiatement, sans être impoli. Elle posa son regard sur lui, tout près de ses épaules.

La voix de d'Haneko se fit enfin entendre, sa prononciation était clair et nette. Je ne sais pas ce qu'est votre faute, donc il m'est difficile de vous pardonner ce qui m'est inconnu. Elle s'enlaça, faute au vent qui commençait à se faire présent. Une question continuait de s'imposer dans son crâne. Puis-je vous demandez la raison de votre présence ici, si vous n'appréciez pas cette température? Même si ce froid pouvait être pénible, pour Haneko, il était rassurant. Toutes ses sensations sur sa peau la réconfortaient. Ce n'était pas que de la douleur comme hier. Cette douleur n'était rien au côté d'un monde sans douceur. Elle demeurait attentive à la réponse de l'inconnu. Si elle trouvait le pourquoi du comment, la jeune Genzou pourrait comprendre un peu plus ses camarades de classe. Ainsi, elle saurait comment mieux les éviter ou les perturber. La solitude, peut-être qu'elle la cherchait trop. Peut-être la solution était ailleurs. Cependant, sa gêne la conservait dans son monde froid.





HRP:
 

════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Mer 19 Nov - 10:32


Cold and chill

Mes oreilles frétillaient sous la capuche à cause du froid doux mais bien présent. Le toit des dortoirs n’est pas blanc, la neige fondant au contact de la roche, mais nous n’en sommes pas loin. Sur ma main, les flocons se transforment en gouttelettes, et cela malgré que j’ai l’impression d’être gelé. Mon regard se pose sur la jeune femme qui semble totalement perdue et intimidée par ma présence. La bouche entre-ouverte, elle me regarde en cherchant des mots qui tardent. Pourtant, quand enfin elle put énoncer quelques mots, son ton est clair, fort et touchant. La conviction qu’elle y met se ressent avec aisance. Dans son regard, de ses yeux bleus accusateurs, je ne dirais pourtant pas qu’elle me déteste, mais ses mots eux sont blessant, dérangeant. Quelque part, j’ai l’impression de l’avoir clairement dérangé, de rien avoir à foutre là.

- Bah en fait, j’étais sorti me promener car je n’arrivais pas à dormir. D’en bas, j’ai entendu votre voix, et je voulais savoir si vous aviez des problèmes. En arrivant, je vous ai écouté un peu, et quand je comptais repartir, bah je cogné la porte. Hum, le bruit, en effet, c’était moi, et comme je m’en voulais de vous avoir interrompu, bah je suis venu m’excuser. J’espère que vous ne m’en voulez pas.

Tout cela n’est pas vraiment entièrement vrai, mais au moins ça parait à peu près logique. Mais maintenant que je suis là, et malgré le fait qu’elle semble m’en vouloir un peu, je ne peux pas rester là sans rien faire. Déjà, première chose, d’un mouvement du poignet et du bras, mon manteau vole dans l’air, pour se retrouver l’instant d’après sur les épaules de la jeune femme. La chevelure de la belle, gelée par le froid, est quelque chose que je ne peux pas laisser continuer. Sa crinière que je trouve majestueuse ne devrait pas avoir à subir ce genre de désagrément.

- Voilà, c’est mieux comme ça. Je m’en voudrais de vous laisser tomber malade. Et puis, ce serait un crime de ne pas protéger vos magnifiques cheveux de ce vent glacial. Je ne déteste pas le froid, c’est juste que je n’ai pas l’habitude de la côtoyer, il fait plutôt chaud par chez moi.

Sourire aux lèvres, je m’éloigne en la fixant toujours de mes yeux émeraudes. Dans le vent qui se lève, ma chevelure pour sa part scintille de ce même vert alors que mes oreilles désormais à nue frissonne face à la fraicheur de cette nuit. L’astre lunaire pour seul témoin, je propose à cette fille quelque chose qui me tient à cœur. En effet, pas que je sois un fan d’art ou autre, je suis par contre extrêmement curieux. Et dans le cas présent …

- Est-ce que ça vous dérangerait si je restais un moment pour vous écouter ? De l’autre côté de la porte, on n’entend pas très bien. Je suis intrigué par vos performances. C’est dans quel cadre que vous le faites ?

*T’es sérieux Londoar, tu vas vraiment rester là à écouter cette gamine qui t’engueule limite parce que tu t’es excusé ? Allez oublis ça et vient te coucher, il fait trop frais ici.

*Non, je suis intrigué et je veux en savoir plus. Et puis c’était beau ce qu’elle faisait, je veux savoir ce que cela fait de l’entendre sans une grosse porte massive entre nous.

Vexé comme à chaque fois que je ne l’écoute pas, le chat s’enroule sur lui-même, non loin de moi, et fait mine de s’endormir. Ce qui est drôle puisque lui-même se plaignait de la température. Pour ma part, j’attends encore une fois une réponse de la jeune femme, prêt à aller m’asseoir un peu plus loin pour la regarder et l’écouter sans la déranger.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4998
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Dim 23 Nov - 7:44
















 Un froid chaleureux

Haneko Genzou & Londoar Roinox



  




Les plus grandes capacités d'un acteur, c'est bien de jouer un rôle. Un personnage. Cette facette froide de la jeune Genzou, c'était construit au fil des années pour maintenir une barrière entre elle et ces collègues de travail. Nulle n'arrivait à réellement s'insérer dans sa bulle protectrice. Si elle ne désirait pas de problèmes, elle devait conserver son pouvoir secret...  C'était différent d'Hybriland. La magie restait un mystère dans le monde humain. Sauf, si on était les heureux élus à tomber sur Tadakai.

Le vent continuait de souffler pendant que les deux lèves-tôt se regardaient dans un silence. Quoique Haneko continuait d'observer l'épaule du jeune, au lieu de ses yeux verdâtres. Une explication de sa présence lui vint enfin à l'oreille droite. Bah en fait, j'étais sorti me promener, car je n'arrivais pas à dormir. D'en bas, j'ai entendu votre voix, et je voulais savoir si vous aviez des problèmes. En arrivant, je vous ai écouté un peu, et quand je comptais repartir, bah je cogné la porte. Hum, le bruit, en effet, c'était moi, et comme je m'en voulais de vous avoir interrompu, bah je suis venu m'excuser. J'espère que vous ne m'en voulez pas. Le bruit, c'était lui ? Il est venu simplement pour s'excuser de... Il avait l'air inoffensif, sa présence était dûe à un malheureux hasard. C'est un peu de ma faute, je devrais peut-être seulement pratiquer à la maison les pièces de théâtre de mon père. Je me suis exposée un peu trop facilement... un secret doit demeurer secret, j'ai le devoir de le protéger. Perdue dans ses pensées, elle remarqua la présence du manteau sur ses épaules, par la chaleur qu'il produisait autour d'elle. Lorsqu'elle revint à ses esprits, elle était confuse, heureusement le jeune homme lui expliqua ses raisons. Voilà, c'est mieux comme ça. Je m'en voudrais de vous laisser tomber malade. Et puis, ce serait un crime de ne pas protéger vos magnifiques cheveux de ce vent glacial. Je ne déteste pas le froid, c'est juste que je n'ai pas l'habitude de la côtoyer, il fait plutôt chaud par chez moi. Cette chaleur, tout comme le froid la réconfortait. Sauf que cette chaleur, elle ne lui procurait pas une souffrance subtile. Le froid la blessait, la ramenait au moment présent. Par cet acte innocent qu'avait entreprit l'étudiant, la culpabilité d'Haneko ne fut qu'amplifier. Elle voulait lui retourner le manteau, mais se rendit vite compte que ce serait inapproprié et insouciant face à l'inquiétude de son propriétaire. Le froid ne semblait pas le déranger à un point tel qu'il se mette en boule pour se réchauffer, mais... Ses oreilles aux caractéristiques peu humaines frissonnaient. Car oui, les oreilles de lynx de Londoar étaient perceptibles au sens de la vue d'Haneko, qui avait osé lever le regard. Évidemment, plus haut que les yeux verdâtres. C'est un Hybride? Il a l'air d'avoir froid... Haneko s'enlaça encore, mais cette fois parce que la culpabilité créa une boule d'anxiété en elle. Que dois-je faire ? La situation, elle n'avait aucun contrôle sur celle-ci.

L'étudiante en quatrième année restait alors muette, la tête baissée. La situation devenait embarrassante. Est-ce que ça vous dérangerait si je restais un moment pour vous écouter ? De l'autre côté de la porte, on entend pas très bien. Je suis intrigué par vos performances. C'est dans quel cadre que vous le faites ? Ehm... C'était comme si elle avait été saisie par l'envie de parler, par contre, son cerveau l'arrêta immédiatement lorsqu'il prit conscience que de se libérer de ses émotions allaient vendre un secret qui pourrait lui causer du trouble. Les antécédants de sa génétique lui avait donnée un instinct de survie un peu plus perspicace que la moyenne. Sa tête se releva, les yeux remplis d'anxiété. Elle devait trouver une façon d'expliquer la situation. Un rire nerveux s'échappa, pour laisser l'anxiété s'évaporer. Ses paupières se refermèrent, pour cacher sa vulnérabilité. Ce n'est rien d'impressionnant. On m'a demandé de monter le début d'une pièce de théâtre qui doit être fluide avec le rythme de cette chanson anglaise. C'est probablement cela que vous avez entendu. Sa main gauche enleva l'écouteur de son oreille, pour ensuite, débrancher le fils connectant les écouteurs à son ipod. Avec son pouce, elle appuya sur un triangle pointant vers la droite. Est-ce bien ces paroles que vous avez entendues ?









════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Ven 5 Déc - 15:39


Faisons de notre mieux

Je me demande si je parais bizarre à vouloir me faire pardonner pour quelque chose que seul le hasard a décidé. Ou est-ce que je suis encore plus surprenant de vouloir l’entendre travailler un quelconque sujet artistique alors que l’on ne se connait pas ? Je ne sais pas. Toujours est-il qu’elle garde ses distances tout en essayant d’être polie.

Lorsqu'elle retira les écouteurs de son appareil pour laisser la voix s'échapper de toute prison, je ne sais quel émotion fut la plus forte. A la fois émerveillé et mélancolique, je me perdis un instant dans les paroles qui me rappelait mes parents. Combien de temps cela fait-il, ils me manquent un peu ...

Puis sa question résonna dans ma tête au rythme de la musique, battant d'un seul effort dans ma petite caboche. sont-elles vraiment les paroles que j'ai entendu ? Je n'en sais rien. Mais les sentiments et le tempo est semblable, peu de chance de ne soit qu'une coïncidence. Ainsi je peux affirmer, malgré mon ignorance, ce qui suis :


- Oui, c'est sûrement cela. Même si je ne comprends pas le sens des paroles, le sentiment qui m'emplit est le même que tout à l'heure.

*Mais quel boulet ... Allez on s'en fou, on se casse ...

Malgré le chat bicolore qui faisait le rabat-joie, mes lèvres s'étirèrent pour afficher sur mon visage un sourire songeur. Le regard perdue dans des souvenirs quelconques, j'en aurait presque oublié que mon regard était posé sur la jeune femme qui aurait très bien pu prendre assez mal le fait que je la dévisage. Je me reprends en secouant la tête, fouettant l'air de mes cheveux émeraudes.

- C'est une pièce dramatique que tu va jouer ?

J'improvise n'importe quel dialogue afin de sortir de ce silence pesant bouleversé uniquement par la frêle musique de la jeune femme. Et peut-être également par Light qui vient frotter sa tête contre moi. vous pensez que c'est un acte de câlinerie ? Non, il essaie de m'emmerder pour que je me lève et qu'on s'en aille ! M'enfin, ce serait plus crédible s'il n'était pas en train de ronronner dans ce même laps de temps.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4998
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Dim 14 Déc - 21:57
















 Un froid chaleureux

Haneko Genzou & Londoar Roinox



  









Le son mélodieux percutait les murs ambiants, résonnant faiblement sur le toit de l'école Tadakienne. La musique au ton mélancolique remplissait d'émotion ceux qui avaient été transpercés par celle-ci. Oui, c'est sûrement cela. Même si je ne comprends pas le sens des paroles, le sentiment qui m'emplit est le même que tout à l'heure. L'incertitude de la réponse de l'étudiant tracassa la jeune Genzou. Il y a plusieurs musiques tristes, encore plus en anglais qu'en japonais. Le nombre était ridicule puisque la musique est bien un art qui continue de se composer chaque minutes. Comment être certaine que c'est bien moi qu'il a entendu ? Une impression, dit-il ? Plusieurs mélodies sont similaires... Haneko s'inquiétait d'avantage. Est-ce que toute cette histoire était un mal entendu entre tous les deux ? Elle ne savait plus quoi penser. Un silence malséant persistait, le jeune homme fixait dans la direction de l'étudiante confuse. Par contre, son regard était absent avec son sourire songeur.



Avant qu'Haneko n'ouvre la bouche pour émettre un son, il secoua sa chevelure émeraude et reprit la parole avec une question anodine. C'est une pièce dramatique que tu vas jouer ? hem.. Son regard reprit la direction du sol. Comment lui expliquer tout cela ? Elle soupira et prit le reste de courage qui lui restait pour lui répondre. If you must speak,
 Speak every word as though it were unique. Son pouce appuya sur deux rectangles debouts, pour arrêter la mélodie jouant en boucle.



Ce n'est rien de spécial, c'est seulement... c'est seulement... Qu'est-ce que c'est exactement ? Pourquoi je travaille aussi fort ? Pour rester ici ? Pourquoi... Bien des questions tourmentaient la jeune illusionniste. Elle n'arrivait pas à formuler une phrase. Qu'est-ce que c'est..? Elle répondit à sa propre question à voix haute. Une pièce de théâtre. Je ne suis pas réellement douée, mais mes parents s'attendent à beaucoup de moi alors, je dois donner le meilleur de moi-même... Elle s'arrêta net, releva la tête qui s'abaissait comme le ton de sa voix depuis qu'elle avait repris la parole. Pupille à pupille, elle le regarda intensément. Cela n'a peu d'importance, alors s'il vous plait garder cela secret. Elle posa son index droit sur ses lèvres. N'en parlez à personne! Je vous en prie... Son dos se courba en signe de politesse. Lors de ce mouvement, elle remarqua une boule de poils. Plus exactement un chat mécontent.



Évidemment, un chat, c'est mignon, alors celui-ci eut immédiatement toute son attention. C'est votre chat ? Il a l'air... est-ce qu'il a faim? J'ai de la nourriture pour chats à donner, si vous en voulez. Meoweko ne veut que des haricots rouges. En même temps, je pourrai me changer et vous redonner... Votre manteau, je ne voudrais pas que par ma faute, vous tombiez malade. Dit-elle pour changer le sujet, sinon ses pensées anxiogènes aux sentiments affligeants allaient certainement refaire surface.


Dans sa main gauche, le papier contenant les écritures d'Haneko était froisser. Le stress avait probablement été la cause de tout cela. Cela ne servait à rien de continuer, cette distraction causée par le jeune homme, l'avait sorti de sa bulle créatrice ou plutôt de l'émotion nécessaire pour s'habiller de la personnalité d'une femme en deuil. 








════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Lun 15 Déc - 10:00


What do you think

La musique s’arrête, laissant place à une femme plus souriante, mais aussi plus anxieuse. Elle semble se questionner sur elle-même, ou sur moi. Ou sur nous. Je ne sais pas trop où vagabonde son regard, mais il ne reste pas à un seul endroit, comme de peur de geler vu le froid qui nous enlace. Puis enfin, elle ouvrit la bouche, des mots emplis de douleur s’échappant alors de ses lèvres rosées. Une pièce de théâtre pour aider ses parents ? Plutôt banal en soit. Je ne comprends pas pourquoi il fut si difficile de l’expliquer, ni pourquoi désormais elle me demande de garder le silence. Mais devant sa détresse, je ne peux rester de glace. Elle continue alors la conversation en changeant tout simplement de sujet. Là, je comprends qu’il vaut peut-être mieux faire comme s’il ne s’était rien passé juste avant. Je ne compte pas l’oublier, mais plutôt éviter de mettre mal à l’aise cette jeune fille.

De plus la conversation se tourna vers Light, le chat grincheux et tout le temps mécontent. Trop protecteur en fait. Elle veut le nourrir, ce que personnellement e trouve drôle. Mais le « mignon » chat, pour sa part, le voit d’un autre œil et commence à faire jaillir de fins éclairs bleutés de son poil dru.


*Si tu acceptes je fou le bordel dans ta chambre pour les trois prochaines années. Je n’ai pas l’intention de me faire nourrir par une inconnue !

- Il dit qu’il veut bien, mais seulement si tu lui fait des gratouilles sur le ventre aussi.

*ENFOIR* !!! Je vais te bouffer les orteils toute la journée !

Grand sourire aux lèvres, riant de ma petite blague, je ne peux m’arrêter de partager ce moment de bonheur. Et alors que que je commence à me relever, Light se met à me mordiller cheville avec insistance, montrant son mécontentement. En vérité, il adorerait se faire poupouyer et nourrir, mais c’est mauvais pour son image de chat protecteur, c’est pour cela qu’il ne veut pas que ça arrive. Mais je n’ai aucun doute sur une chose : Une fois qu’il se fera cajoler, il arrêtera de rouspéter.

Néanmoins, cela me gêne d’accepter sans condition sa proposition. Après tout, il semblerait que je l’ai interrompu dans quelque chose d’important. Un petit sentiment de malaise s’installait en moi, et pourtant je ne pouvais rien y faire. Alors que faire ? La moindre des choses est donc d’accepter son invitation. J’espère simplement qu’elle ne m’en veut pas.


- Bien, mais avant de te suivre, laisse-nous donc nous présenter. Je suis Londoar Roinox, 3ème année, et voici mon Familier, le chat grincheux Light.

Nous étions prêt à la suivre désormais, mais surtout à entendre son nom. Car oui, je ne sais toujours pas à qui j’ai affaire.

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Haneko Genzou

Messages : 95
Kamas : 4998
Date d'inscription : 23/01/2014
Humeur : Wonder
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 4ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Mer 17 Déc - 15:41
















 Un froid chaleureux

Haneko Genzou & Londoar R.



  




À l'offre de l'étudiante, le chat montra sa différence parmi les autres félins domestiques. Des petits éclairs bleutés jaillissaient de sa fourrure. L'étudiante hésita de s'approcher un peu plus de la bête adorable. Il dit qu'il veut bien, mais seulement si tu lui fais des gratouilles sur le ventre aussi. Il me prend vraiment pour une imbécile ou quoi...? À moins qu'il ne soit pas à l'écoute de son familier. Elle regarda la tête verdâtre, il riait. Il le taquine? Peut-être qu'il n'aime pas la nourriture pour chat? Le chat mécontent de la bêtise de son maître le mordilla lorsque celui-ci se releva. Bien, mais avant de te suivre, laisse-nous donc nous présenter. Je suis Londoar Roinox, 3ème année, et voici mon Familier, le chat grincheux Light. Hane eut un léger rire lorsqu'il présenta son familier comme grincheux. Light ? Lumière ? Non, c'est plutôt parce qu'il a un pouvoir électrique. Haneko repensa immédiatement à Meoweko, ce chat, enfin ce dango à forme ressemblant à un chat. Je me demande bien si elle est capable d'autre chose que d'engloutir une tonne de haricot rouge. Elle secoua de la tête, puis se présenta, tout en courbant son dos d'un façon poli dans la tradition japonaise. C'est un plaisir de vous connaitre, je suis Haneko Genzou, f-f... je suis en quatrième. Dit-elle en souriant légèrement. J'ai encore, par habitude, presque dit "fille de Melody Genzou et ???? ????" (Je n'ai pas encore décidé le nom du père).

Haneko Genzou, fille de Melody Genzou et ??? ???. Elle se présentait toujours ainsi au théâtre, la jeune fille âgée de 17 ans ne savait pas comment être autre qu'excessivement poli, ce qui créa une barrière entre elle et ses collègues. Ses collègues, certains l'appréciaient, d'autres murmuraient qu'elle n'est qu'actrice par favoritisme. Ce qui n'est pas faux, mais, sa mère les remettaient à leur place en démontrant qu'Haneko arrivait à ses attentes. Sans oublier de mentionner que sa fille est jeune, qu'elle a plein d'expérience à acquérir. Est-ce qu'Haneko aimait le théâtre ? L'illusionniste ne pouvait clarifier ses sentiments à ce sujet, même avec le conseiller en orientation de l'école. Cette pression d'être la potentielle héritière du théâtre, c'était beaucoup. Cependant, ce n'était pas le seul élément à prendre en compte pour comprendre cette tristesse qu'elle ne laissait plus transparaître sur son visage actuellement.

L'étudiante reprit une position normale. Pendant tout ce temps, elle avait pris la peine de dissimuler son papier dans sa main gauche, sans que les deux êtres ne s'en rendent compte. Il valait mieux de camoufler les détails de la pièce, si quelqu'un venait par malheur assister à l'une des pièces... Elle ne voulait pas l'imaginer. Ici, elle n'avait pas besoin d'être professionnelle, ni de porter le rôle de personnages en détresse psychologique. Elle sourit. Alors vous me suivez ? Demanda-t-elle en tournant le dos, prenant un pas rapide vers la porte, l'ouvrant et tournant la tête pour vérifier que le lynx et le petit chat mignon la suivaient.





HRP:
 

════════════════════
Lanterne


❝  Hehe, it must be your imagination~  ❞
Who's Haneko Genzou?   Does anyone know her? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Ven 19 Déc - 10:57

La jeune femme se présenta, maladroitement, sous le nom de Haneko. Etant en quatrième année, elle est ma senpai, mais je n’ai jamais été à l’aise avec ces titres pompeux et ce lèche-botte envers les ainés. Non, je n’ai jamais su me rabaisser face à mes collègues élèves, même plus âgés. Et si cela en mets plus d’un en rage, pour ma part ça me semble normal.

[en cours]
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 6770
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ] Mar 20 Jan - 16:40

Bonjour !
Où en est ce RP ?
Merci de prévenir de son avancement par MP.
Si le RP reprend je supprimerai mon message.
Sinon je serai obligé de l'archiver.

Merci de votre compréhension.

EDIT DU 17/02/2015 : N'ayant eu aucune nouvelle concernant l'avancement de ce RP, je me permets de l'archiver. Si vous souhaitez le reprendre, envoyez-moi un MP, je me chargerai de le déplacer.

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Un froid chaleureux [ H.G. & Londoar ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-