Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 [RP abandonné] Le Transperçeur [Anko Iwanishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Naoto Yukinojo

Masculin
Messages : 591
Kamas : 5574
Date d'inscription : 04/07/2014
Humeur : Aléatoire ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: [RP abandonné] Le Transperçeur [Anko Iwanishi] Dim 2 Nov - 23:40

Les jours et le temps s’enchainaient comme le Soleil et la pluie qui changeaient de garde, jour après jour, à intervalle irrégulière et différente. Je n’avais plus aucune notion du temps, j’avais la sensation que c’était les jours qui passaient sur moi tellement la sensation de fatigue me traversait quotidiennement… Astaslal refuse que j’aie un « quelconque contact-perte-de-temps » et que je perde mon temps à « des divagations » ou à jouer « au crétin ». Il est certainement sans pitié, et même lorsque je voulais m’opposer à lui, Shiva intervenait pour finalement, toujours me trouver une raison d’écouter ce que celui-ci m’ordonnait. J’étais complètement perdu, c’était certain. J’avais bien eu envie de me confier aux autres, mais je n’en avais jamais le temps et sitôt je devais placer ça à plus tard que je l’oubliais dans la fatigue et le travail intense. Mon père, comme ce que disait Shiva, comme ce que disait Astaslal, tout concordait… Mais j’avais bien plus confiance aux paroles de mon père, c’était sûr. Je n’arrivais pas à différencier ce qui pouvait être juste ou injuste… Non, j’étais seulement fatigué…

A faire ce que je fais quotidiennement, à respecter ces rituels que je me convainquais à faire quotidiennement… Peut-être que j’en faisais trop ? Peut-être que j’étais au-delà de tout ce que je pouvais faire ? J’avais atteint mes limites… J’étais fatigué… Mais, avec une volonté, il est possible d’absolument tout faire et de se libérer des chaînes que je m’étais imaginé.
Oui, je ne devais pas lâcher tout ce qui me tenait à cœur… Les seuls sacrifices que j’aurai n’auront que des répercutions sur moi, mais je les accepte… Je porte mes fardeaux et je ne veux pas les partager… Et faire… Eviter la souffrance aux autres.
Actuellement, j’étais dans mon lit et je pensais, les yeux ouverts vers le ciel, vers le plafond de ma chambre, encore une fois. Même si je me sentais fatigué, je n’arrivais pas à trouver un sommeil alors je m’épuisais en pensant simplement. Bien que la torpeur venait, bien que le repos vienne lentement… Je pensais encore à ce qui m’attendait à l’avenir, si tout ce que j’avais fait n’aurait pas été inutile, si tout ce que j’avais essayé de protéger ne serait pas détruit… Si… Finalement, je me serai tenu à ce que j’avais toujours souhaité. Je me demande bien comment ça se finira… Si Astaslal me laissera un jour tranquille, si mon histoire trouvera une conclusion ou plutôt… Une harmonie avant la tempête. Mais, c’était comme si j’avais oublié quelque chose qui jouera le plus grand des rôles…

Ah… Le sommeil est… là…

Le temps est infini. Une grande chose dont vous ne savez pas s’il existe une fin. Quant à moi ? Je n’ai pas à répondre à cette question. La nuit, les rêves et le repos. Prenant possession de cet enfant, profitant que mon rival a sa garde baissée. Je me réveillais et je me levais sans l’ombre d’un bruit. Dans une tenue que vous appeliez « pyjama », bien qu’à comparaison, celui-ci ne me semblait pas destiné au sexe masculin. Ainsi je sortais sans plus ni moins de la chambre de ce dortoir. Par ma volonté, aucun son, aucun bruit aux capacités humanoïdes et hybrides. Je marchais. Une présence à une distance proche. Je m’avançais. Je continuais. J’étais déjà loin, elle n’avait pas bougée et n’avait pas été déstabilisée : je continuais.
Un endroit de connaissance, la bibliothèque était ma destination. Aucune présence dans les parages. Beaucoup de présences dans les alentours. Mon déplacement pouvait être optimisé durant un instant invisible. Un instant invisible au temps, j’étais déjà au milieu du CDI. Mes yeux puissants pouvaient tous percevoir, les yeux de ce jeune humain sont faibles : une source de lumière est nécessaire aux mortels.
Des connaissances sont ici, je dois les récupérer. Lentement, je marchais en direction d’un rayon possédant de grands livres nommés « dictionnaire » et « encyclopédie ». De ma main droite, j’en pris une seule que je la regardais sans l’ouvrir. L’Homme lit avec ces yeux, je prendrais beaucoup de temps. Je devais lire avec l’esprit.

La vision me gênait, je fermais les yeux pour que ce garçon soit au mieux épargné. Un instant, je connaissais tout de cet objet : je le laissais chuter de ma main d’un brusque fracas et je prenais un autre objet semblable mais différent. Je laissais alors l’objet chuter une nouvelle fois et je répétais le procéder. Il existe beaucoup de choses ici, mais les mondes se ressemblent : je devais en connaître davantage… Pourquoi devais-je en connaître davantage ?… Je restais un instant sans mouvement… Je répétais ensuite le procéder identique sans même me soucier des présences qui m’entouraient. L’invisible et le visible sont une même chose, seule votre perception la différencie. Je suis ce que je suis, je vois comme je vois et je vois tout. Mes yeux ouverts, perçants, intenses et froid ; mon visage froid et la tenue inchangée depuis le début.

════════════════════
L'étrange souffle d'une étreinte...
Naoto => color=#336600/color
Astaslal => color=#993300/color
Zaulphir => color=#ff9900/color


Dernière édition par Naoto Yukinojo le Dim 9 Nov - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: [RP abandonné] Le Transperçeur [Anko Iwanishi] Mer 5 Nov - 23:04


Le Transperceur




Je n’arrivais vraiment pas à dormir. Je m’étais tournée et retournée dans mon lit, des heures durant. Pour quelle raison ? Mon esprit était torturé par un problème insoluble.
Des heures durant, j’avais tourné et retourné le problème dans ma tête sans parvenir à trouver une quelconque solution.
J’étais épuisée mais le sommeil ne venait toujours pas. Mes camarades de chambre dormaient tous à poings fermés.
J’eu bien l’idée d’aller voir mon petit-ami mais je ne voulais pas le réveiller.

C’est donc sans bruit que je repoussai les couvertures et me glissai hors du lit, enfilant maladroitement mes vêtements, dans la pénombre qui régnait. Un mince rayon de lumière lunaire passait bien entre les rideaux non entièrement tirés, mais ça n’était guère suffisant.
Après quelques minutes de bataille contre une chemise récalcitrante, je pus enfin m’élancer sans bruit dans le couloir de l’internat.
La porte grinça légèrement lorsque je l’ouvris. Je grimaçai. C’était la seule qui n’avait pu être entièrement réparée après l’incendie qui avait ravagé la pièce et il subsistait toujours ce grincement agaçant.
Je me figeais afin d’être certaine que personne n’avait été réveillé puis je m’élançai en prenant soin de refermer la porte en faisant le moins de bruit possible.

Quelle curieuse impression de déjà-vu... En fait non, ce n’était pas une impression. J’avais déjà fait une escapade nocturne, aux beaux jours, me réfugiant sur le toit pour pleurer tranquillement la mort de mes parents, ce que je ne fis finalement pas puisque j’y rencontrai pour la deuxième fois Naoto, un garçon gentil mais un peu bizarre avec lequel je suis devenue amie.

Je continuais de remonter le couloir en me demandant où je pourrais bien aller. Le toit était exclu. Les nuits étaient bien trop fraîches, ces temps-ci et je ne voulais pas risquer de tomber malade. Je fis donc fonctionner mon cerveau en poussant la porte qui donnait vers l’extérieur. Car j’étais obligée de passer par dehors pour rejoindre le bâtiment principal, ce que je fis en courant et en tremblant de froid.

Une fois dans le grand hall du rez-de-chaussée, je me réchauffai quelque peu. Il paraissait véritable démesuré et colossal, dans l’obscurité nocturne et vide de toute activité. Je frissonnai.
Il y avait plusieurs voies qui s’ouvraient à moi. Je pouvais me promener dans le lycée vide et sombre, ce que je ne voulais en aucun cas faire seule, je pouvais me rendre à la salle des jeux vidéo qui est le QG du club des geeks, je pouvais aller m’installer dans le grand le salon, une pièce confortable où il faisait bon lire.
Bonne idée, ça. Oui mais je n’avais pas pris de livre. J’allais donc devoir en barboter un au CDI, le grand, le beau, le vaste CDI du lycée. J’étais certaine d’y trouver mon bonheur.

Je poussai donc la grande double porte de la majestueuse salle de la connaissance. Première impression ? Des livres, des livres, des bouquins, des archives, des manuscrits, des journaux, des revues partout.
Mais tiens ! Pourquoi la lumière était-elle allumée ? Et quel était ce bruit mat de chute dans le coin des encyclopédies ?
D’un geste théâtral, je me rendis invisible et avançai à pas de loup en direction du fameux rayonnage.
La surprise faillit me faire tomber sur la pile de bouquins qui jonchait le sol, aux pieds de… Naoto ?!

Mais qu’est-ce qu’il faisait là ? Et surtout… Pourquoi feuilletait-il les encyclopédies à cette vitesse avant de les balancer par terre ?
Peut-être bien qu’il était somnambule ? Dans ce cas, il ne fallait pas le réveiller car les somnambules réveillés peuvent se montrer très agressifs. Je ne sais plus où je l’avais lu.
Je reculai d’un pas puis d’un autre avant de me retourner pour me diriger vers le rayonnage des romans de SF et d’horreur. Malheureusement, je heurtai du pied une chaise, ce qui rendit un son sourd dans la grande salle inoccupée. Je me figeais en mordillant nerveusement ma lèvre inférieure, espérant qu’il ne m’ait pas entendue.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Naoto Yukinojo

Masculin
Messages : 591
Kamas : 5574
Date d'inscription : 04/07/2014
Humeur : Aléatoire ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: [RP abandonné] Le Transperçeur [Anko Iwanishi] Jeu 6 Nov - 0:45

J’appréciais ce que vous appeliez les fantômes, les spectres, les esprits… Je les appréciais car bien que présent, ces âmes sont silencieuses mais curieuses aussi. Certaines de ces âmes se démontraient bruyantes, mais l’effort étant important, il était plus rare d’observer une âme bruyante qu’un humain bruyant. Les êtres apprécient persistés dans un état de repos comme les objets.
Je continuais mon cycle en laissant derrière-moi une nuée de ces lamelles de feuilles empilées. Il y avait des choses connues, comme des choses inconnues. Des définitions étranges traitaient « d’émotions » et de « sentiments ». J’avais connaissance que c’était là des réactions et des choses observables avec netteté chez les humains, je ne connaissais malheureusement rien de plus à ce sujet. L’Humain est bien étrange. Des fantômes et des spectres continuaient à rôder comme à leurs habitudes. C’était avec leur regard qu’ils me fixaient comme étranger. Je les observais, mais tant qu’ils n’agissaient pas de façons déviantes, je ne les regardais pas. Un son retentit et je détournais le regard sur Anko Iwanishi qui possédait d’après vous un pouvoir d’invisibilité. Elle semblait « touchée » par la perte de ces parents, ces pensées semblent dirigées vers un être du nom de Ryusaki Kokori. Naoto Yukinojo l’avait rencontré lors de son examen et il possède d’après vous, le pouvoir de modifier les éléments pour qu’ils deviennent ce qui adule : la nourriture en ce sens-là. Naoto Yukinojo le considère comme « étrange » à cause des actions qu’il considère comme illogique ou qu’il n’arrive pas à suivre.

D’après ce que je vois, elle possède d’autres liens avec des personnages que connait Naoto Yukinojo. Si je suis les rouages, elle devrait avoir évolué depuis le temps. Elle doit aussi pensée que je suis Naoto Yukinojo, mais ceci est faux. L’Humain de ce temps-ci est facile à percevoir.
Les esprits omniscients prennent un temps considérable qui manifeste leur complexité : je ne devrais pas m’attacher à l’analyse des Humains, je devrais m’attacher au jugement que je dois exécuter.
Moi-même j’éprouve encore une évolution quant à l’apprentissage du langage Humain. Même après ce temps, il reste des choses.
Une chose que je me dois de réaliser prochainement : l’interaction entre les êtres. Nous ne sommes que deux selon votre regard alors j’allais saisir l’occasion. Je laissais tomber une nouvelle fois un dictionnaire de ma main puis je me stoppais avant de m’approcher d’Anko Iwanishi. Je restais à une distance de 280 centimètres. Sans l’ombre même d’une perturbation, je disais à elle.

-Je ne suis pas Naoto Yukinojo.

Surprenant mais intéressant. J'avais ici la même voix que Naoto Yukinojo.

════════════════════
L'étrange souffle d'une étreinte...
Naoto => color=#336600/color
Astaslal => color=#993300/color
Zaulphir => color=#ff9900/color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [RP abandonné] Le Transperçeur [Anko Iwanishi]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

[RP abandonné] Le Transperçeur [Anko Iwanishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-