Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mar 21 Oct - 13:50



Sous un ciel magnifiquement étoilé...

Avec Haruna Nanami et Naoto Yukinojo


Je soupire en silence. Je suis préoccupée en ce moment. Non, pas par les cours comme vous pourriez l'imagine. Cela fasait presque une semaine que j'avais commencé mes études en classe de 3éme année à Tadakai. Et surprise j'étais la seule canadienne ! Comme par hasard... Enfin canadien ou pas toujours est il que je ne parle avec aucun membre de ma classe. Des amis non merci ! Des souvenirs du visage de la petite Marianne en sang à cause de mes griffures me reviennent en tête. Non il vaut mieux pour leur propre sécurité qu'il ne m'approche pas et ne me cherche surtout pas. De toute manière personne ne s'était montrée très amicale avec moi, il faut dire aussi  que je ne faisais rien pour. Je mange seule et plus généralement j'aire seule ou presque. De temps en temps quand je suis dans mes 'bons' jours, je tolère la présence de mon familier, Soren. Après réflexion, j'ai remarqué que nous avions quelques points communs mais là n'est pas le sujet. Et en classe avec les professeurs c'est pareil, je me met dans un coin de la classe, seule et ne manifeste aucun signe de vie. Participer non merci. Qu'est que cela m'apporte de dire une réponse à  voix haute ? Le principale est que je sache répondre c'est tout ce qui m'importe. Je ne suis pas du genre à bien vouloir me faire remarquer par les professeurs loin de là. D'ailleurs, je ne me gène pas pour leur faire comprendre, plus au moins correctement de ne pas m'appeler Katarina...  Mais n'allez pas croire que je passe mon temps dans la lune, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots avec mes pouvoirs. Non, j'écoute attentivement tout de nouveau qui nous est appris. Même si tout mes cours ou presque sont en japonais langue que je déteste ! Fort heureusement qu'au moins une fois par jour, j'ai cours d'anglais, là où certe je m'ennuie mais je n'entends pas cette affreuse langue et retrouve mon cher alphabet. Ainsi ayant écouté attentivement et ayant une excellente mémoire je connais déjà mon cour. Pratique lorsqu'on a envie de faire autre choses quand vient la dernière sonnerie, que de réviser. Non, ce ne sont pas les débuts de mes études dans cet établissement japonais qui me préoccupe même si je suis affligée de devoir porter un uniforme scolaire avec un 'jolie' ruban orange ne me réjouit guère. Rah ! Je déteste cette couleur !

Vous pourriez aussi croire que j'étais encore perturbée par mon changement totale de vie. Non. Ce sentiment d'abandon était passé après quelques larmes de rages, en toute discrétion évidemment. Hors de question que je paraisse faible devant qui ce soit ! Mais la haine pour mon père, elle est toujours là. Croyais moi je ne lui pardonnerais certainement pas de si tôt. Du jour au lendemain, il s'était débarrassé de moi en m'expédiant à l'autre bout de la planète, prétextant qu'il m'envoyait dans la meilleure école du monde parce que c'était là qu'il avait étudié !  Qu'est ce que vous feriez à ma place ? Enfin, cela ne viendra qu'ajouter une braise au feu haineux qui brûle en moi... Et c'est d'ailleurs pour apaisé cette haine que je suis venu ici, pour observer le ciel comme j'aime le faire chaque soir chez moi enfin en partie.

Je lève les yeux au ciel. Il est magnifique ce soir. Ordinairement dans une ville de la taille de Nara, le ciel n'est pas aussi dégagé. En voyant le lieu dans lequel est planté l'école, j'avais perdu toute chance de pouvoir observer le moindre étoile ici, dan ce lieu maudit. J'avais bien crus que durant toute mon année, oui car mes parents n'ont pas mentionnés de retour pendant les vacances, je serais privée d'une de mes passions, l'observation des astres. C'est d'ailleurs ce qu'il s'était passé cette semaine et alors que j'avais perdu tout espoir de pouvoir observer celles qui sont chère à mon cœur, je les ai aperçu. Imaginez ma surprise lorsque j'ai vu les petites flammes des objets céleste briller dans les cieux. J'ai immédiatement ressentit l'envie irrésistible d'aller les observer d'un meilleur point de vue que la fenêtre près de mon lit, motivée par cette impression qu'un tel spectacle ne se reproduirait pas de si tôt. Alors que la chambre était plongée dans le noir complet, je m'était servi de l'ombre de mon lit pour arriver dans celle de notre porte me permettant ainsi de gagner le couloir. Ayant prévu le coup, je n'avais pas revêtu mes affaires de nuit mais une longue robe noire comme j'aime beaucoup en mettre dans ce contexte nocturne. Avec ma peau blanche elle me donne des allures de spectre.

Pour observer le ciel nocturne, j'avais d'abord songé à monter sur le toit du pensionnat mais lorsque j'avais compris en voyant deux jeunes élèves s'embrasser que je ne serais pas seule, j'avais vite rebroussé chemin. En errant dans l'établissement toujours de manière discrète grâce aux ombres, j'avais trouvé un endroit parfait. Une terrasse extérieur aménagée au 3 éme étage. Pour la rejoindre il m'avait suffit d'escalader le mur et le balcon arrondie sur lequel elle se trouvait. Ma robe ne me gênant nullement dans mes mouvements, je suis habituée à la porter. Et puis je peux toujours m'aidait des ombres en cas de besoin même si je sais ce que je risque à le faire...

Voilà, comment je me suis retrouvée ici, seule. A observer le ciel nocturne accoudée au balcon arrondie. Et quel spectacle ! Les cieux sont magnifique, les étoiles brillent de milles feu ! J'en ai pleins les yeux, je me voi même esquisser un sourire. C'est incroyable ! Je crois que je me lacerais jamais de les regarder et puis sachant que dans un tel lieu on ne viendrait pas me déranger, je peux bien y rester aussi longtemps que je le souhaite. Quitte à rester la toute le nuit...

J'ai tout de même un pincement a cœur, je n'arrive à reconnaître aucune étoile. Au Japon j'ai perdu tout mes repères. J'arrive tout de même à associer des étoiles entre elles mais impossible de reconnaître la moindre constellation. Je me mets alors à la recherche d'Orion, ma constellation préférée. Je la lève la tête encore plus haut, le douleur ne me gène nullement. Je suis bien obligée à cause de l'arbre qui me masque une partie du ciel en se tenant devant le balcon. Je scrute une partie de la voix lactée à la recherche des trois Rois, caractéristiques qui me permet de reconnaître ma chère constellation, sans succès... Pire, je tombe sur la lune réduite à un fin croissant blanc,  là comme pour me rapeller que l'enfer était tout proche. Ce n'est qu'une question de temps... Je baisse la tête et c'est à ce moment là que je soupire.  Et ce n'est pour aucune des deux raisons que je vous ai énumérer plus haut. Non si je suis préoccupée c'est parce que la lune noire approchée. Le fin morceaux de lune est là pour me le rappeler.

"La lune noire approche..."Murmurais-je en français comme pour moi même.

Oui demain  j'entrerais en enfer et je n'étais pas sûr d'en ressortir... 

Petites infos':
 

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Naoto Yukinojo

Masculin
Messages : 591
Kamas : 5208
Date d'inscription : 04/07/2014
Humeur : Aléatoire ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mar 21 Oct - 15:56

«- J’ose espérer que tu te lèveras dans les cinq prochaines secondes avant que mon pied ne t’expédie au quatrième ciel, BIZUT ! »

J’ouvris les yeux avec stupeur, prenant repère de mon emplacement par rapport au plafond. J’étais blotti dans le drap de mon lit, entendant vaguement mon camarade de chambre roupiller. Durant un instant, j’avais perdu mes repères, le choc d’un réveil brusque m’ayant bouleversé. Que s’était-il passé ? Mes pensées se tendirent vers la veille et j’avais le souvenir de mon séjour à Hybriland, le visage d’un ange que j’avais rencontré me remontait aux visages ainsi que les évènements qui suivirent. J’avais aussi le souvenir d’être rentré sain et sauf à Tadakaï et… Attendez… Il n’y avait pas eu une voix qui m’avait parlé tout à l’heure ? Je me figeais, écarquillant les yeux et lentement je me tournais à chaque coin de mon lit. Il n’y avait personne… Mon regard vint s’accrocher à la fenêtre qui, dans sa grande générosité, m’offrait un cadre vers le ciel marqué d’étincelles.

Un sourire espiègle sur les lèvres, je me démêlais de ma couverture et je me levais en douceur. Mon ami-loup devait posséder des sens aiguisés, je ne voulais pas prendre le risque de le réveiller… Je m’approchais de l’armoire et je troquais mon pyjama contre l’uniforme du pensionnat, récupérant ma casquette marine mais ne conservant qu’une chemise blanche pour le haut. Mes chaussures, je sortais ensuite, refermant en douceur derrière moi. La nuit, je faisais beaucoup de balades nocturnes et cela depuis longtemps… Aussi longtemps que j’avais côtoyé mes précieux amis qui n’étaient plus à mes côtés, ici…
Aujourd’hui pourtant, je sentais au fond de moi que les choses étaient différentes. Je me sentais espionné et surveillé, quelque chose se trouvant à la terrasse m’attirait de la même façon. Comme s’il y avait un coup monté, je savais que je n’avais pas le choix dans un sens.

J’avançais en discrétion dans les couloirs, glissant sur les murs et prenant le chemin pour le troisième étage. Je n’avais eu de difficulté à avancer, il n’y avait pas de surveillant on dirait… Mais, j’avais le vague souvenir d’avoir vu une ombre se déplacer et me regarder pendant mon avancé, c’est pourquoi j’avais accéléré le pas entre temps… Ce n’était peut-être qu’une sensation après tout, mais dans un monde aussi magique, il ne vaut mieux pas prendre les détails à la légère.
Enfin qu’importe. Je voulais continuer à observer les étoiles, même sans leur présence, même sans eux, en souhaitant qu’ils fassent de même et que nos liens ne se détruisent pas malgré la distance entre mes amis et moi.
J’atteignis ma destination, je pénétrais sur la terrasse… Je souriais à nouveau en voyant que les étoiles étaient aussi présentes que sur le toit. Je fis quelques pas en avant, le visage en l’air et l’esprit en admiration et en effervescence devant ce spectacle quotidien. Je continuais à avancer, je continuais à avancer… Je m’arrêtais. Je vis alors quelqu’un qui semblait aussi admiratif des étoiles que moi et quelqu’un d’autre proche de l’arbre… Brusquement, la peur s’empara de moi.

Je savais que cette personne, cette fille était plus âgée que moi… De dos, c’était la seule constatation que j’arrivais à faire. La peur était là car j’avais la vive sensation qu’elle pouvait être un membre du comité de discipline ou des surveillants de l’établissement qui, malheureusement pour moi, serait venue prendre l’air. Je me figeais, je ne pouvais pas rebrousser le chemin et j’espérais seulement qu’elle ne m’avait pas vue.
Mon regard se dirigeait vers le personnage qui semblait être un adulte et qui se trouvait derrière l’arbre, j’espérais qu’il ne m’avait pas vu mais aussi étrange que cela, je ne voyais personne à présent. Peut-être était-ce la sensation de peur qui déformait ma vision ? Je secouais alors mon visage, mon visage restait encré dans la frayeur. Si elle se tournait vers moi, tout dépendrait de sa première phrase… A ce moment-là, je saurai que je devais soit m’enfuir, soit resté.


Observatrice et sans aucune chance d’être vue, il m’avait demandé de rester dans les parages pour prêter main-forte en cas de besoin… Je me demandais bien ce qu’il prévoyait notre bon cher. Je me léchais les pattes avant en attendant que notre théâtre ne démarre, il était si protecteur… Hé hé hé !

════════════════════
L'étrange souffle d'une étreinte...
Naoto => color=#336600/color
Astaslal => color=#993300/color
Zaulphir => color=#ff9900/color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Haruna Hatsuki

Féminin
Messages : 303
Kamas : 5276
Date d'inscription : 19/01/2014
Humeur : Joyeuse
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Lapine Gourmande ~
Lapine Gourmande ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mar 21 Oct - 16:39

Sous un ciel magnifiquement étoilé ...

Feat Kat' Black & Naoto Yukinojo

- C’est pas vrai! Où c’est qu’il pourrait bien être?

La nuit était tombée depuis un bon moment. Depuis deux ou trois heures peut-être. A vrai dire je n’avais pas vraiment fait attention. Après les cours j’avais été entrainée encore une fois par mon envie de dessiner. Et comme toujours je cherchais le meilleur endroit où je pourrais faire le plus beau dessin ! J’ai alors scrutée tous les recoins de Tadakai en quête d’un lieu que je trouverais magnifique. Voyant qu’il commençait à se faire tard. Je suis alors allée mangée à la cafétéria et en revenant je remarquai que je n’avais plus mon crayon à papier ! J’avais beau chercher dans les moindres recoins de la chambre, impossible de le retrouver. Paniquée, je pris Locky avec moi et sortis de la chambre malgré que mes camarades de chambres me criaient que je le retrouverai demain et qu’il était tard. Mais j’étais trop attachée à cet objet. C’était un crayon certes, mais pour moi il représentait beaucoup. Sans lui, je ne pourrais pas m’exprimer comme je le souhaite. On pourrait me dire que je peux toujours en prendre un autre mais je n’en n’avais pas envie.

C’est alors sous un ciel étoilé que je revenais sur mes pas avant de rentré au dortoir. Longeant d’abord les extérieurs comme le jardin, ou le lac pour ensuite atterrir dans des lieux plus scolaires. Je fouillais tous les étages, toutes les salles de classes. Je vérifiais tout endroit possible même là ou je n’étais pas allée. Je commençais à perdre espoir, et l’idée de savoir qu’un de mes crayons étaient resté quelque part dans Tadakai ne me rassurait pas plus. Et si quelqu’un le retrouvait ? En général quand on trouve un crayon on ne l’emmène pas aux objets trouvé pas comme un journal ou autre. Là si quelqu’un le trouvait il le garderait pour soi pour écrire ou dessiner. Peut-être même que cet élève mâchouillerait mon précieux crayon. Hiii cette idée me faisait froid dans le dos.

Désespérément je montais les marches pour le troisième étage.  Un petit coup d’œil dans une salle puis dans une autre allant même aux toilettes. On ne sait jamais, il a pu glisser et rouler jusqu’au toilette ! J’espérais juste qu’il ne soit pas… Dans ceux des garçons. Le souvenir de la fois où j’étais rentrée accidentellement dans les toilettes des garçons me revint amèrement à l’esprit. Je secouai la tête pour faire partit ce souvenir aussi horrible soit il.

Le dernier endroit que je n’avais pas regardée était la terrasse. C’est vrai que j’étais restée pas mal de temps là bas, et si je me rappelais bien c’était ici que j’avais fait mon dernier dessin. Ah moins que c’était près du lac ? Ou dans la cours ? Je ne m’en souvenais plus, et ce n’était pas le moment de me creuser la tête pour savoir où es-ce que j’avais fait mon dernier dessin. J’ouvris la porte menant à la terrasse et vit au sol… Mon crayon ! Enfin ! Je l’avais retrouvée ! Je me précipitai pour le ramasser et mon sourire s’élargissait de plus en plus. J’étais soulagée de l’avoir retrouvée !

Je sentis la présence de quelqu’un… Même de plusieurs personnes. Je levai la tête et vit deux ombres. Mince ! Ca doit être des surveillants ! J’avais du mal à cerner les visages des deux personnes. Je pouvais juste constater qu’il s’agissait d’un garçon et d’une fille. Pourtant pourquoi avais-je l’impression de reconnaitre quelqu’un parmi eux ? Mon imagination ? C’était plausible.
Je me relevai et tenant mon crayon entre mes mains je reculai doucement pour ne pas me faire repérer. Ils ne c’étaient pas retourné alors je présumais qu’ils ne m’avaient pas entendu. Un pas en arrière, puis un deuxième, et…
Je marchai dans un caillou, et celui-ci me fit glisser et je tombai lourdement au sol. Non ! Ils ont du m’entendre ! Me cachant derrière mon crayon comme une idiote en rougissant je dis :

- Je… Je suis désolée ! J’avais perdue mon crayon alors je… Je vais rentrée alors…

Je restais là les yeux fermés à attendre une réponse…



════════════════════

Merci à Alysse pour ce kit :3 *câlin*

Cadeaux reçu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mer 22 Oct - 14:45



Sous un ciel magnifiquement étoilé...

Avec Haruna Nanami et Naoto Yukinojo



Je suis venue ici observer les étoiles, seule. Soren n'est pas là. Lorsque j'étais partit, monsieur, qui est pourtant une créature nocturne dormait comme un bébé dans son nie. Nie qu'il s'était aménagé sur ma table de chevet. Poussant au passage, pour ne pas dire mettre à terre, mes affaires. Heureusement pour lui que quand j'avais découvert les branchages j'étais dans mes bons jours... Enfin de toute manière ce n'est pas plus mal. D'accord maintenant j'accepte sa présence mais cela ne veut pas dire que je veux l'avoir tout le temps dans les pattes. Il doit comprendre que je tiens à ma solitude. Et c'est dans des moments comme celui-ci que j'aime la retrouver.

Ce soir le ciel est magnifique, malheureusement je ne pourrais en profité pleinement. Au Japon, je suis totalement désorientée impossible de reconnaître la moindre constellation ni étoile. Je me mets alors à la recherche d'Orion. En vain. Pire, mon regard ampli d'étoile tombe sur la maigre partie visible de la lune. Un fin croissant présent dans le ciel, brillant d'une faible lueur blanchâtre, là pour me rappeler que la lune noire se tiendrait demain soir. Je soupire et rive mon regard au sol quelques instants. Moment où mes pensées traversent mon esprits, je parle en français pour moi même mais à voix base. Y songer n'y changerait rien, je devrais affronter cet enfer, seule comme à chaque fois que vient ce jour maudit. Et me préoccuper ainsi ne m'aiderait pas. Une seule solution ne pas y penser. De toute manière, je sais ce que je dois faire, n'en parlons plus. Je relève à nouveau mes yeux aux ciel. Hors de question que je gâche cette soirée magnifique à être préoccupé ! Un ciel comme celui là même si je ne reconnais aucune de ses occupantes, je suis sûr que dans une ville comme Nara, je n'en verrais pas deux.

Une légère brise nocturne fait virevolter les feuilles de l'arbre trônant devant le balcon arrondie sur lequel je m'accoude. Ce petit souffle fait également légèrement virevolter le bas de ma robe. Mes oreilles de chat se tournent vers l'avant pour mieux capter les sons produit par le vent. Avant de revenir légèrement en arrière pour entendre autre chose, je ne m'en préoccupe pas. Le bruit est léger, je suis sûr qu'il ne s'agit que d'une feuille tombée sur la terrasse. Et puis, j'étais surtout à nouveau plongée dans les cieux pour me rendre compte de ce qu'il se passe derrière moi. Lorsqu'un bruit plus fort attire mon attention. Aussitôt mes oreilles de chat se tournent au maximum en arrière, c'est à dire qu'elles sont de profil. J'entends un craquement et un bruit de chute. Pas de doute possible, je n'étais plus seule. J'avais encore été trop sûr de moi. Un jour cela me fera défaut...

Aussitôt le craquement entendu, je me retourne. Mes yeux de chat violets poison luisant à cause de la pénombre analyse la situation en un temps record. Il se pose d'abord sur la personne la plus proche, un jeune garçon à qui je donne la quinzaine portant une sorte de casquette couleur bleu marine. Drôle de chapeau. D'après ses traits asiatiques je peux en conclure qu'il s'agit d'un japonais. Mais c'est surtout la couleur de ses cheveux qui m'intrigue, un vert virant sur le gris. Cela est bien étrange. Serait-ce les lueurs nocturnes qui modifient leur vraie couleur ? En ce qui concerne celle de ses yeux, je ne peux pas la voir d'ici. Il n'est pas armé mais il s'agit d'un mage alors il faut toujours craindre une attaque magique surtout que je ne sais pas de quel don dispose l’inconnue.

La fille, le deuxième inconnu. Si j'en crois sa posture à terre, c'est elle qui a provoquée le bruit de chute. Mon regard se pose sur elle au moment où elle s'écrit complètement paniquée en japonais:

-Je… Je suis désolée ! J’avais perdue mon crayon alors je… Je vais rentrée alors…

Elle tient un crayon à papier il me semble dans les mains et le place devant elle comme pour se protéger. Mais qu'espère t'elle ainsi ? M'étons ça sur le compte de la peur. Mais fermer les yeux çà c'est une erreur ! A moins qu'elle ai une grande capacité d'écoute, je ne vois pas comment elle pourrait sans sortir en cas d'attaque. Je lui donne mon age, 16 ans. Elle aussi est une mage. Et tout comme le jeune garçon, je dois me méfier d'elle. Mais en vue de son comportement, je pense que c'est surtout le garçon à la casquette marine que je peux craindre. A moins que la fille aux cheveux roux ne soit une excellente commédienne et fine stratège.

Je mets quelques secondes à avoir ces réflexions. Aussitôt les paroles de la jeune fille prononçaient, je disparais dans l'ombre de la terrasse sur laquelle j'étais. J'entre dedans comme-ci je venais de tomber dans un trou. Je laisse le soin au japonais aux cheveux à la couleur étrange lui répondre. Je ne compte pas m'attarder ici je ne peux y être seule. Pourtant une fois dans l'ombre je ne me téléporte pas ailleurs. Non en réalité ma curiosité me fait défault. Je veux voir comment la situation va évoluer et surtout comment ils vont réagir face à ma soudaine disparition. Oui même les grands solitaires on le droit de s'amuser. Et j'espère aussi le plus fort possible qu'ils ne vont pas s'attarder ici pour que je puisse à nouveau sortir.

Comme je suis devant l'entrée ou la sortie de l'ombre c'est comme vous voulez, je prends soin de fermer les yeux. Il s'agit d'une sorte de miroir qui prend la forme de l'ombre et reflète la réalité extérieur. Quand je suis dans une ombre impossible de savoir que j'y suis pour les personnes à l'extérieur la seule chose qui peut me trahir sont mes yeux. C'est la seule chose visible lorsque je suis devant la sortie. De l'autre côté ils apparaissent comme deux yeux violet luisant. Ce qui peut faire peur lorsque l'on voit cela par terre dans une ombre. Et je ne voudrais pas les terroriser d'avantage...

Pour le moment j'écoute attentivement ce qu'il se passe. Je les rouvrirais dans peu de temps je pense, selon l'évolution de la situation...





© Joy
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Naoto Yukinojo

Masculin
Messages : 591
Kamas : 5208
Date d'inscription : 04/07/2014
Humeur : Aléatoire ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mer 22 Oct - 15:32

Les yeux écarquillés et la mâchoire serrée, je fis tout d’abord un premier pas en arrière… Un second pas en arrière… Peut-être que finalement, je réussirais à m’en sortir sans soucis et que ma discrétion était un peu plus grande que je ne le pensais ? A peine j’entamais ma longue démarche discrète pour revenir sur mes pas à reculons qu’un bruit juste derrière-moi me fit brusquement sursauter et lâcher un léger gémissement. Je me figeais un instant, tout comme si je venais de me faire poignarder, de me faire avoir… La fille qui était là-bas s’était retournée par la même occasion, je crois que j’étais définitivement fichu. Quoique ? Lorsque j’observais sa réaction qui ne semblait démontrer aucune surprise ou volonté de m’offrir une punition, j’ai regardé plus en détail son visage. Elle était jeune, elle devait être une élève… Mais rien ne retirait le fait qu’elle soit peut-être aussi membre du comité de discipline. Je commençais alors à chercher peut-être un moyen de fuir, mais j’étais pris en sandwich. J’eu alors comme un sourire signifiant bien que j’aimerai un peu pitié pour mon châtiment.

Une voix retentit derrière-moi malgré tout. Une voix qui démontrait comme une peur face à une sentence irrévocable, une voix qui… Que, je connaissais ? Mon visage se remplaçait par une interrogation et je me tournais. Je vis alors une fille allongé sur le sol et semblant prier avec au premier plan un crayon… A moins qu’elle se protégeait avec un crayon ? Je n’en avais aucune idée, mais je votais pour la prière. Mes yeux toujours accablés, je concentrais mon regard vers le visage de celle-ci et je perçus Haruna. J’eu alors un grand sourire, tandis que je faisais dos à l’autre fille que j’avais complètement oublié sur le moment. Je m’abaissais alors lentement jusqu’à être un genou à terre et je posais délicatement ma main sur l’un de ces avant-bras. Je m’approchais alors et je lui chuchotais :

-Haru’… C’est moi, Naoto, ouvre les yeux.

Et je souris encore un peu plus. Lorsque j’avais pensé que c’était étrange de se voir soi-même… J’avais de plus en plus l’impression que tous les deux ont se ressemblaient et que nous connaissions les mêmes réactions. Je penchais légèrement la tête sur le côté avant de me secouer pour éviter de rêver éveillé. Je me décidais alors de l’aider à se relever avant de lui demander :

-Pourquoi est-ce que tu cherchais ton crayon à une heure pareille ?

Je me tournais alors vers l’autre fille pour m’excuser de ce dérangement et… Où était-elle ? Je regardais alors de gauche à droite… Personne. J’avais encore une hallucination ? C’était peut-être mes activités récentes qui me mettaient à mal, mais… Quand même, je n’aurai pas pensé avoir des hallucinations. Il y avait beaucoup d’ombre, alors je pouvais penser que c’était normal. Mon pouvoir devait commencer à me révéler une autre vision du monde que je concevais. J’étais néanmoins réellement surprit et je ne m’étais pas empêcher de dire en cherchant du regard :

-Lorsque j’étais arrivé ici… Je croyais avoir vu deux personnes. Il y en avait une sur la gauche je crois, mais elle a disparue et… Celle de tout à l’heure qui a aussi disparue.

Instinctivement, je me rapprochais d’Haruna. L’inquiétude en même temps que la peur commençait à me prendre. J’espérais bien que tout n’avait pas été qu’hallucination et que peut-être, elle aussi elle avait vue quelqu’un d’autre…

════════════════════
L'étrange souffle d'une étreinte...
Naoto => color=#336600/color
Astaslal => color=#993300/color
Zaulphir => color=#ff9900/color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Haruna Hatsuki

Féminin
Messages : 303
Kamas : 5276
Date d'inscription : 19/01/2014
Humeur : Joyeuse
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Lapine Gourmande ~
Lapine Gourmande ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mer 22 Oct - 22:30

Sous un ciel magnifiquement étoilé ...

Feat Kat' Black & Naoto Yukinojo

J’étais fichue ! J’étais prise au piège ! Bizarrement je n’entendais pas un bruit. Peut-être qu’ils ne m’avaient pas entendus ? Non ça ne doit pas être ça. J’ai du probablement me trompée. Peut-être que les personnes présentes étaient comme moi des élèves. Mais alors ils avaient grillés le couvre feu comme moi? Ils devaient surement penser que j’étais un membre du conseil de discipline…

Alors que j’étais toujours “cachée” derrière mon crayon je sentis quelque chose de chaud se poser sur mon bras. C’était une main. Je levai la tête et ouvris doucement pour découvrit très vite à qui appartenait cette main. Ses yeux semblables aux miens, je les reconnaîtrais entre mille. Et ce visage qui m’était familier ainsi que sa voix. C’était Naoto. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Je fus rassurée de le voir ici même si je me demandai pourquoi il était là. Il m’aida à me relever tout en me demandant pourquoi je cherchais mon crayon à cette heure ci. Après l’avoir remercier, je ne pus m’empêcher de rigoler un peu avant de lui répondre.

- Ahah en fait… J’ai un peu paniquée et vu que je tiens énormément à mon matériel de dessin alors je ne pouvais pas dormir en sachant qu’un de mes crayons se trouvait ailleurs que sur mon bureau…

Je tournai alors la tête pour regardé la seconde personne que j’avais vu. Mais… Il n’y avait plus personne ! J’avais rêvée ? Pourtant j’étais sure qu’il y avait quelqu’un d’autre ! Et Naoto semblait penser la même chose que moi. Es-ce les effets de la lune qui nous provoquait des hallucinations ? Cela m’étonnerait beaucoup.
Je reculai un peu en posant mes mains sur l’épaule de Naoto, je sentais les membres de mon corps se mettre à trembler. Je m’approchai de l’oreille de Naoto et lui chuchota :

- Tu… Tu crois qu’il y a un fantôme ?

L’hypothèse du fantôme je n’y croyais guère mais après ce que je venais de voir… Et puis il y avait aussi le fait que Naoto avait vu la même chose que moi.
Je lâchai l’épaule de Naoto et m’approchai doucement vers l’endroit où j’avais vu la personne. A pas de chat, je m’approchai comme si je marchai dans le noit en tendant la main. Celle-ci tremblait toujours un peu. Ma deuxième main était posée sur mon cœur et j’essayais de calmer mes battements qui s’accéléraient. Avalant ma salive je me mis à prononcer quelques mots.

- Il… Il y a quelqu’un ?

Je ne m’attendais pas spécialement à une réponse, j’avais juste besoin de savoir si Naoto et moi avions rêvé ou si ce que l’on avait vu était bien réel.



════════════════════

Merci à Alysse pour ce kit :3 *câlin*

Cadeaux reçu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Dim 26 Oct - 10:25



Sous un ciel magnifiquement étoilé...

Avec Haruna Nanami et Naoto Yukinojo



J'écoute face au miroir de l'ombre le moindre fait et geste des deux inconnus. Toute mon attention est focalisée sur "l'autre côté". Je dois bien l'avouer j'avais complètement baisé ma garde ici dans le monde des ombres. Je suis sûr qu'il n'y avait aucun Maître des Ombres dans cet établissement. Sinon je m'en serrait forcément rendu compte. Nous avons tous la même altitude, faire en sorte d'être toujours à proximité d'une ombre... Il n'y a donc aucunes chances, j'en mettrais ma queue à coupée que personne ne tomberait sur moi ici. Aucun danger donc pas besoin de garder une oreille attentive en cas d'attaque venant de par ici...

Silence totale. Se seraient ils enfuit ? Impossible, j'aurais entendu leur pas. Alors quoi ?! Enfin j'ai une réponse lorsque des bruit de pas d'un des deux mages bref me parviennent, certainement ceux du jeune garçon vu l'éloignement. Ils avaient étés trop court pour que j'en conclut qu'il s'était enfin. Non il s'était rapproché de la fille. Se connaissent ils ? J'ai ma réponse lorsqu'une voix masculine perce le silence à nouveau établit:

-Haru’… C’est moi, Naoto, ouvre les yeux.

J'avais vu juste. Et cette simple phrase m'apprend une chose. Le prénom des deux inconnus. Que les noms japonais sont étrange. Quoi que il peut très bien également s'agir de leur nom de famille. J'avais entendu dire qu'au Japon les élèves s'appellent par leur nom de famille, les prénoms étant considérer   comme trop intime. Mais je n'ai pas eu l'occasion de vérifier cette hypothèse, ces derniers jours depuis que je suis au Japon. En faite c’était plutôt le contraire. Alors restons sûr ma première hypothèse.

J'écoute attentivement la suite de la conversation. Je n'apprends pas grand chose de plus, mis à part que la jeune fille doit être une grande dessinatrice pour venir rechercher son crayon à une heure pareil. Enfin je crois que je peux la comprendre. Ce sont  ses affaires ont y tient. On a pas vraiment envie que quelqu'un les trouve. Croyez moi il y a une chance sur mille qu'elles tombent dans des mains bien attentionnées... Le premier qui aura le malheur de jouer au foot avec un de mes livres aura du soucie à ce faire croyez moi ! Je sors mes griffes quelques secondes avant de les rentrer en imaginant la scène. Enfin cela m'étonnerait beaucoup que j'oublie un de mes livres ou une autre de mes affaires. Je ne suis pas du genre tête en l'air. Enfin je ne devrais pas parler trop vite. Ces derniers temps je m'étais montrée trop sûr de moi et çà c'était retourné contre moi trop souvent. La preuve je suis ici...

Lorsque les deux amis, oui, c'est comme même plus jolie qu'inconnus. Et puis je suppose qu'ils le sont. N'est ce pas çà l'amitié ? Aider l'autre et lui parler en toute confiance ? Je suppose. C'est que je n'y connait pas grand chose... Enfin ! Il serait peut être juste que je termine ma phrase. Lorsque les deux amis finissent enfin par en venir à moi. C'est qu'on ne voit pas tout les jours des gens disparaitrent ainsi.

C'est le jeune garçon qui me mentionne en premier:
-Lorsque j’étais arrivé ici… Je croyais avoir vu deux personnes. Il y en avait une sur la gauche je crois, mais elle a disparue et… Celle de tout à l’heure qui a aussi disparue.


Je décèle  un peu de peur dans sa voix. Je me surprends à sourire légèrement. C'est assez plaisant. La fille en rajoute:
-Tu… Tu crois qu’il y a un fantôme ? 

Un fantôme ? Euh d'accord j'avoue que c'est plaisant de faire peur mais je n'ai pas envie déclencher tout une rumeur d'établissement hanté. Déjà que je suppose que celle du monstre des bois débarquant du Canada est déjà bien assez. Lorsque j'entends des bruits de pas presque sourd.Je suppose qu'il s'agit "d'Haru".J'entends une démarche différente de celle du jeune japonais. Celle ci est plus légère. Mais que fait elle ? Pourquoi vient elle par ici ? M'aurait elle repérée ? Impossible ! Ah moins qu'elle ne soit elle aussi un Maître des Ombres. Ce qui en fait quelqu'un de très intéressant à mon égard. Les pas s’arrêtent pile devant moi enfin c'est à dire sur l'ombre dans laquelle je suis. S’apprête-t-elle à rentrer ?

-Il… Il y a quelqu’un ? Lance t-elle d'une voix appeurée.

Je suis un peu déçu.  J'ai ma réponse. Elle n'est pas comme moi. J'aurais dû m'en douter. Je sais très bien que je ne trouverais personne comme moi ici. Je ne devrais pas continuer à espérer, l'espoir n'attire que la douleur. C'est alors que les paroles de ma mère me reviennent en tête. "Tu sais Katarina ce n'est pas parce que tu n'as jamais ressentit le besoin d'amitié que tu n'en a pas réellement besoin. Ma fille tu serras malheureuse si tu ne change pas. La solitude ne te rendra pas heureuse. Là-bas tu comprendras ce que je veux te dire. Promets moi d'essayer ?" Et comme une idiote j'avais répondu oui. Elle est drôle. Comment veux t'elle que je me fasse des amis. C'est censser  vous comprendre non ? Enfaîte je ne sais pas très bien... Hors je ne crois que je ne trouverais personne qui le puisse...

Je chasse ces mauvaises pensées de mon esprit. Pourquoi est ce que je me demande tout cela ? Je n'ai pas besoin d'ami ! Surtout pour apprendre qu'on me trahit dans mon dos. Ça non merci ! On n'est jamais trahit par soi-même alors autant rester seul ! Combien de temps suis-je restée enfermer dans mes pensées mouvementées ? Il faudrait tout de même que je réponds à cette fille du même age que moi. Est elle toujours là ? Oui j'entends toujours sa respiration. Il ne devait pas s'être passé autant de temps que je ne le pensais. Peut être seulement quelques secondes au bout du compte ?

"Yes..." Dis je simplement dans une de mes deux langues natales.

C'est à ce moment en prononçant mes paroles que je choisi de rouvrir les yeux. Et de laisser comme seul signe de ma présence apparaître mon regard violet luisant de chat. Je crois entendre ma conscience ou pire Soren me dire que ce que je fais est mal. Mais quoi ?!  Je réponds simplement à sa question. Et en toute bonne fois je lui donne une preuve de ce que j'avance. Où est le mal ? Quoi que les paroles auraient peut-être suffit...

Spoiler:
 



© Joy
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Naoto Yukinojo

Masculin
Messages : 591
Kamas : 5208
Date d'inscription : 04/07/2014
Humeur : Aléatoire ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Dim 26 Oct - 14:01

Même si les raisons qu’Haruna soit ici me rassurait ou plutôt, me rendait l’humeur moins terrifier, je ne pouvais m’empêcher de me questionner sur une chose : « Comment est-ce qu’on peut tenir à ce point à un objet ? ». Peut-être y avait-il une valeur symbolique à ce crayon comme moi-même avec ma casquette marine ? Pourtant, je le savais bien mais… C’était une mauvaise chose qu’accorder beaucoup d’importance à un objet. En sachant bien que nous étions nous-mêmes autopoïétiques, je pense qu’il était mieux de compter avant tout sur soi-même comme c’était nous qui produisons aussi bien ce que nous sommes que les œuvres que nous mettons en œuvre. S’exprimer par l’objet était bien une chose, mais notre vision ne devait pas rester linéaire et unilatérale. Et… Je n’avais pas envie d’imaginer si quelqu’un détruit son carnet que ce soit par mégarde ou par désir… J’espère qu’à mon tour je serai là pour elle, pour pouvoir la protéger et que mon pouvoir devienne autre que destruction uniquement.
Néanmoins, quand elle posait ces mains sur mes épaules, j’avais légèrement sursauté. Déjà que je n’aimais pas du tout la situation actuelle, il valait mieux éviter de ces placer ces mains sur mes épaules… Et comme elle tremblait, j’essayais de me convaincre de ne pas trembler à mon tour.

Le pire ayant été pourtant lorsqu’elle me demandait s’il n’y avait pas de fantôme. Mon visage semblait alors prendre une teinte un peu plus blanche et je commençais à trembloter… Non… P-Pourquoi un fantôme exactement ? Ce n’est pas comme si… ça-ça existait ?!
Elle lâchait alors l’emprise qu’elle avait sur moi, tandis que j’essayais de me rassurer… Je ne savais pas comment ni pourquoi elle avait eu ce courage remarquable et dont j’étais parfaitement incapable, mais elle s’était approchée jusqu’à le territoire des ombres et demandait même s’il y avait quelqu’un.
Alors, dans l’attente insurmontable et dans l’espérance même qu’il n’y ait aucune réponse, je n’avais pas bougé d’un pouce et je ne cessais de scruter les environs. Pourtant, le pire ayant été ce moment-là où, après plusieurs instants, un son émergea devant nous. Je crus y comprendre une réponse affirmative et je figeais alors. Accompagnant le tout, deux yeux terrifiants et comme luisants apparurent et nous regardaient. Je tombais alors à la renverse en me demandant bien s’il était courant que des fantômes ou esprits vengeurs se promènent ici. Je crus bien faire une crise cardiaque et j’étais bien surmonté par la terreur, mais…

Un souvenir vint à moi et finit par me calmer. La fille de tout à l’heure, celle que j’avais vu… Les mêmes yeux. L’intonation de la voix pouvait aussi correspondre. Hum… Non rassuré, je me rapprochais alors d’eux. Je ne savais pas comment réagir ni ce que je devais dire, alors je dis simplement ceci sous forme de question.

-Tu-Tu as le pouvoir de rentrer dans des objets ?

Je penchais alors le visage vers le ciel car quelque chose n’allait pas… Si ce n’était pas des hallucinations alors… Un… Deux… Trois… Quatre… Qui était la quatrième personne que j’avais vue ? Je détournais alors le visage sur le côté et je me dirigeais vers l’autre bout de la terrasse. Je m’avançais puis je m’arrêtais… Rien. Peut-être que c’était finalement seulement le fruit de mon imagination ? Je détournais le regard vers Haruna avec un air interrogatif.

════════════════════
L'étrange souffle d'une étreinte...
Naoto => color=#336600/color
Astaslal => color=#993300/color
Zaulphir => color=#ff9900/color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Haruna Hatsuki

Féminin
Messages : 303
Kamas : 5276
Date d'inscription : 19/01/2014
Humeur : Joyeuse
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Lapine Gourmande ~
Lapine Gourmande ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Dim 26 Oct - 22:15

Sous un ciel magnifiquement étoilé ...

Feat Kat' Black & Naoto Yukinojo

Je continuai à avancer tout doucement. Puis je m’arrêtai en posant ma main sur ma poitrine. J’avais entendu comme le son d’une voix. Une voix féminine, qui me parlait anglais. Pourquoi anglais ? Nous sommes au Japon ! La voix provenait d’une étrangère ? Elle devait comprendre notre langue puisqu’elle avait répondu à ma question. Pendant quelques instants je restais là, à  chercher autour de moi d’où venait la voix. Pourtant j’avais compris. Cette voix venait de la direction où je m’étais avancée. Pourtant je ne voyais personne. Un mage qui avait le pouvoir d’invisibilité, ou comme l’avait dit Naoto, un pouvoir où la personne pouvait rentrer dans des objets. D’ailleurs le seul mouvement que je pus faire après avoir entendu la voix c’était de me retournée regarder Naoto. Il avait été aussi surpris que moi, et le choque l’avait fait perdre l’équilibre. Mais en voyant son visage effrayé, je compris que ce n’était pas seulement à cause de la voix qui l’avait fait tomber au sol. Non, lorsque je me retournai, je vis une ombre avec… Des yeux, ces yeux étaient d’une belle couleur violette mais dans le noir, les yeux luisait à en faire peur. Ces yeux nous fixaient Naoto et moi. C’était un mage pas de doute. Mais n’était-ce pas plus qu’un mage à cause du regard luisant de celui-ci ? C’est peut-être à cause du pouvoir utilisé mais j’avais souvent vu que c’était des créatures sombres ou des animaux qui pouvaient avoir les yeux luisants. J’en conclu alors que la personne, du moins les yeux, appartenaient à une hybride.
Même en comprenant cela, je ne pus m’empêcher de reculer de quelques pas tout en continuant à regarder les yeux. J’avais l’impression que quoi que je fasse, ces yeux m’observeraient toujours. Je n’aimais pas cette sensation où quelqu’un te fixe sans arrêt, enfin personne n’apprécie cela. Sauf les personnes aimant se faire remarquer et encore…
Reprenant mon courage à deux mains, je donnai un rapide coup d’œil du côté de Naoto qui me regardait avec un air intrigué. J’haussai des épaules pour lui dire que je ne comprenais pas plus la situation que lui. Je retournai la tête face aux yeux puis, d’une voix légèrement tremblante je me mis à parler :

- Euh … Qu-Qui ê-êtes-vous ?

Ma voix tremblait de plus en plus. Je me devais de la stopper pour reprendre avec une voix plus calme. Ca serait beaucoup plus pratique si on pouvait comprendre ce que je disais… Si elle est étrangère elle aura beaucoup de mal à me comprendre si je bégaye…

- Je… Je suis Haruna Nanami, mage en 3ème année… Euh… E-et toi ?

Je pense avoir parlée dans un japonais plutôt cohérent, enfin je ne pourrais en juger qu’à ça réponse…



════════════════════

Merci à Alysse pour ce kit :3 *câlin*

Cadeaux reçu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mar 28 Oct - 19:34



Sous un ciel magnifiquement étoilé...

Avec Haruna Nanami et Naoto Yukinojo



On ne demande si je suis là et bien je me manifeste pour leur prouver ma bonne fois en ouvrant les yeux. Ce qui fait que mon regard apparait mais seulement lui. Et j'avoue que voir deux yeux à la lueur violette inquiétante apparaître dans une ombre en ferait fuir plus d'un. Mais ce n'est pas le cas ici. Non, les deux japonais restent là sans bouger mais la peur se lit entièrement sur leur visage qui se décompose face à mon regard et pas qu'un peu lorsqu'ils comprennent d'un vient la voix en voyant mes yeux. Euh... Je ne voulais pas leur faire à ce point peur.

-Tu-Tu as le pouvoir de rentrer dans des objets ? Me lance le garçon encore sous le choc apparemment, avant de rejoindre la japonaise et de la regarder d'un air interrogateur.

Celle ci lève quelques instants les épaules pour toute réponse et me parle elle aussi avant même qu'elle ne me laisse le temps de répondre à ce Naoto.

- Euh … Qu-Qui ê-êtes-vous ?

Mon regard qui était sur le japonais passe sur la jeune fille. La pauvre elle tremble la pauvre. Ordinairement je m'en serrais moquer enfin je pense. Mais là je ne sais pas cela me faisait quelque chose de me dire que c'est moi qui l'ai mi dans cette état. Je culpabiliserais ?! Mais pourquoi ? Je n'avais encore jamais ressentie sa pour personne ! Serrais-ce parce que je n'avais jamais réellement aborder quelqu'un aussi longtemps et d'un telle manière ?

Puis elle enchaîne un peu après:

- Je… Je suis Haruna Nanami, mage en 3ème année… Euh… E-et toi ?

Elle semble un peu plus calme. Je sens également dans ses paroles qu'elle cherche à prononcer correctement serais-ce pour s'aider à rester calme ou bien pour ma propre compréhension ? Je crois que le fait que j’aie parlé en english qui l'a induit en erreur. Cette une de mes langue natale, je n'y peut rien çà vient tout seul.

Attendez elle a bien dit 'Haruna Nanami' ? Cela me dit quelque chose. Je la regarde attentivement. Et elle serait en 3éme année ?Mais oui ! Je sais où je l'ai déjà vu. Elle est dans ma classe ! Bon je crois qu'il serrait peut être temps que je sorte et leur réponds. Après tout ils l'avaient mérité en me prouvant leur courage en osant s'avancer vers moi. Très bien,ils n'imagineront jamais la chance que j'accepte d'apparaître et de leur parler de mes pouvoirs. Après tout qu'est ce que je risquais ? Après tout ils n'avaient pas l'air menaçant et dans tout les cas s'il s'agit d'un piège je ne me laisserais pas faire. Et ils le regretteraient amèrement. Je lance un rapide coup d’œil à mes griffes en pensant cela. Mais je ne compte pas sortir comme çà en traversant le miroir. Non çà serait trop classique comme entrée. Je soigne mes entrées mais on aura tout vu !

Je recule dans l'ombre ce qui fait que mes yeux disparaissent et prends le couloir dans le fond de l'ombre pour entrer dans une autre ombre. J'arrive dans l'ombre du mur droit de l'entrée de la terrasse. Et traverse le miroir, ce qui fait que je suis à présent à quelques mètres derrière les deux japonais.

"No, je n'ai pas le pouvoir de pénétrer dans des objets. Simplement dans les ombres. Je te connais Haruna, nous sommes dans la même classe de 3 éme année." Lançais je à la fois pour répondre à la question de Naoto en partie et signaler ma présence.

Puis je réponds à la question de la jeune fille rousse:


"Je m'appelle Kat' Black."
Dis je simplement.

Ce n'était pas mal déjà. Ils ont de la chance, je ne me livre pas habituellement aussi facilement surtout au sujet de mes pouvoirs. Enfin de ce côté là je ne leur avais simplement dis ce qu'ils pouvaient déduire par eux même. Pour la téléportation, une âme un peu futée après ce que je viens de faire devrait également deviner...

A présent que le contact est établit à mon tour d'apprendre des informations sur eux, surtout à propos de leur pouvoir cela pourra toujours mettre utile. Mais j'attends d'abord de voir leur réaction et s'ils vont le faire d'eux même. Sinon je les interrogerais moi même...



© Joy
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Naoto Yukinojo

Masculin
Messages : 591
Kamas : 5208
Date d'inscription : 04/07/2014
Humeur : Aléatoire ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 1 ère année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Genius Wizard
Abracadabra! BOUUUM ~
Abracadabra! BOUUUM ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Mer 29 Oct - 4:34

Le regard que je lui avais adressé était pour savoir si elle comme moi nous voyons la même chose et si par hasard, je n’étais pas là dans mon lit à être en train de rêver pour que j’ai des hallucinations semblables. Je penchais la tête vers le ciel et je repensais à la façon dont j’avais été réveillé tout à l’heure. Je cherchais dans mes souvenirs, mais… Certes, j’aimais bien sortir toutes les nuits pour regarder le ciel mais quelque chose m’avait réveillé, j’en avais la vive impression… J’avais presque la certitude que la réponse était proche et que je la connaissais. Rien d’autre ne me venait à l’esprit malheureusement. Mon regard retombait sur mon amie qui voulait entrer en communication avec… Le… La magicienne qui faisait peur.
Haruna semblait aussi déstabilisée que moi alors dans un certain sens, je me sentais rassuré. Par contre, nous n’avions aucune idée de qui se cachait là, dans le noir… Mon amie s’approchait d’un geste courageux et demandait l’identité de l’autre personne. Que ce soit par la peur qui était beaucoup trop distincte que par la question posée, je grimaçais dans les deux cas car je me demandais seulement si la personne en face de nous était une folle et allait se moquer de nous, quoique peut-être que c’est en fait une personne était différente. Je pensais d’ailleurs que c’était une fille. Il y avait d’abord la voix et ce que j’avais cru percevoir… Enfin, depuis l’incident avec Ichirouta, c’est vrai que j’étais encore déstabilisé et je ne me sentais plus capable de désigner quelqu’un comme un garçon ou une fille.

A cette pensée, je rougis légèrement parce que je me sentais gêné… Mon regard se baladait un peu partout avant de revenir à la réalité. Elle s’était présentée dans un geste maladroit à nouveau. Je me disais alors que je ferai probablement la même chose si ça avait été moi. J’acquiesçais alors d’un hochement de la tête, le regard perdu dans le vide… Avant de revenir à la réalité. C’était moi qui divaguais encore ou je ressentais notre interlocutrice comme choquée ? Les Abysses ont comme source principale et hypothétique, les sentiments et émotions… J’avais conscience que je pouvais ressentir de temps à autre et de façon indirecte, des pressentiments sur les personnes de mon entourage et même à distance, je crois… C’était bizarre et je continuais à me dire que je n’aurai jamais dû obtenir ce pouvoir.
Je me demandais ce qu’il allait subvenir… Quand soudain ! Je me retournais immédiatement comme si ma vie en dépendait et je vis la fille de tout à l’heure sortir du mur… Ou plutôt de l’ombre en fait. Mon cœur commençait à battre à la chamade et ma respiration était soutenue. Je soupirais alors pour me calmer et… Et… Pourquoi est-ce que j’avais réagis comme ça ? C’est la première fois que je réagissais avec une telle vivacité et de manière inconsciente.
Je baissais alors la tête pour réfléchir à l’origine de cela, mais… La seule chose que j’y trouvais été un sentiment de déjà-vu, comme si une crainte s’était éveillée et que parce que c’était arrivé, la totalité de mon corps se retrouvait en éveil. Et le seul fait répéter qui entrait en compte était… C’était tout simplement mes entraînements. Une ruse qu’utilisait souvent Shiva pour me surprendre… Ca ne manquait pas d’ailleurs.

Toujours à l’écoute, crispé et choqué de moi-même, je fixais cette personne que je n’avais jamais vu jusqu’à maintenant. Elle me signifiait qu’elle pouvait entrer dans les ombres, qu’elle connait Haruna et qu’aussi qu’elle se nomme « Kat’ Black »… Je penchais alors la tête sur le côté d’un air interrogateur. Au moins, pour son pouvoir j’étais proche mais… Kat’ Black ? On dirait un pseudonyme. Peut-être était-elle en fait un agent infiltré des ombres venu ici pour s’en prendre au pensionnat ? Peut-être que tous les élèves de ce pensionnat étaient tous impliqués et que prochainement, nous servirons de sacrifice à un Dieu maléfique ? J’écarquillais les yeux en la regardant avant de détourner le regard, me disant alors que ce n’était pas possible… A moins que… ?
Je devais aussi me présenter à mon tour comme tout le monde s’était présenté… Il valait mieux que je le fasse avant que quelqu’un ne me demande mon identité tout simplement. En plus, si elle était vraiment une folle, je parie qu’elle essaierait de comploter contre moi pour- Rah ! Il faut que j’arrête maintenant ! Je regardais alors Haruna puis Kat’ et je disais toujours d’un ton non-assuré :

-Je-Je m’appelle Naoto Yukinojo ! Je suis en première année ! En-Enchanté !

Et je m’inclinais ainsi durant plusieurs secondes avant de relever le visage… Mon regard percuta un peu le ciel et j’avais la sensation que quelque chose manquait dans le ciel… Je regardais alors Kat’ puis Haru’ puis Kat’… Je me sentais mal à l’aise, c’était bizarre… Discrètement, je posais une main au niveau de mon cœur, grimaçant de façon presque invisible… Je baissais légèrement le visage et j’essayais d’éviter le regard des deux filles en face de moi si ce n’est que mon regard les touchait quelques fois.

════════════════════
L'étrange souffle d'une étreinte...
Naoto => color=#336600/color
Astaslal => color=#993300/color
Zaulphir => color=#ff9900/color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Haruna Hatsuki

Féminin
Messages : 303
Kamas : 5276
Date d'inscription : 19/01/2014
Humeur : Joyeuse
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Little Wizard
Lapine Gourmande ~
Lapine Gourmande ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Dim 2 Nov - 13:29

Sous un ciel magnifiquement étoilé ...

Feat Kat' Black & Naoto Yukinojo

Ces yeux, d’une jolie couleur violette mais luisant provoquaient en moi une gêne très déstabilisante. Doucement, mon regard pivota vers le bas pour ne plus voir ces yeux. Cependant je sentais toujours que quelqu’un me fixait. Je me concentrais alors sur le sol de la terrasse ainsi qu’au silence de la nuit sans prêter attention à ce qui m’entourait.  Je sentis au bout d’un temps, quelque chose ou quelqu’un bouger. Je relève alors la tête et découvrit en face de moi une jeune hybride. Elle avait les yeux violets, j’en conclu que c’était elle qui était cachée. Elle était là à quelques mètres de nous. Elle faisait la même taille que moi, elle avait aussi une longue chevelure brune avec quelques touches de bleu nuit, elle avait aussi des oreilles de chats de la même couleur que sa chevelure. Je ne pouvais pas voir entièrement son visage, une partie était cachée par l’obscurité.  En fait, ce que je pouvais le mieux voir chez elle c’était ses yeux. Elle portait une longue robe sombre. Elle se mit alors à parler. Elle répondit à la question de Naoto en lui disant qu’elle ne pouvait pas pénétrer dans les objets, mais seulement dans les ombres. Les ombres ? Je comprends mieux maintenant pourquoi on ne pouvait voir que ses yeux tout à l’heure.

Mes yeux s’écarquillèrent lorsque j’entendis son nom et son année. Elle disait s’appelée Kat’Black et être comme moi en troisième année. Nous nous retrouvions alors automatiquement comme elle l’avait dit, dans la même classe. Je fus surprise de voir que je ne l’avais pas du tout reconnu pourtant je savais très bien qui était-elle et je voyais son visage encré dans mon esprit. Je me sentais alors soulagée. La gêne que j’avais tout à l’heure était partie, et je me sentais rassurée comme lorsque j’avais vu Naoto.

Naoto ne tarda pas à son tour pour se présenter. Mais, j’avais comme l’impression que Naoto semblait gêné à son tour. Il faisait la même chose que moi avant que je ne vois Kat’, il observait le sol et ne semblait pas s’en défaire.  Je me mis à sourire tout en regardant Naoto puis en regardant ensuite Kat’.  Je me mis alors à pousser un petit rire tout en posant ma main fermé contre ma bouche. Je sentais l’incompréhension des deux autres alors je me mis à parler :

- Oui effectivement maintenant que tu me dis ton nom je vois qui tu es !

Je regardai ensuite le ciel, et plus particulièrement la lune. Je ne savais pas pourquoi j’aimais tant regarder la lune, mais je le faisais.
Je me recule un peu pour me poser contre une table mis à disposition tout en rangeant mon crayon dans la poche de ma veste. Je regardais Kat’ et Naoto toujours avec le même sourire et leur dit :

- C’est quand même une sacré coïncidence de se retrouver ici tout les trois ! haha !

Une question me traversa soudainement l’esprit, pourquoi Kat’ et Naoto étaient-ils ici ? Si je n’avais pas oubliée mon crayon là je ne les aurais jamais croisés ! Une coïncidence tout de même assez bizarre… Mais assez amusante !

- Hm… Qu’est ce que vous faîtes ici à une heure pareille ?






Spoiler:
 

════════════════════

Merci à Alysse pour ce kit :3 *câlin*

Cadeaux reçu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 6746
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Dim 14 Déc - 13:11

Bonjour/Bonsoir.

Où en est ce RP ? Merci de prévenir par MP de son avancement.
Si le RP reprend je supprimerai mon message.
Sinon il sera archivé.

EDIT DU 14/02/2015 : En attendant le retour de Kat, j'archive le RP. N'hésitez surtout pas à m'envoyer un MP lorsque vous le reprendrez, je me chargerai de le déplacer.

EDIT DU 24/02/2015 : Sujet remis à sa place à la demande des membres. Je supprimerai mon message de relance dès que l'un d'entre vous aura posté une réponse. Amusez-vous bien !

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10404
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Lun 25 Mai - 13:23

UP !

Où en est ce RP ? Cela fait plus d'un mois que vous avez demandé à reprendre le RP, mais je ne vois aucune réponse...

════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10404
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black] Dim 31 Mai - 16:17

[Après avoir vu cela par MP avec Haruna, étant donné son reboot, elle abandonne ce RP. Kat étant absente pour une durée indéterminée, j'archive de nouveau le RP]

════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Sous un ciel magnifiquement étoilé...[Noato Yukinojo, Haruna Nanami et Kat' Black]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Sous un ciel lourd comme une meringue [sp Xerxes]
» Photographies du ciel
» Daniel ♦ Ciel Etoilé [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-