Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara) Ven 5 Sep - 23:17




C'est la fin de l'été. Dans certains pays, les élèves rentraient dans leurs lycées après de longues vacances. Mais ici au Japon, les adolescents reprenaient leurs cours après 2 semaines de pauses. Ce qui était largement assez. Qui a besoin de 2 mois de vacances? Kurogane avait toujours eu du mal à croire qu'il existait réellement des pays où cela se faisait... Le cauchemar pour tout enseignant car les élèves avaient le temps d'oublier tout ce que des heures de travail leur avaient appris! Enfin bref, le brun était content d'être né au Japon.

Donc c'est sous un soleil radieux que le nouveau professeur, tout fraîchement diplômé, arrivait sur son lieu de travail: la pension Tadakai. Il lui avait fallu quelques mois pour mettre tout en ordre après l'obtention de son concours. Et après une interview avec une personne de l'administration de l'école, il avait enfin été embaucher! Et maintenant il arrivait en milieu d'année... Super première impression.

Mais il n'était pas fâché d'être aussi proche de son but. Il allait enfin pouvoir enseigner aux jeunes comment vivre avec leurs natures surnaturelles. Oh bien sûr, il n'était qu'un simple professeur de littérature, il ne pouvait pas vraiment être d'une grande aide! Mais il essayera d'être un bon conseiller en dehors des cours. Personne n'avait pu l'aider et il ne voulait pas que d'autres personnes vivent le calvaire qu'il avait souffert étant plus jeune.

Si Kurogane n'était pas lui-même, il aurait un petit sourire à l'idée que son objectif était à moitié terminé. Mais il restait toujours cette personne qui apparaissait grincheuse au premier regard, donc aucun rictus ne se fit voir sur son visage.Bon, c'est pas tout ça, mais il est temps qu'il se lance! C'est sa valise à la main qu'il fit les premiers pas dans une grande cour ronde qui était assez impressionnante il fallait l'avouer. Sa valise, pleine à craquer, pesait dans sa main mais il ne s'en plaignait pas. Devant lui se trouvait un long escalier et après ça il entrait dans le hall. Ou du moins c'est de ce dont il se souvenait de la fois où il était venu pour son entretien d'embauche.

Toutefois, même son chemin était déjà tout tracé, qu'il savait où il devait aller, il décida de vaquer un peu dans cet espace. Il respira l'air à plein poumon. Cela pouvait paraître étrange, mais il avait l'impression que l'atmosphère était différente ici. Peut-être était-elle pleine de magie ou peut-être que ce n'était que lui qui se faisait des idées vu qu'il jubilait intérieurement d'être enfin entouré de ses pairs.

Il jeta un coup d'oeil à droite et à gauche mais ne vit personne. Il était seul dans cet énorme terrain. Il ferait peut-être mieux d'en profiter non? Il ne pensait pas qu'après ça, il allait avoir souvent l'occasion de se poser tranquillement dans une cour silencieuse... Bien qu'il ne soit pas contre l'idée d'enseigner et qu'au contraire, il avait hâte de commencer, il décida de profiter de ses derniers instants de citoyen inactif en se posant sur un banc, sa valise sous ses pieds, les yeux fermés.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 7156
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara) Sam 6 Sep - 0:56



C'est d'un pas vacillant que je sortis de mon studio. Les vacances étaient terminés. Jamais au cours de ma vie je n'avais été aussi content d'avoir des vacances, loin des cours et des élèves.
Ce n'était certes pas les deux mois de vacances comme en France, mais deux semaines de repos restaient deux semaines de repos. Cette pause pouvait paraître insignifiante comparé à ce que j'avais vécu, enfermé dans un appartement à mon plus grand bonheur, mais Pfwa ! Ça faisait du bien quand même !
Toutefois, la reprise était dure. Très dure.
Je n'étais quasiment pas sortit du studio, mis à part pour faire les courses. Il faut dire que la vie de professeur (oui oui, même celle d'Eps ironiquement) ne me permettait plus vraiment de suivre mes loisirs comme je le désirais, aussi j'en avais profité pour terminer une petite liste de chose à faire. Sans oublier de compter les grasses mat' dedans héhéhé....
On avait bien tenté de me faire sortir de mon studio, mais sans résultat. Jusqu'à hier...

Oh. Pourquoi je sortais avec un pas tremblotant ? Tout simplement parce que hier les professeurs avaient organisés une autre soirée, pour fêter la fin des vacances sans mômes. Par magie -Oui, par magie- ils ont réussi à me sortir d'ici. Et bien évidement, je n'en ai plus aucun souvenir, et une grosse, grosse migraine. On m'avait pourtant promis que ce n'était que du lait nom de dieu!
Tout d'un coup, je me retournai vers mon studio et frappai du poing la porte.

-Mon petit familier chéri ? Demandai je sur un ton mielleux.

-Huh ? Chéri ? C'est suspect ça. Répondit il à travers la porte.

-Tu veux bien m'ouvrir la porte du studio et des toilettes fissa ? Je crois que je vais poser ma tête sur la cuvette des toilettes et faire mon penseur pendant quelques minutes, pour me poser des questions philosophiques comme « Pourquoi je me suis fais entraîner là dedans alors que je savais que je finirais comme ça ? »
Merci.


-Je vo..

-J'ai dit Merci. Je n'ai pas besoin d'entendre ton fameux « je vous l'avais bien dit »...Alors ouvre cette satané porte....O...ou sinon je sens que je vais...vomir devant la porte....

J’espérais que le karma ferait en sorte que les autres profs soient dans le même état que moi, voir pire. Enfin, pour l'instant je ne voyais aucun d'eux, c'était un bon signe.

Tout en marchant hors du dortoir après m’être sentis un peu mieux, je vérifiai bien que mon masque était bien placé pour cacher ma gueule de déterré, et que ma tenue de sport était propre et sans pli. Ma démarche respirait désormais l'autorité que devait dégager un prof.
Tout était paré pour ce début de journée qui s'annonçait radicale.
Les élèves allaient sûrement papoter sur ce qu'ils avaient fait pendant ces vacances, et en tant que prof pseudo sévère, je ne pouvais guère laisser passer ça !  Même si je me sentais un peu mal sur le coup...
Il n'y avait encore personne sur le chemin. C'est vrai qu'il était encore assez tôt, et que tout le monde devait profiter des derniers instants avant la reprise.

C'est en me dirigeant vers le gymnase, et donc en traversant la cour que je découvris à ma grande surprise un géant assis sur un banc. Il n’était pas seulement assis, il...dormait... ?
Non non, je n'étais pas bourré, je n'avais bu que du lait ce matin, j'en étais sûr...
Mais ce gaillard avait quoi ? 20 cm de plus que moi ? Bon sang. Il avait frappé directement l'un de mes complexes sur mon physique. En tant qu'homme j'aurais bien aimé au moins faire dans les 1m80, et quelques muscles en plus,  mais lui....Grrr...

J'avais décidé de passer mon chemin, mais me rendis compte qu'il ne portait pas l'uniforme des élèves.Il avait même une valise. Un...Adulte donc ? Peut être un nouveau professeur ? Aucune idée à vrai dire.
En fait, il avait l'air carrément effrayant. Mais, les professeurs carrément effrayants, il y en avait des masses ici étrangement. Dont moi j'imagine, selon les élèves.

On m'avait bien accueilli, lors de mon arrivé, aussi je voulus en faire de même avec le nouveau. Au moins connaître son nom, ses fonctions, et lui souhaiter la bienvenue.
Je m'approchai silencieusement pour ne pas le réveiller, puis, au pire moment possible, je fus pris d'un haut le cœur.

Aussi, c'est avec un grand fracas que je m'assis à coté de lui sur le banc, pour calmer la rébellion dans mon estomac.
Évidement, cela ne m'étonnerait pas qu'il se croit attaquer par un inconnu. Surtout avec mon masque.
Je plaçai ma tête en arrière, observant les nuages passants pour calmer la crise, et cela sembla marcher quelque peu.

Avec ma voix habituel de prof, c'est à dire froid, assuré et aggravé pour paraître masculine à 100%, je demandai à mon collègue d'infortune:

-Bonjour et désolé de vous déranger pendant votre...méditation. A qui ai je l'immense honneur de parler?
« Et de ne pas noyer du reste de mon petit déjeuner ? » rajoutai je mentalement de façon sarcastique.

J'étais bien content d'avoir ce masque pour cacher l'état dans lequel j'étais.
Enfin, ma gueule de bois finirait par passer. Mon corps était bien résistant.

Mais plus jamais je n’accepterai du lait venant des autres profs ni toute autre sortie avec eux...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara) Sam 6 Sep - 11:49




Après quelques minutes de calme plat, Kurogane réussit à rentrer en méditation. Ses sens, en dehors de la vue, lui servaient maintenant à distinguer le monde autour de lui. Il voyait tout sans vraiment voir. Il entendait le vent dans les feuilles des arbres. Il sentait l'herbe qui chauffait sous ce soleil de plomb ainsi que l'odeur du repas que les cantiniers allaient servir ce midi aux lycéens. Sous ses pieds, il sentait que le bitume de la cour était assez usé, il y avait des irrégularités et des petits gravats. Sous sa langue, il pouvait encore reconnaître le goût de son petit déjeuner de ce matin qui avait été recouvert de dentifrice à la chlorophylle. Et avec toutes ses sensations, il se détendait et se laisser aller dans les méandres de l'inconscient.

Il avait toujours apprécié une bonne petite séance de méditation. Son père le lui avait enseigné et c'était l'une des seules choses qui le maintenait en ordre après la mort de ses parents. Il se souvenait qu'il avait passé de longues heures assis dans le jardin traditionnel de ses cousines, se concentrant sur ce qu'il avait dans la tête tout en ne pensant à rien.

C'était bien la dernière chose qu'il pensait qu'il allait pouvoir faire après être entré dans Tadakai. Il pensait qu'il n'allait plus avoir de temps pour lui et encore moins qu'il puisse avoir des petits instants de silence complet comme ça. Il n'était pas mécontent du contraire.

Mais alors qu'il allait sombrer dans un sommeil réparateur, il entendit un son irrégulier qu'il n'avait pas entendu auparavant et qui lui fit tendre l'oreille de plus près. On aurait pu dire des bruits de pas si le son n'était pas aussi saccadé. On aurait dit que la personne marchait de travers... Cette idée fit presque rire Kurogane. Quel imbécile pouvait bien marcher comme ça?

Il se décida enfin par ouvrir les yeux et fut accueilli par la vue d'un (une?) jeune homme (fille?) au fond de la cour. Il portait un survêtement et se tenait en droit quand il marchait. Il semblait vouloir cacher le fait que son dos était le seul truc de droit dans sa démarche parce que le chemin qu'il faisait ne l'était clairement pas. Le plus étonnant était qu'il portait un masque sur son visage ce qui fit hausser un sourcil à Kurogane. Pourquoi mettait-il ce masque? Avait-il quelque chose à cacher? C'est peut-être à cause de ça qu'il zigzague...

L'homme commença à se diriger vers le brun qui continua à faire comme s'il n'avait rien remarquer. Son vis-à-vis essayait de faire le moins de bruit possible, mais alors qu'il se rapprochait de plus en plus, son attitude sembla faire un quart de tour. Au lieu de marcher avec assurance, il eut comme une pause. Il ne savait pas pourquoi, mais Kurogane avait l'impression que si personne n'avait pas son masque, on pourrait probablement voir une grimace sur son visage. Mais bon, ce n'était qu'un hypothèse...

Il s'assit précipitamment sur le banc à côté du japonais et regarda les nuages. Ce n'était probablement pas le traditionnel "je regarde les nuages parce que c'est beau et pour être en sérénité" mais plutôt "ouh putain faut que je regarde les nuages!Il faut que je pense à autre chose!". Bref, deux attitudes opposés entre lui et le blond.

C'est après quelques instants qu'il adressa la parole à Kurogane avec une grosse voix virile qui contrastait gravement avec son apparence. C'est à ce moment que le nouveau professeur fut sûr à 100% qu'il avait affaire à un homme. Il avait eu des doutes mais maintenant il savait. Une fille, même si elle prenait sa plus grosse voix, ne pourrait pas reproduire cette intonation. Kurogane fut aussi frappé par la froideur de la question qui détonait avec la politesse avec laquelle il avait parlé. Au moins, la personne avait eu le tact de dire qu'il faisait de la méditation et non une sieste... Même si cette dernière n'était pas totalement fausse non plus.

Ce n'est qu'à partir de ce moment que le brun remarqua enfin que son voisin ne portait pas l'uniforme du pensionnat. Et vu que l'entrée dans l'établissement n'était permise qu'aux élèves et aux membres du staff, il put se dire, grâce à sa super capacité de déduction, que l'autre personne était probablement un professeur ou autre employé du lycée.

"Je m'appelle Suwa Kurogane, le nouveau prof de littérature."

Il tendit sa main vers l'homme à ses côtés afin de se présenter formellement. Il ne valait mieux pas faire mauvaise impression dès son premier jour auprès de ses collègues...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 7156
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara) Sam 6 Sep - 15:35

Hrp:
 


Il se présenta comme prof de littérature tandis que mon estomac décidé finalement de me laisser seul. Pour l'instant.
Pas de « Bonjour » de la part de mon collègue ni de « comment allez vous ». J'en déduisis que...ce n'était probablement pas un grand bavard.

Hein ? Aaaaattendez deux minutes....Lui....Prof de littérature ?
On pouvait dire qu'il n'avait pas vraiment la gueule de l'emploi...Je l'aurais plus vu comme prof de combat...ou d'Eps.
M'enfin, au fond, je n'avais moi même pas la tronche pour être prof. Surtout d'Eps. Bien la raison pour laquelle je portais ce satané masque qui me permettait d’être aussi cruel et sévère que nécessaire, et d'avoir une vie tranquille derrière sans recevoir des regards assassins.

Ce ne fut qu’après coup que je me rendis compte que je n'avais pas affaire à un humain au sens propre du terme. Ce gars là avait les yeux rouges – jusqu'à là, rien d'étrange- mais surtout, ces pupilles étaient...en fente ? Un hybride donc huh. Et, si j'avais encore des doutes, ses canines me le confirmaient. Hmm...Hybride chat... ? Non, il manquait les oreilles. Lézard... ? Bah, ce n'était pas le plus important ni le plus extraordinaire. Un détail parmi tant d'autres.
Je n'hausserai même pas un sourcil en voyant une jeune fille avec une corne sur le front, prétendant être une hybride licorne.

Il me tendit la main que je pris fermement. Il était toujours important d'avoir une poignée ferme quand on rencontrait quelqu'un d'autre. Même si je n'étais pas dans ma meilleure forme...

-Isaac Aybara, prof d'Eps.
Répondis je à mon tour. Bienvenue à bord et...bon courage.

Ce bon courage sonnait probablement comme une remarque pleine de sarcasme. Et elle l'était.
Ce boulot n'était pas de tout repos. Surtout quand on a pas de diplôme pour, comme mwa haha...
Mais, il semblait au moins pouvoir garder son sang froid. Il n'avait quasiment pas réagit en me voyant dans cet accoutrement qui m'aurait pourtant valu un tour au commissariat du coin.

-Malgré votre air menaçant, ça n'affectera pas vraiment la majorité des élèves. Ils en ont l'habitude maintenant. Rajoutai après quelques secondes avec toujours ce ton détaché. Si vous voulez vous faire respecter, il va falloir trouver un autre moyen.

Un conseil comme un autre, quand on enseigne. Surtout dans ce pensionnat magique rempli de profs dingues et sadiques aux airs menaçants et aux méthodes se rapprochant de la torture. Heu...Changeons de sujet.

-Vous connaissais plus ou moins l'endroit déjà ? Il est facile de se perdre ici.

Facile en effet. Surtout sans carte. En fait, c'est quasiment l'un des premiers problèmes qu'on rencontre ici. Que j'ai rencontré en premier en tout cas.
La toute première fois que j'avais dû rejoindre le gymnase, il m'avait bien fallu une carte et une boussole. Et encore, pour me balader dans le grand bâtiment principale, je gardais encore une carte sur moi, rangé dans une poche intérieur. Juste à coté de ma console portable. Peut être que mon sens de l'orientation était juste plus mauvais que je ne l'imaginais...Bah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara) Dim 7 Sep - 14:56




Kurogane avait toujours eu le "don" de pouvoir lire le visage des autres. Les infimes rictus incontrôlables que notre corps ne peut s'empêcher de faire à condition de s'entraîner pendant des années. Alors il était plus ou moins facile pour lui de remarquer comment son vis-à-vis s'était tendu légèrement pendant à peine une seconde. C'était plus difficile de remarquer ces réactions sans voir le visage d'une personne, mais ça restait tout de même possible. Il était étonné, ou surpris.Le japonais repassa ce qu'il avait dit dans sa tête et chercha ce qui avait bien pu provoquer cette réaction.

Probablement pas son nom, il n'y avait aucune raison pour que ça soit ça. Alors c'était soit parce qu'il était un nouveau prof, soit parce qu'il était prof de littérature. Peut-être que ça faisait longtemps qu'ils n'avaient pas eu de nouveaux employés? Ou bien qu'il se disait que ici c'était un lycée de fou et il se demandait pourquoi quelqu'un avait accepté d'y enseigner? Ou alors le brun n'avait pas la tête de l'emploi. Et sur ce plan là, ce n'était pas faux. Il était tout le contraire d'un typique professeur de littérature.

Le blond lui serra la main assez fortement et Kurogane ne put s'empêcher de se demander s'il avait besoin de prouver quelque chose. Probablement pour montrer qu'il était plus fort qu'il en avait l'air ou quelque chose du même acabit... Mais le géant n'avait pas envie de faire un concours de "qui a la plus longue?" alors il ne rétorqua pas.

Professeur d'EPS, hein? C'était la matière que le japonais avait voulu enseigner au départ, mais quand il avait vu que le poste était déjà pris, il avait choisi la littérature à la place. Il était vrai qu'il était beaucoup plus sportif que littéraire, mais les études ne le dérangeaient pas non plus et maintenant qu'il en était arrivé là, il était content que le sport ne soit resté qu'une passion.

Par contre, c'est lorsqu'Isaac lui souhaita bonne chance que Kurogane montra pour la première fois depuis le début de l'échange un quelconque signe d'émotion. Il haussa les sourcils par étonnement. Que pouvait-il bien se passer ici pour qu'on lui dise ça? Le sarcasme avec lequel avait été prononcé cet encouragement montrait qu'il y avait un réel problème ici et que le nouveau professeur allait vraiment avoir besoin de courage.

"Vous inquiétez pas. J'ai vécu une dizaine d'années avec une cousine folle à lier et un ami avec un Q.I. de gamin de 6 ans, je pense que je peux survivre contre des petits adolescents, mages ou non."

C'est vrai que ça cousine Tomoyo et son meilleur ami Fye n'avaient jamais été une partie de plaisir... Tous les deux s'étaient ligués à l'insu de Kurogane pour lui faire vivre l'enfer. Et le pire dans tout ça, c'est qu'ils y étaient arrivés. Encore maintenant il lui arrivait parfois de frissonner à la mention de Tomoyo...

Une partie de la phrase du professeur d'EPS interpella toutefois Kurogane. Les élèves avaient l'habitude des airs menaçants? Ça voulait dire quoi ça? Est ce qu'il faut aussi se méfier des autres enseignants? Mais dans quelle galère le brun était-il tombé...

"Je compte pas sur mon air menaçant pour tenir ma classe, mas sur ma sévérité et ma rigourosité. Je suis normalement pas le professeur le plus facile, mais est ce que je dois comprendre que c'est aussi le cas pour mes collègues?"

A croire qu'ils recrutent que des dingues ici si c'était le cas...

Facile de se perdre ici? Bizarrement, le professeur de littérature n'en doutait pas. Rien que d'ici, il pouvait voir que le pensionnat avait l'air très grand. Il y avait un bâtiment principal qui était assez haut, un gymnase, une piscine, un autre bâtiment qui était probablement le dortoir et au loin, Kurogane pouvait même apercevoir un lac et un cimetière.

Le japonais n'avait pas un mauvais sens de l'orientation. Au contraire, il en était même plutôt fier. Mais jusqu'à présent, il n'avait jamais eu besoin de retrouver son chemin dans un bâtiment avec des couloirs qui se ressemblaient tous. Il appréhendait maintenant un peu le moment où il devra chercher sa salle de classe...

"Je suis juste aller dans la partie administrative à côté du hall pour mon entretien mais c'est tout."
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 7156
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara) Lun 8 Sep - 23:53


Il n'avait pas l'air d'avoir peur des élèves, et au fond, c'était bien. Il avait de l'expérience disait il ? Seulement avec deux cas hein... Et avais je rêvé où il avait quelque peu tremblé à la mention de cette cousine et de son ami... ?
Ça ne me donnait vraiment pas envie de connaître les deux personnes qu'il avait côtoyé durant ces dix années.

-Deux personnes c'est bien, une trentaine par heure, ça l'est un peu moins. Répondis je en tout simplicité. Enfin, si vous pensez pouvoir les gérer, je suis content de l'apprendre. Même à mes oreilles, cette phrase sonnait faux avec mon ton froid. L'un des effets néfastes de devoir porter un rôle.

Enfin, j’exagérais sûrement concernant les gamins. Tous les élèves n'étaient pas des monstres. Mais il ne fallait pas en sous estimer le nombre par heure non plus. Les premiers jours sont toujours les plus durs...

-Et concernant la sévérité et la rigourosité... C'est un bon début, mais il faudra trouver plus. La majorité de vos collègues sont, sans peser mes mots, des monstres et des démons aux yeux des élèves. On a tous nos méthodes. Marmonnai je en pensant aux autres profs qui avaient atteint, sans grande surprise, un tout autre niveau particulièrement élevé pour soumettre les élèves les plus infâmes d'une façon ou d'une autre.
Parfois, selon les profs, une méthode douce avec un visage reflétant la bonté même, et pour d'autres, une méthode ferme (Que suis je doué en euphémisme !) avec un visage reflétant la mort elle même.

Pour ma part hé bien...On pourrait presque dire que mes cours ressemblaient à de la torture... ? Du moins, pour les têtes de mules.
J'avais ce privilège particulier de pouvoir imposer à mes élèves des efforts physiques, alors je l'utilisais au mieux. Sans pour autant les tuer, je n'étais pas fou à lier à ce point là.
Pour exemple, je n’hésitais pas à donner des poids au pieds des élèves. Que ce soit pour de la course, ou du basket. Mais ça, je le gardai sous silence pour ne pas lui donner l'envie de fuir ce pensionnat, même si il aurait raison de le faire.

-Si vous n’êtes allez que là bas, vous risquez fortement de vous perdre. Continuai je.

Et quand on ne demande pas de carte, l'administration ne vous en donne pas étrangement. A croire que se perdre dans l’immensité du pensionnat était une tradition. Pas convaincu ? Ils ont même un labyrinthe dans le coin.
J'étais le premier à tomber sur lui, alors en tant qu’aîné, autant lui proposer mon aide.
Je me sentais déjà un peu mieux pour une petite promenade de toute façon et j'avais des papiers à récupérer.

-Vous voulez que je vous montre un peu le coin ? Au moins le bâtiment principale, vu que vous allez y passer vos journées. Vous pourrez aussi demander une carte détaillé à l'administration si...vous n’êtes pas sûr de votre sens de l'orientation. Et si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas.

Personnellement, j'avais la chance de ne pas devoir mettre les pieds dans les couloirs de ce fameux bâtiment. Pas souvent en tout cas. Juste dans la salle des profs. J'étais bien moi, dans mon gymnase.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara)

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

School's out for summer!... Oh wait... (PV: Isaac Aybara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» DSC : De Summer à Constantinople.
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Symbol School - Partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-