Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro] Lun 28 Juil - 14:54





Un voyage inhabituel !


Un événement un petit peu particulier m'attendait aujourd'hui puisque j'avais décidé de prendre le train à la gare de Nara pour rentrer Seto ma ville natale où y était installée mon père et sa nouvelle femme. Pour l'occasion ma grand-mère de Nara avait prit le train la veille pour les retrouver avant mon arrivée. J'étais à la fois excitée et anxieuse de rentrer à la maison. Certes je serais très heureuse de les revoir et de partager des moments de joies à se remémorer des souvenirs mais si je rentrais à la maison c'était pour leur annoncer ma relation avec Hayato, il était grand temps de leur parler du si beau jeune homme qui m'avait fait craqué au pensionnat. Et puis même si cela pouvait déplaire je n'en avais pas grand chose à faire... J'aurais préféré qu'Hayato vienne directement avec moi mais j'avais jugé ça trop risqué dans le cas où mon père n'était pas d'accord.

Je préparais ma petite valise, je n'avais pas besoin d'emmener trop d'affaires étant donné que mon petit séjour ne durerait que quelques jours. Malgré tout je ne pus m'empêcher d'emmener mes plus belles tenues pour l'occasion. Je fus avant de partir un petit peu mélancolique de laisser Arlequin ici, même si il était entre de bonnes mains au pensionnat. J'aurais pu l'emmener avec mais les humains ne peuvent pas le voir donc cela ne servait à rien. Après l'avoir embrassé, j'allai me blottir dans les bras de mon petit ami qui allait me manquer. Un baiser pour la route je pris la porte voyant que j'étais un petit peu en retard. Mon train n'allait pas tarder à arriver!

Je déambulai donc rapidement dans les rues esquivant les piétons qui composaient une gêne pour moi. J'étais vraiment à la bourre, si je ne me dépêchais pas je devrais attendre une ou deux heures avant qu'un nouveau train en la direction de Seto ne se rapplique. Ma petite valise à la main je finis par arriver sur le quai compostant mon billet avec rapidité. Je ne savais même pas si j'avais tout bien fait, rentrer dans le train était ma seule préoccupation du moment!

Je parvins à m'installer sur le siège qui m'était attribué, soufflant après cette folle course. Ca ne m'arrivait pas souvent d'être en retard, j'étais habituellement quelqu'un de ponctuel. De mon sac à main je sortis un petit miroir pour vérifier si j'étais toujours bien coiffé. Sans plus attendre le train démarra commençant son trajet. Il me semblait que j'avais près de deux heures de route, ce n'était pas si long mais cela me laissait largement le temps de faire une petite sieste. Oui les transports terrestres me donnaient toujours envie de dormir.

Près d'une demi-heure plus tard le train s'arrêta, non pas à une gare mais non loin d'un plateau montagneux. Nous étions dans une grande prairie simplement au bord d'un gouffre. Il ne valait mieux pas sortir trop brusquement à nos risques et périls... Evidemment je me questionnai sur les raisons de cet arrêt, peut-être que le train avait un problème ou que le chauffeur ne e sentait pas bien mais était tout de même parvenu à arrêter l'engin.

Plutôt calme je fus anxieuse lorsque les gens se mirent à parler tous ensemble. Un tel brouhaha que je ne pouvais plus analyser la situation. Un coup de feu fit à nouveau régner le silence. Je tendis la tête essayant de voir d'où provenait un tel coup de feu! Mon dieu, ce n'était pas un simple arrêt. Dans le couloir j'aperçus des hommes masqués, c'était classique mais cela laissait penser à une prise d'otage! Hélas je ne pouvais pas utiliser ma magie, sinon j'aurais fait une bouchée de ces petits rigolos mais heureusement j'avais mon Magical-Gun dans mon sac, de quoi me défendre et inciter les bandits à descendre du train!

Je ne pouvais laisser ces pauvres gens en danger, étant magicienne je devais coûte que coûte défendre les humains sans pour autant mettre en péril le secret du pensionnat... Je me levai prenant mon pistolet en le cachant derrière mon dos. A pas de souris je m'approchai de deux bandits qui semblaient essayer de voler de l'argent à un passager. Je braquai l'arme en leur direction criant.

Partez de suite de ce train! Je n'hésiterai pas à tirer!

Je n'étais pas très crédible, je n'allais pas tirer contre ces bandits. Ils avaient une famille,des enfants... Mais au moins je pouvais peut-être réussir à les faire reculer. Plus aucun bruit ne se faisait entendre dans le compartiment, tous les regards étaient braqués sur moi. Le silence régnait jusqu'au moment où je sentis sur ma tempe se poser une autre arme déjà chargé. Les bandits se mirent à rire, je m'étais fait avoir par un complice qui venait de rappliquer.

Et mince...

J'étais dans une position bien délicate... Que pouvais-je faire?


Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

 
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro] Mar 29 Juil - 1:33

"Rah, mais il me veux quoi cet abruti ?"

C'est la version tout public de ce qu'avait pensé Fujihiro quand le visage d'un de ses amis était apparu sur l'écran de son portable et qu'une sonnerie tonitruante l'avait tiré de son sommeil tardif, mais paisible. Bien qu'il détestait cette sonnerie il ne retrouvait pas le mot de passe que son ami avait enregistré et était condamné à rager à chaque fois qu'il l'entendait. Le garçon rampa hors de son lit encore enrubanné dans sa couette, traversa la chambre les coudes par terre et décrocha dès que l'objet fut à portée de main.

"T'as intérêt à avoir une p*tin de bonne raison pour m'avoir reveillé..."

"Bonjour bien et toi ?"

"Tu veux quoi Sora ?"

"Bah tu vois étant donné que t'es plutôt bon pour taper sur des gens j'aurais pensé que tu pouvais..."

Il avait raccroché net. Ce mec était un abruti qui passait son temps à fourrer son nez là où il n'avait rien à faire et s'attirait des ennuis toutes les cinq minutes. De nombreuses fois il avait dû le sortir de galères avec des Yakuzas, des dealers ou encore la police. C'était un vrai aimant à embrouilles. Et là encore s'il l'avait appelé c'était qu'il avait ENCORE trouver un moyen de se mettre dans l'embarra. Il soupira et s'étala sur le dos en attendant que son ami le rappel, ce qu'il faisait toujours après s'être fait raccroché au nez. Et comme toujours Fujihiro allait devoir faire un tour dans la ville où ce boulet s'était réfugié pour échapper à ses précédentes échauffourées.

*Sonnerie*

"Quoi !!?"

"Je vais me faire tuer..."

"C'est moi qui vais te tuer si tu ne me dis pas tout de suite ce qu'il se passe..."

/Scène noire/

Pas besoin d'aller plus loin, la suite est évidente. Le jeune magicien avait prit le strict minimum d'affaires avec lui, c'est-à-dire tout ce qu'il lui fallait pour botter les fesses d'un paquet de méchants, puis était monté dans le premier train qui partait pour la nouvelle ville de son ami. Encore une fois, un coin paumé loin de la capitale où il allait se perdre puis devoir demander à son tour de l'aide pour trouver son chemin. Cela c'était passé tellement de fois ainsi que Fujihiro ne cherchait plus à se renseigner sur où il allait passer les prochains jours.

La seconde classe, le truc basique qu'on choisissait pour ne pas avoir à payer trop cher et voyager dans un minimum de confort, c'était ce que le garçon avait choisit et comptait bien facturer à son ami une fois arrivé sur place. Il était assit à l'avant du wagon, la pire des places selon lui, premier à manger en cas de collision, dernier sortit à cause de ceux qui bloquent le passage et il ne voyait pas ce qui se passait derrière lui, en gros il n'était vraiment pas à l'aise là où il était. Ce qui n'empêcha pas le train de démarrer et de faire une bonne partie du parcours pour finalement s'arrêter au milieu de nulle part.

*Tu ne pouvais pas sauter sous les roues d'un autre train?*

Ce genre de pensées ne lui ressemblait pas, mais il avait à faire et prendre du temps signifiait risquer la vie de son ami un peu plus que nécessaire. Après quelques minutes le brouhaha qui venait du wagon de devant s'arrêta sur un coup de feu. Et première place premier servi, quand les bandits amateurs rentrèrent dans son wagon il fut le premier à être interpellé par ces hommes aux masques de clown. Ils n'avaient rien trouvé de plus original ? S'il n'avait pas été en territoire non magique il les auraient envoyé au travers de la vitre pare-choc d'un bon coup de pied. Malheureusement s'il faisait ça, en plus de mettre en péril l'existence de l'académie il mettait en danger les civils qui se trouvaient autour. Il allait donc se contenter de gagner du temps en jouant les idiots.

"Files moi tout ton argent et vite !"

"иди к черту!" *"vas te faire voir" en moins poli*

L'homme posa alors son arme sur le front du jeune homme et commença à l'insulter en répétant dans les peu de langues qu'il connaissait qu'il voulait de l'argent. Alors que Fujihiro s'apprêtait à lui faire manger son arme tout en envoyant valser l'autre bandit une demoiselle toute frêle qui avait l'air tout sauf crédible avec son arme fit son apparition, suivie d'un autre malfrat. Malgré le fait que la situation était un peu plus critique que prévue la seule chose qu'il remarqua fut l'arme de la jeune fille qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à la sienne.

Sans même attendre que la situation dégénère et que le wagon perde un passager ayant voulu jouer au héros, il décida d'enfreindre la règle qui était de garder sa magie pour lui en dehors de l'académie. Il était du conseil des étudiants, une des élèves était sous la menace d'une arme, on laisserait bien passer bien passer ça si ça n'était pas trop flagrant. Et puis au pire il accepterait la punition appropriée. Il jeta un coup d’œil au wagon, personne ne faisait attention à lui, tous avaient les yeux rivés sur celle qui osait braver les braqueurs. D'un bond il agrippa le col de son agresseur et l'envoya voler sur celui qui tenait en joue la demoiselle en utilisant une impulsion. Pour le troisième il se contenta de lui envoyer de toutes ses forces sa Rangers gauche dans le nez en espérant que tout le sang qui coulait le dissuaderais de se relever. Pour finir il attrapa la main de la jeune étudiante et la tira rapidement dans l'espace qui séparait les deux wagons en prenant soin de bloquer la porte une fois passé. Il souffla un grand coup et se tourna vers celle qui venait de pimenter la situation.

"Qu'est-ce que tu croyais faire avec ça ? Leur tirer dessus avec des balles d'énergie ? On t'as jamais apprit qu'il fallait garder son calme et analyser la situation dans ces cas-là ?"


Il la gardait derrière lui tout en scrutant la fenêtre de la porte à la recherche de la silhouette des hommes masqués. Cependant, malgré le fait qu'ils se soient faits humiliés aussi facilement ils n'étaient pas bêtement partis à leurs poursuite en tapant la porte et tirant dans tous les sens. Lui qui comptait se débarrasser d'eux loin du regard des voyageurs c'était raté pour le moment.

"Bon j'ai du les énerver un petit peu. Je t'ai attrapé comme ça, mais est-ce que ça va ? Rien de cassé ?"
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro] Mar 29 Juil - 11:50





Un voyage inhabituel !


La situation était critique, je n'avais aucun moyen de me défendre sans compter mon Magical Gun avec lequel je ne pourrais pas tirer. Il était uniquement chargé de balles magiques et ces dernières désintégreraient ces pauvres humains et le pire serait qu'on m'accuse d'utiliser de la magie ou je ne sais pas quoi. Je restais donc néanmoins concentrée sur les deux hommes qui me regardaient. Ils n'avaient pas peurs les bougres! Deux imbéciles qui ricanaient puisque un autre me menaçait aussi! Je ne savais pas trop qui était le plus en danger entre les deux bandits ou moi mais ce qui était sur c'était que cette scène avait attirée tous les regards curieux des passagers qui n'attendaient plus que je tire pour les libérer. J'aurais bien été tentée de lancer avec fourberie un sort mais dans cette position ce n'était pas possible. En fait, je ne savais pas trop ce que j'attendais, un petit peu tremblante je ne tournais pas un seul instant mon regard de peur de me faire tuer! Je décidai d'essayer de négocier afin de faire avancer le tout.

Laissez repartir le train et tout se passera bien!

Ils n'avaient pas l'air d'apprécier le fait que c'était moi qui indique les règles... Je n'eus le droit en réponse que de simples regards de colères ainsi que des rires néanmoins nerveux! Je savais que j'allais réussir à le faire plier.

A cause de vous je ne serais pas chez moi à l'heure! Mais quand je suis vraiment en colère il vaut mieux pas être dans le coin!

Mais subitement je sentis l'arme se dégageait de ma tempe. Ouf, quelqu'un était venu ou bien il avait décidé de m'écouter. Les deux bandits en face de moi abordaient maintenant un regard d'effroi. Mais que c'était-il passé? Gardant mon pistolet en direction des deux hommes je me retournai pour voir où en était la situation! Le moins qu'on puisse dire c'était que le bandit avait reçu une belle raclée d'un jeune homme qui était venu m'aidé. Ensuite il se contenta de jeter sa chaussure gauche dans la tête d'un autre bandit. J'étais surprise de la force qu'il avait. Un petit peu bouche-bée par la situation je restais de glace. Le mystérieux sauveur prit ma main me tirant entre deux wagons où il prit soin de verrouiller les portes.

"Qu'est-ce que tu croyais faire avec ça ? Leur tirer dessus avec des balles d'énergie ? On t'as jamais apprit qu'il fallait garder son calme et analyser la situation dans ces cas-là ?"

J'écoutai le jeune homme toujours surprise par ses actes. C'était un super héros ou quoi? On aurait dit qu'il passait son temps à sauver des gens. En tout cas je lui devais une fière chandelle, sans lui je ne savais pas ce qui aurait pu se passer. Mais trêve de plaisanterie les passagers étaient toujours en danger et nous devions à tout pris les sauver.

Heu... C'est vrai que je n'ai pas vraiment réfléchie. C'est bien la première fois que je suis confrontée à une telle situation. En tout cas merci beaucoup d'être intervenu...

Je tiltai seulement un petit peu après que le jeune homme était étudiant à Tadakai! Oui il connaissait l'arme que je possédais et avait avancé que c'était des balles magiques!

Mais je comprend mieux, tu es à Tadakai n'est-ce pas? Mais alors.... tu as utilisé ta magie tout à l'heure, je me trompe?

Cette force n'était pas le fruit du hasard, il avait enfreint la règle pour me protéger. J'espérais de tout coeur que personne n'ai compris la supercherie.

"Bon j'ai du les énerver un petit peu. Je t'ai attrapé comme ça, mais est-ce que ça va ? Rien de cassé ?"

Je rougis un peu contente d'être hors de danger. Mais maintenant il fallait que je l'aide à se débarrasser de ces ennemis. Peut-être que je pourrais utiliser à mon tour la magie en restant discrète et de loin.

Oui tout va bien, merci encore. On ferait mieux d'agir, qu'en dis-tu? J'ai peur qu'ils s'en prennent aux passagers...


Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

 
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro] Mer 30 Juil - 2:04

Il soupira. Comme s'il n'avait pas assez d'ennuis comme cela avec ceux que ses amis lui ramenaient. Il allait s'attirer les foudres de l'école pour avoir fait ça. Même si aucun des passagers ne l'avaient vu éjecter ce type, l'académie devait sans doute avoir des moyens de savoir si oui ou non ils avaient fait l'utilisation de leur magie. Quoi qu'il en soit il s’inquiéterait de ça plus tard, pour l'instant il avait d'autres chats à fouetter.

"Oui je suis bien de Tadakai. Fujihiro Akimoto du conseil des étudiants, pour tout à l'heure on va dire que c'était un cas urgent tout au plus je prendrais quelques heures de colles en expliquant pourquoi je l'ai fait donc ne t'inquiètes pas pour moi."


Il avait prit le temps de se présenter malgré le fait que derrière la porte toute proche de lui se trouvaient trois hommes armés de mauvaises intentions. Non pas qu'ils ne représentaient pas une menace, mais il était confiant en ses capacités et étant donné qu'il n'était pas seul, se débarrasser de ces idiots serait un jeu d'enfant. Il était cependant réticent à demander de l'aide à la jeune fille, tout le monde n'était pas habitué à taper sur la figure des gens, qui plus est quand ceux-ci tenaient des pistolets dans leurs mains. Il hésita donc un moment et finit par se décider.

"Est-ce que ça te dérangerais de me supporter avec de la magie, de préférence très discrète histoire de ne pas se faire tuer par la directrice, pendant que je vais les neutraliser ? Non pas que je ne fasse pas confiance en tes capacités, mais étant donné la largeur de l'allée et que je ne sois bon qu'au combat rapproché ce serait préférable de faire ainsi."


Ses pouvoirs étaient très efficaces quand il pouvait les utiliser, mais le simple fait qu'il y avait une vingtaine de spectateurs dans le wagon rendait cela impossible. Après s'être fait griller quelques neurones à force de réfléchir à un moyen de frapper fort sans trop s'embêter il sortit de sa poche un long morceau de tissu noir et se cacha le bas du visage avec. Au moins maintenant il ne risquait plus de voir sa tête apparaître au journal de vingt heures sous forme de portrait robot.

Le garçon pencha légèrement sa tête pour pouvoir voir à travers la vitre de la porte, mais à cause de cette manie qu'ont les constructeurs de faire du verre teinté il ne pu apercevoir que des ombres bougeant et entendre des voix quasi inaudibles. Il soupira, vraiment aujourd'hui il n'avait pas de chance. Il se remit donc à sa place et se contenta de s'asseoir sur la petite banquette qui était accrochée à la cloison.

"Ils n'ont pas l'air d'avoir envie de nous suivre pour le moment et on ne peux pas se permettre de courir tout un couloir en sachant qu'ils ont des armes à feu. Tu te souviens si une des fenêtres était ouverte ou s'il y avait un passage sur le toit ? Ça pourrait nous permettre de leur sauter dessus par surprise et de s'en débarrasser rapidement."


Avant toute chose il commença à s'étirer lentement en prenant bien soin de faire chacun de ses muscles et articulations. Ses pouvoirs avaient beau avoir l'air puissants le contrecoup physique qu'il subissait ensuite était tout sauf négligable, et se casser un bras en allant à une vitesse proche de celle du son n'était pas envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro] Mer 30 Juil - 14:23





Un voyage inhabituel !


Nous n'avions que quelques petites minutes pour agir et libérer les otages de ces voyous. Il était hors de question de plier à leur menace et de leur donner de l'argent ou des objets précieux. Ces personnes me mettaient hors de moi, à cause d'eux je serais en retard à Seto! J'avais vraiment pas de chance... Je soupirai comprenant en plus que je jeune homme qui m'avait secouru de ce pétrin avait utilisé sa magie et que nous n'avions plus qu'à croiser les doigts afin d'espérer que le pensionnat ne soit pas au courant. Ami serait furieuse et le conseil de discipline lui réserverait une sacré punition pour éviter que cela se reproduise. Mais je ne m'inquiétais pas trop pour ça pour le moment car je réussirais sans doute à plaider sa cause, j'aurais pu mourir sans son intervention.

Enchanté, moi c'est Aya Kitsuna. Je pense qu'on peut s'en sortir sans avoir de punition!

Il manquerait plus que ça... Avoir des heures de colles alors que nous ne faisions que nous défendre. Mais pour le moment nous devions plutôt rester concentrés sur la prise d'otage et trouver une solution efficace pour paralyser les ennemis sans nous faire démasquer. Pour plus de prudence Fujihiro se banda même le bas du visage pour ne pas apparaître dans un journal télévisé ou au coeur d'une enquête. Il avait eu une bonne idée en voulant attaquer les ennemis pendant que je les paralyse avec ma magie mais la cloison ne nous permettait pas d'entendre les bruits ou de voir les mouvements des imposteurs. Il fallait trouver autre chose et le jeune homme semblant habitué à ce genre d'intervention me demanda si il y avait une issue sur le toit pour surprendre les bandits. La réflexion ne fit pas bien longue, il y avait toujours des trappes au dessus des wagons pour faire rentrer de l'air.

Il y a effectivement une trappe au dessus du wagon où sont posés les imposteurs! Montons sur le toit! Tu sembles être habitué à ce genre d'intervention, non?

Je ris légèrement grimpant jusqu'à la trappe menant au toit. Nous étions sur le toit, pour ne pas tomber je rampais le long du wagon jusqu'à la petite issue située au dessus du wagon concerné. Sauter directement sur les têtes des bandits étaient selon moi une très mauvaise idée, cela créerait la panique et les bandits pourraient se mettre à tirer dans les coins risquant de blesser les passagers et peut-être nous en prime!

J'ai une idée! Je vais créer des poupées et les charger de spores soporifiques! Lorsqu'ils seront endormis on pourra sans aucun problème intervenir!

Aussitôt dit, aussitôt fait, j'invoquai deux petites poupées végétales et avec une épingle je les ouvrai afin de les remplir de ces spores provocant un profond sommeil pendant près de 10 minutes. De quoi nous laisser le temps de rentrer dans le wagon et de donner une bonne leçon aux truands. Je lançai les poupées par la trappe et ces deux dernières suscitèrent l'attention des bandits qui sans hésitation se précipitèrent au dessus de mes créations. Les poupées explosèrent laissant s'échapper un gaz qui plongea les bandits et certains passagers trop proches des poupées dans un profond sommeil. Je souris faisant un clin d'oeil à Fujihiro.

Et voilà le travail! On peut descendre!

Je n'avais en aucun cas fait comprendre que j'avais utilisé de la magie! Les passagers pouvaient très bien croire que c'était de simples poupées remplies de gaz soporifiques. Sans plus attendre je sautai dans le wagon, questionnant mon acolyte.

On les attache?


Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

 
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Prise d'otage, entraidons nous! [Aya et Fujihiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» La prise d'otage (PV. Elynna)
» [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka)
» the city burns (groupe B) | Prise d'otages au New York Marriott
» Prise d'Otages [Réservé Birds Of Prey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-