Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Mer 9 Juil - 20:25




~Retour aux origines ~

18h.

C’était l’heure de son rendez-vous. C’était presque l’heure de tous ses rendez-vous. A croire qu’il n’y avait que cette heure où les élèves et elle-même étaient disponibles. Il faut avouer que c’était l’heure la plus simple. Les élèves finissaient, ils avaient une petite demi-heure de répits selon leurs emplois du temps et à 18h Scarlett pouvait les prendre. Les rendez-vous durant en général une heure, après tout dépendait de la personne qu’elle avait.

Aujourd’hui celle qui passait à l’analyse de la psychologue était Eleanore. Eleanore Cassiopée Van Stratt. Un nom connu. Non pas parce que la psychologue était elle-même allemande mais, parce que même dans l’enceinte du pensionnat, ce nom était connu. Elle se demandait si la petite connaissait les Traum. Ils étaient plutôt puissants en Allemagne mais peut au niveau de l’académie et du Japon tout entier. Ce n’était pas aussi le même combat. Si on pouvait parler de combat pour les Traum.

Même si elle savait que maintenant celle qui allait se présenter à elle était une Van Stratt, cela ne changeait rien. Scarlett n’était pas là pour juger, elle était là pour écouter. Ne pas écouter Van Stratt mais, Eleanore.

Scarlett referma le dossier qu’elle avait de la jeune mage et se leva de la chaise où elle était assise. Elle s’approcha de la fenêtre pour regarder le soleil se couchait et voir les élèves gambadaient dehors. Gold se posa sur son épaule et regarda également la cour. Elle se trouvait aux 3èmes étages. La salle de cours des 3èmes années. Même si pour certains élèves cela dérangeait de revenir dans leur classe pour le rendez-vous, Scarlett aimait bien les salles. Cela changeait que si elle avait un bureau simple.

Etant d’origine allemande, de famille noble, Scarlett se demandait si la jeune fille allait être en avance, à l’heure ou en retard. La famille Traum étant basé sur les vieilles coutumes Scarlett ne s’étonnera guère si les nouveaux allemands étaient plus libres et moins soutenus par les anciennes règles strictes.



Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Eleanore C. Van Stratt
Féminin
Messages : 1185
Kamas : 7246
Date d'inscription : 21/05/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Administratrice: Schwarz Kaiserin
Administratrice: Schwarz Kaiserin

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Mer 9 Juil - 21:46

« Wohl dem, dem noch die Tugend lacht,
Weh dem, der sie verlieret! »


 

Dix sept heures avaient sonné depuis cinq bonnes minutes déjà, et Eleanore -qui avait terminé sa journée depuis une heure et demie déjà-s'était dirigée sans plus attendre en direction de sa chambre. Il était hors de question de paraître négligée. Les Van Stratt avaient une image à entretenir. Et Hécate ne se lassait pas de le lui répéter. « Regarde moi ces cheveux !  Comment peux tu te laisser aller à ce point ! Ta frange ondule. Tu ne peux plus te permettre ce genre de choses, tu n'es plus chez toi, Eleanore ! Prends garde ! » Elle soupira vaguement et se saisit finalement de son peigne une fois rendue devant ce miroir judicieusement placé dans sa chambre.  Elle s'appliqua une fois de plus à domestiquer cette frange qui parfois n'en faisait qu'à sa tête, ou du moins tendait largement à le faire. Une fois tout de nouveau en place, elle s'égara un instant dans son reflet. Elle se trouvait plutôt jolie, mais il y avait toujours dans ses traits ce petit quelque chose qui n'était que peu engageant. Quelque chose qui pouvait repousser beaucoup, et ce n'était pas simplement cette petite boule de haine qui bougeait beaucoup trop pour n'être qu'un simple insecte. Son regard s'égara alors dans le reflet de Hécate dont les paroles perdaient leur sens. «Couleur […] Respect […] Supériorité écras[...] RETARD ». Ses yeux s'écarquillèrent brusquement et ses deux yeux se jetèrent sur le cadran de sa montre argentée. Il n'était que Dix sept heures trente, elle n'était pas encore en retard. Elle poussa un profond soupir de soulagement, profitant d'être seule pour laisser filer tout ce que cet ascenseur émotionnel avait réveillé dans sa psyché. «Tu n'as rien à lui dire de toute façon ! Tu n'as aucun problème, ce rendez vous n'est qu'une formalité, rien de plus » « Certainement... »

Une fois apprêtée, non remaquillée, mais parfaitement coiffée, elle se mit en route. Elle avait pris le temps de se renseigner pour ne pas être prise de cours, grand bien lui en prit.Elle serait à l'heure, comme l'exigeait son rang, son rôle, et l'horreur verte sur son épaule, dissimulée savamment derrière ses cheveux désormais impeccables. Si les autres pouvaient la comprendre, ils ne se poseraient pas de question en voyant Eleanore sursauter légèrement et tendre chacun des muscles de son visage dans une expression on ne peut moins détendue. Mais personne ne le pouvait, et elle s'enfonçait chaque jour un peu plus dans la singularité qui met de côté. La cruelle singularité qui divise les hommes au nom des apparences moins flatteuses. Et voici que dix huit heures sonnaient. A leur tour. Et la demoiselle frappa à la porte. Trois coups. Directs, francs et secs. Ce qu'on attendait d'elle, ni plus ni moins. «C'était un peu mou... » Elle leva les yeux au ciel. Elle murmura « De toute façon, la porte n'était pas fermée, c'est une salle de classe.» «N'empêche que c'était mou... » Pas moyen de lui faire entendre raison..Après un bref soupir, elle reprit cet air parfaitement détaché qui lui était désormais bien connu. Mais sous ces grands airs dormait une question qui chatouillait son esprit. Pourquoi diable ici. Tout le monde pouvait passer, et entendre. Mais peut être étais-ce un moyen avisé de déstabiliser, un moyen brillant pour amener les élèves à abandonner leurs protections puériles pour parler à cœur ouvert. Un instant, cet instant de réflexion fit naître de l'admiration pour cette femme qu'elle ne connaissait pas encore. Elle passa le pas de la porte, et inclina la tête, les mains jointes, l'une par dessus l'autre, au niveau de la naissance de ses jambes. De sa voix douce, ou du moins peu audible, elle commença par le plus à propos : les présentations.

« Bonsoir, je suis Eleanore Cassiopée Van Stratt. »  

════════════════════

Artiste du Kit: -Inconnu-

Merci Neiko ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Jeu 10 Juil - 1:07




~Retour aux origines ~

Plus Scarlett regardait par la fenêtre, plus elle se perdait dans ses pensées. A toutes sortes de choses, plus ou moins gaie. D’abord c’était la curiosité de savoir qu’elle était cette élève. Etait-elle rebelle ? Avec des manières ? Pleine de vie, triste, en colère ? Ce fut ses premières pensées, sur qui allait-elle tomber ? Chaque nouveau rendez-vous était intéressant. Elle apprenait plus sur une personne et chaque personne variait. Scarlett avait déjà reçu une personne avec la joie de vivre et l’instant une personne triste, dépressif. Surtout le coup, passer du chaud au froid l’avait surpris mais, elle s’était rapidement fait. L’expérience. La première fois, Scarlett avait du mal parce que passer d’un extrême à un autre n’était pas des plus simples. Mais elle avait su garder son calme et son sérieux et avait très bien géré les deux problèmes. Du moins elle leur avait donné des conseils qui lui paraissaient juste.

La psychologue ne savait pas ce qu’ils étaient devenus. Il était rare que les élèves reviennent à Tadakai, ne serait-ce que pour donner des nouvelles. Peut être que ses conseils leur avaient été mauvais. C’est une chose qu’elle ne serait jamais. Une question lui vient soudain à l’esprit, était-elle la seule à avoir fait ses études ici à Tadakai et revenir pour y travailler ? Surement pas. Il y avait des personnes comme la bibliothécaire qui était là depuis une décennie. Mais en professeur ? Elle ne se posa pas plus longtemps la question que des coups résonnèrent vers le porte. C’était surement celle qu’elle attendait.

Scarlett, dos bien droit se tourna vers la porte les mains derrières le dos. Gold sur son épaule battait légèrement des ailes. Il n’était pas très rassuré par ses trois coups qui étaient à son goût à un peu trop sec et brutal. La psychologue fit alors quelques pas vers la porte. Celle-ci s’ouvrit et laissa apparaître une jeune fille aux cheveux roux. Très polie elle s’inclina et se présenta. Scarlett fit de même s’inclina et laissa ensuite ses bras longés son corps.

- Enchantée mademoiselle Van Stratt. Je me nomme Scarlett Traum. Je suis le psychologue de l’académie, asseyez-vous je vous en prie.

Cela recommençait. Son « Enchantée » sonnait allemand. Décidément toutes les formules de politesse, elle aurait son côté européen qui ressortirait. Elle tendit légèrement le bras pour laisser prendre place Eleanore. En attendant que celle-ci s’installe, d’une voix neutre Scarlett reprit.

- Je suis ici pour vous écouter. Vous pouvez parler de tout ce que vous voudrez. Si vous avez des questions, des réflexions, des remarques à faire je suis toute ouïe. Que ce soit des problèmes ou non.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Eleanore C. Van Stratt
Féminin
Messages : 1185
Kamas : 7246
Date d'inscription : 21/05/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Administratrice: Schwarz Kaiserin
Administratrice: Schwarz Kaiserin

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Dim 13 Juil - 19:47

« Wohl dem, dem noch die Tugend lacht,
Weh dem, der sie verlieret! »



Eleanore était bien plus tolérante à l'idée de rencontrer un membre du personnel que son homologue d'épaule couleur de printemps. Et qui plus est, un psychologue. « Fais demi tour ! Objecte que tu ne parleras qu'en présence de ton avocat. » Hécate avait un sens tout particulier du respect. Il n'y avait pour elle que la supériorité du sang, toutes les autres ne valaient pas plus qu'un regard ou une politesse. Parfois même elle jugeait possible de se passer de la politesse d'ailleurs. C'était bien beau tout ça, mais elle n'était pas d'un grand soutien. Toujours à critiquer, à toiser, mais jamais rien de constructif. Ah ça, elle en avait en réserve des mots désagréables. Mais il y avait un point utile, ou du moins utile dans cette situation, elle était au fait de la noblesse. Et de ses représentants. «Attends, elle a bien dit Traum ? »

Eleanore se gratta l'index, signe corporel de réponse. En effet, au vu de la fréquence de leurs échanges, elle avait jugé bon de mettre en place un code de réponse non verbal pour ne pas passer pour une aliénée auprès de ses semblables. Non que cela soit d'une quelconque importance, mais elle avait tout de même sa dignité. «Ton grand père n'était pas un ami des Traum? Il me semble qu'ils se sont battus côte à côte..» Eleanore posa son regard avec plus encore d'intensité sur la psychologue, si Hécate avait raison, elle avait certainement bien plus à lui raconter que ses états d'âme, et la scéance tournerait bien vite au cours d'histoire non conventionnel. «Vous êtes du même monde, voilà qui change tout ! » Et Hécate sembla se radoucir. Eleanore était à l'heure, et était aussi élégamment mise que l'était Scarlet. Un œil novice aurait pu remarquer qu'il y avait bel et bien quelque chose de commun à ces deux femmes. Ne serais-ce que leur manière de se saluer respectueusement.

N'y avait-il vraiment qu'un seul psychologue ? Pour tous ces élèves, c'était peut être trop peu. Mais c'était déjà tout de même quelque chose de bien qu'il y avait un psychologue. Cela devait être nécessaire. Et surtout très important. Le rôle d'un tel intermédiaire n'est pas négligeable. Si elle avait le choix, c'est peut être le métier vers lequel elle se dirigerait. Mais pour le moment, là n'était pas la question, ou du moins, pas la seule.

« Danke Schön »

Vieux réflexe, qui ne tomberait certainement pas à l'eau, si son nom de famille et son origine étaient avérés. L'allemand lui manquait. Beaucoup. Et elle n'était pas encore parfaitement bilingue en japonais. Elle avait encore beaucoup de chemin à parcourir. Et voilà qu'en chemin, les modalités furent posées. Elle était là pour écouter, et Eleanore devait parler. Elle prit le temps de s'asseoir, s'assurant que son dos fut bien droit, elle prit également le temps d'observer son interlocutrice.

« Je vous remercie. Mais je ne vois jusqu'alors qu'une seule question à vous poser. Vos ancêtres n'auraient-ils pas eu affaire aux Van Stratt ? »

Elle espérait seulement qu'ils n'avaient pas été ennemis durant cette terrible guerre d'Hybriland. Sinon la suite de l'entretien serait on ne peut moins agréable. « Je suis certaine que oui, je suis certaine que oui, je suis certaine que oui. » Hécate aurait plutôt du être une vipère. Oui, elle en avait déjà la langue.

════════════════════

Artiste du Kit: -Inconnu-

Merci Neiko ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Lun 14 Juil - 1:21




~Retour aux origines ~

Scarlett observait attentivement l’élève en face d’elle. Elle était belle, pâle, une très belle chevelure rousse, se tenant droite. Elle y voyait en elle quelque de noble, avec de la grâce. Eleanore lui faisait penser à elle quand elle était plus jeune. Mais en surement moins distante, moins froide, plus dans la noblesse.

Son « merci » allemand fit sourire la mage. Ce son, cette résonance. Cela la faisait revenir à sa jeunesse, à sa famille. Mais elle secoua légèrement la tête pour ne pas y penser. La petite allemande l’intriguait mais, elle ne devait pas en faire trop ou au contraire par assez pour elle. Non. Elle devait la traiter comme tous autres élèves de l’école.

« Je vous remercie. Mais je ne vois jusqu'alors qu'une seule question à vous poser. Vos ancêtres n'auraient-ils pas eu affaire aux Van Stratt ? »

Scarlett haussa un sourcil. Pourquoi cette question ? Elle connaissait surement le nom « Traum » alors elle était curieuse de savoir si leurs familles étaient en de bon terme ? Et puis elle n’avait que ça à poser. Eleanore n’était donc pas du genre à vouloir trop parler d’elle. Just les informations dont elle avait besoin. Cependant, elles étaient en rendez-vous et Scarlett lors de ses entretiens n’aimait pas parler d’elle. S’asseyant sur une chaise, elle rassembla ses affaires devant elle et se tient encore plus droite, pour paraître –même si elle était assise- plus imposante.

- Est-ce vraiment votre seule question ? Et qu’est-ce que cette réponse vous apporterez ? Pour me classer et savoir si ma famille et de votre côté ou contre vous. Si je dis « oui » serez-vous plus apte à me parler ? Et si je dis « non » allez-vous vous refermer sur vous-même et refuser tout dialogue ?

Son ton était neutre. Sa voix n’était ni provocatrice, ni apaisante. Elle voulait savoir si la jeune mage était du genre curieuse parce qu’elle était « jeune et plein d’espoir » ou parce qu’elle avait en tête une vision plus noble et plus politique. Il est vrai que d’entrer de jeu, Scarlett la testait. Mais après tout peut être que la psychologue avait tort.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Eleanore C. Van Stratt
Féminin
Messages : 1185
Kamas : 7246
Date d'inscription : 21/05/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Administratrice: Schwarz Kaiserin
Administratrice: Schwarz Kaiserin

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Dim 27 Juil - 21:29

« Wohl dem, dem noch die Tugend lacht,
Weh dem, der sie verlieret! »



A travers les deux femmes, c'était des siècles d'histoire Allemande qui s'exprimait. La froide dignité qui ne trouve le repos que dans la vérité dévoilée. Elles savaient se tenir, et devaient chacune être très impressionnantes. Lorsque ce genre de femme là se met en colère, on peut entendre Wagner. Les femmes Allemandes sont des Valkyries. Grandes, fortes, parfois extrêmement belles. On craint leur courroux, et quelque chose murmure toujours qu'on a raison de le faire. Alors lorsque deux se rencontrent, deux se toisent, deux se testent, il ne fait pas bon être leur témoin, même silencieux. Le vent se lève, forçant ainsi le respect.  Il n'y avait cependant dans l'esprit d’Éléanore que de la curiosité. De l'admiration, certainement. Fierté chauvine.

Certainement que leur langue natale ne pourrait que les rapprocher. Voyez, n'ont elles pas souri toutes deux après cette simple marque de politesse ? Si. Le bonheur passa un instant dans leur quotidien nimppon, réconfortées par les austères tonalités de leur enfance. Elles étaient de grandes dames, pourraient devenir les plus grandes alliées du monde, si la destinée le permet. La question était franche, directe, et surtout du fait de la bestiole qui trépignait d'impatience sur cette épaule un peu osseuse. « J'en suis certaine ! Absolument certaine ! »  De l'extérieur, on ne pouvait rien entendre de son empressement. Juste un infime bruit de crochet dans une aspérité. Pas de quoi filer un bas, assurément.

Un sourcil se dressa dans le silence pour toute réponse. Eleanore fut beaucoup plus atteinte par cette attente que sa comparse colorée. Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Avait-elle été trop franche ? Satanée Hécate, tes manières me perdront, pensa t'elle sans mot dire. Certainement que oui, cette Mante là concevait la vie d'une bien étrange manière.  Et c'était Eleanore qu'on entendait poser les mauvaises questions, ou même dénigrer parfois des semblables qu'elle aurait préféré complimenter. Mais les pinces de l'abominable insecte étaient fines et très douloureuses. Elle en devenait proportionnellement persuasive.

Eleanore laissa quelques instants mourir. Scarlett s'était assise en silence, mettant de l'ordre dans ses papiers. La demoiselle ne la quittait pas des yeux, attendant patiemment que la psychologue se décide à lui adresser de nouveau la parole. Si c'était une technique de destabilisation pour la pousser ensuite à parler, c'était parfaitement réussi, elle était presque prête à raconter tout ce que Scarlett aurait voulu entendre. Et puis finalement, elle daigna lui adresser de nouveau la parole. Ne répondant absolument pas à la question « Tseuh, c'est bien une psychologue ! » Elle approcha de son doigt de la tête d'Hécate et pressa légèrement pour lui signifier de se taire. Trop c'est trop. Eleanore prit le temps de la réflexion. Quelques secondes seulement, avant de planter ses yeux dans ceux de Scarlett, avec tout le respect du à sa supérieure hiérarchique. Hécate vexée, elle pouvait se comporter plus naturellement.

« Avec tout le respect que je vous dois, que pourrait une élève contre vous, Madame.  Quand bien même vos parents auraient tenté d'assassiner mon grand père, nous en serions quittes de l'idée qu'il devait avoir une bonne raison – il n'y aurait cependant que peu à reprocher à ce brave homme. Votre nom résonne à mes oreilles plutôt familièrement, et si d'aventure nous étions du même monde, je serai bien aise de trouver enfin une alliée dans ce vaste monde du soleil levant. »

C'était clair, net et respectueux. Ce qu'on était en bon droit d'attendre de la part d'une enfant face à ses responsables.



════════════════════

Artiste du Kit: -Inconnu-

Merci Neiko ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Dim 27 Juil - 23:26




~Retour aux origines ~

Le silence était pesant. Si quelqu’un était rentré dans la pièce, la gêne l’aurait submergée et il serait ressorti aussitôt. Mais ce n’était pas le cas pour les deux allemandes. Non. Pour elles, c’était presque une habitude. Scarlett avait-elle eut raison de questionner ainsi la jeune fille ? Peut être qu’après tout la jeune fille n’était pas du genre à suivre la politique et les idéaux de sa famille, peut être était-elle juste une simple allemande à Tadakai avec un nom populaire. Depuis le départ Scarlett ne pensait qu’à ça. « Espérer que mademoiselle Van Stratt soit normal ». Peut être que la jeune fille lui rappelait elle à l’époque et elle se souvenait de son enfance peu glorieuse.

Mais, la curiosité est un vilain défaut, la psychologue devait faire attention aux mots qu’elle employait et au sujet qu’elle voulait aborder. Elle sentie le regard bleu de la jeune Eleanore sur elle. Un regard froid, sûre d’elle, une sorte de pouvoir, de force dans les yeux. L’opposé des yeux bleus de Scarlett qui la trahissait sans cesse avec un regard plus apaisant, plus enfantin, contrairement à son caractère froid et distant. Cependant, malgré son regard, Scarlett garda le contact visuel.

« Avec tout le respect que je vous dois, que pourrait une élève contre vous, Madame.  Quand bien même vos parents auraient tenté d'assassiner mon grand père, nous en serions quittes de l'idée qu'il devait avoir une bonne raison – il n'y aurait cependant que peu à reprocher à ce brave homme. Votre nom résonne à mes oreilles plutôt familièrement, et si d'aventure nous étions du même monde, je serai bien aise de trouver enfin une alliée dans ce vaste monde du soleil levant. »

Elle avait le sens de la hiérarchie. Il est vrai qu’elle était élève mais, Scarlett n’était pas un professeur, le lien et le respect n’étaient pas le même. Pour toute réponse à ses dires elle secoua la tête doucement. Le passé appartenait au passé et il devait y rester. Permettre d’avancer mais ne pas y rester figé. « Une alliée » ? Qu’entendait-elle par alliée ? La jeune mage cherchait-elle des camarades où des personnes à qui se confiant ou est-ce encore d’un point de vue plus politique ? Pour toute réaction, Scarlett resserra ses mains entre elle et les posa sur la table, gardant le dos bien droit.

- Sachez, que votre famille et la mienne ont toujours étaient en de bons termes. Dû moins d’aussi loin qu’on le sache

Pour ce genre d’élève, il fallait procéder à la méthode du « donnant-donnant ». L’élève s’ouvrait un peu et pour l’aider il fallait lui dire autre chose qui pourrait l’inciter à continuer le dialogue. Là, pour Scarlett dire que leurs familles étaient en de bons termes était plus pour voir la réaction –même si elle se doutait qu’il y en aurait peu. Et puis c’était une façon de montrer que le rendez-vous pouvait également être un dialogue et non pas qu’un simple monologue.

- Bien. Alors mademoiselle Van Stratt avez-vous un sujet en particulier à énoncer ?


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Eleanore C. Van Stratt
Féminin
Messages : 1185
Kamas : 7246
Date d'inscription : 21/05/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Administratrice: Schwarz Kaiserin
Administratrice: Schwarz Kaiserin

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Dim 10 Aoû - 20:29

« Wohl dem, dem noch die Tugend lacht,
Weh dem, der sie verlieret! »



Tout était maîtrisé. Par qui, on ne le savait pas vraiment, mais ça l'était, c'était la seule chose sure et certaine. Hécate trépignait, ses petites pattes, ou plus précisément les griffes au bout de ses petites pattes s’emmêlaient dans les fils de la robe d'Eleanore, mais pour la première fois de sa vie, elle n'en avait rien à faire. Elle voulait avoir raison, et cet appel de l'égo était beaucoup plus fort que la chute qui risquait de survenir. Incessamment sous peu. Mais le silence durait. Encore et toujours. Plus fort et plus longtemps. [color=#00cc33]« J'en suis sûre j'en suis sûre, j'en suis sûre. » Tout le monde savait que les familiers communiquent, tout le monde sait que seul son maître peut le comprendre. Mais elle ne pouvait pas se résoudre à lui faire des reproches alors qu'elle était la seule à pouvoir l'entendre. Et pourtant Dieu sait qu'un « Mais tais toi donc, vil insecte » l'aurait soulagée. Un instant au moins. Juste le temps qu'elle se vexe et réagisse de plus belle. Eleanore restait digne, Hécate perdait lentement toute sa fierté, dissimulée derrière ces cheveux roux et tout à fait correctement coiffés.

Heureusement qu'il n'y avait pas de témoins. La sensibilité de ces deux femmes ne souffrait pas d'oeil ni d'oreille indiscrète. Elles étaient complètes. Entières. Fortes et déterminées. Mais un œil ou un esprit avisé saurait déceler parfois cette faiblesse si noblement dissimulée derrière une froideur altière. Toute femme aspire à la douceur de vivre, à ce confort que leur rang parfois peut leur refuser . Et le rang le faisait d'ailleurs beaucoup et souvent. On en devenait aigri, on se perd ensuite dans un personnage un peu mal taillé,et on vient à regretter une vie entière quelques erreurs passées. Scarlett n'avait pas cligné, pas une seule seconde. Cette attitude là prouvait au moins qu'elle ne se trompait que peu. Elle avait en elle la force des Femmes de son origine.

Elle n'avait alors que secoué la tête. Rien de probant, rien de sûr, rien de réconfortant. Juste des hypothèses qui meurent dans l'air ambiant. Des hypothèses infondées qui cherchent une existence propre sans en trouver. Les jointures de la psychologue se crispèrent légèrement, et finalement, elle leva le voile de gêne et de silence qui les enveloppait chaque seconde un peu plus. Hécate avait raison, il y avait bel et bien eu quelque chose qui s'était passé entre les deux familles, et ce nom avait de bonnes raison d'évoquer quelque chose à l'incorrigible bestiole qui chut de son perchoir pour atterrir dans la poche de la demoiselle. Une chance insolente, qui sourit toujours à ceux qui le méritent le moins. Eleanore écarquilla un instant les yeux, sentant quelque chose bouger contre sa poitrine. Elle baissa nerveusement les yeux vers l'agitation et ne retrouva son calme qu'une fois la scène vérifiée oculairement. Elle reprit son flegme habituel et détaché. Le masque avait craqué, pendant une fraction de seconde elle était redevenue elle même.

« Il n'aurait pu en être d'une autre manière. Je vous remercie pour vos éclaircissements. »

Hécate jubilait au chaud contre le cœur de la jolie rousse qui se remettait de ses émotions lentement. Bien trop lentement à son goût. Et puis, l'atmosphère se réchauffa, lentement. Très lentement. Les choses iraient certainement mieux maintenant qu'elle se savait 'en sécurité' ou du moins entourée par des personnes dignes de confiance. Vint la question inévitable. Qu'avait-elle à dire. Très grande question. Que pourrait-elle avouer.

« Et bien. Il y aurait tant à dire. J'aimerais par exemple savoir s'il est sain de s'adapter à un environnement social qui répond à des règles contraires à nos valeurs. »

Une voix s'éleva de sa poche, criquetis inaudible, ou du moins incompréhensible pour ceux qui n'étaient pas elle.

« Et inférieures qui plus est. »

« Et inf... »

Elle s'interrompit.

« Je veux dire, différentes. »

Cette mante commençait à avoir trop d'influence, ce serait bientôt un problème.



════════════════════

Artiste du Kit: -Inconnu-

Merci Neiko ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Jeu 14 Aoû - 21:22




Eleanore C. Van Stratt

Retour aux origines
L’ambiance aurait pu être équivalente à deux adversaires qui jouaient à un jeu. Echecs disons. Un jeu noble, du moins c’était l’avis de la psychologue. Un jeu où il fallait bien réfléchir à comment bouger tous ses pions. Un jeu long, intellectuel, où toutes les pièces sont importantes et il faut avoir un certain moment d’observation du jeu et de son adversaire. La clé était souvent dans le regard de celui-ci. S’il avait une idée, ses yeux brillaient, il était sur de lui, il fallait alors à ce moment agir vite et bien.

C’était du moins son impression. Que les deux femmes allemandes se regardaient dans les yeux et tour à tour jouer leur pièce. Elles prenaient le temps de s’observer, de réfléchir et de s’exprimer. Scarlett eut un hochement de la tête quand Eleanore la remercia de sa réponse. C’était tout naturel après tout. Mais, la psychologue réfléchissait encore plus à la question sur la famille Van Stratt. Il y avait surement quelque chose pour qu’il soit en de bons termes. Tout le monde n’était pas avec de bonne relation avec les Traum. Même si leur nom signifiait le « rêve » leur agissement était tout le contraire. Surement bien plus mauvaise que les Van Stratt.

La jeune fille reprit la parole tirant ainsi les psychologues de ses pensées. Elle remettrait ses interrogations à plus tard et peut être ferait-elle des rechercher là-dessus. Pour toute réaction, la psychologue cligna des yeux. Signe, en particulier pour elle, qu’elle était attentive à la conversation. Le sujet était même étrange. La différence de société. « Inf » que voulait-elle dire ? Dans ce genre de sujet « inférieur » serait le mot le plus approprié mais, Scarlett n’en fit pas plus allusion.

Quand la jeune fille eut finie d’exprimer ses questions, Scarlett s’approcha, s’accouda sur la table, les mains jointes, le menton sur celle-ci. Comment répondre à ça ? Elle ne mit pas longtemps à formuler une réponse.

« Sachez tout d’abord, que les valeurs et les normes ne sont pas fixent. A notre époque nous ne pouvons dire « j’ai la meilleure politique, idée, religion … » et tout ce qui s’ensuit. Donc je dirais plutôt que de vivre dans un milieu différent et une bonne expérience. Il permet de voir si les valeurs, les normes que nous avons sont bonnes ou non. S’adapter n’est peut-être pas non plus le bon terme. Si vous êtes très attaché à vos valeurs, vous ne pourrez pas ou pas dans votre totalité vous adaptez à cet environnement si différent de vos idées. Vous allez juste, après avoir vécu dans un lieu différent, voir le monde différemment voir être encore plus sur de ce que vous croyez. Vous voyez où je veux en venir ?

Elle restait immobile à regarder l’élève.

«  Vous avez du mal à comprendre les autres ? Ou du moins leurs idées et leur façon de vivre ? »


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Eleanore C. Van Stratt
Féminin
Messages : 1185
Kamas : 7246
Date d'inscription : 21/05/2014
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves): • 3ème année
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Average Wizard
Administratrice: Schwarz Kaiserin
Administratrice: Schwarz Kaiserin

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Jeu 21 Aoû - 0:00

« Wohl dem, dem noch die Tugend lacht,
Weh dem, der sie verlieret! »



Il existait au moins un monde et demie entre l'Eleanore sociale et celle qui vivait derrière ses prunelles couleur d'Océan. On pouvait l'effleurer sans pour autant réussir à percer le voile, et ainsi pouvoir déchiffrer le mystère qu'elle constituait. Pour vivre heureux, il faut vivre caché. Elle l'avait adapté : pour vivre heureux, vis masqué. Elle n'avait jamais pu se défaire de cette image tenace de fille dédaigneuse, distante et surtout inaccessible. Et Dieu sait que cette image précise était difficile à faire partir. Une fois coincée dans un rôle, la vie devient une suite d'embûches délicates et dangereuses.

L'allemagne lui manquait, sa famille plus encore. Tout lui manquait terriblement mais elle était condamnée à rester seule, sans attaches ni soutien. Il en allait de beaucoup de choses. Elle ne parvenait pas à comprendre les demandes de sa Mère avant son départ. Mais sachant que les deux familles s'étaient côtoyées, elle ne pouvait de ce fait pas parler de ses réelles inquiétudes, elle allait donc devoir en inventer. Des crédibles. Celles qu'on s'attend à lui entendre poser sur un coin de la table, avec modestie et peut être même froideur.

Elle appréciait ce calme. Ses contemporains étaient bien trop empressés pour être intéressants. Ils se jetaient à corps perdu dans les distractions pour fuir leurs états d'âme au lieu de les affronter avec force et courage. La fuite pour seule parade. Ridicule. Et on ne peut moins utile. Les cauchemars finissent toujours par te retrouver. Et à ce moment là, tu regrettes de les avoir ignorés aussi longtemps. Ca faisait partie du jeu aussi. Un gigantesque jeu social dont Eleanore refusait de faire partie. Faire une faute pour être exclu avant même d'avoir joué. Voilà la véritable solution. La seule bonne attitude pour ne pas cautionner un système défectueux.

La psychologue avait profité de sa posture pour s'avancer légèrement. Eleanore dut faire de gros efforts pour ne pas reculer légèrement. Réflexe de survie purement reptilien. Hécate s'était plongée dans ses réflexions, rapprochant les morceaux qui pouvaient être reliés, et attendant le bon moment pour intervenir de nouveau. Elle n'était donc encore d'aucune utilité. Parfait. Comme d'habitude. Première à critiquer et donner de mauvais conseils, mais c'est tout. Elle en aurait soupiré si elle n'était pas aussi maîtresse d'elle même .

La réponse de la psychologue était à la hauteur de ses attentes. Savante, réfléchie, objective et posée. Eleanore ne cilla presque pas, tenant à profiter au maximum de ses enseignements. C'était raisonné, et digne d'être écouté jusqu'au bout, outre le respect du à son rang. Elle hocha la tête de haut en bas lorsqu'elle lui demanda si elle suivait le raisonnement. Bien entendu qu'elle suivait. Il n'y avait que Hécate pour faire la sourde oreille à la raison. Elle maniait la mauvaise foi avec maestria.

« Disons que.. »

Elle marqua une courte pause, afin de rassembler ses esprits -d'abord- et pour tenter de se trouver un peu d'éloquence ensuite.

« Disons que je les comprends, pour avoir passé des heures à les observer. Mais je ne comprends pas comment ils ont pu en arriver là. Je veux dire. Toute personne sensée réagirait bien avant de sombrer dans cette vacuité intellectuelle.  La fuite, la glorification de ceux qui fuient. Je.. Je peux les comprendre, mais je n'arrive pas à me résoudre à l'accepter. »

Pas le moindre souci Smile IRL avant tout !

════════════════════

Artiste du Kit: -Inconnu-

Merci Neiko ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Ven 29 Aoû - 22:12




Eleanore C. Van Stratt

Retour aux origines

Bien parler. S’expliquer clairement. C’est ça qu’elle aimait. Surtout quand son auditoire était attentif et comprenait ses pensées. D’un côté qui ne la comprenait pas ? Surtout quand face d’elle, une élève était là, attentive, semblant être intelligente et cultivée elle n’aurait donc aucun problème à se faire comprendre. Prenant le temps de répondre, c’était comme si Eleanore analysait chaque réponse que lui donnait Scarlett et chaque mot qu’elle allait sortir. Elle ne devait pas être le type de personne à agir sur un coup de tête. L’apparence était peut-être trompeuse mais, la psychologue aimait bien ce genre de personne. Qui réfléchissait avant d’agir.

« Disons que je les comprends, pour avoir passé des heures à les observer. Mais je ne comprends pas comment ils ont pu en arriver là. Je veux dire. Toute personne sensée réagirait bien avant de sombrer dans cette vacuité intellectuelle.  La fuite, la glorification de ceux qui fuient. Je.. Je peux les comprendre, mais je n'arrive pas à me résoudre à l'accepter. »

C’était donc une observatrice. Plus elle parlait plus Scarlett avait l’impression d’avoir des points communs avec l’allemande. Elle-même s’était souvent demandé comment des personnes pouvaient être si différentes d’elle-même. Son incompréhension était claire et réfléchie. Gardant la même position, Scarlett hocha légèrement la tête. C’était un point de vue intéressant et qu’elle comprenait que trop bien. Laissant quelques secondes passait, pour utiliser les bons mots, Scarlett regarda un moment ailleurs avant d’observer à nouveau l’élève.

- Sachez que même si vous ne l’acceptez pas, vous pouvez être fier de vous d’avoir analysé ce qu’il y a autour de vous. Certaine personne jugent sans même savoir, alors même si vous êtes dans l’incompréhension vous pouvez au moins avoir le privilège de dire « j’ai essayé ».

Scarlett fit une pause avant de reprendre son dialogue.

- Pour ce qui est de votre hypothèse sur le fait qu’avant de sombrer une personne réagit, des fois, il arrive que les personnes se laissent tomber volontairement. Ou alors ils sont comme aveuglés par leur vision qu’ils ne voient pas qu’ils tombent. Tout dépend de leur contexte. Je ne pense pas que vous avez besoin de l’accepter. Vous n’êtes pas à leur place, vous les avez simplement observé et fait une conclusion sur leur acte, s’il on peut traduire cela comme ça. Ne pas accepter montre votre différence face à eux et montre que vous avez des principes. Vous n’êtes ainsi pas le genre de personne qui change d’avis dès la première chose qu’il voit. Ce qui est toute à votre honneur.

Toujours inquiète de savoir si elle expliquait bien et était dans le bon sujet de conversation et que le dialogue se déroulait comme l’élève le souhaitait, Scarlett aimait avoir des exemples concrets.

- Mais peut-être avez-vous un exemple qui vous semble étrange sur l’attitude d’une personne ?


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Jayden Moria
Féminin
Messages : 287
Kamas : 6935
Date d'inscription : 22/08/2014
Humeur : Aventureux ~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d\'argent
Roi Zombie ~
Roi Zombie ~

MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum] Dim 9 Nov - 19:29

Bonjour/Bonsoir.

Où en est ce RP ? Merci de prévenir par MP de son avancement.
Si le RP reprend je supprimerai mon message.
Sinon il sera archivé.

EDIT (24/11/14) : Etant sans aucune nouvelle de vous deux, j'archive ce RP. Toute fois si vous voulez le reprendre n'hésitez pas à m'envoyer un MP.

════════════════════



Plop :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Retour aux origines [Eleanore C. Van Stratt & Scarlett Traum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux origines [Arawen, libre]
» Eomer de la Marche, retour aux origines
» Retour aux origines
» Retour aux origines: de nouvelles perspectives en vue! [PV Zack McGowen, Marissa E. Iselk]
» Retour aux origines [Myrdhinn et Killian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-