Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Deux belles jeunes femmes au pays des animaux ! [Feat Tsuka !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Deux belles jeunes femmes au pays des animaux ! [Feat Tsuka !] Mar 8 Juil - 17:05



Deux belles jeunes femmes au pays des animaux !


"Feat. Un truc"








L'Eden, le jardin sacré, lieu de convoitises de tout les hommes. Chaque personne à sa propre vision de l'Eden, de son paradis, mais moi, Mashiro Kasama, aujourd'hui, je vais entrer dans ce lieu défendu. Tous les éléments indispensables pour y accéder était réunis. Premièrement, l'horaire, quatorze heures trente, début du cours de sport. Deuxièmement, apparence correcte, un corps de jeune fille première année. Et pour finir, la tenue, l'uniforme féminin, que j'au difficilement obtenu après une infiltration dans la chambre d'Isalynn, partie en mission ce jour-ci. Tout était donc prêt pour pouvoir infiltrer mon doux paradis. Mais ce lieu n'est rien sans les anges qui le peuple, car c'est eux qui font la beauté de ce lieu. Et en parlant d'eux les voilà, ces magnifiques créatures divines. Comment ça t'y comprend rien ? C'pas compliqué à comprendre, je suis dans le vestiaires des filles en prenant moi-même un corps féminin et je mate, CQFD. Je nage dans le bonheur.

- Tu me rappelle quelqu'un toi...

Argh, Omâgi Ria, une élève de mon année,  que j'avais déjà surpris à fumer des clopes dans les toilettes, résultat, elle a dû faire plusieurs fois le tour du pensionnat. Et elle m'en veut pas qu'un peu. Et si elle me reconnaît, en plus d'être grillé, j'me fait massacrer violemment.

- Ben oui en plus, on l'a jamais vu dans la classe, elle !

Et une autre qui vient me mettre encore plus dans la panade. Cherche une excuse bidon, tellement bidon qu'ils seront obligés d'y croire.

- Hum... Je suis la cousine de Mashiro Kasama et je suis ici aujourd'hui pour découvrir le pensionnat dans lequel je vais entré l'année prochaine. Désolé de vous avoir dérangés.

Et je repart ainsi par la porte rapidement, pour éviter plus de problèmes. Bon maintenant, faut que je retourne au comité, c't'une journée chargée aujourd'hui, on s'attaque à du gros bestiau. Puis en plus, j'me tape, le plus affreux, le plus casse-pied, le plus idiot des partenaires, cet espèce de psychopathe sociophobe du nom de Tsukasa Hesediel. Le pire, c'est que tout le comité passe son temps à bosse, pendant que lui reste dans le bureau, son cul sur posé sur sa chaise. Même moi, j'bosse plus que lui, si ce n'est pour dire. Mais bon, j'vais pouvoir le faire changer un peu de tête, grâce aux quelques informations intéressantes que j'ai pu entendre aujourd'hui. Ben oui, parce que bien que les apparences soit trompeuses, j'ai rejoint le comité de discipline au départ grâce à mes compétences de réunion d'informations. Je suis donc en quelques sorte l'informateur du comité.

Une porte se dresse face à moi, toute de bois et de métal faîte, que j'ouvre d'un grand coup de pied. Pas de dégâts, elles sont résistantes celles-là. Face à moi, l'hybride vautré dans son siège, m'attendait.

- S'lut chauve-souris. V'là les infos que j'ai réunis pour aujourd'hui. Donc notre cible se nomme Timmy, un familier appartenant à un ancien pensionnaire qui as été exclu, donc assez dangereux. Magie non analysée pour le moment. Spécificités pour la mission : Il y a quelques mois, le familier en question a infiltré Tadakai et a pris d nombreuses informations et connaît ainsi la plupart des élèves. Il nous faut donc changer d'apparence pour pouvoir ne pas se faire repérer lorsque nous nous trouverons à Hybriland.

Je m'approche ensuite de Tsukasa et lui pose ma main sur son épaule. Je la retire quelques secondes après. J'me demande si il avait saisi trente secondes ce que je lui avait fait.

- Tu penseras à prendre des vêtements adaptés aussi, histoire de pas choquer à la vue.

Non mais il faut tout de même avouer que Tsukasa en fille, elle était vachement jolie.







Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Deux belles jeunes femmes au pays des animaux ! [Feat Tsuka !] Dim 17 Aoû - 12:03







Pour une étrange raison, je ne saurais pas comment l'expliquer, mais je sens que cette journée s'annonce déjà très épuisante pour moi. Enfin, je dis que je n'en sais rien mais ce n'est pas tout à fait le cas. Il y a bien un élément qui fait naître dans ma journée un nuage sombre et nuageux qui ne présage rien de bien réjouissant. Ce petit facteur qui je qualifierai de dérangeant, perturbant et même turbulent se nomme Mashiro Kasama, alias la fou enflammé. Pourquoi est-ce que je parle de ce gamin alors que je me demande encore pourquoi est-ce que j'ai accepté de le prendre à mes côtés dans le comité ? Pour la simple et bonne raison que lui et moi allons faire équipe aujourd'hui. Génial, je m'éclate d'avance à cette nouveauté, youpi, c'est la fête. Enfin voilà quoi, vous voyez là tout l'effet que ça me fait de me retrouver en duo avec lui alors qu'on passe nos journées à s'envoyer des piques en tout genre et qu'il ne cesse de m'attirer des ennuies, lui tout comme la louve qui me sert de familier. Là-dessus, sur ce point-là ils font bien la paire ces deux-là. Déja j'en soupir de désespoir, secouant même la tête alors que mon regard vide est braqué sur le fond noir de mon bureau. Pourquoi a -t-il fallut que les membres pouvant agir sur le terrain soient tous occupés avec d'autres affaires ? Pourquoi faut-il que celle-là soit si importante au point que l'opération ne peut pas être reporté à plus tard. Au moins j'aurai pu éviter cet ensemble si étrange et inimaginable qu'est notre association. Le temps file et je ne peux plus me défiler. Je ne suis pas contre le fait de travailler en dehors de la paperasse, un peu d'action ne me fera pas de mal, voilà un bout de temps que je n'ai pas eu l'occasion de me dégourdir plus que d'habitude. Mais sincèrement, pourquoi faut-il que se soit avec lui ?! D'accord, je veux bien admettre qu'avec les autres ça ne l'aurait sûrement pas fait non plus. Isalynn et Rân sont toutes deux très professionnel et la communication entre nous se fait formelle et ne va pas au delà du stricte nécessaire. Kobato est bien trop maladroite et il me suffit de la regarder pour l'effrayer. Perséphone alors ? Je ne la connais pas suffisamment pour savoir ce qu'elle vaut. Il ne reste alors plus que lui, le gamin du comité avec qui je n'ai aucun mal à converser.

Je dois bien l'avoue, c'est un peu lui qui met de l'animation dans le groupe. Sa fougue, son énergie et  le fait qu'il soit le plus jeune fait qu'il apporte une certaine ambiance que je ne trouve pas si désagréable que ça, bien que j'ai aussi tendance à l'engueuler pour plus d'une raison. Il le fait bien exprès en même temps, c'est à croire qu'il me cherche même parfois. Là encore son entrée ne dérobe pas à son image, me rappelant d'ailleurs que c'est de cette manière que nous avons reçu une plainte provenant des dortoirs...Noir est ce regard qui vint se braquer sur lui tandis que je me redresse en croisant mes doigts.

-Tu ne pourrais pas ouvrir la porte comme une personne normale ?  

Laissais-je filer comme remarquer et réprimande en sachant parfaitement que je parle dans le vent. Il n'a que faire de mes remontrances et m'expose déjà le sujet qui nous force à faire équipe. La mission d'aujourd'hui s'annonce assez difficile mais bien amusante cela-dit. Une partie de chasse à hybridland. C'est la première fois que je vais m'y rendre. Au préalable j'avais déjà fait la démarche auprès de la direction pour avoir l'autorisation de nous y rendre afin d'y effectuer notre job qu'est celui d'assurer la protection de l'établissement aussi bien matériel qu'autre. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser des informations concernant le pensionnat entre les mains d'un individus qui pourrait avoir une haine contre nous. Je vois là le degré d'importance que représente cette opération face au danger que pourrait engendrer sa liberté. Nous ne pouvons en effet pas laisser la situation comme elle est. Je m'apprêtais à me lever pour regagner la portail qui sépare nos deux mondes, mais l'approche de l'étudiant m'obligea à le regarder d'un air sceptique. Je n'y avais pas fait attention mais c'est que le bougre n'est pas sous son apparence habituelle !

-Pu.....Kasama-san qu'est-ce que tu fous en fille toi ! Ne me dis pas que tu as enco.....

Il ne me laissa rien dire de plus, sa main est venu se poser sur mon épaule en me laissant une mauvaise sensation, comme un fourmillement naît d'une essence magique étrangère. Le bougre venait de me faire quelque chose, mais quoi ? Pas de mal de crâne, de nausée ou autre. Pas d'effet néfaste dans mon psyché. Se sont ses paroles qui me mettent la puce et l'oreille et m'oblige à me lever pour aller vivement me présenter devant le grand miroir entreposé dans un coin de la pièce.

-Toi....Tu ne pouvais pas t'abstenir de me faire rejoindre tes lubies perverses ?  

Pour la énième fois je soupir alors que je découvre ma nouvelle silhouette dans la glass. Me voilà bien maintenant. Je me retrouve dans le même état que l'autre imbécile derrière moi et le sifflement accompagné du cristallin de mon familier n'est pas pour arranger mon appréhension de la chose. Mes cheveux pourtant court m'arrivent maintenant jusqu'au bas du dos, chatouillant de leur pointe l'arrière de mes cuisses en dévalant mon fessier qui ressort légèrement dans une courbe innocente. Je ne peux pas en dire de même pour celle qui arpente mon torse. Pour une taille de moins, la couture de mon uniforme m'étoufferait presque à cause de cette excroissance graisseuse qui vient de naître.  Jamais je ne m'étais posé la question de savoir à quoi j'aurai pu ressemblé si j'avais été une fille. Maintenant je le sais. Mes traits sont plus fins, mes membres également. Mon regard en revanche est toujours aussi perçant et vif, ce qui d'une certaine manière me soulage.

-Si tu penses que je vais m'amuser à me travestir comme tu le fais, tu rêves.  

Je me retourne dans sa direction en croisant les bras sous ma nouvelle poitrine, lui adressant alors un regard assez froid qui bien malgré moi ne produit plus ce même résultat que lorsque j'étais un homme.

-Combien de temps dure l'effet de ta magie ? Pour ta santé, j'ose espérer que je vais rapidement retrouver mon apparence normal.  

J'ignore la plainte de ma louve qui de toute évidence s'amuse de la situation et aimerait prendre un peu plus de plaisir en me taquinant. Sérieusement, penses-t-il vraiment que je vais aller fouiner dans le pensionnat pour me dégoter des sous-vêtements féminin ainsi qu'un uniforme ? Woh woh woh, je ne suis pas un travesti. Bien qu'avec mon apparence, ils n'y verront que du feu. Pas de soupçons ni quoique se soit. Je ne peux cependant pas m'y résilier, je vais me contenter de ce que j'ai. Même s'il me sort que c'est pour le bien de la mission, pour rien au monde j'enfilerai une jupe ! Je vais me contenter d'un léger changement en mixant la tenue obligatoire de l'établissement. Gardant alors le pantalon des garçons mais troquant ma veste et ma chemise pour celles des filles qui s'harmonisent d'avantage avec leur anatomie. Yulin n'a rien eu à dire contre le fait de me prêter cette partie là de l'uniforme que j'étais parvenue à lui dégoter pour éviter qu'elle ne se promène nue dans les couloirs du pensionnat.  Cette dernière d'ailleurs va nous accompagner durant la mission, son hybridité sauvage pourrait se révéler utile et je ne peux pas vraiment la laisser seule ici, un peu d'exercice ne lui fera pas de mal.

-Mort ou vif ?

Demandais-je au petit enflammé alors que je quitte avec lui le bureau du comité pour arpenter le bâtiment en direction du portail qu'il nous faudra franchir pour nous rendre dans l'autre monde.
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Deux belles jeunes femmes au pays des animaux ! [Feat Tsuka !] Jeu 28 Aoû - 17:02



Deux belles jeunes femmes au pays des animaux !


"Feat. Un truc"








- Peuh, ne compare pas mon art à du travestissement bas de gamme. Ce que je fais est une chose magnifique, permettant de comprendre tout ce qui nous est caché depuis des années. Ne t'est tu jamais demandé pourquoi l'on ne nous laissait pas entrer dans les bains des filles à partir d'un certain âge ? Il y a sûrement de nombreux secrets que je ne pourrais découvrir seulement sous cette forme !


Ce gars était décidément pas assez ouvert d'esprit pour comprendre pourquoi ces choses me passionne. C'est vrai en même temps qu'à force de tourner à force de Sayuri, il a peut-être bien plus avancé que moi. Dans ce cas-là, je devrais plutôt le féliciter, il aurai commencer à comprendre la vérité avant moi. Je ne dois pas le laisser me dépasser, aucun être n'est autorisé à la connaître avant moi-même ! Mais bon, pour changer de sujet, on peut dire que cette forme de Tsukasa est un peu moins effrayante que l'ancienne, tant que je regardai ses nouvelles formes, je ne pouvais voir son regard qui devait sûrement exprimer une envie de m'attacher au rebord de la fenêtre par les pieds.


- Il risque bien de durer encore quelques heures, tu as donc encore du temps pour découvrir ton nouveau corps...

En vérité, je pouvais l'arrêter quand je le voulais, mais il en va des photos que je vais... de la réussite de la mission je veux dire. Mais je me demande si je n'aurai pas mieux fait de nous donner une forme hybride pour passer plus inaperçu. Bof, on verra bien là bas. Tandis que Tsukasa parti se changer, Uri se pointa dans la salle, impossible pour lui d'être là quand il le faut.

- La prochaine fois que tu traînes autant, je pars sans toi. Dépêche-toi de prendre ta forme hybride.

- Désolé, je tentais de m'échapper d'un certain placard dans lequel tu m'as malheureusement enfermé, enfoiré...

J'avais décidé d'emmener mon « fidèle » familier pour m'accompagner durant ma mission. Il a beau être un fatigant, il m'est d'un grand secours quand j'en ai besoin. Et rev'là le grand méchant loup, ayant juste changé la partie haute de son uniforme. Même pas une petite jupe, pas drôle. Il devrait prendre exemple sur moi, portant seulement la jupe et la chemise sans surplus, ça aurai été beaucoup plus sympa. Bon j'imagine qu'il est temps de partir.

- Mort ou vif ?

- A toi de voir...

Arrivé au portail, je me jette en premier à l'intérieur, pour me retrouver quasiment instantanément dans cet autre monde. Cela faisait des années que je n'étais pas venu ici. C'était vraiment appréciable de voir ces paysages verdoyants qui manquent chez nous, les habitant de ce monde ayant appris à vivre avec la nature. C'était plutôt admirable. Mais bon, c'pas le moment de jouer aux admirateurs de la nature, fallait trouver où se cachait notre cible. Et pour ça, j'abordai une bande d'adolescents hybrides.

- Z'auriez pas vu une sorte d'animal violet qui serait passé dans le coin ?

- Euh, il me semble bien avoir vu une bête bizarre partir vers la forêt enchantée.






Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Deux belles jeunes femmes au pays des animaux ! [Feat Tsuka !]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Deux belles jeunes femmes au pays des animaux ! [Feat Tsuka !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» de quel pays ces animaux sont els symboles ?
» Deux jeunes femmes, deux tasses, un thé... [Feat. Hyûga Hinata]
» Deux regards de braise au pays de la foudre [ft Haru... et quelques volailles]
» "Combats pour la vie, ou meurt" [Cathane]
» La vertu des femmes, c'est du sable mouvant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-