Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Une éternité qu'on s'était pas vus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Une éternité qu'on s'était pas vus Dim 25 Mai - 18:31

Iggy
Zael


Une éternité qu'on s'était pas vus
L'
heure de la bouffe. Un moment apprécié de tous les étudiants. A ce moment-là, plus rien n'importait à part le délicieux parfum de nourriture qui émanait des cuisines et du réfectoire. Les plus gourmands y fonçaient dès la sonnerie, chargeant dans les couloirs comme des taureaux enragés, les gens normaux y allaient de manière plus civilisée et même les élèves les plus timides ne rechignaient pas à y aller pour trouver un coin tranquille pour manger tout en bénéficiant de la joie de vivre qui flottait dans l'air. Car oui, la nourriture réconciliait toutes les âmes, elle donnait une lueur d'espoir aux plus dépressifs et on pouvait toujours se réunir autour d'un bon repas pour se retrouver entre amis ou faire de nouvelles rencontres... Oui, décidément, la nourriture était la meilleure amie de l'Homme. C'était ce qu'Iggy pensait et il était heureux que cette heure bénie soit enfin arrivée. Ce qui l'enchantait moins, par contre, c'était le réfectoire. Manger, c'était bien, mais atteindre la nourriture était déjà une grande épreuve. Ensuite, il faudrait encore trouver une table et réussir à manger. Iggy serra les dents tandis qu'il se dirigeait vers le lieu-dit, une vague de rage l'envahissant peu à peu. Les choses les plus naturelles pour ses camarades de classe se révélaient être, pour lui, un calvaire presque insurmontable. Pour manger, il était obligé d'utiliser son pouvoir et d'effleurer le bord de l'assiette pour voir où la nourriture se situait. Mais rien que ça, ça l'épuisait énormément. Et avant de pouvoir manger, il fallait s'assurer de réussir à atteindre une table sans renverser son plateau... C'est que les autres adolescents, trop distraits pour faire attention à lui, le bousculaient sans ménagement et s'excusaient seulement d'un petit "Désolé, j't'avais pas vu". Ouais, ben lui non plus, il vous avait pas vu.

Il réussit à atteindre les portes de la cantine sans trop de difficulté. En effet, Iggy connaissait le pensionnat comme sa poche, comme si un plan était gravé dans sa tête. Il prit une grande inspiration pour se calmer et poussa la porte d'une main, pénétrant ainsi dans la pièce surpeuplée. Une vague de bruits le frappa de plein fouet : les rires, les cris, les discussions, les chaises qui crissaient sur le sol, les couverts qui s'entrechoquaient, les plateaux qui claquaient contre les tables... Il se sentit un peu nauséeux face à toutes ces nouvelles informations qu'il n'arrivait pas à gérer et essaya tant bien que mal, comme tous les jours, de se diriger vers le buffet où tout le monde choisissait son menu. Mais Iggy n'avait pas le luxe de choisir. Au vu de sa condition, c'était l'employée de la cantine qui lui préparait son plateau d'avance et le lui donnait dès qu'elle le voyait. Au début, elle attendait qu'il arrive pour lui réciter le menu et le laisser choisir mais, au final, elle se rendit compte que tout ça prenait trop de temps et abandonna l'idée. Mais Iggy ne s'en trouvait pas chagriné : ça faisait partie de tous les problèmes que son handicap lui avait si gentiment offerts, alors un de plus, un de moins...

Par miracle, il réussit à obtenir son repas sans bousculer personne. Il n'avait aucune idée de ce qu'il allait manger - heureusement qu'il n'était pas difficile ! - mais, d'après l'odeur qui s'élevait du plateau, il identifia des carottes râpées, des haricots, une pomme de terre et un truc frit. Du poulet, s'il avait de la chance.

Seconde partie de la mission : réussir à s'asseoir quelque part. Il se tourna vers les tables et les scanna du regard comme s'il pouvait les voir. En fait, il essayait de trouver le coin le moins bruyant, celui où il aurait le plus de chance d'avoir une place. Parce que vous savez, personne ici ne réservait une place à Iggy. Il n'avait pas d'ami pour le faire. Tout le monde le trouvait soit trop "je-m'en-foutiste", soit trop maussade. Mais, de son propre point de vue, il n'était aucun des deux.

Il commença à avancer à grandes enjambées un peu au hasard entre les tables. Il y avait bien moyen qu'il...

« Ah, merde ! Désolé ! »

Super. Il avait foncé dans quelqu'un. Qui, il n'en avait aucune idée, et cela lui importait peu. Déjà à bout de nerfs avec cet environnement qu'il ne pouvait dompter, il faillit éclater en sanglots. Est-ce qu'il avait renversé sa bouffe sur l'autre ? Oh non, il espérait de tout son cœur que non...

« Désolé, je t'avais pas vu... »

Et il ne le voyait toujours pas. Avec un peu de chance, ce n'était pas une brute qu'il avait bousculé. Peut-être n'était-ce qu'une gentille petite demoiselle qui ne lui en tiendrait pas rigueur... ? Intérieurement, Iggy était en train de prier avec ardeur mais son visage ne laissait rien paraître, même si sa voix avait sonné désespérée.

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une éternité qu'on s'était pas vus Mer 28 Mai - 15:02

HRP:
 



Retrouvailles

avec Iggy






« Pouah, je suis vanné ! »


Les cours … Qu'est-ce que c'était chiant ! Je m'ennuyais tellement dans ces salles de classe … Si seulement on s'amusait en apprenant, mais non. Les profs sont trop solennels et ça, c'est pas cool. Du coup, les heures me semblaient être des années. Deux heures d'une même matière, et j'étais comme un légume zombifié, la bave dégoulinant de ma table sur le sol. Ok, j'exagère peut-être un peu, mais pas tant que ça ! Parfois même, je dormais si le cours m'assommait. Bah, je ne m'en faisais pas, de toute façon j'ai jamais été un génie et ça ne m'intéresse pas de le devenir. J'ai juste envie de voyager, rien de plus. Et pas besoin d'avoir mille de QI pour ça, que je sache. Mais heureusement, l'heure sacro-sainte avait sonnée. L'heure de manger, de se remplir la panse, de se faire éclater le bide à coup de bonne nourriture avait sonné. L'air à moitié endormi, la faute à la précédente heure qui m'avait totalement explosé la cervelle, je pris la direction du Saint Réfectoire. Mon ventre gargouillait rien qu'à sentir l'odeur qui se dégageait de derrière les portes … Quel doux fumet qui me faisait encore plus saliver. La bave aux lèvres, j'entrai dans la salle, bondée, comme d'habitude. Je cherchais des yeux mon coloc, Kurogami, sans le trouver. Bah, il devait être avec sa petite amie, je suppose. Pas grave, je mangerais tout seul … Si je trouve une place. Ce qui n'est pas gagné, vu le monde.


Je m'avançai vers les cuisiniers, cherchant toujours une place des yeux. D'ailleurs, ceux-ci se posèrent sur un type qui me cachait la vue avec ses grandes ailes blanches dans le dos. Une étrange sensation me prit en le voyant. J'avais l'impression d'avoir déjà vu ces ailes quelque part … Bah, sûrement ici à Tadakai. Sans chercher plus loin, et une fois sa silhouette hors de mon champ de vision, je repris mes recherches. Et ce que j cherchait, je l'ai trouvé juste avant de me servir. Une petite table à quatre chaises, au fond de cette cathédrale du Ventre Plein. Je pris une cuisse de canard avec de la purée, des carottes râpées, une banane histoire d'alimenter les stéréotypes et les vannes, et mon dessert. J'irais très certainement me resservir d'ailleurs, soit dit en passant. Y'a jamais assez dans ces assiettes, mais on peut venir se resservir une fois. Au pire, j'irais piquer des trucs aux autres élèves … Une fois servi, je me dirigeai vers ma place. Mais à peine installé, quelque chose me frappa. J'avais oublié un truc essentiel pour avoir l'air civilisé en mangeant.



« Eh merde. Les couverts. »


Je me relevai en soupirant contre moi-même, et à peine fis-je volte-face qu'une collision avec quelqu'un se produisit. Un léger choc, rien de grave, mais … Son plateau. Par réflexe, je rattrapai comme je le pus son plateau. Seul sa portion de carottes râpées était tombée par-terre. Il s'excusa en ayant l'air un peu … stressé ? Apeuré ? Je posai son plateau sur la table, avant de me retourner.


« Y'a pas de mal ... Woah attends j'te connais ! Iggy ! Roh la vache, si j'm'attendais à te voir ici à Tadakai ! Tape m'en cinq mon pote ! »


C'était donc ça, en fait ! Ces ailes blanches … Ouais, c'était lui ! Je me souviens l'avoir rencontré dans le désert d'où je venais. C'était il y a quelques années maintenant.Il s'était perdu dans le désert, et je l'avais trouvé en me baladant alors que normalement, j'étais puni. M'enfin, comme d'habitude quoi. Du coup, je l'avais ramené à la tribu, qui l'avait soigné. On l'avait gardé avec nous une dizaine de jours, et on s'était revus une ou deux fois, mais finalement on s'était perdu de vue. Ca me faisait bizarre de le revoir ici, surtout qu'il avait l'air un peu … Différent. J'avais levé la main pour qu'il me la frappe, mais apparemment il ne le fit pas. Boh, tant pis. Je la rabaissai, avant de lui dire d'un ton amical :


« Installe-toi. J'vais te rechercher des carottes, j'ai oublié mes couverts. »


Chose que je fis. J'étais content de le revoir après tout ce temps. On allait avoir des choses à se dire je pense. Je revins donc m'asseoir avec lui en lui déposant ses carottes dans son plateau.


« Ca fait trop un bail ! Alors dis-moi, ça fait longtemps que t'es ici ? Comment t'es arrivé à Tadakai ? Et les files, ça se passe bien avec elles ? Et les cours ? Ouah t'as pas trop changé en tout cas, c'est cool ! »


Je n'avais pas prêté plus attention que ça à ses yeux, ma joie de le revoir m'ayant aveuglé dans mes observations. Sans mauvais jeu de mots. Dévorant ma purée, je m'apprêtais à entendre sa réponse.




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une éternité qu'on s'était pas vus Sam 12 Juil - 13:19

Iggy
Zael


Une éternité qu'on s'était pas vus
I
ggy faisait tout son possible pour avoir une idée de l'état d'esprit de son interlocuteur. Il écoutait attentivement sa respiration et était attentif au moindre détail qui pourrait l'aider. Si l'autre était énervé, autant le savoir tout de suite, histoire d'éviter un œil au beurre noir...

« Y'a pas de mal... Woah attends j'te connais ! Iggy ! Roh la vache, si j'm'attendais à te voir ici à Tadakai ! Tape m'en cinq mon pote ! »

Mon pote... ? Iggy fut surpris. Il n'avait pas de "pote", ici. Bon, au moins, il n'allait pas se faire frapper. Il aurait aimé croire que l'inconnu l'avait pris pour quelqu'un d'autre mais en même temps, il l'avait appelé par son prénom.

« Installe-toi. J'vais te rechercher des carottes, j'ai oublié mes couverts. »

L'hybride ailé sentit l'autre passer à côté de lui et entendit ses pas s'éloigner. Il haussa les épaules et s'assit. Au moins, ça, il pouvait le faire sans problème. Il passa discrètement ses doigts sur son plateau - que son "pote" avait gentiment rattrapé et posé là -, histoire d'en vérifier l'état, et fut soulagé de voir que rien n'était ruiné. Sauf les carottes qui avait disparues mais il n'avait pas à s'en soucier. En plus de ça, il avait trouvé une place. Finalement, tout allait bien, non ?

Mais il était intrigué par le garçon qui semblait le connaître. Il se mit à réfléchir, cherchant qui ça pouvait bien être. C'était sans aucun doute quelqu'un qu'il avait rencontré avant de venir au pensionnat... Mais à Hybriland, des amis, il en avait des tas. Mais, plus il y pensait, plus il se disait qu'aucun d'eux n'était susceptible de se retrouver ici.

Un grincement de chaise lui signala que l'autre était revenu. Bon, maintenant, il allait vraiment devoir se creuser la cervelle pour pas avoir l'air débile...

« Ça fait trop un bail ! Alors dis-moi, ça fait longtemps que t'es ici ? Comment t'es arrivé à Tadakai ? Et les filles, ça se passe bien avec elles ? Et les cours ? Ouah t'as pas trop changé en tout cas, c'est cool ! »

Cette voix... Oui, ça lui disait quelque chose... Mais là, il commençait à perdre patience. Il poussa un léger soupir et décida de passer aux choses sérieuses. S'il voulait vraiment le reconnaître, il allait avoir besoin de sa vue. Il posa donc une main sur la tête de l'autre hybride. Une image lui vint directement en tête : une tignasse blonde. Mais pas n'importe quelle tignasse blonde.

« Zael ! »

Il retira sa main et son visage s'éclaira d'un large sourire. Zael... Le blondinet l'avait aidé, une fois qu'il s'était retrouvé avec une aile foulée dans le désert. Sans lui, il aurait vraiment été dans la bouse... Il aurait aimé garder contact avec lui mais sa mère était assez réticente à l'idée de laisser son fils voler tout seul dans le désert. Et avec les récents événements, elle avait eu raison, comme toujours...

« J'suis super content de te revoir, tu peux pas imaginer comment t'as illuminé ma journée, là ! Dire que je croyais que j'allais me faire tabasser... »

Il poussa un long soupir de soulagement suivi d'un léger rire.

« Je t'imaginais vraiment pas ici ! Te connaissant, tu devrais pas plutôt explorer mille et un horizons ? »

Il se souvenait encore de la discussion qu'ils avaient eue, la première fois qu'ils s'étaient rencontrés... Ils avaient parlé de leurs rêves d'aventure, comme les gamins qu'ils étaient.

« En ce qui me concerne, je viens à peine d'arriver. J'ai eu un accident avec une espèce de rapace chelou et ma mère a tellement flippé qu'elle m'a envoyé ici en disant que je serais plus en sécurité. La poisse... »

Il s'intéressa alors à son plateau et commença à manger, prenant un bout par-ci, un bout par-là.

« C'est trop pourri... J'suis trop nul, les études et moi ça fait deux ! Je pense même que je vais redoubler mon année... Mais bon, le point positif, c'est que je peux faire mon petit handicapé avec les filles ! Du coup, elles me chouchoutent et tout... »

Ahlàlà, Iggy, ce profiteur... Enfin bon, avec ce qui lui était tombé dessus, il avait bien le droit de profiter un peu de la situation, non ?

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une éternité qu'on s'était pas vus

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Une éternité qu'on s'était pas vus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loin de tous, quelle fin tragique. Mais c'était ton choix. ♫ | Seul pour l'éternité 8D
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-