Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Mer 30 Avr - 17:22



Visite chez la psy

♦  feat. Clémentine Muller


14h03 - Vous avez un nouveau message.
Je venais de recevoir un courrier dans ma boite mail. Abandonnant mes devoirs, j'ouvris mon pc pour y consulter ma boite de réception, me demandant quel spam cela pouvait il être. "Tadakai - administratif - Urgent". Hum hum ça donne envi e de lire ça... J'ouvris le mail et regretta de l'avoir lu. Au vue de mes notes catastrophiques et de mon attitude trop effacée, on me collait un rdv obligatoire avec la psy de l'école, Mlle Muller. Super, il ne manquait plus que ça, après les cours de soutiens, les remontrances des profs, on me demandait d'aller voir un psy!

Je connaissais un peu Mlle Muller pour l'avoir croisée dans les couloirs etc et je n'avais rien contre elle, mais c'était les psy en général. J'avais du en voir un bon nombre après le décès de Katarina, et puis quand elle et revenue, ce que j'avais fait, je n'avais pu en parler à personne. Quel psy humain, ordinaire, aurait pu comprendre ? Au simple fait magique évoqué il se serait fait interné. Peut être celle ci serait elle différente? Ceci dit j'avais mis plusieurs années à accepter ma condition et je ne me sentais pas vraiment prêt à en reparler. Le fait de partager son corps avec ma soeur semait évidemment le trouble dans ma vie, et dérangeait ma concentration et mes études... Je soupirai, pas le choix, en plus le Rdv était à 14h15...Merci de prévenir à l'avance >< Je pris deux trois affaires et parti en direction du bureau de mlle Muller. Une  fois devant je frappais puis entra en présentant :

-Bonjour, je suis Gavriel Romanov, on m'a donné rendez vous à 14h15.


J'étais mal à l'aise, que savait elle sur moi? Et qu'allait elle penser? J'avais le choix à présent, parler ou mentir. Après tout elle n'y était pour rien, mais je n'avais pas envie de tout déballer comme ça. Et si Katerina prenait le dessus? Et je ne voulais pas que ma soeur culpabilise pour mon état...Compliqué tout ça.


code par wordstorm



Dernière édition par Gavriel Romanov le Jeu 1 Mai - 22:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Mer 30 Avr - 23:20


Aller ! Sois le bienvenu.


Me réveiller avec le geu*e de bois et avoir passer une nuit complète a danser et chanter, boire, m'amuser comme une folle! Bien fais pour moi. Un verre d'eau remplis et un dafalgant et le tour est jouer! Quoi que..outch! J'ai vraiment mal la tête et en plus aujourd'hui, mon travail commence et un rendez-vous est prévu vers 14h ! La journée va être longue, mais longuuueee. Aller ! Je vais prendre mon courage et prendre une bonne douche pour me rafraichir et prendre quelque vêtements, le style ? Comme d'habitude pour travailler ! Tailleur noir avec une jupe courte et une chemise blanche, un simple collier et bracelet avec les cheveux lâcher ! Je vais en faire tomber des mecs moi, je le sens bien ! Enfin bon, habiller et laver et dent brosser ! Je me mets mon parfum et range alors un peu la chambre avant de prendre mon sac et installer quelque affaire a l'intérieur, tout se trouvait déjà sur place ! J'avais prévu de le faire à l'avance pour ne pas m'encombrer ! Je prends aussi une veste, la météo avait prévu un temps froid et orageux ! La poisse pour commencer. Fermant la porte derrière moi, je m'avance alors dans les longs couloirs de l'établissement en regardent les élèves et professeurs passer, les gosses que je déteste ça franchement. Oublions la réflexion, arriver devant la porte de mon cabinet ouvrant en même temps la porte pour y entrer et enlever ma veste pour la placer sur la porte manteaux et me jeter quelque instant dans le divan ! La route n'était pas longue, mais mon corps était si lourd que le parcours me semblait si long ! Plus jamais ! Plus jamais des soirées comme ça.

Je regarde ma montre et l'heure venait de bien avancer ! Me voilà moi-même au retard et dans mon cabinet ! Soupirant longuement, je me relève avec mon sac en main pour aller derrière mon bureau et l'installer près de ma chaise. Avant de m'installer dessus, j'ouvre un tiroir sur ma gauche et y sors un carnet et un crayon ! Un autre bloc aussi avec quelques information sur la personne. Je n'aime vraiment pas tout savoir avant de le voir, donc je le range et le remets dans le tiroir, j'entends alors des pas dans le couloir et me dit qu'il ne devrait pas tarder et...zut! Pas encore lui. Je regarde à nouveau ma montre et remarque que celle-ci avançait de quelques minutes ! Petite co**e! Roulent des yeux, je me lève et vais prendre un verre dans une vitrine pour aller le remplir d'eau et voilà que la porte s'ouvrir à ce moment-là. Me retournant pour le regarder un instant et dans ma tête un seul mot me parvient " Mignon ", mais bon! Je les aperçus avec un homme plus tôt dans la semaine! La poisse encore une fois. Frottant ma jupe pour la remettre en place, je lui indique une chaise face au bureau. Je prends mon verre et viens m'installer face à lui crayon en main.


«  Bonjour, tes biens mon rendez-vous de 14h15. Je m'excuse déja pour la tête que tu devras supporter aujourd'hui, j'ai passé une soirée inoubliable hier.... Enfin...Presque! J'ai quand même oublié certaines choses....Bon!

Je le regarde un moment espérant ne pas lui avoir fais peur et le voir fuir de mon cabinet. Ho! Et même s'il le fessait ça m'aurait fais des vacances tiens. Oublions ! J'écris sur mon carnet son prénom et nom et quelque autres infos simples comme age et d’où il venait, rien de bien particulier.

«  Je n'ai pas regardé ton carnet te concernent sur tes autres visites chez les autres psy! Ici tes chez-moi et non les autres donc ce qui ses passer avec eux ne me regarde pas. Je préfère te découvrir par moi-même et si tu mens pendant la consultation, je le saurais tôt ou tard alors oublie cette idée.

Et oui, je me suis quand même renseigner pour ne pas me faire passer pour une co**e devant lui! Trop clash ? Peut-être, mais vos mieux montrer qui nous sommes avant de se faire manger par son propre patient.


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Ven 2 Mai - 13:17



Visite chez la psy

♦  feat. Clémentine Muller


J'entrais dans le cabinet et vit la dite psychologue. Comme à leur habitude, elle était derrière un burreau, armée d'un crayon prête à noter un blog la moindre de mes paroles, le moindre mot, la moindre émotion ou attitude. C'était vraiment une sensation étouffante, se sentir observé, jugé, cataloguer à la seconde où vous ouvrez la bouche. A mieux y regarder, cette femme n'avait pas vraiment pas l'air dans son assiette. D'habitude les psy étaient tirés à quatre épingles avec leur blouse blanche, leur regard neutre et placide. Là elle avait plutôt l'air d'avoir une sacrée gueule de bois et la tête des mauvais jours. Si sa se trouve elle venait juste d'arriver au bureau et n'avait même pas eut le temps de se regarder dans la glace. C'était super professionnel ça...

Et voila qu'elle venait confirmer mon idée : Soirée bien arrosée. En plus dire ça au patient, c'est sûr ça met en confiance. Au moins je me sentirais moins honteux à lui parler de mes tords, quand elle affiche les siens sans pudeur. J'étais censé répondre quoi à ça? En pouvait pas garder un rapport Psy-Patient, je viens je te parle de moi, je repart et on se connait plus. Pendant un instant j'ai vu ça comme une chance de faire demi tour "oh vous ne vous sentez pas bien" et hop je retourne faire mes devoirs en rêvassant au beau surveillant à la main en diamant. Redescend sur terre Gav'ça ne marchera pas et si même cela marchait, la directrice ne manquerait pas de me tomber dessus. Elle avait beau être plus jeune que moi, c'était quand même elle qui faisait la loi maintenant.

-Euh...Ce n'est pas moi qui suis censé vous raconter ma vie? Arrêtez moi si je me trompe.

Non mais c'est vrai quoi ça foutait un eu mal à la l'aise d'entendre un adulte me raconter sa vie d'ado débridée. Elle avait vraiment l'air spéciale celle là. Mais ça ne me donnais pas envie de lui parler pour autant, encore moins de Kat. Et puis parler de sa mort, alors qu'elle entendait tout en directe, c'était déplacé et étrange. On avait jamais trop parlé de l'accident entre nouet ça me faisait du mal de devoir inclure un inconnu dans cette histoire. C'était notre sphère privée, notre secret.  

Elle me fit le laïus habituel du "je te jure j'ai pas regardé ton dossier". A d'autres. Ils disent tous ça pour nous mettre en confiance, mais bizarrement dès que vous déviez un peu de ce que dit votre dossier, ils vous rappellent à l'ordre. Étrange pour quelqu'un qui dit ne pas avoir lu le dossier. Enfin, autant jouer son jeu et faire comme si c'était vrai. Bon aller c'est parti je prend place sur le divan. Plutôt confortable celui-ci. Alors je commence?

-Très bien , je suis prêt que voulez vous savoir? Je suis un élève plutôt calme qui galère un peu à avoir de bonnes notes certes. Mais très honnêtement je ne vois pas pourquoi on m'a dit de venir vous voir. Je n'ai rien de spécial à vous confier, sauf votre respect.


D'un naturel timide, j'avais un peu de mal à me sentir à l'aise avec d'autres gens. Mais j'aurais préféré une foule de personne autour de moi, plutôt que d'être dans ce tête à tête gênant, entendant déjà le crayon gratter le papier...

code par wordstorm

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Sam 3 Mai - 23:01


Aller ! Sois le bienvenu.


Oui bon ! Je confirme, parlant trop de ma vie, il n'aura même pas le temps de parler de la sienne ! Toujours a griffonner cette foi ci non pour lui, mais un simple petit dessin à la con le temps qu'il me parle et s'installe alors dans le divan. Relevant ma tête pour le regarder faire et ranger alors mon carnet et le crayon pas envie de m'encombrer pour si peu ! Me relevant alors de la chaise pour venir m'installer confortablement sur l'autre divan d'une place en face de lui, j'avais pris mon paquet de clopes avec et en sort une pour l'allumer et tirer dessus sachant bien que fumer est interdit à l'intérieur, j'avais ouvert les fenêtres qui se trouvais derrière mon bureau. Bien entendu, personne ne pouvais l'entendre d'ici ! J'avais quand même bien pris les précautions avant de faire cela. Croisant les jambes et le regardant non d'un regard sérieux, mais un simple regard comme si elle parlait à un pote.

«  Je suis sur et certaine qu'il autre chose que tu veilles me parler non ? Même si la dirlo t'envoie de sa propre volanter sachant bien que personne n'aime les psy! Tu es quand même venu non ? Alors malgré que tu sois un élève sage, quoi que chose cloche ?

Bien sûr ! Même si quelqu'un prend l'initiative d'envoyer quelqu'un chez un psy la personne envoyer si elle ne me veut pas venir ne viendras pas! Suite logique des choses et iras voir lui-même la directrice pour lui expliquer et lui dire qu'il en à nullement besoin de cette thérapie. Enfin bref! Tirants une nouvelle fois sur la clope, je commençais sérieusement a avoir la gorge sèche et mon mal de crâne revenais de plus belle! Je n'aime vraiment pas ça. Dépose alors la clope dans le cendrier et me lève pour aller chercher un verre d'eau et mettre dedans le médicament approprier pour revenir sur le divan et m'installer le temps que cette chose miraculeuse fonde dans le verre, je ne regarde encore une fois et luis demande.

«  Tu ne veux rien à boire ? J'ai un petit frigo personnel si tu veux vas voir et prend ce que tu souhaites sans problème!

Je ne vais pas le laisser crever de soif sachant qu'il risque de rester face a moi pendant au moins une heure voir plus! De toute manière, il n'arrivera pas a avoir confiance en moi tout de suite! Comme chaque patient que j'ai eux auparavant! Le médicament avait fini de fondre, je le bois alors et dépose le verre sur la petite table juste a coter de moi avant de me replacer normalement et continue.

«  Je comprends si tu ne veux pas me parler de tout aujourd'hui ça restera compréhensible et je ne vais pas fermer la porte à clé pour n'as te laisser partir !

Je ne suis pas une martyre non plus! Maintenant, j'espère qu'il me parlera quand même.



Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Lun 5 Mai - 16:01



Visite chez la psy

feat. Clémentine Muller

C'était clair à présent cette psy n'était vraiment pas comme les autres. Elle devait en avoir un grain aussi, un petit, pas bien méchant. Elle rangea ce que je pensait être ses notes et s'installa sur le divan en face. Ok... ça c'était bizarre. Enfin ce n'était rien comparé à la clope qu'elle venait de s'allumer sans gêne. Sans demander si ça ne me dérangeais pas. Sérieux, comment voulez vous que je déballe des trucs, à quelqu'un d'aussi débonnaire? Elle avait l'air d'en avoir rien à foutre que je reste ou que je parte. L'ambiance était vraiment bizarre, et pour les mecs un peu timide comme moi, y'avait pas pire que quelqu'un d'ostensiblement détendu pour vous foutre la pression.

-Non, non tout va bien, je vous l'ai dit. Je suis un peu gêné pour le coup car je ne sais pas quoi vous dire, et vous avait l'air d'avoir mieux à faire... Après si vous avez un remède contre la timidité ou les mauvaises notes, je prends et je vous laisse à vos autres patients qui auront plus de chose que moi à raconter.

j'était un peu agacé pur le coup car je n'avais rien envie de dire, mais bon ça je le rabâchais en boucle. Mais en plus on me forçait à venir. Je l'avais même pas rencontré la directrice! Elle me connaissait pas , et simplement parce qu'un prof est aller baver sur moi, on me catalogue comme un ado en mal être. Pendant ce temps la psy faisait sa ptite vie normalement, et je me prend un cachet, un pti verre, je clope, je me balade dans mon bureau, et cette attitude de faire ami-ami je le prenais comme un intrusion forcée. Comme quand on est petit, que l'on se perds dans un magasin, et qu'une gentille personne se force à vous sourire, à vous faire parler de vos parents, de votre école etc. Alors qu'en fait tout ce qu'elle veut c'est trouver l'accueil du magasin pour se débarrasser de vous avec bonne conscience. C'était parfaitement ça. Se débarrasser de moi avec bonne conscience.

-Non Merci, je n'ai pas soif. Bon puisqu'on est occupés tous les deux et qu'on à fait le tour du sujet, je vais vous laisser, vous pouvez signer mon carnet pour prouver que je suis venu quand même? Merci.

Puis je me levai du divan, tendit mon carnet à la psy pour recevoir sa signature puis me dirigea vers la porte. Je mit ma main sur la poignée, vit le calendrier derrière celle ci et m'arrêta soudainement. J'en avais presque oublié la date. Demain c'était l'anniversaire de la "mort" de Katarina. On en parlait jamais non plus, mais tout les ans, je faisais tout de même livrer un bouquet de fleur à mes parents en Russie. On étais déjà si avancés dans l'année... 4 ans que je ne m'étais pas rendu sur la tombe de Kat. Mais à quoi bon, quel sentiment atroce. Quand je pensais à son corps enterré là, alors que son esprit résidait dans mon propre corps. Je dit d'un air absent, toujours face à la porte

-Vous avez déjà perdu quelqu'un? Comme un être cher, un frère, une soeur?

Qu'est ce qui me prenait de parler de ça, alors que je jurais ne pas vouloir évoquer le sujet? Quatre année à taire tout ce qui concernait l'accident de Kat. Ces mots j'aurais voulut les ravaler, mais il commençaient déjà à ouvrir une profonde blessure en moi. La plaie béante hurlait qu'on la purge au plus vite. Désolé Katarina, mais j'allais peut être en dire trop juste pour me soulager.

code par wordstorm


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Jeu 8 Mai - 17:17


Je vais essayer de t'aider..


Mieux à faire ? Je ne crois pas. Je suis psychologue et non garde d'enfants ! Donc oui, j'ai toujours à faire sur les élèves. Il veut déjà partir ? Comme bon lui semble de toute façon, je sais très bien qu'il reviendra. Tout le monde ce dit bien, mais le contraire resurgit toujours quand on s'attend le moins. Je le regarde alors se lever, me tendre son carnet, je le signe et le laisse alors partir sans broncher, je l'observe et remarque que quelque chose le tracasse et quoi ? Me le dira-t-il a un moment donné ? De toute façon aujourd'hui, il est mon seul patient pour le moment. Je fus surprise par la suite des événements ! Sa question me perturba grandement ! Perdre quelqu'un ? Comment pourrais-je vraiment le savoir ? J'ai un gros problème qui me ronge depuis cet accident ! Cela me fait souffrir et d'un côté, je peux le comprendre sans le comprendre. Perdre quelqu'un fait toujours mal ! Soupirant doucement avant d'entrouvrir mes lèvres et lui répondre calmement.

«  J'ai perdu d'une certaine façon les personnes qui m'entouraient, ma famille, mes ami(e)s. Même une personne à qui je tenais énormément.

Je me devais de lui répondre et être franche avec lui. Sans lui mentir, je me lève de mon fauteuil et vas près de la bibliothèque pour y sortir un album photo simple et un peux user. L'ouvrants, un sourire de nostalgie perdue s'afficha sur mon visage, j'étais détruite d'un coter, mais je me devais de soigner les autres humains pour qu'il se sente mieux et ne connaisse pas se sentiments d'abandon ou alors garder une douleur profonde dans leurs cœurs. Me retournant pour revenir dans le fauteuil jambe croiser et déposer ce livre sur mes genoux pour l'ouvrir. Je m'arrête devant une photo d'un jeune homme assez charmant et sourit.

«  On m'a dit que cet homme était mon frère. Celui dont j'étais fusionnel ! Je ne me souviens plus de lui ! Je les perdu.

Relevant ma tête vers le jeune homme toujours debout près de la porte et sourit. Me posant alors la question pourquoi m'avais demandé ça ? A-t-il perdu quelqu'un de chère ? Je ne me pose plus a question et lui demande alors.

«  Tu vas rester planter la a coté de la porte ou venir t'installer près de moi et me parler de ce qui te ronge ?

Je lui avais parlé calmement et beaucoup plus sérieusement que tout à l’heure. S’il faus parler de ma vie avant qu’il ne parle de la sienne, je le ferais sans hésiter si sa peut l’aider a parler et me faire confiance et surtout me voir autrement que les autres psy !



Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav'] Lun 12 Mai - 19:33



Visite chez la psy

feat. Clémentine Muller

J'aurais pu tourner la poignée, refermer la porte derrière moi et retourner à ma petite vie sans me retourner sur ce cabinet et sa psy un peu étrange. Alors qu'est ce que je faisait là, à hésiter, a bredouiller des choses à mi mots. On dit souvent que les mots sont des poisons, si on les garde trop à l'intérieur, certains deviennent corrosif et vous rongent. Dans mon cas c'était ce qui était en train de se passer. J'en avait trop dit ou pas assez et à présent, je ne pouvais plus me défiler. Je me tournais vers le dr.Muller et contempla le sofa. Retour à la case départ alors? Je m'allongeais là et je disais tout ce que j'avais sur le cœur? Il allait bien falloir que je reconnaisse que j'avais un soucis, et le garder pour moi ne m'aiderai jamais à faire face.

Je pris donc la direction du dit sofa, et repris ma place. Comme un enfant prit en train de voler des bonbons, je me sentait un peu stupide. Mais bon, j'étais là, et c'était décider, je ne ferait pas marche arrière. Après tout, c'était une mage elle aussi, elle comprendrait mon pouvoir, et en tant que professionnelle, elle n'aurait pas le droit de juger mes actes. Elle garderait mes secrets dans un dossier et n'en parlerait à personne. De plus elle même semblait avoir subit des pertes. Je regardais son album photo et compris qu'elle essayait de me mettre en confiance en me confiant ses secrets à elle. Bon je n'avais plus de raison de cacher les miens. J'inspirais profondément pour me calmer, il me semblait que mes mains trembler imperceptiblement.

- Vous êtes la première personne à qui je vais vous parler de ça. Je sais que vous êtes tenue au secret par le serment d'Hippocrate aussi je vous demanderais de ne pas me juger trop sévèrement.

Par où commencer? Il y avait tant à dire d'un seul coup, et je faisait face à une parfaite étrangère. J'allais devoir réussir à donner du sens à mon récit, à lui faire comprendre toutes les parties de l'histoire afin qu'elle soit à même de m'aider psychologiquement. Je levais peu à peu le blocage et me lançais essayant de contrôler ma voix.

-J'avais une grande soeur, Katarina. Nous avions une relation très fusionnelle. Elle veillais maladivement sur moi, venait me chercher à l'école tous les jours, m'accompagnait partout etc. Un jour en venant me chercher, elle vit une voiture perdre les contrôle et foncer sur moi. Elle s'est jeter sur moi et j'ai atterrit sur le bas coté sain et sauf. Mais elle à heurter la voiture de plein fouet à ma place. Elle est morte sur le coup.

Je du nouer mes mains pour les empêcher de trembler. Ma voix devenait chevrotante mais je n'avais pas envie de pleurer. En fait, je pleurais rarement et je m'étais déjà repasser la scène tellement de fois que j'arrivais à plus faire monter les larmes. Je me dandinais un peu, mal à l'aise avec ce qui allait suivre car ça, même mes parents ne le savait pas. Il n'y avait que moi et Kat qui étions au courant.

-N'osant pas rentrer chez moi, je partis en courant à travers la ville, je ne regardait pas ou j'allais et ji filais, sans m'arrêter un seul instant jusqu'au moment ou une petite maison s'imposa à moi. Une vieille dame me fit signe d'entrer et sans comprendre, j'avançai déjà vers elle. Dans la pièce, une boule de cristal, des grigri, un jeu de tarot éparpillé, et une forte odeur de Patchouli. Je compris d'emblée à qui j'avais à faire : Une voyante. Elle me dit de m'assoir et bien que ne croit pas en ses choses là elle prit mes mains et récita avec exactitude la cause de mon chagrin. Elle proposa de me faire un don. Celui de retrouver Katarina. Bien sûr j'était très jeune et naïf, mais surtout fou de chagrin. J'acceptais sans hésiter. Rien ne se produisit et je rentrais chez moi avec les mots de la voyante gravés à l'esprit "Elle sera toujours avec toi, elle sera ton cœur et ton âme." J'avais pris cela pour des paroles banales de réconfort.

Je me mordis la lèvre inférieure. La personnalité de Kat était endormie, heureusement. Je en savais pas si elle prendrait très bien le fait que je déballe tout ça à une étrangère. J'avais fait le plus gros, maintenant je devais assurer pour la suite.

-Je n'ai compris que dans la semaine qui suivie. Mon corps changeait parfois anormalement, au début c'était la couleur ou la longueur des cheveux. Puis les mains, le torse, et enfin mon physique entier. Je prenais l'apparence de Katarina, je l'entendais parler dans ma tête et un jour, elle était là. Devant le miroir, c'était ma sœur qui se reflétait. Non seulement elle avait mon physique mais elle avait prit possession de mon corps et je me retrouvait reléguer au second plan. Ils nous à fallut des années pour comprendre et accepter ce qu'avait la voyante. Elle avait lier l'âme de Katarina à mon corps, créant un conflit entre nos deux être. Ainsi, sans que je ne puisse le maitriser, Katarina ou moi prenons le contrôle sur ce corps. J'ai emprisonné l'âme de ma soeur dans mon propre corps, lui refusant ainsi le repos eternel! Je suis un monstre..A cause de moi elle doit partager une demi vie sans pouvoir parler aux personnes qu'elle a connue. Mes parents la croit morte, ses amis également.

Je l'avais fait, j'avais tout dit. Je sentis un poids se lever de mon coeur. C'était peut être cliché, mais je sentais une forme de délivrance à avoir tout dit. Peu importe si elle me jugeait ou non au final. J'avais enfin pu partager ce lourd secret, et l'extraire de moi. Il aurait fallut le temps mais c'était fait.

code par wordstorm


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav']

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Visite chez la psy [Pv Clém' & Gav']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» visite chez le gynéco
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Visite chez l'artisan
» Une visite chez le mécano[Avorté]
» Invention Tarriennes et internement forcé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-