Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 L'histoire remonte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: L'histoire remonte... Ven 25 Avr - 2:07



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"






Aujourd'hui je n'étais absolument pas d'humeur à faire l'abruti comme à mon habitude. Car ce jour était un anniversaire, d'un événement que je regretterais toute ma vie. Je commença donc par me lever de mon lit et changea d'apparence pour revêtir ma forme féminine. Je partit ensuite vers la sainte pièce nommée salle de bain, où je pris une douche rapide, histoire de me démêler les cheveux et de passer l'odeur de la sueur nocturne. Ceci fait, je m'empare d'un peigne posé sur un coin et commence à le passer dans mes cheveux. J'avais déjà vu Rebby le faire, ça devrait pas être bien compliqué...

Comment je l'ai vue me direz-vous ? Ben c'tout bête, j'étais à court de savon il y a quelques jours et je partis quêter chez ma chère amie. Quand je toqua, personne ne me répondit, dû à une des rares absence de sa dangereuse colocataire, je m'incrusta donc discrètement dans la chambre et tenta de trouver un quelconque pain ou distributeur de savon, ce que je ne pu trouver nul part dans la chambre. Ensuite, je me suis dirigé vers la salle de bain et je l'avais vu se coiffée devant sa glace. En fait je sais pas pourquoi je vous raconte ça vu que vous vous en moquez royalement de ce que j'ai pu voir dans la chambre de deux jeunes filles. Et si dans le cas contraire ça vous intéresse, arrêter de lire immédiatement.

Bon, j'en étais où au fait... Ah oui, à la coiffure. Après avoir passé la partie démêlage, je passa un coups de sèche-cheveux sur mes poils de tête et les attacha grâce à un élastique. Je me décida ensuite à aller m'habiller... Une tenue était déjà prête pour cette occasion, une jupe asse courte, une chemise ,un pull sans-manches à mettre par dessus, et pour finaliser le tout, les sous-vêtements adéquats. Je pense que sur ce coup, je peux placer cette phrase que je n'aurais jamais imaginé placer...

- Adieu mon honneur...

Je commença donc par enfiler les vêtements du bas, ce que je réussit à mettre sans trop de difficultés, mais tout se compliqua au moment d'enfiler le soutien-gorge. Après l'avoir mis autour de ma poitrine, je chercha à la clipser en vain... Je dû donc me résoudre à appeler la seule personne qui puisse me sortir de cette situation sans que tout le pensionnat soit au courant, Rebekah Devilson, en espérant qu'elle ne rigole pas devant la situation et qu'elle ne me pose pas de questions sur ma tenue, ce qui tient de l'impossible...

Objet : Help me Rebby !

Message : " Rebby j'ai besoin de ton aide dans les plus bref délais, je t'en supplie !

Ps : Prépare-toi, après ça je t'emmène en tournée shopping à Tokyo ;D ."


Allez hop, envoyé, plus qu'à attendre.






Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Ven 25 Avr - 14:28

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥

J'étais de bonne humeur ce matin!! Comme chaque matin à vrai dire. J'adorais vivre à Tadakai, j'adorais voir les gens, faire de la magie comme je voulais, manger à la cantine, veiller tard le soir, j'aimais même faire mes devoirs! C'est dire. En même temps quand on passe sa vie enfermée dans un manoir sans pouvoir faire ce qu'on veut, n'mporte qu'elle autre vie est préférable.  Ici je m'étais mes premiers amis, Ririse et Mashiro! Ririse ma collocataire, Mashiro mon meilleur ami avec qui j'ai combattu un minotaure, Kobato qui partage ma passion du cucré, et puis Mlle Noroi et Shirley à Hanami... Tant de personnes que je ne pensais amais avoir la chance de connaitre. Et moi qui pensais que j'aurais du mal à me faire des amis. Même les adultes étaient gentils avec moi! Enfin le prof de science occulte il me fait trop peur pour aller lui parler. On raconte d'horrible rumeurs à son sujet, je ne sais pas comment fait la prof de bio pour fricoter avec lui. Elle est peut être pas au courant...


Je me dirigeais la salle de bain pour prendre une bonne douche afin de commencer au mieux la journée! Je me détachais les cheveux et entrait sous l'eau. Le torrent d'eau faisait un tel boucan que je n'aurais pas entendu un cambrioleur. En même temps qui entrerais dans la chambre, avec Ombre qui vieille, et un loup hors de contrôle? Ceci dit, connaissant Ombre je suis sûre qu'il dormait encore ce gros paresseux!  Une fois la douche terminée, je sortis devant le miroir et entrepris mon sport quotidien : Le démêlage de tignasse. Armée de ma brosse ultra résistante, j'entrepris de demêler les boucles et de sécher le tout.  Je mis des vêtements personnels car nous n'avions pas cours aujourd'hui et revint dans la chambre.


J'entendis une petite musique accompagnée d'une vibration et vit Ombre grogner, se lever , et s'allonger un peu plus loin. Il était couché sur mon téléphone... Je l'avais trouvé dans le métro, par terre, sans propriétaire. Il était rose, pleins d'autocollant kawaii et j'y avait accroché des breloques comme le faisait toutes les filles ici. Une chance que je l'ai trouvé, mais je ne savais pas trop m'en servir, c'était assez nouveau pour moi. Je l'ouvris et vit le message de Mashiro. Apparemment il avait des ennuis. Plus qu'à me rendre à son dortoir, peut être que c'était lui qui s'était changé en loup cette fois!  Peut importe, on allait faire les boutique à Tokyo O_O J'ai jamais vu la capitale! Du coup j'étais toute excitée!! >< Je pris mon sac, mit Ombre dedans, et courut vers le dortoir de mon ami.


Arrivée devant sa chambre, je repris mon souffle et frappa. Pas de réponse. J’entrouvris la porte délicatement et entrait dans la chambre. Le sol était jonché de vêtements masculin et féminin, sous vêtement compris. Avait il une petite copine? Je caressais Uri au passage et arrivait jusqu'à la salle de bain où je l'aperçu.


-Mashi , c'est moi, la porte était ouverte et comme tu ne répondait pas...Oh...


Le Mashiro qui se tenait devant moi venais apparemment de changer de sexe. Je me rappelle à présent qu'il avait ce pouvoir, mais c'était la première fois que je le voyais "en action" et si peu vêtu. On dirait qu'il rencontrait quelque soucis avec la lingerie féminine! Je passais derrière lui et agrafa le soutien gorge en rigolant.


-Ces choses là sont de vrais engins de torture quand on s'y prend mal! Il faut d'abord l’agrafer, puis ensuite tu met les bretelles, sinon tu n'y arrivera jamais! Voila c'est fait. On on va faire les boutiques? On va où? J'ai jamais vu la capitale!


J'aimais bien Mashi en fille, elle était super mignonne!! Comme une soeur, j'avais envie de la coiffer, de la pomponner, et de l'habiller! Oui bon ce n'était pas une poupée non plus hein...Une fois prêts j'attendis les instructions de Mashiro pour en savoir plus sur cette journée!

Epicode
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Ven 25 Avr - 16:56



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"






En attendant ma sauveuse, 'fin si elle avait remarqué mon message, la connaissant, elle serait bien du genre à avoir paumé son portable dans les bacs du réfectoire ou pire. Ah la la, irrécupérable. Bon je disait quoi déjà ? Ah oui, en attendant Rebby, je regardais mon corps féminin dans la glace. J'étais pas mal taillée je trouvais, de quoi faire tourner la tête des jeunes garçons en manque d'affection, et non je n'en fait par parti. Poitrine pas opulente mais voyante tout de même, visage un peu enfantin, mignonne petite silhouette, la parfaite petite étudiante sans problème, idéal pour se confondre dans la foule et ne pas se faire remarquer. Tiens pendant que je m'auto-matais, une petite tête s'était incrustée.

-Mashi , c'est moi, la porte était ouverte et comme tu ne répondait pas...Oh...

J'm'attendais à une série de questions sur le pourquoi du comment. Ben comme d'hab', j'm'étais complètement gouré, on avait même l'impression qu'elle trouvait ça normal. Oui comme d'hab', vu que c'est rare que je dis des choses vraies ou intelligentes. Oui j'ai un peu dit indirectement que j'étais pas malin, t'est content ? Mais je parle à qui là en fait ? 'Tain, faut que j'arrête avec le chocolat, ça me monte vraiment au cerveau au sens propre du terme.

-Ces choses là sont de vrais engins de torture quand on s'y prend mal! Il faut d'abord l’agrafer, puis ensuite tu met les bretelles, sinon tu n'y arrivera jamais! Voila c'est fait. On on va faire les boutiques? On va où? J'ai jamais vu la capitale!

Ah d'accord, on fait comme ça, bon bah je saurais pour la prochaine fois. Et j'ai aussi capté la raison pour laquelle elle ne me posait pas de questions, elle ne pensait qu'à aller faire les boutiques. Comment je sais ça ? Suffit de regarder ces yeux, elle a de grandes étoiles dedans, un peu comme des mangas, manquerait plus que la petite goutte de bave sous la lèvre inférieure.

- Je dois me rendre à Tokyo aujourd'hui pour une certaine raison, je me suis dit que ce serait mieux d'y aller deux ! Et on y va tout de suite !

Je sorti donc de la chambre en OUVRANT la porte et passa un petit regard dans le couloir.

- Mashi, tu n'aurais pas oublié un petit truc ?

Ah effectivement, j'étais en sous-vêtement dans le couloir, c'est devenu une habitude me direz vous... Donc après avoir enfilé les vêtements adéquats, nous prîmes le train et en moins d'une heure, nous fûmes à Tokyo. Rebby s'était déjà jetée sur les vitrines des magasins...






Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Dim 27 Avr - 20:21

L'histoire remonte

Feat Mashiro ♥


J'avais tellement hâte d'aller faire les boutiques que je ne tenais plus sur place, je sautais sur place, j'avais envie de danser, de danser, de crier!! En fait rien que le fait de découvrir une nouvelle ville et d'avoir le loisir de tout faire suffisait à m'agiter comme une pile électrique et je pensais déjà à tout mes achats : Vêtements, CD, peluches, friandise, des souvenirs pour Ririse, des produits dérivée kyaaaaaaaa >w<. J'étais tellement excitée que j'en oubliais de dire à Mashiro qu'il sortait en culotte. J'éclatais de rire en le tirant à l'intérieur de la chambre pour qu'il se rhabille. Enfin nous arrivâmes au train. Je ne savais pas du tout ce qu'il fallait faire. J'approchais Mashi, et ouvrais mon sac, il était remplit de billet de banque. Oui j'étais honteusement riche.


-Je savais pas ce qu'on allait faire, tu crois que j'ai prit assez de ça?


Le "ça" désignait les billets bien sûr. Je ne savait pas si il fallait payer le train, ou pas. Et si il fallait donner des sous au conducteur. Nous nous sommes installé tranquillement dans le wagon et je pus apprécier mon premier voyage en transport ! ça allait super vite, j'étais grisée! Si j'avais pu j'aurais mit la tête à la fenêtre. Il s'enfonçait dans les tunnel très vite et tout devenait noir, puis hop le jour revenait et le paysage redevenait longiligne. C'était beau! Puis nous arrivâmes à Tokyo. Je m'accrochais aux vêtements de Mashi pour ne pas me perdre car j'étais un peu effrayée par cette foule de gens pressés . Il fallut zigzaguer un moment avant de sortir enfin à l'air libre. Je regardait autour de moi, levais les bras et m’écriais


-TOKYOOOOOO YOUHOUUUUUUUU!!!


Comme une folle je me ruais sur la première boutique qui faisait face à la gare, ils vendaient des friandise, des souvenirs, des t-shirt "I ♥ Tokyo" et d'autres articles pour touriste. Je me tournais vers Mashiro l'air suppliant


-On peut y aller? S'il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit! Au fait, tu veux faire quoi toi?


Puis un groupe de passant nous demandèrent de poser pour eux en couinant des "Kawaiiiiiiiiiii". Certaines demandèrent même l'autorisation de toucher mes oreilles! Ils étaient bizarre ici. Évidemment qu'elles faisaient "vraies" elle l'étaient! Oups... à ce propos, j'étais presque sûre que le règlement disais quelque chose à ce propos.


Epicode

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Mar 29 Avr - 18:50



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"






Les vitrines des magasins étaient remplis de babioles comme des T-Shirt, des mugs et autres bêtises, j'arriverais jamais à comprendre comment l'on peut s'y intéresser sur ce point là, encore passer une heure dans un magasin de vêtement j'veux bien comprendre, mais vouloir aller prendre des choses dans ce genre d'endroits, non, je ne comprends pas ! J'veux dire quand même, c'est des trucs que tu trouves partout, que les boutiques de souvenirs vendent toutes, en sachant que des touristes peu futés vont en acheter en quantité. Bon en même temps, c'était sûrement une des premières vrais sorties de Rebby, donc je passerais sur ce point...

-On peut y aller? S'il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit! Au fait, tu veux faire quoi toi?

- Eh bien en fait, je suis venu pour me recueillir sur une tombe mais bon, passons et entrons dans cette boutique.

A peine ai-je fini ma phrase qu'un groupe de touristes nous aborda, en gueulant tellement fort que je dû perdre trois fois mon ouïe. Il nous demandèrent de poser pour des photos et elles touchèrent même les oreilles de Rebby. La vie d'une jeune fille était donc aussi compliqué en dehors du pensionnat. Mais attends, j'ai dit quoi plus tôt... J'avais totalement oublié que Rebby devait couvrir ses oreilles en dehors du pensionnat ! Trouver une excuse, vite !

- Joli serre-tête n'est ce pas ? Nous l'avons fait  à base de cheveux de touristes un peu trop collants pour le rendre aussi doux.

J'attrapa ensuite Rebby par la main et l'emmena vite loin de la gare pendant que le petit groupe était encore choqué de ce que je lui avait dit. Nous nous dirigeâmes vers une petite ruelle et je prêta un petit foulard à Rebekah, histoire de cacher ses oreilles.

- Fais attention la prochaine fois, ça pourrait être dangereux pour toi... Ou veux tu aller sinon maintenant ?







Codée par Pomette







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Jeu 1 Mai - 11:57

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥


Une tombe? On était venu rendre hommage aux morts?! Mais c'est trop triste ça, c'est pas faire les boutiques et se gaver de sucreries! Bon j'avais ajouter la deuxième activité. Mais zut, je m'étais faite avoir! Moi qui croyait qu'on allait s'amuser, pff... Mashiro t'es nul, m'emmener au cimetière pour ma première visite à la capitale! Je me raisonnais tout même, ce n'était pas très gentil de ma part de penser comme ça, et c'était égoïste. Si Mashiro m'avait demandé de venir c'est qu'il y avait une raison, et puis il ne voulais peut être pas être tout seul, tout simplement.


Les flashs des touristes commençait à me tourner la tête et j'en avait franchement assez qu'on me tire sur les oreilles, qu'on les caresses, qu'on farfouille dans mes cheveux pour savoir "comment elles étaient fixées" etc. Les gens de l'extérieur pouvaient être très étouffant et mal élevés en fait. Je comprenais mieux pourquoi ma famille ne me laisser pas sortir, si c'était pour me faire sauter dessus aussi sec et ne pas pouvoir un pas sans qu'on me tire sur les oreilles...Heureusement Mashi s'aperçu de mon désarroi et nous tira de là pour aller vers un endroit plus tranquille où il cacha mes oreilles avec un foulard. j'étais un brin apeurée par ce mouvement de foule.


-Merci Mashi, j'ai cru qu'ils allaient m'arracher les oreilles!


Je me massais mes pauvres oreilles de louve endolorie puis essaya de donner un air esthétique au foulard mais rien n'y faisait...Il me faudrait un bonnet dans l'idéal, ou un chapeau. Pourtant au pensionnat personne, n'agressait les hybrides, et encore heureux que moi, je n'ai pas de queue! Je pense que si on m'avait tirer la queue toute la journée j'aurais fini par mordre.


-Je pense qu'il me faudrait un bonnet pour cacher mes oreilles. Je suis désolée Mashi, c'est la première fois que je vais dans une grande ville, je ne pensais pas que les gens étaient aussi bizarre! Après on peu aller l où tu devais aller, mais c'est quand même super triste!


Oui bah il fallait bien que je le dise! Je trouvais ça triste, et puis ça me fichait un peu la trouille d'aller dans un cimetière, j'en avais jamais vu, mais ça devait grouiller d'ombre!

Epicode

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Jeu 1 Mai - 18:22



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"






Voir Rebby essayer de donner une forme correcte avec le foulard était assez amusant à voir, elle le trifouillait sans cesse, en tentant de faire des nœuds pour le tenir mais rien n'y faisait, elle se retrouvait toujours avec quelque chose de ridicule sur la tête, elle avait même presque réussi à faire un bateau à l'une de ces tentatives...

-Je pense qu'il me faudrait un bonnet pour cacher mes oreilles. Je suis désolée Mashi, c'est la première fois que je vais dans une grande ville, je ne pensais pas que les gens étaient aussi bizarre! Après on peu aller où tu devais aller, mais c'est quand même super triste!

J'm'attendais à cette réaction de Rebekah, elle n'était pas du genre à vouloir faire un détour dans ce genre de visite surtout pour sa première grande sortie. Mais bon, je devais y aller, ce jour était plus qu'un simple jour où il fallait aller déposer des fleurs sur une tombe, c'était ce qui me reliait à mon passé, quoi que je dise, je ne pouvais m'en défaire, il restera gravé dans ma mémoire.

-  Désolé Rebby, après avoir fait ce petit détour, nous passerons le reste de la journée à arpenter les boutiques ! J'aurais sûrement du te prévenir de notre détour ce matin, j'y penserais la prochaine fois... Pour ce qu'il en est du bonnet par contre, ça va être vite réglé ! J'ai pris avec moi mon arme secrète.

J'ouvris doucement la fermeture éclair de mon sac que j'avais pris et préparé au dernier moment. Je savais que quelque chose si était glissé avant notre départ, un intrus comme l'on dit. J'extracta donc du sac l'indésirable en question, Uri, toujours à faire sa mauvaise tête. Je lui chuchota à ses oreilles les ordres, qu'il accepta, pour la survie de sa nourriture. Invisible aux yeux des humains normaux, il était le mieux placé pour cette mission. Il galopa donc dans la rue jusqu'à l'entrée du premier magasin à sa portée, I&N, connu dans le monde entier. Je le vis rentré à l'intérieur puis en ressortir une ou deux minutes plus tard, détalant à toute vitesse pour ne pas se faire attraper. Arrivé à nos pieds, il bondit sur l'épaule de Rebekah et lui offra le bonnet.

Après un brin de parlotte avec Rebby, nous prîmes un petit sentier menant au cimetière. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'endroit était entouré de bosquet fleuris et d'arbres verdoyants. Les tombes étaient quant à elles parsemés de bouquets dégageant de délicieuses odeurs. Le sentier pavé donnait quant à lui un petit style campagnard au tout. Tu vois Rebby que ce n'est pas aussi horrible que ça les cimetières...

Au bout de quelques minutes de marche dans cet endroit, nous arrivions sur une petite tombe, simple sans aucune décoration particulière, dénuée de tout bouquets ou autres choses du genre. La seule inscription que l'on pouvait trouver était :


Yuki Herano, XIV années

Repose en paix



Encore dessous on pouvait lire la date, c'était exactement la même qu'aujourd'hui, mais l'année dernière.  Je déposa sur la tombe quelques fleurs ramassées sur le chemin, et me receuilla sur la tombe. Si j'étais ici, c'était entièrement de ma faute. Ce pourquoi l'être qui est dans cette tombe est décédé, rien que de m'en rappeler, les larmes me venaient aux yeux, bien que je tentais de les cacher devant Rebby.

- Ramener Mashiro Kasama vivant et éliminer toute personne pouvant l'accompagner. Signe distinctif, un chat aux oreilles brûlantes.

Cette voix que j'entendis me fit trembler de tout mon corps, son discours, je savais exactement ce que cela signifiait. Je détourna la tête, et un homme aux crocs prohibant était posé sur les marches d'un petit temple dans le cimetière. Sûrement un hybride je pense, loup sûrement.

- Rebby, ne t'avises surtout pas de bouger de là...







Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Ven 2 Mai - 11:43

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥


Mashi s'excusait pour ne pas m'avoir prévenue pour le détour. C'était vraiment un copain top :3 Bon après tout j'allais découvrir les cimetières, ça faisait parti de la visite et puis autant en visiter un avec lui. Ce qui m'embêtait le plus, c'est que ça risquait d'être triste et moi je ne voulais pas voir Mashi comme ça... Il me tira de ma rêverie en envoyant Uri dans un magasin. Tiens, un chat qui va faire du shopping, cela nous faisait un point commun! Mais au fait...Les non mages n'étaient pas censés le voir, non? Il risquait de trouver ça bizarre un chat invisible qui fait ses achats à la caisse. Je le vit revenir en détalant, puis bondir sur mon épaule et m'offrir un bonnet, il était sociable LUI, pas comme Ombre le grognon toujours à dormir au fond de mon sac. Je le caressais puis le remercia.


- Ohhhhh tu m'as acheté un bonnet! T'es trop mignon!! Merci Uri d'amour ♥



Illico je me reçu un coup de patte de la part du fameux grognon, qui ne tolérai pas que j'en aime d'autres que lui. Je fit une dernière papouille au chat tacheté et le laissai regagner sa cachette. Nous décidâmes de reprendre le chemin du cimetière. Ce n'était pas trop mal je pouvais admirer la vue, les monuments etc. Je ne rendais même pas compte qu'on entrait déjà dans le lieu de repos. C'était plutôt joli en fait, les sentiers, les fleurs, les monuments, les temples. Cela faisait très lieux traditionnel et ce n'était pas triste du tout, enfin pas pour moi. Mais je pense que Mashi lui devait sentir son moral descendre dans ses chaussettes. Je pressais le pas tout de même pour rester avec lui et ne pas me perdre.


On s'arrêta devant une pierre tombale avec un nom qui ne ressemblait pas à celui de Mashi, et un âge...Mon dieu quelle était jeune!! Elle était décédée presque à mon âge! Je sentis soudain toute la tristesse du lieu et plus rien ne me semblait aussi beau qu'à notre arrivée. Je n'osais pas regarde Mashi de peur de le voir pleurer, et de me mettre à pleurer aussi par compassion. Mes émotions furent de courtes durée car je flairait une odeur familière. Un hybride loup, comme moi, avec des intentions hostiles. Mon instinct de loup avait beau faire de moi une dominante, ce gars ne me rassurait pas beaucoup. J'émis un grondement sourd quand Mashiro me dit de ne pas bouger.


-Mashi, tu le connais? C'est qui ce type? Il a pas l'air très sympathique, je peux sentir ses envies meurtrière d'ici



Mes lèvres se retroussèrent sur mes crocs, j'avais beau garder ma forme humaine, l'instinct prenait le dessus et je n'allais peut être pas pouvoir me contrôler très longtemps, je sentais mes os me bruler, et mes muscles se tendre. Si quelqu'un attentait à la vie de mon meilleur ami, il allait devoir se confronter à moi! D'une voix rauque je dit :


- Je suis prête à attaquer si il faut Mashi.


Epicode


Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Ven 2 Mai - 13:04



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"








- Rebby s'il te plaît, ne bouge surtout pas, je sais que tu grondes de colère mais ce gars n'hésitera pas à te tuer au moindre mouvement. Nous ne sommes pas contre un minotaure cette fois, mais contre un hybride, il a des capacités intellectuelles bien au dessus que celle d'un animal, ce n'est pas en fonçant tête baissée que l'on arrivera à quelque chose.

Je ne pouvais pas me permettre de mettre la vie de Rebby en péril, je ne veux pas qu'elle soit mêlée à ça. Si elle restait à mes côtés, elle serait tuée sans hésitation par l'ennemi. Ce tueur, je savais par qui il était envoyé, par cette personne horrible, a-t-il donc décidé de m'empêcher de vivre jusqu'à la fin de mes jours ? Tout cela parce que je suis un mage, cette différence fait de nous des monstres au yeux des autres humains, nous empêchant de vivre normalement, nous obligeant d'aller nous cacher quelque part. Que nous soyons hybrides ou mages, nous partageons ce même sort, cette différence avec les autres qui nous empêche de vivre comme tout le monde.

En quelque sorte, Tadakai m'as sauvé de ma déchéance, sans cet endroit, je serai tout simplement tombé dans la déchéance, ma vie aurait pris fin. Mais à Tadakai, nous ne sommes victimes d'aucunes différences, nous vivons simplement, nous pouvons nous faire des amis sans rien craindre, nous pouvons être nous-mêmes. En repensant à tout cela, une larme coule de mon œil, une larme de joie.

- Oh comme c'est mignon, il pleure le petit.

- Sache que jamais je ne te laisserais approcher ne serai-ce un cheveu de mon amie, et que je ne te suivrais pas non plus !

- Ce sont de belles paroles, mais sauras-tu les tenir ?

Après avoir énoncé ses paroles, il disparu sous nos yeux, juste un courant d'air et il n'était plus là. Où était-il passé ? A peine deux secondes de réflexion et je devinais vers qui il se dirigeait ! Il se tenait derrière Rebby, la patte levée, les griffes prêtes à lui trancher la gorge.  

- Rebby ! Cours !

Le bras descendait, je ne pouvais rien faire, je n'étais pas apte à réagir assez rapidement...

Non !







Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Dim 4 Mai - 21:45

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥


Je n'avais jamais vu d'hybride loup Adulte. Dans ma famille tout le monde était hybride Panthère avec un loup pour compagnon. Moi j'avais été frappé par la malédiction inverse : Louve avec une panthère pour familier. Il avait l'air en effet puissant mais rien à faire, je sauverai Mashi, de toute façon mon instinct me hurlait de combattre et m'interdisait de fuir. Si j'avais été un loup dominé ou Oméga j'aurais peut être frémit de peur, mais étant un dominant, je n'avais d'autre choix que de me battre. Je n'avais pas combattu de réel ennemi depuis ma fugue du manoir. Là bas je me battais tout le temps, sans savoir pourquoi. Je me contentais de le faire et cela suffisait. C'était ma tâche, tout ce que je connaissais de la vie.


Pendant que je grognais tout ce que je savais contre ce type, Mashiro semblait déchirer par plusieurs sentiments. La peur, la haine, la colère, la tristesse. Je ne reconnaissais plus mon ami. Nous qui avions l'habitude de rire de tout et d'être innocent depuis notre rencontre. Je me rendais compte en fait que chacun de nous avait eu sa vie avant le pensionnat. En fait, on ne savait rien sur nos vie passées, nous ne connaissions que nos vies d'étudiant. Je n'avais jamais parlé de mon passé à Mashi et lui ne m'avait pas parlé du sien. Et dire que nous étions meilleurs amis. SI il savait ce que j'avais fait peur être ne me parlerai t'il plus? Et de son coté, qui était cette jeune fille enterrée là? Et pourquoi cet hybride voulait il le tuer? Tant de question que j'aurais du lui poser avant, si au moins j'avais su.


Cet instant de réflexion me déconcentra et en un battement de cils, je perdis de vue mon adversaire. Rapide! Je l'avais à peine vu bouger, je n'avais écouter que vaguement son échange avec Mashi. Celui ci me dit de courir, mais à peine eut je le temps de tourner la tête qu'il été derrière moi. Je l'avais pas vu venir ça, mes reflexes s'étaient émoussés, à vivre sans menace au pensionnat. J'étouffais un cri de surprise et tenta de bondir devant moi mais sentit le bout de ses griffes déchirer mon haut et entamer ma peau dans le milieu du dos. Serrant les dents, entrainée à encaisser la douleur, je retombait à quatre pattes un peu plus loin, manquant de me fendre le crâne sur une pierre tombale. Je tentais de reprendre mes esprits en disant à Mashiro.


-Tout va bien...Je vais bien Mashiro...



Je sentais quelque gouttes de sang couler le long de ma colonne vertébrale, mais la plaie devait être superficielle. Et si il avait enfoncer ses griffes plus profondément il aurait touché l'épine dorsale et je serait paralysée. Malin, il avait visé des points important pour me blesser sans me tuer. Je jetais un regard interrogateur à Mashi qui voulais dire "mais c'est qui ce type!" . J'avais pas signer pour ça moi!


-Qui êtes vous, et qu'est ce que vous nous voulez!

Epicode

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Dim 11 Mai - 18:17



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"









Je lâcha un soupir, soulagé que Rebby s'en soit sorti sans dégâts importants. Elle avait tout de même  du sang qui coulait le long de son front, mais elle avait évité le pire, si elle avait été touchée plus profondément, je ne sais pas ce que j'aurais fait. La jeune louve m'adressa un regard interrogateur, se demandant sûrement ce qu'il se passait. Dire que j'avais tout préparer pour tenter de passer cette journée sans encombres. Je n'aurais jamais dû emmener Rebby, à cause de moi, elle se retrouvait mêler à toute cette histoire, sa vie était en danger...

- Qui êtes vous, et qu'est ce que vous nous voulez !

- Je fais simplement mon boulot, on m'as chargé de ramener le jeune Kasama. Mon commanditaire m'a tout de même autorisé à tuer quiconque l'accompagnera.

Il comptait éliminer Rebekah également ?! Mais, mais, elle n'a rien fait ! Tout cela ne me rappelle que de souvenirs horribles, dont je ne veux pas me souvenir. En fait, j'ai l'impression d'être dans le passé. Il y a deux années de cela, je fuguai de chez moi, le sang coula, car je ne pouvais même pas protéger ce que je voulais, j'étais faible. Il était tout simplement impossible que je perde un être cher une seconde fois, je ne peux me le permettre tout simplement. J'ai fait une promesse ce jour-là, je me dois de la tenir !

Pendant que je faisait mon monologue intérieur, je reçu un coup qui me transperça la côte gauche, qui me fit tomber au sol, la douleur étant insupportable. Je m'étais toujours que quand je me battrais vraiment, ce serait comme dans le manga, je pourrais saigner autant que je veux, je tiendrais toujours, sans broncher. Luffy, t'est qu'un enfoiré !

Je pouvais tout de même tourner la tête pour voir mon agresseur qui se jetait à toute vitesse sur Rebby se préparant à frapper les partie vitales, qui quant à elle n'étais visiblement pas apte à le contrer sur le moment. 'Tain, j'étais à terre, mais si je ne faisait rien, Rebby ne s'en sortirai pas indemne, je ne pouvais qu'imaginer le pire.

Il était hors de question que je reste là sans rien faire ! Je ne suis plus aussi faible qu'avant ! N'importe qui dirait que je suis inapte à faire n'importe quoi, qu'es qu'ils pourrait en savoir, tant que je me fie à ma volonté, je réussirai !

C'est à ce moment si que mes mains furent entouré d'une aura flamboyante et que je sentis partout dans mon corps se déverser une énergie inhabituelle. J'aurais dû le savoir, ce n'est pas en me lamentant que j'allais faire quelque chose, j'ai toujours agi comme je le voulais sans me soucier des conséquences. C'est grâce à ça que je pouvais faire ce que je voulais sans être terrorisé par le futur. C'est avec cet état d'esprit que je pouvais utiliser ma magie selon ma volonté, dévoiler sa vrai force.

Avec cette force qui me traversait, bien que je sentais toujours la douleur, je pu me lever et avec une vitesse bien plus haute que mon habituelle je me plaça devant Rebby et arrêta la main de mon adversaire, grâce à une baisse de vitesse de sa part. Ce qui était étrange, d'ailleurs, pourquoi aurait il fait ça ? A moins que sa magie soit instable je ne vois pas comment...

Attends, Instable ?







Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Mar 1 Juil - 14:18

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥


Cette situation était de plus en plus dingue et je ne savais plus quoi penser. Mais pourquoi ce type s'acharnait sur nous? On était des enfants après tout! Des gosses par rapport à lui. J'étais sûre qu'il pourrais nous tuer en un claquement de doigts si il passait sérieusement à l'action. D'ailleurs mes réflexes m'avaient sauvés la vie, si je n'avais pas été moitié louve,  je n'aurais pas été assez rapide et aurait eu la moelle épinière sectionnée. Dire que je pourrais être en train d'agoniser sur le sol, totalement paralysée. Je ne devais pas laisser la frayeur s'installer, après tout je n'avais peur de rien! C'est juste que je ne m'étais pas battue depuis longtemps et il fallait que je reprenne cette habitude.

Je serrais les dents, les poings, durcissais mon regard. Dire que je m'étais enfuie de chez moi pour ne plus jamais avoir à faire du mal à quiconque. Ne plus être obligée de me battre, peut importe le but. Les prix sont toujours trop élevés, il n'y a rien d'agréable et on en tire que de la souffrance, physique et morale. Ceci dit, Mashiro n'hésitait pas à se battre pour me protéger et je devais faire pareil de mon coté. Si seulement je n'avais pas épuisé la quasi totalité de mes pouvoirs pour arriver à Tadakai. Mais si j'avais prit des transports normaux pour rallier l'Angleterre au Japon mes parents m'auraient retrouvée tout de suite. Je ne voulais pas utiliser ma technique d'ombre pour réduire cet hybride en poussière, mais je ne voulais pas qu'il nous fasse plus de mal! Quel dilemne, je ne voulais pas penser à ça! Je mis mes mains contre mes tempes, en proie à un désarroi qui me dépassait.

Je ne vit pas le second assaut du criminel qui me bondissait dessus à nouveau. Il semblait déterminé à me tuer pour pouvoir emmener tranquillement Mashiro. Mon meilleur ami, la meilleure personne que je n'ai jamais rencontré, il voulait me l'enlever, cette idée m'était intolérable! Mais je me refusait à user de mon pouvoir, ma magie était maudite et uniquement présente pour blesser. C'est là que je vit une lueur, en tournant la tête je pus voir qu'elle émanait des mains de Mashi!

-Ouah Mashi!! Tu savais que tu pouvais faire ça?! C'est super impressionnant!

Il se déplaça à une telle vitesse que je ne put quasiment as suivre ses mouvements et bloqua le bras de mon adversaire avant qu'il ne m'atteigne. Trop classe...J'avais un autre Mashiro devant moi, un homme fort et puissant, que lui arrivait il? M'avait il caché ce pouvoir ou l'ignorait il lui même? Je pouvais sentir la magie émaner de tout son être comme une aura. Je me perdait dans ma contemplation et du reprendre mes esprits. Je fit un bond d'un mètre et demi en arrière, ne sachant quoi faire pour l'aider, inutile avec ma magie que je refusais d'employer.

Qu'est ce que je peux faire pour t'aider? Mes...ombres...Elles ne marchent pas. Et l'attaquer au corps à corps me semblent risquer. Il faut que tu m'explique qui est ce type!!

Je lui mentais pour justifier le fait que j'avais peur d'user de mon pouvoir de destruction.Sans savoir qui était l'ennemi, je ne pouvais me faire d'avis sur lui. Et si Mashiro avait fait quelque chose de mal? Je ne savais rien et il allait devoir m'expliquer pour que je puisse me battre à ses cotés.

Epicode
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Mer 13 Aoû - 2:01



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"









- Rebekah, tu as peur de ton propre pouvoir n'est-ce pas ?

Si il y a bien une chose sur laquelle Rebby n'est point douée, contrairement à moi, c'est l'art du mensonge. Je pouvais lire en elle comme dans un livre ouvert, comprenant la peur d'elle-même, de l'utilisation de sa magie dans un but funeste. Sa magie, dévorant la vie d'autrui, elle ne pouvais se faire à l'idée de ceci. C'est sûrement par là que passe la plupart des mages dits noirs.

- Je te l'ai déjà dit non ? Je suis ton ami, alors si tu as peur, si tu souffres, j'aurai peur avec toi, je souffrirai avec toi. Alors si tu n'arrives pas à te faire confiance, je le ferai à ta place, comme toi qui m'a fait confiance. Tu comprends ? Alors ressaisis-toi et finissons-en pour pouvoir rentrer à Tadakai ensemble.

J'aurai presque envie de me féliciter, j'avais dit ces mots instinctivement, pour redonner du courage à Rebekah, mais j'avais sûrement réussi à m'en redonner également sur le coup, chose qui n'était pas de refus vu ce qui se passait. Et en plus c'était bien dit. Je me sentirais presque différent, plus clair moi-même dans ma tête.

- Je te promets de tout t'expliquer, une fois rentrés, si toutefois, tu acceptes encore une fois de m'accompagner dans ce combat une dernière fois malgré tout.

Je recentrai mes yeux sur mon adversaire, que j'avais lâcher plutôt et qui avait repris ses esprits loin de nous. Quel chose m'avait surpris plutôt, cette baisse de vitesse. Et comme si quelqu'un me soufflait la vérité, je ressentais quelque chose, une intuition qui me conduisait à l'hypothèse sortie de nulle part que notre adversaire n'était que contrôlée par quelqu'un d'autre et sa baisse de vitesse était dû  aux sentiments de la personne sous contrôle. Oui, cela était assez étrange de croire en cette hypothèse, mais je décida de finir ce court combat en me reposant sur elle.

-Rebekah, tu te rappelle de notre bataille face au minotaure ? Penses-tu pouvoir reproduire ce que tu avais fait quand j'étais évanoui. Je sais que c'est dur mais une fois ceci fait, tout sera terminé...






Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Ven 15 Aoû - 15:26

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥

J'essayai de me convaincre que je n'allais pas faire quelque chose de mal mais simplement aider mon meilleur ami. Mais malgré tout rien ne se passais, mon animorphisme bloquait ma magie des ombres. Je l'utilisais plus facilement car il ne représentait pas de menace et faisait partie intégrante de moi. J'étais naturellement à moitié louve donc je n'avais aucun souci à gérer ce pouvoir. En revanche on ne nait pas méchant ou mauvais, on décide de la devenir. C'était à ça que mon pouvoir me renvoyais car c'était de la magie noire, on ne pouvais pas faire le bien avec. Je ne pouvais que semer la destruction, tuer ou entraver.

Mashi semblait s'être rendu compte de mon inaptitude, je ne voulais pas lui mentir plus longtemps. Mentir aussi c'était mal et je ne voulais pas lui faire de mal. Je maîtrisais bien mon pouvoir habituellement mais depuis que cette crainte avait grandit en moi je ne savais plus trop ce que ça allait donner. Je pense que je m'en suis rendue compte dans le labyrinthe quand j'ai rencontré mon ami pour la première fois. J'avais perdu énormément de mon pouvoir pour créer le portail qui m'a amenée à Tadakai, du coup nous avions bien faillit y rester. Depuis, ma magie m'effraie un peu, je ne voudrais pas risquer de blesser Mashi ou Uri. Il allait falloir que je remédie à ça une fois rentrée à Tadakai, en attendant je devais arrêter de faire l'enfant et aider Mashi à nous sortir de là.

-Je suis désolée Mashi, je vais me ressaisir mais j'ai peur de te faire du mal sans le vouloir, je ne peux pas prévoir l'effet qu'aura ma magie des ombres.

Je me concentrais, je devais le faire, je pouvais le faire. J'avais déjà utiliser mon pouvoir des milliers de fois sans jamais échouer. Tout ce que j'avais à faire, c'était de me concentrer, de me calmer et de croire en moi. Je ne voulais décevoir personne et prouver ma valeur! Je suis une Devilson nom de nom, je dois pouvoir utiliser ma puissance. Je ne deviendrais pas une magicienne maléfique pour autant. Et puis ce n'était qu'une fois, rien qu'une fois.

-Ok! Je vais le faire! On va se sortir de cette embuscade comme avec le minotaure! On va rentrer à Tadakai et on se goinfrera de cookies jusqu'à plus en pouvoir!!!

Me voila inarrêtable, j'étais déterminée à nous sortir de là, oubliant la douleur de mes blessures je brandissait les mains en avant en rassemblant mon énergie. Les derniers traits de mon animalité disparaissait, jusqu'à mes crocs, d'ordinaire toujours présents. Seules mes oreilles persistaient sur ma tête. J'étais en train de consumer toute ma magie et de la concentrée dans les ombres. Une fois que j'eus concentré assez de puissance, je cherchais des yeux l'ombre de mon adversaire et y fit passer les miennes. Elle jaillirent lentement du sol pour venir englober le corps de notre ennemi. Celui ci ne semblait pas comprendre ce qui se passait, tandis que les ombres  l'engloutissaient déjà jusqu'à la taille. Je détestais ce moment, celui où l'on peut discerner l'angoisse sur le visage de la victime. Chaque trait se tord dans une crainte sans fin. Autrefois je faisait cela presque inconsciemment, mais maintenant j'avais prit conscience du mal que j'infligeait, de la torture psychologique de voir son corps disparaitre dans un cercueil d'ombre. Celles ci encerclaient son cou à présent, je n'arrivais plus à me maîtriser.

-Mashiro fait quelque chose!! Je ne veut pas le tuer, mais si les ombres le recouvrent totalement il sera réduit en poussière! Il faudrait une source lumineuse pour dissiper un peu mes ombres!

J'essayais de ralentir la progression de l'ombre sur cet homme mais rien n'y faisait, elles le dévoraient, entravant ses mouvements. Je les dirigeaient et pourtant j'avais le sentiment qu'elles ne m'obéissaient pas. A savoir, qui avait le pouvoir sur qui?



Epicode
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Jeu 28 Aoû - 16:54



L'histoire remonte...


"Feat. Mam'zelle Devilson"








Rebby était visiblement en train de se préparer à utiliser sa magie. Elle avait donc repris confiance en elle, je retrouvai la véritable Rebekah, insouciante et remplie de joie, qui ne se lamente pas sur ses problèmes et qui continue à avancer quoi qu'il puisse arriver. Je comprenais ses doutes et ses peurs, et c'est pour ça qu'il nous faut tous une épaule pour pleurer et nous aider à tenir debout.

Elle commençait à activer son sort, les ombres commençant à sortir de celle de notre adversaire. Tandis qu'elle commençaient à l'envelopper, on pouvait voir un sentiment de peur s'afficher sur le visage de notre adversaire. Cette simple image pourrait donner envie de fuir la magie noire pour quelqu'un de normal, pouvant désigner l'utilisateur comme dangereux. Mais bon, vous pensez qu'on a le choix lorsque l'on est en danger de mort ?

L'ombre continuait à se propager sur le corps de l'homme, de plus en plus rapidement pour envelopper d'abord les jambes  et rapidement atteindre le cou. J'allais dire à Rebby de se stopper ici, mais en me retournant, je vis son visage passer d'un air déterminé à apeuré. Me demandant de l'aider à se stopper, ayant perdue le contrôle de son propre pouvoir, il fallait que je contre son pouvoir avec la lumière. Je tourne la tête, pas de trace d'une quelconque lampe torche ou d'un spot. Le seul point de lumière était le soleil. Il faudrait que je puisse trouver un objet comme un miroir ou aux propriétés réfléchissantes. Le miaulement d'Uri se fit entendre.

- Rah, la ferme ! J'essaye de réfléchir !

Je n'ai que très peu de temps, pour trouver une idée et lui vient me déranger. Je me retourne pour  voir ce qu'il veut et me fait éblouir massivement. Puis la lumière fut détournée, et je pu voir Uri sous sa forme humaine portant une grande vitre.

- T'est génial Uri !

- Je sais, merci !

Je l'aidais à porter ce massif objet indispensable, puis nous le dirigèrent de telle façon à refléter la lumière du soleil vers l'ombre. Le résultat ne se fit attendre, les ombres commencèrent à disparaître, dévoilant le corps de notre adversaire, blessé et laissant apparaître sa véritable identité. Sous ses airs de jeune homme ténébreux, se cachait une femme, qui cachait cela par ses vêtements. Elle me rappelait quelque chose, mais je n'arrivais pas à me souvenir quoi. Je me mis à courir vers elle et commença à regarde partout sur elle. Autour de son coup se trouvait une sorte de collier, ressemblant à ceux qu'on mettait au coup des chiens. Je m'empressais de l'arracher pour libérer son porteur de ce qu'il l'obligeait à obéir. N'empêche, faudra que je comprenne d'où me vient cet instinct.

La bataille semblait terminée, mais je savais que ce n'était pas le cas. L'homme qui était derrière cela n'aurait jamais fait confiance à un sous-fifre pour accomplir cette tache. Il se déplaçait lui-même sans hésitation, je le savais, j'avais passé tellement de temps à ces côtés.

- Sortez de votre cachette, père !

- Tu n'est pas si bête que ça finalement...

Un homme sorti de l'ombre, habillé d'un habit noir et armé de deux pistolets dans chacune de ses poches. Une moustache bien coupé, un regard à faire froid dans le dos et un sourire prouvant sa confiance en lui.

- Tu t'est décidé à rentrer ?

- Je savais que j'avais bien fait d'amener ceci...

Sortant de ma poche une orbe verte, je me mis à sourire sans le vouloir. Cet homme allait comprendre une chose aujourd'hui.

- C'est toi même qui m'avait parlé de cet artefact n'est-ce pas ?

Il se mit à prendre un air apeuré, comme si il venait de voir un démon.

- Comment t'est tu procuré ceci ?!

- On va dire que c'est grâce à un ami. Mais bon, je suppose que tu sais ce qui va t'arriver ?

La boule se mit à s'illuminer tandis que l'homme poussait divers cris de terreur, la peur que l'on ressent au moment de la mort. D'habitude, je n'aurai pu supporter cela, mais aujourd'hui, je ne ressens que de la tristesse. Je ne savais pourquoi, cet homme était le pire que j'avais jamais rencontré, il m'avait maltraité et m'avait utilisé pour assurer son avenir, il n'avait même pas hésité à tuer pour me garder. Cet homme était le mal, mais c'était aussi celui qui m'avait élevé, et ça, je ne pouvais le nier.

Le corps en face de moi s'écroula au bout de quelques secondes. Il ne restait plus une once de vie à l'intérieur. Tandis que je m'écroulais, arrivé à la fin de mon sort, j'envoyai l'orbe à Rebby, sachant que quoi qu'il arrive, elle ne me jugerait pas sur ce que j'ai fait.

- Pose ceci sur la tombe de tout à l'heure, s'il te plaît...





Codée par Pomette





Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: L'histoire remonte... Ven 29 Aoû - 12:10

L'histoire remonte...

Feat. Mashiro ♥


Peur panique. Moi je n'avais peur de rien, j'étais une Devilson, sans conscience. La vie se déroulait devant moi sans que je ne m'en préoccupe, sans que je n'y prête attention où fasse un effort particulier. C'était comme ça depuis ma naissance, je vivais c'était tout. Alors pourquoi je sentais mon sang se glacer d'un seul coup? Moi qui pensait que la seule peur qui m'étreignait, était celle de perdre mes amis de Tadakai. Pourtant là, maintenant, je ne pouvais plus rien faire, j'allais sauver Mashiro mais à quel prix? Fallait il tuer pour protéger? Tout cela était si contradictoire et je n'arrivais plus à réfléchir! On ne me demandait jamais de prendre de décision, alors pourquoi était je emplit de tant de culpabilité d'un seul coup...Quand est ce que tout est devenu aussi dramatique?

Soudain je vis Uri prendre forme humaine, alors lui aussi pouvait faire ça? Ombre en avait aussi le pouvoir mais s'en servait peu. Son rôle d'humain était de contrôler la louve que j'étais quand je sortais de mes gonds. Nous étions une équipe mais nous préférions garder nos apparences d'origines. Mashi et Uri étaient ils unis par le même lien? J'avais donc plus de choses en commun que je ne le pensais avec mon meilleur ami. Ils firent preuve de génie et reflétèrent la lumière du soleil sur l'ombre grandissante. Cela eut pour effet d'annuler instantanément mon pouvoir, relâchant la prise sur notre assaillant. Je vit Mashiro courir vers lui comme si il fallait à présent le sauver.

-Fait attention Mashi il peut encore être dangereux!!

Une femme?! Mais j'aurais pourtant jurer que c'était un homme, c'était donc une hybride? A en juger par la réaction de Mashiro, cette femme était innocente et réduit en esclavage par une autre personne. Il y avait donc un autre ennemi qui se jouait de nous? L'étau se resserrait et je n'aimais pas ça. Je me remit en position de défense, scrutant les alentours mais je ne voyais personne. Les crocs toujours saillant sur les lèvres humaines, je humais l'air à la recherche de notre ennemi mais je ne sentais rien non plus, il devait s'agir de quelqu'un de puissant, un adulte sûrement. L'idée de l'affronter ne me faisait pas peur, il me restait mes crocs et mes griffes pour le déchiqueter.

-Mashiro tu connais cette femme? Mais qui nous veut du mal à la fin?!

J'étais à bout de nerfs, j'en avait assez de tout ce cirque, je voulais que ça s'arrête. Je n'avais pas envie de supporter tout ça... Un homme sortit de l'ombre, on aurait dit un parrain de la mafia japonaise : Elégant et inquiétant. Le père de Mashiro? Pourtant ils se ressemblaient peu, il dégageait une aura froide et malsaine, tandis que Mashiro incarnait la chaleur et la joie. Je ne comprenait pas ce qu'ils se disaient où ce qu'il se passait entre eux, mais Mashiro aussi avait des problèmes avec sa famille? Avait il, lui aussi, fuit son foyer pour ne plus mettre sa magie au service des mauvaises personnes? Après tout je ne savais même pas pourquoi et comment il avait rejoint Tadakai, quelle piètre amie je faisais.

Nous étions insouciants et libres. Le passé ne nous intéressait pas. Ce qui important c'était de rire, de sourire dans le présent. De quel droit un seul homme peut il décider de compromettre tout cela? J'éprouvait une rage muette contre cet inconnu qui faisait souffrir mon ami. Il avait changé de visage, comme si il était soudain terrifié par l'objet que Mashiro tenait entre ses mains. L'objet était vert et brillant, comme une pierre. A mieux y regarder on dirait un artefact magique comme ceux que l'on étudie avec Mlle Noctis. L'artefact sembla absorber la vie du père de mon ami, je sentais sa puissance malfaisante attirer l'âme de notre ennemi hors de son corps. Pour finir celui ci tomba inerte, comme une enveloppe vide.

-Mashiro...il est...

Je n'osais prononcer ces mots. Que venait il de se passer au juste? Le doux, le sympathique, le sécurisant Mashiro Kasama venait de tuer un homme de sang froid sous mes yeux. J'avais déjà vu des hommes mourir, de nombreuses fois par mes mains. Ma mort ne me choquait pas mais de là à tuer un parent. Je serait incapable de faire du mal au mien, c'est pour cela que j'ai fuit pour ne pas avoir à me battre contre eux. Je ne pouvais pas le juger non plus, il avait agit selon des raisons que j'ignoraient. De plus, cet homme, père ou non avait faillit me tuer, je ne devais pas ressentir de pitié pour ce genre de personne. Je reçu alors la pierre en question, elle ne pesait rien et contenait pourtant beaucoup.

-Oui bien sûr, je vais le faire. Toi ça ira?

Je suivais le souhait de mon ami et déposai la pierre sur la tombe que nous avions observée récemment. Je ne savais toujours pas qui était cette jeune personne, ni quel geste symbolique j'étais chargée d'accomplir. En fait je ne savais rien, mis à part le fait que nous allions bien. Je soupirais puis massais mes blessures et mes contusions.

-Mashiro, j'aimerai que tu m'expliques, je veux savoir et comprendre à quoi rimait tout ça? Je ne te demande pas de te justifier sur ton acte, mais simplement de comprendre. Tu peux tout me dire, je suis ton amie.






Epicode
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'histoire remonte...

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

L'histoire remonte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-