Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Chapitre II : Un docteur pour la table douze !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Chapitre II : Un docteur pour la table douze ! Dim 23 Fév - 14:21

Chapitre deux
Acte un


Une porte forcée, des bruits inquiétant tout droit sorti de l'infirmerie. J'avais pensé a fermer la porte derrière moi fatalement. J'étais assez stressé. Il faisait encore nuit, j'aurais dis peut être cinq heure du matin et l'infirmière n'était pas là ce soir. Ca faisait une semaine qu'on faisait sans elle. Elle était en congé maternité et je devais donc me démerder pour enlever la balle de l'autre enfoiré de la nuit. J'avais suivi cet étrange personnage. J'avais encore mon long menteau noir et mon masque. C'était ma tenue de "super-héros". Je ne l'a quittais jamais pendant les nutis de patrouille et là j'avais pas vraiment le temps de rentrer dans ma chambre. De plus j'avais des collocataires à présent, je devais faire très attention. Bref, j'attrapais donc une sorte de pince et avec l'aide d'un mirroir, retirant mon masque plein de sang, je retirais d'un coup, laissant une giclée de sang à terre. Je me retenais de hurler mais je regardais des larmes se former. Ca faisait vraiment mal mais je devais me reprendre ! Je posais la balle dans une bassine pour la garder et l'examiner pour savoir qui était le type qui m'avait tirer dessus. Je cherchais alors des compresses.


J'avais déjà donc quelques indices sur ce type. Il était carrément plus grand que moi et manier assez bien la hache... D'ailleurs, j'aurais même pu en prendre un coup et voir mon bras arracher littéralement ! Heureusement j'étais entrainé... Mais le plus bizarre c'était qu'il savait se téléporter et avec tout ces engrenages... J'avais pu en ramener un. D'ailleurs, en cherchant les compresses, je regardais le microscope. Je sortais alors l'engrenages et en souriant en coin je me mettais au boulot. Je pouvais observer de petites inscriptions sur les rouages... Je trouvais ça vraiment fascinant. Je serais peut être devenu horloger avec le temps si seulement ma vie avait été normale. Je regardais ces inscriptions et je soupirais... Puis je perdais un peu l'équilibre pour me poser sur la table.


"Okay... okay... okay mauvaise nouvelle..."


Je fronçais les sourcils regardant autour de moi. J'entendais du bruit. Je regardais mon bras qui commençait a pisser le sang sérieusement. Je serrais les dents et en voulant me relever. Je me laissais tomber sur le sol, perdant un peu plus conscience.


"Merde... il y a quelqu'un qui va se pointer... Okay... réfléchis..."


J'attrapais alors mon masque sale de sang, je me le mettais et je me planquais derrière la table en gémissant de douleur. J'essayais d'être discret...
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Chapitre II : Un docteur pour la table douze ! Dim 23 Fév - 15:14






C'était vraiment une nuit atroce, j'espère que je n'avais pas réveillé mes colocataires avec tout ce bruit que j'ai fait durant la nuit et en me levant de mon lit pour partir. J'avais vraiment trop mal au crâne, pourtant je n'ai rien fait de spécial qui pouvait faire surgir cela. Enfin après tout, ces souffrances de ce genre peuvent arriver n'importe quand et pour n'importe quelle raison. Avant de sortir de ma chambre, j'avais enfilé par dessus mon débardeur et mon short, un léger yukata court de couleur rose et noir. Dans les couloir du pensionnat, il faisait très sombre et quand même un peu froid. C'était sûrement l'absence de lumière qui me donnait cette impression là. Il n'y avait que les lumières des spots de l'extérieur qui m'éclairait, mais c'était pas très suffisant, je devais me tenir au mur pour ne pas m'égarer ou tomber.

Petit à petit, je m'approchais de l'infirmerie. Mais je remarquais quelque chose d'étrange, comme des bruits. Je ne savais pas encore d'où ça venait, mais plus j'avançais, plus les sons que j'entendais étaient net. Qu'est-ce que ça pouvait être ? Plus je m'approchais, plus j'avançais un léger frisson dans le dos. Mais j'avais tellement mal au crâne, que cette peur s’évacuait rapidement. Toujours accrochée au mur, je vis le panneau de l'infirmerie, j'étais enfin arrivée. Mais encore une fois, j'entendis quelques petits bruits, comme des gémissement. Ca me faisait un petit peu peur. Lorsque je m'approcha de la porte de l'infirmerie, je vis que la porte a été forcée. L'infirmière n'a pas la clé ? Ou alors elle l'a perdu ? Bizarre.. Ou bien alors, peut-être que c'était un voleur... Non, qui voudrait voler quoi que ce soit à l'infirmerie ! J'ouvris donc la porte de l'infirmerie, c'était sombre, je ne voyais pas grand chose. Pensant ma main sur le mur, je chercha le bouton de l'interrupteur afin d'éclairer la pièce. Rapidement, la lumière s'alluma. Mes yeux se sont grand ouvert quand je vis des traces de sang sur le sol. Je me retenus de pousser un cri, après tout, je n'étais pas ce genre de personne à crier après voir quelque chose comme ça. Ca montre à quel point on est faible. Je m'avança dans la pièce, avant de demander :

Shana : Euhm... Y'a quelqu'un ?

J'avais encore entendu un petit gémissement, le son était vers la table. Je m'approcha vers celle-ci avant de poser mes mains dessus. J'analysa la salle. Personne. Ce serait mon imagination ? Je m'éloigna de la table puis chercha dans les tiroir un médicament pour mon crâne. Je trouva mon bonheur, des petites pilule à avaler. J'ouvris la boîte avant d'avoir un déclic. Je me baissa au sol, visualisant les tâches de sang. Celui-ci n'était pas sec. Je venais de me rendre compte que c'était du sang, oui, du sang. Il semblerait qu'avant maintenant, je ne m'étais pas vraiment rendu compte de cela, qui réagirait de la façon dont j'ai réagi précédemment à la vue d'autant de sang dans cette pièce ? Je me releva puis fis deux pas en arrière, lachant la boite de pilule.

Shana : Il y a quelqu'un ?!

J'entendais encore de discret gémissement, vers la table. Encore une fois, je me dirigea vers celle-ci. Je monta sur la table, assise à genoux. Mes mains étaient sur le bord de la table, afin de pouvoir abaisser ma tête derrière celle-ci. C'est là que j'aperçue quelqu'un. J'ouvris grand les yeux, puis fis un bond de la table à d'avant celle-ci. Le mysterieux personnage que je pue apercevoir était encore derrière la table quand je fis le bond, je ne pouvais plus voir cette personne. Tremblante, je cria :

Shana : Qui... Qui êtes-vous ?!




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
o
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Chapitre II : Un docteur pour la table douze ! Dim 23 Fév - 17:10

Acte deux



Je suis discret. Le plus discret que je connaisse. Pourtant, j'étais piéger. Je regardais en face de moi la fenêtre. Je pourrais passer à travers... Mais il était déjà trop tard, une jeune fille était rentrée. Je reconnaissais la voix. Elle était familière du moins. Directement je pensais alors à une fille de ma classe ou à un garçon très émasculé... Je retenais ma respiration quand je sentis l'approcher.



Shana : Il y a quelqu'un ?!




Elle a ignorer. Elle s'était éloigné mais... je n'ai pas pu retenir plus ma respiration, une gémissement en sorti et je compris alors qu'elle m'avait trouvée... Je devais alors improviser avant même qu'elle n'arrive jusqu'à moi. Je mis la main sur mon revolver en vérifiant si il était chargé. J'allais devoir jouer au mauvais flic et ça sans qu'elle se doute que ce soit moi. Elle s'appuya alors sur la table me trouva sans difficulté.



Shana : Qui... Qui êtes-vous ?!



Je me relevais et à une main je levais mon arme vers elle. Je sautais par dessus la table juste devant elle pour la plaquer contre la porte en la refermant. Je mis une main devant sa bouche pour la faire taire et en la bloquant complètement je commençais alors ma comédie... Je devais avoir confiance en moi sur ce coup pour ne pas qu'elle me reconnaisse.

Énigmes

"La ferme. Tu as intérêt de gérer sur ce que je vais te demander de faire. Déjà premièrement tu vas te calmer complètement car moi aussi je suis assez stressé et mal en point ! Crois moi j'ai pas peur de te faire du mal, au contraire, ça me ferrait grandement plaisir. Seulement j'ai enlevé une balle de mon épaule..."


Désignant avec le bout du canon le troue dans ma veste, le sang coulant légèrement.



"Tu vas me trouver des compresses, tu as l'air de connaitre l'endroit et tu vas me soigner ça... Je veux t'avoir à l’œil. Et t'avises pas de faire de connerie..."


J'allumais dans mon autre main de petite flamme pour tenter de l'intimider. Je serrais les dents pour que ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Chapitre II : Un docteur pour la table douze ! Dim 23 Fév - 23:22






J'étais assez choquée à la légère vue de ce mystérieux personnage. Je tremblais légèrement des bras, jusqu'à ce qu'il surgit subitement de derrière la table, figeant une arme vers moi, puis sauta par dessus la table. Je n'eus le temps de rien faire que cette personne recouvert de sang, m'avait déjà plaqué contre la porte qu'il avait refermé. Un viol ? Ahaha ! Impensable. Il avait recouvert ma bouche de sa main pour que je ne puisse plus parler. J'étais complétement bloquée, mais je n'avais pas encore réfléchi à quelque chose pour partir. Tout d'un coup, il commença à parler.

"La ferme. Tu as intérêt de gérer sur ce que je vais te demander de faire. Déjà premièrement tu vas te calmer complètement car moi aussi je suis assez stressé et mal en point ! Crois moi j'ai pas peur de te faire du mal, au contraire, ça me ferrait grandement plaisir. Seulement j'ai enlevé une balle de mon épaule..."


J'écarquilla mes yeux lorsque il finit de prononcer sa dernière phrase. Alors il se serait prêt à me blesser. En réalité, j'avais assez peur, mais j'essayais de le cacher en commençant à froncer les sourcils. Il me montra de son arme, le trou qui était dans sa veste et continua à parler.

"Tu vas me trouver des compresses, tu as l'air de connaitre l'endroit et tu vas me soigner ça... Je veux t'avoir à l’œil. Et t'avises pas de faire de connerie..."


En plus de me coincer comme ça, contre le mûr, il me donne des ordres ? Quel manque de respect. Je suis de nature très gentille, que je pourrais exécuter ses ordres à la lettre. Comme je suis aimable, j'allais évidemment l'aider, il semblait être tellement mal en point. Mais je n'allais pas m'abaisser devant lui au point de lui répondre un simple " Oui ". Je leva mon bras afin de lui prendre la main et de la dégager de ma bouche, assez violemment. Je ferma un coup les yeux et les ré-ouvris rapidement. J'avais toujours un peu peur de ce qu'il pouvait faire, surtout en ayant vu son acte précédent, avec cette flamme. Je le poussa légèrement de façon à pouvoir passer, puis je lui dis :

Shana : Tu sais, si c'était quelqu'un d'autre, je suis sûre qu'il se serait barré sans même t'aider.

Je m'avança vers les tiroirs où se situait les compresses, puis m'arrêta.

Shana : Mais comme je suis très gentille, je vais ignorer la façon dont tu m'as parlé et dont tu m'as menacé.. Et puis.. Tu as l'air assez mal en point, donc...

J'ouvris les tiroirs et pris les compresses, puis me tourna net vers cette personne inconnue.

Shana : Mais avant ça, excuse-toi ! Et si t'as pas peur de me faire du mal, vas-y, blesse-moi ! Mais tu devras te débrouiller tout seul, après.

J'étais assez hésitante, c'était la première fois que je parlais de cette manière à quelqu'un, je ne pouvais pas imaginer sa réponse et ses actes, mais j'essayais de garder l'expression d'une personne forte.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
o
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chapitre II : Un docteur pour la table douze !

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Chapitre II : Un docteur pour la table douze !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)
» La race Sith ?
» Autour du Nouveau Livre du Dr Jean Bertrand Aristide
» Besoin de conseils pour une table de jeu
» Avatar pour la table 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-