Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi] Mer 19 Fév - 19:07


RAH ! DANS QUEL MONDE EST-CE QUE JE ME SUIS ENCORE FOURRE…

Je refermais la porte du bureau, me retenant jusqu’au bout avant de soupirer longuement. Mon souffle agita ma carcasse fatiguée, alors que je posais mon regard sur ma montre. Déjà 18h. Un nouveau soupir franchit mes lèvres.

Une présence silencieuse, celle de mon « familier », se tenait derrière moi, il n’était là que depuis peu, était muet et pourtant je ne pouvais m’empêcher de sentir un certain malaise entre nous deux. Malgré le fait que ce soit moi qui l’ait invoqué, il ne pouvait s’empêcher de me reprendre à chaque fois qu’il sentait que j’allais entreprendre une chose relativement immorale. M’empêchant de réaliser une transaction totalement équitable, se mettant en travers de mon chemin lorsque j’essaye de jeter un coup d’œil à certaines archives.

Je secouais la tête en tentant de ne plus y penser davantage.

De l’air frais me ferait le plus grand bien, j’en suis sûr.

Mes pas me reconduisirent à l’entrée du pensionnat, là où se trouvait une cour avec divers bancs éparpillés de façon parfaitement symétriques de part et d’autres du chemin qui menait à la porte du bâtiment. L’oxygène entra dans mes poumons et j’eus l’impression de me sentir revigorer, évidemment ça ne comblait pas les années de manque de sommeil, mais c’était déjà ça.

Je posais mon petit cartable sur le côté alors que je me laissais aller au confort relatif d’un banc en plein hiver.
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi] Jeu 20 Fév - 14:48


Fatiguée ... Si fatiguée ...



Eh bien, ce fut une journée fatigante aujourd'hui. Les classes Cinq étaient déchaînés aujourd'hui. J'avais dû utiliser mon pouvoir à saturation pour contrôler les débordements de certains. J'avais décidé, pour leur plus grand bonheur, mais surtout pour pouvoir me reposer un peu, d'arrêter le cours un quart d'heure avant la fin. Les avoir en fin de journée, c'est vraiment pas reposant. Enfin, au moins ils se défoulaient et n'allaient pas victimiser leurs camarades premiers de Tadakai … Quoi qu'il en soit, la journée était terminée maintenant. Je pouvais souffler à ma guise. J'avais envie de fermer les yeux une heure ou deux, perchée sur un arbre. Oui, ne me demandez pas pourquoi sur un arbre, c'est comme ça. Il était donc six heures moins dix … Il y avait moyen de de reposer sur une énorme branche d'un arbre près de l'entrée de l'établissement. Naturellement, c'est donc vers là-bas que je me traînais. J'avais mal. Mal à mon bras noirci et froid. J'avais bien trop poussé, et trop longtemps mon pouvoir. J'avais encore dû perdre beaucoup de temps. Je soupirais. Mon familier me suivait, et c'est à lui que je m'adressais.


« - Mik' … S'il te plaît, je suis fatiguée. Transporte-moi sur la grosse branche de l'arbre là …
- Zero … Tu sais ce que j'en pense.
- De quoi ? Du cours des classes Cinq ?
- Oui. Mais comme je te connais, tu m'écouteras pas. »



Je haussais les épaules. Il avait raison, je n'écouterais pas Mikhail. Si je devais me priver de mon pouvoir pour vivre quoi … Cinq ans de plus ? Je ne le voudrais pas. Je n'allais pas me terrer loin de mes semblables pour simplement passer le reste de mes jours. Si je choisissais cette voie, je mourrais seule. Quel humain normal voudrait vivre avec une furie comme moi, qui plus est avec un bras bizarre et une fleur à la place d'un œil, sans compter ma maladie mentale ? Personne. Mikhail me transporta jusqu'à la branche, me regarda avec peine quelques instants, avant de partir faire ce qu'il voulait. En l’occurrence, dormir sur le feuillage du sommet de l'arbre. Je contemplais mon bras, serrant les mâchoires. La douleur était vive. Je me demandais combien de temps il me restait. Est-ce que j'allais mourir demain ? Dans une semaine ? Un mois, un an peut-être ? Je savais et redoutais ce moment. J'avais peur. J'allais souffrir. Un supplice pire que l'Enfer m'attendrait. Une lente agonie. Je frissonnais. Mieux valait ne plus y penser … Surtout que c'était un sujet sensible avec Noriiko … Ah, Norii. Probablement la seule personne qui me donne réellement envie d'avancer. Ma petite Norii … Si seulement j'avais le courage … Mais bon. C'est en pensant à elle que je finis par faire abstraction de la douleur, et ferma les yeux.


Je m'endormis quasiment instantanément. Et malheureusement, je fis un cauchemar. On faisait du mal à Noriiko. Et je ne pouvais pas la sauver car mon heure arrivait. Au moment de ma mort, comme le veut la science, je me réveillais en sursaut, et trébucha de ma branche pour m'écraser lourdement au sol.



« BORDEL DE … »


Et paf le sol. Je dégustais un peu de terre au passage, que je recrachais en me relevant difficilement. Je vérifiais que ma fleur n'avait rien … Ce qui était le cas. Soulagée, je me dépoussiérais en fixant la branche. Ma vouivre dormait encore … Celui-là quand il dormait impossible de le réveiller !


« Bon, et je fais comment moi pour remonter … Humpf. »


Je me retournais et vit un homme. Ouaaaah les cernes ! Il respirait la joie de vivre lui en tout cas. Ca se voyait. Pas besoin d'avoir le pouvoir de Noriiko pour voir les auras pour le savoir … Mais c'était qui ? Il avait un familier, donc il était lié à Tadakai. Un nouveau membre du personnel ? Ou simplement un visiteur ? En tout cas, il faisait peine à voir. C'est peut-être pour ça que je me sentais plus douce. Enfin pas trop quand même.


« Désolée. J'ai rien, alors pas la peine de t'en faire, si jamais. Je peux savoir qui tu es et ce que tu viens faire ici ? A en juger par la présence d'un familier, je suppose que tu es magicien. Et vu ton euh … ton âge apparent … Bref. »


Moi et les interactions sociales … Enfin. Au moins j'avais essayé de briser la glace ...

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi] Ven 21 Fév - 13:47


HELLO C'EST LE BEAU MONDE DES PONEYS MAGIQUES... OU PAS.

Je sortais mon fidèle carnet noir pour y griffonner quelques petites idées sur la façon dont marchaient les choses dans le pensionnat, avant de tout raturer à coups de stylo. Peu importe la façon dont je le regardais, il m’était parfaitement illogique d’avoir comme supérieur une petite gamine.

Enfin.

Si j’avais voulu d’un monde plein de rationalité je serais resté avec les autres sans m’approcher de cet endroit. Donc, quelque part c’est entièrement de ma faute.

Je secouais la tête.

Je suis parfaitement conscient du fait que c’était une activité absolument passionnante que de rester là avec pour seule compagnie mon muet de familier et mon cerveau qui me reprochait d’avoir franchi ce portail. C’est pour cette raison qu’un immense sentiment de lassitude me prit à nouveau. J’avais eu le temps de faire un crochet par la bibliothèque et il s’était avéré qu’une majeure partie des objets, cultes et mythes « légendaires » avaient un fond de vérité.

Mais de là à dire qu’un vampire existait réellement.

Basculant la tête en arrière, je posais mon carnet sur mes yeux, essayant de pouvoir profiter, ne serait-ce qu’un instant, d’un moment de sommeil.

Je relevais le visage comme si j’étais sur le point de me noyer.

Visiblement, j’étais toujours incapable de me reposer.

Je passais quelques bonnes minutes à ne rien faire, fixant les quelques élèves qui m’observaient comme si j’étais un animal sorti d’un zoo, ou ceux qui évitaient soigneusement mon regard. Aucun ne s’arrêta. Heureusement.

Je sortis ma bouteille d’eau.

PAF.

Je rangeai ma bouteille d’eau.

Une femme était tombée du ciel juste devant moi. Femme qui se demandait comment remonter, alors que mon familier s’était précipité à sa rencontre pour « demander » comment elle allait. Aucun son ne sortait de sa bouche et son visage aussi expressif qu’une machine n’en disait pas long, mais je le sentais. Visiblement rassuré par ses premiers mots, il reprit sa place à mes côtés. D’un visage impassible, je lui répondais d’une manière « enthousiaste », évidemment, c’était mon point de vue, de l’extérieur ça devait sûrement ressembler à un type blasé qui agitait les bras, avec une voix monotone en prime.

« Je m’appelle Gunther Vikenti, je m’occupe de nettoyer le parc, enchanté. Et lui à côté c’est Freud, une espèce d’oiseau très rare. »

Dit l’individu qui ne fait rien sur un banc en fin d’après-midi.

Le « Freud » en question se mit devant moi et fit plusieurs gestes, le facepalm : « Non mais il ment comme d’habitude », puis tendit sa main en direction de la nouvelle venue.

Son dernier geste me fit tiquer.

Je l’écartais d’un mouvement de bras pour avoir la totale inconnue devant moi. Même si je louais les efforts de Kyusai-saku de « socialiser », il devait quand même rester un petit peu méfiant. Même si je suis presque sûr qu’elle ne veut probablement pas le décapiter, j’ai bien dit « presque » et c’est se « presque » qui fait qu’on se retrouve poussé ou qu’on voit… Enfin bref.

« A qui ai-je l’honneur ? »
code by stitch
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi] Dim 23 Fév - 17:50


Percer les secrets



J'avais l'impression que le familier du type à qui je m'adressais semblait être plus concerné par ma santé que lui. Enfin, concerné, façon de parler. Je ne sais pas trop quoi en dira, en fait. J'avais l'impression qu'il s'inquiétait, mais il ne parlait pas, et son apparence globale était plutôt … Hum … Glauque ? Bizarre ? En tout cas, il était plutôt étrange. Il ressemblait à la fois à un humain, et une machine. Je passais rapidement mon regard de l'homme au familier, du familier à l'homme. C'était curieux, on aurait dit que le familier était plus humain que son propriétaire … Drôle de sensation que celle-ci. Rassuré par mes mots visiblement, il se rangea aux côtés de son maître. A part ses cernes, c'était carrément toute son apparence physique globale qui lui donnait un air clairement pas net. Je me méfiais un peu de lui, sait-on jamais. Après tout, il pourrait très bien se faire passer pour un autre, et tenter quelque chose sur un élève. Ouais, il avait le profil du violeur d'enfants.


Sa voix monocorde et son air tellement emballé finirent de me mettre sur mes gardes. Je plissais mes yeux, le fixant dans le noir des siens. Gunther Vikenti, hein ? Un jardinier, hein ? Il mentait. Il n'y avait qu'un seul jardinier qui s'occupait de Tadakai, et son prénom c'était Alexander. Pourquoi se cachait-il ? De plus, il prétendait nettoyer le parc, alors qu'il semblait flâner sur le banc ... Son deuxième mensonge était trop gros. Je me sentais particulièrement insultée. Il me prenait pour une abrutie ou quoi ? Je fronçais les sourcils en tiquant un peu. Visiblement, son familier semblait désolé à sa place. J'avais tout intérêt à guetter les réactions de cette étrange créature plutôt que de l'écouter réellement, pour discerner le vrai du faux. Il me tendit la main, que j'examinais rapidement, mais avant d'avoir eu le temps de la lui serrer, le menteur le poussa. Il me demanda mon nom. Je relevais un peu la tête, les bras croisés, et prit la parole d'un ton inquisiteur.



« Techniquement, je ne le donne qu'aux personnes qui me disent la vérité. Le jardinier de l'établissement s'appelle Alexander, et non Gunther. Et puis je n'suis pas stupide au point de croire qu'un familier humanoïde est un oiseau. En temps normal je t'aurais déjà chopé par le col pour m'insulter de la sorte, mais je préfère savoir la vérité avant de le faire. Et pour te répondre, honnêtement, je préfère le souligner, t'as à faire à la prof' de ce pensionnat qui enseigne l'application magique en situation de combat. J'm'appelle Zero. »


Je finis par décroiser les bras, baissant légèrement la tête, sans pour autant quitter ses yeux du regard. Je l'observais comme si je cherchais à sonder son âme et ses intentions. Pourquoi avait-il menti ? Cachait-il quelque chose ? Se protégeait-il seulement ? Je devais rester sur la défensive, tout en l'attaquant. A bien y réfléchir, c'était comme un combat d'esprit, en quelque sorte … je repris la parole, d'une voix plus douce, sur mon ton habituel.


« Je préfère te prévenir, mieux vaut ne pas me contrarier. Parce que si je perds le contrôle, mieux vaut ne pas être dans les parages. Histoire de jouer franc jeu avec toi, dans l'espoir que t'en fasses finalement de même, je suis borderline. Bref. Du coup, je te le redemande, qui es-tu, que fais-tu ici ? »


Je guettais les réactions de son familier en même temps que j'attendais sa réponse. Je tentais la carte de l'honnêteté pour tenter de le mettre plus ou moins en confiance forcée. Je l'intimidais, je lui montrais que j'en avais une paire ( au sens figuré bien sûr hein ), et que s'il le fallait je n'hésiterais pas à extirper les informations de sa bouche à ma façon. Ce n'était pas une menace, mais une simple mise en garde. Pour l'inciter à avouer la vérité, je lui tendis la main respectueusement.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Discutons, discutons j'ai le temps moi. [PV : Zero Noroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-