Beau temps au RDV. Sors ton maillot o/ Il va faire très chaud ~ 35 ° à prévoir en après-midi.

stardustkinshigoldenBlindfolded
AlcyoneSweetTadakaiTadakai
{Clique pour déposer ta rumeur}

☼ Sayuri Hesediel & Izaya Kanzoku → "Miss Hesediel traine avec d'autres garçons dans le dos de son mari... Elle a été surprise dans les bras d'un homme blond, elle pleurait et semblait bien le connaitre. Serait-ce son amant ?"
Pure Evil ~

☼ Izaya Kanzoku → On raconte que le bureau du professeur d'anglais a été saccagé par une explosion et un effondrement de toutes les surfaces métalliques. Mauvais coup ou vengeance personnelle?
Magneto
rps
Pour référencer ton rp libre clique ici
WWW



 

Partagez | .
 

 Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 6817
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Dim 22 Déc - 14:54



Peur de l'inconnu

Je venais tout juste d'arriver au pensionnat en apprenant l'existence impossible de la magie, tout juste d'invoquer de NUL PART un esprit jaune, et voilà que, sans une seconde de répits, j'allais devoir emménager dans mon nouvel appartement.

Aucune difficulté à trouver le studio 10. Il était entre le studio 9 et 11. Mais ce n'était pas pour cela qu'on pouvait le reconnaître, mais bien par les piles de cartons qui se trouvaient en face de celui ci.

Surpris, je me mis à farfouiller dans les cartons. En retenant un soupir d’exaspération, je marmonnai :

-Mon frère avait VRAIMENT tout prévu hein....

-Quelqu'un de prévoyant.
Admit Vlad, mon familier.

-Un peu trop oui.
confirmai je en français. Car oui, mon familier pouvait me comprendre, et je pouvais le comprendre, peu importe la langue. Ce qui était déjà absurde...

Résigné, je commençai alors à rentrer les boites, tout en cherchant à les déposer dans ma chambre.
Je me rendis compte que...Hé bien...Je n'allais pas être le seul à habiter ici.
Car le studio, qui était bien plus grand et luxueux que l’appartement dans lequel je vivais, semblait déjà utilisé.

-Des miettes de cookies...?
Hésitai je en me penchant par terre.

Oui, c'était bien des miettes de cookies. Aaaaah, ça me donnait envie d'en tremper dans un verre de lait bien chaud hahaha~
Non, attendez, ça voulait dire...Qu'une autre personne vivait déjà ici.
J...J'allais devoir vivre ici avec...Un inconnu ? Je me mis à trembler à cette idée. J'étais bien habitué à vivre avec mon frère, mais avec une personne que je n'avais jamais vu ou connu était....Effrayant. Si effrayant que je décidai, pour occuper mon esprit, à ranger les boites le plus rapidement dans ma chambre. Si je devais vivre avec quelqu'un, autant donner une bonne première impression.
La chambre était assez spacieuse avec une table, un lit qui me paraissait fort confortable, et une grande armoire.

-Commençons à ranger le contenu de ces boites..annonçai je.

-Laissez moi vous aider, Maître.
Me proposa Vlad.

-T...Tu peux m'aider ? Hésitai je.

-Bien sur.
Répondit il en ouvrant un carton. Maître ? Pourquoi il y a des bouteilles de lait dans ce carton.. ? Il se mit à ouvrir les autres boites. Pourquoi il y a des bouteilles de lait dans les 1/3 de vos affaires ? Non, la réelle question, comment vous avez fait pour porter tout ça sans sourciller et sans vous fatiguer ?!

-L...Lait ?!
M'écriai je en me jetant sur les cartons. Aaaaaah, c'était vrai, il y avait du lait...assez pour tenir au moins des mois hahahahaha ! Mon frère avait tout prévu, vraiment tout prévu...Et je le remerciais pour ça !

-Et dans cette boite là, il y a des vêtements pour fille...Reprit mon familier en dépliant une tenue de soubrette.

-Q...Quoi ?!
M'écriai je scandalisé. Je me mis à examiner le carton. Oui, que des vêtements pour filles. Et étrangement, de ma taille. Avec un sourire crispé, je lus le « au cas où » écrit sur le coté du carton, avec un petit smiley «:p ». Je retirais ce que je venais de dire, je ne le remerciais pas pour ça. Je le maudissais.

-Oh, j'ai même trouvé un masque !
S'écria Vlad, en me montrant un masque de pierrot. Et il y en a d'autres différents.

-Hein... ? Pourquoi il m'a donné ça... ?
Curieux, je pris le masque et le plaça sur mon visage, quelque peu excité. Alors ? À quoi je ressemble ?

Il me regarda quelques instants, intrigué.

-A heu...Une personne avec un masque.

Ah...Oui, c'était prévisible comme réponse.

Ne sachant où ranger le masque pour l'instant, je finis par le placer dans ma poche.

Quelques heures passèrent durant lesquels je rangeai  le contenu des boites. Vêtements normaux, de sport, un uniforme, les bouteilles de lait, un ordinateur portable, des livres dont des mangas, et...
Des jeux vidéos avec les consoles....

-Est ce qu'il souhaite vraiment que vous deveniez professeur ?
Demanda mon familier perplexe en regardant les jeux vidéos.

-Aucune idée...Soupirai je.-Il est du genre à penser qu'un prof doit savoir se relaxer....Un peu trop à mon goût...

Je me mis à observer l'heure. En théorie, les cours étaient toujours entrain de se faire. Que pouvais je bien faire en attendant ? Ce que je faisais d'habitude, quand j'attendais le retour de mon frère : nettoyer et faire la cuisine.

Dés lors, je me mis méticuleusement à passer l'aspirateur et à laver les vitres, tout en rangeant les rares objets qui traînaient. Malheureusement, je ne pus faire de dîner, car je n'avais pas d'ingrédient.
Et pas d'argent pour l'instant pour en acheter non plus....Toutefois, il y avait un frigo que je remplis à moitié avec des bouteilles de lait. Héhéhé, boire du lait froid après un bain bien chaud était vraiment l'une des meilleures choses dans la vie~
Je me souvins qu'il y avait aussi un réfectoire dans ce pensionnat. Hmm...Je n'étais pas vraiment habitué à manger dans un « réfectoire »....à quoi ressemblait il ? Que servaient ils ? C'était quelque peu excitent, mais aussi effrayant. Je me sentais totalement perdu dans cet environnement...

Mon familier, remarquant probablement mon visage inquiet, dit :

-Nous avons bien travaillé maître, il est temps de se relaxer, que diriez vous d'une petite partie ?/

Il agissait si naturellement, alors que je n'avais fait sa connaissance que quelques heures auparavant...

-P..Pourquoi pas. répondis je en me plaçant devant la Télé, installant l'une des consoles que j'avais l'habitude d'utiliser.

Ainsi, je me mis à jouer avec mon familier, qui, je devais l'avouer, avait un don inouï pour ce genre de chose.

-C'est vraiment trop marrant haha ! Ricana celui ci.

-Tu es sûr que tu es un simple esprit... ?
Questionnai je crispé de m’être fait battre par une existence qui n'avait que quelques heures à son actif.

-Sur et certains ! Me répondit il enjoué. Du moins, étrangement, j'ai quelques réflexes pour ce genre de chose haha.

Je déposai la manette à terre, et m'allongeai sur le canapé. Aaaaaah, confortable....

-Tu peux continuer à jouer. Lui dis je. J'ai des choses sur lesquels réfléchir.

-Concernant votre carrière de prof ?


Je hochai la tête. Il était en plus, perspicace

-Vous pensez en être capable ? Continua t-il, toujours tourné vers la télévision. J'ai des doutes que les élèves vous acceptent, vu votre visage de jeunot.

-J'ai lu dans plusieurs mangas qu'il existait des profs ressemblant à des élèves de primaire alors je me disais peut être que...

-Ce ne sont que des mangas...
Soupira t-il.

-Ahahaha, je me disais bien....Je me débrouillerai...

Il ne posa pas plus de question, et recommença à jouer.
J'avais déjà eu une vague idée de ce que j'allais faire ici. Et le masque que j'avais trouvé ne faisait que confirmer mes soupçons. En m'envoyant ici, mon frère avait calculé chaque détail, et avait su parfaitement comment j'allais réagir en conséquence. Si j'étais ici, c'est qu'il avait foi en mes compétences. Âpres tout, il m'avait éduqué pendant dix ans.

Je me mis à observer le masque, avec une certaine tristesse. Ce qui devait être fait, devait être fait.
Mais ça allait rendre ma vie si compliqué... Pour l'instant j'allais devoir me servir au réfectoire et revenir manger ici pour ne pas attirer l'attention. Et une fois que j'aurais empoché un peu d'argent, j'irais acheter le nécessaire pour cuisiner ici.
La seule chose qui ne compliquait pas ma vie, c'est que je n'avais pas de cours à rédiger, vu que j'étais prof de sport. En soi, cela me donnait beaucoup de temps libre hors cours huh....Et c'était toujours du temps en plus pour en apprendre davantage sur la... « magie » pensais je avec dégoût.
Ceci dit, cela expliquerait bien les chasses aux sorcières au moyen-age, les superstitions, et tout le tralalala....J'allais devoir me renseigner, vraiment. Par soif de connaissance, même si cette connaissance finirait par détruire toute réalité. J'allais peut être devenir fou...
Âpres tout, si la magie existait, les fantômes aussi peut être, et même les Dieux étaient désormais une possibilité.  Enfin, même si selon moi, les dieux de l'antiquité n'étaient probablement que des humains avec des pouvoirs...Raaaah, ça allait vraiment me rendre fou ! Ce monde de magie allait me rendre fou! Snif...

Alors que je laissais mon esprit vagabonder, mes yeux devinrent de plus en plus lourds, jusqu'à se fermer complètement. J'avais eu une journée forte en émotion et en information après tout. Mon masque tomba sur ma poitrine qui se soulevait et redescendait au fur et à mesure, lentement.

J'entendis mon familier soupirer :

-Je n'arrive toujours pas à croire que ce soit un garçon, et qu'en plus il ait 21 ans....


Je n'eus pas la force de lui répondre que c'était pourtant bien le cas. Enfin, selon mes papiers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Dim 22 Déc - 22:07

Hospitalité, Newton style.


Le soleil brille, les oiseaux chantent - pas pour longtemps, ils vont se prendre ma chaussure dans la tête dans une seconde et demi - et j'ai une après-midi de libre. Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Tiens, j'ignorais qu'il y avait un déménagement non loin. A en juger par les cartons non rangés disposés un peu partout dans ce couloir, le pensionnat a encore reçu de nouveaux habitants. Je passe mon tour pour les accueillir. Tiens, j'ai laissé la porte ouverte en sortant ? Il faut que j'apprenne à être plus consciencieuse.

J'ouvre la porte en laissant échapper un soupir de satisfaction - ce n'est pas tous les jours que je peux profiter d'une après-midi libre... Mon regard parcourt le salon, et s'arrête sur un carton -suspicieux- déposé au milieu.

Un cadeau de la part d'un admirateur ? Je suis victime de mon sex-appeal sans égal.
... Mais blague à part, je suis certaine de ne pas avoir déposé de carton ici. Cet endroit a beau être en bordel, je sais identifier mes propres affaires., et la perspective que quelqu'un soit entré ici commence à me paniquer. Je jette un oeil à Canard qui n'en mène pas large non plus. Je lui fais part de mes doutes à voix basse.

"Dis... Il y a quelque chose de... bizarre dans cet appartement, tu ne trouves pas ?
- Ouaip... Moi je... Je vais... Aux toilettes. C'est ça, aux toilettes. "

Et sur ces entrefaites, l'autre trouillard se précipite vers les toilettes à une allure que je pensais impossible à adopter pour un canard. C'est ça, ouais, prends-moi pour une abrutie. Les canards ne font pas leurs besoins aux toilettes.

J'entends un bruit lointain de conversation en direction de la chambre inoccupée du studio.
A la réflexion, j'aimerais bien que Canard me fasse une petite place aux toilettes. On pourrait transformer la pièce en bunker le temps d'appeler à l'aide. Je me demande si le traumatisme d'avoir un cambrioleur chez soi serait suffisant pour réclamer un congé maladie aux vieux siphonnés ? Pardon, je veux dire à l'honorable administration de cette école.

... Non Lou, tu es une adulte et tu te dois de découvrir ce qu'il se trame dans TON propre studio ! C'est mon territoire, après tout, MON antre à moi seule. Armée d'un courage que je ne me connaissais pas, je saisis l'arme la plus redoutable qui se trouve à ma portée -c'est à dire un parapluie fermé- et je m'avance à pas de velours vers la porte d'où viennent les sons.

... Un élève ! Dans MA chambre d'amis ! Il ose ! Qui diable lui a permis de squatter mon antre douillet ?!

"AAAAAAAAAAAAH ! PAR MERLIN, QU'EST-CE QUE TU FABRIQUES DANS MA CHAMBRE D'AMIS ?!"

J'ai ouvert la porte avec fracas et ai pointé mon parapluie vers l'intrus, qui a disséminé des vêtements -qu'est-ce que c'est que ce costume de soubrette ?- et l'équivalent d'une fabrique entière de lait fermier dans ma chambrette.

"Je te préviens, je suis ceinture noire de karaté et je n'hésiterai pas à me servir de mes talents ! Ce studio est trop petit pour nous deux, gringo !"

Je n'ai aucune idée d'où je peux bien sortir cette réplique, mais elle faisait classe, sur le moment.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 6817
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Lun 23 Déc - 0:09



Bonjo....Hello..? Non, Konichiwa...?

Je m'étais réveillé quelques dizaines de minutes plus tard, la bave au visage.

-Temps de s'y remettre je suppose ? Demanda mon familier en abandonnant la console.

Je hochai la tête, encore quelque peu somnolant. Il restait encore quelques cartons à rentrer et déballer. Notamment le carton rempli de vêtement pour femme, et encore quelques bouteilles de lait...Aaaah, des bouteilles de lait haha, ça me donnait soif.
Ainsi, je me redirigeai vers ma chambre, accompagné de mon familier.
Alors que je sortais les bouteilles de lait d'un autre carton pour les ranger à coté de la table de nuit, Vlad ressortit la tenue de soubrette, et la contempla.

-Q...Qu'est ce que tu fixes comme ça... ? Hésitai je.

Il sursauta, et finit par dire :

-Je me disais juste que ça vous irait particulièrement bien...

-Je te rappelle que je suis un garçon... ?
Marmonnai je quelque peu vexé.

-Nous en avons aucune preuve. Dit il fermement. Enfin, pour moi, la poitrine n'est pas une preuve.

-Si c'est pas une preuve qu'est ce que c'est alors ?

-C'est....Heu....Ahem....Laissons tomber...Oh mon dieu...Une tenue d’infirmière...Vous êtes sur que vous ne voulez p...

-Non !
M'écriai je outré. Je le répète, je suis un gar....

Ma phrase si importante concernant ma propre identité fut coupé par un :

"AAAAAAAAAAAAH ! PAR MERLIN, QU'EST-CE QUE TU FABRIQUES DANS MA CHAMBRE D'AMIS ?!"


Je ne pus m’empêcher de sursauter et de pousser un petit hurlement de surprise. J'avais le dos tourné à la porte, et me retournai à la vitesse de la lumière, plaçant le masque de pierrot sur le visage et une main sur une bouteille de lait, au cas ou il faudrait se défendre. Au même moment, une étrange femme pointa un parapluie vers moi tout en criant :

"Je te préviens, je suis ceinture noire de karaté et je n'hésiterai pas à me servir de mes talents ! Ce studio est trop petit pour nous deux, gringo !"


G..gringo... ?
Je me mis à l'étudier deux secondes. Elle portait le nœud propre à la classe deux. Une élève ? Non. Probablement pas, elle ne semblait pas en avoir l'age. Mon masque était donc non nécessaire. De plus, elle portait une blouse blanche, typique des scientifiques.  
J'en déduisis donc que c'était une professeure. De physique chimie peut être ? Mais il était encore tôt non avant la fin des cours ?
Raaaah, moi qui comptait tout ranger avant qu'elle n'arrive, c'était désormais fichu.
Et soudain, une partie de sa phrase me percuta : « Ce studio est trop petit pour nous deux »
Je m'écroulai sur le sol, abattu. Elle...Ne voulait pas de moi ici. Snif...Je savais que j'aurais dû tout ranger, je n'aurais pas dû m'assoupir!
Mais où allais je dormir alors... ? J'allais devoir en parler à la directrice... !
Non, reprend toi Isaac, tu as peut être mal compris, ou imaginé des choses, tu es encore trop naïf sur le monde qui t'entoure ! Peut être.
Les jambes tremblotantes, je finis par me relever. Mon familier observait la professeure avec un air méfiant.

Je retirai mon masque, et la saluai en me penchant légèrement :

-Bonjour, je me présente, Isaac Aybara. Je vais probablement vivre ici à partir d'au....

Mon familier s'approcha de moi, et soupira:

-Elle parle japonais hein, pas français comme vous.

Je sentis mon visage rougir sous la gêne.

-Sorry, my name is...

Une nouvelle fois, mon familier intervint :

-Japonais ! JA-PO-NAIS ! Je sais que vous êtes nerveux, mais reprenez vous en main!

-D...Désolé !
Balbutiai je cette fois en japonais, malgré mon accent étranger. Je pouvais sentir mon visage devenir encore plus rouge de honte. J...Je m'appelle Isaac Aybara, le nouveau professeur d'Eps. Je vais probablement habiter ici à partir d'aujourd'hui. Êtes vous ma co....Colocatrice... ?

Il n'y avait pas à dire, je butais encore sur certains mots.

-Si c'est le cas, je suis désolé du désordre qui règne dans le studio, je vais m'occuper tout de suite de tout ranger ! Alors s'il vous plaît, ne me jetez pas dehors....Et surtout pas par la violence, par pitié !

Je ne pus m’empêcher de me tortiller une mèche de cheveux. J'étais vraiment gêné avec des inconnus, vraiment trop...

Je me rendis compte que j'avais encore une bouteille de lait dans la main.
Je la tendis à la jeune femme timidement :

-V..Voici un petit cadeau...C..C'est du lait de très bonne qualité vous savez!

-Vous ressemblez à un chiot abandonné...
Commenta Vlad en me regardant. Tenez, mettez ces oreilles et cette queue de chien, je vous assure que ça va ira comme un gant. Où est ce que vous avez rangé l'appareil photo...?

-C..Ce n'est pas le moment!
Lui murmurai je précipitamment totalement déboussolé par ce qui se passait.

Faite qu'elle ne me vire pas d'ici, je ne penserais pas avoir le courage de réclamer un autre studio. A vrai dire, j'allais même fondre en larme...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Lun 23 Déc - 0:54

Hospitalité, Newton style.


Ne pas se fier à la bouille d'ange de l'individu. Les criminels de la pire espèce se cachent sous des dehors angéliques, après tout. Posture de fer, regard menaçant, et...
attends un peu, "Colocatrice" ?

Le souvenir me revient en bloc. Sans aucun doute réprimé par mon cerveau. C'est vrai ! Un type de l'administration est venu me parler à propos du nouveau professeur d'EPS, et j'avais totalement oublié qu'il venait s'installer là... ! 
"Soyez raisonnable, Newton. Le nouveau professeur est extrêmement sympathique, et vous possédez la plus grande chambre de l'étage.", il m'a dit.

Pff, n'importe quoi, j'ai du mal à passer entre le sofa et le babyfoot, et je dois marcher sur la piste de bowling pour ouvrir ma garde-robe.

Apparemment, il est venu avec un tas de vêtements et de laitages pour mettre définitivement fin à ma divine solitude. Reste en paix, joyeuse période de ma vie où je pouvais rester une semaine ici sans être dérangée par un quelconque intrus. Bienvenue, heures sombres de mon appartement.

"Oh. Erm. C'est vrai. J'avais totalement oublié..."

Il a l'air très déstabilisé et il me tend une bouteille de lait que je prends automatiquement. A vrai dire, je suis aussi déboussolée que lui. Qu'est-ce que je suis sensée dire ? Peut-être un discours d'accueil ? Pour ne pas qu'il devine que je préfère avaler une canette de soda plutôt que de partager mon studio avec lui. 

"Eh bien... Bienvenue, alors... Euhm, merci pour le lait."


Ca fera l'affaire. Maintenant, il faudra que j'apprenne à le dire sans avoir de haut-le-coeur.
Et qu'est-ce que c'est que cette bouille d'ange, d'ailleurs ? Les profs de sport sont tous des trentenaires boudinés dans un jogging sale, d'habitude. Un mystère de plus à ajouter à la liste, juste à côté du costume de soubrette.

"Ne t'en fais pas pour le désordre... Tu vas... habiter ici, donc. Tu as des questions ? Tout le monde a des questions quand il arrive ici, d'habitude. Je devrais te faire visiter..."


Et arrêter de pointer ce parapluie sur lui, d'ailleurs. 

"Ah, je suis Lou Newton, prof de philo."


Je sais vraiment pas me débrouiller avec les... gosses-qui-sont-en-fait-des-adultes ? Au moins ce n'est pas un criminel. Regardez-moi cette tête, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Pourtant, j'ai l'impression que ce début de cohabitation ne va pas être de tout repAAAAAAAAAAAAAAH ! Je viens de trébucher sur une bouteille de lait qui traîne par terre !
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 6817
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Lun 23 Déc - 14:39



Oublié ? Elle avait oublié que j'allais venir ici ? Et c'est une professeure ?! N..Non, elle ne devait sûrement pas être une personne irresponsable ! Juste un peu..Occupé. Puis, tout le monde oublie, de temps en temps, je suppose...

"Eh bien... Bienvenue, alors... Euhm, merci pour le lait."


B..Bienvenue... ? Elle venait d'accepté ma présence ici.. ! Je n'aurais pas à dormir sur le sol ce soir !
Je luttai pour ne pas pleurer de soulagement. C'était un premier pas.

"Ne t'en fais pas pour le désordre... Tu vas... habiter ici, donc. Tu as des questions ? Tout le monde a des questions quand il arrive ici, d'habitude. Je devrais te faire visiter..."


Elle semblait....mal à l'aise ? Concernant les questions, oui. J'en avais des dizaines, des centaines, des milliers ! Sur le pensionnat, sur les élèves, le personnel, les autres profs, et surtout ! SURTOUT ! Sur la magie ! Mais je ne pensais pas que l'assaillir de question maintenant soit une bonne idée. Non, vraiment pas une bonne idée. De toute façon, j'avais une autre question, plus importante.

Elle baissa soudainement son parapluie et se présenta.

"Ah, je suis Lou Newton, prof de philo."


-Merci de votre hospitalité. lui dis je avec une immense gratitude. Je ferais en sorte de ne pas vous gêner.

Deux secondes…Hein ? Prof de philo ? Avec une blouse ? J'aurais pourtant juré que.... Non, laissons tomber, peu importait. Alors que je m’apprêtais à poser une question, elle...trébucha sur une bouteille de lait, posé non loin de la porte.

C...COMMENT?! J'avais pourtant rangé toute les bouteilles de lait ! Aucune ne devrait traîner !
Je me mis à jeter un regard noir à mon familier qui s'était mis à rire.

-Hahahaha...Q..Quoi ? Pourquoi vous me regardez comme ça ? S'étonna t-il. Vous êtes tellement obsédé par le lait que j'avais décidé d'en boire un peu ! -Très bon d'ailleurs, je comprend pourquoi vous l'aimez tant- Je jure que j'avais prévu de jeter la bouteille vide après, dans le coté recyclable comme vous le faite! Qui aurait cru qu'elle trébucherait dessus ? Hahahahahahaha !

Elle allait me prendre pour une personne désorganisé ! Tout ça à cause de mon familier ! Bien que je ne pouvais pas en vouloir à Vlad d’être tombé sous le charme divin du lait et de plus, il avait prévu de mettre dans les déchets recyclable la bouteille vide.

Sans une seconde de plus, je m'approchai de Lou, et lui tendit la main pour l'aider à se relever :

-D...Désolé, c'est mon familier qui a....B...Bref, Milles excuses ! V..Vous allez bien ?

-Des manières et une voix très féminine. Non, encore plus féminine qu'une femme. Mince, frêle, une peau douce et une gentillesse infinie....Je ne peux vraiment pas admettre que vous soyez un garçon, Maître. Tenez, j'ai trouvé un costume d'ange qui vous ira pa...

-Ce n'est vraiment pas le moment de parler de ça !
M'écriai je honteux. Attends, elle peut t'entendre ou te voir ?

-Bien sur.
Répondit il comme si c'était une évidence.

La rougeur me monta jusqu'aux oreilles. Oui, j'avais décidément envie de me cacher dans un trou.
Ma première impression devait être une catastrophe désormais. Il fallait que je me rattrape, d'une façon ou d'une autre, si je voulais bien m'entendre avec mon aînée.

-Encore une fois...toute mes excuses.. !répétai je une nouvelle fois à Lou. P..Pour me faire pardonner, pouvez vous me dire ce qui vous ferait plaisir à dîner et ce que vous détestez... ? Enfin, pour l'instant je n'ai pas d'ingrédient mais une fois que j'aurais assez d'argent, j'aimerais me faire pardonner en faisant la cuisine...

Lorsque je vivais avec mon frère, c'était le meilleur moyen de pour se réconcilier ou se faire pardonner. J’espère que ça allait marcher ici aussi...

Mon familier leva soudainement les bras vers le plafond et cria :

-Il sait faire le ménage et la cuisine en plus ! Dieu, pourquoi lui avoir implanté dans la tête que c'est un garçon !

…..

-Un mot de plus..marmonnai je en le fixant. Et je te jure, je t’enferme dans l'armoire sans diner.

Il me regarda les yeux ronds et se mit à trembler. Avec étonnement, je vis qu'il fit un salut militaire:

-Ch...Chef oui chef! E..effrayant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Sam 28 Déc - 21:48

Hospitalité, Newton style.


C'est vraiment une sale journée. Où est passée la perspective radieuse d'une après-midi solitaire ? Maintenant j'ai un gamin -un prof, apparemment- bavard dans les pattes et une chambre d'invités prise. Ca vaut toujours mieux que l'autre taré occulte du premier, mais tout de même...
En voyant sa tête, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Pas comme les autres, là, de classe 5. C'est toujours ça de pris.

"CANARD, FAUSSE ALERTE ! TU PEUX SORTIR !"

Bah oui, faudrait pas que je sois la seule à jouer les hôtesses d'accueil. Canard sort de son bunker improvisé et dévisage l'individu d'un air circonspect. Non, en fait Canard ne peut arborer que deux expressions différentes : l'air content et l'air un peu con, qui vont d'ailleurs souvent de pair.

"C'est qui ?"
"Le nouveau colocataire. Dis bonjour."
"Bonjour ! En-deçà des convenances usuelles, je suis bel et bien un animal de la famille des palmipèdes. Cependant, je suis également le familier de Mademoiselle Lou ici présente, ainsi qu'un colocataire et partenaire tout à fait agréable. On pourrait croire que les canards, à l'instar d'autres espèces d'oiseaux différentes, sont aussi bruyants et ont une fâcheuse tendance à salir leur environnement de diverses déjections. Mais, las ! Je ne suis pas comme tous ces animaux sauvages. J'ai une âme, un sens de la politesse voyez-vous, en plus d'un talent inné pour danser la carioca. Mais trève de tergiversations, je voudrais tout d'abord vous souhaiter la bienvenue dans notre honorable pensionnat, et vous faire l'honneur de vous accompagner lors de cette visite guidée de notre appartement."

Il fait ça à chaque fois qu'on tombe sur quelqu'un de nouveau, bon sang. Je regarde la scène, impuissante, alors que mon familier prend la main du jeune homme dans la sienne (enfin, son aile) pour le guider hors de la chambre.

"T'es sûr que tu veux pas que je-"
"Ca, c'est la salle à manger. C'est souvent le désordre par ici, parce que Lou ne sait ni ranger ni faire la vaisselle. Sachez qu'elle prend le petit déjeuner à 7 heures 30 précises, le repas à midi, ainsi que le dîner à vingt heures tapantes - sans oublier diverses dégustations aléatoires d'éléments plus ou moins glucosés ou sucrés durant la journée. Quand aux goûts de ma maîtresse, je pense qu'elle mange à peu près n'importe quoi. Passé ces horaires-là, elle se pose devant la télévision telle le gros lard asocial qu'elle est, ne se levant qu'en de rares occasions pour aller chercher quelque ravitaillement"
"Canard, tu veux pas me laisser faire la visite guidée de mon propre appartem-"
"Cette petite pièce ? Il s'agit des latrines, ou plus communément de l'espace appelé toilettes. Jre vous serai également gré de savoir que Lou prend trois douches par jour, et que sa peau ne supporte que le savon de Marseille. Elle est également allergique au gingembre et au citron."

Oh et puis merde.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 6817
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Sam 28 Déc - 23:14




Un canard qui parlait. Un canard parlant me faisait la visite guidée de l'appartement, malgré le fait que je l'avais déjà visité auparavant. En plus de ça, il était bavard et utilisait plein de mot en japonais compliqué. Mais le plus frappant, c'était qu'il parlait.
Je me mis à jeter un regard exaspéré et interrogateur à mon familier qui, comme à son habitude, haussa les épaules. Ce qui voulait très bien dire : « c'est de la magie, il va falloir vous y faire » De la magie....Hahahaha....Donc j'aurais très bien pu avoir une chaussette parlante comme familier...Brrrr, je pouvais m'avouer chanceux d'une façon ou d'une autre.

Malgré mon désespoir qui se lisait sûrement sur mon visage, je pris en compte tout ce que disait le familier de ma collocatrice.
C'est à dire : Petit déjeuner à 7h30, etc, etc....
Cela changeait un peu de mon habitude et j'allais probablement devoir me lever plus tôt, mais je saurais m'y faire. Elle mangeait un peu de tout, ce qui rendait ma tache plus facile pour la cuisine. Grignotage entre les repas, je le faisais aussi, voilà un trait en commun...
Allergique au gingembre et au citron hein...pris en note.

Le canard continua à me guider, tandis que je l'observais se dandiner.

-Il pourrait faire l'affaire pour le dîner de ce soir.Proposa mon familier sur mon épaule à voix basse.

-T..Tu n'es pas sérieux.. ?! marmonnai-je choqué.

-Je plaisantais ! Fit il en souriant. Mais vous n'allez pas me dire que vous n'avez pas envie d'un bon canard laqué sur le coup ?

-J..Je dois l'avouer....admis je à contrecœur. Autre chose qu'il ne faudra pas faire : Cuisiner ou manger du canard en présence de ma collocatrice et de son familier, au risque de se faire mal voir et de passer pour un odieux personnage...

Une fois la visite guidée terminé, et chaque détail enregistré dans un petit coin de ma tête, je remerciai poliment le petit canard.

-Merci de votre visite guidée. Pour ce qui est de ranger les affaires et la vaisselle, je le ferai avec plaisir, de même que le dîner.

Je ne lui demandai pas ce que mangeait les canards d'habitudes....Boarf, Internet est utile dans ces situations là.

-Et toi Vlad, tu manges quoi ? Demandai je à mon familier.

Il me regarda en haussant un sourcil, puis répondit :

-Tout me convient aussi, je ne suis pas très difficile. Je crois...


Bien, dans ce cas là, ma tache était vraiment plus aisée à accomplir.
Pour la lessive hmm....Il y avait une buanderie. J'avais tout ce qui était nécessaire pour accomplir les taches ménagères et maintenir cet endroit propre et ordonné.

Maintenant, il fallait tenter de s'entendre avec ma collocatrice. J'imaginais que parler boulot n'aiderait pas vraiment. Elle était prof' de philo, peut être que si j'engageais une discutions sur la philo on po...non non non, je suis nul en philo. Les mangas et les animes.... ? Argh, je ne pense pas que ce soit une bonne idée...Dans ce cas là, quoi ?
Quelque chose qui pourrait nous détendre et nous rapprocher.... ?

Oui, j'avais peut être quelque chose. Je m'approchai donc de la professeure de Philo, en espérant que mon hésitation ne se faisait pas trop voir, et lui demandai :

-Ahem...Vous avez peut être déjà remarqué les consoles de jeux vidéos près de la télévision, et je me demandais, est ce que vous aimeriez faire une partie... ? B...Bien sur, vous n'avez pas à vous forcer si vous n'aimez pas les jeux vidéos, de même si vous avez déjà quelque chose de prévu !  C'est juste histoire de faire plus ample connaissance, vu que nous allons vivre ensemble à présent, et j'aimerais bien que l'on puisse bien s'entendre... Mais si vous avez d'autres idées, je vous écoute... ! rajoutai je.

-Vous n'avez vraiment pas l'air d'avoir 21ans en proposant des jeux vidéos pour faire connaissance....Commenta mon familier en descendant au sol.

J'imaginais, mais qu'est ce que je pouvais faire d'autre... ? Je ne connaissais encore rien d'elle, et je n'y connaissais rien non plus en relation sociale....
Cette vie allait être plus compliqué que je ne le pensais. Maudit soit tu, grand frère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Jeu 2 Jan - 13:16

Hospitalité, Newton style.

21 ans ?! J'en ai vu des choses dans ma vie (en fait, non), mais ça... Je vais toutefois m'abstenir de lui poser des questions trop indiscrètes sur son apparence. Peut-être qu'il s'agit d'un sortilège. En tout cas, je pense que du sang d'elfe de maison court dans ses veines. Rapport à la volonté de s'occuper de toutes les tâches de ménage. Il faut que je fasse attention, ou on va m'accuser d'avoir fait venir un esclave ici, alors que je ne demande qu'à être seule dans mon studio chéri.
Sans prêter grande attention aux échanges entre mon colocataire et son familier, je les suis distraitement dans leur visite. Des jeux vidéos pour faire connaissance ? Mmh, pourquoi pas, bien que ce soit un pari à double tranchant. Qui sait comment il réagira si je bats à plate couture, hein ?!

"Hum, ne t'embêtes pas pour la vaisselle, on fera plutôt chacun son tour... Et, pourquoi pas, ça me changera de quand je joue avec Canard. Il appuie très mal sur les touches."
"Je t'emmerde !"

Ni une ni deux, les fiers habitants de cette maison (à savoir: nous) nous installons confortablement devant le large écran de télé. Après quelques minutes à m'affairer, je trouve LA gemme sacrée.

"Tu connais Mario Kart, j'imagine ? Tu as déjà jou-- quelle question, tout le monde a déjà joué", lui dis-je en lui servant un large sourire ravi. J'aime les jeux, et j'aime encore plus la compétition ! "Je vais en prendre une simple pour commencer."


La Route Arc-en-Ciel par exemple. Huhuhu je suis mesquine. J'ai bien remarqué le regard réprobateur de Canard, mais peu importe. Après tout, il n'y a rien de mieux que la compétition pour jauger la véritable nature d'une personne... Fut-ce sur un jeu vidéo ou ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------

Isaac Aybara
Masculin
Messages : 176
Kamas : 6817
Date d'inscription : 12/12/2013
Humeur : Laithargique~
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître de bronze
THE superiors, the power !
THE superiors, the power !

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Jeu 2 Jan - 17:56




-Mario Kart ? Répétai je. Pourquoi pas...

D'une façon ou d'une autre, j'avais probablement l'air déçu. Pourquoi ? Parce que je préférais les jeux de combats, beat them all, ou de tir, avec des morts et du san....
Ahem, rien du tout.

Mario kart hein, de bon souvenir néanmoins. J'y avais passé des heures avec mon frère à y jouer ! Mais je finissais toujours deuxième, derrière lui, snif....
Ma colocatrice avait l'air confiante n’empêche. Était elle vraiment forte à ce jeu.... ? Si c'était le cas,  j'allais devoir donner tout ce que j'avais.

-J'y participe aussi, si ça vous dérange pas.
Intervint mon familier en s'asseyant à coté de moi et en prenant une manette.

-T...Toi ?! M'écriai je.

Il me regarda un instant, puis fit un long sourire carnassier. Brrr....
Il m'avait battu dans tout les jeux auxquels j'étais bon..Je n'avais aucune chance contre lui....
Mais, Mario kart était un jeu avec plein de rebondissement, je pouvais le battre, de même que les autres. Du moins, il fallait que je compte sur ma chance aussi haha...Et ces temps ci, je n'avais pas l'impression d’être beaucoup chanceux.

-Je vous laisse le choix de la route.
Proposai je à ma collègue.

Elle avait dit qu'elle en prendrait une facile, je n'aurais pas à m'en faire pour l'in...

-Ohoh. Fit mon familier en observant ma colocatrice avec un air de défit. « Facile » Hein, hahahaha, vous avez confiance en vous à ce que je vois.

A...Arc-en-ciel....Tu parles d'une route facile....

-Bien...soupirai je.

Je n'allais sûrement pas me laisser faire... ! M...Mais...Si je la battais... ? Est ce que cela donnerait une mauvaise impression de moi... ? Âpres tout, je voulais faire connaissance, pas me créer des ennuis....Non, ce serait manquer de respect, et c'était la dernière chose que je voulais faire.

-Vous semblez déterminé maître, c'est une bonne chose. Remarqua mon familier. D'ailleurs j'ai un conseil, prenez la princesse Peach, c'est surement celle qui vous correspond le mieux!

-En quoi...?
répliquai je en me demandant bien la raison de ce conseil. Il y avait une astuce caché?

Il me regarda un long moment, puis soupira avec un air déçu:

-Rien...Laissez tombé...Bon, et si on commençait ?

Son air déçu me frappait sur les nerfs, pour une raison que j'ignorais. M'enfin.

Au final hé bien....

-Premier ! Héhé ! S'exclama mon familier.

Troisième...Juste derrière Lou Newton...et mon familier....Snif...

-Ne vous inquiétez pas. Me rassura Vlad avec un large sourire. Vous vous êtes bien débrouillé malgré votre manque de chance. A un cheveu de finir deuxieme! Vous aussi vous vous débrouillez bien. termina t-il en regardant ma colocatrice.

-En...Encore !
Repris je.Je ne veux pas m'avouer vaincu aussi facilement ! Oui, les jeux étaient l'une des rares choses auquel j'étais têtu. A...A moins que vous souhaitez jouer à autre chose.... ? Demandai je à ma collègue.

C'était la première fois que je jouais à plus de deux à ce jeu, et c'était....amusant. Bien plus amusant qu'à deux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Noriiko Shimazu

Féminin
Messages : 3616
Kamas : 10419
Date d'inscription : 14/05/2013
Humeur : RAS
avatar



Feuille de personnage
Année (pour les élèves):
Autres infos ?:
Niveau (maîtrise de la magie) : Maître d'or
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪
ExAdministratrice / Lovely Swan ♫♪

MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton] Ven 25 Avr - 22:06

[HS : Où en est ce RP ? Cela fait un moment qu'il est resté sans réponse.

Si vous souhaitez le continuer, merci de le reprendre dans la semaine, sans quoi il sera considéré comme abandonné et placé aux archives. L'un de vous deux est-il absent ?

Je supprimerai ce message si le RP reprend Wink]

════════════════════
Mes cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
----✄---------------------------------

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton]

Revenir en haut Aller en bas
----✄---------------------------------
 

Un monde nouveau commençant dans un studio [Pv: Lou Newton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» Un nouveau camouflet historique dans les grands lacs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Tadakai-RPG :: • RP abandonnés-